Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MANUAL CUTTING TOOL
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/006012
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a manual cutting tool (110), comprising two arms (112) hinged about an axis (X), each arm comprising a first portion (114) to enable said tool to be grasped by a user and a second cutting portion (116), said first and second portions being separated from one another by said axis, the second portions of the arms comprising cutting edges (118) that define a cross-sectional area (A) of an element to be cut, the tool being configured such that a hinge on the arms about said axis brings the cutting edges of the arms together and cuts said element. The invention is characterized in that it further comprises a member (130) for protecting the user, which is made of a transparent material, said member extending substantially in parallel with said cross-sectional area and covering same completely, and being flexible in a plane substantially perpendicular to said cross-sectional area.

Inventors:
MARQUES, Mickaêl, Lazaro (A l'attention de François Gogé, 36 rue Raymond Grimaud, Blagnac, 31700, FR)
DE BIASI, Frédéric (A l'attention de François Gogé, 36 rue Raymond Grimaud, Blagnac, 31700, FR)
Application Number:
FR2016/051591
Publication Date:
January 12, 2017
Filing Date:
June 28, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SAFRAN ELECTRICAL & POWER (36 rue Raymond Grimaud, Blagnac, 31700, FR)
International Classes:
B26B13/00; B25B7/22; B26B17/00; B26B29/04
Domestic Patent References:
WO2004041488A12004-05-21
Foreign References:
US20040158993A12004-08-19
JPH0388463U1991-09-10
GB2259472A1993-03-17
US20040158993A12004-08-19
Attorney, Agent or Firm:
BARBE, Laurent et al. (41 avenue de Friedland, Paris, 75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Outil de coupe (1 10) manuel, comportant deux branches (1 12) articulées autour d'un axe (X), chaque branche comportant une première portion (1 14) de préhension de l'outil par un utilisateur et une seconde portion de coupe (1 16), lesdites première et seconde portions étant séparées l'une de l'autre par ledit axe, les secondes portions des branches comportant des bords de coupe (1 18) qui définissent une section (A) de passage d'un élément (120) à couper, l'outil étant configuré de sorte qu'une articulation des branches autour dudit axe provoque un rapprochement des bords de coupe des branches et une coupe dudit élément, caractérisé en ce qu'il comprend en outre un organe (130) de protection de l'utilisateur, qui est réalisé dans un matériau transparent, ledit organe s'étendant sensiblement parallèlement à ladite section de passage et la recouvrant intégralement, et étant flexible dans un plan (P) sensiblement perpendiculaire à ladite section de passage.

2. Outil de coupe (1 10) selon la revendication 1 , dans lequel ledit organe (130) a une forme plane.

3. Outil de coupe (1 10) selon la revendication 1 ou 2, dans lequel ledit organe (130) est formé d'une seule pièce, de préférence par une plaque par exemple en matériau plastique tel qu'un polycarbonate.

4. Outil de coupe (1 10) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel ledit organe (130) comprend une première partie (134) s'étendant parallèlement à ladite section de passage (A), à distance de celle-ci, et recouvrant cette section de passage, et une seconde partie (136) de fixation à l'une desdites branches (1 12).

5. Outil de coupe (1 10) selon la revendication précédente, dans lequel ladite première partie (134) a un contour périphérique en forme d'ogive.

6. Outil de coupe (1 10) selon la revendication précédente, dans lequel ladite seconde partie (136) est configurée pour être fixée de manière amovible à l'une desdites branches (1 12).

7. Outil de coupe (1 10) selon la revendication précédente, dans lequel ladite seconde partie (136) comprend une patte d'engagement, qui a de préférence une forme allongée.

8. Outil de coupe (1 10) selon la revendication précédente, dans lequel ladite patte (136) comprend deux zones rectilignes (136a, 136b) inclinées l'une par rapport à l'autre.

