Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
METHOD FOR CONTINUOUSLY MANUFACTURING A PLASTIC BAG FOR FOOD PRODUCTS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/156712
Kind Code:
A1
Abstract:
Method for continuously manufacturing a bag for packaging food products from a sheet of plastic film, according to which: -the film is subjected to successive folding operations so as to produce lateral gussets (1c, 1d) between two walls (1a, 1b), -a longitudinal weld line (L1) is made at the connection of the external edges of the gussets (1c, 1d) to the walls (1a, 1b), -a transverse weld line (L2) forming a bottom (1e) is made at regular intervals, -an oblique weld line (L3) is made at regular intervals between the external edges of the gussets (1c, 1d) and the transverse weld line (L2) forming the bottom (1e), -a triangular zone produced by the oblique weld lines (L3) and the bottom (1e) is cut out, -a cut is made at the bottom (1e) having symmetrically, on both sides, oblique lines so as to form a bag opening.

Inventors:
VALETTE, Eric Albert Léon (9 Route du Chambon, Monistrol Sur Loire, 43120, FR)
Application Number:
FR2016/050669
Publication Date:
October 06, 2016
Filing Date:
March 24, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
COVERIS FLEXIBLES FRANCE (Z.I. du Cantonnier, Montfaucon En Velay, 43290, FR)
International Classes:
B65D30/20
Foreign References:
US3119548A1964-01-28
EP1106339A22001-06-13
FR2672033A11992-07-31
EP0933302A21999-08-04
DE1786047A11971-11-11
FR2597403A11987-10-23
FR2833928A12003-06-27
Attorney, Agent or Firm:
SEMAOUNE, Idriss et al. (3 Place de l'Hôtel de Ville, CS 70 203, Saint Etienne Cedex 1, 42005, FR)
Download PDF:
Claims:
R E V E N D I C A T I O N S

-1- Procédé de fabrication en continu d'un sac d'emballage de produits alimentaires, à partir d'une gaine d'un film de matière plastique, selon lequel :

- on soumet le film à des opérations de pliages successifs pour réaliser des soufflets latéraux (le, ld) entre deux parois (la, lb),

- on réalise une ligne de soudure longitudinale (Ll) au niveau du raccordement des bords externes des soufflets (le, ld) avec les parois (la, lb),

- on réalise à intervalles réguliers une ligne de soudure transversale (L2) constituant un fond (le),

- on réalise à intervalles réguliers une ligne de soudure oblique (L3) entre les bords externes des soufflets (le, ld) et la ligne de soudure transversale (L2) constituant le fond (le),

- on découpe une zone triangulaire résultant des lignes de soudures obliques (L3) et de fond (le),

- on réalise une coupe au niveau du fond (le) présentant symétriquement, de part et d'autre, les lignes obliques, pour former une ouverture du sac.

-2- Procédé selon la revendication 1 , caractérisé en ce que la découpe des zones triangulaires est conformée de manière à réaliser des bords arrondis. -3- Procédé selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la découpe de chaque zone triangulaire est effectuée à partir du bord externe des soufflets (le, ld), en longeant le bord externe de la ligne de soudure oblique (L3), jusqu'au bord externe de la ligne de soudure transversale (L2), puis la découpe est poursuivie transversalement vers l'intérieur de la gaine de film plastique en longeant le bord externe de la ligne de soudure transversale (L2) jusqu'à faire un demi-cercle en s 'éloignant de la ligne de soudure transversale (L2) pour revenir en arrière et poursuivre la découpe transversalement jusqu'au bord externe de la gaine, parallèlement à la ligne de soudure transversale (L2).

-4- Procédé selon la revendication 3, caractérisé en ce que la découpe au niveau du fond (le) est réalisée avec une double lame, dont l'écartement des deux lames est tel que lors de la double découpe, les découpes transversales réalisées lors de la découpe des zones triangulaires se retrouvent agencées entre lesdites deux lames.

