Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
INTERCHANGEABLE ARM SHEATH FOR SPECTACLE ARM, METHOD FOR OBTAINING SAME AND COMPOSITE SPECTACLE ARM USING SAME
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2007/034082
Kind Code:
A2
Abstract:
The invention concerns a composite spectacle arm, characterized in that it comprises a flattened flexible blade (2) constituting the core of the arm and an interchangeable decorative arm sheath (5) consisting of a flexible elongated and flattened sheath, including an outer wall (11) and an inner wall (10), delimiting a longitudinal passage (6) of elongated cross-section, wherein is engaged said flexible blade (2) up to the proximity of it proximal end articulated to the spectacle frame, said flattened arm (2) and/or said sheath (5) being configured to enable their being removably assembled by sliding, by being slightly pushed manually, and countering any involuntary movement tending to remove said sheath.

Inventors:
BLEIVAS, Georges (Résidence Le Barcarin, 84 boulevard du Redo, Allée des Pins Marseille, F-13009, FR)
Application Number:
FR2006/002162
Publication Date:
March 29, 2007
Filing Date:
September 21, 2006
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
BLEIVAS, Georges (Résidence Le Barcarin, 84 boulevard du Redo, Allée des Pins Marseille, F-13009, FR)
International Classes:
G02C11/02; G02C5/14
Attorney, Agent or Firm:
MAREK, Pierre (Cabinet Marek, 28 rue de la Log, B.P. 42413 Marseille Cedex 02, F-13215, FR)
Download PDF:
Claims:

R E V E N D I C A T I O N S

1. Branche composite de lunettes, caractérisée en ce qu'elle comprend une lame flexible aplatie (2) constituant l'âme de la branche et une surbranche ornementale interchangeable (5) constituée par une gaine flexible de forme allongée et aplatie, comportant une paroi externe (11) et une paroi interne (10) délimitant un couloir longitudinal (6) de section oblongue, dans lequel est engagée ladite lame flexible (2) jusqu'à proximité de son extrémité proximale articulée à la monture de lunettes, ladite branche aplatie (2) et/ou ladite gaine (5) étant agencée(s) de manière à permettre leur assemblage amovible par coulissement, sous une faible force manuelle de poussée, et s'opposant ensuite à tout mouvement non souhaité de retrait de ladite gaine.

2. Branche composite de lunettes selon la revendication 1 , caractérisée en ce que le moyen s'opposant à tout mouvement de glissement spontané de désassemblage de la gaine sur la lame flexible, est constitué par une courbure permanente de ladite lame flexible (2) et/ou de ladite gaine interchangeable flexible (5).

3. Branche composite de lunettes suivant l'une des revendications 1 ou 2, caractérisée en ce que la paroi externe (11) de la surbranche (5) présente une longueur supérieure à celle de la paroi interne (10) de ladite surbranche, à l'extrémité proximale de cette dernière, et elle est munie, sur sa face interne, d'un épaulement (16) prenant appui contre la face externe de la portion d'extrémité proximale de la lame flexible (2) dans la position d'assemblage de ladite lame flexible et de ladite surbranche interchangeable, position dans laquelle la portion d'extrémité de la face externe de la surbranche se trouve légèrement fléchie en direction de l'extérieur de sorte à engendrer un effet ressort appliqué audit épaulement (16) qui agit à la manière d'un frein s'opposant à tout glissement non souhaité de ladite surbranche.

4. Branche composite de lunettes, selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisée en ce que la portion d'extrémité proximale (7) de la surbranche (5) est conformée pour s'accrocher automatiquement! sur l'extrémité proximale (17) de l'âme (2), en fin de course de coulissement de ladite surbranche (5) sur ladite âme (2) lors de l'assemblage de celles-ci, de sorte à s'opposer ensuite à tout mouvement de retrait spontané indésirable de la surbranche (5).

5. Branche composite de lunettes, selon la revendication 4, caractérisée en ce que l'extrémité proximale (7) de la paroi externe (11) de la gaine (5) comporte, dans sa face interne, un dégagement (15) ménagé à l'entrée du couloir (6) et dans lequel vient se loger l'extrémité proximale (17) de l'âme (2), en fin de course de coulissement de ladite gaine sur ladite âme, lors de l'assemblage de celles-ci, et des moyens de retenue à rencontre de son retrait spontané indésirable par coulissement le long de l'âme (2) de la branche (1).

