Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
LACED-SHOE ACCESSORY
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/019943
Kind Code:
A1
Abstract:
the invention relates to an accessory (1) for a lace-up shoe (2). According to the invention, such an accessory (1) comprises a first face (3) intended to accept said lace comprising at least one fixing means in the form of a first cavity (4), said fixing means (4) comprising at least one positioning means and a first retaining means in the form of a groove (5) intended to accept said lace and at least two second retaining means in the form of tabs(6, 7) partially covering said groove (5) and is situated at each end thereof, said groove comprising at least one stud (8), said stud (8) being positioned between the two second retaining means in the form of tabs (6, 7).

Inventors:
DEPLUVREZ, Alain (Rue des Pommiers 2, 7258 Helmsange, 7258, LU)
CARLIER, Guy (rue Sixième n°5, 7330 Saint-Ghislain, 7258, LU)
Application Number:
EP2017/069021
Publication Date:
February 01, 2018
Filing Date:
July 27, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
AD CONSULTING INTERNATIONAL SÀRL (Rue des Pommiers 2, 7258 Helmsange, 7258, LU)
International Classes:
A43C19/00; A43B5/00; A63B57/00
Domestic Patent References:
WO2012141684A12012-10-18
Foreign References:
US20150216264A12015-08-06
US4102019A1978-07-25
US3132390A1964-05-12
US6547682B12003-04-15
GB1441454A1976-06-30
US6578746B12003-06-17
US20150216264A12015-08-06
Attorney, Agent or Firm:
GEVERS, François (Deloitte - Gateway Building, Luchthaven Nationaal 1J, 1930 Zaventem, 1930, BE)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2), préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, comprenant une première face (3) destinée à recevoir ledit lacet, ladite première face (3), comprenant au moins un moyen de fixation sous forme d'un premier évidement (4), ledit moyen de fixation (4) comprenant au moins un moyen de positionnement et un premier moyen de rétention sous forme d'une gorge (5) destinée à recevoir ledit lacet et au moins deux seconds moyens de rétention sous forme de languettes (6, 7), lesdits deux seconds moyens de rétention sous forme de languettes (6, 7) recouvrant partiellement ladite gorge (5) et étant situés à chaque extrémité de celle-ci, ladite gorge comprenant au moins un ergot (8), ledit ergot (8) étant positionné entre les deux seconds moyens de rétention sous forme de languettes (6, 7) de façon à laisser un espace entre ledit ergot (8) et lesdits seconds moyens de rétention sous forme de languettes (6, 7) en vue de l'insertion dudit lacet au sein de ladite gorge (5) en passant sous lesdits seconds moyens de rétention sous forme de languettes (6, 7).

2. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon la revendication 1, tel que le au moins un moyen de fixation sous forme d'un premier évidement (4) présente un plan de symétrie (A).

3. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon l'une quelconque des revendications précédentes, tel que le au moins un moyen de positionnement et un premier moyen de rétention sous forme d'une gorge (5) destinée à recevoir ledit lacet sont situés au milieu de la première face (3).

4. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon l'une quelconque des revendications précédentes, tel que la face supérieure de l'ergot (8) et lesdits seconds moyens de rétention sous forme de languettes (6, 7) sont dans le même plan.

5. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon l'une quelconque des revendications précédentes, tel qu'il comprend une seconde face (9) destinée à être orientée à l'opposé du lacet, ladite seconde face (9) comprenant au moins un trou borgne (10) destiné à recevoir au moins un troisième moyen de rétention.

6. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon la revendication 5, tel que le au moins un troisième moyen de rétention est un aimant (11).

7. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon l'une quelconque des revendications 5 à 6, tel que la seconde face (9) comprend un second évidement (12) destiné à accueillir une pièce (13) de dimension sensiblement égale ou inférieure, préférentiellement un diamètre sensiblement égale ou supérieur à la pièce (13).

8. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon la revendication 7, tel que la pièce (13) de dimension sensiblement égale est un jeton, préférentiellement un jeton métallique, plus préférentiellement un jeton ferromagnétique.

9. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2), selon une quelconque des revendications 7 à 8, tel que la seconde face (9) destinée à être orientée à l'opposé du lacet comprend au moins un rebord périphérique (14) dont la hauteur est sensiblement égale à l'épaisseur de la pièce (13).

10. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon une quelconque des revendications 7 à 9, tel que le second évidement (12) comprend une surface (15) comprenant deux facettes situées à des hauteurs différentes par rapport à la première face (3) destinée à recevoir ledit lacet, préférentiellement lesdites au moins deux facettes sont situées dans des plans parallèles.

11. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon une quelconque des revendications précédentes, tel qu'il est de type monobloc.

12. Accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) selon une quelconque des revendications précédentes, tel qu'il est en matière plastique ou métallique.

13. Procédé de fabrication de l'accessoire (1) à lacet (2) selon une quelconque des revendications 1 à 11, tel qu'il comprend une étape de moulage, une étape de moulage, plus particulièrement une étape de moulage par injection.

14. Utilisation de l'accessoire (1) pour chaussure à lacet (2) tel que défini selon une quelconque des revendications 1 à 12, telle que ledit accessoire est fixé sur une boucle de laçage (16), préférentiellement la première boucle de laçage (17).

Description:
Accessoire pour chaussure à lacet

Domaine de l'invention

Le domaine de l'invention est celui des accessoires pour chaussure à lacet, plus particulièrement pour chaussure de golf à lacet.

Plus précisément, l'invention concerne un accessoire pour chaussure à lacet, un procédé de fabrication d'un tel accessoire et une utilisation dudit accessoire.

Solutions de l'art antérieur

Depuis toujours, les golfeurs ont dans leur poche ou leur sac, une puce, un jeton dit marqueur en terme golfique qu'ils utilisent pour marquer l'emplacement de leur balle quand cette dernière se trouve sur le green. Ensuite il relève leur balle. Ceci afin de libérer l'espace pour les autres joueurs ou pour nettoyer leur balle. En règle générale, les joueurs perdent du temps à retrouver ce marqueur qui se trouve dans leur poche, leur sac ou autre endroit.

Le document US 6578746 divulgue l'utilisation d'un accessoire pour chaussure de golf comprenant un marqueur. Ledit accessoire est fixé à la première boucle de laçage ou boucle inférieure de laçage par glissement du lacet entre deux languettes et réception de celui-ci au sein d'une gorge. Toutefois l'accessoire pour chaussure tel que divulgué présente le désavantage d'être volumineux et de s'étendre au-delà de la position de laçage du côté de la zone d'insertion du lacet.

Le document US 2015/0216264 Al divulgue un accessoire pour chaussure s'attachant au nœud du lacet, soit la boucle supérieure de laçage. L'accessoire décrit présente plusieurs inconvénients. Tout d'abord, le positionnement et la fixation de l'accessoire sur la boucle du nœud n'est pas aisée. De plus, la forme de l'accessoire présente un inconfort lié à sa forme polygonale comprenant des angles en contact avec la surface supérieure du pied, surtout lorsque le lacet serre fortement la chaussure. Enfin, l'accessoire ne présente pas de système de rétention adéquat pour recevoir une pièce pouvant être un jeton. Objectifs de l'invention

L'invention a notamment pour objectif de pallier ces inconvénients de l'art antérieur.

Plus précisément, un objectif de l'invention, dans au moins un de ses modes de réalisation, est de fournir un accessoire pour chaussure à lacet, plus particulièrement pour chaussure de golf à lacet qui soit facilement fïxable au lacet de ladite chaussure, soit retiré de manière aisée et soit peu volumineux.

