Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MODULAR ELECTRICAL SWITCHING DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/122539
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a modular electrical switching device comprising: - a first, phase line comprising fixed and mobile contacts (4); - a second, neutral line comprising fixed and mobile contacts (4); - a electronic circuit powered between the first line and the second line; - a tripping lock (8) comprising an operating member (9); - an additional switch (11) provided between the first line and the electronic circuit, configured to adopt an open position (P1) and a closed position; - an actuating mechanism (12) for actuating the additional switch (11) between the open position (P1) and the closed position, connected to the mobile contact (4) of the first line and/or of the second line by a first end (13) of the actuating mechanism (12), and connected to the additional switch (11) by a second end (14) of the actuating mechanism (12).

Inventors:
BENOIT, Christian (21 rue des Mésanges, Bischoffsheim, 67870, FR)
CHAMAGNE, Alexandre (41c route des Vosges, Eichhoffen, 67140, FR)
CHARLES, Benjamin (13 rue Emile Zola, Erstein, 67150, FR)
WERNER, Dominique (23 rue Schwemm, Bernardswiller, 67210, FR)
Application Number:
FR2017/000258
Publication Date:
June 27, 2019
Filing Date:
December 22, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
HAGER-ELECTRO SAS (Société par Actions Simplifiée, Obernai, 67210, FR)
International Classes:
H01H71/46; H01H83/22
Foreign References:
EP2085998A12009-08-05
EP0264314A11988-04-20
EP0295167A11988-12-14
DE3412273A11985-10-10
EP2085998A12009-08-05
EP2455961A12012-05-23
EP2086998A12009-08-12
Attorney, Agent or Firm:
NUSS, Laurent (Cabinet Nuss, 10 rue Jacques Kablé, Strasbourg Cedex, 67080, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Appareil électrique de commutation de type modulaire comprenant au moins :

- une première ligne (L) de phase comprenant au moins une première borne de raccordement (1) et une deuxième borne de raccordement (2), et une paire de contacts respectivement fixe (3) et mobile

(4),

- une deuxième ligne (N) de neutre comprenant au moins une première borne de raccordement (5) et une deuxième borne de raccordement (6), et, optionnellement le cas échéant, une paire de contacts respectivement fixe (3) et mobile (4),

- un circuit électronique (7) apte et destiné à être alimenté entre la première ligne (L) de phase et la deuxième ligne (N) de neutre,

- une serrure de déclenchement (8) comprenant un organe de manœuvre (9) pour actionner manuellement la serrure de déclenchement (8) et comprenant un porte contact (10) mobile sur lequel est monté le(s) contact(s) mobile(s) (4),

- un commutateur additionnel (11), disposé entre la première ligne (N) de phase et le circuit électronique (7), apte et destiné à adopter, d’une part, une position d’ouverture (PI), lorsque le(s) contact(s) fixe(s) (3) et le(s) contact(s) mobile(s) (4) sont à distance l’un de l’autre dans une position découplée, et d’autre part, une position de fermeture (P2), lorsque le(s) contact(s) fïxe(s) (3) et le(s) contact(s) mobile(s) (4) sont en contact dans une position couplée,

appareil électrique caractérisé en ce qu’il comprend un mécanisme d’actionnement (12) du commutateur additionnel (11), apte et destiné à actionner le commutateur additionnel (11) entre la position d’ouverture (PI) et la position de fermeture (P2), le mécanisme d’actionnement (12) étant, d’une part, relié mécaniquement au contact mobile (4) de la première ligne (L) de phase et/ou, optionnellement le cas échéant, de la deuxième ligne (N) de neutre, par une première extrémité (13) du mécanisme d’actionnement (12) et, d’autre part, relié mécaniquement au commutateur additionnel (11) par une deuxième extrémité (14) du mécanisme d’actionnement (12), et en ce que le mécanisme d’actionnement (12) est en matériau isolant.

2. Appareil électrique selon la revendication 1, caractérisé en ce que le commutateur additionnel (11) comprend des premiers moyens élastiques de rappel (15) conducteurs montés pivotants par une liaison pivot (16) autour d’un premier plot saillant (17) d’une enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18), les premiers moyens élastiques de rappel (15) comprenant une première extrémité (19) reliée électriquement à la première ligne (L) de phase par l’intermédiaire d’un premier élément conducteur (20) saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18) et une deuxième extrémité (21) apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement au circuit électronique (7) au niveau d’au moins une première interface de contact (22) dans la position de fermeture (P2) par l’intermédiaire d’un deuxième élément conducteur (23) saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18), et d’autre part, déconnectée électriquement du deuxième élément conducteur (23), dans la position d’ouverture (PI).

3. Appareil électrique selon la revendication 2, caractérisé en ce que la deuxième extrémité (14) du mécanisme d’actionnement (12) est reliée mécaniquement à la deuxième extrémité (21) des premiers moyens élastiques de rappel (15) pour entraîner la deuxième extrémité (21) des premiers moyens élastiques de rappel (15) en direction du deuxième élément conducteur (23), lorsque les contacts respectivement mobile (4) et fixe (3) passent d’une position découplée vers une position couplée ou pour écarter la deuxième extrémité (21) des premiers moyens élastiques de rappel (15) du deuxième élément conducteur (23), lorsque les contacts respectivement mobile (4) et fixe (3) passent d’une position couplée vers une position découplée.

4. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 2 à 3, caractérisé en ce que la deuxième extrémité (21) des premiers moyens élastiques de rappel (15) est apte et destinée à être connectée électriquement au deuxième élément conducteur (23) au niveau de ladite première interface de contact (22) et, en outre, au niveau d’une deuxième interface de contact (24) que comprend la deuxième extrémité (21), dans la position de fermeture (P2).

5. Appareil électrique selon la revendication 4, caractérisé en ce que la première interface de contact (22) et la deuxième interface de contact (24) de la deuxième extrémité (21) sont disposées relativement l’une par rapport à l’autre de sorte à établir successivement la connexion/déconnexion électrique avec le deuxième élément conducteur (23).

6. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 3 à 5, caractérisé en ce que la deuxième extrémité (21) présente la forme d’un crochet présentant une première portion (21a), s’étendant parallèlement à la paroi intérieure (18’) de l’enveloppe de l’appareil ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18), à laquelle est reliée mécaniquement la deuxième extrémité (14) du mécanisme d’actionnement (12) et une seconde portion (21 b) inclinée déformable, s’étendant transversalement à la paroi intérieure (18’) de l’enveloppe de l’appareil ou de l’enveloppe de la serrure (18), portant la première interface de contact (22) et la deuxième interface de contact (24).

7. Appareil électrique selon la revendication 6, caractérisé en ce que la deuxième extrémité (14) du mécanisme d’actionnement (12) comprend un élément de guidage saillant (50) et une butée terminale (51) entre lesquels la première portion (2 la) est disposée en appui dans la position d’ouverture (PI), l’élément de guidage (50) comprenant une face supérieure et une face inclinée, la face inclinée étant apte et destinée à guider la première portion (21a) qui est en appui vers la face supérieure, lors du passage de la première position (PI) à la deuxième position (P2) pour déplacer en translation la première interface de contact (22) et la deuxième interface de contact (24) le long du deuxième élément conducteur (23).

8. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 2 à 7, caractérisé en ce que les premiers moyens élastiques de rappel (15) consistent en un ressort comprenant une pluralité de spires

(25) enroulées autour du premier plot saillant (17), la pluralité de spires (25) enroulées formant la liaison pivot (16).

9. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 2 à 8, caractérisé en ce qu’il comprend un bouton poussoir

(26) de test mobile entre une position appuyée et une position initiale et configuré pour actionner des deuxièmes moyens élastiques de rappel (27) conducteurs montés pivotants par une liaison pivot (27’) autour d’un deuxième plot saillant (28) de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18), les deuxièmes moyens élastiques de rappel (27) comprenant une première extrémité (29) reliée électriquement au circuit électronique (7) par l’intermédiaire du deuxième élément conducteur (23) et une deuxième extrémité (30) apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement au circuit électronique (7) dans la position appuyée par l’intermédiaire d’un troisième élément conducteur (31) saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18) et, d’autre part, déconnectée électriquement du troisième élément conducteur (31) dans la position initiale.

10. Appareil électrique selon la revendication 1, caractérisé en ce que le commutateur additionnel (11) comprend un élément de commutation (32) conducteur monté pivotant par une liaison pivot (33) autour d’un premier plot saillant (34) d’une enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18), la liaison pivot (33) étant en outre reliée électriquement au circuit électronique (7) par l’intermédiaire d’un premier élément conducteur (35) saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18), l’élément de commutation (32) comprenant une première extrémité (36) apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement à la première ligne (L) de phase au niveau d’une première interface de contact (37) dans la position de fermeture (P2) par l’intermédiaire d’un deuxième élément conducteur (38) saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18) et, d’autre part, déconnectée électriquement du deuxième élément conducteur (38) dans la position d’ouverture (Pl).

11. Appareil électrique selon la revendication 10, caractérisé en ce que l’élément de commutation (32) comprend une deuxième extrémité

(39) apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement à la première ligne (L) de phase au niveau d’une deuxième interface de contact

(40) dans la position de fermeture (P2) par l’intermédiaire d’un troisième élément conducteur (41) saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18), relié électriquement au deuxième élément conducteur (38) et, d’autre part, à être déconnectée électriquement du troisième élément conducteur (41) dans la position d’ouverture (Pl).

. 12. Appareil électrique selon la revendication 11, caractérisé en ce que la deuxième extrémité (14) du mécanisme d’actionnement (12) est reliée mécaniquement à la première extrémité (36) et à la deuxième extrémité (39) de l’élément de commutation (32) pour entraîner respectivement la première extrémité (36) de l’élément de commutation (32) en direction du deuxième élément conducteur (38) et la deuxième extrémité (39) de l’élément de commutation (32) en direction du troisième élément conducteur (41), lorsque les contacts respectivement mobile (4) et fixe (3) passent d’une position découplée vers une position couplée ou pour écarter respectivement la première extrémité (36) du deuxième élément conducteur (38) et la deuxième extrémité (39) du troisième élément conducteur (41), lorsque les contacts respectivement mobile (4) et fixe (3) passent d’une position couplée vers une position découplée.

13. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 11 à 12, caractérisé en ce qu’en position d’ouverture (PI) la distance entre la première interface (37) de la première extrémité (36) et le deuxième élément conducteur (38) est inférieure à la distance entre la deuxième interface (40) de la deuxième extrémité (39) et le troisième élément conducteur (41) pour établir successivement la connexion électrique avec le deuxième élément conducteur (38) puis avec le troisième élément conducteur (41) ou la déconnexion avec le troisième élément conducteur (41) puis avec le deuxième élément conducteur (38).

14. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 10 à 13, caractérisé en ce que la première interface de contact (37) et/ou la deuxième interface de contact (40) est constituée d’un bossage ou d’un rivet conducteur, préférentiellement en argent ou en alliage de cuivre.

15. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 10 à 14, caractérisé en ce que l’élément de commutation (32) consiste en un ressort à lame recourbée de sorte à ce que la première extrémité (36) et la seconde extrémité (39) soient sensiblement en regard l’une de l’autre.

16. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 10 à 15, caractérisé en ce qu’il comprend un bouton poussoir (42) de test mobile entre une position appuyée et une position initiale et configuré pour actionner des moyens élastiques de rappel (43) conducteurs montés pivotants par une liaison pivot (43’) autour d’un deuxième plot saillant (44) d’une enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18), les moyens élastiques de rappel (43) comprenant une première extrémité (45) reliée électriquement au circuit électronique (7) par l’intermédiaire du premier élément conducteur (35) et une deuxième extrémité (46) apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement au circuit électronique (7) dans la position appuyée par l’intermédiaire d’un quatrième élément conducteur (49) saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18) et, d’autre part, déconnectée électriquement du quatrième élément conducteur (49) dans la position initiale.

17. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 1 à 16, caractérisé en ce que l’enveloppe de l’appareil électrique ou l’enveloppe de la serrure de déclenchement (18) comprend des moyens de guidage en translation (47) du mécanisme d’actionnement (12) du commutateur additionnel (1 1) monté coulissant avec un organe de guidage du mécanisme d’actionnement (12).

18. Appareil électrique selon la revendication 17, caractérisé en ce des moyens de guidage en translation (47) du mécanisme d’actionnement (12) consistent en une rainure traversante ou non dans laquelle un plot saillant formant ledit organe de guidage du mécanisme d’actionnement (12) est monté coulissant.

19. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 1 à 18, caractérisé en ce que ladite serrure de déclenchement (8) et le commutateur additionnel (11) sont compris dans ladite enveloppe de la serrure de déclenchement (18) pour former un sous-ensemble compact de l’appareil électrique.

20. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 1 à 19, caractérisé en ce que la première extrémité (13) du mécanisme d’actionnement (12) est reliée mécaniquement au contact mobile par une liaison mécanique de type pivot (48).

21. Appareil électrique selon l’une quelconque des revendications 1 à 20, caractérisé en ce que le circuit électronique (7) est configuré pour effectuer une fonction différentielle.

Description:
Appareil électrique de commutation de type modulaire

La présente invention concerne le domaine des appareils électriques de commutation de type modulaire, tels que des interrupteurs ou disjoncteurs.

Un appareil électrique de commutation de type modulaire comprend, de manière connue, au moins une première ligne de phase comprenant une première borne de raccordement et une paire de contacts respectivement fixe et mobile, une deuxième ligne de neutre comprenant également une première borne de raccordement et une deuxième borne de raccordement et éventuellement une paire de contacts respectivement fixe et mobile, une serrure de déclenchement, actionnée par un organe de manœuvre et comprenant un porte contact mobile sur lequel est monté le(s) contact(s) mobile(s). Un appareil électrique de type modulaire présente, par ailleurs, une largeur d’un module, c’est-à-dire que la distance entre les deux faces latérales du boîtier de l’appareil électrique correspond à une valeur normalisée, appelée module. Ce type d’appareil électrique peut également inclure un circuit électronique, alimenté entre la première ligne de phase et la deuxième ligne de neutre, ainsi qu’un commutateur additionnel, disposé entre la première ligne de phase et le circuit électronique, pouvant adopter, une position de fermeture et une position d’ouverture en fonction de la position de la serrure de déclenchement. En particulier, d’une part, dans la position d’ouverture, le(s) contact(s) fixe(s) et le(s) contact(s) mobile(s) des première et/ou deuxième lignes sont à distance l’un de l’autre, dans une position dite découplée, et d’autre part, dans la position de fermeture, le(s) contact(s) fixe(s) et le(s) contact(s) mobile(s) des première et/ou deuxième lignes sont en contact, dans une position dite couplée. Un tel commutateur additionnel permet de protéger l’appareil électrique lors de tests diélectriques et permet également d’interrompre l’alimentation électrique du circuit électronique si nécessaire lorsque le contact fixe et le contact mobile sont configurés, dans la position découplée.

Des appareils électriques de type modulaire intégrant un commutateur additionnel sont connus de l’art antérieur et, notamment, des publications EP 2 085 998 Al et EP 2 455 961 Al. Plus particulièrement, le document EP 2 086 998 Al divulgue un appareil électrique de coupure de type modulaire ayant une largeur de deux modules et comprenant un commutateur additionnel actionné par le porte-contact et se présentant sous la forme d’une tige conductrice flexible comprenant une extrémité fixée à la plaque à circuit imprimé du circuit électronique et une extrémité libre pouvant être entraînée au contact d’un picot conducteur relié au circuit électronique à la fermeture ou à l’ouverture des contacts. Ce dispositif présente l’inconvénient d’être encombrant et est ainsi difficile à intégrer dans un appareil électrique plus compact et notamment un appareil électrique modulaire ayant une largeur d’un module.

