Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
METHOD FOR TEMPORARILY DEACTIVATING A MECHANICAL FOOLPROOF DEVICE FOR A FUEL TANK, AND ASSOCIATED DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2012/022872
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a method for deactivating a mechanical foolproof device for a fuel tank, the foolproof device having a valve (5) preventing the insertion of a filling line (1) of a filler nozzle having a diameter smaller than a predefined diameter, the valve (5) being locked by a locking system (4) which opens by the spreading of a diaphragm (3), which can be caused by inserting a filler nozzle having a diameter that is no smaller than the predefined diameter, the method aiming to enable the filling of a tank provided with such a foolproof device by means of a filler nozzle having a diameter smaller than the predefined diameter, and comprising the following steps: spreading the diaphragm (3), thereby causing the valve (5) to unlock; opening the valve (5); retightening the diaphragm (3) by holding the valve (5) outside of the locked position thereof, releasing the unlocked valve (5). The invention also relates to a device for implementing such a method.

Inventors:
GOVEN, Gilles (La Coudre d'en haut, rue Beauvais, Paimpont, F-35380, FR)
Application Number:
FR2011/051688
Publication Date:
February 23, 2012
Filing Date:
July 13, 2011
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PEUGEOT CITROËN AUTOMOBILES SA (Route de Gisy, Vélizy-Villacoublay, F-78140, FR)
GOVEN, Gilles (La Coudre d'en haut, rue Beauvais, Paimpont, F-35380, FR)
International Classes:
B60K15/04; B60K15/00
Foreign References:
FR2741014A11997-05-16
US20030122390A12003-07-03
FR1056668A1954-03-01
Attorney, Agent or Firm:
LAURIN, Ghislain (PEUGEOT CITROËN AUTOMOBILES SA, Propriété Industrielle - LG08118 rue des Fauvelles, La Garenne Colombes, F-92250, FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications :

1 . Procédé de désactivation d'un détrompeur mécanique pour réservoir de carburant, le détrompeur présentant un clapet (5) empêchant l'introduction dans une conduite (1 ) de remplissage d'un pistolet de remplissage d'un diamètre inférieur à diamètre prédéfini, le clapet (5) étant verrouillé par un système de verrouillage (4) s'ouvrant par l'écartement d'un diaphragme (3) pouvant être provoqué par l'introduction d'un pistolet de remplissage de diamètre supérieur ou égal au diamètre prédéfini, le procédé visant à permettre le remplissage d'un réservoir doté d'un tel détrompeur par un pistolet de remplissage de diamètre inférieur au diamètre prédéfini, et comportant les étapes suivantes :

- écartement du diaphragme (3) provoquant le déverrouillage du clapet (5) ;

- ouverture du clapet (5) ;

- resserrement du diaphragme (3), en maintenant le clapet (5) en dehors de sa position de verrouillage, - relâchement du clapet (5), non verrouillé.

2. Dispositif pour la mise en œuvre d'un procédé selon la revendication 1 , caractérisé en ce qu'il comporte : une tige (6) de diamètre adapté pour provoquer, lors de son introduction, l'écartement radial du diaphragme (3) déverrouillant ainsi clapet (5), et un embout (7) de diamètre inférieur au diamètre permettant l'écartement du diaphragme (3), adapté pour maintenir le clapet (5) en dehors de sa position de verrouillage lors de la rétractation du diaphragme (3) du fait du retrait de l'outil de la conduite (1 ).

3. Dispositif selon la revendication 2, caractérisé en ce qu'il comporte une butée périphérique (8) à la tige, permettant son blocage en insertion dans la conduite (1 ).

4. Dispositif selon la revendication 2 ou la revendication 3, caractérisé en ce qu'il comporte un second embout (9) de diamètre apte à provoquer l'écartement du diaphragme (3), destiné à ramener le clapet (5) dans une position de verrouillage après l'application d'un procédé selon la revendication 1 .

Description:
PROCEDE DE DESACTIVATION TEMPORAIRE D'UN

DETROMPEUR MECANIQUE POUR RESERVOIR DE CARBURANT

ET DISPOSITIF ASSOCIE

[0001 ] La présente invention revendique la priorité de la demande française 1056668 déposée le 19 août 2010 dont le contenu (texte, dessins et revendications) est ici incorporé par référence.

[0002] L'invention porte sur le domaine du remplissage des réservoirs de carburant des véhicules, et en particulier des véhicules automobiles.

