Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
METHOD FOR DETERMINING A CURRENT SETPOINT FOR A MOTOR VEHICLE BATTERY CHARGER
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/060632
Kind Code:
A1
Abstract:
This method for determining at least one current setpoint (I * a , I * b , I * c ) from at least one voltage measurement (U ab ,U bc ,U ca ) from a rectifier (6) and at least one instantaneous active power setpoint (P req ) comprises a first calculation step (I) of the at least one current setpoint (I * a , I * b , I * c ); a second step (II) of adaptive filtration of the at least one current setpoint, and a third step (III) of limiting the variation rate of the at least one current setpoint (I * a , I * b , I * c ). The invention applies to battery chargers for electric or hybrid vehicles.

Inventors:
KOTEICH, Mohamad (132 ROUTE DE CHARTRES, BURES SUR YVETTE, 91440, FR)
MALOUM, Abdelmalek (8 ALLEE DU PRESIDENT KENNEDY, CHEVILLY LA RUE, 94550, FR)
NEGRE, Edouard (9 RUE CHARLES GOUNOD, MONTIGNY LE BRETONNEUX, 78180, FR)
Application Number:
FR2017/052641
Publication Date:
April 05, 2018
Filing Date:
September 28, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
RENAULT SAS (13-15 QUAI ALPHONSE LE GALLO, BOULOGNE -BILLANCOURT, 92100, FR)
NISSAN MOTOR CO.LTD. (2 Takara-cho, Kanagawa-ku Yokohama-sh, Kanagawa ., 〒220-8623, JP)
International Classes:
H02M1/42; B60L11/18
Foreign References:
FR3006521A12014-12-05
US20070067069A12007-03-22
CN103187887B2015-12-02
US8971068B22015-03-03
CN104811061A2015-07-29
CN103227575A2013-07-31
KR101250454B12013-04-08
EP2461469A22012-06-06
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Procédé de détermination d'au moins une consigne de courant {la*,ll,Ic*) à partir d'au moins une mesure de tension (Uab,Ubc,Uca) issue d'un redresseur (6) et d'au moins une consigne de puissance active instantanée ( re?), caractérisé en ce qu'il comprend une première étape de calcul (I) de ladite au moins une consigne de courant (la*,Ib*,Ic*) ; une deuxième étape (II) de filtrage adaptatif de ladite au moins une consigne de courant, et une troisième étape (III) de limitation du taux de variation de ladite au moins une consigne de courant (/*,/*,/*), la première étape (I) de calcul comprenant un calcul d'au moins une consigne de courant non filtrée (lareq ,Ibreq ,Icreq ) , selon la formule :

ou

Preq est la consigne de puissance active instantanée fournie par une unité de contrôle de la charge de la batterie de traction ;

(lareq ,Ibeq ,Icreq) sont les consignes de courant non filtrées, {Uab,Ubc,Uca) sont les mesures de tension issues du redresseur (6).

2. Procédé selon la revendication 1, dans lequel la deuxième étape (II) de filtrage adaptatif comprend le calcul d'au moins une consigne de courant, en particulier une consigne de courant filtrée {la# ,Ib,Iç), à partir de ladite au moins une consigne de courant non filtrée req ,Ibreq ,rceq) selon la formule :

Où Ia ,Ib ,Ic sont les consignes de courant filtrées ;

s est l ' opérateur de Laplace ;

/ est la fréquence du réseau électrique (4) ; et

est la fréquence de coupure d'une filtre passe bas d ' ordre 1 .

3. Procédé selon la revendication 2, dans lequel la troisième étape (III) de limitation du taux de variation de ladite au moins une consigne de courant comprend le calcul de ladite au moins une consigne de courant (la*, Ib*, Ic* ) à partir de ladite au moins une consigne de courant filtrée et discrétisée selon la formule :

xk+l = max(min( xk + aTs ,xk),xk - aTs )

a est le taux de variation maximum ;

Ts est le pas d' échantillonnage ; et

{xk }keN est une consigne de courant filtrée discrétisée.

4. Chargeur de batterie de véhicule électrique ou hybride pour la mise en œuvre d'un procédé de détermination d' au moins une consigne de courant (la*, l , Ic* ) à partir d' au moins une mesure de tensions composées (Uab, Ubc, Uca) en sortie d 'un redresseur et d ' au moins une consigne de puissance active instantanée (preq^ selon l 'une quelconque des revendications 1 à 3 , comprenant un redresseur (6), un filtre d ' entrée (5) relié audit redresseur (6), et un convertisseur de tension continu-continu (7) relié audit redresseur (6) et à au mo ins une batterie (2) .

