Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MAKE-UP APPLICATION DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2020/128317
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a make-up application device (10, 100, 1000) comprising a gripping zone (14, 140) and an application zone (12), the gripping zone and the application zone being made in a same material.

Inventors:
SABATHIER CHLOÉ (FR)
CHAMPEVAL ALEXANDRE (FR)
Application Number:
FR2019/053140
Publication Date:
June 25, 2020
Filing Date:
December 18, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
COSMOGEN SAS (FR)
International Classes:
A45D34/04; A45D40/26; A46B9/00; A46D1/00
Domestic Patent References:
WO2018224863A12018-12-13
Foreign References:
KR20100054306A2010-05-25
US20120283616A12012-11-08
Attorney, Agent or Firm:
CABINET GERMAIN & MAUREAU (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif d'application de maquillage (10, 100, 1000) comportant :

- une zone de préhension (14, 140),

- et une zone d'application (12),

la zone de préhension et la zone d'application étant réalisées dans un même matériau, caractérisé en ce que la zone d'application (12) présente au moins une protubérance (22) périphérique et la zone de préhension (14, 140) comporte au moins un logement (28, 280) destiné à recevoir la protubérance (22) au moins en partie.

2. Dispositif d'application de maquillage selon la revendication précédente, dans lequel le matériau est un matériau recyclable, recyclé et/ou dégradable.

3. Dispositif d'application de maquillage selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la zone d'application (12) est une touffe de poils.

4. Dispositif d'application de maquillage selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la zone de préhension (14, 140) et la zone d'application (12) sont reliées par des moyens de fixation mécaniques (22, 28, 280).

5. Dispositif d'application de maquillage selon la revendication précédente, dans lequel les moyens de fixation mécaniques (22, 28, 280) sont des moyens de fixation par clipsage, soudage ultra-son et/ou serrage.

6. Dispositif d'application de maquillage selon l'une quelconque des revendications 4 et 5, dans lequel les moyens de fixation sont disposés au niveau de la protubérance.

7. Dispositif d'application de maquillage selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la zone d'application est configurée pour être assemblée à la zone de préhension selon une direction d'assemblage (C), et la protubérance est transversale à la direction d'assemblage.

8. Dispositif d'application de maquillage selon la revendication précédente, dans lequel la protubérance est perpendiculaire à la direction d'assemblage.

9. Dispositif d'application de maquillage selon l'une quelconque des revendications 7 à 8, dans lequel la direction d'assemblage correspond à un axe longitudinal du dispositif d'application de maquillage.

10. Dispositif d'application de maquillage selon la revendication précédente, dans lequel la protubérance est radiale par rapport à l'axe longitudinale du dispositif d'application de maquillage. 11. Dispositif d'application de maquillage selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la protubérance (22) est une collerette.

12. Dispositif d'application de maquillage selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequei la protubérance est disposée à une extrémité (18) de la zone d'application (12), dite extrémité inférieure ou base.

13. Dispositif d'application de maquillage selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le logement (28) est une rainure.

14. Procédé de fabrication d'un dispositif d'application de maquillage selon l'une quelconque des revendications précédentes, comportant une étape d'assemblage de la zone d'application dans la zone de préhension par clipsage (C), soudage ultra-son et/ou serrage.

15. Procédé de fabrication d'un dispositif d'application de maquillage selon la revendication précédente, dans lequel l'étape d'assemblage est réalisée au niveau de la protubérance.

Description:
DESCRIPTION

Dispositif d'application de maquillage

La présente invention se rapporte à un dispositif d'application de maquillage et plus particulièrement un pinceau pour maquillage.

Un pinceau comporte de manière connue une zone de préhension tel qu'un manche et une zone d'application tel qu'un applicateur, reliées par collage dans une virole.

L'applicateur peut être par exemple une touffe de poils naturels ou synthétiques, ou une éponge naturelle ou synthétique.

Le manche est généralement en bois ou en plastique, tandis que la virole est généralement métallique.

Le manche et l'applicateur sont généralement réalisés séparément dans des matériaux différents, puis collés entre eux.

Il est connu de réaliser des pinceaux dont le manche comporte un logement dans lequel l'applicateur est collé, l'applicateur étant en outre dissociable du manche de façon à traiter séparément ces deux éléments en fin de vie (recyclage par exemple).