6. Branche composite de lunettes, selon la revendication 5, caractérisée en ce que lesdits moyens de retenue comprennent un épaulement ou saillie (16) ménagé à l'extrémité proximale du dégagement (15), de sorte à créer une niche permettant le logement de l'extrémité proximale (17) de l'âme métallique (2) et l'accrochage de la gaine (5).

7. Branche composite de lunettes, selon l'une quelconque des revendications 3 à 6, caractérisée en ce que la lame flexible (2) constituant l'âme de la branche et la surbranche interchangeable (5) sont agencées ou conformées de manière complémentaire pour limiter la course de coulissement de ladite surbranche lors de son positionnement sur ladite âme.

8. Branche composite de lunettes, selon la revendication 7, caractérisée en ce que le couloir (6) ménagé dans la surbranche (5) est borgne et l'extrémité fermée (12) dudit couloir constitue une butée distale délimitant la course de l'âme (2) à l'intérieur de ladite surbranche (5).

9. Branche composite de lunettes, selon l'une des revendications 7 ou 8, caractérisée en ce que lé couloir (6) ménagé dans la surbranche (5) est muni d'un épaulement (8) contre lequel s'appuie un épaulement antagoniste (9) que présente l'âme flexible (2), en fin de mouvement d'assemblage desdites âme (2) et surbranche (5).

10. Branche composite de lunettes, suivant la revendication 7, caractérisée en ce que la butée permettant de limiter la course de coulissement de la surbranche (5) lors de son installation sur l'âme flexible (2) est constituée par l'élément de charnière (3) dont est munie la face interne de la portion d'extrémité proximale de ladite âme flexible et contre laquelle vient en appui l'extrémité proximale (20) de la paroi interne (10) de ladite surbranche, en fin de course de positionnement.

11. Surbranche interchangeable pour branche composite de lunettes, caractérisé en ce qu'elle est exécutée, selon l'une quelconque des revendications 1 à 10.

12. Surbranche interchangeable, selon la revendication 11, caractérisée en ce qu'elle est réalisée à partir d'au moins un matériau rigide lui conférant un maintien naturel en conformation.

13. Surbranche interchangeable, selon la revendication 12, caractérisée en ce qu'elle est exécutée dans une matière plastique modelable à chaud.

14. Surbranche interchangeable, suivant l'une des revendications 12 ou 13, caractérisée en ce qu'elle est exécutée en acétate de cellulose.

15. Lunettes munies de branches composites à surbranches interchangeables réalisées selon l'une quelconque des revendications 1 à 6.

16. Procédé de fabrication d'une surbranche interchangeable, selon l'une quelconque des revendications 11 à 14, caractérisé en ce que :

- on procède, en premier lieu, au moulage d'une surbranche brute (5a) à la forme désirée ;

- on réalise ensuite un couloir longitudinal (6) à l'intérieur de la surbranche brute (5a) obtenue, par l'introduction, à chaud, à partir de l'extrémité proximale de ladite surbranche, d'une aiguille de shootage (18) dont la forme est homothétique de celle de l'âme métallique appelée à être enveloppée par la surbranche, de sorte à déterminer, après le retrait de ladite aiguille de shootage, un espace ou couloir longitudinal s'étendant entre la paroi interne et la paroi externe de la surbranche (5b) et dont la configuration correspond à une contreforme de ladite âme métallique ;

- puis, on enlève une portion d'extrémité proximale (19) de la paroi interne (10) de la surbranche (5c) de sorte à créer un dégagement (15) à l'entrée du couloir longitudinal ;

- on chauffe, enfin, l'extrémité proximale ainsi agencée et on recourbe vers l'intérieur l'extrémité de la paroi externe (11) de la surbranche, de sorte à former un épaulement ou saillie (16) délimitant l'extrémité proximale du dégagement (15) et à créer une niche pour la réception et le clipsage de l'extrémité proximale de l'âme métallique (2) de la branche (1).

Description:

Surbranche interchangeable pour branche de lunettes, son procédé d'obtention et branche composite de lunettes en faisant application.

