Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
LABELLING DEVICE FOR BOTTLES, METHOD FOR PRODUCING SAME AND USE THEREOF
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/093064
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention concerns a labelling device (1) for bottles (2) comprising a strip (11) in the shape of a spiral characterised in that the strip is configured to have a geometry that can vary between two extreme positions: - a first position in the general shape of a disc, when the device is positioned on a flat surface, such as a table, - a second position in the general shape of a coil, when the device is fitted over the body of the bottle from the neck, the inner edge of the spiral then being in contact with the body of the bottle.

Inventors:
ROBIN, Sébastien (4 rue du 15 juibn 1940, Buxieres sur Arce, Buxieres sur Arce, 10110, FR)
Application Number:
EP2016/078325
Publication Date:
June 08, 2017
Filing Date:
November 21, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
DRESS ROBIN (23 rue de la 2eme DB, Buxières-sur-Arce, Buxières-sur-Arce, 10110, FR)
International Classes:
B65D23/06; B65D23/08
Foreign References:
US20040004829A12004-01-08
US3063590A1962-11-13
DE202006006154U12006-06-14
FR627988A1927-10-17
NL1020237C12003-09-23
US2950814A1960-08-30
US20070138248A12007-06-21
EP2526027A12012-11-28
EP2068296A12009-06-10
JP2007030967A2007-02-08
JP3186498U2013-10-10
Attorney, Agent or Firm:
DEBAY, Yves (Cabinet Debay, 126 Elysee 2, La Celle St Cloud, 78170, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2) comprenant une bandelette (1 1 ) ayant la forme d'une spirale caractérisé en ce que la bandelette (1 1 ) est configurée pour avoir une géométrie variable entre deux positions extrêmes :

- une première position sous la forme générale d'un disque, lorsque le dispositif est posé sur une surface plate, telle une table,

- une seconde position sous la forme générale d'un serpentin, lorsque le dispositif est emmanché sur le corps de la bouteille à partir du goulot, la tranche intérieure de la spirale est alors en contact avec le corps de la bouteille.

2. Dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2) selon la revendication 1 caractérisé en ce que la spirale est une spirale choisie parmi :

- une spirale logarithmique,

- une spirale hyperbolique,

- une spirale d'Ulan,

- une spirale de Cotes,

- une spirale d'Archimède,

- une spirale triangulaire,

- une spirale à n centres, n étant un nombre entier positif,

- une variante de l'une des spirales citées ci-dessus.

Dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2) selon l'une des revendications 1 à 2, caractérisé en ce que le dispositif (1 ) présente au voisinage de l'extrémité de la spirale, une surépaisseur ou un ajout de matière ou un surpoids apte à faciliter le déploiement et le maintient de la spirale sur la bouteille par gravité.

Dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2) selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que les spires de la spirale coopèrent entre elles de manière à maintenir le dispositif (1 ) sous une forme plane lorsque le dispositif (1 ) n'est pas emmanché sur la bouteille (2).

5. Dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2) selon l'une des revendications 1 , 3 ou 4, caractérisé en ce que ledit dispositif (1 ) comprend sur au moins l'une de ces faces, au moins une information visuelle.

6. Dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2) selon l'une des revendications 1 , 3 ou 4, caractérisé en ce que ledit dispositif (1 ) comprend au moins sur l'une de ces faces, au moins une rainure et/ou nervure.

7. Dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2) selon l'une des revendications 1 , 3 ou 4, caractérisé en ce que ledit dispositif (1 ) comprend au moins une portion possédant des propriétés absorbantes.

8. Dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2) selon l'une des revendications 1 , 3 ou 4, caractérisé en ce que ledit dispositif (1 ) est en matière plastique, en matière métallique, en papier, en carton, en cellulose, en fibre végétale et/ou synthétique, ou en un mélange de ceux-ci.

9. Utilisation du dispositif (1 ) selon l'une des revendications 1 à 8 comme support de communication.

10. Utilisation du dispositif (1 ) selon l'une des revendications 1 à 8 comme dessous de verre ou de bouteille.

1 1 . Utilisation du dispositif (1 ) selon l'une des revendications 1 à 8 comme antigoutte pour bouteille.

12. Procédé de fabrication du dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2) selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que le procédé comprenant au moins l'étape suivante : - Réalisation d'une bandelette (1 1 ) en forme de spirale destinée à être le dispositif d'étiquetage (1 ) pour bouteilles (2).

