Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MAGNETIC CLOSURE DEVICE USING CONCENTRIC INTERLOCKING OF THE PARTS FORMING THE MAGNETIC ASSEMBLIES WITH AUTOMATIC CENTRING AND DOUBLE INSERTION
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/012188
Kind Code:
A1
Abstract:
A magnetic closure device using concentric interlocking of the parts forming the magnetic assemblies with automatic centring and double insertion, intended to removably connect a first surface (15) and a second surface (15A). In such a way that, when the two magnetic assemblies are moved towards each other, the first magnetic assembly (F) and the second magnetic assembly (M) are automatically aligned axially, the second magnetic assembly (M) is inserted into the first central opening (5E) of the first capsule (5) of the first magnetic assembly (F), thus providing a first insertion and, at the same time, the first protruding central ferromagnetic portion (2A) of the first magnetic assembly (F) is inserted into the second central opening (10E) of the second capsule (10) of the second magnetic assembly (M), thus providing the second insertion, the first (4) and second (9) magnets, respectively, of the first (F) and second (M) magnetic assemblies, are situated more or less on a same horizontal plane, the first (2A) and the second (7A) protruding ferromagnetic portions, respectively of the first and second magnetic assemblies, are connected to each other and hold the first and second magnetic assemblies together magnetically. The present invention produces a double insertion closure that is extremely thin and aesthetic. Said closure device is mainly intended for removably connecting a first surface (15) and a second surface (15A) of an article or accessory.

Inventors:
MANUELLO, Gérald (5 rue d'Enghien B2, Groslay, 95410, FR)
Application Number:
FR2018/000169
Publication Date:
January 17, 2019
Filing Date:
June 11, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MANUELLO, Gérald (5 rue d'Enghien B2, Groslay, 95410, FR)
International Classes:
A41F1/00; A45C13/10
Domestic Patent References:
WO1998010441A11998-03-12
Foreign References:
US4265002A1981-05-05
US4021891A1977-05-10
US4453294A1984-06-12
US3141216A1964-07-21
EP2490560A12012-08-29
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique des pièces constitutives de deux ensembles magnétiques (F, M), les pièces constitutives de chacun des ensembles magnétiques s'imbriquant autour d'un axe central identique, les pièces constitutives d'un ensemble magnétique étant proportionnelles et complémentaires aux pièces constitutives de l'autre ensemble magnétique, chacun des ensembles magnétiques comprenant un aimant permanent à aimantation axiale (4,9), lesdits aimants de chacun des deux ensembles étant placés de manière à présenter un pôle identique en regard, ledit dispositif de fermeture magnétique étant destiné à connecter de manière amovible une première surface (15A) et une seconde surface (15) caractérisé en ce que :

un premier ensemble magnétique (F) destiné à être fixé sur une première surface (15A) d'un article ou accessoire comprenant :

- une première base ferromagnétique (1) présentant un orifice central traversant (1 C) ; - une première partie ferromagnétique (2) se présentant sous forme de tige tubulaire, présentant une section plus fine (2B) et une section plus large (2A), ladite section plus fine (2B) étant adaptée pour passer au travers de l'orifice central traversant (1 C) de la première base ferromagnétique (1), l'extrémité de ladite section plus fine (2B) étant destinée à coopérer et à être fixée avec le moyen de fixation (3) du premier ensemble magnétique (F), l'autre section plus large de la tige tubulaire formant une première partie centrale ferromagnétique en saillie (2A) recouvrant l'orifice central traversant (1 C) et s'étendant axialement en rapport à la surface (1A) de la première base ferromagnétique (1 ) ;

-un premier aimant permanent à aimantation axiale (4), présentant une hauteur supérieure à la hauteur (H1) de la première partie centrale ferromagnétique (2A) et présentant un orifice central traversant (4C) d'un diamètre (D3) supérieur aux dimensions périphériques (D1 ) de ladite première partie ferromagnétique en saillie (2A), ledit premier aimant permanent (4) étant disposé sur la surface (1A) de la première base ferromagnétique (1 ), soit, la périphérie externe de la première partie centrale ferromagnétique en saillie (2A), ledit premier aimant permanent (4) s'étendant axialement en rapport à la surface (1A) de la première base ferromagnétique (1) et faisant saillie de ladite première partie ferromagnétique centrale en saillie (2A) se trouvant en son centre, un premier pôle (4A) étant en contact avec la surface (1A) de la première base ferromagnétique (1 ), le second pôle (4B) se trouvant axialement à l'opposé ;

-une première capsule non magnétique (5) adaptée pour recouvrir le premier aimant permanent (4) et le fixer à la première base ferromagnétique (1 ), ladite première capsule (5) présentant une partie supérieure (5B), une paroi latérale externe (5D), et un premier orifice central traversant (5E), le diamètre (D2) dudit premier orifice traversant (5E) de ladite première capsule (5) étant inférieur au diamètre (D3) de l'orifice traversant (4C) du premier aimant permanent (4) et supérieur aux dimensions périphériques (D1) de la première partie ferromagnétique centrale en saillie (2A) ;

un second ensemble magnétique (M) destiné à être fixé sur une seconde surface (15) de l'article ou accessoire comprenant :

-une seconde base ferromagnétique (6) présentant un second orifice central traversant (6C), ladite seconde base ferromagnétique (6) présentant des dimensions périphériques inférieures au diamètre (D2) de l'orifice traversant (5E) de la première capsule (5) du premier ensemble magnétique (F), de manière à pouvoir s'insérer dans ledit orifice (5E) de ladite première capsule (5) dudit premier ensemble magnétique (F) ;

-une seconde partie ferromagnétique (7) se présentant sous forme de tige tubulaire, présentant une section plus fine (7B) et une section plus large (7 A), ladite section plus fine (7B) étant adaptée pour passer au travers du second orifice central traversant (6C) de la seconde base ferromagnétique (6), l'extrémité de ladite section plus fine (7B) étant destinée à coopérer et à être fixée avec le moyen de fixation (8) du second ensemble magnétique (M), l'autre section plus large de la tige tubulaire formant une seconde partie centrale ferromagnétique en saillie (7A) recouvrant le second orifice central traversant (6C) et s'étendant axialement en rapport à la surface (6A) de la seconde base ferromagnétique (6) ;

-un second aimant permanent à aimantation axiale (9) présentant une hauteur supérieure à la hauteur (H3) de la seconde partie ferromagnétique centrale en saillie (7A) et présentant un orifice central traversant (9C), ledit second aimant permanent (9) présentant un diamètre (D8) inférieur au diamètre (D3) de l'orifice traversant (4C) du premier aimant permanent (4) du premier ensemble magnétique (F), ledit orifice traversant (9C) dudit second aimant permanent (9) présentant un diamètre (D7) supérieur aux dimensions périphériques (D1 , D5) de la première (2A) et seconde (7 A) partie ferromagnétique en saillie, respectivement du premier (F) et second (M) ensemble magnétique, ledit second aimant (9) étant disposé sur la surface (6A) de la seconde base ferromagnétique (6), s'étendant sur la périphérie externe de la seconde partie en saillie (7 A), axialement en rapport à la surface (6A) de la seconde base ferromagnétique (6) et faisant saillie de ladite seconde partie ferromagnétique centrale en saillie (7A) se trouvant en son centre , un premier pôle (9A), identique au premier pôle (4A) du premier aimant permanent (4) du premier ensemble magnétique (F) étant en contact avec la surface (6A) de la seconde base ferromagnétique (6), le second pôle (9B), se trouvant à axialement à l'opposé ;