La fabrication de tels pinceaux de l'art antérieur en est compliquée et coûteuse du fait des nombreuses étapes nécessaires à leur fabrication.

En outre, le traitement en fin de vie de tels pinceaux n'est pas aisé.

La présente invention a donc pour but de proposer un dispositif d'application de maquillage dont les coûts de fabrication et de traitement en fin de vie sont minimisés.

A cet effet, l'invention a pour objet un dispositif d'application de maquillage comportant :

une zone de préhension, et

une zone d'application,

La zone de préhension et la zone d'application étant réalisées dans un même matériau.

Ainsi, le traitement en fin de vie d'un tel dispositif d'application de maquillage ne nécessite pas de séparer la zone de préhension de la zone d'application, et sa fabrication est simplifiée.

Par zone d'application, on entend un élément permettant un transfert de matière. Selon d'autres caractéristiques de l'invention, le dispositif d'application de maquillage de l'invention comporte l'une ou plusieurs des caractéristiques optionnelles suivantes considérées seules ou selon toutes les combinaisons possibles.

Selon une caractéristique, le matériau est un matériau recyclable, recyclé et/ou dégradable.

Par recyclable on entend un matériau apte à être détourné du flux de déchets par des procédés et des programmes disponibles, et qui peut être collecté, traité et remis en usage sous la forme de matières premières ou de produits. Par recyclé on entend un matériau issu de déchets de consommation (matériau recyclé post-consommateur) ou issu de déchets de production (matériau recyclé pré consommateur)

Par dégradable, on entend un matériau apte à se décomposer jusqu'à un certain point, sous réserve de conditions particulières, dans un temps donné.

Le matériau est par exemple du PLA et/ou du PET.

En variante, le matériau est du PBT.

Plus particulièrement, le matériau est un matériau biodégradable, c'est- à-dire qu'il est apte à se décomposer naturellement dans un temps donné.

Selon une caractéristique, la zone de préhension et la zone d'application sont reliées par des moyens de fixation mécaniques.

Les moyens de fixation mécaniques sont des moyens de fixation par clipsage, soudage tel que le soudage ultra-son ou thermique, et/ou serrage.

Selon cette caractéristique, la zone d'application présente au moins une protubérance et la zone de préhension comporte au moins un logement destiné à recevoir la protubérance, au moins en partie.

Selon une caractéristique, la protubérance est une protubérance périphérique. Ainsi, la zone d'application est aisément assemblée à la zone de préhension.

La protubérance est apte à coopérer avec le logement pour permettre l'assemblage de la zone d'application dans la zone de préhension.

La protubérance est de préférence rigide.

La protubérance est de préférence venue de matière avec la zone d'application.

Le logement est de préférence venue de matière avec la zone de préhension.

Selon une caractéristique, les moyens de fixation sont disposés au niveau de la protubérance. Selon une caractéristique, la zone d'application est configurée pour être assemblée à la zone de préhension selon une direction d'assemblage, et la protubérance est transversale, et de préférence perpendiculaire, à la direction d'assemblage. Ainsi, la zone d'application est aisément assemblée à la zone de préhension, sans générer d'encombrement.

Selon une caractéristique, la direction d'assemblage correspond à un axe longitudinal du dispositif d'application de maquillage.

Selon une caractéristique, la protubérance est radiale par rapport à l'axe longitudinale du dispositif d'application de maquillage.

Selon une caractéristique, la protubérance est une collerette.

Selon une caractéristique, la protubérance est disposée à une extrémité de la zone d'application, dite extrémité inférieure ou base.

Par collerette, on entend une protubérance disposée le long de la périphérie de la zone d'application.

La collerette présente avantageusement une forme circulaire.

En variante, la collerette présente une forme de cœur, de carré ou de rectangle.

Le logement est avantageusement une rainure.

Selon cette caractéristique, les moyens de fixation sont des moyens de fixation par clipsage.

La rainure est destinée à recevoir la protubérance de la zone d'application.

La rainure est délimitée par un fond et une collerette interne.

En variante la rainure est délimitée par au moins une patte dite inférieure et au moins une patte dite supérieure.

Selon une autre caractéristique, le logement est avantageusement délimité par un fond en partie inférieure, et ouvert en partie supérieure.