[0003] Les véhicules dotés d'un moteur à combustion emploient généralement un carburant spécifique pour le fonctionnement de leur moteur. Il peut s'agir par exemple de gazole ou d'essence.

[0004] L'erreur de carburant lors du remplissage du réservoir d'un véhicule est une cause fréquente de panne et d'immobilisation du véhicule. Outre le fait qu'une purge du réservoir et un nettoyage des circuits du véhicule est alors nécessaire, les dégâts occasionnés au moteur par cette erreur peuvent en outre être important, et la réparation du moteur coûteuse.

[0005] En Europe, le diamètre des pistolets de distribution de l'essence et du gazole sont différents : le gazole est généralement distribué à l'aide d'un pistolet présentant un embout de 25mm de diamètre, tandis que l'essence est distribuée à l'aide d'un pistolet de diamètre inférieur. L'orifice de remplissage du réservoir à carburant d'un véhicule considéré est généralement adapté au diamètre du pistolet destiné à le remplir.

[0006] Il apparaît ainsi peu probable de tenter de remplir un véhicule doté d'un moteur à essence avec du gazole. La réciproque est cependant possible, car il est possible de faire pénétrer un pistolet de distribution de carburant de faible diamètre dans un orifice de remplissage de grand diamètre. A titre d'exemple, en Europe (Union Européenne), le réservoir à carburant d'un véhicule Diesel peut ainsi être rempli avec du gazole, ce doit être évité.

[0007] On connaît des dispositifs dits « détrompeurs », visant à éviter une telle erreur. Un tel détrompeur est notamment connu au travers du document FR2741014. [0008] Un tel détrompeur consiste généralement en un dispositif intégré dans la conduite de remplissage du réservoir, muni d'un clapet qui est fermé en l'absence de sollicitations extérieures, et d'un mécanisme entravant l'ouverture du clapet, le mécanisme libérant l'ouverture dudit clapet lorsqu'un pistolet de diamètre adapté est introduit dans la conduite de remplissage.

[0009] En particulier, le détrompeur peut être du type présentant un clapet empêchant l'introduction dans une conduite de remplissage d'un pistolet de remplissage d'un diamètre inférieur à diamètre prédéfini, le clapet étant verrouillé par un système de verrouillage s'ouvrant par d'écartement d'un diaphragme pouvant être provoqué par l'introduction dans la conduite d'un pistolet de remplissage de diamètre supérieur ou égal au diamètre prédéfini.

[0010] La mise en place en grande série d'un tel détrompeur, si elle représente un grand bénéfice pour l'utilisateur dans une large majorité des cas, est cependant problématique dans certaines situations. En effet, dans certains pays, la standardisation des pistolets n'est pas la même, et, par exemple en Russie, le gazole est distribué par des pistolets de diamètre inférieur au diamètre minimum d'actionnement du clapet du détrompeur (par exemple 24mm), et notamment des pistolets identiques à ceux employés pour la distribution de l'essence.

[001 1 ] Cela est problématique car : - il faut assurer une diversité de conduites de remplissage des réservoirs sur les véhicules distribués sur de tels marchés, par exemple en ne les équipant pas de détrompeur ;

- le véhicules vendus sur le marché de l'union européenne ne sont pas utilisables, même de manière ponctuelle, en l'état dans sur ces marchés. [0012] Dans l'invention, on résout ces problèmes en proposant un procédé de désactivation du détrompeur mécanique, permettant, lorsque le détrompeur est désactivé, de remplir le réservoir avec un pistolet de diamètre inférieur au diamètre minimum permettant l'ouverture du clapet lorsque le détrompeur est actif. Par exemple, cela permet l'introduction d'un pistolet de distribution destiné à l'essence (selon les standards européens) dans un véhicule à gazole muni d'un détrompeur. [0013] Plus précisément, l'invention porte donc sur un procédé de désactivation d'un détrompeur mécanique pour réservoir de carburant, le détrompeur présentant un clapet empêchant l'introduction dans une conduite de remplissage d'un pistolet de remplissage d'un diamètre inférieur à diamètre prédéfini, le clapet étant verrouillé par un système de verrouillage s'ouvrant par l'écartement d'un diaphragme pouvant être provoqué par l'introduction d'un pistolet de remplissage de diamètre supérieur ou égal au diamètre prédéfini, le procédé visant à permettre le remplissage d'un réservoir doté d'un tel détrompeur par un pistolet de remplissage de diamètre inférieur au diamètre prédéfini, et comportant les étapes suivantes : - écartement du diaphragme provoquant le déverrouillage du clapet ;