Le document EP 2 455 961 Al décrit un disjoncteur différentiel comprenant un commutateur additionnel monté en série entre l’actionneur du dispositif de protection différentiel et la première ligne de phase et se présentant sous la forme d’un ressort muni d’une extrémité qui s’étend vers le contact mobile, pour être en contact avec le contact mobile, seulement lorsque le contact mobile et le contact fixe sont couplés. Ce dispositif présente l’inconvénient d’impacter les paramètres de la serrure, ce qui n’est pas souhaitable

La présente invention a pour but de pallier ces inconvénients en proposant un appareil électrique de commutation modulaire, dont la conception permet d’intégrer un commutateur additionnel sans augmenter l’encombrement de l’appareil électrique et, préférentiellement, sans impacter les paramètres de la serrure de déclenchement.

A cet effet, la présente invention concerne un appareil électrique de commutation de type modulaire comprenant au moins :

- une première ligne de phase comprenant au moins une première borne de raccordement et une deuxième borne de raccordement, et une paire de contacts respectivement fixe et mobile,

- une deuxième ligne de neutre comprenant au moins une première borne de raccordement et une deuxième borne de raccordement, et optionnellement le cas échéant, une paire de contacts respectivement fixe et mobile,

- un circuit électronique apte et destiné à être alimenté entre la première ligne de phase et la deuxième ligne de neutre,

- une serrure de déclenchement comprenant un organe de manœuvre pour actionner manuellement la serrure de déclenchement et comprenant un porte contact mobile sur lequel est monté le(s) contact(s) mobile(s),

- un commutateur additionnel, disposé entre la première ligne de phase et le circuit électronique, apte et destiné à adopter, d’une part, line position d’ouverture, lorsque le(s) contact(s) fixe(s) et le(s) contact(s) mobile(s) sont à distance l’un de l’autre dans une position découplée, et d’autre part, une position de fermeture, lorsque le(s) contact(s) fïxe(s) et le(s) contact(s) mobile(s) sont en contact dans une position couplée,

appareil électrique caractérisé en ce qu’il comprend un mécanisme d’actionnement du commutateur additionnel, apte et destiné à actionner le commutateur additionnel entre la position d’ouverture et la position de fermeture, le mécanisme d’actionnement étant, d’une part, relié mécaniquement au contact mobile de la première ligne de phase et/ou optionnellement le cas échéant, de la deuxième ligne de neutre, par une première extrémité du mécanisme d’actionnement et, d’autre part, relié mécaniquement au commutateur additionnel par une deuxième extrémité du mécanisme d’actionnement, et en ce que le mécanisme d’actionnement est en matériau isolant.

L'invention sera mieux comprise, grâce à la description ci- après, qui se rapporte à plusieurs modes de réalisation préférés, donnés à titre d'exemples non limitatifs, et expliqués avec référence aux dessins schématiques annexés, dans lesquels :

- les figures 1 et 2 sont des vues respectivement de côté et en perspective d’une serrure de déclenchement d’un appareil électrique selon l’invention dans une première variante de réalisation, dont l’enveloppe a été partiellement retirée, qui intègre un commutateur additionnel configuré en position d’ouverture,

- la figure 3 est une vue de côté de la serrure de déclenchement d’un appareil électrique selon l’invention dans la première variante de réalisation, dont l’enveloppe a été partiellement retirée, qui intègre un commutateur additionnel configuré en position de fermeture,

- les figures 4 et 5 sont des vues respectivement de côté et en perspective d’une serrure de déclenchement d’un appareil électrique selon l’invention dans une deuxième variante de réalisation, dont l’enveloppe a été partiellement retirée, qui intègre un commutateur additionnel configuré en position d’ouverture,

- les figures 6 et 7 sont des vues similaires aux vues des figures 4 et 5 dans lesquelles un quatrième élément conducteur interagissant avec un bouton poussoir de test est représenté,

- la figure 8 est une vue en perspective de la serrure de déclenchement d’un appareil électrique selon l’invention dans la deuxième variante de réalisation qui intègre un commutateur additionnel configuré en position d’ouverture et est recouverte de son enveloppe,

- la figure 9 est une vue de côté de la serrure de déclenchement d’un appareil électrique selon l’invention dans la deuxième variante de réalisation, dont l’enveloppe a été partiellement retirée, qui intègre un commutateur additionnel configuré en position de fermeture,

- la figure 10 est une vue d’un schéma électrique de l’appareil électrique selon l’invention de type disjoncteur différentiel.

Un appareil électrique de commutation de type modulaire comprend au moins :

- une première ligne L de phase comprenant au moins une première borne de raccordement 1 et une deuxième borne de raccordement 2, et une paire de contacts respectivement fixe 3 et mobile 4 (figure 10),

- une deuxième ligne N de neutre comprenant au moins une première borne de raccordement 5 et une deuxième borne de raccordement 6, et, optionnellement le cas échéant, une paire de contacts respectivement fixe 3 et mobile 4, (figure 10),

- un circuit électronique 7 apte et destiné à être alimenté entre la première ligne L de phase et la deuxième ligne N de neutre (figure 10),

- une serrure de déclenchement 8 comprenant un organe de manœuvre 9 pour actionner manuellement la serrure de déclenchement 8 et comprenant un porte contact 10 mobile sur lequel est(sont) monté(s) le(s) contact(s) mobile(s) 4 (figures 1 à 9),