Un autre objectif de l'invention, dans au moins un de ses modes de réalisation, est de mettre en œuvre un procédé de fabrication dudit accessoire pour chaussure à lacet, plus particulièrement pour chaussure de golf à lacet. L'invention, dans au moins un de ses modes de réalisation, a encore pour objectif de fournir une utilisation préférée dudit accessoire pour chaussure à lacet, plus particulièrement pour chaussure de golf à lacet.

Exposé de l'invention

Conformément à un mode de réalisation particulier, l'invention concerne un accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet.

Selon l'invention, un tel accessoire comprend une première face destinée à recevoir ledit lacet, ladite première face, comprenant au moins un moyen de fixation sous forme d'un premier évidement, ledit moyen de fixation comprenant au moins un moyen de positionnement et un premier moyen de rétention sous forme d'une gorge destinée à recevoir ledit lacet et au moins deux seconds moyens de rétention sous forme de languettes, lesdits deux seconds moyens de rétention sous forme de languettes recouvrant partiellement ladite gorge et étant situés à chaque extrémité de celle-ci, ladite gorge comprenant au moins un ergot, ledit ergot étant positionné entre les deux seconds moyens de rétention sous forme de languettes de façon à laisser un espace entre ledit ergot et lesdits seconds moyens de rétention sous forme de languettes en vue de l'insertion dudit lacet au sein de ladite gorge en passant sous lesdits moyen de rétention sous forme de languettes. Ladite languette est définie, dans le cadre de cette invention, par un élément fin, long et rapporté attaché au reste dudit accessoire par une seule de ses extrémités, l'autre extrémité étant libre, permettant de faire passer ledit lacet sous lesdites languettes.

Le principe général de l'invention repose sur un accessoire placé sur une chaussure, préférentiellement sur une chaussure de golf.

Ledit accessoire est fixé sur le lacet de la chaussure, préférentiellement sur le lacet de la chaussure de golf, par insertion dudit lacet au sein d'un moyen de fixation sous forme d'un premier évidement, ledit moyen de fixation comprenant au moins un moyen de positionnement et un premier moyen de rétention sous forme d'une gorge destinée à recevoir ledit lacet et au moins deux seconds moyens de rétention sous forme de languettes. L'ergot compris dans la gorge est préférentiellement un ergot fixe. Par les termes « ergot fixe », on entend désigner le fait que l'ergot n'est pas susceptible de se déplacer dans un plan vertical et/ou horizontal.

Ainsi, l'invention repose sur une approche tout à fait nouvelle et inventive du mode de fixation de l'accessoire sur ledit lacet de la chaussure. L'invention apporte une solution aux problèmes techniques présentés ci-avant. Avantageusement, l'invention propose un système de fixation sur la boucle inférieure ou première boucle de laçage de la chaussure déjà lacée moins volumineux. De plus, vu son positionnement avantageux, l'accessoire selon l'invention ne présente pas d'angle en contact avec le pied. Il se distingue de l'art antérieur par le fait qu'il réduit le risque de perdre l'accessoire en marchant, en courant ou en sautant. Ledit accessoire est préférentiellement de type monobloc et ne nécessite pas l'utilisation d'outil pour le fixer sur le lacet de la chaussure. Par l'expression « au moins un moyen de positionnement et un premier moyen de rétention sous forme d'une gorge destinée à recevoir ledit lacet », on entend désigner le fait que la gorge correspond simultanément au au moins un moyen de positionnement et un premier moyen de rétention.

Préférentiellement, ledit ergot et lesdits seconds moyens de rétention sous forme de languettes sont tels que leurs faces supérieures sont situées dans le même plan permettant une uniformité de la première face destinée à recevoir ledit lacet.

Selon un mode de réalisation préférentiel ou conforme à l'invention, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, est tel que le au moins un moyen de fixation sous forme d'un premier évidement présente un plan de symétrie.

Ainsi, cette symétrie permet un équilibre parfait de l'accessoire sur la chaussure.