Procédé de fabrication du dispositif d'étiquetage (1 ) selon la revendication 12, caractérisé en ce que la bandelette (1 1 ) est réalisée par le découpage d'un support par un moyen de découpage, d'emboutissage ou de poinçonnage.

14. Procédé de fabrication du dispositif d'étiquetage (1 ) selon la revendication 12, caractérisé en ce que la bandelette (1 1 ) est réalisée par moulage de matière.

Description:
DISPOSITIF D'ETIQUETAGE POUR BOUTEILLES, SON PROCEDE DE FABRICATION ET SON UTILISATION

DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION

[0001] L'invention se rapporte au domaine des dispositifs d'étiquetage de présentation et/ou de communication, en particulier les dispositifs d'étiquetage pour des bouteilles plus particulièrement des bouteilles utilisées dans l'industrie vinicole et des spiritueux.

ETAT DE LA TECHNIQUE ANTERIEURE

[0002] Classiquement, des feuilles par exemple de cellophane ou de soie sont couramment utilisées afin d'envelopper les bouteilles pour les embellir lors de leur achat.

[0003] Cependant, de tels dispositifs sont accompagnés d'un certain nombre d'inconvénients. Par exemple, la pose de ces feuilles autour de la bouteille nécessite un temps d'application important et une pénibilité de travail accrue et fastidieuse. En général, de telles feuilles sont des supports de présentation et/ou de communication pour les différents producteurs. En effet, diverses informations peuvent être inscrites, comme par exemple la gamme du produit, un label particulier, ou un prix reçu. Mais lors de leur utilisation, celles-ci se retrouvent le plus souvent froissées et deviennent alors peu lisibles.

[0004] En outre, souvent, ces feuilles sont occultantes. Elles ne permettent pas de voir l'étiquetage en place, ou la présence de dépôts dans le liquide, ou défauts visuels préjudiciables aux fabricants, distributeurs et consommateurs.

[0005] Par ailleurs de telles feuilles ne permettent pas un bon rafraîchissement de la bouteille lorsqu'elle est mise au froid de par ses propriétés isolantes et nécessitent donc d'être retirées avant la mise au froid

[0006] Il est également connu divers dispositifs d'étiquetage formant des supports de personnalisation et/ou de communication tels que décrits dans les documents suivants EP2526027, EP2068296, JP2007030967 ou JP3186498. En particulier, on connaît des dispositifs généralement en carton sous la forme de cônes ou de pyramides tronqués qui s'enfilent sur le goulot et viennent en buter contre le corps de la bouteille. De tels dispositifs nécessitent généralement une étape d'assemblage avec éventuellement de la colle avant d'être posés sur le goulot. [0007] En outre, quels que soient les dispositifs de l'art antérieur décrits ci-dessus, leur utilisation reste limitée à un support de communication. En effet, une fois ce rôle rempli, l'utilisateur les jette, ce qui crée un volume important de déchets qui peut aller à encontre de la politique générale de protection de l'environnement, en particulier de certaines maisons de production de spiritueux et de vins, plus particulièrement lorsqu'elles se revendiquent de l'agriculture biologique ou raisonnée.

EXPOSE DE L'INVENTION

[0008] La présente invention a donc pour objet de proposer un dispositif d'étiquetage pour bouteilles, permettant de palier au moins certains des inconvénients de l'art antérieur ci-dessus.

[0009]A cet effet, l'invention concerne un dispositif d'étiquetage pour bouteilles comprenant une bandelette ayant la forme d'une spirale, caractérisé en ce que la bandelette est configurée pour avoir une géométrie variable entre deux positions extrêmes : - une première position sous la forme générale d'un disque, lorsque le dispositif est posé sur une surface plate telle une table,

- une seconde position sous la forme générale d'un serpentin, lorsque le dispositif est emmanché sur le corps de la bouteille à partir du goulot, la tranche intérieure de la spirale est alors en contact avec le corps de la bouteille.

[0010] Par « bouteille », on entend tout contenant adapté en général à recevoir un liquide, quelles que soient ses dimensions et sa forme, de préférence avec un goulot de dimension inférieure au reste de la bouteille. On privilégiera, sans pour autant être restrictif, les bouteilles de liquides consommables, en particulier les spiritueux, les vins et les flacons de parfum. En particulier, le dispositif est particulièrement adapté sans y être limité aux bouteilles dont la forme générale est conique, c'est -à-dire que la forme générale de la bouteille s'évase progressivement sur une partie substantielle de sa hauteur à parti du goulot permettant ainsi à la spirale d'épouser la forme extérieure de la bouteille.

