Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
METHOD FOR MEASURING A PHYSIOLOGICAL PARAMETER, SUCH AS A BIOLOGICAL RHYTHM, ON THE BASIS OF AT LEAST TWO SENSORS, AND ASSOCIATED MEASUREMENT DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2014/122382
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a method for measuring a physiological parameter, such as a biological rhythm, on the basis of at least two sensors, and to an associated measurement device. According to the invention, the method comprises the following steps of: measuring the physiological parameter for each sensor, allowing the generation of a series of measurements of at least two values; evaluating the level of consistency of each value from the measurement series; selecting a value from the set of values in the series as a function of the corresponding level of consistency and a so-called reference value, in order to determine a new reference value; and storing the new reference value.

Inventors:
LOGIER, Régis (4 rue Gambrinus, Marquette lez Lille, F-59520, FR)
GROSBOIS, Jean-Marie (46 bis avenue du Général de Gaulle, Lompret, F-59840, FR)
DASSONNEVILLE, Alain (39 rue Dufour, Houplines, F-59116, FR)
CHAUD, Pascal (24 rue de Wavrin, Santes, F-59211, FR)
Application Number:
FR2014/050173
Publication Date:
August 14, 2014
Filing Date:
January 31, 2014
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
CENTRE HOSPITALIER REGIONAL UNIVERSITAIRE DE LILLE (2 avenue Oscar Lambret, F-59 037 Lille, FR)
SOCIETE DE RESSOURCES ET DE DEVELOPPEMENT POUR LES ENTREPRISES ET LES PARTICULIERS (60 avenue de la République, F-59 000 Lille, FR)
International Classes:
A61B5/00
Foreign References:
US20100268093A12010-10-21
US20120068848A12012-03-22
US20080167837A12008-07-10
Other References:
R LUKOCIUS ET AL: "The Respiration Rate Estimation Method based on the Signal Maximums and Minimums Detection and the Signal Amplitude Evaluation", ELECTRONICS AND ELECTRICAL ENGINEERING, KAUNAUS: TECHNOLOGIJA,, 1 January 2008 (2008-01-01), pages 51 - 54, XP055080804, Retrieved from the Internet [retrieved on 20130924]
Attorney, Agent or Firm:
CHOQUET, Frederic (SCB23 rue du Faubourg d'Arras, Lille, Lille, F-59000, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Procédé de mesure d'un paramètre physiologique tel qu'un rythme biologique à partir d'au moins deux capteurs dans lequel on réalise : - une étape de mesure du paramètre physiologique pour chaque capteur permettant de générer une série de mesures d'au moins deux valeurs,

- une étape d'évaluation du niveau de cohérence de chaque valeur de la série de mesures,

- une étape de sélection d'une valeur parmi l'ensemble des valeurs de la série en fonction d'une part de leur niveau de cohérence respectif et d'autre part d'une valeur dite de référence, afin de déterminer une nouvelle valeur de référence,

- une étape de stockage de la nouvelle valeur de référence. 2. Procédé de mesure d'un paramètre physiologique selon la revendication 1 à partir d'au moins deux capteurs (Cc1 , Cc2 ; Cr1 , Cr2) dans lequel on réalise la mesure d'un rythme biologique avec :

- une étape de mesure du rythme biologique pour chaque capteur (Cc1 , Cc2 ; Cr1 , Cr2) permettant de générer une série de mesures d'au moins deux fréquences (Fc1 , Fc2 ; Fr1 , Fr2),

- une étape d'évaluation du niveau de cohérence de chaque fréquence (Fc1 , Fc2 ; Fr1 , Fr2) de la série de mesures,

- une étape de sélection d'une fréquence parmi l'ensemble des fréquences de la série en fonction d'une part de leur niveau de cohérence respectif et d'autre part d'une fréquence dite de référence

(FR), afin de déterminer une nouvelle fréquence de référence (FR)

- une étape de stockage de la nouvelle fréquence de référence (FR).

3. Procédé de mesure d'un paramètre physiologique selon la revendication 2 dans lequel l'étape d'évaluation comprend au moins deux examens éliminatoires en série dans lesquels on vérifie si la valeur de chaque fréquence appartient à une plage de valeur, l'appartenance à la plage augmentant le niveau de cohérence de la fréquence.