-une seconde capsule non magnétique (10) adaptée pour recouvrir l'aimant (9) et le fixer à la base ferromagnétique (6), ladite seconde capsule (10) présentant une partie supérieure (10B), une paroi latérale (10D) et un second orifice central traversant (10E), ladite seconde capsule (10) présentant des dimensions périphériques (D9) inférieures au diamètre (D2) du premier orifice traversant (5E) de la première capsule (5) du premier ensemble magnétique (F), le diamètre (D6) du second orifice traversant (10E) de ladite seconde capsule (10) étant inférieur au diamètre (D7) de l'orifice traversant dudit second aimant permanent (9) et supérieur aux dimensions périphériques (D5, D1) de la seconde (7A) et première (2A) partie en saillie, respectivement, du second (M) et premier (F) ensemble magnétique ;

de telle sorte que lors du rapprochement des deux ensembles magnétiques (F, M), le premier ensemble magnétique (F) et le second ensemble magnétique (M) se retrouvent automatiquement alignés axialement, le second ensemble magnétique (M) s'insère dans le premier orifice central (5E) de la première capsule (5) du premier ensemble magnétique (F) générant ainsi une première insertion, dans un même temps, la première partie ferromagnétique centrale en saillie (2A) du premier ensemble magnétique (F) s'insère dans le second orifice central (10E) de la seconde capsule (10) du second ensemble magnétique (M), générant ainsi la seconde insertion, le premier (4) et second (9) aimant, respectivement du premier (F) et second (M) ensemble magnétique se retrouvent plus ou moins sur un même plan horizontal, la première (2A) et la seconde (7 A) partie ferromagnétique en saillie, respectivement du premier (F) et second (M) ensemble magnétique sont connectées l'une à l'autre et maintiennent magnétiquement le premier (F) et le second (M) ensemble magnétique. 2. Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique selon la revendication 1 , caractérisé en ce que, la hauteur cumulée (H1.H3) des parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A, 7A), soit la hauteur de dépassement en rapport à la surface (1A, 6A) de leur base ferromagnétique respective (1 , 6), est supérieure à la hauteur d'insertion (H4) du second ensemble magnétique (M), ladite hauteur d'insertion (H4) du second ensemble magnétique (M) correspondant à la hauteur entre la seconde surface ferromagnétique (6A) et la partie supérieure (10B) de la seconde capsule non magnétique (10), de telle sorte que lors de la connexion et insertion des ensembles magnétiques (F, M), seule les parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A, 7A) soient connectées l'une à l'autre, tandis que la partie supérieure du second ensemble magnétique (M), correspondant à la partie supérieure (10B) de la seconde capsule (10), ne soit pas en contact avec la surface (1A) de la première base ferromagnétique (1 ) du premier ensemble magnétique (F).

3. Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique selon la revendication 1 , caractérisé en ce que, la hauteur cumulée (H1 , H3) des parties en saillie est égale à la hauteur d'insertion (H4) du second ensemble magnétique (M) de telle sorte que, en plus de la connexion des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A, 7A) lors de la fermeture du dispositif, la partie supérieure (10B) du second ensemble magnétique (M), correspondant à la partie supérieure (10B) de. la seconde capsule (10), est connectée à la surface de la première base ferromagnétique (1A) du premier ensemble magnétique (F), ayant pour résultante une double connexion des ensembles , soit une connexion des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A, 7A) cumulée à la connexion du second aimant (9) du second ensemble magnétique (M) sur la surface (1A) de la première base ferromagnétique (1 ) du premier ensemble magnétique (F).

4. Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que, la hauteur d'insertion (H2) du premier ensemble magnétique (F) permet l'insertion totale et à fleur du second ensemble magnétique (M) de telle sorte que la partie supérieure du premier ensemble magnétique (F), soit la partie supérieure (5B) de la première capsule (5) vienne reposer sur la surface opposée ( 5), sur la périphérie externe du second ensemble magnétique (M). 5. Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique selon la revendication 4, caractérisé en ce que, le premier ensemble magnétique (F) est adapté pour coopérer avec un élément ferromagnétique (14) placé sous la surface (15) de l'article ou accessoire, ledit élément ferromagnétique (14) étant adapté pour recevoir les moyens de fixation (8) du second ensemble magnétique (M) et fixer ledit second ensemble magnétique (M) à l'article ou accessoire, ledit élément ferromagnétique (14) présentant des dimensions périphériques supérieures aux dimensions périphériques (D9) dudit second ensemble magnétique (M) et avantageusement des dimensions identiques au diamètre (D4) du premier aimant permanent (4) du premier ensemble magnétique (F), de telle sorte qu'une attraction magnétique soit créée entre ledit élément ferromagnétique (14) et le premier aimant (4) du premier ensemble magnétique (F) au travers de la surface (15) non magnétique de l'article ou accessoire lors de la fermeture du dispositif.

6. Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique selon la revendication 5, caractérisé en ce que l'élément ferromagnétique (14) est positionnée sur la base arrière (6B) du second ensemble magnétique (M), soit entre la base arrière (6B) du second ensemble magnétique (M) et la surface (15) de l'article ou accessoire, ledit élément ferromagnétique (14) permettant le passage des moyens de fixation (8) dudit second ensemble magnétique (M), de telle sorte qu'une attraction magnétique soit créée entre ledit élément ferromagnétique (14) et le premier aimant (4) du premier ensemble magnétique (F) lors de la fermeture du dispositif.

7. Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique selon la revendication 4, caractérisé en ce que, un troisième aimant permanent (16) à aimantation axiale est positionné sous la surface (15) de l'article ou accessoire, ledit troisième aimant (16) étant adapté pour recevoir les moyens de fixation (8) du second ensemble magnétique (M) et fixer ledit second ensemble magnétique (M) à l'article ou accessoire, ledit troisième aimant (16) présentant un diamètre supérieur aux dimensions périphériques (D9) dudit second ensemble magnétique (M) et avantageusement identiques au diamètre (D4) du premier aimant (4) du premier ensemble magnétique (F), un premier pôle (16A), identique aux premiers pôles (4A, 9A) de chacun des deux ensembles magnétiques (F, M), est disposé en regard du second pôle (4B) du premier aimant permanent (4) du premier ensemble magnétique (F) fixé sur la surface opposée (15A), le second pôle (16B) étant à l'opposé, de manière à ce que lors de la fermeture du dispositif, le premier pôle (16A) du troisième aimant permanent (16) et le second pôle (4B) du premier aimant permanent (4) du premier ensemble magnétique (F) s'attirent mutuellement au travers de la surface non magnétique (15).

8. Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique selon la revendication 7, caractérisé en ce que ledit troisième aimant permanent (16) est positionné dans un réceptacle ouvert, ferromagnétique ou non, adapté pour recevoir ledit troisième aimant permanent (16) et coopérer avec les moyens de fixation (8) dudit second ensemble magnétique (M), ledit troisième aimant (16) étant positionné dans le réceptacle ouvert de telle sorte que le second pôle (16B) soit en contact avec le fond du réceptacle, le premier pôle (16A) étant à l'opposé, soit du côté ouvert du réceptacle, en regard du second pôle (4B) du premier ensemble magnétique (F) se trouvant sur la surface opposé (15A).

9. Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique selon la revendication 8, caractérisé en ce que ledit troisième aimant (16) est placé sur la surface (15), soit entre la base arrière (6B) du second ensemble magnétique (M) et la surface (15) de l'article ou accessoire ;

Description:
Dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique des pièces constitutives des ensembles magnétiques avec centrage automatique et double insertion

La présente invention se rapporte à l'amélioration des systèmes de fermetures, notamment pour la maroquinerie et l'industrie textile, et plus particulièrement à l'amélioration des dispositifs de fermetures magnétiques existants.

En référence aux brevets U.S. Pat. No. 4,021 ,891 et U.S. Pat. No. 4,453,294, on connaît des dispositifs de fermetures magnétiques utilisant un premier ensemble magnétisé à l'aide d'un aimant permanent présentant un orifice traversant, positionné sur une base ferromagnétique, ladite base étant pourvue d'une partie ferromagnétique centrale en saillie, laquelle partie en saillie se retrouvant au centre de l'orifice traversant de l'aimant, la base ferromagnétique et l'aimant étant fixés l'un à l'autre par une pièce non magnétique ; coopérant avec un second ensemble en matière ferromagnétique présentant une partie en saillie s'étendant axialement en rapport à sa base et destinée à l'accouplement magnétique des deux ensembles.

L'engagement magnétique étant réalisé lorsque ceux-ci sont parfaitement alignés axialement. Cependant, avec ce type de fermeture, l'alignement axial des deux ensembles doit être réalisé par l'utilisateur. En effet, la partie ferromagnétique en saillie du second ensemble étant attirée irrémédiablement vers l'aimant qui se trouve sur la périphérie externe de l'orifice centrale du premier ensemble et non vers l'orifice central du premier ensemble où doit se faire l'accouplement.

Le fait de déplacer les deux ensembles l'un sur l'autre pour positionner les deux ensembles axialement et actionner la fermeture ayant pour résultante d'abimer et de rayer la surface des pièces d'aspect.

En référence au brevet U.S. Pat. No 3,141 ,216, on connaît également un autre dispositif de fermeture magnétique permettant l'alignement axial et la fermeture des ensembles sans l'aide de l'utilisateur. Ce type de fermeture utilise deux ensembles, tous deux magnétisés à l'aide de deux bagues magnétiques à aimantation axiale, les bagues étant positionnées de manière à présenter des pôles opposés en regard lorsque les deux ensembles se font face ; Au centre de chacune des bagues se trouvent une partie en saillie, s'étendant axialement en rapport à la base, étant en retrait en rapport à la bague magnétique sur l'un des ensembles, et à contrario, en saillie sur l'autre ensemble. Lors de la fermeture des ensembles, les deux aimants se retrouvent en superposition, cette contrainte de fonctionnement ayant pour défaut principal de créer des fermetures épaisses et non esthétiques. II existe également des dispositifs de fermetures magnétiques non apparents, placés sous la surface ou dans la doublure de l'article ou accessoire. Ces différents types de fermetures présentent plusieurs inconvénients majeurs :

De part leur positionnement sous la matière, elles ne peuvent générer un accouplement magnétique avec insertion et de ce fait garantir une fermeture optimale, notamment en cisaillement.

Afin d'obtenir une force de maintien magnétique suffisante, l'utilisation d'aimants puissants et de plus grandes tailles est nécessaire, ayant pour résultante des risques d'endommagements des appareils électroniques, carte de crédits...

On connaît dernièrement, en référence au brevet EP. 2,490,560 un autre type de dispositif de fermeture magnétique dans lequel les aimants de chacun des ensembles présentent un pôle identique en regard, l'un des deux aimants présentant un orifice traversant destiné à recevoir l'aimant circulaire de l'ensemble opposé lors de la fermeture du dispositif, chacun des deux aimants coopérant avec la partie ferromagnétique de l'ensemble opposé, soit sur la périphérie externe de l'aimant cylindrique du premier ensemble et au centre de la l'anneau magnétique du second ensemble.

Bien que ce type de fermeture permette un alignement axial des ensembles automatique, il reste assez épais car il ne permet pas l'insertion complète d'un ensemble dans l'autre, l'insertion étant seulement partielle.

Avec ce type de fermeture, le contact des deux ensembles est total, ayant pour résultante une usure prématurée et rapide des pièces d'aspect du dispositif de fermeture magnétique. En effet, les parties ferromagnétiques, les plus solides et les plus à même de résister à l'usure ne sont pas en contact l'une avec l'autre. Chacune des parties ferromagnétiques étant en contact avec l'aimant de l'ensemble opposé qui sont des pièces très fragiles.

Au regard de l'invention, on peut comprendre qu'une partie non magnétique peut être placée pour protéger et recouvrir les aimants, mais cette partie non magnétique aura pour résultat de créer un entrefer entre chacun des aimants et la partie ferromagnétique de l'ensemble opposé et de ce fait, diminuer la force magnétique de fermeture. Le but de la présente invention étant de proposer un dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique des pièces constitutives avec auto centrage et double insertion des ensembles magnétiques ;

Un autre but de la présente invention étant de permettre une insertion intégrale d'un ensemble dans l'autre de manière à obtenir un dispositif magnétique très fin et esthétique.

Un autre but de la présente invention étant de garantir un maintien magnétique optimal et conséquent des ensembles tout en utilisant des aimants de petites tailles ; Un autre but de la présente invention étant d'obtenir une connexion des ensembles via la partie ferromagnétique centrale de chacun des ensembles et éviter le contact des pièces d'aspect ;

Un autre but de la présente invention étant de pouvoir faire contribuer les pièces de fixation usuelles dans la fermeture du dispositif ;

A cette fin, selon l'invention, il est proposé un dispositif de fermeture magnétique par imbrication concentrique des pièces constitutives de deux ensembles magnétiques, les pièces constitutives de chacun des ensembles magnétiques s'imbriquant autour d'un axe central identique, les pièces constitutives d'un ensemble magnétique étant proportionnelles et complémentaires aux pièces constitutives de l'autre ensemble magnétique, chacun des ensembles magnétiques comprenant un aimant permanent à aimantation axiale, lesdits aimants de chacun des deux ensembles étant placés de manière à présenter un pôle identique en regard, ledit dispositif de fermeture magnétique étant destiné à connecter de manière amovible une première surface et une seconde surface caractérisé en ce que : un premier ensemble magnétique destiné à être fixé sur une première surface d'un article ou accessoire comprenant :

une première base ferromagnétique présentant un orifice central traversant ;

- une première partie ferromagnétique se présentant sous forme de tige tubulaire, présentant une section plus fine et une section plus large, ladite section plus fine étant adaptée pour passer au travers de l'orifice central traversant de la première base ferromagnétique, l'extrémité de ladite section plus fine étant destinée à coopérer et à être fixée avec le moyen de fixation du premier ensemble magnétique, l'autre section plus large de la tige tubulaire formant une première partie centrale ferromagnétique en saillie recouvrant l'orifice central traversant et s'étendant axialement en rapport à la surface de la première base ferromagnétique ;