Selon cette caractéristique, les moyens de fixation sont des moyens de fixation par soudure telle que soudure ultra-son ou thermique, et/ou serrage.

Plus particulièrement dans la variante selon laquelle les moyens de fixation sont des moyens de fixation par serrage, la zone d'application est apte à être retenu dans le logement par frottement avec les parois du logement.

La protubérance est donc au contact de la paroi du logement.

Selon une caractéristique, les moyens de fixation sont une virole rapportée à la jonction entre la zone de préhension et la zone d'application. Selon cette caractéristique, la virole est agencée pour fixer la zone de préhension et la zone d'application entre elles, tel que par clipsage, soudage tel que soudage ultra-son ou thermique, et/ou serrage.

Selon une caractéristique, la zone de préhension et la zone d'application forment une seule pièce.

Selon cette caractéristique, la zone de préhension et la zone d'application forment un ensemble monobloc.

Ainsi, la fabrication est simplifiée.

Selon une caractéristique, la zone d'application est un applicateur tel qu'une touffe de poils.

Selon une caractéristique, la zone de préhension est un manche.

Selon une caractéristique, le dispositif d'application de maquillage est un pinceau.

L'invention concerne en outre un procédé de fabrication d'un dispositif d'application de maquillage selon l'invention, comportant une étape d'assemblage de la zone d'application dans la zone de préhension par clipsage, soudage tel que soudage ultra-son ou thermique, et/ou serrage.

Un tel procédé ne nécessite pas d'apport de colle.

En outre, le procédé selon l'invention ne nécessite pas d'assembler une troisième pièce de type virole.

Selon une caractéristique, l'étape d'assemblage est réalisée au niveau de la protubérance.

Dans la variante selon laquelle la zone d'application est une touffe de poils, le procédé comporte une étape de fabrication de la touffe de poils comprenant une étape de fusion des poils à une extrémité dite base de la touffe de poils de sorte à créer une plaque dont le contour est plus large que la base de la touffe de poils afin de former une collerette.

D'autres caractéristiques et avantages de la présente invention apparaîtront à la lecture de la description qui va suivre et à l'examen des figures annexées dans lesquelles :

La figure 1 est une coupe longitudinale schématique d'un pinceau selon un premier mode de réalisation de l'invention,

La figure 2 est une vue de détail en perspective de côté de la zone A de la figure 1,

- La figure 3 est une coupe longitudinale schématique d'un pinceau selon un deuxième mode de réalisation de l'invention, La figure 4 est une vue de détail de la zone B de la figure 3,

La figure 5 est une coupe longitudinale schématique d'un pinceau selon un troisième mode de réalisation de l'invention,

La figure 6 est une vue de détail de la figure 5,

- La figure 7 est une vue schématique illustrant le procédé d'assemblage du pinceau de la figure 1.

Dans la description qui va suivre et dans les revendications, des composants identiques, similaires ou analogues seront désignés par les mêmes chiffres de référence et on emploiera les termes « supérieur », « inférieur », etc. à titre non limitatif et en référence aux dessins afin de faciliter la description.

La figure 1 représente un pinceau 10 selon un premier mode de réalisation de l'invention, le pinceau 10 comportant une touffe de poils 12 et un manche 14. Ainsi, la figure 1 représente un dispositif d'application 10 sous forme de pinceau, comportant une zone d'application 12 sous forme de touffe de poils et une zone de préhension 14 sous forme de manche.

Dans la description qui va suivre l'invention sera décrite au regard d'un pinceau avec une touffe de poils en tant que zone d'application et un manche en tant que zone de préhension. Il est à noter que le dispositif d'application pourrait être tout autre dispositif d'application de maquillage.

La touffe de poils 12 est un applicateur permettant par exemple d'appliquer un produit pulvérulent sur la peau d'un utilisateur.

La touffe de poils 12 présente une extrémité supérieure 16 et une extrémité inférieure 18 appelée également base.

Les extrémités supérieure 16 et inférieure 18 présentent un contour circulaire dans l'exemple représenté, mais pourrait présenter toute autre forme. Dans cet exemple, la base 18 peut être une plaque 20.

Comme illustré plus en détail sur la figure 2, le diamètre D de la plaque 20 est supérieure au diamètre « d » de la base 18 de la touffe de poils 12.