Procédé de mesure d'un paramètre physiologique selon la revendication 3 dans laquelle la plage de valeur comprend une valeur basse et une valeur haute correspondant à un pourcentage de la moyenne d'amplitude des fréquences retenues (MFR).

Procédé de mesure d'un paramètre physiologique selon l'une ou l'autre des revendications 2 à 4, dans lequel on réalise dans l'étape de sélection :

- la comparaison entre le niveau de cohérence de chaque fréquence de la série de mesures pour conserver uniquement les fréquences présentant le niveau de cohérence le plus élevé de la série,

- la sélection de la fréquence la plus proche (FP) de la fréquence de référence (FR) parmi les fréquences présentant le niveau de cohérence le plus élevé,

- le remplacement de la fréquence de référence (FR) par la fréquence de valeur la plus proche (FP) ou le maintien de la fréquence de référence (FR) si le niveau de cohérence de la fréquence la plus proche (FP) est inférieur à une valeur seuil.

6. Procédé de mesure d'un paramètre physiologique selon l'une ou l'autre des revendications 2 à 4, dans lequel on réalise dans l'étape de sélection :

- la comparaison entre le niveau de cohérence de chaque fréquence de la série de mesures pour conserver uniquement les fréquences présentant le niveau de cohérence le plus élevé de la série,

- la moyenne des fréquences parmi les fréquences présentant le niveau de cohérence le plus élevé, le remplacement de la fréquence de référence (FR) par ladite moyenne des fréquences ou le maintien de la fréquence de référence (FR) si le niveau de cohérence des fréquences entrant dans le calcul de la moyenne des fréquences est inférieur à une valeur seuil.

Dispositif de mesure d'un paramètre physiologique tel qu'un rythme biologique pour la mise en œuvre du procédé selon l'une des revendications 1 à 5 précédentes comportant au moins deux capteurs pour la mesure d'un paramètre physiologique, des moyens de filtrage des signaux émis par les capteurs, des moyens de traitement des données mesurées, des moyens de stockage de données et des moyens d'affichage de la valeur retenue.

Dispositif de mesure d'un paramètre physiologique tel qu'un rythme biologique selon la revendication 7 dans lequel au moins deux capteurs de la mesure d'un paramètre physiologique sont de technologies différentes.

Dispositif de mesure d'un paramètre physiologique tel qu'un rythme biologique selon l'une ou l'autre des revendication 7 et 8 comportant des moyens d'alarme permettant une alerte lorsque la valeur de référence se situe hors d'une plage de valeur.

10. Dispositif de mesure d'un paramètre physiologique tel qu'un rythme biologique selon l'une ou l'autre des revendications 7 à 9 comportant au moins quatre capteurs et permettant la mesure du rythme cardiaque et de la fréquence respiratoire d'un individu.

Description:
Procédé de mesure d'un paramètre physiologique tel qu'un rythme biologique à partir d'au moins deux capteurs - dispositif de mesure associé

La présente invention concerne un procédé de mesure d'un paramètre physiologique tel qu'un rythme biologique ainsi qu'un dispositif de mesure d'un paramètre physiologique pour la mise en œuvre dudit procédé.

La présente invention sera particulièrement destinée à assurer la mesure d'un paramètre physiologique tel que le rythme respiratoire et/ou la fréquence cardiaque d'un individu dans un environnement difficile et par exemple lors de la pratique d'une activité sportive.

Toutefois, bien que particulièrement prévue pour une telle application, la présente invention pourra également être utilisée dans des conditions plus classiques directement par l'individu ou encore par du personnel médical.

On connaît des dispositifs permettant la prise du rythme cardiaque ou encore du rythme respiratoire dans des conditions sportives. Il peut s'agir de dispositifs intégrés directement dans l'équipement sportif comme, par exemple, dans certains vélos d'appartement. Il peut également s'agir de dispositifs indépendants comme les ceintures abdominales qui comportent un capteur de pouls généralement associé à une montre pour afficher en continu le rythme cardiaque, ces ceintures étant classiquement utilisées par les joggeurs et les randonneurs.

En général les dispositifs existants comportent un seul capteur par type de rythme à mesurer. Or la prise de mesure par un seul capteur est très difficile lorsque le dispositif est soumis à des accélérations, à des vibrations ou encore à des chocs dus aux mouvements de l'individu.

