Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
LUGGAGE HAVING SHELLS THAT ARE FOLDABLE TOGETHER
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/162631
Kind Code:
A1
Abstract:
This luggage (10) comprises two shells (12, 14) and opening/closing means (16, 18) that are intended to position the two shells (12, 14) in a manner folded together so as to define an internal volume in the closed configuration of the luggage (10). One of the two shells, referred to as rear shell (12), has at least one transporting handle (24, 26). The other of the two shells, referred to as front shell (14), has on its outer face a groove (34) that extends longitudinally in a main direction of the luggage (10) and at least one receiving strip (36), disposed in the groove bottom (34), covered with removable securing elements that extend freely in the groove (34) along the entire length thereof.

Inventors:
LIPOVETSKY, François (111 avenue Victor Hugo, Paris Cedex 16, 75784, FR)
Application Number:
FR2019/050415
Publication Date:
August 29, 2019
Filing Date:
February 22, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
LIPO CAPITAL FRANCE (111 avenue Victor Hugo, Paris Cedex 16, 75784, FR)
International Classes:
A45C13/42; A45C5/03; A45C5/14; A45C13/08
Foreign References:
US5718336A1998-02-17
CN201188950Y2009-02-04
JPS58196620U1983-12-27
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
BONNET, Michel (Cabinet Bonnet, Boîte n° 10 93 rue Réaumur, Paris, 75002, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Bagage (10) comprenant deux coques (12, 14) et des moyens d’ouverture/fermeture (16, 18) destinés à positionner les deux coques (12, 14) rabattues l’une contre l’autre de manière à définir un volume intérieur en configuration fermée du bagage (10), dans lequel l’une des deux coques, dite coque arrière (12), comporte au moins une poignée de transport (24, 26), caractérisé en ce que l’autre des deux coques, dite coque avant (14), comporte sur sa face extérieure :

une gorge (34) s’étendant longitudinalement selon une direction principale du bagage (10), et

au moins une bande réceptrice (36), disposée en fond de gorge (34), couverte d’éléments de fixation amovible s’étendant librement dans la gorge (34) sur toute sa longueur.

2. Bagage (10) selon la revendication 1 , dans lequel ladite au moins une bande réceptrice (36) est elle-même fixée en fond de gorge (34) par collage.

3. Bagage (10) selon la revendication 1 ou 2, comportant en outre au moins une bande d’identification (38, 40) rapportée ou destinée à être rapportée en fond de gorge (34) contre ladite au moins une bande réceptrice (36), cette bande d’identification (38, 40) présentant une face de fixation (38A, 40A) couverte d’éléments de fixation amovible complémentaires des éléments de fixation amovible de ladite au moins une bande réceptrice (36) et une face opposée de présentation (38B, 40B) destinée à être visible.

4. Bagage (10) selon la revendication 3, dans lequel les éléments de fixation amovible de la bande réceptrice (36) et de la bande d’identification (38, 40) sont des éléments de fixation mécanique à crochets et boucles textiles.

5. Bagage (10) selon la revendication 3 ou 4, dans lequel la profondeur de la gorge (34) est dimensionnée de manière à rester supérieure ou égale à l’épaisseur combinée de ladite au moins une bande réceptrice (36) et de l’une quelconque de ladite au moins une bande d’identification (38, 40) lorsque ces bandes (36, 38 ; 36, 40) sont fixées l’une à l’autre par leurs éléments de fixation amovible complémentaires.