La présente invention concerne une gaine ou surbranche ornementale interchangeable pour branche de lunettes, plus particulièrement pour branche composite de lunettes, du genre comportant une âme, de préférence métallique, et une gaine d'habillage disposée autour de ladite âme. Elle vise aussi un procédé de fabrication de cette gaine interchangeable et les branches composites de lunettes dotées d'une telle gaine ornementale interchangeable.

Domaine technique de l'invention.

L'invention est du domaine des branches pour paire de lunettes de tous types, telles que lunettes de confort, lunettes de vue, lunettes de protection en général, lunettes de protection solaire, etc. Elle a pour objet un élément d'habillage décoratif interchangeable pour les branches de telles paires de lunettes. Plus particulièrement, elle concerne un élément d'habillage pour les branches composites de lunettes, comportant une âme constituée par une lame flexible, métallique ou autre.

Etat de la technique.

Sont connus, des éléments interchangeables pour la décoration d'une branche d'une paire de lunettes. Il est recherché de permettre à l'utilisateur de modifier selon ses désirs l'aspect extérieur de sa paire de lunettes, à partir d'un remplacement de l'élément décoratif en place par un élément ornemental différent choisi parmi une variété d'éléments à sa disposition.

Différentes solutions ont été préconisées pour résoudre le problème de la jonction amovible entre la branche de lunettes et l'élément décoratif. Il a notamment été proposé un élément de décoration agencé en barrette amovible rapportée sur la branche de lunettes par des moyens de fixation facilement réversible. Par exemple, les documents GB-2 184 862 et FR-2 836 562 proposent d'agencer l'élément décoratif en barrette rapportée par clipage, latéralement, en juxtaposition le long de la branche.

Selon ces documents, sont décrits des éléments décoratifs destinés à être rapportés latéralement sur des branches de lunettes spécialement adaptées à cet effet. Les branches de lunettes munies de ces éléments décoratifs n'ont pas un aspect homogène en raison du fait que lesdits éléments ne recouvrent que la surface externe des branches qui paraissent ainsi constituées d'éléments disparates. En outre, les organes de clipsage qui forment des reliefs sur la face interne des branches peuvent être la cause d'irritation ou de blessures en frottant contre la tempe de l'utilisateur ou d'accrochage des cheveux de celui-ci.

Dans le document GB-2 180 664, est décrite une branche composite de lunettes dont la portion temporale est constituée par une gaine tubulaire cylindrique montée de manière interchangeable sur une âme métallique de section circulaire ; cette gaine est maintenue en place par l'extrémité proximale de la pièce d'oreille munie d'un écrou se vissant sur l'extrémité distale filetée de l'âme métallique. Ce dispositif a pour inconvénients : de ne s'appliquer qu'à des lunettes comportant des pièces d'oreilles et des branches de section ronde, de nécessiter la prévision de filetages mâle et femelle aux extrémités de jonction des âmes métalliques et des pièces d'oreilles, de ne pas permettre un remplacement très rapide des gaines interchangeables, une réduction des modifications décoratives possibles (pratiquement réduites à de simples changements de couleur) si l'on considère que la surface cylindrique desdites gaines offre peu de possibilité pour une grande variété de décors.

Dans le document GB-2 200473, est décrite une gaine amovible de protection pour branche de lunettes, formée d'un tube de matière souple entourant ladite branche et fixée sur celle-ci par une bague élastique et retournement de l'extrémité ouverte dudit tube autour de ladite bague de fixation. Il s'agit d'une gaine dont la fonction est uniquement de protéger les branches de lunettes et sa mise en place sur lesdites branches ou son retrait ne paraissent pas pouvoir s'opérer facilement et rapidement. Cette gaine qui recouvre à la fois la zone temporale et les pièces d'oreilles de la branche ne peut être réalisée que dans un matériau très souple pour permettre l'enfilage de cette dernière dans ladite gaine.

Le document US-5 440 355 décrit également un manchon de protection souple exécuté en matière textile fixé par couture autour de chaque branche des lunettes (portion temporale et pièce d'oreille) et dont la surface intérieure présente un coefficient de friction élevé ; en outre, pour éviter un glissement du manchon de protection sur la branche, l'entrée de ce dernier est munie d'un anneau élastique de serrage. Bien qu'il soit indiqué que ce manchon de protection peut être aisément remplacé, il ne s'agit pas d'une surbranche ornementale interchangeable, mais seulement d'une gaine souple destinée à améliorer le confort du port des lunettes.