De cette façon, la plaque 20 présente un contour 22 formant par exemple une collerette au niveau de la base 18 de la touffe de poils 12, ladite collerette étant une protubérance par rapport à la base 18 de la touffe de poils 12.

A titre d'exemple, le diamètre D de la plaque 20 est compris entre 1 mm et 80 mm, tandis que le diamètre « d » de la base 18 de la touffe de poils 12 est compris entre 0,8 mm et 79,8 mm.

La protubérance 22 est transversale à la direction longitudinale des poils de la touffe de poils 12. Ainsi, la zone d'application 12 présente une extrémité supérieure 16 et une extrémité inférieure 18, appelée également base, et au moins une protubérance 22 périphérique. La protubérance 22 périphérique peut se présenter sous la forme d'une collerette ou d'au moins une patte.

La protubérance 22 permet de fixer la zone d'application 12 à une zone de préhension 14 de manière simple, comme il sera décrit par la suite.

Dans la description qui va suivre l'invention sera décrite au regard d'une protubérance sous forme de collerette, mais il est à noter que la protubérance pourrait présenter toute autre forme telle qu'une patte ou une pluralité de pattes par exemple.

La figure 1 montre en outre que le manche 14 peut être creux et de forme sensiblement cylindrique. Il est délimité par une paroi 15 présentant une extrémité supérieure 24 qui peut être ouverte et une extrémité inférieure 26 pleine.

Il peut comporter un logement 28 au niveau de son extrémité supérieure 24. Le logement est apte à accueillir la plaque 20 de la touffe de poils 12, au moins en partie, de sorte que la touffe de poils 12 soit fixée dans le manche 14 par clipsage.

Ainsi, la zone de préhension 14 est délimitée par une paroi 15 présentant une extrémité supérieure 24 qui peut être ouverte et une extrémité inférieure 26 pleine. Elle peut comporter un logement 28 au niveau de son extrémité supérieure 24. Le logement est apte à accueillir la base 18 de la zone d'application 12, au moins en partie, de sorte que la zone d'application 12 soit fixée dans la zone de préhension 14 par exemple par clipsage ou soudage ou tout autre moyen connu de l'homme du métier.

Plus précisément, comme le montre la figure 2, le logement 28 est apte à accueillir le contour 22 de la plaque 20 formant la collerette.

Le logement 28 est apte à accueillir au moins une protubérance 22 de la zone d'application 12.

Le logement 28 peut présenter la forme d'une rainure disposée sur la paroi interne du manche 14, dans laquelle la collerette 22 est apte à être introduite.

Le logement présente donc une forme et des dimensions complémentaires à celles de la collerette 22.

La rainure 28 présente une forme en U. Elle est délimitée par un fond 30 sensiblement horizontal et une collerette interne 32 sensiblement parallèle au fond 30 (figure 2), le fond 30 et la collerette interne 32 étant reliés par une paroi dite verticale 34 sensiblement perpendiculaire au fond 30 et à la collerette interne 32. Le fond 30 et la collerette interne 32, correspondant aux deux branches parallèles du U, sont tournés vers l'intérieure du manche 14.

La paroi verticale 34 de la rainure 28 s'étend dans le prolongement de la paroi 15 du manche 14.

A noter que la paroi verticale 34 peut être rectiligne ou courbe.

En outre, la paroi verticale 34 peut être disposée en biais, comme illustré sur la figure 1.

Dans une variante non représentée, la rainure 28 est délimitée par une pluralité de pattes inférieures et supérieures, sensiblement parallèles entre elles et disposées sensiblement perpendiculairement à une paroi dite verticale s'étendant dans le prolongement de la paroi 15 du manche 14.

La figure 3 représente un pinceau 100 selon un deuxième mode de réalisation de l'invention.

Des références identiques seront utilisées pour désigner des éléments identiques au premier mode de réalisation illustré sur les figures 2 et 3.

De la même manière que le pinceau 10 selon le premier mode de réalisation, le pinceau 100 selon le deuxième mode de réalisation comporte une touffe de poils 12 comportant une plaque 20 au niveau de sa base 18, et un manche 140.