Selon un mode de réalisation avantageux, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel que le au moins un moyen de positionnement et un premier moyen de rétention sous forme d'une gorge destinée à recevoir ledit lacet sont situés au milieu de la première face.

Ainsi, cette dite gorge permet une première introduction facile du dit lacet.

Selon un mode de réalisation avantageux, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel que la face supérieure de l'ergot et lesdits seconds moyens de rétention sous forme de languettes sont dans le même plan.

Ainsi, ce même plan permet d'obtenir une parfaite rétention ainsi qu'un parfait équilibre de l'ensemble. Selon un mode de réalisation avantageux, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel qu'il comprend une seconde face destinée à être orientée à l'opposé du lacet, ladite seconde face comprenant au moins un trou borgne destiné à recevoir un troisième moyen de rétention. Ainsi, ce trou borgne permet d'une part de gagner de l'espace et d'autre part de dissimuler au maximum le troisième moyen de rétention que ledit trou borgne va recevoir.

Selon un mode de réalisation avantageux du mode précédent, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel que le au moins un troisième moyen de rétention est un aimant.

Ainsi, ledit aimant permet de maintenir le marqueur sur l'accessoire.

Il permet également de retirer le marqueur facilement et de le replacer tout aussi aisément.

Selon un mode de réalisation avantageux, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel que la seconde face comprend un second évidement destiné à accueillir une pièce de dimensions sensiblement égale ou inférieure, préférentiellement une pièce de diamètre sensiblement égale ou inférieure. Par les termes « sensiblement égale », on entend désigner le fait que les dimensions de la pièce sont telles qu'elles permettent un maintien de ladite pièce au sein du second évidement sans nécessairement avoir recours au troisième moyen de rétention sous forme d'aimant. Le maintien de la pièce au sein du second évidement s'effectue par effet géométrique.

Ainsi, ledit second évidement permet d'obtenir un espace destiné à recevoir et à reprendre une pièce telle qu'une puce, un jeton ou un marqueur en terme golfique. Ledit accessoire est monté sur ledit lacet de la chaussure et supporte une pièce telle qu'une puce, un jeton ou un marqueur dans le cas d'une chaussure de golf.

Dans le cas d'une chaussure de golf, le joueur doit à un certain moment relever sa balle et donc la marquer. Lorsque le joueur se baisse, il peut facilement avoir accès à ses chaussures, il prend le marqueur qui se trouve sur l'accessoire, le place derrière la balle et prend cette dite balle. Quand il doit replacer sa balle, il se baisse à nouveau, se retrouve au niveau de ses chaussures, il replace sa balle devant le marqueur, reprend ce dernier qu'il replace de suite sur l'accessoire de sa chaussure.

Selon un mode de réalisation avantageux du mode précédent, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel que la pièce de dimension sensiblement égale ou inférieure, préférentiellement une pièce de diamètre sensiblement égale ou inférieure, est un jeton, préférentiellement un jeton métallique, plus préférentiellement un jeton ferromagnétique.

Ainsi, ladite pièce métallique ou préférentiellement ferromagnétique permet d'être maintenue par l'aimant.

Selon un mode de réalisation avantageux des deux modes précédents, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel que le second évidement a une dimension supérieure à la pièce, préférentiellement un diamètre supérieur à la pièce.

Ainsi, ladite pièce peut être introduite et retirée facilement dudit évidement. Selon un mode de réalisation avantageux des modes précédents, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel que la seconde face destinée à être orientée à l'opposé du lacet comprend au moins un rebord périphérique dont la hauteur est sensiblement égale à l'épaisseur de la pièce. Ainsi, ledit bord périphérique permet une rétention de la dite pièce perpendiculairement à l'axe du dit rebord périphérique.

Selon un mode de réalisation avantageux, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel que le second évidement comprend au moins une surface comprenant deux facettes situées à des hauteurs différentes par rapport à la première face destinée à recevoir ledit lacet, préférentiellement lesdites au moins deux facettes sont situées dans des plans parallèles.