Objet de l'invention.

Un but de la présente invention est de proposer une gaine ou "surbranche" interchangeable permettant d'obtenir une branche composite de lunettes à l'aspect homogène et dont la courbure peut être rapidement ajustée, par l'opticien, à la morphologie de la tête de l'utilisateur, cette branche composite répondant, par ailleurs, aux autres critères de fonctionnalité d'une branche de lunettes. Il est en outre plus particulièrement visé par la présente invention de proposer une telle gaine d'habillage ou "surbranche" dont l'aspect extérieur permet une mise en valeur optimisée de la branche de lunettes, et dont la mise en place et le retrait soient aisés et rapides à réaliser sans pour autant porter atteinte à la qualité d'homogénéité apparente de la branche composite de lunettes ainsi obtenue.

La branche composite de lunettes selon l'invention comprend une lame flexible aplatie, constituant l'âme de la branche et une surbranche ornementale interchangeable constituée par une gaine flexible de forme allongée et aplatie, comportant une paroi externe et une paroi interne délimitant un couloir longitudinal de section oblongue, dans lequel est engagée ladite lame flexible, jusqu'à proximité de son extrémité proximale articulée à la monture de lunettes, ladite branche aplatie et/ou ladite gaine étant agencée(s) de manière à permettre leur assemblage amovible par coulissement, sous une faible force manuelle de poussée, et s'opposant ensuite à tout mouvement non souhaité de retrait de ladite gaine.

- A -

Selon un premier exemple de mise en œuvre, le moyen s'opposant à tout mouvement de glissement spontané de désassemblage de la gaine sur la lame flexible est constitué par une courbure permanente de la zone temporale de ladite lame flexible et/ou de ladite gaine interchangeable flexible.

Selon un autre exemple de mise en œuvre de l'invention, la paroi externe de la surbranche présente une longueur supérieure à celle de la paroi interne de ladite surbranche, à l'extrémité proximale de cette dernière, et elle est munie, sur sa face interne, d'un épaulement prenant appui contre la face externe de la portion d'extrémité proximale de la lame flexible dans la position d'assemblage de ladite lame flexible et de ladite surbranche interchangeable, position dans laquelle la portion d'extrémité de la face externe de la surbranche se trouve légèrement fléchie en direction de l'extérieur de sorte à engendrer un effet ressort appliqué audit épaulement qui agit à la manière d'un frein s'opposant à tout glissement non souhaité de ladite surbranche.

Selon un mode d'exécution préféré, la portion d'extrémité proximale de cette surbranche est conformée pour s'accrocher automatiquement sur l'extrémité proximale de la lame flexible , en fin de course de coulissement de ladite surbranche sur ladite lame flexible, lors de l'assemblage de celles-ci, de sorte à s'opposer ensuite à tout mouvement de retrait spontané indésirable de la surbranche.

De manière avantageuse, l'extrémité proximale de la paroi externe de la gaine comporte, dans sa face interne, un dégagement ménagé à l'entrée du couloir et dans lequel vient se loger l'extrémité proximale de la lame flexible, en fin de course de coulissement de ladite gaine sur ladite lame, lors de l'assemblage de celles-ci, et un moyen de retenue à rencontre de son retrait spontané indésirable par coulissement le long de l'âme de la branche.

Selon un mode d'exécution intéressant, le moyen de retenue comprend un épaulement ou saillie ménagé à l'extrémité proximale du dégagement, de sorte à créer une niche permettant le logement de l'extrémité proximale de l'âme métallique et l'accrochage de la gaine.

Un avantage important de l'invention est que la surbranche ornementale de forme aplatie peut être mise en place instantanément sur la branche proprement dite, qu'elle peut être retirée tout aussi instantanément par un simple mouvement de coulissement et que la surbranche adhère fortement à l'âme de la branche, dans la position d'assemblage malgré cette possibilité inédite de montage et de démontage instantanés.