6. Bagage (10) selon l’une quelconque des revendications 1 à 5, dans lequel : la coque avant (14) présente un fond de coque (14A), deux flancs latéraux (14B, 14C), un flanc supérieur (14D) et un flanc inférieur (14E),

le flanc supérieur (14E) est pourvu d’une poignée de portage (24), la gorge (34) et ladite au moins une bande réceptrice (36) s’étendent continûment :

• longitudinalement dans la face extérieure du fond de coque (14A) parallèlement aux flancs latéraux (14B, 14C), et dans les flancs supérieur (14D) et inférieur (14E) jusqu’en périphérie porteuse des moyens d’ouverture/fermeture (16, 18), ou

• latéralement dans la face extérieure du fond de coque (14A) parallèlement aux flancs inférieur (14E) et supérieur (14D), et dans les flancs latéraux (14B, 14C) jusqu’en périphérie porteuse des moyens d’ouverture/fermeture (16, 18).

7. Bagage (10) selon l’une quelconque des revendications 1 à 6, comportant une unique bande réceptrice (36), s’étendant sur toute la surface du fond de la gorge (34), couverte d’éléments de fixation amovible.

8. Bagage (10) selon l’une quelconque des revendications 1 à 7, dans lequel chaque coque (12, 14) est rigide ou déformable à mémoire de forme.

9. Bagage (10) selon l’une quelconque des revendications 1 à 8, dans lequel la coque arrière (12) comporte un système à roulettes (20, 22) en partie inférieure destinée à être posée au sol.

10. Bagage (10) selon la revendication 9, dans lequel la coque avant (14) comporte également un système à roulettes (30, 32) en partie inférieure destinée à être posée au sol.

Description:
BAGAGE A COQUES RABATTABLES L’UNE CONTRE L’AUTRE

La présente invention concerne un bagage comprenant deux coques et des moyens d’ouverture/fermeture destinés à positionner les deux coques rabattues l’une contre l’autre de manière à définir un volume intérieur en configuration fermée du bagage.

Elle porte plus précisément sur un bagage dans lequel l’une des deux coques, dite coque arrière, comporte au moins une poignée de transport. En général, la poignée de transport est disposée en partie supérieure de la coque arrière qui peut en outre comporter, en partie inférieure, un système à roulettes : par exemple un système présentant au moins deux roulettes montées aux extrémités latérales inférieures de la coque arrière. Ainsi, en utilisation normale du bagage lorsqu’il est fermé et transporté, l’autre coque, dite coque avant, est la plus visible. Par conséquent, il est habituel de constater que les faces extérieures des fonds de coques avant de tels bagages sont singularisées à l’aide de divers artifices plus ou moins élégants et escamotables, notamment des autocollants. La raison de ces singularisations n’est pas que décorative. Elle permet aussi au propriétaire d’un tel bagage de mieux le reconnaître, par exemple sur un tapis roulant de réception de bagages, ou de mieux se l’approprier.

Mais de tels artifices ou décorations sont de nature à dégrader le bagage lui- même.

Il peut ainsi être souhaité de prévoir un bagage qui permette de s’affranchir d’au moins une partie des problèmes et contraintes précités, notamment un bagage qui puisse être singularisé sans craindre d’être dégradé.

Il est donc proposé un bagage comprenant deux coques et des moyens d’ouverture/fermeture destinés à positionner les deux coques rabattues l’une contre l’autre de manière à définir un volume intérieur en configuration fermée du bagage, dans lequel :

- l’une des deux coques, dite coque arrière, comporte au moins une poignée de transport, et

- l’autre des deux coques, dite coque avant, comporte sur sa face extérieure une gorge s’étendant longitudinalement selon une direction principale du bagage et au moins une bande réceptrice, disposée en fond de gorge, couverte d’éléments de fixation amovible s’étendant librement dans la gorge sur toute sa longueur. Ainsi, la gorge et la bande réceptrice coopèrent pour recevoir et protéger tous les éléments souhaités aptes à singulariser le bagage sans le détériorer. Leur disposition longitudinale selon une direction principale du bagage en face extérieure de la coque avant permet d’améliorer la visibilité du ou des éléments décoratif(s) ou distinctif(s) que l’on souhaite fixer. Compte tenu des propriétés de fixation amovible de la bande réceptrice, tout élément décoratif ou distinctif à éléments de fixation amovible correspondants ne risque pas de détériorer le bagage et est en outre aisément remplaçable sans laisser de trace.