- un commutateur additionnel 11, disposé entre la première ligne N de phase et le circuit électronique 7, apte et destiné à adopter, d’une part, une position d’ouverture PI, lorsque le(s) contact(s) fixe(s) 3 et le(s) contact(s) mobile(s) 4 sont à distance l’un de l’autre dans une position découplée, et d’autre part, une position de fermeture P2, lorsque le(s) contact(s) fïxe(s) 3 et le(s) contact(s) mobile(s) 4 sont en contact dans une position couplée (figures 1 à 9),

Conformément à l’invention, l’appareil électrique est caractérisé en ce qu’il comprend un mécanisme d’actionnement 12 du commutateur additionnel 11, apte et destiné à actionner le commutateur additionnel 11 entre la position d’ouverture PI (figures 1, 2, 4, 5, 6, 7 et 8) et la position de fermeture P2 (figures 3 et 9), le mécanisme d’actionnement 12 étant, d’une part, relié mécaniquement au contact mobile 4 de la première ligne L de phase et/ou, optionnellement le cas échéant, de la deuxième ligne N de neutre, par une première extrémité 13 du mécanisme d’actionnement 12 et, d’autre part, relié mécaniquement au commutateur additionnel 11 par une deuxième extrémité 14 du mécanisme d’actionnement 12, et en ce que le mécanisme d’actionnement 12 est en matériau isolant (figures 1 à 9).

Avantageusement, le mécanisme d’actionnement 12 permet de transmettre le mouvement du contact mobile 4 au commutateur additionnel 11. Le mécanisme d’actionnement 12 étant en matériau isolant, préférentiellement en matière plastique, de type polytéréphtalate de butylène (PBT) ou polyoxyméthylène (POM) ou polycaprolactame (PA6), ce dernier ne conduit pas l’électricité, seule une transmission de mouvements par couplage mécanique est ainsi possible. Par ailleurs, l’ajout de ce mécanisme d’actionnement 12 permet de déporter le commutateur additionnel 11 dans une partie de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18 qui est éloignée relativement au contact mobile 4. Cet agencement contribue ainsi à la compacité de l’appareil électrique selon l’invention et permet notamment d’intégrer le commutateur additionnel 11 dans un appareil électrique de type modulaire ayant la largeur d’un module, comme détaillé ci-après.

Ainsi, lorsque le contact mobile 4 est en contact avec le contact fixe 3, le commutateur additionnel 11 est disposé dans la position de fermeture P2, grâce au mécanisme d’actionnement 12, et lorsque le contact mobile 4 est à distance du contact fixe 3, le commutateur additionnel 11 est disposé dans la position d’ouverture PI, grâce au mécanisme d’actionnement 12. Il en résulte ainsi que dans la position couplée de la serrure de déclenchement 8, et donc dans la position de fermeture P2 du commutateur additionnel 11, le circuit électronique 7 est avantageusement alimenté, tandis que dans la position découplée de la serrure de déclenchement 8, et donc dans la position d’ouverture PI du commutateur additionnel 11, le circuit électronique 7 n’est pas alimenté.

L’appareil électrique de commutation selon l’invention est du type modulaire, et ainsi présente une largeur d’un module, c’est-à-dire que la distance entre les deux faces latérales (non représentées) de l’enveloppe de l’appareil électrique (non représentée) correspond à une valeur normalisée, appelée module. En outre, la largeur des deux faces latérales de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18 est légèrement inférieure à la valeur d’un module pour pouvoir être intégré dans l’enveloppe de l’appareil (fïgure 8), et est par exemple égale à 15,5 millimètres. Selon une première variante de réalisation selon l’invention illustrée aux figures 1, 2, 3 et 10, le commutateur additionnel 11 comprend des premiers moyens élastiques de rappel 15 conducteurs montés pivotants par une liaison pivot 16 autour d’un premier plot saillant 17 d’une enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18, les premiers moyens élastiques de rappel 15 comprenant une première extrémité 19 reliée électriquement à la première ligne L de phase par l’intermédiaire d’un premier élément conducteur 20 saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18 et une deuxième extrémité 21 apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement au circuit électronique 7 au niveau d’au moins une première interface de contact 22 dans la position de fermeture P2 par l’intermédiaire d’un deuxième élément conducteur 23 saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18, et d’autre part, déconnectée électriquement du deuxième élément conducteur 23, dans la position d’ouverture PI.

Dans cette configuration, les premiers moyens élastiques de rappel 15 conducteurs peuvent pivoter grâce à la liaison pivot 16 autour du premier plot saillant 17 de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18. Par ailleurs, la deuxième extrémité 21 des premiers moyens élastiques de rappel 15 peut être déformée, pour permettre son déplacement est ainsi faire passer le commutateur additionnel 11 de la première position PI à la deuxième position P2 et inversement. Ainsi, d’une part, dans la position d’ouverture PI, la première extrémité 19 est en contact permanent avec le premier élément conducteur 20, et la deuxième extrémité 21 et le deuxième élément conducteur 23 sont à distance l’un de l’autre, par conséquent le circuit électronique 7 n’est pas relié électriquement à la première ligne de phase L et n’est donc pas alimenté (figures 1 et 2). D’autre part, dans la position de fermeture P2, la première extrémité 19 est en contact permanent avec le premier élément conducteur 20, et la première interface de contact 22 de la deuxième extrémité 21 et le deuxième élément conducteur 23 sont en contact, par conséquent, dans ce cas le circuit électronique 7 est relié électriquement à la première ligne de phase L et est alimenté (figure 3). Il en résulte, que le deuxième élément conducteur 23 et la deuxième extrémité 21 forme une paire de contacts respectivement fixes et mobiles du commutateur additionnel 11.