9. Organe (130) de protection d'un utilisateur, pour un outil de coupe (1 10) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il est formé d'une plaque en matériau transparent, et en ce qu'il comprend une première partie (134) ayant un contour périphérique en forme d'ogive, et une seconde partie (136) comportant une patte de fixation amovible à l'une des branches (1 12) de l'outil par insertion de ladite patte dans un logement de cette branche de l'outil, l'organe étant apte à être déformé par flexion dans un plan (P) sensiblement perpendiculaire au plan de ladite plaque.

10. Procédé d'équipement d'un outil de coupe (1 10) manuel avec un organe de protection (130) selon la revendication 9, l'outil de coupe comportant deux branches (1 12) articulées autour d'un axe (X), chaque branche comportant une première portion (1 14) de préhension de l'outil par un utilisateur et une seconde portion de coupe (1 16), lesdites première et seconde portions étant séparées l'une de l'autre par ledit axe, les secondes portions des branches comportant des bords de coupe (1 18) qui définissent une section (A) de passage d'un élément à couper, l'outil étant configuré de sorte qu'une articulation des branches autour dudit axe provoque un rapprochement des bords de coupe des branches et une coupe dudit élément, caractérisé en ce qu'il comprend :

- une étape d'insertion de ladite patte de fixation de l'organe dans un logement (132) de l'une des branches de l'outil, tel qu'un logement entre un corps rigide (1 12a) de cette branche et une gaine élastique (1 12b) entourant ledit corps.

Description:
Outil de coupe manuel

DOMAINE TECHNIQUE

La présente invention concerne un outil de coupe manuel, c'est-à- dire un outil de coupe destiné à être utilisé et manipulé directement par un utilisateur. Il peut par exemple s'agir d'une pince d'électricien.

ETAT DE L'ART

Un outil de coupe 10 du type pince d'électricien, telle que celle représentée aux figures 1 et 2, comprend deux branches 12 articulées autour d'un axe X. Chaque branche 12 comporte une première portion 14 de préhension de l'outil par un utilisateur et une seconde portion de coupe 16, les portions 14, 16 étant séparées l'une de l'autre par l'axe X.

Les portions de coupe 16 comportent des bords de coupe 18 qui définissent une section A (figure 2) de passage d'un élément 20 à couper, qui est par exemple l'extrémité libre d'un collier de serrage de câbles électriques, comme représenté en figure 3. La section A est plane et s'étend sensiblement perpendiculairement à l'axe X (figure 2).

Cet outil est configuré de sorte qu'une articulation des branches 12 autour de l'axe X provoque un rapprochement des bords de coupe 18 et une coupe de l'élément 20, comme représenté en figure 4. Lors de cette coupe, la partie découpée et retirée de l'élément 20 est soumise à un effort de coupe relativement important (force F) qui entraîne une projection de cette partie, en particulier lorsque cette partie est de petites dimensions. Cette projection peut entraîner des risques pour l'utilisateur (projection dans les yeux) mais peut également entraîner une pollution de l'environnement ou d'un produit fini.

L'état de l'art comprend notamment le document US-A1 - 2004/0158993 qui décrit une paire de ciseaux équipée d'un organe de guidage d'une feuille de papier lors de sa découpe. Cet organe est rigide et comprend une fente d'insertion et de guidage de la feuille de papier, si bien qu'il ne recouvre pas intégralement la section de coupe des ciseaux. EXPOSE DE L'INVENTION

La présente invention propose un perfectionnement à la technologie précitée, qui est simple, efficace et économique, et permet de protéger notamment l'utilisateur de l'outil.

L'invention propose à cet effet un outil de coupe manuel, comportant deux branches articulées autour d'un axe, chaque branche comportant une première portion de préhension de l'outil par un utilisateur et une seconde portion de coupe, lesdites première et seconde portions étant séparées l'une de l'autre par ledit axe, les secondes portions des branches comportant des bords de coupe qui définissent une section de passage d'un élément à couper, l'outil étant configuré de sorte qu'une articulation des branches autour dudit axe provoque un rapprochement des bords de coupe des branches et une coupe dudit élément, caractérisé en ce qu'il comprend en outre un organe de protection de l'utilisateur, qui est réalisé dans un matériau transparent, ledit organe s'étendant sensiblement parallèlement à ladite section de passage et la recouvrant intégralement, et étant flexible dans un plan sensiblement perpendiculaire à ladite section de passage.