Description:
PROCEDE DE FABRICATION EN CONTINU D'UN SAC EN MATIERE PLASTIQUE POUR PRODUITS ALIMENTAIRES

L'invention se rattache au secteur technique des sacs d'emballage en matière plastique, notamment pour l'emballage de produits alimentaires.

Plus particulièrement, l'invention concerne un sac pré formé en matière plastique flexible, notamment obtenu à partir d'un film d'épaisseur inférieure à 200 μηι, environ.

Ce type de sac comprend une paroi avant et une paroi arrière assemblées au niveau de leurs côtés latéraux, en combinaison avec des soufflets, en délimitant un fond et une ouverture de remplissage.

De manière connue, ces sacs préformés sont réalisés en continu, à partir d'un seul film en matière plastique, tel que du PE additionné ou non d'OPP, ou bien du PE additionné de PET, ou toutes autres matières parfaitement connues pour un homme du métier couramment employées dans le domaine de l'emballage alimentaire. Le film en matière plastique est soumis en continu à des opérations successives de pliage et de soudage, pour réaliser un sac en tant que tel, avec comme indiqué, un fond, deux parois, réunies par des soufflets, et une ouverture de remplissage opposée au fond.

Généralement, les plis externes, au niveau du raccordement des soufflets et des parois, sont assemblés par des lignes de soudure en continu. Le fond du sac est réalisé par tous moyens connus et appropriés.

Sous un effet de remplissage du sac, les soufflets latéraux sont écartés, donnant ainsi du volume à la forme du sac, et indirectement, participent à la formation d'un fond, afin de permettre de maintenir le sac en position verticale, ou sensiblement verticale.

Il apparaît, toutefois, que la formation du fond nécessite souvent des opérations de pliage, et ne constitue pas une embase apte à assurer une parfaite stabilité en position verticale, ou sensiblement verticale du sac.

Ce problème de stabilité peut poser des problèmes importants lors du conditionnement du sac, après remplissage, sur une machine automatique. En effet, il est important que les sacs puissent rester parfaitement stables, par exemple, lors de leur transport de postes en postes, afin de les soumettre, dans de bonnes conditions, aux opérations sélectionnées, et d'éviter tous phénomènes de renversement de leurs contenus.

Cette stabilité est également importante pour le stockage et la présentation des sacs.

Pour tenter de remédier à ces inconvénients, une solution ressort, par exemple, de l'enseignement du brevet FR 2 833 928, qui prévoit de créer, sur au moins l'une des parois du sac une ligne de marquage, apte à constituer une zone de pliure déterminée pour former et délimiter le fond par rapport aux parois, en créant une embase d'appui sous l'effet de l'écartement des soufflets.

Cette solution est efficace, mais essentiellement adaptée lorsque le fond résulte d'une opération de pliage et de soudage à la partie inférieure des parois du sac.

L'invention propose une autre solution, pour résoudre le problème posé d'améliorer la stabilité, tout en ayant pour objectif de diminuer les épaisseurs, et d'améliorer l'esthétique du sac. Pour résoudre un tel problème, il a été conçu et mis au point un procédé de fabrication en continu d'un sac d'emballage pour produits alimentaires, à partir d'une gaine de film en matière plastique, procédé selon lequel :

- on soumet le film à des opérations de pliages successifs pour réaliser des soufflets latéraux entre deux parois,

- on réalise une ligne de soudure longitudinale au niveau du raccordement des bords externes des soufflets avec les parois, - on réalise à intervalles réguliers une ligne de soudure transversale constituant un fond,

- on réalise à intervalles réguliers une ligne de soudure oblique entre les bords externes des soufflets et la ligne de soudure transversale constituant le fond,

- on découpe une zone triangulaire résultant des lignes de soudures obliques et de fond,

- on réalise une coupe au niveau du fond présentant symétriquement, de part et d'autre, les lignes obliques, pour former une ouverture du sac.