-un premier aimant permanent à aimantation axiale, présentant une hauteur supérieure à la hauteur de la première partie centrale ferromagnétique et présentant un orifice central traversant d'un diamètre supérieur aux dimensions périphériques de ladite première partie ferromagnétique en saillie, ledit premier aimant permanent étant disposé sur la surface de la première base ferromagnétique, soit, la périphérie externe de la première partie centrale ferromagnétique en saillie, ledit premier aimant permanent s'étendant axialement en rapport à la surface de la première base ferromagnétique et faisant saillie de ladite première partie ferromagnétique centrale en saillie se trouvant en son centre, un premier pôle étant en contact avec la surface de la première base ferromagnétique, le second pôle se trouvant axialement à l'opposé ; -une première capsule non magnétique adaptée pour recouvrir le premier aimant permanent et le fixer à la première base ferromagnétique, ladite première capsule présentant une partie supérieure, une paroi latérale externe, et un premier orifice central traversant, le diamètre dudit premier orifice traversant de ladite première capsule étant inférieur au diamètre de l'orifice traversant du premier aimant permanent et supérieur aux dimensions périphériques de la première partie ferromagnétique centrale en saillie ;

un second ensemble magnétique destiné à être fixé sur une seconde surface de l'article ou accessoire comprenant :

-une seconde base ferromagnétique présentant un second orifice central traversant, ladite seconde base ferromagnétique présentant des dimensions périphériques inférieures au diamètre de l'orifice traversant de la première capsule du premier ensemble magnétique, de manière à pouvoir s'insérer dans l'orifice de ladite première capsule dudit premier ensemble magnétique ;

-une seconde partie ferromagnétique se présentant sous forme de tige tubulaire, présentant une section plus fine et une section plus large, ladite section plus fine étant adaptée pour passer au travers du second l'orifice central traversant de la seconde base ferromagnétique, l'extrémité de ladite section plus fine étant destinée à coopérer et à être fixée avec le moyen de fixation du second ensemble magnétique, l'autre section plus large de la tige tubulaire formant une seconde partie centrale ferromagnétique en saillie recouvrant le second orifice central traversant et s'étendant axialement en rapport à la surface de la seconde base ferromagnétique ;

-un second aimant permanent à aimantation axiale présentant une hauteur supérieure à la hauteur de la seconde partie ferromagnétique centrale en saillie et présentant un orifice central traversant, ledit second aimant permanent présentant un diamètre inférieur au diamètre de l'orifice traversant du premier aimant permanent du premier ensemble, ledit orifice traversant dudit second aimant permanent présentant un diamètre supérieur aux dimensions périphériques de la première et seconde partie ferromagnétique en saillie, respectivement du premier et second ensemble magnétique, ledit second aimant étant disposé sur la surface de la seconde base ferromagnétique, s'étendant sur la périphérie externe de la seconde partie en saillie, axialement en rapport à la surface de la seconde base ferromagnétique et faisant saillie de ladite seconde partie ferromagnétique centrale en saillie se trouvant en son centre ; un premier pôle, identique au premier pôle du premier aimant permanent du premier ensemble magnétique étant en contact avec la surface de la seconde base ferromagnétique, le second pôle, se trouvant à axialement à l'opposé ; -une seconde capsule non magnétique adaptée pour recouvrir l'aimant et le fixer à la base ferromagnétique, ladite seconde capsule présentant une partie supérieure, une paroi latérale et un second orifice central traversant, ladite seconde capsule présentant des dimensions périphériques inférieures au diamètre du premier orifice traversant de la première capsule du premier ensemble magnétique, le diamètre du second orifice traversant de ladite seconde capsule étant inférieur au diamètre de l'orifice traversant dudit second aimant permanent et supérieur aux dimensions périphériques de la seconde et première partie en saillie, respectivement, du second et premier ensembles magnétiques ;

de telle sorte que lors du rapprochement des deux ensembles magnétiques, le premier ensemble magnétique et le second ensemble magnétique se retrouvent automatiquement alignés axialement, le second ensemble magnétique s'insère dans le premier orifice central de la première capsule du premier ensemble magnétique générant ainsi une première insertion, dans un même temps, la première partie ferromagnétique centrale en saillie du premier ensemble magnétique s'insère dans le second orifice central de la seconde capsule du second ensemble magnétique, générant ainsi la seconde insertion, le premier et second aimant, respectivement du premier et second ensemble magnétique se retrouvent plus ou moins sur un même plan horizontal, la première et la seconde partie ferromagnétique en saillie, respectivement du premier et second ensemble magnétique sont connectées l'une à l'autre et maintiennent magnétiquement le premier et le second ensemble magnétique.

Grâce à la présente invention, on obtient une fermeture avec un centrage automatique et une double insertion extrêmement fine, de part la possible insertion intégrale du second ensemble magnétique par le premier l'ensemble magnétique.

De plus, la force de maintien est accentuée du fait que, chacune des parties en saillie de chacun des ensembles magnétiques sont magnétisées par l'aimant qu'elles supportent, et, lors de la fermeture, magnétisées également par l'aimant de l'ensemble opposé.

La force de maintien est également décuplée en rapport à la double insertion se produisant selon l'invention lors de la fermeture du dispositif magnétique.

Le maintien en cisaillement se trouvent également décuplé du à la possible insertion complète du second ensemble dans le premier ensemble magnétique

Les aimants de chacun des ensembles magnétiques présentent une hauteur supérieure à la partie ferromagnétique centrale se trouvant en leur centre de telle sorte que lesdits aimants font saillie en rapport aux parties ferromagnétiques centrales, afin que lors du rapprochement des ensembles, les parties ferromagnétiques centrales ne puissent interagir magnétiquement lors de la première phase de centrage des ensembles magnétiques, soit la répulsion des pôles identiques, respectivement du second pôle du premier ensemble magnétique et du second pôle du second ensemble magnétique.

Selon des modes particuliers de réalisation, le dispositif de fermeture magnétique peut contenir l'une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prises isolement ou selon toutes les combinaisons techniquement possibles :

- la hauteur cumulée des parties ferromagnétiques centrales en saillie, soit la hauteur de dépassement en rapport à la surface de leur base ferromagnétique respective, . est supérieure à la hauteur d'insertion du second ensemble magnétique, ladite hauteur d'insertion du second ensemble magnétique correspondant à la hauteur entre la seconde surface ferromagnétique et la partie supérieure de la seconde capsule non magnétique, de telle sorte que lors de la connexion et insertion des ensembles magnétiques, seule les parties ferromagnétiques centrales en saillie sont connectées l'une à l'autre, tandis que la partie supérieure du second ensemble magnétique, correspondant à la partie supérieure de la seconde capsule , n'est pas en contact avec la surface de la première base ferromagnétique du premier ensemble magnétique ;

- la hauteur cumulée des parties en saillie est égale à la hauteur d'insertion du second ensemble magnétique de telle sorte que, en plus de la connexion des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie lors de la fermeture du dispositif, la partie supérieure du second ensemble magnétique, correspondant à la partie supérieure de la seconde capsule, est connectée à la première surface ferromagnétique du premier ensemble magnétique, ayant pour résultante une double connexion des ensembles, soit une connexion des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie cumulée à la connexion du second aimant du second ensemble magnétique sur la surface de la première base ferromagnétique du premier ensemble magnétique ;

- la hauteur d'insertion du premier ensemble magnétique présente une hauteur permettant l'insertion totale du second ensemble magnétique ;

- la hauteur d'insertion du premier ensemble magnétique présente une hauteur inférieure à la hauteur du second ensemble magnétique de telle sorte que le second ensemble magnétique ne s'insère que partiellement ;

-la hauteur d'insertion du premier ensemble magnétique permet l'insertion totale et à fleur du second ensemble magnétique de telle sorte que la partie supérieure du premier ensemble magnétique, soit la partie supérieure de la première capsule vienne reposer sur la surface opposée, sur la périphérie externe du second ensemble magnétique ;

