Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
LOAD-BEARING STRUCTURE WITH REDUCED TIP VORTEX
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2000/018641
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a load-bearing structure such as a wing provided with serrated plates (16) on its free edges for breaking tip vortex generated in those places by distributing the fluid pressure. The vortex dissipation is accelerated, the vortex remanence is considerably reduced. In the case of a spoiler for a hydrophone array (30) warped by a ship (31) for carrying out seismic tests at sea, the noise disturbing the hydrophones (30) is reduced. In the case of marine applications, the risks of cavitation are considerably reduced, in particular concerning stabilisers or propellers. In the case of aeronautical applications, the vortex remanence at take-off and landing is reduced.

Inventors:
Cordier, Stéphane (14 bis, rue des Frères Nicolle Rouen, F-76000, FR)
Briancon-marjollet, Laurence (12 rue Emile Zola Mantes la Jolie, F-78200, FR)
Application Number:
PCT/FR1999/002272
Publication Date:
April 06, 2000
Filing Date:
September 24, 1999
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Geco AS. (Solbraaveien 23 ASKER, N-1370, NO)
Etat, Francais Représenté Par Le Delegue General Pour L'armement (Armées, F-00460, FR)
Cordier, Stéphane (14 bis, rue des Frères Nicolle Rouen, F-76000, FR)
Briancon-marjollet, Laurence (12 rue Emile Zola Mantes la Jolie, F-78200, FR)
International Classes:
B63H5/07; B63B1/24; B63B1/32; B63B21/66; B63B39/06; B63C11/00; B63H1/26; B63H25/38; B64C11/18; B64C21/10; B64C23/06; F15D1/00; G01V1/38; (IPC1-7): B64C23/06; B63B1/24; B63H1/28
Foreign References:
US5492289A1996-02-20
EP0782956A11997-07-09
US5357892A1994-10-25
US5357892A1994-10-25
Other References:
PATENT ABSTRACTS OF JAPAN vol. 017, no. 136 (M - 1384) 19 March 1993 (1993-03-19)
Attorney, Agent or Firm:
Poulin, Gérard (Société de Protection des Inventions 3, rue du Docteur Lancereaux Paris, F-75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. Structure de production d'une portance dans un milieu fluide soumis à un écoulement, la structure possédant une direction d'allongement principale et finissant en un contour (12,35) d'extrémité libre, caractérisé en ce que le contour d'extrémité libre comprend une pluralité d'artes (18,25,28,38) disposées en succession en direction de l'écoulement et obliques à la direction de l'écoulement local.
2. Structure selon la revendication 1, caractérisée en ce que les artes sont situées sur une portion (13,34) du contour d'extrémité adjacente à un bord de fuite (10,35) de la structure.
3. Structure selon l'une quelconque des revendications 1 ou 2, caractérisée en ce qu'elle est munie d'une structure d'extrémité comprenant une plaque (8) sensiblement perpendiculaire à une portion principale de la structure et qui possède le contour (12) d'extrémité libre.
4. Structure selon la revendication 3, caractérisée en ce que les artes sont formées par des bords d'échancrures réalisées sur la plaque (8A).
5. Structure selon les revendications 2 et 3, caractérisée en ce que les artes sont situées sur un bord de la plaque s'étendant sensiblement dans la direction de l'écoulement et situé d'un côté (3) de dépression du fluide délimité par une portion principale (1) de la structure.
6. Structure selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisée en ce que les artes (18) s'étendent de part et d'autre du contour (12) d'extrémité libre.
7. Structure selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisée en ce que les artes sont formées sur un contour dentelé d'une plaquette (16,21,23,26).
8. Structure selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisée en ce qu'il s'agit d'une aile de véhicule aérien ou maritime.
9. Structure selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisée en ce qu'il s'agit d'une pale d'hélice.
10. Structure selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisée en ce qu'il s'agit d'un déflecteur suspendu à un flotteur et installé sur une ligne (29) de touage en mer entre un navire (31) et au moins un capteur acoustique (30) tel qu'un hydrophone.
Description:
STRUCTURE PORTANTE A TOURBILLON MARGINAL REDUIT DESCRIPTION L'invention se rapporte à une structure de production d'une portance dans un écoulement de milieu fluide et dont le tourbillon marginal qu'elle produit dans cet écoulement est réduit.

Elle peut trouver une application dans de nombreux domaines, tels que les ailes et ailerons d'avion, certains appendices de véhicules maritimes comme les ailerons, les barres de stabilisation contre le roulis, les gouvernails, les pales d'hélice, etc. ainsi que certains déflecteurs utilisés pour les essais acoustiques en mer.