Dans la pratique, il est fréquent que, lorsque la perturbation du capteur est trop forte, dans ce cas le dispositif de mesure n'affiche plus de mesure jusqu'à ce que le capteur se stabilise, ou alors il affiche la dernière valeur enregistrée ou enfin il peut afficher des valeurs complètement erronées. Pour remédier à cela il a été proposé des dispositifs comportant plusieurs capteurs pour mesurer un rythme cardiaque. Ces dispositifs sont plus fiables dans le sens où la probabilité que l'ensemble des capteurs n'assurent pas de mesure est plus faible. Toutefois, le dispositif ne permet pas de discriminer de manière efficace les mesures cohérentes faites par les capteurs des mesures erronées de sorte que la mesure de la fréquence ou du rythme cardiaque est aléatoire ou pour le moins non fiable.

Or dans certains cas la pratique sportive doit être particulièrement surveillée et nécessite des mesures précises. C'est le cas par exemple lorsqu'il s'agit de personnes souffrant de troubles cardiaques ou encore de personnes en rééducation pratiquant des exercices de résistance à l'effort. C'est également le cas lorsque l'individu est un sportif de haut niveau dont les paramètres biologiques doivent être examinés et suivis avec précision.

La présente invention constitue un perfectionnement aux dispositifs comportant plusieurs capteurs pour la mesure d'un paramètre physiologique tel que notamment un rythme biologique.

La présente invention a pour but de proposer un procédé de mesure du paramètre physiologique à partir d'au moins deux capteurs dans lequel le paramètre physiologique peut être déterminé de manière fiable et continu même dans un contexte d'acquisition de donnée difficile.

Un autre but de la présente invention est de proposer un procédé de mesure dans lequel les données mesurées sont évaluées en fonction de leur cohérence.

Un autre objet de la présente invention est de proposer un procédé de mesure adapté à la mesure du rythme cardiaque et de la fréquence respiratoire.

Un autre objet de la présente invention est de proposer un dispositif de mesure pour la mise en œuvre du procédé permettant la mesure du rythme cardiaque et de la fréquence respiratoire.

Un autre objet de la présente invention est de proposer un dispositif de mesure intégré à un casque de type casque de vélo. A cet effet le procédé mesure d'un paramètre physiologique à partir d'au moins deux capteurs comprend, selon l'invention, les étapes suivantes :

- une étape de mesure du paramètre physiologique pour chaque capteur permettant de générer une série de mesures d'au moins deux valeurs,

- une étape d'évaluation du niveau de cohérence de chaque valeur de la série de mesures,

- une étape de sélection d'une valeur parmi l'ensemble des valeurs de la série en fonction d'une part de leur niveau de cohérence respectif et d'autre part d'une valeur dite de référence afin de déterminer une nouvelle valeur de référence,

- une étape de stockage de la nouvelle valeur de référence.

L'invention vise également à protéger un dispositif de mesure d'un paramètre physiologique tel qu'un rythme biologique, ledit dispositif comportant au moins deux capteurs pour la mesure d'un paramètre physiologique, des moyens de filtrage des signaux émis par les capteurs, des moyens de traitement des données mesurées, des moyens de stockage de données et des moyens d'affichage de la valeur retenue.

La présente invention sera mieux comprise à la lecture ci-après d'un exemple détaillé de réalisation, fourni à titre d'exemple non limitatif et en référence aux figures annexées, parmi lesquelles :

- la figure 1 représente un exemple de réalisation, sous forme schématique, du dispositif de mesure réalisé conformément à la présente invention,

- la figure 2 représente un diagramme représentant différentes étapes du procédé pour la mesure du rythme cardiaque,

- la figure 3 représente un diagramme des différentes étapes d'évaluation de la cohérence d'un signal de fréquence cardiaque, - la figure 4 représente un diagramme des différentes étapes de sélection de la nouvelle fréquence cardiaque de référence,

- la figure 5 représente un diagramme représentant différentes étapes du procédé pour la mesure de la fréquence respiratoire, - la figure 6 représente un diagramme des différentes étapes d'évaluation de la cohérence d'un signal de fréquence respiratoire,

- la figure 7 représente un diagramme des différentes étapes de sélection de la nouvelle fréquence respiratoire de référence. En se reportant principalement à la figure 1 , on voit représenté de manière schématique un exemple de réalisation d'un dispositif de mesure 1 pour la mesure d'un rythme biologique. Cet exemple de réalisation permet de bien comprendre l'invention, toutefois il est important de noter que le dispositif ainsi que le procédé ne sont pas limités à la mesure d'un rythme biologique mais s'étendent également à la mesure de tout paramètre physiologique et, par exemple, permettent la mesure de la saturation en oxygène du sang ou encore de la tension artérielle.