Ainsi, lesdites deux facettes permettent une récupération aisée de la pièce insérée au sein du second évidement. Selon un mode de réalisation avantageux, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel qu'il est de type monobloc.

Ainsi, le fait que l'accessoire soit de type monobloc permet une simplification de la fabrication ainsi que de minimiser le prix de coût de fabrication et d'emballage. Selon un mode de réalisation avantageux, l'accessoire pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, selon l'invention est tel qu'il est en matière plastique ou métallique.

Ainsi, le choix de la matière plastique permet d'obtenir un poids extrêmement léger tout en gardant la solidité nécessaire à l'utilisation de l'accessoire.

Dans le cas de la matière plastique, la fabrication par un procédé par injection permet d'obtenir de grandes séries avec des cadences élevées et ainsi réduire le coût de fabrication. Le choix de la matière métallique permettrait d'obtenir des accessoires en série limitée dans une matière plus luxueuse.

L'invention concerne également les procédés de fabrication d'accessoires pour chaussure à lacet, préférentiellement pour chaussure de golf à lacet, tels que décrits précédemment. Plus particulièrement l'invention concerne la mise en œuvre d'un procédé de fabrication de l'accessoire de chaussure à lacet selon l'invention, tel que ledit procédé comprend une étape de moulage, plus particulièrement une étape de moulage par injection.

L'invention a également comme objectif de fournir une utilisation de l'accessoire pour chaussure à lacet selon l'invention. Selon une utilisation préférée, ledit accessoire est fixé sur une boucle de laçage, préférentiellement la première boucle de laçage. Plus particulièrement, l'accessoire pour chaussure de golf à lacet selon l'invention permet de fournir un marqueur fixé sur le lacet de la chaussure du joueur et donc très proche, à proximité, de la balle à marquer

Liste des figures D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description suivante d'un mode de réalisation préférentiel, donné à titre de simple exemple illustratif et non limitatif, et des dessins annexés, parmi lesquels :

• la figure 1 présente un synoptique de l'utilisation de l'accessoire.

• la figure 2 illustre une vue en perspective présentant la première face de l'accessoire.

• la figure 3 décrit la face arrière de l'accessoire montrant la forme de l'ergot,

• La figure 4 représente la vue en perspective de l'accessoire.

• La figure 5 représente la face avant de l'accessoire,

• La figure 6 représente la coupe selon le plan de coupe A-A de l'accessoire.

La figure 7 représente une vue éclatée de l'accessoire.

* Les figures de 8 à 11 représentent les différentes étapes d'utilisation de l'accessoire muni d'un marqueur.

• Les figures de 12 à 20 montrent les étapes de fixation de l'accessoire sur le lacet.

Description d'un mode de réalisation de l'invention

On présente, en relation avec la figure 1, un mode de réalisation de l'accessoire 1 placé sur la première boucle de laçage 17 d'une boucle de laçage 16 au plus près du bout de la chaussure 2 ainsi qu'une pièce 13 placé sur ledit accessoire 1 et prêt à l'emploi. Cette figure présente un synoptique de l'utilisation de l'accessoire 1 lorsque celui-ci est fixé sur la boucle de laçage 16 de la chaussure 2 et accueille la pièce 13. Sur la figure 2, on présente une vue en perspective montrant la première face 3 de l'accessoire 1 destinée à recevoir ladite boucle de laçage 16 de la chaussure 2. On y voit également la forme avantageuse de l'ergot 8, le premier moyen de fixation sous forme d'un évidement 4, la gorge 5 prévu comme premier moyen de rétention. On y voit aussi les deux seconds moyens de rétention sous forme de languettes 6 et 7. Lesdits deux seconds moyens de rétention sous formes de languettes sont des éléments fins, longs et rapportés attachés au reste dudit accessoire par une seule de leurs extrémités, l'autre extrémité étant libre, permettant de faire passer ledit lacet sous lesdites languettes. La gorge 5 est préférentiellement prévue pour accueillir et retenir la première boucle de laçage 17. Ladite boucle de laçage est positionnée sous lesdits deux seconds moyens de rétentions sous forme de languettes 6 et 7 et est retenue par lesdites languettes 6 et 7. L'ergot 8 permet de laisser passer le lacet 2 au travers de l'évidement 4 et de positionner le lacet dans ladite gorge 5. La figure 3 représente une vue de la première face 3 de l'accessoire