[0011]Selon une particularité, la spirale est une spirale choisie parmi :

- une spirale logarithmique,

- une spirale hyperbolique,

- une spirale d'Ulan,

- une spirale de Cotes,

- une spirale d'Archimède,

- une spirale triangulaire,

- une spirale à n centres, n étant un nombre entier positif,

- une variante de l'une des spirales citées ci-dessus. [0012]Selon une autre particularité, ledit dispositif est en matière plastique, en papier, en carton, en cellulose, en fibre végétale et/ou synthétique, ou en un mélange de ceux-ci.

[0013]Selon une autre particularité, ledit dispositif comprend au moins sur l'une de ses faces au moins une information visuelle. [0014]Selon une autre particularité, ledit dispositif comprend au moins une portion possédant des propriétés absorbantes, de préférence dans sa partie centrale.

[0015]Selon une autre particularité, ledit dispositif comprend au moins sur l'une de ses faces au moins une rainure.

[0016] Un autre objet de la présente est l'utilisation du dispositif comme support de communication.

[0017] Un autre objet de la présente est l'utilisation du dispositif comme dessous de verre ou de bouteilles. [0018]Un autre objet de la présente est l'utilisation du dispositif comme anti-goutte pour bouteilles.

[0019]Enfin un dernier objet de la présente est le procédé de fabrication du dispositif d'étiquetage pour bouteilles comprenant au moins l'étape suivante :

- Réalisation d'une bandelette en forme de spirale destinée à être le dispositif d'étiquetage pour bouteilles.

[0020]Avantageusement, la bandelette est réalisée par le découpage d'un support par un moyen de découpage, d'emboutissage ou de poinçonnage. [0021]Selon une autre préférence, la bandelette est réalisée par moulage de matière.

BREVE DESCRIPTION DES FIGURES

[0022] D'autres caractéristiques, détails et avantages de l'invention ressortiront à la lecture de la description qui suit en référence aux figures annexées, qui illustrent :

- les figures 1 a et 1 b, représentent respectivement le dispositif sous ses deux configurations extrêmes, que sont la forme aplatie (dessous de verre) et la forme serpentin (déployée sur la bouteille), selon certains modes de réalisation.

- les figures 2a et 2b, représentent des dispositifs de l'art antérieur, respectivement un embellissement avec une feuille cellophane transparente et un embellissement avec un papier de soie.

- la figure 3, représente une variante du dispositif selon certains modes de réalisation de l'invention.

DESCRIPTION DETAILLEE DE DIFFERENTS MODES DE REALISATION DE

L'INVENTION

[0023] De nombreuses combinaisons des caractéristiques de l'invention peuvent être envisagées sans sortir du cadre de l'invention ; l'homme de métier choisira l'une ou l'autre en fonction des contraintes économiques, ergonomiques, dimensionnelles ou autres qu'il devra respecter. [0024] Plus particulièrement, la figure 1 a illustre un mode de réalisation préféré mais non limitatif de certains modes de réalisation de la présente invention, dans lequel le dispositif (1 ) se présente sous la forme générale d'un disque lorsque celui-ci n'est pas disposé sur une bouteille (2). La figure 1 b illustre un mode de réalisation préféré mais non limitatif de la présente invention dans lequel le dispositif (1 ) est déployé et se présente sous la forme d'un serpentin autour d'une bouteille (2).

[0025] Un tel dispositif (1 ) permet de s'affranchir des papiers en cellophane ou de soie de l'art antérieur souvent utilisés pour embellir une bouteille. En outre, le dispositif selon l'invention peut directement être appliqué sur une bouteille (2) en rayon, permettant ainsi de rendre plus visible la bouteille et de gagner du temps en caisse, en s'affranchissant de l'étape d'emballage.

[0026] Par ailleurs, un tel dispositif (1 ) est un support de communication visuel parfaitement lisible quel que soit le mode d'utilisation choisi (figure 1 a ou figure 1 b). Enfin ce dispositif de par ses multiples fonctions n'est pas directement destiné à être jeté, après le déballage de la bouteille ce qui limite les déchets.