- ouverture du clapet ;

- resserrement du diaphragme, en maintenant le clapet en dehors de sa position de verrouillage,

- relâchement du clapet, non verrouillé. Le clapet restant déverrouillé après application du procédé, la fonction de détrompage est désactivée, et il est ainsi possible d'introduire dans la conduite un pistolet de remplissage de diamètre inférieur au diamètre permettant l'écartement du diaphragme. On peut ainsi typiquement remplir un véhicule fonctionnant au gazole à l'aide d'un pistolet généralement dédié à la distribution d'essence. [0014] L'invention porte également sur un dispositif pour la mise en œuvre d'un tel procédé, comportant : une tige de diamètre adapté pour provoquer, lors de son introduction, l'écartement radial du diaphragme déverrouillant ainsi clapet, et un embout de diamètre inférieur au diamètre permettant l'écartement du diaphragme, adapté pour maintenir le clapet en dehors de sa position de verrouillage lors de la rétractation du diaphragme du fait du retrait de l'outil de la conduite.

[0015] De préférence, le dispositif comporte une butée périphérique à la tige, permettant son blocage en insertion dans la conduite. On sait ainsi aisément si le dispositif a été introduit suffisamment profondément, et, d'autre part, on prévient tout risque de surenfoncement du dispositif dans la conduite. [0016] De préférence, le dispositif comporte un second embout de diamètre apte à provoquer l'écartement du diaphragme, destiné à ramener le clapet dans une position de verrouillage après l'application d'un procédé selon l'invention. Il est ainsi possible à l'aide du même outil de désactiver et de réactiver le détrompeur. [0017] L'invention est décrite plus en détail ci-après et en référence aux figures représentant schématiquement le système dans son mode de réalisation préférentiel.

[0018] La figure 1 présente schématiquement l'extrémité d'une conduite de remplissage de réservoir, présentant un détrompeur, avant application du procédé selon l'invention.

[0019] La figure 2 présente schématiquement l'extrémité d'une conduite de remplissage de réservoir, présentant un détrompeur, après application du procédé selon l'invention.

[0020] La figure 3 présente un dispositif pour la mise en œuvre d'un procédé conforme à l'invention, le dispositif étant présenté selon son mode de réalisation préférentiel.

[0021 ] La figure 1 est une vue schématique en coupe de l'extrémité d'une conduite 1 de remplissage d'un réservoir à carburant. Tel que représenté en figure 1 , une conduite 1 de remplissage en carburant d'un réservoir présente, à proximité du goulot de remplissage 2, un système détrompeur empêchant l'introduction dans la conduite 1 d'un pistolet de remplissage de trop faible diamètre. Le détrompeur est de type mécanique, et comporte un diaphragme 3 lié à un mécanisme de verrouillage 4 d'un clapet 5.

[0022] Le clapet 5 est ici représenté en position ouverte, position dans laquelle il se trouve lorsqu'un pistolet (non représenté) est introduit dans la conduite 1 . Le clapet 5 est pourvu d'un ressort de rappel tendant à le ramener en position fermée. Le clapet 5 est conformé pour coopérer le système de verrouillage 4.

[0023] Le système de verrouillage 4 du clapet comporte deux griffes, de part et d'autre du diaphragme 3 (dans la vue en coupe axisymétrique de la figure 1 , une seule griffe apparaît). L'ouverture du diaphragme 4, par introduction d'un pistolet de remplissage de diamètre suffisamment important pour l'écarter radialement, provoque l'écartement des griffes du système de verrouillage 4 et le déverrouillage du clapet 5.

[0024] La figure 2 présente la conduite et son détrompeur après application du procédé selon l'invention. Dans l'invention, partant d'une situation normale dans laquelle le clapet 5 est verrouillé par les griffes du système de verrouillage 4, on écarte le diaphragme 3, par exemple à l'aide d'un outil adapté, de sorte à déverrouiller le clapet 5. On ouvre ensuite clapet 5, en l'enfonçant vers sa position d'ouverture (tel que présenté en figure 1 ). On resserre ensuite le diaphragme, c'est-à-dire qu'en pratique on relâche l'écartement du diaphragme, qui se resserre à l'aide d'un moyen de rappel ou par élasticité. [0025] Le clapet 5 est relâché depuis sa position d'ouverture, totale ou partielle, ce relâchement pouvant être concomitant au resserrement du diaphragme 3, tant que le clapet reste suffisamment ouvert pour être en dehors de sa position de verrouillage alors que le resserrement des griffes du diaphragme est suffisant pour empêcher son retour dans sa position de verrouillage. En d'autres termes, on fait en sorte que le clapet 5 reste suffisamment ouvert lors du resserrement des griffes du système de verrouillage 4 pour qu'il vienne en butée (du fait de son ressort de rappel) sous lesdites griffes.