Un tourbillon marginal est produit à l'extrémité libre de toutes ces structures portantes et résulte d'un mouvement du fluide transversal à la direction de l'écoulement, du côté en surpression au côté en dépression en contournant le bord libre de la structure. Le tourbillon marginal a en général une section faible mais une vitesse de rotation élevée. Il est très cohérent, c'est-à-dire que son énergie est concentrée dans un volume réduit ; il est peu soumis à des dissipations provenant de la viscosité et subsiste pendant un temps assez long. On le retrouve donc en aval de l'écoulement loin de la structure qui 1'a créé, ce qui est dommageable à la discrétion acoustique si on la recherche ou si des mesures acoustiques doivent tre faites à cet endroit ; et comme la vitesse du tourbillon est encore plus grande en s'approchant du centre, la dépression formée peut aller jusqu'à la

cavitation du liquide, ce qui renforce encore le bruit et risque d'éroder la structure elle-mme.

On retrouve le tourbillon marginal mme quand une plaque transversale est installée au bout de la structure portante afin d'améliorer la portance ou de réduire la traînée en réduisant l'écoulement transversal de fluide entre le côté en surpression et le côté en dépression : il se forme alors au bord de la plaque et possède d'ailleurs souvent une cohérence plus importante que sur un bout effilé d'une structure telle qu'une aile traditionnelle.

Des mesures visant à réduire le tourbillon marginal ont été imaginées : on a ainsi rendu rugueuse la portion de surface sur laquelle le tourbillon se formait, avec l'espoir d'accroître les frottements à cet endroit et d'élargir le noyau visqueux qui se forme au centre du tourbillon afin d'y accroître la dissipation ; on a aussi pensé à exécuter des perçages en bout de la structure pour produire des pertes de charge locales ; mais l'efficacité de ces mesures n'a pas été démontrée, si bien qu'elles ne sont généralement pas utilisées.

L'objet de l'invention a pour but de réduire les effets du tourbillon marginal en s'attaquant plus efficacement à sa cohérence.

Le dispositif utilisé est disposé sur un contour d'extrémité libre d'une structure de production d'une portance dans un milieu fluide soumis à un écoulement, structure possédant une direction d'allongement principal au bout de laquelle se trouve ce contour ; le dispositif consiste en une pluralité d'artes disposées en succession en direction de l'écoulement et obliques

en direction de l'écoulement, ou éventuellement perpendiculaires à cette direction.

Les artes peuvent tre installées sur la structure portante proprement dite ou sur une plaque ajoutée à l'extrémité libre de la structure portante pour accroître la portance.

Les artes ont pour effet de diviser le tourbillon en plusieurs tourbillons plus petits qui se juxtaposent, si bien qu'ils se contrarient et s'affaiblissent mutuellement par des contraintes de cisaillement ; de plus, des turbulences seront produites aux endroits d'apparition des tourbillons et auront pour effet de réduire leur intensité.

On peut donc estimer que les risques de cavitation seront plus faibles et que la rémanence du tourbillon en aval de la structure portante sera réduite.

D'autres aspects et avantages de l'invention seront décrits à l'aide des figures suivantes, qui illustrent certaines de ses réalisations possibles : -la figure 1 est une vue générale d'une structure portante équipée de l'invention ; -la figure 2 illustre plus précisément une plaque d'amélioration de portance, encore équipée de l'invention ; -la figure 2A illustre un détail d'une autre plaque porteuse de l'invention ; -la figure 3 illustre l'apparition d'un tourbillon marginal sur une structure portante dépourvue de l'invention ; -la figure 4 illustre 1'effet de l'invention sur le tourbillon marginal ;

les figures 5,6 et 7 illustrent d'autres formes de la plaquette porte-artes ; et -la figure 8 illustre schématiquement l'emploi de l'invention sur une ligne louée d'hydrophones ; -et la figure 9 représente une autre réalisation de l'invention sans plaque d'extrémité qui est adaptable à une aile ou à une pale d'hélice.

La structure de la figure 1 a une forme générale d'aile, bien qu'il s'agisse en réalité d'un déflecteur dont la fonction sera décrite plus loin en liaison à la figure 8. Elle comprend un corps 1 allongé, délimité par une enveloppe 2 continue (mais représentée seulement partiellement sur cette figure pour illustrer l'intérieur du corps 1) et dont les flancs sont recourbés de manière à présenter un extrados 3, correspondant au côté de dépression du fluide, et un intrados 4 correspondant à son côté de surpression.

Une des extrémités du corps 1, de préférence les deux, sont munies d'une plaque 8 destinée à régler l'écoulement de l'eau aux extrémités du corps 1 quand ce dernier est déplacé. Cette plaque dépasse du profil de l'aile de telle manière à créer un rebord de hauteur variable par rapport au profil. Elle comprendra un bord supérieur 12 et un bord inférieur 11.

Le mode de réalisation un peu différent de la figure 2 comprend encore une nervure 15a entre les deux précédentes et une quatrième 15b, disposée sur la face opposée et tournée vers le corps 1, au-dessus de 1'extrados 3.

L'élément essentiel de l'invention est une plaquette 16 allongée et dont les flancs sont entaillés d'échancrures 17 qui lui donnent l'aspect dentelé d'une

lame de scie. La plaquette 16 est soudée à la plaque 8 sur une portion rectiligne 13 du bord supérieur 12 proche du bord de fuite 10 du corps 1, et sa direction d'allongement s'étend comme pour les nervures 15 en direction de l'écoulement du fluide. Les bords des échancrures 17 comprennent des artes 18 disposées obliquement vers le bord d'attaque 9 du corps 1.