Dans la présente demande, on entend par un matériau transparent, un matériau à travers lequel un utilisateur peut apercevoir l'élément à couper. Bien qu'il recouvre la section précitée, l'organe de protection ne gêne donc pas la visibilité de l'utilisateur lors de la coupe de l'élément.

On entend en outre par flexible, l'aptitude de l'organe à se déformer élastiquement sur une amplitude donnée. Cette flexibilité dans le plan perpendiculaire à la section de passage permet à l'organe de ne pas gêner la coupe de l'élément lorsque la partie à retirer de cet élément est longue ou encombrante. En effet, cette partie à découper et retirer est destinée à prendre appui sur l'organe et à provoquer sa flexion de sorte que l'utilisateur puisse positionner correctement l'outil en vue de la coupe. L'outil de coupe selon l'invention peut comprendre une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prises isolément les unes des autres ou en combinaison les unes avec les autres :

- l'organe a une forme plane,

- l'organe est formé d'une seule pièce, de préférence par une plaque par exemple en matériau plastique tel qu'un polycarbonate,

- l'organe comprend une première partie s'étendant parallèlement à ladite section de passage, à distance de celle-ci, et recouvrant cette section de passage, et une seconde partie de fixation à l'une desdites branches, - la première partie a un contour périphérique en forme d'ogive,

- la seconde partie est configurée pour être fixée de manière amovible à l'une desdites branches,

- ladite seconde partie comprend une patte d'engagement, qui a de préférence une forme allongée,

- ladite patte comprend deux zones rectilignes inclinées l'une par rapport à l'autre,

La présente invention concerne également un organe de protection d'un utilisateur pour un outil de coupe tel que décrit ci-dessus, caractérisé en ce qu'il est formé d'une plaque en matériau transparent, et en ce qu'il comprend une première partie ayant un contour périphérique en forme d'ogive, et une seconde partie comportant une patte de fixation amovible à l'une des branches de l'outil par insertion de ladite patte dans un logement de cette branche de l'outil, l'organe étant apte à être déformé par flexion dans un plan sensiblement perpendiculaire au plan de ladite plaque.

La présente invention concerne encore un procédé d'équipement d'un outil de coupe manuel avec un organe de protection tel que décrit ci- dessus, l'outil de coupe comportant deux branches articulées autour d'un axe, chaque branche comportant une première portion de préhension de l'outil par un utilisateur et une seconde portion de coupe, lesdites première et seconde portions étant séparées l'une de l'autre par ledit axe, les secondes portions des branches comportant des bords de coupe qui définissent une section de passage d'un élément à couper, l'outil étant configuré de sorte qu'une articulation des branches autour dudit axe provoque un rapprochement des bords de coupe des branches et une coupe dudit élément, caractérisé en ce qu'il comprend :

- une étape d'insertion de ladite patte de fixation de l'organe dans un logement de l'une des branches de l'outil, tel qu'un logement entre un corps rigide de cette branche et une gaine élastique entourant ledit corps.

DESCRIPTION DES FIGURES

L'invention sera mieux comprise et d'autres détails, caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description suivante faite à titre d'exemple non limitatif et en référence aux dessins annexés dans lesquels :

- la figure 1 est une vue schématique en perspective d'un outil de coupe, ici une pièce d'électricien, selon la technique antérieure,

- la figure 2 est une autre vue schématique partielle en perspective de l'outil de la figure 1 ,

- les figures 3 et 4 sont des vues schématique des portions et bords de coupe de l'outil de la figure 1 ,

- la figure 4 est une vue schématique partielle en perspective d'un outil de coupe selon l'invention,

- la figure 5 est une autre vue schématique partielle en perspective de l'outil de la figure 4, en cours d'utilisation,

- la figure 6 est une vue schématique en perspective de l'organe de protection de l'outil de la figure 4, et

- les figures 7 et 8 sont des vues schématiques de l'organe de protection de la figure 4, vu de face et de côté.