Le manche 140 est creux et de forme sensiblement cylindrique il est délimité par une paroi 150 présentant une extrémité supérieure 240 ouverte et une extrémité inférieure 260 pleine.

Il comporte un logement 280 au niveau de son extrémité supérieure 240. Le logement 280 est apte à accueillir la plaque 20, au moins en partie.

Plus précisément, comme le montre la figure 4, le logement 280 est apte à accueillir le contour 22 de la plaque 20, ledit contour 22 formant une collerette comme pour le premier mode de réalisation.

Selon ce deuxième mode de réalisation, le logement 280 présente une forme en L. Il est délimité par un fond 300 sensiblement horizontal, relié à une paroi dite verticale 340 sensiblement perpendiculaire au fond 300.

La paroi verticale 340 s'étend dans le prolongement de la paroi 150 du manche.

Un point de soudure 281 peut être disposé à la jonction entre le contour 22 de la plaque 20 et la paroi interne du logement 280 pour fixer la touffe de poils 12 dans le logement 280 du manche 140. Ainsi, ia protubérance 22 permet de faciliter le montage de la zone d'application 12 à la zone de préhension 14, sans alourdir la structure de la zone de préhension et/ou de la zone d'application.

La figure 5 représente un pinceau 1000 selon un troisième mode de réalisation de l'invention.

Des références identiques seront utilisées pour désigner des éléments identiques au premier mode de réalisation illustré sur les figures 2 et 3, et au deuxième mode de réalisation illustré sur les figures 4 et 5.

De la même manière que les pinceaux 100 selon le deuxième mode de réalisation, le pinceau 1000 selon le troisième mode de réalisation comporte une touffe de poils 12 comportant une plaque 20 au niveau de sa base 18, et un manche 140 comportant un logement 280 en forme de L, au niveau de son extrémité supérieure 240.

Le logement 280 est apte à accueillir la plaque 20 de la touffe de poils 12, au moins en partie.

Plus précisément, comme le montre la figure 6, le logement 280 est apte à accueillir la collerette 22 de la touffe de poils 12, de sorte que la collerette 22 soit au contact des parois internes du logement 280, à la fois au niveau du fond 300 et de la paroi verticale 340 du logement.

La collerette 22 de la touffe de poils 12 est donc retenue dans le logement 280 par frottement.

Ainsi, la protubérance 22 peut avantageusement être retenue dans le logement 280 par frottement contre une paroi interne du logement, et l'encombrement du dispositif est minimisé.

La protubérance 22 est une protubérance radiale par rapport à un axe longitudinal du dispositif.

En outre, la zone d'application 12 est configurée pour être assemblée à la zone de préhension 14 selon une direction d'assemblage C (figure 7). La protubérance 22 est perpendiculaire à la direction d'assemblage.

Dans ces trois modes de réalisation, la touffe de poils 12 et le manche 14,

140 peuvent être en matériau dégradable, recyclé et/ou recyclable.

En outre, la plaque 20 est par exemple venue de matière avec la touffe de poils 12, et le logement 28, 280 est par exemple venue de matière avec le manche 14, 140.

La figure 7 illustre une étape d'assemblage C par exemple par clipsage de la touffe de poils 12 dans le logement 28 du manche 14 pour l'assemblage de la touffe de poils 12 et du manche 14 de sorte à fabriquer un pinceau 10 selon le premier mode de réalisation.

L'assemblage (non illustré) de la touffe de poils 12 et du manche 140 de sorte à fabriquer un pinceau 100 selon le deuxième mode de réalisation, comporte une étape d'introduction de la plaque 20 dans le logement 280 suivie d'une étape de soudage par exemple par ultra-son de la collerette 22 au logement 280.

L'assemblage (non illustré) de la touffe de poils 12 et du manche 140 de sorte à fabriquer un pinceau 1000 selon îe troisième mode de réalisation, comporte une étape d'introduction de ia plaque 20 à frottement dans le logement 280. On parie d'assemblage par serrage.

Le procédé de fabrication du pinceau 10, 100, 1000 selon l'un quelconque des modes de réalisation comporte une étape (non représentée) de fabrication de la touffe de poiis 12 comprenant une étape de fusion des poiis leur base 18 de sorte à créer la plaque 20 dont le contour 22 est plus large que la base 18 de la touffe de poils 12 afin de former une collerette.