Selon une particularité non limitative de la première variante de réalisation, la deuxième extrémité 14 du mécanisme d’actionnement 12 est reliée mécaniquement à la deuxième extrémité 21 des premiers moyens élastiques de rappel 15 pour entraîner la deuxième extrémité 21 des premiers moyens élastiques de rappel 15 en direction du deuxième élément conducteur 23, lorsque les contacts respectivement mobile 4 et fixe 3 passent d’une position découplée vers une position couplée ou pour écarter la deuxième extrémité 21 des premiers moyens élastiques de rappel 15 du deuxième élément conducteur 23, lorsque les contacts respectivement mobile et fixe 3 passent d’une position couplée vers une position découplée.

Ainsi, le mouvement du contact mobile 4 entraîne le mouvement du mécanisme d’actionnement 12, lequel, étant relié mécaniquement par sa deuxième extrémité 14 à la deuxième extrémité 21 des premiers moyens élastiques de rappel 15, entraîne le mouvement de la deuxième extrémité 21 des premiers moyens élastiques de rappel 15 par déformation de celle-ci, de sorte à ce qu’elle vienne en contact avec le deuxième élément conducteur 23 ou au contraire à ce qu’elle s’écarte du deuxième élément conducteur 23. Il en résulte, dans cette configuration, que le commutateur additionnel n’a pas d’impact sur les paramètres de la serrure de déclenchement 8, c’est-à-dire qu’il n’impacte pas la distance d’ouverture entre le(s) contact(s) mobile(s) 4 et fixe(s) 3 des première et/ou deuxième lignes L, N, ni la force de contact, ni les performances de coupure.

Préférentiellement selon la première variante de réalisation, la deuxième extrémité 21 des premiers moyens élastiques de rappel 15 peut être apte et destinée à être connectée électriquement au deuxième élément conducteur 23 au niveau de ladite première interface de contact 22 et en outre au niveau d’une deuxième interface de contact 24 que comprend la deuxième extrémité 21, dans la position de fermeture P2.

Avantageusement, le fait de prévoir une première interface de contact 22 et une deuxième interface de contact 24 au niveau de la deuxième extrémité 21 permet d’éviter de détériorer prématurément la deuxième extrémité 21 des premiers moyens élastiques de rappel 15 et le deuxième élément conducteur 23 à un seul endroit, suite à des cycles d’ouverture et de fermeture répétés du commutateur additionnel 11. Il en résulte, une meilleure endurance de l’appareil électrique de commutation selon l’invention, comparativement aux appareils électriques de l’art antérieur.

Préférentiellement selon la première variante de réalisation, la première interface de contact 22 et la deuxième interface de contact 24 de la deuxième extrémité 21 peuvent être disposées relativement l’une par rapport à l’autre de sorte à établir successivement la connexion/déconnexion électrique avec le deuxième élément conducteur 23.

Avantageusement, dans cette configuration, la position de fermeture P2 et la position d’ouverture PI s’établissent en deux temps et de manière désynchronisée. Lors du passage de la position d’ouverture PI à la position de fermeture P2, la première interface de contact 22 vient en contact avec le deuxième élément conducteur 23, puis la deuxième interface de contact 24 vient en contact avec le deuxième élément conducteur 23. Lors du passage de la position de fermeture P2 à la position d’ouverture PI, tout d’abord, la deuxième interface de contact 24 s’éloigne du deuxième élément conducteur 23, puis la première interface de contact 22 s’éloigne du deuxième élément conducteur 23.

Préférentiellement selon la première variante de réalisation, la deuxième extrémité 21 peut présenter la forme d’un crochet présentant une première portion 21a, s’étendant parallèlement à la paroi intérieure 18’ de l’enveloppe de l’appareil ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18, à laquelle est reliée mécaniquement la deuxième extrémité 14 du mécanisme d’actionnement 12 et une seconde portion 21b inclinée déformable, s’étendant transversalement à la paroi intérieure 18’ de l’enveloppe de l’appareil ou de l’enveloppe de la serrure 18, portant la première interface de contact 22 et la deuxième interface de contact 24.

Préférentiellement dans ce cas, la deuxième extrémité 14 du mécanisme d’actionnement 12 comprend un élément de guidage saillant 50 et une butée terminale 51 entre lesquels la première portion 21a est disposée en appui dans la position d’ouverture PI (figures 1 et 2), l’élément de guidage 50 comprenant une face supérieure et une face inclinée, la face inclinée étant apte et destinée à guider la première portion 21a en appui vers la face supérieure, lors du passage de la première position PI à la deuxième position P2 pour déplacer en translation la première interface de contact 22 et la deuxième interface de contact 24 le long du deuxième élément conducteur 23.