De façon optionnelle, ladite au moins une bande réceptrice est elle-même fixée en fond de gorge par collage.

De façon optionnelle également, un bagage selon l’invention peut en outre comporter au moins une bande d’identification rapportée ou destinée à être rapportée en fond de gorge contre ladite au moins une bande réceptrice, cette bande d’identification présentant une face de fixation couverte d’éléments de fixation amovible complémentaires des éléments de fixation amovible de ladite au moins une bande réceptrice et une face opposée de présentation destinée à être visible.

De façon optionnelle également, les éléments de fixation amovible de la bande réceptrice et de la bande d’identification sont des éléments de fixation mécanique à crochets et boucles textiles.

De façon optionnelle également, la profondeur de la gorge est dimensionnée de manière à rester supérieure ou égale à l’épaisseur combinée de ladite au moins une bande réceptrice et de l’une quelconque de ladite au moins une bande d’identification lorsque ces bandes sont fixées l’une à l’autre par leurs éléments de fixation amovible complémentaires.

De façon optionnelle également :

la coque avant présente un fond de coque, deux flancs latéraux, un flanc supérieur et un flanc inférieur,

le flanc supérieur est pourvu d’une poignée de portage,

la gorge et ladite au moins une bande réceptrice s’étendent continûment : • longitudinalement dans la face extérieure du fond de coque parallèlement aux flancs latéraux, et dans les flancs supérieur et inférieur jusqu’en périphérie porteuse des moyens d’ouverture/fermeture, ou • latéralement dans la face extérieure du fond de coque parallèlement aux flancs inférieur et supérieur, et dans les flancs latéraux jusqu’en périphérie porteuse des moyens d’ouverture/fermeture.

De façon optionnelle également, un bagage selon l’invention peut comporter une unique bande réceptrice, s’étendant sur toute la surface du fond de la gorge, couverte d’éléments de fixation amovible.

De façon optionnelle également, chaque coque est rigide ou déformable à mémoire de forme.

De façon optionnelle également, la coque arrière comporte un système à roulettes en partie inférieure destinée à être posée au sol.

De façon optionnelle également, la coque avant comporte également un système à roulettes en partie inférieure destinée à être posée au sol.

L’invention sera mieux comprise à l’aide de la description qui va suivre, donnée uniquement à titre d’exemple et faite en se référant aux dessins annexés dans lesquels :

- la figure 1 représente schématiquement en perspective l’aspect extérieur d’un bagage à deux coques en configuration ouverte, selon un mode de réalisation de l’invention,

- la figure 2 représente schématiquement en perspective avant le bagage de la figure 1 en configuration fermée,

- la figure 3 est une vue partielle en perspective du dessus du bagage fermé de la figure 2,

- les figures 4 et 5 sont des vues partielles en perspective avant du bagage fermé de la figure 2, lors de deux étapes de fixation d’une bande d’identification, et

- la figure 6 est une vue en perspective avant du bagage fermé de la figure 2 après installation de la bande d’identification des figures 5 et 6.

Le bagage 10 illustré sur la figure 1 est une valise à deux coques 12 et 14 destinées à être rabattues l’une contre l’autre à l’aide de moyens d’ouverture/fermeture 16, 18 de manière à définir un volume intérieur essentiellement parallélépipédique rectangle en configuration fermée de la valise 10. Cette dernière est toutefois illustrée en configuration ouverte sur la figure 1 pour des raisons de clarté. Chaque coque 12 ou 14 est elle-même de forme générale parallélépipédique rectangle ouverte, légèrement arrondie aux angles et représente environ la moitié du volume intérieur de la valise 10. Elle peut être rigide, par exemple en polycarbonate, ou déformable à mémoire de forme.