5. Chargeur de batterie selon la revendication 4, dans lequel le filtre d' entrée (5) est configuré pour mettre en œuvre une étape (II) de filtrage adaptatif de ladite au moins une consigne de courant.

6. Chargeur de batterie selon l 'une des revendications 4 et 5 , dans lequel ledit redresseur (6) est un redresseur à compensation de puissance réactive (Power Factor Correction - PFC), en particulier, un redresseur Vienna comprenant deux capacités en sortie.

7. Chargeur de batterie selon l 'une quelconque des revendications 4 à 6, dans lequel le convertisseur de tension continu- continu (7) est adapté pour délivrer une tension de 400V à ladite au moins une batterie (2) .

Description:
Procédé de détermination de consigne de courant pour chargeur de batterie de véhicule automobile

La présente invention se rapporte, de manière générale, aux véhicules électriques et hybrides, et se rapporte plus précisément aux dispositifs de charge des batteries de véhicules électriques et de véhicules hybrides rechargeables .

L 'invention se réfère, plus précisément, à un procédé qui permet de décliner une consigne de puissance active instantanée en des consignes de courant à partir de mesures de tension issues d 'un redresseur raccordé, directement, ou par l'intermédiaire d 'un adaptateur d' impédance, à un réseau électrique, ainsi qu ' à un chargeur de batterie de véhicule électrique ou hybride configuré pour mettre en œuvre un tel procédé.

De manière non-limitative, la so lution proposée est générale pour tous les redresseurs .

Les réseaux électriques auxquels sont reliés les chargeurs sont généralement triphasés. Ils alimentent des récepteurs triphasés tels que les chargeurs de véhicules, mais aussi beaucoup d' autres récepteurs monophasés. Les courants absorbés sur les trois phases sont donc d' amp litude sensiblement différente et accusent, localement, des variations quasi-instantanées d' amplitude et de phases qui sont à l ' origine de déséquilibres de tension.

Ces problèmes de déséquilibres sont connus, notamment par le document CN 103 1 87887 B, qui décrit un contrôleur pour redresseur Vienna utilisant une consigne sinusoïdale, mais n' illustre aucune so lution à ces problèmes .

Le document US 8971068 B2 décrit un moyen de supprimer les différents harmoniques, issus d'un redresseur unidirectionnel triphasé à haute tension, pour respecter ou s ' approcher d'un seuil prédéterminé de la valeur absolue de la différence de phase entre la tension d ' entrée du courant alternatif et du courant issu du redresseur unidirectionnel. Toutefois, ce document US 8971068 B2 ne décrit pas de possibilité de fournir une consigne particulière de puissance active instantanée.

De manière analogue, d' autres documents, tels que CN 1048 1 1061 A, CN 103227575 A, et KR 101250454 B l décrivent des redresseurs à compensation de puissance réactive, sans néanmoins divulguer des consignes de courant.

Le document EP 2 461 469 A3 propose un système capable de générer les consignes de courant continu dans un repère tournant. Toutefois, il présente l' inconvénient de recourir à une grandeur supplémentaire, comme la phase du repère tournant, pour commander un redresseur pour générer les signaux de sortie.

Le problème que se propose de résoudre la présente invention consiste à générer des consignes de courants filtrées pour alimenter un chargeur de batterie de véhicule à partir d'une consigne de puissance active et de tensions d'un réseau électrique triphasé et ce, de manière suffisamment fiable pour pallier les déséquilibres du réseau électrique.

L 'invention porte donc sur un procédé de détermination d ' au moins une consigne de courant à partir d' au moins une mesure de tension issue d'un redresseur et d' au moins une consigne de puissance active instantanée. Ce procédé comprend une première étape de calcul de ladite au moins une consigne de courant ; une deuxième étape de filtrage adaptatif de ladite au moins une consigne de courant, et une troisième étape de limitation du taux de variation de ladite au moins une consigne de courant.

En particulier, ladite au moins une mesure de tension issue d'un redresseur comprend trois mesures de tension qui sont une combinaison linéaire de trois tensions triphasées simples .