- le premier ensemble magnétique est adapté pour coopérer avec un élément ferromagnétique placée sous la surface de l'article ou accessoire, ledit élément ferromagnétique étant adapté pour recevoir les moyens de fixation du second ensemble magnétique et fixer ledit second ensemble magnétique à l'article ou accessoire, ledit élément ferromagnétique présentant des dimensions périphériques supérieures aux dimensions périphériques dudit second ensemble magnétique et avantageusement des dimensions identiques au diamètre du premier aimant permanent du premier ensemble magnétique, de telle sorte qu'une attraction magnétique soit créée entre ledit élément ferromagnétique et le premier aimant du premier ensemble magnétique au travers de la surface non magnétique de l'article ou accessoire lors de la fermeture du dispositif ;

- l'élément ferromagnétique est positionné sur la base arrière du second ensemble magnétique, soit entre la base arrière du second ensemble magnétique et la surface de l'article ou accessoire, ledit élément ferromagnétique permettant le passage des moyens de fixation dudit second ensemble magnétique, de telle sorte qu'une attraction magnétique soit créée entre ledit élément ferromagnétique et le premier aimant du premier ensemble magnétique lors de la fermeture du dispositif ;

- un troisième aimant permanent à aimantation axiale est positionné sous la surface de l'article ou accessoire, ledit troisième aimant étant adapté pour recevoir les moyens de fixation du second ensemble magnétique et fixer ledit second ensemble magnétique à l'article ou accessoire, ledit troisième aimant présentant un diamètre supérieur aux dimensions périphériques dudit second ensemble magnétique et avantageusement identiques au diamètre du premier aimant du premier ensemble magnétique, un premier pôle identique aux premiers pôles de chacun des deux ensembles magnétiques, disposé en regard du second pôle du premier aimant permanent du premier ensemble magnétique fixé sur la surface opposée, le second pôle étant à l'opposé, de manière à ce que lors de la fermeture du dispositif, le premier pôle du troisième aimant permanent et le second pôle du premier aimant permanent du premier ensemble magnétique s'attirent mutuellement au travers de la surface non magnétique ;

- ledit troisième aimant permanent est positionné dans un réceptacle ouvert, ferromagnétique ou non, adapté pour recevoir ledit troisième aimant permanent et coopérer avec les moyens de fixation dudit second ensemble magnétique, ledit troisième aimant étant positionné dans le réceptacle ouvert de telle sorte que le second pôle soit en contact avec le fond du réceptacle, le premier pôle étant à l'opposé, soit du côté ouvert du réceptacle, en regard du second pôle du premier ensemble magnétique se trouvant sur la surface opposé.

- ledit troisième aimant est placé sur la surface, soit entre la base arrière du second ensemble magnétique et la surface de l'article ou accessoire ;

Selon l'invention, le dispositif de fermeture magnétique à double insertion par imbrication concentrique peut être utilisé selon toutes les formes possibles, les pièces constitutives pouvant être de formes identiques d'un ensemble à l'autre, différentes d'un ensemble à l'autre, et différentes sur un même ensemble pour chaque élément, chacune des pièces constitutives des ensembles devant pouvoir coopérer selon sa fonction, soit s'insérer, soit recevoir, avec l'élément de l'ensemble opposé en rapport à l'invention.

La forme de l'orifice traversant d'une pièce n'étant pas obligatoirement dépendant de la forme externe de ladite pièce, à titre d'exemple non limitatif, un aimant permanent peut présenter un orifice traversant de forme ovoïdal.

A titre d'exemple non limitatif, le premier ensemble magnétique comprend :

une première base ferromagnétique sous forme de carré ;

- une première partie ferromagnétique centrale en saillie sous forme ovoïdale ;

un premier aimant sous la forme d'un anneau magnétique présentant un orifice centrale traversant circulaire ;

une première capsule complémentaire de la base ferromagnétique, soit sous forme de carré, l'orifice de la capsule se présentant sous forme ovoïdale.

Le second ensemble magnétique comprend :

une seconde base ferromagnétique sous forme ovoïdale, d'un diamètre permettant son insertion dans l'orifice traversant de la première capsule ;

une seconde partie ferromagnétique en saillie sous forme carré ;

un second aimant sous forme ovoïdale et présentant un orifice central traversant sous forme circulaire, présentant des dimensions périphériques inférieures au diamètre de l'orifice traversant du premier aimant, ledit orifice central traversant du second aimant présentant un diamètre supérieur aux dimensions périphériques des deux parties en saillie ;

une seconde capsule en matière non magnétique de forme ovoïdale et présentant des dimensions à même de coopérer, soit de s'insérer dans l'orifice ovoïdale de la première capsule du premier ensemble, ladite seconde capsule présentant un orifice traversant rectangle présentant des dimensions périphériques supérieures aux dimensions périphériques des deux parties en saillie, respectivement la première partie ferromagnétique ovoïdale en saillie du premier ensemble et la seconde partie ferromagnétique carré en saillie du second ensemble magnétique, ainsi que des dimensions périphériques inférieures au diamètre de l'orifice traversant du second aimant.

D'autres aspects, buts et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée suivante de forme de réalisation préférée de celle-ci, l'ensemble des pièces constitutives des ensembles magnétiques étant représentées sous formes circulaires, à titre d'exemples non limitatifs et fait en référence aux dessins annexés dans lesquels :

Les figures 1 et 2 sont des vues en perspective éclatée des pièces constitutives du dispositif de fermeture, respectivement du premier ensemble magnétique (F) et du second ensemble magnétique (M) ;

Les figures 3, 4, 5, 6 et 7 sont des vues de face des pièces constitutives du premier ensemble magnétique (F) ;

Les figures 8, 9, 10, 1 1 , 12 sont des vues de face des pièces constitutives du second ensemble magnétique (M) ;

- Les figures 13 et 14 sont des vues en coupe des ensembles magnétiques en position ouverte, respectivement du second et du premier ensemble magnétique, selon un premier mode de réalisation ;

La figure 15 est une vue en coupe des ensembles magnétiques (M, F) en position fermée, selon un mode de réalisation identique aux figures 13 et 14 ;

- La figure 16 est une vue en coupe des ensembles magnétiques (M, F) en position ouverte, selon un autre mode de réalisation;

La figure 17 est une vue en coupe des ensembles magnétiques (M, F) en position fermée, selon un mode réalisation identique à la figure 16 ;

La figure 18 est une vue en coupe des ensembles magnétiques (M, F) fixés sur un article ou accessoire, en position ouverte, selon un autre mode de réalisation ;

La figure 19 est une vue en coupe des ensembles magnétiques (M, F) fixés sur un article ou accessoire, en position fermée, selon un mode de réalisation identique à la figure18 ;

La figure 20 est une vue en coupe des ensembles magnétiques (M, F) fixés sur un article ou accessoire, en position ouverte, selon un autre mode de réalisation ;

Le dispositif de fermeture magnétique selon la présente invention sera décrit dans plusieurs modes de réalisation faisant référence à des articles ou accessoires à titre d'exemple non limitatif.

Les pattes de fixation décrites telles que moyens de fixations en référence aux dessins sont données à titre d'exemple non limitatif. Un tel dispositif de fermeture pouvant coopérer avec d'autres types de moyen de fixation.