Dans l'exemple particulier décrit ci-dessous, s'agissant d'un rythme à mesurer, la mesure faite est celle d'une fréquence, bien évidemment, lorsqu'il s'agira d'autres paramètres physiologiques à mesurer on pourra parler, selon les cas, de taux ou encore de pourcentage ou encore de manière générale de valeur, le principe toutefois de la mesure restant parfaitement identique.

Ce dispositif de mesure 1 permet la mesure de deux rythmes biologique à savoir le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire. Dans d'autres modes de réalisation envisageable, le dispositif 1 ne permettra la mesure que d'un seul rythme biologique. Le dispositif de mesure 1 comporte deux capteurs pour la mesure d'un rythme biologique, et par conséquent deux capteurs Cc1 et Cc2 pour la mesure du rythme cardiaque et deux autres Cr1 et Cr2 pour la mesure de la fréquence respiratoire.

Dans l'exemple de réalisation des figures annexées, les deux capteurs Cc1 et Cc2 sont identiques, il s'agit de capteurs de pouls ou oxymétres. Les deux autres capteurs Cr1 et Cr2 sont par contre différents à savoir un capteur Cr1 constitué par un microphone et un capteur Cr2 constitué par un détecteur de température.

L'utilisation de deux capteurs différents pour la mesure d'un rythme biologique présente l'avantage de limiter la probabilité que les deux capteurs ne fonctionnent pas simultanément d'autant que les deux capteurs ne sont pas sensibles aux mêmes types de perturbation tels que les vibrations, les chocs ou encore la température et le taux d'humidité.

Le procédé de mesure associé au dispositif 1 peut toutefois traiter à la fois des capteurs de type différents ou identiques pour l'obtention de mesures fiables. Dans le cas de capteurs identiques on pourra avantageusement prévoir un placement ou positionnement différent des capteurs de sorte que bien qu'identiques, la perturbation d'un des capteurs n'implique pas celle des autres capteurs de même type.

Le dispositif de mesure 1 comporte en outre des moyens de filtrage

2 des signaux émis par les capteurs Cc1 , Cc2, Cc1 et Cc2. Ces moyens de filtrage 2 permettent d'éliminer les pics parasites liés aux signaux transmis par les capteurs et de transformer ces signaux de manière à pouvoir les traiter. Le dispositif de mesure 1 comporte également des moyens de traitement 3 des données mesurées. Aux moyens de traitements 3 sont associés des moyens de stockage 4 des données et des moyens d'affichage 5 de la fréquence retenue. Avantageusement les moyens de stockage 3 comportent une mémoire de type mémoire flash. Les moyens d'affichage 5 sont avantageusement constitués par un écran de type LCD.

II est également important de noter que dans l'exemple de réalisation, le dispositif de mesure 1 comporte des moyens d'émission 6 de données permettant de déporter les moyens d'affichage 5 ou encore de venir afficher les données directement ou de manière supplémentaire sur une unité centrale, non représentée dans les figures annexées. En outre le dispositif de mesure 1 comprend dans une variante avantageuse des moyens d'alarme permettant une alerte lorsque la fréquence de référence se situe hors d'une plage de valeur.

En se reportant cette fois aux figures 2 à 4, on va décrire un premier exemple de fonctionnement du procédé de mesure pour la mesure du rythme cardiaque.

Comme représenté au diagramme de la figure 2 correspondant aux étapes du procédé, la mesure s'effectue à partir des deux capteurs Cc1 et Cc2. Il est important toutefois de noter que le nombre de capteurs peut être plus important et notamment dans le cas où le risque de perte des capteurs est important ou lorsque la fiabilité de ces derniers est limitée.