DESCRIPTION DETAILLEE

Les figures 1 à 4 ont été décrites dans ce qui précède et illustrent la technique antérieure à la présente invention.

Les figures 5 à 9 représentent un mode de réalisation de l'invention, les figures 5 et 6 représentant un outil de coupe 1 10 comportant un organe de protection 130, et les figures 7 à 9 représentant cet organe de protection 130.

L'outil de coupe 1 10 est une pince d'électricien dans l'exemple représenté. Il comprend deux branches 1 12 articulées autour d'un axe X. Chaque branche 1 12 comporte une première portion 1 14 de préhension de l'outil par un utilisateur et une seconde portion de coupe 1 16, les portions 1 14, 1 16 étant séparées l'une de l'autre par l'axe X.

Les portions de coupe 1 16 comportent des bords de coupe 1 18 qui définissent une section A de passage d'un élément 120 à couper, qui est par exemple l'extrémité libre d'un collier de serrage de câbles électriques, comme représenté en figure 6. La section A est plane et s'étend sensiblement perpendiculairement à l'axe X.

Dans l'exemple représenté, le bord de coupe 1 18 de chaque portion 1 16 est situé à l'intersection de deux surfaces 1 18a, 1 18b inclinées d'un angle compris entre 20 et 70° (et par exemple 30 et 60°), dont une surface 1 18a est sensiblement parallèle à la section A (figure 5).

L'outil 1 10 est configuré de sorte qu'une articulation des branches 1 12 autour de l'axe X provoque un rapprochement des bords de coupe 1 18 et une coupe de l'élément 120, comme représenté en figure 6.

Selon l'invention, l'outil 1 10 est équipé de l'organe de protection 130 pour protéger l'utilisateur et en particulier éviter que la partie découpée de l'élément 120 soit projetée vers l'utilisateur, en particulier dans ses yeux.

Les surfaces 1 18b des portions 1 16, situées du côté opposé à la section A, sont inclinées l'une par rapport à l'autre et sont destinées à être recouvertes par l'organe 130, en particulier lorsque les bords de coupe 1 18 sont au voisinage l'un de l'autre.

L'organe de protection 130 est réalisé dans un matériau transparent. Il peut s'agir d'un matériau plastique tel qu'un polycarbonate, par exemple du Lexan®. L'organe 130 s'étend sensiblement parallèlement à la section de passage A et la recouvre au moins en partie. Enfin, l'organe 130 est flexible dans un plan P sensiblement perpendiculaire à la section de passage A (flèche G). Sa flexibilité est par exemple telle qu'une extrémité de l'organe 130 peut être fléchie de quelques millimètres par déformation élastique.

Dans l'exemple représenté, chaque branche 1 12 comprend un corps 1 12a central rigide, ici métallique, et une gaine 1 12b qui recouvre et entoure le corps 1 12a et qui est réalisée dans un matériau élastique. La gaine 1 12b peut être montée sur le corps 1 12a après fabrication, par exemple par engagement en force. En variante, la gaine 1 12b peut être montée et fixée sur le corps 1 12a par collage. La gaine 1 12b peut également être fabriquée in situ, par exemple par surmoulage.

La gaine 1 12b s'étend sur toute la longueur de la portion 1 14 de chaque branche, et s'arrête à proximité de la portion 1 16 de cette branche. Chaque portion 1 16 n'est ainsi pas recouverte par la gaine 1 12b. Chaque portion 1 16 est ainsi formée par une partie du corps 1 12a.

Le matériau de la gaine 1 12b autorise des déformations élastiques de cette dernière en particulier par écartement de la gaine du corps 1 12a. En particulier, l'extrémité de la gaine 1 12b, située à proximité de l'axe X de chaque branche, peut être écartée par déformation élastique de façon à créer un logement 132 de réception d'une partie de l'organe 130.