1 représentant la forme avantageuse de l'ergot 8 et de l'évidement 4 qui l'entoure. Les formes caractéristiques des moyens de rétention que sont la gorge 5 et les deux languettes 6 et 7 fines, longues, rapportés et attachées au reste dudit accessoire par une seule de leurs extrémités, l'autre extrémité étant libre, permettant de faire passer ledit lacet sous lesdites languettes y sont également représentées.

La figure 4 représente la vue en perspective laissant apparaître la seconde face 9 de l'accessoire 1 en mettant en évidence la pièce 13 fixée sur ladite seconde face 9. On y distingue également, de côté, l'évidement 4, l'ergot 8 et la languette 6. Ladite seconde face 9 est opposée à la première face 3.

La figure 5 représente la seconde face 9 de l'accessoire 1 montrant la pièce 13 en avant plan.

La figure 6 représente une coupe selon le plan de symétrie A de l'accessoire 1 laissant apparaître le second évidement 12 destiné à accueillir la pièce 13. Dans cette vue, sont visibles l'accessoire 1, l'aimant 11 et la pièce 13. Le rebord périphérique 14 a pour but de retenir ladite pièce 13. La surface 15 délimitant le second évidement 12 est préférentiellement inclinée de son centre vers les extrémités, définissant ainsi une surface conique de révolution facilitant ainsi l'extraction de la pièce 13. Le second évidement comprend donc préférentiellement au moins une surface 15 comprenant deux facettes situées à des hauteurs différentes par rapport à la première face (3) destinée à recevoir ledit lacet, préférentiellement lesdites au moins deux facettes sont situées dans des plans parallèles. La figure 7 représente une vue éclatée de l'accessoire 1 montrant de manière isolée la pièce 13, l'aimant 11 ainsi que l'accessoire 1. On y présente également les formes avantageuses du rebord périphérique 14 et du second évidement 12. Le trou borgne 10 permettant d'accueillir l'aimant 11 y est illustré. On y distingue enfin, de côté, l'évidement 4, l'ergot 8 et la languette 6. La disposition et l'agencement favorables de ces trois éléments que sont l'accessoire 1, l'aimant 11 et la pièce 13 font partie de la solution avantageuse décrite par l'invention.

Les figures de 8 à 11 représentent les différentes étapes que le joueur de golf en l'occurrence exécute pour marquer sa balle en utilisant l'accessoire 1.

Les figures de 12 à 20 montrent étape par étape une manière parmi d'autres de monter l'accessoire 1 sur la chaussure 2.

Bien entendu, l'invention n'est pas limitée aux exemples de réalisation mentionnés ci-dessus.

En particulier, l'Homme du Métier pourra apporter toute variante dans l'exécution de la fabrication, la méthodologie de cette dernière, les dimensions, les matières. De même, l'accessoire 1 ainsi que la pièce 13 ne sont pas limités aux matières mentionnées précédemment ainsi qu'à ces dernières, le composite, le bois, le nylon, le plastiques de tout type, la résine, le zamak, la céramique, le cuivre, le bronze et les métaux précieux. L'accessoire 1 ainsi que la pièce 13 ne sont pas limités par leurs dimensions ni par leurs différentes formes.

L'invention s'applique également à l'industrie du jouet, du sport, à la bijouterie et à l'orfèvrerie.

En outre, l'invention s'applique à toute application qui nécessiterait l'utilisation d'un moyen de fixation tel que décrit par l'accessoire 1 décrit ci- avant.