Ainsi, le sac d'emballage en matière plastique de produits alimentaires obtenu comprenant une paroi avant et une paroi arrière assemblées, d'une part, au niveau de leurs côtés latéraux, en combinaison avec des soufflets formant deux plis, et d'autre part, au niveau de l'un de leur côté transversal avec lesdits soufflets, pour former un fond.

Les bords latéraux extérieurs des soufflets sont raccordés au fond par des lignes de coupe obliques, de sorte qu'après remplissage du sac correspondant à l'écartement des soufflets, lesdites lignes obliques forment symétriquement, de part et d'autre du fond, un dégagement en triangle, sans surépaisseur, améliorant ainsi la stabilité dudit sac, en position verticale de remplissage.

Il résulte de ces caractéristiques que les dégagements en forme de triangle sont situés de part et d'autre de la zone médiane du fond évitant toute surépaisseur, étant donné que le pli est limité en longueur, et est situé, comme indiqué, seulement au niveau de la partie médiane du fond. Il est, par ailleurs, possible d'équiper le fond, d'étiquettes ou autres. Selon d'autres caractéristiques, les lignes de coupes obliques sont formées à partir du fond et de la ligne médiane des deux plis de chaque soufflet.

Les bords externes des soufflets, au niveau de leur raccordement avec les parois, y compris au niveau des lignes de coupe obliques, présentent une zone de soudure.

L'invention est exposée ci-après plus en détail à l'aide des figures des dessins annexés, dans lesquels :

- la figure 1 est une vue en perspective d'un sac, selon l'invention, - la figure 2 est une vue à plat et de face du film,

- la figure 3 est une vue de côté, correspondant à la figure 2, en position écartée des plis de l'un des soufflets,

- la figure 4 est une vue de face du sac, en position remplie,

- la figure 5 est une vue de côté, correspondant à la figure 4, - la figure 6 est une vue de dessous, correspondant à la figure 4,

- la figure 7 est une vue en plan, à caractère schématique, montrant le procédé de fabrication en continu d'un sac, selon les caractéristiques de l'invention, - la figure 8 est une vue de détail de la zone encerclée apparaissant sur la figure 7, illustrant la découpe d'une zone triangulaire, et la découpe avec la double lame. D'une manière parfaitement connue, le sac pour produits alimentaires désigné dans son ensemble par (1) est réalisé dans une matière plastique flexible, notamment d'épaisseur inférieure à 200 μηι. Le sac est, de manière parfaitement connue, obtenu à partir d'une bobine de film déroulée en continu, et soumise à différentes opérations, notamment de pliage et de soudure réalisées en automatique.

Il en résulte que le sac obtenu présente une paroi avant (la) et une paroi arrière (lb) assemblées au niveau de leurs côtés latéraux en combinaison avec des soufflets (le,) et (ld). Le sac présente, par ailleurs, un fond (le) et une ouverture de remplissage (lf).

Chacun des soufflets (le) et (ld) forment deux plis (a) et (b). Le fond (le) est soudé au niveau du raccordement d'un des côtés transversaux des parois, avec les soufflets. Selon l'invention, les bords latéraux externes des soufflets (le) et

(ld), au niveau de leur raccordement avec les parois avant et arrière du sac, sont raccordés au fond (le) par des lignes de coupe obliques (Ici) (lc2) et (ldl) et (ld2) (figures 2, 3 et 6).

Les lignes de coupe obliques sont formées à partir du fond (le) et de la ligne médiane (c) des deux plis (a) et (b) de chaque soufflet.