Selon un mode de mise en œuvre du procédé, la première étape de calcul comprend un calcul d' au moins une consigne de courant, en particulier une consigne de courant non filtrée, selon la formule : Où

P req est la consigne de puissance active instantanée fournie par une unité de contrôle de la charge de la batterie de traction ; j req j req

1a ' sont les consignes de courant non filtrées,

U ab ,U bc ,U ca sont les mesures de tension issues du redresseur.

Selon une autre caractéristique du procédé, la seconde étape de filtrage adaptatif comprend le calcul d'au moins une consigne de courant, en particulier une consigne de courant filtrée, à partir de ladite au moins une consigne de courant non filtrée selon la formule :

I a # ,I c # sont les consignes de courant filtrées ;

s est l'opérateur de Laplace ;

/ est la fréquence du réseau électrique ; et

est la fréquence de coupure d'une filtre passe bas d'ordre 1.

Dans un mode de mise en œuvre, la troisième étape de limitation du taux de variation de ladite au moins une consigne de courant comprend le calcul de ladite au moins une consigne de courant à partir de ladite au moins une consigne de courant filtrée et discrétisée selon la formule :

x k+l = max(min( x k +aT s ,x k ),x k - aT s )

a est le taux de variation maximum ;

T s est le pas d'échantillonnage ; et

{x k } keN est une consigne de courant filtrée discrétisée.

L'invention porte également sur un chargeur de batterie de véhicule électrique ou hybride pour la mise en œuvre d'un procédé de détermination d'au moins une consigne de courant à partir d'au moins une mesure de tensions composées en sortie d'un redresseur et d' au moins une consigne de puissance active instantanée.

Le chargeur comprend un redresseur, un filtre d' entrée relié audit redresseur, et un convertisseur de tension continu-continu relié audit redresseur et à au moins une batterie.

Le filtre d' entrée du chargeur est configuré pour mettre en œuvre une étape de filtrage adaptatif de ladite au moins une consigne de courant.

Le redresseur du chargeur est un redresseur à compensation de puissance réactive (Power Factor Correction - PFC), en particulier, un redresseur Vienna comprenant deux capacités en sortie.

Le convertisseur de tension continu-continu du chargeur est adapté pour délivrer une tension de 400V à ladite au moins une batterie.

D ' autres buts, avantages et caractéristiques de l' invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée d'un mode de réalisation de l' invention, non limitatif, illustré sur les dessins annexés, dans lesquels :

- la figure 1 représente schématiquement la structure d'un chargeur de batterie de véhicule électrique ou hybride ; et

- la figure 2 représente les différentes étapes du procédé de détermination d' au moins une consigne de courant selon l' invention.

Sur la figure 1 , on a représenté un chargeur 1 d'une batterie 2 de véhicule électrique ou hybride, relié par l ' intermédiaire d 'un adaptateur d' impédance 3 à un réseau électrique 4 triphasé. Le chargeur 1 de batterie 2 comprend un filtre 5 d' entrée, relié en entrée aux trois tensions de sortie de l ' adaptateur d' impédance 3 , et en sortie à un redresseur 6 à compensation de puissance réactive (Power Factor Correction - PFC) . Le chargeur 1 de batterie 2 comprend en outre un convertisseur de tension continu-continu 7 relié en entrée au redresseur 6, et en sortie à une batterie 2.

De manière non limitative, la batterie 2 est ici adaptée pour délivrer une tension de 400V . Elle est alimentée par la tension de deux capacités en sortie du redresseur 6, asservies de façon indépendante par le convertisseur de tension continu-continu 7.

Bien entendu, on ne sort pas de l' invention lorsqu' il s ' agit de charger une batterie ayant une capacité différente.

Le chargeur est associé à un calculateur (non représenté) par exemple intégré au chargeur ou distinct du chargeur, adapté pour piloter la commutation des éléments de commutation du redresseur 6 et du convertisseur 7.

Le calculateur est en outre dûment programmé pour générer des consignes de courant en entrée du redresseur 6 à partir de mesures de tensions composées pour assurer une consigne de puissance active .

Sur la figure 2, on a représenté les différentes étapes du procédé de détermination de trois consignes de courant en entrée du redresseur 6. Ce procédé comprenant une première étape I de calcul des consignes de courant, une deuxième étape II de filtrage adaptatif, et une troisième étape III de limitation du taux de variation des consignes de courant.