[0027] Ainsi, le procédé de fabrication du dispositif (1 ) selon l'invention consiste à le réaliser dans un support. Ledit support est en un matériau autorisant les déformations, une spirale découpée de sorte afin d'obtenir une bandelette (1 1 ) que lorsque l'on applique des forces opposées sur la bordure et sur la partie centrale du support (10), ou grâce à la force gravitationnelle, lorsque le dispositif est disposé en son centre au sommet de la bouteille, ledit support se déploie à la façon d'un « serpentin », en épousant sensiblement les formes de la paroi extérieure de la bouteille. En l'absence desdites forces opposées, le support revient dans une configuration sensiblement plane. Une telle découpe peut se faire par un moyen de découpage, d'emboutissage ou de poinçonnage.

[0028] De tels matériaux sont généralement utilisés sous la forme de feuilles, c'est à dire présentant de larges surfaces et une faible épaisseur, inférieure à 5mm, de préférence, inférieure à 2 mm, avantageusement inférieure à 1 mm. Ainsi de tels matériaux peuvent être du papier, du carton, du plastique, de la cellulose, des fibres d'origine synthétique ou végétale, ou un mélange de ceux-ci, par exemple sous la forme d'un ensemble multicouches. En outre, ledit matériau peut recevoir sur une partie ou toute sa surface, différents traitements de surface, en particulier un traitement de surface permettant de le rendre hydrophobe, odorant, phosphorescent, etc. On préférera souvent un matériau avec des propriétés absorbantes notamment afin de faire perdurer l'odeur dans le temps ou d'absorber des gouttes de liquide. Le mode de réalisation odorant est particulièrement intéressant lorsque le dispositif est utilisé pour embellir des flacons de parfum.

[0029] Le choix sur le type de spirale utilisé n'est pas restreint. En effet, l'homme du métier choisira la spirale en fonction du design de la bouteille mais également en fonction des critères décoratifs choisis et l'aspect qu'il voudra obtenir. Ainsi à titre d'exemple, lorsqu'une bouteille a une section carrée, il choisira une spirale de Ulan. De même lorsque la section est triangulaire, la spirale avantageusement choisie répétera un motif triangulaire.

[0030]A titre d'exemples non limitatifs, voici différents types de spirales adaptés à la réalisation du dispositif selon l'invention :

- une spirale logarithmique,

- une spirale hyperbolique,

- une spirale d'Ulan,

- une spirale de Cotes,

- une spirale d'Archimède,

- une spirale triangulaire,

- une spirale à n centres, n étant un nombre entier positif,

- une variante de l'une des spirales citées ci-dessus.

[0031]A titre d'exemple, la spirale peut être réalisée de la manière suivante :

- sur une droite virtuelle (D) partageant le support en deux et passant par le barycentre du support (C), un premier arc de cercle formant au moins un demi-cercle (DC) de centre C est tracé de manière à ce que ces extrémités s'arrêtent sur ladite droite virtuelle (D), - un second arc de cercle formant également au moins un demi-cercle (DCi) de centre Ci et d'un rayon supérieur au rayon du premier demi-cercle (DC), est tracé de façon à mettre bout à bout une extrémité du premier demi- cercle (DC) avec une extrémité du second demi-cercle (DCi), le centre Ci étant situé sur la droite virtuelle (D),

- un troisième demi-cercle (DC2) de centre C et d'un rayon supérieur au rayon du second demi-cercle (DC1), est tracé de façon à mettre bout à bout une extrémité du second demi-cercle (DC1) avec une extrémité du troisième demi-cercle (DC2), - un quatrième demi-cercle (DC3) de centre C2 et d'un rayon supérieur au rayon du troisième demi-cercle (DC2), est tracé de façon à mettre bout à bout une extrémité du troisième demi-cercle (DC2) avec une extrémité du quatrième demi-cercle (DC3), C2 étant placé sur la demi-droite [CC1], à une distance supérieure de [C-C1] - un cinquième demi-cercle (DC 4 ) de centre C et d'un rayon supérieur au rayon du quatrième demi-cercle (DC3), est tracé de façon à mettre bout à bout une extrémité du quatrième demi-cercle (DC3) avec une extrémité du cinquième demi-cercle (DC 4 ),