On comprend que l'invention permet de conférer à la branche composite de lunettes un aspect ornemental extérieur particulier, susceptible d'être modifié par l'utilisateur à partir du choix d'un élément semblable parmi un jeu d'éléments d'aspect extérieur spécifique.

La lame flexible constituant l'âme de la branche et la gaine constituant la surbranche interchangeable sont agencées ou conformées de manière complémentaire pour limiter la course de coulissement de ladite surbranche lors de son positionnement sur ladite âme.

Selon le mode d'exécution illustré, cet agencement peut être réalisé en adaptant exactement la longueur du couloir longitudinal de la surbranche à la longueur de la lame de la branche. Dans ce cas, la lame flexible constituant l'âme de la branche se trouve mise en butée à l'intérieur du couloir, suivant son sens d'introduction. Cette mise en butée est susceptible d'être obtenue par une prise d'appui de l'extrémité distale de la lame flexible contre l'extrémité fermée du couloir, qui est préférentiellement borgne. Selon un autre mode d'exécution, cet agencement peut être constitué par un épaulement résultant d'une réduction de la largeur du couloir longitudinal, par exemple dans la partie médiane ou approximativement de la surbranche et par un épaulement antagoniste que présente la lame flexible, par exemple dans la partie médiane, ou approximativement, de celle-ci. Le moyen permettant de limiter la course de coulissement de la surbranche lors de son positionnement sur l'âme flexible peut être constituée par l'extrémité proximale de la paroi interne de ladite surbranche qui vient en appui contre l'élément de charnière faisant saillie sur la face interne de l'extrémité proximale de ladite âme flexible.

L'invention vise également la réalisation de la surbranche interchangeable par un procédé dit "de shootage", lorsqu'elle est exécutée dans une matière autorisant la mise en oeuvre d'un tel procédé, telle qu'acétate de cellulose ou autre matière plastique présentant les caractéristiques souhaitables.

Selon ce procédé :

- on procède, en premier lieu, au moulage d'une surbranche brute à la forme désirée, au moyen de tout procédé convenable ; - on réalise ensuite un couloir longitudinal à l'intérieur de ladite surbranche brute par introduction, à chaud, à partir de l'extrémité proximale de celle-ci, d'une aiguille de shootage dont la forme est homothétique de celle de l'âme métallique devant être recouverte par la surbranche ; de sorte à déterminer, après son retrait, un espace longitudinal s'étendant entre la paroi interne et la paroi externe de la surbranche ;

- puis on enlève, par exemple par fraisage ou autre procédé de découpage, une portion d'extrémité proximale de ladite paroi interne, de sorte à créer un dégagement à l'entrée du couloir longitudinal ;

- on recourbe, enfin, vers l'intérieur et à chaud, l'extrémité de la paroi externe de la surbranche, de sorte à former un épaulement ou saillie délimitant l'extrémité proximale du dégagement.

La face externe d'au moins la paroi externe, sinon aussi de la paroi interne, comporte un revêtement décoratif. Un tel revêtement est susceptible d'être rapporté par gravure ou lazer ou autre procédé de gravure, par sérigraphie, par collage d'une feuille, d'une plaquette ou analogue, par surmoulage, vulcanisation ou technique analogue, voire d'être constitué d'un vernis, une laque époxy ou pellicule analogue. Les parois sont aussi susceptibles d'être individuellement ou conjointement formées à partir d'un matériau coloré, opaque ou transparent.

Description des figures.

La présente invention sera mieux comprise, et des détails en relevant apparaîtront, à la lecture de la description qui va en être faite d'une forme préférée de réalisation, en relation avec les figures des dessins annexés, dans lesquels :

La figure 1 est une vue en perspective d'une âme flexible de branche de lunettes. La figure 2 est une vue en perspective d'une gaine ou surbranche selon un exemple de réalisation avantageux de la présente invention, destinée au recouvrement d'une âme flexible du genre de celle illustrée sur la figure 1 , de manière à constituer une branche composite de lunettes, ladite surbranche étant considérée suivant sa face interne.

La figure 3 est une vue latérale de la surbranche représentée sur la figure 2.

Les figures 4 et 5 sont des illustrations d'une surbranche représentée sur les figures 2 et 3, respectivement vue en coupe et vue de bout.