Le procédé consiste à réaliser une étape de mesure du rythme biologique pour chaque capteur Cc1 , Cc2 permettant de générer une série de mesures d'au moins deux fréquences Fc1 et Fc2. Puis le procédé consiste à réaliser une étape d'évaluation du niveau de cohérence de chaque fréquence Fc1 , Fc2 de la série de mesures. Cette étape est particulièrement importante puisqu'elle va permettre d'écarter les mesures erronées ou suspectes et de conserver les mesures les plus cohérentes.

A la figure 3 on voit représenté un diagramme représentant un exemple de réalisation de l'étape d'évaluation. L'étape d'évaluation permet d'attribuer un niveau de cohérence à chaque mesure de la série. A cet effet, l'étape d'évaluation comprend au moins deux examens éliminatoires en série dans lesquels on vérifie si la valeur de chaque fréquence appartient à une plage de valeur. Plus précisément dans cet exemple, l'étape d'évaluation comprend trois examens éliminatoires en série, la réussite à un examen assurant à la fois un point de cohérence à la fréquence mesurée et le passage de l'examen suivant.

Dans ces examens, on vérifie si la fréquence mesurée appartient à une plage de valeur. Dans le premier examen on examine ainsi si la fréquence Fc1 mesurée appartient une plage de valeur comprise entre une valeur minimale et maximale, le cas échéant on passe au second examen et on accorde un premier point de cohérence à la fréquence Fc1 .

Le second examen consiste à vérifier si le signal possède une amplitude comprise dans une plage correspondant à un pourcentage de la moyenne des amplitudes du signal retenues dites MAR. Le troisième examen consiste à vérifier si la fréquence Fc1 a une valeur comprise dans une plage correspondant à un pourcentage de la moyenne des fréquences retenues dite MFR. Respectivement le pourcentage appliqué est avantageusement de 30% pour le second examen et de 20% pour le troisième examen. La réussite à ces deuxième et troisième examens permet d'accorder un second puis le cas échéant un troisième point de cohérence.

Cette étape d'évaluation est réalisée pour toutes les autres fréquences de la série, c'est à dire les fréquences mesurées par les autres capteurs cardiaques ici Fc2.

Lorsqu'une des fréquences Fc1 ou Fc2 ne reçoit pas de point de cohérence, elle sera écartée lors de l'étape suivante de sélection.

Cette étape de sélection permet de sélectionner une fréquence parmi l'ensemble des fréquences de la série en fonction d'une part de leur niveau de cohérence respectif et d'autre part d'une fréquence dite de référence FR, afin de déterminer une nouvelle fréquence de référence FR.

A la figure 4 on voit représenté un diagramme représentant un exemple de réalisation de l'étape de sélection entre les deux fréquences Fc1 et Fc2 d'une série de mesure des deux capteurs Cc1 et Cc2 du rythme cardiaque.

Cette étape comprend une comparaison entre le niveau de cohérence de chaque fréquence de la série de mesures pour conserver uniquement les fréquences présentant le niveau de cohérence le plus élevé de la série. Dans le cas où une fréquence n'est pas disponible on considère que son niveau de cohérence est nul. Ensuite les moyens de traitement 3 sélectionnent la fréquence la plus proche dite FP de la fréquence de référence dite FR parmi les fréquences présentant le niveau de cohérence le plus élevé.

Une fois la fréquence FP sélectionnée, on réalise le remplacement de la fréquence de référence FR par cette fréquence FP ou le maintien de la fréquence de référence FR si le niveau de cohérence de la fréquence la plus proche FP est inférieur à une valeur seuil.

De manière avantageuse, la fréquence FP sera la nouvelle fréquence de référence FR lorsque le niveau de cohérence atteint sera supérieur ou égal à 2. Bien entendu, cette valeur est modifiable notamment en fonction des points de cohérence accordés à l'issue de chaque examen ou encore en fonction du nombre d'examens pratiqués dans l'étape d'évaluation.

Le procédé comporte également une étape de stockage de la nouvelle fréquence de référence FR dans les moyens de stockage 4.

En se reportant cette fois aux figures 5 à 7, on va décrire un premier exemple de fonctionnement du procédé de mesure pour la mesure du rythme respiratoire. Comme représenté au diagramme de la figure 5 correspondant aux étapes du procédé, la mesure s'effectue à partir des deux capteurs Cr1 et Cr2. Là encore, le nombre de capteurs peut être plus important et notamment dans le cas où le risque de perte ou de destruction des capteurs sont élevés.