Les moyens d’ouverture/fermeture 16, 18 sont classiques et par exemple formés d’un bandeau de tissu à fermeture éclair 16 fixé le long d’un premier côté à la périphérie rectangulaire arrondie ouverte de l’une 12 des coques et le long d’un deuxième côté à la périphérie rectangulaire arrondie ouverte de l’autre 14 des coques. La fermeture éclair 16 peut s’étendre sur les trois quarts de la périphérie des coques 12 et 14 permettant ainsi leur pivotement autour d’une charnière formée par une portion 18 du bandeau le long de laquelle cette fermeture éclair 16 est absente, par exemple sur un grand côté de la valise 10.

La coque 12, dite coque arrière, présente un fond de coque 12A, deux flancs latéraux 12B et 12C, un flanc supérieur 12D et un flanc inférieur 12E. Elle comporte un système à roulettes 20, 22 en partie inférieure, notamment une double roulette 20 sous la partie inférieure gauche du fond de coque 12A (lorsque l’on regarde ce fond de coque 12A depuis l’extérieur de la coque arrière 12), fixée en rotation libre dans un dispositif complet de roulement sous le flanc inférieur 12E, et une double roulette 22 sous la partie inférieure droite du fond de coque 12A (lorsque l’on regarde ce fond de coque 12A depuis l’extérieur de la coque arrière 12), également fixée en rotation libre dans un dispositif complet de roulement sous le flanc inférieur 12E. Elle comporte en outre au moins une poignée de transport fixée en partie supérieure. Dans l’exemple illustré, elle comporte une poignée de portage 24 sur son flanc supérieur 12D, prévue pour transporter la valise 10 en la soulevant, et une poignée télescopique de traction 26, prévue pour transporter la valise 10 en la tirant et en la déplaçant par roulement au sol. La poignée télescopique de traction 26 est montée sur deux tiges 28 coulissant verticalement (dans le repère de la figure 1 ) dans des logements, non visibles, aménagés en paroi intérieure du fond de coque 12A.

La coque 14, dite coque avant, présente un fond de coque 14A, deux flancs latéraux 14B et 14C, un flanc supérieur 14D et un flanc inférieur 14E. Elle comporte, elle aussi, un système à roulettes 30, 32 en partie inférieure, notamment une double roulette 30 sous la partie inférieure gauche du fond de coque 14A (lorsque l’on regarde ce fond de coque 14A depuis l’extérieur de la coque avant 14), fixée en rotation libre dans un dispositif complet de roulement sous le flanc inférieur 14E, et une double roulette 32 sous la partie inférieure droite du fond de coque 14A (lorsque l’on regarde ce fond de coque 14A depuis l’extérieur de la coque avant 14), également fixée en rotation libre dans un dispositif complet de roulement sous le flanc inférieur 14E.

Conformément à l’invention, la coque avant 14 comporte sur sa face extérieure, plus précisément formée par moulage en creux sur la face extérieure de son fond de coque 14A, une gorge 34 à fond plat s’étendant longitudinalement de sa partie supérieure à sa partie inférieure. Selon un mode de réalisation optionnel mais avantageux, la gorge 34 s’étend continûment longitudinalement dans la face extérieure du fond de coque 14A parallèlement aux flancs latéraux 14B et 14C, ainsi que dans le flanc supérieur 14D et dans le flanc inférieur 14E jusqu’à leur périphérie porteuse du bandeau de tissu à fermeture éclair 16.