Un tel dispositif pouvant être placé partout où la nécessité de connecter de manière amovible deux parties est nécessaire. En référence aux figures 1 et 2, on observe une vue éclatée de la disposition des pièces constitutives du dispositif de fermeture magnétique selon l'invention ;

L'ensemble des pièces constitutives du premier ensemble magnétique (F) sont proportionnelles les unes aux autres tout en étant proportionnelles et en corrélation avec les pièces constitutives du second ensemble magnétique (M) et inversement, l'ensemble des pièces constitutives du second ensemble magnétique (M) sont proportionnelles les unes aux autres tout en étant proportionnelles et en corrélation avec les pièces constitutives du premier ensemble magnétique (F).

Les figures 3, 4, 5, 6, et 7, sont des vues de face des pièces constitutives du premier ensemble magnétique (F), les figures 8, 9, 10, 1 1 , 12 correspondant au vue de face des pièces constitutives du second ensemble magnétique (M) du dispositif de fermeture magnétique selon l'invention;

Plus précisément,

Le premier ensemble magnétique (F) est composé :

-d'une première base ferromagnétique (1 ) présentant un orifice central traversant (1 C) -d'une première partie ferromagnétique (2) se présentant sous forme de tige tubulaire, présentant une section de diamètre inférieur (2B) à l'orifice traversant (1 C) de la première base ferromagnétique (1 ) et une section de diamètre supérieur (2A) audit orifice central (1 C), laquelle tige (2B) étant destinée à passer au travers de la première base ferromagnétique (1 ) par l'orifice central traversant (1 C), l'extrémité de la tige de plus petit diamètre (2B) étant destinée à coopérer avec un moyen de fixation (3), l'autre extrémité de plus grand diamètre formant une première partie centrale ferromagnétique en saillie (2A) d'un diamètre (D1 ) recouvrant l'orifice traversant et s'étendant axialement en rapport à la surface de la première base ferromagnétique

- d'un premier aimant permanent à aimantation axiale (4) présentant un orifice central traversant (4C) d'un diamètre (D3) supérieur au diamètre externe (D1) de la première partie en saillie (2A)

Avantageusement, le diamètre externe (D4) de l'aimant (4) correspond au diamètre de la base ferromagnétique (1 ).

- d'une première capsule non magnétique (5) adaptée pour recouvrir le premier

aimant(4) et le fixer à la première base ferromagnétique (1 ), présentant un orifice central traversant (5E) d'un diamètre (D2) inférieur au diamètre (D3) de l'orifice (4C) de l'aimant (4) et supérieur au diamètre (D1 ) de la première partie ferromagnétique en saillie (2A).

Le diamètre interne et la hauteur de la première capsule (5) étant adaptés pour recouvrir et fixer le premier aimant (4) à la première base ferromagnétique (1) Le second ensemble magnétique (M) est composé :

d'une seconde base ferromagnétique (6) présentant un orifice central traversant (6C) d'une seconde partie ferromagnétique (7) se présentant sous forme de tige tubulaire, présentant une section de diamètre inférieur (7B) à l'orifice traversant (6C) de la seconde base ferromagnétique (6) et une section de diamètre supérieure (7A) audit orifice central (6C), laquelle tige (7B) étant destinée à passer au travers de la seconde base ferromagnétique (6) par l'orifice central traversant (6C), l'extrémité de la tige de plus petit diamètre (7B) étant destinée à coopérer avec un moyen de fixation (8), l'autre extrémité de plus grand diamètre formant une seconde partie centrale ferromagnétique en saillie (7A) d'un diamètre (D5), recouvrant l'orifice traversant (7C) et s'étendant axialement en rapport à la surface de la seconde base ferromagnétique (6)

Avantageusement et à titre d'exemple non limitatif, les deux parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A, 7A) présentent un diamètre identique (D1 =D5)

D'un second aimant permanent à aimantation axiale (9) présentant un orifice central. traversant (9C), ledit second aimant (9) présentant un diamètre externe (D8) inférieur au diamètre (D3) de l'orifice traversant (4C) du premier aimant (4), ledit orifice central traversant (9C) du second aimant (9) présentant un diamètre (D7) supérieur aux diamètres (D1 , D5) des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A), (7A), respectivement du premier et second ensembles magnétiques (F), (M).

- Une seconde capsule non magnétique (10) adaptée pour recouvrir le second aimant (9) et le fixer à la base ferromagnétique (6), ladite seconde capsule (10) présentant un second orifice central traversant (10E), ladite seconde capsule (10) présentant un diamètre externe (D9) inférieur au diamètre (D2) du premier orifice traversant (5E) de la première capsule (5) du premier ensemble magnétique (F), le diamètre (D6) du second orifice traversant (10E) de ladite seconde capsule (10) étant inférieur au diamètre de l'orifice traversant (D7) dudit second aimant permanent (9) et supérieur au diamètre (D5,D1 ) de la seconde et première partie ferromagnétiques en saillie (7A, 2A), respectivement, du second et premier ensembles magnétiques (M, F)

En référence aux figures 13 et 14 on observe une vue en coupe des deux ensembles magnétiques (F, M) assemblés, en position ouverte et se faisant face, selon un premier mode de réalisation dans lequel la hauteur cumulée (H1 , H3) des deux parties en saillie (2A, 7A) est supérieur à la hauteur d'insertion (H4) du second ensemble magnétique.

Concernant le premier ensemble magnétique (F) :

L'extrémité de la tige tubulaire de plus petit diamètre (2B) de la première partie ferromagnétique (2) passe au travers de la première base ferromagnétique (1 ) par l'orifice traversant (1 C) et est sertie avec le moyen de fixation (3) sur la base arrière (1 B) de la première base ferromagnétique (1) ; L'autre extrémité de plus grand diamètre formant une première partie ferromagnétique centrale en saillie (2A) s'entendant axialement en rapport à la surface (1A) de la première base ferromagnétique (1), présentant un diamètre (D1), une hauteur (H1 ) et une face apparente (2C)

Le premier aimant permanent à aimantation axiale (4) est positionné sur la surface

(1A) de la première base ferromagnétique (1 ) de manière à présenter un premier pôle (4A) en contact avec ladite surface (1A), l'autre pôle (4B) se trouvant à l'opposé, à proximité de la paroi supérieure (5B) de la capsule (5).

L'orifice central traversant (4C) du premier aimant (4) présente un diamètre (D3) supérieur au diamètre (D1) de la première partie ferromagnétique centrale en saillie (2A)

Ledit premier aimant (4) faisant saillie en rapport à la première partie ferromagnétique centrale en saillie (2A) ce trouvant en son centre.

Avantageusement, et à titre d'exemple non limitatif, la première base (1 ) et le premier aimant (4) présente un diamètre identique (D4).

La première capsule non magnétique (5) est adaptée pour recouvrir l'aimant (4) et le fixer à la première base ferromagnétique (1 ), présentant une partie supérieur (5B), une paroi latérale (5D) et un premier orifice centrale traversant (5E) d'un diamètre (D2) inférieur au diamètre (D3) de l'orifice traversant du premier aimant (4) et supérieur au diamètre (D1 ) de la première partie ferromagnétique centrale en saillie (2A)

Avantageusement, la capsule (5) présente également une paroi verticale interne (5A) délimitant l'orifice centrale traversant (5E).

La paroi latéral (5D) de la capsule (5) est repliée (5C) sur la base arrière (1 B) de la première partie ferromagnétique (1 ) de manière à fixer l'ensemble des pièces constitutives les unes aux autres.