Si on se reporte à la figure 3 qui représente un déflecteur semblable au précédent mais dépourvu de la plaquette 16, on voit qu'un tourbillon 19 se forme aux endroits du fluide où le déflecteur impose des différences de pression, c'est-à-dire essentiellement au bord supérieur 12 de la plaque 8. Ce tourbillon subsiste longtemps derrière le déflecteur se déplaçant.

Si la plaquette 16 est ajoutée, la figure 4 montre qu'un tourbillon 20 plus réduit se forme sur chacune des artes 18 tournées vers l'avant. Dans une telle situation, les filets de fluide communs à deux tourbillons adjacents sont soumis à des vitesses opposées qui tendent à s'annuler puisque tous les tourbillons 20 tournent dans la mme direction. Il en résulte des dissipations importantes d'énergie qui amortissent très vite le mouvement tourbillonnant. De plus, des décollements de 1'écoulement se produisent sur les artes 18, ce qui produit des turbulences et contrarie la formation des tourbillons 20. On obtient donc une réduction importante de la cohérence du tourbillon et des vitesses transversales et une accélération de la dissipation du tourbillon.

La plaquette 16 a été installée à 1endroit où elle est expérimentalement le plus utile, c'est-à-dire sur la portion de bord de l'élément portant qui donne sur le côté d'extrados 3, et plus précisément près du

bord de fuite 10. On pourrait cependant envisager de la placer ailleurs, c'est-à-dire à d'autres positions entre le bord supérieur 12 et le bord inférieur 11 de la plaque 8. De mme, les échancrures prévues sur la plaquette 16 peuvent tre directement réalisées dans les bords 11 et 12 de la plaque 8 afin d'aboutir à un résultat similaire, ce que montre la plaque 8A dont un détail est représenté à la figure 2A.

Si le corps 1 était dépourvu de plaque 8, la plaquette 16 pourrait néanmoins tre installée près du contour d'extrémité libre du corps 1, à la jonction de 1'extrados 3 et de l'intrados 4.

Il existe d'autres possibilités de construction de la plaquette 16 : les figures 5,6 et 7 en donnent quelques exemples. Il sera ainsi possible (figure 5) de remplacer la plaquette 16 en forme de lame de scie par une plaquette 21 composée de dents triangulaires situées d'un seul côté ; son bord droit 22 serait soudé à la plaque 8.

La figure 6 représente une plaquette 23 dont les dents triangulaires sont remplacées par des dents 24 semi-circulaires présentant des artes courbes 25 au fluide ; enfin, la figure 7 illustre une plaquette 26 aux dents rectangulaires 27 présentant des artes 28 perpendiculaires à l'écoulement du fluide. Ces plaquettes 23 et 26 présentent encore un bord droit de jonction des deux rangées opposées de dents 24 et 27, par lequel elles peuvent tre soudées à la plaque 8.

Le déflecteur des figures précédentes peut tre placé sur une ligne 29 d'hydrophones 30 ou d'autres capteurs acoustiques touée par un navire 31 pour réaliser des mesures sismiques en mer. Le déflecteur est placé verticalement entre les hydrophones 30 et le

navire 31 ; il est immergé mais maintenu à profondeur constante par un flotteur 32. Son but est d'exercer une portance en direction latérale afin de dévier la ligne 29 de côté pour que les hydrophones 30 restent à l'écart du sillage du navire 31. Des détails supplémentaires sur ce genre de déflecteurs pourront tre trouvés dans le brevet américain 5 357 892.

L'inconvénient des déflecteurs est cependant que les tourbillon marginaux produits à ses extrémités et présents loin en aval dans leur sillage perturbent la position spatiale et les mesures des hydrophones 30.

C'est pourquoi une plaquette telle que 16 conforme à l'invention est ajoutée, de préférence à chacune des extrémités du déflecteur.

L'invention peut tre utilisée sur des structures portantes (ailes ou hélice) dépourvues de la plaque 8 : la figure 9 illustre ainsi un aileron 33 qu'on s'est contenté d'entailler à la partie 34 adjacente au bord de fuite 35 de l'extrémité libre 36 de manière à former des dents 37 triangulaires qui présentent elles aussi des artes 38 orientées obliquement à la direction de l'écoulement. L'effet bénéfique des réalisations précédentes est encore obtenu. Un tel aileron 33 pourrait aussi tre équipé d'une plaquette 16,21,23 ou 26 analogue à celle des figures précédentes.

En comparant la réalisation de la figure 9 à celle des figures 1 et 2, on voit que les artes constitutives de l'invention peuvent tre coplanaires à la pièce formant le contour d'extrémité libre (l'aileron 33) comme perpendiculaires à cette pièce (la plaque 8). Les orientations intermédiaires sont possibles aussi.