La première étape I comporte une première phase 8 de calcul de tensions simples et une seconde phase 9 de calcul de consignes de courant non filtrées .

Dans un mode de réalisation de l 'invention, on définit les tensions triphasées simples suivantes : U a ,U b ,U c définies par rapport à un point de tension neutre N. On mesure les tensions composées en sortie du redresseur 6 U ab ,U bc ,U ca au moyen de la relation suivante :

Ce système linéaire peut être mis sous la forme : U = AV

Il n' est pas inversible car le déterminant de A est nul.

On pourrait introduire un capteur de tension au point de tension neutre pour s ' affranchir des tensions composées . D ' après la théorie des composantes symétriques de Fortescue, il est cependant possible de réécrire ce système « déséquilibré » en un système « équilibré », comprenant respectivement une composante directe U d , une composante inverse U ; , et une composante homopolair U 0 des tensions composées comme suit :

La dernière composante homopolaire U 0 du système d' équation

(2) est négligée dans le cas où on ne génère pas de puissance active homopolaire.

Cette réécriture permet de déduire mathématiquement les composantes directe V d et inverse V ; de la tension simple comme suit :

On accède ainsi au système triphasé des tensions simpl au moyen des relations :

On peut utiliser cette théorie pour aboutir au calcul, lors d 'une première phase 8 de la première étape I, des tensions triphasées simples U a , U b , U c à partir de U ab , U ca , U bc correspondant aux tensions différentielles entres phases mesurées en sortie du redresseur 6.

Une seconde phase 9 de la première étape I comprend le calcul des consignes de courant I q , I q ,I q qui assurent une consigne de puissance active instantanée. On peut calculer ces consignes de courant dans un repère diphasé pour réduire l'ordre du système de 3 à 2.

Deux nouvelles tensions ν α β peuvent être introduites pour réduire l'ordre du système :

Ainsi qu'une nouvelle équation de la puissance active et réactive instantanée :

P + jÇ = ( v a ~ β ) « + β ) ( 6 )

j est l'opérateur imaginaire pur tel que j 2 = -\ ;

p est la puissance active instantanée ;

q représente les pertes sous forme de puissance réactive ; et i a Qt i p représentent deux grandeurs d'intensité associées à la puissance p, et aux tensions v a et ν β .

En séparant les parties imaginaire et réelles, l'équation (6) de la puissance active et réactive instantanée devient :

On résout, en particulier, le système pour p = P

obtient alors :

D'une part, les consignes de courant à appliquer

calculent comme suit :

D'autre part, v a 2 +v p 2 = v +v 2 2 +v 3 2 =-(u a 2 b +U 2 C +U c 2 a ) Les consignes de courant obtenues à l'issue de la seconde phase 9 peuvent être calculées à partir de la relation suivante :

P req est la consigne de puissance active instantanée fournie par une unité de contrôle de la charge de la batterie de traction et correspond à une consigne de puissance de charge de la batterie ; et

jreq req req ^ cons ig n g S C0U rant 11011 fïltréeS,

U ab ,U bc ,U ca sont les mesures de tension issues d'un redresseur 6.

On met alors en œuvre la deuxième étape II de filtrage au moyen d'un filtre passe-bas d'ordre 1 selon la formule :

2ΠΛ

FM

ί + 2Π/ 4 (H)

Où :

est la fréquence de coupure du filtre passe-bas d'ordre 1 ; et s est l'opérateur de différentiation de Laplace.

On obtient alors les consignes de courant filtrées

suivantes

De manière non limitative, cette étape peut être mise en œuvre au moyen du filtre 5 d'entrée du chargeur 1.

On discrétise chacune des consignes de courant filtrées l a # ,l b # ,l c # pour calculer, lors de la troisième étape III, qui peut être répétée de manière itérative, les consignes de courant au moyen de la formule de limitation de la variation des consignes de courant filtrées I*,I b # ,I c # suivante : x k+l = max(min( x k +aT s ,x k ),x k -aT s ) ( χ 3 )

a est le taux de variation maximum ;

T s est le pas d'échantillonnage ; et

{ x k)keN est une consigne de courant filtrée discrétisée.

Cette étape peut être mise en œuvre au moyen du convertisseur de tension continu-continu 7 du chargeur 1, ou d'un calculateur externe.