Conformément à l’invention également, la coque avant 14 comporte sur sa face extérieure, disposée en fond de gorge 34, une bande réceptrice 36 dont une face est fixée contre le fond de gorge. Cette bande réceptrice 36 s’étend dans la gorge 34 sur toute sa longueur, notamment longitudinalement dans la face extérieure du fond de coque 14A parallèlement aux flancs latéraux 14B et 14C, ainsi que dans le flanc supérieur 14D et dans le flanc inférieur 14E jusqu’à leur périphérie. Sa fixation en fond de gorge 34 est par exemple réalisée par collage, notamment à l’aide d’un revêtement autocollant puissant. L’autre face, libre sur la figure 1 , de la bande réceptrice 36 est couverte d’éléments de fixation amovible, par exemple des éléments mâles ou femelles de fixation mécanique amovible tels que des crochets ou boucles textiles. Ces éléments de fixation amovible s’étendent eux aussi sur toute la longueur de la gorge 34. En variante, la bande réceptrice 36 pourrait être subdivisée en plusieurs bandes réceptrices indépendamment collées en fond de gorge 34 sur toute sa longueur, toutes recouvertes d’éléments de fixation amovible s’étendant eux aussi sur toute la longueur de la gorge 34.

Deux bandes d’identification 38 et 40 sont en outre illustrées sur la figure 1. Chacune d’elles est destinée à être rapportée en fond de gorge 34 contre la face libre de la bande réceptrice 36 pour y être fixée de façon amovible, comme indiqué par les deux flèches de la figure 1. A cet effet, chaque bande d’identification 38 ou 40 présente une face intérieure 38A ou 40A de fixation, couverte d’éléments de fixation amovible complémentaires de ceux de la bande réceptrice 36, par exemple des éléments femelles ou mâles de fixation mécanique amovible tels que des boucles textiles ou crochets. Chaque bande d’identification 38 ou 40 présente en outre une face opposée extérieure 38B ou 40B de présentation destinée à être visible et personnalisable par son motif. Ainsi, la face de présentation 38B de la bande d’identification 38 se distingue par son motif à cercles, tandis que la face de présentation 40B de la bande d’identification 40 se distingue par son motif à rayures. Bien évidemment, les motifs sont personnalisables à volonté. De même, les matériaux, tissus ou autres, pouvant être employés pour constituer la ou les bandes d’identification sont multiples. Ils sont de préférence souples pour que les bandes d’identification puissent épouser la forme générale du fond de gorge 34. Chaque bande d’identification 38 ou 40 peut en outre être constituée de deux bandes rapportées l’une contre l’autre par collage ou couture, l’une pour former la face de fixation, l’autre pour former la face de présentation.

Avantageusement, la profondeur de la gorge 34 est dimensionnée de manière à rester supérieure à l’épaisseur de la bande réceptrice 36, y compris les éléments de fixation amovible dont elle est couverte. Ainsi, elle remplit une fonction de protection assurant la pérennité de la bande réceptrice 36 en tant que surface de fixation amovible pour bandes d’identification.

De façon optionnelle, la profondeur de la gorge 34 peut même être dimensionnée de manière à rester supérieure ou égale à l’épaisseur combinée de la bande réceptrice 36 et de l’une quelconque des bandes d’identification 38, 40 lorsque ces deux bandes 36 et 38 ou 36 et 40 sont fixées l’une à l’autre par leurs éléments de fixation amovible complémentaires. Ainsi, elle remplit une fonction de protection, non seulement de la bande réceptrice 36, mais également de chaque bande d’identification pouvant être fixée contre elle.

La figure 2 représente schématiquement en perspective avant la valise 10 en configuration fermée. Selon cette vue, la face extérieure du fond de coque 14A de la coque avant 14 est bien visible, ce qui est généralement le cas en utilisation normale de la valise 10. En particulier, la gorge 34 et la bande réceptrice 36 sont visibles sur l’essentiel de leur longueur qui exploite la plus grande dimension de la valise 10. Elles sont en outre décalées latéralement par rapport à l’axe longitudinal principal du fond de coque 14A, de manière à se situer selon un choix arbitraire au voisinage du flanc latéral droit 14C.