Les bords latéraux externes des soufflets (le, ld), au niveau de leur raccordement avec les parois avant (la) et arrière (lb), y compris au niveau des lignes de coupe obliques, présentent une ligne de soudure (L). Il résulte de ces caractéristiques, qu'après remplissage du sac, correspondant à l'écartement des soufflets (le, ld), les différentes lignes obliques forment symétriquement, de part et d'autre du fond (le), un dégagement en forme de triangle (T), figure 6. Ces dégagements en forme de triangle sont donc situés symétriquement, de part et d'autre du fond (le) et ne présentent aucune surépaisseur. La surépaisseur, constituée par le fond (le), est donc limitée entre les deux dégagements en triangle (T), autrement dit, sur une longueur réduite. On renvoie à la figure 7, qui montre le procédé de fabrication en continu d'un sac d'emballage de produits alimentaires, selon les caractéristiques de l'invention à partir d'une gaine d'un film en matière plastique. On soumet le film à des opérations de pliages successifs pour réaliser les soufflets latéraux entre deux parois.

On réalise une ligne de soudure longitudinale (Ll), au niveau du raccordement des bords externes des soufflets avec les parois avant et arrière.

On réalise à intervalles réguliers, une ligne de soudure transversale (L2) constituant le fond (le), et une ligne de soudure oblique (L3) entre les parois externes de chacun des soufflets et la ligne de soudure (L2), constituant le fond, [étape (A)].

Les lignes de soudures obliques (L3) et les lignes de soudures transversales (L2) sont réalisées les unes après les autres selon des étapes distinctes, et avec des outils distincts. L'ordre dans lequel sont réalisées ses lignes n'est pas important. Les lignes de soudures obliques (L3) peuvent être réalisées avant ou après les lignes de soudures transversales (L2). Le fait que les lignes de soudures obliques (L3) soient réalisées indépendamment des lignes de soudures transversales (L2), et avec des outils distincts, permet de pouvoir adapter ou ajuster au besoin la position des lignes de soudures obliques (L3) par rapport aux lignes de soudures transversales (L2). Ainsi, le procédé est plus flexible en ce sens qu'il est possible de varier l'inclinaison des soudures obliques ou de les déplacer transversalement, et donc de modifier le sac fabriqué, sans devoir changer d'outil. Ces caractéristiques permettent également de pouvoir ajuster la position des lignes obliques (L3) en fonction des écarts dimensionnels constatés dans le procédé de fabrication. Le procédé de fabrication est simple, rapide, et précis. On découpe, ensuite, la zone triangulaire (T) résultant des lignes de soudure (Ll) (L2) et (L3), [étape (B)].

A noter que la découpe peut être conformée de manière à réaliser des bords arrondis, ou non.

De plus, en référence à la figure 8, la découpe est avantageusement effectuée à partir du bord externe des soufflets (le, ld), en longeant le bord externe de la ligne de soudure oblique (L3), jusqu'au bord externe de la ligne de soudure transversale (L2), puis la découpe est poursuivie transversalement vers l'intérieur de la gaine de film plastique en longeant le bord externe de la ligne de soudure transversale (L2) jusqu'à faire un demi- cercle en s 'éloignant de la ligne de soudure transversale (L2) pour revenir en arrière et poursuivre la découpe transversalement jusqu'au bord externe de la gaine, parallèlement à la ligne de soudure transversale (L2). On réalise ensuite, de manière connue, une coupe au niveau de la ligne de soudure (L2), présentant symétriquement de part et d'autre les lignes de soudure obliques (L3) pour former l'ouverture du sac [étape (C)]. De préférence, cette découpe est effectuée par une double lame, dont l'écartement des lames permet de réaliser une découpe en cernant de part et d'autre les découpes transversales réalisées lors de la découpe des zones triangulaires (voir figure 8). En d'autres termes, les lignes de soudures transversales réalisées lors de la découpe des zones triangulaires se retrouvent agencées entre les deux lames lors de la double découpe.

De cette manière, la découpe avec la double lame, autour des découpes transversales réalisées lors de la découpe des zones triangulaires, permet d'avoir une finition optimale du sac, avec des bords arrondis et sans partie saillante.

Les avantages ressortent bien de la description. En particulier, on souligne et on rappelle :

- l'esthétique obtenue,

- une diminution des épaisseurs,

- la stabilité obtenue,

- la possibilité de mettre des étiquettes ou des marquages, au niveau du fond.