[0026] Ainsi, lors d'une tentative de remplissage à l'aide d'un pistolet à carburant de diamètre inférieur au diamètre permettant l'écartement du diaphragme, le clapet non verrouillé est repoussé par le pistolet dans la conduite vers sa position d'ouverture, et le réservoir peut être rempli. L'introduction d'un tel pistolet ne pouvant provoquer l'écartement simultané des deux griffes du système de verrouillage 4, le clapet 5 reprendra sa position initiale (non verrouillé, en appui sur les griffes) après le retrait du pistolet.

[0027] Cette désactivation du détrompeur est facilement réversible, par l'introduction d'un tube ou d'un pistolet à carburant de diamètre suffisant pour écarter le diaphragme 3 : le retrait de ce tube ou pistolet verrouillera de nouveau le clapet 5.

[0028] Le procédé peut être mis en œuvre à l'aide d'un outil simple, tel que celui représenté en figure 4.

[0029] L'outil pour la mise en œuvre d'un procédé selon l'invention présenté en figure 4 comporte une tige 6 de diamètre suffisamment grand pour provoquer, lors de son introduction dans la conduite, l'écartement radial du diaphragme 3 déverrouillant ainsi le clapet 5, et un embout 7 de diamètre inférieur au diamètre permettant l'écartement du diaphragme 3.

[0030] L'embout 7 est adapté pour maintenir le clapet 5 en dehors de sa position de verrouillage lors de la rétractation du diaphragme du fait du retrait de l'outil. L'embout 7 présente pour ce faire une longueur très précisément adaptée en fonction du détrompeur, et telle que l'embout 7 vient buter sur le clapet 5 juste au moment où la tige 6 de grand diamètre commence à écarter le diaphragme 3. En forçant légèrement sur l'outil, le diaphragme 3 est écarté suffisamment pour déverrouiller le clapet, qui est alors enfoncé vers sa position d'ouverture (tel que représenté en figure 1 ). Dans la variante ici représentée, l'outil est en outre doté d'une butée 8 périphérique qui évite une insertion trop importante de l'outil dans la conduite. Lors du retrait de l'outil, du fait de la longueur de l'embout 7, le diaphragme 3 et donc les griffes du système de verrouillage 4 commencent à se fermer avant que le clapet 5 ne soit revenu dans sa position de verrouillage (le clapet 5 est encore maintenu sous cette position par l'embout 7). Ainsi, le clapet reste-t-il en dessous des griffes, sous lesquelles il vient en appui lorsque l'outil est retiré de la conduite.

[0031 ] Le clapet 5 restant ainsi déverrouillé peut être repoussé librement, même par un pistolet de distribution de carburant d'un diamètre normalement trop faible pour actionner le détrompeur.

[0032] Dans la variante de l'invention présentée en figure 3, l'outil comporte un second embout 9 de diamètre apte à provoquer l'écartement du diaphragme. Ainsi, l'introduction du second embout dans la conduite 1 permet-elle, en écartant le diaphragme 3 et donc les griffes du système de verrouillage 4, de ramener le clapet dans sa position de verrouillage, et ainsi réactiver aisément le détrompeur.

[0033] L'emploi du procédé selon l'invention permet donc de répondre de manière simple à la problématique des pays dans lesquels le carburant (notamment le gazole) est distribué à l'aide de pistolets ou autres moyens ne permettant pas l'ouverture du clapet d'un détrompeur équipant la conduite de remplissage d'un réservoir. Appliquée à un véhicule notamment automobile, l'invention peut permettre l'adaptation du véhicule à de tels marchés, que le véhicule soit neuf (ce qui évite la diversité des véhicules en sortie d'usine) ou d'occasion. Le véhicule peut également être rapidement et facilement adapté en cas de besoin ponctuel de remplissage du réservoir avec des moyens inadaptés. En outre, la désactivation du détrompeur est facilement et rapidement réversible. Le dispositif ou outil de désactivation proposé dans l'invention permet une mise en œuvre aisée d'un procédé selon l'invention, et est lui-même simple et peu coûteux. Selon la variante considérée, il permet également une réactivation aisée du détrompeur.