- un sixième demi-cercle (DC 5 ) de centre C2 et d'un rayon supérieur au rayon du cinquième demi-cercle (DC 4 ), est tracé de façon à mettre bout-à-bout une extrémité du cinquième demi-cercle (DC 4 ) avec une extrémité du sixième demi-cercle (DC 5 ),

- un septième demi-cercle (DC^) de centre C et d'un rayon supérieur au rayon du sixième demi-cercle (DC 5 ), est tracé de façon à mettre bout à bout une extrémité du sixième demi-cercle (DC 5 ) avec une extrémité du septième demi-cercle (DCe),

- un huitième demi-cercle (DC 7 ) de centre C3 et d'un rayon supérieur au rayon du septième demi-cercle (DCe), est tracé de façon à mettre bout à bout une extrémité du septième demi-cercle (DCe) avec une extrémité du huitième demi-cercle (DC 7 ), C3 étant placé sur la demi-droite [CC1], à une distance supérieure de [C-C3],

- un neuvième demi-cercle (DCs) de centre C et d'un rayon supérieur au rayon du huitième demi-cercle (DC 7 ), est tracé de façon à mettre bout à bout une extrémité du huitième demi-cercle (DC 7 ) avec une extrémité du neuvième demi-cercle (DCs),

- un dixième demi-cercle (DC9) de centre C3 et d'un rayon supérieur au rayon du neuvième demi-cercle (DCs), est tracé de façon à mettre bout à bout une extrémité du neuvième demi-cercle (DCs) avec une extrémité du dixième demi-cercle (DCg),

- un onzième demi-cercle (DC10) de centre C et d'un rayon supérieur au rayon du dixième demi-cercle (DCg), est tracé de façon à mettre bout à bout une extrémité du dixième demi-cercle (DCg) avec une extrémité du onzième demi-cercle (DC10). Le nombre de demi-cercles décrits ci-dessus n'est pas limitant mais représente un exemple avantageux choisi pour des bouteilles de Champagne. L'homme du métier pourra adapter le nombre de demi-cercles selon la bouteille visée.

[0032] Selon le mode de réalisation choisi, le motif présenté ci-dessus est ainsi répété autant de fois que nécessaire pour que l'un des demi-cercles épouse la forme de la bouteille jusqu'à son extrémité inférieure.

[0033] En d'autres termes, d'un côté de la droite virtuelle (D) les demi-cercles (DC, DC2, DC 4 , DC6, DCs, DC10) ont le même centre (C) et des rayons qui croissent au fur et à mesure qu'ils se rapprochent du bord du support. De l'autre coté de la droite virtuelle (D), les demi-cercles (DC1 , DC3, DC 5 , DC 7 , DCg) une taille qui croit au fur et à mesure qu'ils se rapprochent du bord du support et le centre respectif de chaque demi-cercles (DC1 , DC3, DC 5 , DC 7 , DCg) est décalé, si nécessaire, de façon à ce que les demi-cercles (DC, DC1 , DC 2 , DC 3 , DC 4 , DC 5 , DC 6 , DC 7 , DC 8 , DCg, DC10) soient mis bout à bout, afin de former la spirale. Ce type de construction a pour avantage d'avoir une forme relativement asymétrique facilitant le déploiement du dispositif (1 ) en « serpentin » autour de la bouteille (2) rendant ainsi visible les informations inscrites à sa surface.

[0034] Les dimensions de la spirale sont choisies en fonction du profil de la bouteille de façon à ce qu'il se crée une coopération de formes entre la découpe en spirale et le profil de la bouteille. Cette coopération de formes facilite l'action lesdites forces opposées qui sont nécessaires au déploiement et au maintien du dispositif sur la bouteille sous sa forme de « serpentin ».

Dans un mode de réalisation alternatif, c'est la force de gravité qui permet le déploiement du dispositif (1 ) selon l'invention en « serpentin » et son maintien sous cette forme sur la bouteille (2). En particulier, il suffit de poser le dispositif sur le goulot (20) de la bouteille (2) pour qu'il se déploie. Ce déploiement est du à la rigidité du matériau qui est choisi en fonction de son poids et de la longueur de la bandelette (1 1 ) formant le « serpentin ».

On prévoit par exemple des modes de réalisation du type représentés sur les figures 1 a et 1 b

[0035]A titre d'exemple, pour un mode de réalisation préféré sur une bouteille de 75cl de type champenoise, ayant les dimensions suivantes, de l'ordre de : 30mm pour le goulot (20), 90mm pour le corps (21 ) et 300mm de hauteur.