L'organe de protection 130, mieux visible aux figures 7 à 9, a ici une forme plane. Il est formé d'une seule pièce, de préférence par une plaque, qui est en matériau plastique transparent comme expliqué dans ce qui précède.

La plaque a ici une épaisseur e inférieure ou égale à 3mm et par exemple de l'ordre de 1 mm. Elle a une forme générale allongée et présente une longueur globale L1 comprise entre 30 et 50mm et une largeur maximale L2 comprise entre 10 et 20mm.

La plaque comprend essentiellement deux parties 134, 136, une première partie 134 s'étendant parallèlement à la section de passage A, à distance de celle-ci, et recouvrant cette section, et une seconde partie 136 de fixation à l'une des branches 1 12. La première partie 134 a un contour périphérique en forme d'ogive. Elle comprend une extrémité libre en pointe et une extrémité opposée qui est reliée à la seconde partie 136. Cette seconde partie 136 est configurée pour être fixée de manière amovible à la branche 1 12.

La seconde partie 136 comprend une patte d'engagement, qui a ici une forme allongée. Cette patte comprend deux zones rectilignes 136a, 136b inclinées l'une par rapport à l'autre, ici d'un angle a de l'ordre de 160° environ. Une première zone rectiligne 136a s'étend depuis l'extrémité précitée de la première partie 134 du côté opposé à l'extrémité en pointe de la première partie, dans une direction sensiblement parallèle à un axe d'allongement de la première partie 134. Cette première zone rectiligne 136a s'étend entre la première partie 134 et la seconde zone rectiligne 136b.

L'angle a précité correspond sensiblement à l'angle entre les première et seconde portions 1 14, 1 16 de la branche 1 12, de façon à ce que, lorsque la seconde zone rectiligne 136b est alignée sur la première portion 1 14 de la branche, la première zone rectiligne 136a et la première partie 134 soient alignées sur la seconde portion 1 16 de cette branche.

Dans l'exemple représenté, la patte de l'organe 130 et en particulier sa seconde zone rectiligne 136b est destinée à être engagée au moins en partie dans le logement 132 précité. En position de montage, la pointe de l'ogive de la première partie 134 de l'organe 130 est destinée à être alignée sur la pointe ou extrémité libre de la seconde portion 1 16 de la branche, comme cela est visible en figure 5.

L'outil 1 10 peut être équipé de l'organe 130 de la façon suivante. La patte est insérée en force dans le logement 132. Cette étape est réalisée par l'utilisateur qui vient soulever avec la patte la gaine 1 12b située sur le corps 1 12a de la branche. La patte prend alors appui sur le corps 1 12a de la branche et est maintenue rigidement contre ce corps par retour élastique de la gaine 1 12b. L'organe 130 est alors dans la position représentée à la figure 5. L'outil 130 peut alors être utilisé. Lorsque l'utilisateur souhaite couper l'extrémité d'un collier de serrage par exemple (figure 6), il positionne l'outil de sorte que l'extrémité à découper traverse la section A et que les bords de coupe 1 18 de l'outil soient correctement positionnés. L'utilisateur peut voir l'élément 120 à travers l'organe 130 qui est en matériau transparent. Par ailleurs, dans le cas où la partie à retirer aurait une certaine longueur, elle pourrait, lors de la coupe, prendre appui sur l'organe 130 et le forcer à fléchir dans le plan P sensiblement perpendiculaire à la section A (flèche G). Cette déformation élastique par flexion est également autorisée pour ne pas gêner l'opération de coupe et le positionnement de l'outil.

L'organe 130 est ici amovible et peut être remplacé par un neuf en cas d'usure par exemple. Il peut aisément équiper d'autres types d'outil. Dans la mesure où l'outil ne comprendrait pas de gaine pour la fixation de l'organe, il est envisageable que l'organe comprenne des moyens de fixation tels qu'un collier de serrage. Il est également envisageable que l'organe soit monté à demeure sur l'outil. Il est aussi possible qu'il soit escamotable depuis une position d'utilisation à une position rangée.