La figure 6 est une vue latérale d'une branche de lunettes composite constituée d'une âme flexible et d'une surbranche représentées sur les figures 1 à 5.

Les figures 7 à 12 illustrent la mise en œuvre du procédé de fabrication d'une surbranche interchangeable, selon l'invention.

Les figures 13, 14 et 15 sont des vues, respectivement en plan, de côté et en perspective d'une lame flexible apte à constituer l'âme de la branche composite de lunettes selon l'invention.

La figure 16 est une vue en plan avec arrachement partiel, et la figure 17 une vue en coupe longitudinale, montrant l'engagement de la lame flexible à l'intérieur de la surbranche, avant clipsage de cette dernière sur l'extrémité proximale de ladite lame flexible. Les figures 18 et 19 sont des vues analogues montrant l'accrochage ou clipsage de l'extrémité proximale de la surbranche interchangeable sur l'extrémité proximale de la lame flexible.

On se reporte auxdits dessins pour décrire un exemple de réalisation intéressant, bien que nullement limitatif, de l'élément d'habillage décoratif interchangeable selon l'invention.

Dans la description qui suit, on utilise le néologisme "surbranche" pour désigner la gaine destinée à envelopper, de manière interchangeable, une âme flexible, de sorte à constituer, avec cette dernière, une branche composite de lunettes.

D'autre part, on utilise, conventionnellement, le mot "proximal" pour désigner la partie des composants de la branche qui se trouve, en position de montage, la plus proche de la monture de la paire de lunettes, et le mot "distal", pour identifier la partie desdits composants qui se trouve la plus éloignée de ladite monture. De même, on utilise, conventionnellement, l'expression "paroi externe" pour désigner la paroi de la gaine qui est orientée vers l'extérieur et qui est principalement visible lorsque l'utilisateur est porteur des lunettes, et l'expression "paroi interne" pour désigner la paroi de ladite gaine qui est orientée vers sa tempe.

Enfin, dans l'exposé qui suit, le mot "flexible" signifie : qui se laisse courber sous un effort ou une pression manuelle et qui tend à reprendre sa forme initiale lorsque cet effort ou pression n'est plus appliqué(e).

Selon l'invention, la branche composite de lunettes 1 comprend une lame flexible aplatie 2, constituant l'âme de la branche et une surbranche ornementale interchangeable 5 constituée par une gaine flexible semi-rigide de forme allongée et aplatie, comportant une paroi externe 11 et une paroi interne 10 délimitant un couloir longitudinal 6 de section oblongue, dans lequel est engagée ladite lame flexible, jusqu'à proximité de son extrémité articulée à la monture de lunettes, ladite branche aplatie et/ou ladite gaine étant agencée(s), de manière à permettre leur assemblage manuel amovible par coulissement, sous une faible force manuelle de poussée, et s'opposant ensuite à tout mouvement non souhaité de retrait de ladite gaine.

Selon un premier exemple de mise en œuvre, le moyen s'opposant à tout mouvement de glissement spontané de désassemblage de la gaine sur la lame flexible est constitué par une courbure permanente de la zone ou région temporale

2a de ladite lame flexible 2, comme illustré aux figures 13 à 15, et/ou de ladite gaine interchangeable flexible.

Selon un autre exemple de mise en œuvre de l'invention, la paroi externe 11 de la surbranche 5 présente une longueur supérieure à celle de la paroi interne 10 de ladite surbranche, à l'extrémité proximale de cette dernière, et elle est munie, sur sa face interne, d'un épaulement 16 prenant appui contre la face externe de la portion d'extrémité proximale de la lame flexible 2 dans la position d'assemblage de ladite lame flexible et de la dite surbranche interchangeable, position dans laquelle la portion d'extrémité 11a de la paroi externe 11 de la surbranche 5 se trouve légèrement fléchie en direction de l'extérieur (figure 17), de sorte à engendrer un effet ressort appliqué audit épaulement qui agit à la manière d'un frein s'opposant à tout glissement non souhaité de ladite surbranche.