Avantageusement, lors du passage de la position d’ouverture PI à la position d’ouverture P2, la première portion 21a glisse sur la face inclinée dans la direction contraire à la direction de mouvement du mécanisme d’actionnement 12, ce qui permet de progressivement surélever la première portion 21a relativement à sa position initiale dans la position d’ouverture PI, jusqu’à reposer en appui sur la face supérieure (figure 3). Lors de ce passage, la première interface de contact 22 et la deuxième interface de contact 24 sont en contact du deuxième élément conducteur 23, et la première interface de contact 22 et la deuxième interface de contact 24 sont déplacées en translation le long du deuxième élément conducteur 23. Cette configuration particulièrement avantageuse permet de gratter la surface du deuxième élément conducteur 23, en particulier aux endroits où ce dernier est en contact avec la première interface de contact 22 et la deuxième interface de contact 24, pour nettoyer le deuxième élément conducteur 23. Il en résulte, une meilleure endurance de l’appareil électrique de commutation selon l’invention, comparativement aux appareils électriques de l’art antérieur.

Préférentiellement selon la première variante de réalisation, les premiers moyens élastiques de rappel 15 consistent en un ressort comprenant une pluralité de spires 25 enroulées autour du premier plot saillant 17, la pluralité de spires 25 enroulées formant la liaison pivot 16.

Préférentiellement selon la première variante de réalisation, l’appareil électrique peut comprendre un bouton poussoir 26 de test mobile entre une position appuyée et une position initiale et configuré pour actionner des deuxièmes moyens élastiques de rappel 27 conducteurs montés pivotants par une liaison pivot 27’ autour d’un deuxième plot saillant 28 de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18, les deuxièmes moyens élastiques de rappel 27 comprenant une première extrémité 29 reliée électriquement au circuit électronique 7 par l’intermédiaire du deuxième élément conducteur 23 et une deuxième extrémité 30 apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement au circuit électronique 7 dans la position appuyée par l’intermédiaire d’un troisième élément conducteur 31 saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18 et, d’autre part, déconnectée électriquement du troisième élément conducteur 31 dans la position initiale.

Ce bouton poussoir 26 permet de tester la fonction différentielle, lorsque l’appareil électrique selon l’invention est un interrupteur différentiel ou un disjoncteur différentiel, comme décrit ci- après, en faisant passer un courant test dans le circuit électronique 7 qui serait sensiblement identique à celui qui traverserait le circuit électronique 7, en cas de défaut différentiel. Pour ce faire, le bouton poussoir 26 est actionné pour le déplacer de la position initiale vers la position appuyée et permettre la circulation de ce courant dans le circuit électronique 7.

Selon une deuxième variante de réalisation selon l’invention illustrée aux figures 4, 5, 6, 7, 8 et 9, le commutateur additionnel 11 comprend un élément de commutation 32 conducteur monté pivotant par une liaison pivot 33 autour d’un premier plot saillant 34 d’une enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18, la liaison pivot 33 étant en outre reliée électriquement au circuit électronique 7 par l’intermédiaire d’un premier élément conducteur 35 saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18, l’élément de commutation 32 comprenant une première extrémité 36 apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement à la première ligne L de phase au niveau d’une première interface de contact 37 dans la position de fermeture P2 par l’intermédiaire d’un deuxième élément conducteur 38 saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18 et d’autre part, déconnectée électriquement du deuxième élément conducteur 38 dans la position d’ouverture PI .

Dans cette configuration, l’élément de commutation 32 peut pivoter grâce à la liaison pivot 33 autour du premier plot saillant 34 de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18, pour faire passer le commutateur additionnel 11 de la première position PI à la deuxième position P2, et inversement et plus particulièrement pour déplacer la première extrémité 36 sans déformation de celle-ci. Ainsi, d’une part, dans la position d’ouverture PI, la liaison pivot 33 est reliée électriquement en permanence au premier élément conducteur 35 et la première extrémité 36 et le deuxième élément conducteur 38 sont à distance l’un de l’autre, par conséquent, le circuit électronique 7 n’est pas relié à la première ligne de phase L et n’est donc pas alimenté (figures 4, 5, 6 et 7). D’autre part, dans la position de fermeture P2, la liaison pivot 33 est reliée électriquement en permanence au premier élément conducteur 35, et la première interface de contact 37 de la première extrémité 36 et le deuxième élément conducteur 38 sont en contact, par conséquent, dans ce cas le circuit électronique 7 est relié à la première ligne de phase L et est alimenté (figure 9). Il en résulte que le premier élément conducteur 35 et la première extrémité 36 forment une paire de contacts respectivement fixes et mobiles du commutateur additionnel 11.

Selon une particularité non limitative de la deuxième variante de réalisation, l’élément de commutation 32 comprend une deuxième extrémité 39 apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement à la première ligne L de phase au niveau d’une deuxième interface de contact 40 dans la position de fermeture P2 par l’intermédiaire d’un troisième élément conducteur 41 saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18 relié électriquement au deuxième élément conducteur 38 et d’autre part, à être déconnectée électriquement du troisième élément conducteur 41 dans la position d’ouverture PL