Dans le cas de la mesure du rythme respiratoire on retrouve les mêmes étapes que pour la mesure du rythme cardiaque avec toutefois des variantes dans l'étape d'évaluation et de sélection.

II est toutefois important de rappeler que cet exemple est non limitatif et que des variantes de réalisation de ces deux étapes d'évaluation et de sélection sont envisageables.

On retrouve par conséquent dans cette mesure de la fréquence respiratoire une étape de mesure du rythme biologique pour chaque capteur Cr1 , Cr2 permettant de générer une série de mesures d'au moins deux fréquences Fr1 et Fr2. Puis on réalise une étape d'évaluation du niveau de cohérence de chaque fréquence Fr1 , Fr2 de la série de mesures.

On réalise également l'étape de sélection parmi l'ensemble des fréquences de la série en fonction d'une part de leur niveau de cohérence respectif et d'autre part d'une fréquence dite de référence FR.

A la figure 6 on voit représenté un diagramme représentant un exemple de réalisation de l'étape d'évaluation. Cette étape est dans l'exemple considérablement simplifiée par rapport à celle prévue dans la mesure du rythme cardiaque. Toutefois, l'objectif de cette étape est identique à savoir permettre l'attribution d'un niveau de cohérence à chaque mesure de la série.

A cet effet, l'étape d'évaluation comprend un examen éliminatoire dans lequel on vérifie si la valeur de chaque fréquence appartient à une plage de valeur. Plus précisément on vérifie si la fréquence FM est comprise dans une plage correspondant à un pourcentage de la moyenne d'amplitude des fréquences respiratoires. Cette étape d'évaluation est réalisée pour toutes les autres fréquences de la série, c'est-à-dire pour les fréquences mesurées par les autres capteurs respiratoires à savoir dans l'exemple Fr2.

Lorsque l'une ou les deux fréquences FM ou Fr2 ne reçoit pas de point de cohérence, elle sera écartée lors de l'étape suivante de sélection.

A l'instar de l'étape de sélection pour la mesure d'un rythme cardiaque, l'étape de sélection permet de sélectionner une fréquence parmi l'ensemble des fréquences de la série en fonction d'une part de leur niveau de cohérence respectif et d'autre part d'une fréquence dite de référence FR, afin de déterminer une nouvelle fréquence de référence FR.

A la figure 7 on voit représenté un diagramme représentant un exemple de réalisation de l'étape de sélection entre les deux fréquences Fr1 et Fr2 d'une série de mesure des deux capteurs CM et Cr2. Cette étape de sélection comprend une comparaison entre le niveau de cohérence de chaque fréquence de la série de mesures pour conserver uniquement les fréquences présentant le niveau de cohérence le plus élevé de la série. Puis l'étape de sélection comprend un calcul de la moyenne des fréquences parmi les fréquences retenues précédemment. Le procédé consiste ensuite à remplacer la fréquence de référence (FR) par ladite nouvelle moyenne des fréquences ou à maintenir la fréquence de référence (FR) si le niveau de cohérence des fréquences entrant dans le calcul de la moyenne des fréquences est inférieur à une valeur seuil.

Dans le cas où une fréquence Fr1 ou Fr2 ne serait pas disponible on considère que son niveau de cohérence est nul.

Le procédé comporte également une étape de stockage de la nouvelle fréquence de référence FR dans les moyens de stockage 4. Ces derniers stockant à la fois la fréquence de référence FR pour le rythme cardiaque et pour la fréquence respiratoire.

Le dispositif de mesure multi-capteurs et le procédé selon l'invention permettent par conséquent, en associant à une mesure d'un capteur un niveau de cohérence de cette mesure, d'obtenir à l'issue de l'étape de sélection des fréquences un résultat fiable sur la mesure du rythme biologique observé.

Ce dispositif de mesure est par conséquent particulièrement adapté pour la mesure de rythmes biologiques dans des conditions difficiles et plus généralement de tout paramètre physiologique devant être mesuré précisément et ce quelles que soient les conditions de prise des mesures. De manière avantageuse, ce dispositif de mesure sera intégré dans un casque de sorte à être facilement positionné et maintenu sur l'individu.

Bien entendu, d'autres modes de réalisation et variantes à la portée de l'homme de l'Art auraient également pu être envisagés, sans pour autant sortir du cadre de l'invention défini par les revendications ci-après.