Concernant le second ensemble :

L'extrémité de la tige tubulaire (7B) de la seconde partie ferromagnétique (7) passe au travers de la seconde base ferromagnétique (6) par l'orifice traversant (6C) et est sertie avec le moyen de fixation (8) sur la base arrière (6B) de ladite seconde base ferromagnétique (6) ; l'autre extrémité de plus grand diamètre formant une saillie (7 A) s'entendant axialement en rapport à la surface (6A) de la seconde base ferromagnétique (6), présentant un diamètre (D5), une hauteur (H3) et une face apparente (7C)

Le second aimant permanent (9) est positionné sur la surface (6A) de la base ferromagnétique (6) de manière à présenter un premier pôle (9A), identique au premier pôle (4A) du premier aimant (4) du premier ensemble (F) en contact avec ladite surface (6A), l'autre pôle (9B) se trouvant à l'opposé, à proximité de la paroi supérieure (10B) de la seconde capsule (10). Ledit second aimant (9) présentant un diamètre (D8) inférieur au diamètre (D3) de l'orifice traversant du premier aimant (4) du premier ensemble magnétique (F) et un orifice traversant (9C) d'un diamètre (D7) supérieur aux diamètres (D1.D5) des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A.7A).

Ledit second aimant (9) faisant saillie en rapport à la seconde partie en saillie (7 A)

La seconde capsule non magnétique (10) est adaptée pour recouvrir l'aimant (9) et le fixer à la seconde base ferromagnétique (6), présentant une partie supérieure (10B), une paroi latérale (10D) et un second orifice centrale traversant (10E).

Avantageusement, la capsule (10) présente également une paroi verticale interne (10A) délimitant l'orifice centrale traversant (10E).

La paroi latérale (10D) de la capsule (10) est repliée (10C) sur la base arrière (6B) de la seconde base ferromagnétique (6) de manière à fixer l'ensemble des pièces constitutives les unes aux autres.

La seconde capsule (10) présente un diamètre externe (D9) inférieur au diamètre (D2) de l'orifice traversant (5E) de la première capsule (5).

L'orifice traversant (10E) de la seconde capsule (10) présente un diamètre (D6) inférieur au diamètre (D7) de l'orifice traversant (9C) du second aimant (9) et supérieur au diamètre externe (D5, D1 ) de la seconde et première partie ferromagnétique en saillie (7A, 2A).

En référence à l'invention et selon ce type de réalisation, la somme des hauteurs cumulées (H1 , H3) des deux parties en saillie (2A, 7A), respectivement du premier et du second ensemble magnétique (F, M) est supérieure à la hauteur d'insertion (H4) du second ensemble magnétique (M).

La hauteur des parties en saillie (2A, 7A) n'étant pas nécessairement identique d'un ensemble à l'autre, mais toujours en retrait par rapport à leur aimant respectif (4,9).

La hauteur d'insertion (H2) du premier ensemble magnétique (F) est sensiblement égale à la hauteur (H5) du second ensemble magnétique (M).

En référence à la figure 15, on observe en coupe le dispositif de fermeture magnétique fermé selon l'invention et selon un mode de réalisation identique aux figures 13 et 14.

De part, la configuration concentrique combinée aux hauteurs spécifiques et proportionnelles des pièces constitutives du dispositif de fermeture magnétique selon l'invention, le second ensemble magnétique (M) s'insère dans le premier ensemble (F), générant ainsi une première insertion.

Dans un même temps, la première partie ferromagnétique en saillie (2A) s'insère dans l'orifice (10E) du second ensemble (M), générant la seconde insertion selon l'invention. Les deux ensembles magnétiques (F, M) étant connectés magnétiquement par les deux faces apparentes (2C, 7C) des deux parties en saillie (2A, 7A), le premier (4) et le second (9) aimant se retrouvant à peu près sur un même plan horizontal.

En rapport à la hauteur cumulée (H1 , H3) des deux partie en saillie (2A, 7A) supérieure à la hauteur d'insertion (H4) du second ensemble magnétique (M), lesdites parties en saillie (2A, 7A), respectivement du premier (F) et second (M) ensemble magnétique, se rencontrent et se connectent avant que la partie supérieur (10B) de la capsule (10) du second ensemble magnétique (M) ne soit en contact avec la surface (1A) du premier ensemble (F).

Ce type de réalisation permettant de limiter l'usure des pièces d'aspect que sont principalement les faces avant des capsules.

Avec ce type de réalisation, la hauteur d'insertion (H2) du premier ensemble magnétique (F) est libre en fonction de l'insertion souhaitée du second ensemble magnétique (M).

Dans la mesure où une insertion à fleur des deux ensembles magnétiques (F, M) serait désirable, la hauteur d'insertion (H2) du premier ensemble magnétique (F) est égale à la somme des hauteurs (H1 , H3) des deux parties en saillie (2A, 7A), cumulées à la hauteur (H6) (fig14) à la hauteur de la base ferromagnétique (6) et de la partie arrière (10C) de la capsule (10).

En référence à la figure 16, on observe le dispositif de fermeture magnétique en coupe et en position ouverte selon une autre réalisation dans lequel la hauteur cumulée (H1 , H3) des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A, 7A) est égal à la hauteur d'insertion (H4) du second ensemble magnétique (M), faisant bénéficier le dispositif de fermeture magnétique d'une double connexion cumulée à la double insertion.

Les hauteurs (H1 , H3) des parties en saillie (2A, 7A) n'étant pas nécessairement identiques.

En référence à la figure 17, on observe le dispositif de fermeture magnétique en coupe et en position fermé selon une réalisation identique à la figure 16.

Les hauteurs cumulées (H1 , H3) des deux parties en saillie (2A, 7A), respectivement du premier (F) et second (M) ensemble magnétique, étant égale à la hauteur d'insertion (H4) du second ensemble magnétique (M). Lors de la connexion des deux ensembles magnétique, la partie supérieure (10B) du second ensemble magnétique (M) vient en contact de la surface (1A) de la première base ferromagnétique (1 ) du premier ensemble magnétique (F). Le second pôle (9B) du second aimant (9) du second ensemble magnétique (M) se trouvant à proximité de la surface (1A) de ladite première base ferromagnétique (1 ), générant de ce fait une attraction magnétique supplémentaire, en addition de la connexion des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A, 7A) et de la double insertion, du second ensemble (M) dans le premier ensemble (F) ainsi que de la première partie ferromagnétique centrale en saillie (2A) dans le second ensemble magnétique (M)

Concernant ce mode de réalisation, la hauteur d'insertion (H4) du premier ensemble 5 magnétique (F) reste également libre en fonction de l'insertion du second ensemble magnétique souhaitée.

Cependant, dans la mesure où une insertion à fleur des ensembles magnétiques serait recherchée, la hauteur d'insertion (H2) du premier ensemble magnétique (F) est cette fois égale à la hauteur (H5) (Fig.14) du second ensemble magnétique (M).

10 En référence à la figure 18, on observe en coupe le dispositif de fermeture magnétique, selon l'invention et selon un mode de réalisation identique aux figures 13, 14 et 15, soit avec une hauteur cumulée des parties ferromagnétiques en saillie (2A, 7A) supérieure à la hauteur d'insertion (H4) du second ensemble magnétique (M), fixé sur un article ou accessoire.