La figure 3 est une vue partielle en perspective du dessus de la valise 10. On y voit que la gorge 34 et la bande réceptrice 36 s’étendent également dans le flanc supérieur 14D de la coque avant 14 jusqu’en périphérie, c’est-à-dire jusqu’au voisinage du bandeau à fermeture éclair 16. Par symétrie, il peut en être de même sous la valise 10, c’est-à-dire dans le flanc inférieur 14E de la coque avant 14. Un exemple non limitatif de mode opératoire pour la fixation amovible de l’une des bandes d’identification 38 et 40 contre la bande réceptrice 36 va maintenant être détaillé en référence aux figures 4 à 6.

Comme illustré sur la figure 4, une première extrémité 42 de la bande d’identification 38 ou 40 est rapportée contre la face libre de la bande réceptrice 36. La fixation opère par coopération des éléments mâles et femelles de fixation mécanique amovible. Avantageusement, la bande d’identification 38 ou 40 est précisément disposée pour que sa première extrémité 42 entre bien dans les limites latérales de la gorge 34 telle que formée dans le flanc supérieur 14D.

Comme illustré sur la figure 5, la fixation amovible de la bande d’identification 38 ou 40 se poursuit dans le fond de coque 14A, en la plaquant progressivement du haut vers le bas contre la face libre de la bande réceptrice 36. Avantageusement également, la bande d’identification 38 ou 40 est précisément disposée pour qu’elle entre bien dans les limites latérales de la gorge 34 telle que formée dans le fond de coque 14A.

La fixation amovible de la bande d’identification 38 ou 40 se poursuit jusque sous la valise 10 dans le flanc inférieur 14E (non visible). Si les étapes de fixation telles qu’illustrées par les figures 4 et 5 ont été correctement et précisément réalisées, le positionnement correct de la deuxième extrémité de la bande d’identification 38 ou 40 dans les limites latérales de la gorge 34 telle que formée dans le flanc inférieur 14E se fait naturellement et simplement sans précaution particulière. Il en résulte la valise 10 avec bande d’identification telle qu’illustrée en perspective avant sur la figure 6.

Il apparaît clairement qu’un bagage tel que celui décrit précédemment est personnalisable à volonté sans risque de détérioration. Une même valise peut être associée à plusieurs bandes d’identification différentes interchangeables, chacune d’entre elles pouvant être sélectionnée parmi un large choix ou même conçue de manière unique.

On notera par ailleurs que l’invention n’est pas limitée au mode de réalisation décrit précédemment.

Ainsi, les éléments de fixation amovible présentés précédemment comme des éléments de fixation mécanique à crochets et boucles textiles pourraient en variante être par exemple des éléments mâles et femelles à boutons-pression.

En variante également, la gorge 34 et la bande réceptrice 36 pourraient s’étendre latéralement dans la face extérieure du fond de coque 14A, parallèlement aux flancs inférieur 14E et supérieur 14D, et dans les flancs latéraux 14B, 14C jusqu’en périphérie porteuse des moyens d’ouverture/fermeture 16, 18.

La valise 10 pourraient également en variante être remplacée par tout autre bagage comportant d’une façon générale deux coques et des moyens d’ouverture/fermeture destinés à positionner les deux coques rabattues l’une contre l’autre de manière à définir un volume intérieur en configuration fermée du bagage, dans lequel l’une des deux coques, dite coque arrière, comporte au moins une poignée de transport en partie supérieure.

Il apparaîtra plus généralement à l'homme de l'art que diverses modifications peuvent être apportées au mode de réalisation décrit ci-dessus, à la lumière de l'enseignement qui vient de lui être divulgué. Dans les revendications qui suivent, les termes utilisés ne doivent pas être interprétés comme limitant les revendications au mode de réalisation exposé dans la présente description, mais doivent être interprétés pour y inclure tous les équivalents que les revendications visent à couvrir du fait de leur formulation et dont la prévision est à la portée de l'homme de l'art en appliquant ses connaissances générales à la mise en œuvre de l'enseignement qui vient de lui être divulgué.