Selon un mode d'exécution préféré, la portion d'extrémité proximale de cette surbranche est conformée pour s'accrocher automatiquement, de préférence par clipsage, sur l'extrémité proximale de la lame flexible, en fin de course de coulissement de ladite surbranche sur ladite lame flexible, lors de l'assemblage de celles-ci, de sorte à s'opposer ensuite à tout mouvement de retrait spontané indésirable de la surbranche.

Sur la figure 1 , est montrée une âme de lunettes destinée à être associée à une surbranche interchangeable, pour constituer une branche composite de lunettes. Cette âme est principalement constituée d'une lame flexible 2, de préférence métallique, qui est équipée, à son extrémité proximale, d'un élément 3 de charnière d'articulation à la monture des lunettes (non représentée) exécutée de façon connue en soi. La lame flexible est de préférence effilée vers son extrémité distale 4. Elle peut, par exemple, présenter une épaisseur de l'ordre de ± 0,26 mm, une largeur de ± 6 mm à proximité de son extrémité d'articulation et une largeur de ± 2,5 mm à proximité de son extrémité libre. La longueur de cette lame flexible varie en fonction de la morphologie de la tête des individus ; elle est

dimensionnée pour recouvrir la zone temporale et reposer sur l'oreille par l'intermédiaire de son extrémité distale. Elle ne comporte pas de pièces d'oreilles.

Sur les figures 2 à 6, la surbranche est agencée en gaine 5 de forme allongée et aplatie, destinée à envelopper l'âme flexible 2. On note qu'il est préféré que la surbranche 5 enveloppe l'âme 2 dans sa quasi-totalité, mais que le recouvrement de l'âme 2 par la gaine 5 est susceptible d'être au moins partiel sans pour autant déroger aux règles de la présente invention. La surbranche 5 est rapportée sur l'âme 2 par coulissement glissant, pour permettre sa mise en place et son retrait aisés par l'utilisateur. A cet effet, la surbranche 5 comporte un couloir interne longitudinal 6 destiné à recevoir l'âme 2. Ce couloir 6 est notamment débouchant à l'extrémité proximale 7 de la surbranche 5 pour l'introduction de l'âme 2 par l'extrémité distale libre 4 de cette dernière, de sorte à réaliser l'assemblage de l'âme 2 et de la surbranche 5. En considérant l'application avantageuse de l'invention à la réalisation de branches composites 1 de lunettes comportant une âme constituée par une lame flexible aplatie 2, enveloppée d'une surbranche interchangeable 5, le couloir 6 présente une section oblongue sensiblement rectangulaire délimitée par une paroi interne 10 et par une paroi externe 11 , délimitant ledit couloir 6 et permettant le coulissement de ladite lame 2 dans ce dernier, sans jeu latéral notable. Cette conformation de la branche et de l'habillage ornemental empêche toute rotation de ce dernier autour de ladite branche.

La lame flexible 2 constituant l'âme de la branche et la gaine 5 constituant la surbranche interchangeable sont agencées de manière complémentaire pour limiter la course de coulissement de ladite surbranche lors de son positionnement sur ladite lame flexible.

Selon l'exemple de réalisation illustré, le couloir 6 est borgne à son extrémité distale pour ménager un organe de butée distale 12 limitant la course de l'âme 2 à l'intérieur de la surbranche 5. Alternativement ou complémentairement, le couloir 6 peut comporter un épaulement médian 8 susceptible de former lui aussi un organe de butée de fin de course de la gaine 5 sur l'âme 2, cet épaulement médian 8 coopérant avec un épaulement antagoniste 9 que comporte ladite âme 2. La butée

permettant de limiter la course de coulissement de la surbranche 5 lors de son installation sur l'âme flexible 2 peut aussi être constituée par l'élément de charnière 3 dont est munie la face interne de la portion d'extrémité proximale de ladite âme flexible 2 et contre laquelle vient en appui l'extrémité proximale 20 de la paroi interne 10 de ladite surbranche, en fin de course de positionnement.

La surbranche 5 peut être avantageusement réalisée en matière plastique rigide ou semi-rigide présentant une certaine flexibilité, par tout procédé convenable. Elle est, par exemple, réalisée en acétate de cellulose ou toute matière présentant des qualités comparables et, notamment, une matière déformable ou modelable à chaud.