[0036] Les demi-cercles DC, DC 2 , DC 4 , DC 6 , DC 8 et DC10 de centre C ont respectivement un rayon de 13,5mm, 19mm, 31 mm, 43mm, 58,5mm, et 74mm. Les demi-cercles DCi DC3, DC 5 , DC 7 et DC9 respectivement de centre Ci, C2, C2, C3, et C3 ont respectivement un rayon de 16mm, 25mm, 37mm, 51 mm et 66mm. Les segments [C-C1], [C-C2] et [C-C3] sont respectivement de 3mm, 6mm, et 7,5mm. [0037] En alternative, un second mode de réalisation prévu pour une bouteille ayant également les dimensions ci-dessus, les demi-cercles DC, DC2, DC 4 , DC6, DCs, DC10 et DC12 de centre C ont respectivement un rayon de 10mm, 15mm, 23,5mm, 31 ,5mm, 41 ,5mm, 52,5mm et 67,5mm. Les demi-cercles DC1 DC3, DC 5 , DC 7 DC9 et DC11 respectivement de centre Ci, C2, C2, C3, C3 et C 4 ont respectivement un rayon de12,5mm, 19,5mm, 27,5mm, 37mm, 47,5mm, et 60,5mm. Les segments [C-Ci], [C-C2] [C-C3] et [C-C 4 ] sont respectivement de 2,5mm, 4mm, 5mm et 8mm.

[0038] On comprendra aisément à la lecture de la présente demande que les particularités de la présente invention, comme généralement décrites et illustrées dans les figures, puissent être arrangées et conçues selon une grande variété de configurations différentes. En particulier, on peut avoir des spirales régulières ou non, symétriques ou non notamment comme mentionné plus haut.

[0039]Ainsi, le dispositif selon l'invention peut très bien s'adapter sur des contenants de grands volumes tels que des magnums, jéroboams ou mathusalems, et jusqu'au nabuchodonosor, mais également pour des demi, quart de bouteille, mignonettes ou des flacons de parfum de tailles et de formes variées.

Ladite adaptation peut se faire suivant deux modes. Un premier mode qui consiste à ajouter ou retirer des demi-cercles. Un second mode qui consiste à modifier les dimensions (rayons) des demi-cercles présents initialement. Bien sûr, l'homme du métier peut très bien combiner les deux modes pour adapter le dispositif aux dimensions de la bouteille à embellir ou étiqueter.

[0040]A titre d'exemple :

- pour un magnum, sur la base d'un dispositif selon le premier mode de réalisation décrit ci-dessus, on préférera ajouter un demi-cercle DC12 de centre C et de rayon de 89mm et un demi-cercle DCn de centre C3 de rayon de 81 mm.

- pour un jéroboam sur la base d'un dispositif pour magnum, on préférera ajouter un demi-cercle DC13 de centre C3 et de rayon de 96mm. - pour un mathusalem, sur la base d'un dispositif pour jéroboam, on préférera ajouter un demi-cercle DCi 4 de centre C et de rayon de 104mm et un demi- cercle DC1 5 de centre C3 de rayon de 1 1 1 mm.

[0041] Dans un certain mode de réalisation, la dernière spire, c'est-à-dire la spire la plus à l'extérieur du dispositif, présente une découpe (12), par exemple donnant au dispositif la forme générale d'une coquille d'escargot ou du moins s'affine à l'extrémité extrême du dispositif. La découpe est de préférence à l'extérieur, de sorte que la bandelette (1 1 ) maximise sa surface de contact avec la bouteille.

[0042]Ainsi dans ce mode de réalisation, on préférera que la découpe soit : - lorsque la bouteille est une bouteille de 75cL : orthogonale à la droite virtuelle (D) au point d'intersection du demi-cercle DC et la droite virtuelle (D) sur la spire formée par les demi-cercles DCs et DC10.

- lorsque la bouteille est une bouteille de magnum (150cL) : d'un angle de 60° à la droite virtuelle (D) au point C sur la spire formée par les demi- cercles DC10 et DC12.