15 Les deux ensembles magnétiques (F, M) sont chacun fixés sur une surface (15A, 15) distincte de l'article ou accessoire, en regard l'une de l'autre et destinées à être rapprochées et maintenues magnétiquement de manière amovible lors du rapprochement et de la fermeture des deux ensembles magnétiques (F, M)

Les ensembles magnétiques (F, M) sont fixés sur la surface, respectivement (15A,

20 15) de l'article ou accessoire à l'aide des moyens de fixation 3,8. Lesdits moyens de fixation étant insérés au travers des surfaces (15A, 15) de l'article ou accessoire et coopérant chacun avec un élément ferromagnétique (14A, 14), représenté ici sous forme de contre plaque ferromagnétique, lesdits éléments ferromagnétiques étant placés sous la surface de l'article ou accessoire et adaptés pour recevoir les moyens de fixation (3, 8) des ensembles

25 magnétiques (F, M).

Les moyens de fixation (3, 8) étant repliés horizontalement après avoir été insérés dans l'élément ferromagnétique (14A, 14) de telle sorte que les deux ensembles magnétiques (F, M) sont fixés sur l'article ou accessoire

De part la configuration spécifique du dispositif de fermeture magnétique selon

30 l'invention, le premier ensemble magnétique (F) est à même de coopérer magnétiquement avec l'élément ferromagnétique (14) servant de moyen de fixation au second ensemble magnétique (M) en regard, ayant pour résultante un maintien magnétique supplémentaire des ensembles.

L'élément ferromagnétique (14) présente un diamètre externe supérieur au diamètre 35 (D9) (Fig.14) du second ensemble magnétique (M) et avantageusement un diamètre équivalent au diamètre (D4) du premier aimant (4) du premier ensemble magnétique (F). Afin de permettre une connexion des deux ensembles magnétiques (F, M) incluant la connexion de l'aimant (4) du premier ensemble (F) à l'élément ferromagnétique (14) lors de la fermeture du dispositif, la hauteur d'insertion (H2) (Fig.13) du premier ensemble magnétique (F) est égale à la somme des hauteurs (H1 , H3) (Fig.13, 14) des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A, 7A) cumulée à la hauteur (H6) (Fig14) de la base ferromagnétique (6) et de la partie arrière (10C) de la première capsule (10) du second ensemble magnétique (M)

En référence à la figure 19, on observe en coupe le dispositif de fermeture magnétique selon l'invention en position fermée selon un mode de réalisation identique à la figure 18.

Les deux surfaces (15, 15A) de l'article ou accessoire sont connectées l'une à l'autre de manière amovible par la fermeture du dispositif de fermeture.

Le second ensemble magnétique (M) est inséré et connecté magnétiquement au premier ensemble magnétique (F) par les faces apparentes (7C, 2C) des deux parties ferromagnétique en saillie (7A, 2A) respectivement du second (M) et premier (F) ensemble magnétique.

La hauteur d'insertion (H2) (Fig.13) du premier ensemble magnétique (F) permettant l'insertion complète et à fleur du second ensemble magnétique (M), lors de la fermeture du dispositif magnétique, la partie supérieure de la première capsule (5B) du premier ensemble magnétique (F) se retrouve en contact sur la surface opposée (15) de l'article ou accessoire, le second pôle (4B) du premier aimant (4) étant de ce fait à proximité de l'élément ferromagnétique (14), ayant pour résultante une attraction magnétique entre les deux éléments, respectivement le premier aimant (9) et l'élément ferromagnétique (14).

La capsule non magnétique ainsi que la surface de l'article ou accessoire laissant passer les champs magnétiques de l'aimant (9).

En référence à un autre mode de réalisation non illustrée, ledit élément ferromagnétique (14) pouvant également être placé sur la surface (15) de l'article ou accessoire, soit entre la base arrière (6B) du second (M) ensemble magnétique et la surface (15) de l'article ou accessoire.

Ledit élément ferromagnétique (14) n'ayant dans ce contexte, pas vocation à fixer le second ensemble magnétique (M) à l'article ou accessoire mais étant adapté pour coopérer avec les moyens de fixation (8) dudit second ensemble magnétique (M).

En référence à la figure 20, on observe en coupe et en position ouverte un autre type de réalisation du dispositif de fermeture magnétique, identique aux figures 18 et 19 à la différence que : L'élément ferromagnétique (14) est remplacé par un troisième aimant permanent à aimantation axial (16), présentant un premier pôle (16A), identique au premier pôle (4A, 9A), du premier (4) et second (9) aimant permanent, respectivement du premier (F) et second ensemble (M) magnétique, et un second pôle (9B), identique au second pôle (4B, 9B) du premier (4) et second (9) aimant permanent, respectivement du premier (F) et second (M) ensemble magnétique,

Ledit troisième aimant permanent (16) étant placé sous la surface (15) de l'article ou accessoire, de telle sorte que le premier pôle (16A) est adjacent, soit, en contact avec la surface (15) de l'article ou accessoire, le second pôle (16B) se trouvant à l'opposé.

Ledit troisième aimant (16) étant adapté pour coopérer avec les moyens de fixation (8) du second ensemble magnétique (M) de manière à fixer ledit second ensemble magnétique à l'article ou accessoire, et présentant un diamètre supérieur au diamètre (D9) (Fig.14) du second ensemble magnétique (M). Avantageusement, le diamètre du troisième aimant permanent (16) est égal au diamètre (D4) (Fig.13) du premier aimant permanent (4).

La hauteur d'insertion (H2) (Fig.13) du premier ensemble magnétique (F) est égale à la somme des hauteurs (H1.H3) (Fig.13, 14) des deux parties ferromagnétiques centrales en saillie (2A, 7A) cumulée à la hauteur (H6) (Fig14) de la base ferromagnétique (6) et de la partie arrière (10C) de la première capsule (10) du second ensemble magnétique (M).

De ce fait, lors de la fermeture du dispositif magnétique, le second pôle (4B) du premier aimant (4) du premier ensemble magnétique (F) et le premier pôle (16A) du troisième aimant (16) se retrouvent à proximité de telle sorte qu'une attraction magnétique se produit au travers de la surface non magnétique de l'article ou accessoire entre les pôles opposés (4B) (16A), respectivement du premier aimant permanent (4) du premier ensemble magnétique (F) et du troisième aimant permanent (16), générant un maintien supplémentaire au dispositif de fermeture selon l'invention.

Concernant l'ensemble des différentes réalisations précédemment énoncées, notamment concernant les dessins relatifs aux différentes réalisations, les représentations des pôles, soit Sud « S » pour le premier pôle des aimants et Nord « N » pour le second pôle des aimants, sont données à titre d'exemple non limitatif.

Le pôle Nord pouvant être placé comme premier pôle et le pôle sud comme second pôle.

De même, la fixation des capsules (5, 10) par sertissage de leurs parois latérales (5D, 10D) formant un retour (5C, 10C) sur les bases arrières (1 B, 6B) des ensembles magnétiques est donnée à titre d'exemple non limitatif. On peut comprendre que la capsule peut présenter n'importe quelle spécificité, notamment de petites pattes, afin de maintenir les différentes pièces constitutives des ensembles magnétiques.

Le dispositif de fermeture magnétique selon l'invention étant particulièrement destiné à connecter de manière amovible une première surface et une seconde surface d'un article ou accessoire.

L'homme de l'art appréciera, par rapport aux dispositifs de fermetures magnétiques connus, un dispositif de fermeture magnétique permettant d'offrir un centrage automatique des ensembles combiné à une double insertion desdits ensembles, et notamment une insertion intégrale de manière à proposer un dispositif de fermeture magnétique extrêmement fin et esthétique tout en garantissant un maintien optimal.