Un marquage à caractère ornemental peut être réalisé sur l'une quelconque au moins des faces visibles de la surbranche 5, et plus particulièrement sur celle de la paroi externe 11. Un tel marquage peut être réalisé par tout procédé convenable, par exemple par gravure au lazer ou autre procédé de gravure, par sérigraphie, par revêtement d'une laque époxy, d'un vernis ou analogue, et prendre la forme d'un dessin ou d'un message publicitaire, tel que slogan, marque ou logo.

Sur sa face interne, la gaine 5 comporte, dans sa portion d'extrémité proximale 7, un dégagement 15, par exemple d'une longueur de l'ordre de 5 à 20 mm et dont l'extrémité proximale est munie d'une organe de butée qui peut être constitué par un épaulement 16. Le dégagement 15 est destiné à faciliter l'introduction à l'intérieur du couloir 6 de l'âme 2, notamment en orientant cette dernière transversalement au plan général des parois 10,11 , puis en faisant glisser l'âme 12 à l'intérieur du couloir 6. L'introduction et le retrait par coulissement sont autorisés, grâce à la présence du dégagement 15 et à la flexibilité de la lame flexible 2 et de la gaine 5.

L'âme 2 étant complètement introduite à l'intérieur du couloir 6, la portion proximale de celle-ci est automatiquement plaquée et clipsée, en fin de course,

grâce à l'élasticité de la portion proximale 11a de la paroi externe 11 de la gaine 5, contre le fond du dégagement 15. L'extrémité proximale 17 de l'âme 2 prend appui contre la butée proximale 16 pour interdire tout mouvement de retrait spontané non souhaité de la surbranche 5 sur l'âme 2 de la branche 1.

On comprend que lorsqu'un possesseur de lunettes souhaite changer l'aspect de celles-ci en modifiant l'apparence de leurs branches 1 , il suffit d'écarter légèrement les extrémités proximales de l'âme 2 et de la surbranche 5 pour dégager l'extrémité proximale de ladite âme du dégagement ou niche 15 de ladite surbranche, et retirer cette dernière par simple glissement, et de la remplacer par une nouvelle surbranche choisie parmi un jeu de surbranches interchangeables analogues diversement enjolivées, la mise en place de la nouvelle surbranche s'opérant quasi instantanément par coulissement sur l'âme 2 et clipsage en fin de course.

Durant le changement, l'âme 2 de la branche reste rattachée à la monture de lunettes par l'articulation à charnière habituelle.

L'invention concerne également le procédé de fabrication de la surbranche 5 selon lequel :

- on procède, en premier lieu, au moulage d'une surbranche brute 5a à la forme désirée (figure 7), au moyen de tout procédé convenable en fonction de la matière plastique utilisée, acétate de cellulose, par exemple ;

- on réalise ensuite (figures 8 et 9) un couloir longitudinal 6 à l'intérieur de la surbranche 5a obtenue, par introduction, à chaud, à partir de l'extrémité proximale de ladite surbranche, d'une aiguille de shootage 18 dont la forme est homothétique de celle de l'âme métallique appelée à être enveloppée par la surbranche, de sorte à déterminer, après le retrait de ladite aiguille de shootage (figure 10), un espace ou couloir longitudinal s'étendant entre la paroi interne et la paroi externe de la surbranche 5b et dont la configuration correspond à une contreforme de ladite âme métallique ;

- puis on enlève (figure 11), par exemple par fraisage ou autre procédé de découpage, une portion d'extrémité proximale 19 de la paroi interne 10 de la surbranche 5c de sorte à créer un dégagement 15 à l'entrée du couloir longitudinal ; - on chauffe, enfin, l'extrémité proximale ainsi agencée et on recourbe vers l'intérieur l'extrémité de la paroi externe 11 de la surbranche (figure 12), de sorte à former un épaulement ou saillie 16 délimitant l'extrémité proximale du dégagement 15 et à créer une niche pour la réception et le clipsage de l'extrémité proximale de l'âme métallique de la branche.

L'invention concerne également les surbranches interchangeables 5 comportant les caractéristiques exposées ci-dessus et destinées à la réalisation de branches composites de lunettes à surbranches interchangeables précédemment décrites.

Elle vise aussi les lunettes munies de branches composites à surbranches interchangeables réalisées selon l'exposé qui précède.