- lorsque la bouteille est une bouteille de jéroboam (300cL) : orthogonale à la droite virtuelle (D) au point C3 sur la spire formée par les demi-cercles DCn

- lorsque la bouteille est une bouteille de Mathusalem (600cL) : orthogonale à la droite virtuelle (D) au point C3 sur la spire formée par les demi-cercles

[0043] Dans un autre mode de réalisation, le dispositif peut présenter au voisinage de la découpe (12) ou de l'extrémité de la spirale, une surépaisseur ou un ajout de matière ou un surpoids facilitant le déploiement et le maintient de la spirale par gravité lorsque le dispositif est émanché sur la bouteille.

[0044] Selon un mode de réalisation illustré par la figure 3, le premier demi-cercle DC de centre C peut être plus qu'un demi-cercle. En d'autres termes, l'arc DC peut être supérieur à un demi-cercle et strictement inférieur à un cercle. De préférence, l'arc de cercle DC s'étend sur un secteur angulaire supérieur à 180° et inférieur à 360°. Ainsi, l'arc DC conserve une portion non découpée ce qui permet de conserver un macaron (10) central, utile pour l'étiquetage/l'affichage d'informations. [0045] Cependant, dans certains modes de réalisation, l'arc DC s'étend sur 360° et forme donc un cercle dont la découpe retire le macaron (10). On obtient alors un dispositif d'étiquetage qui épouse la forme de la bouteille même dans sa partie supérieure et permet un affichage d'informations seulement sur la portion en bandelette (1 1 ) prenant la forme d'un « serpentin ». Dans ce mode de réalisation particulier, l'arc de cercle DCi a pour point de départ un point du cercle DC.

[0046] En outre, selon un autre mode de réalisation, lorsque le dispositif est sur la bouteille débouchée, celui-ci peut servir d'anti-goutte.

[0047] De préférence, le dispositif (1 ) n'est pas fixé à la bouteille (2) qu'il étiquette, notamment pour permettre avantageusement son utilisation sur d'autres bouteilles évitant ainsi de le jeter et permettre leur utilisation à d'autres fins.

[0048] En effet, lorsque dispositif est dans sa forme plane, celui-ci peut très bien être utilisé comme dessous de verre. Dans un mode de réalisation particulier, au moins une surface du dispositif peut présenter des rainures afin de limiter l'effet ventouse généralement associé au dessous de verre.

[0049] Par ailleurs, dans un autre mode de réalisation, une coopération de forme entre les différentes spires peut être mise en place, afin de maintenir le dispositif sous une forme plane lorsqu'il est utilisé en tant que dessous de verre, c'est-à-dire que les spires coopèrent entre elles afin de rester dans un même plan. Ainsi, lorsque l'on manipule le dispositif en tant que dessous de verre, par exemple, les spires sont emboîtées en force les unes dans les autres. Une telle coopération de forme (non illustrée) peut se faire, par exemple, au moyen d'au moins une découpe particulière de la spirale, par exemple des d'encoches, ou pointes ou toutes saillies présentes sur une spire et coopérant avec une découpe complémentaire sur une autre spire.

[0050] Quel que soit le mode de réalisation, le dispositif d'embellissement/d'étiquetage peut également être un support d'informations, en particulier une information visuelle sur au moins une de ses surfaces. [0051] En particulier, les informations peuvent être inscrites sur la partie centrale délimitée par au moins le demi-cercle DC, formant une sorte de macaron (10) et dans certains modes de réalisation l'information peut être située sur la spirale et/ou la partie centrale. [0052] La description de la présente invention et les figures afférentes ne sont pas prévues pour limiter la portée de l'invention mais représentent simplement des modes de réalisation choisis. L'homme de métier comprendra que les caractéristiques techniques d'un mode de réalisation donné peuvent en fait être combinées avec des caractéristiques d'un autre mode de réalisation à moins que l'inverse ne soit explicitement mentionné ou qu'il ne soit évident que ces caractéristiques sont incompatibles. De plus, les caractéristiques techniques décrites dans un mode de réalisation donné peuvent être isolées des autres caractéristiques de ce mode à moins que l'inverse ne soit explicitement mentionné. [0053] Il doit être évident pour les personnes versées dans l'art que la présente invention permet des modes de réalisation sous de nombreuses autres formes spécifiques sans l'éloigner du domaine défini par la portée des revendications jointes. Ils doivent être considérés à titre d'illustration et l'invention ne doit pas être limitée aux détails donnés ci-dessus.