Ainsi, d’une part, dans la position d’ouverture PI, la première extrémité 36 et le deuxième élément conducteur 38 sont à distance l’un de l’autre, de même, la deuxième extrémité 39 et le troisième élément conducteur 41 sont à distance l’un de l’autre, par conséquent, le circuit électronique 7 n’est pas relié à la première ligne de phase L et n’est donc pas alimenté (figures 4, 5, 6 et 7). D’autre part, dans la position de fermeture P2, la première interface de contact 37 de la première extrémité 36 et le deuxième élément conducteur 38 sont en contact, de même, la deuxième interface de contact 40 de la deuxième extrémité 39 et le troisième élément conducteur 41 sont en contact, par conséquent, dans ce cas, le circuit électronique 7 est relié à la première ligne de phase L et est alimenté (figure 9). Le premier élément conducteur 35 et la première extrémité 36 forment une première paire de contacts respectivement fixe et mobile du commutateur additionnel 11 et le deuxième élément conducteur 38 et la deuxième extrémité 39 forment une deuxième paire de contacts respectivement fixe et mobile du commutateur additionnel 11. Dans cette configuration, le commutateur additionnel 11 peut comprendre deux zones de contact séparées et distinctes l’une de l’autre, puisque celles-ci sont localisées au niveau de deux éléments conducteurs 38, 41 distincts et séparés, uniquement reliés électriquement entre eux. Cet agencement permet d’éviter de détériorer prématurément les interfaces de contact 37, 40, suite à des cycles d’ouverture et de fermeture répétés du commutateur additionnel 11. Il en résulte une meilleure endurance de l’appareil électrique de commutation selon l’invention, comparativement aux appareils électriques de l’art antérieur.

Préférentiellement selon une spécificité de cette particularité selon la deuxième variante de réalisation, la deuxième extrémité 14 du mécanisme d’actionnement 12 est reliée mécaniquement à la première extrémité 36 et à la deuxième extrémité 39 de l’élément de commutation 32 pour entraîner respectivement la première extrémité 36 de l’élément de commutation 32 en direction du deuxième élément conducteur 38 et la deuxième extrémité 39 de l’élément de commutation 32 en direction du troisième élément conducteur 41, lorsque les contacts respectivement mobile 4 et fixe 3 passent d’une position découplée vers une position couplée ou pour écarter respectivement la première extrémité 36 du deuxième élément conducteur 38 et la deuxième extrémité 39 du troisième élément conducteur 41, lorsque les contacts respectivement mobile 4 et fixe 3 passent d’une position couplée vers une position découplée.

Ainsi, le mouvement du contact mobile 4 entraîne le mouvement du mécanisme d’actionnement 12, lequel, étant relié mécaniquement par sa deuxième extrémité 14 à la première extrémité 36 et à la deuxième extrémité 39 de l’élément de commutation 32, entraîne le mouvement simultané de la première extrémité 36 et de la deuxième extrémité 39 de l’élément de commutation 32, grâce à la liaison pivot 33, de sorte à ce qu’elles viennent en contact respectivement avec le deuxième élément conducteur 38 et le troisième élément conducteur 41 ou, au contraire, à ce qu’elles s’écartent du deuxième élément conducteur 38 et du troisième élément conducteur 41.

Préférentiellement selon la deuxième variante de réalisation de l’invention, en position d’ouverture PI, la distance entre la première interface 37 de la première extrémité 36 et le deuxième élément conducteur 38 est inférieure à la distance entre la deuxième interface 40 de la deuxième extrémité 39 et le troisième élément conducteur 41 pour établir successivement la connexion électrique avec le deuxième élément conducteur 38, puis avec le troisième élément conducteur 41, ou la déconnexion avec le troisième élément conducteur 41, puis avec le deuxième élément conducteur 38.

Avantageusement, lors du passage de la position d’ouverture Pl à la position de fermeture P2, la première interface de contact 37 de la première extrémité 36 et le deuxième élément conducteur 38 établissent en premier un contact entre eux, puis la deuxième interface de contact 40 de la deuxième extrémité 39 et le troisième élément conducteur 41 établissent un contact entre eux. Lors du passage de la position de fermeture P2 à la position d’ouverture Pl, la première interface de contact 37 de la première extrémité 36 et le deuxième élément conducteur 38 rompent en premier le contact entre eux, puis la deuxième interface de contact 40 de la deuxième extrémité 39 et le troisième élément conducteur 41 rompent à leur tour le contact entre eux. Ainsi, comme la deuxième interface de contact 40 de la deuxième extrémité 39 et le troisième élément conducteur 41 se connectent et se déconnectent en dernier, ceux-ci ne sont pas détériorés, car aucun arc électrique n’est établi. Cet agencement permet de préserver l’intégrité de la deuxième interface de contact 40 et du troisième élément conducteur 41.

Préférentiellement selon la deuxième variante de réalisation de l’invention, la première interface de contact 37 et/ou la deuxième interface de contact 40 est constituée d’un bossage ou d’un rivet conducteur, préférentiellement en argent ou en alliage de cuivre.

Préférentiellement selon la deuxième variante de réalisation de l’invention, l’élément de commutation 32 consiste en un ressort à lame recourbée de sorte à ce que la première extrémité 36 et la seconde extrémité 39 soient sensiblement en regard l’une de l’autre.

Préférentiellement selon la deuxième variante de réalisation de l’invention, l’appareil électrique peut comprendre un bouton poussoir 42 de test mobile entre une position appuyée et une position initiale et configuré pour actionner des moyens élastiques de rappel 43 conducteurs montés pivotants par une liaison pivot 43’ autour d’un deuxième plot saillant 44 d’une enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18, les moyens élastiques de rappel 43 comprenant une première extrémité 45 reliée électriquement au circuit électronique 7 par l’intermédiaire du premier élément conducteur 35 et une deuxième extrémité 46 apte et destinée à être, d’une part, connectée électriquement au circuit électronique 7 dans la position appuyée par l’intermédiaire d’un quatrième élément conducteur 49 saillant de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18 et, d’autre part, déconnectée électriquement du quatrième élément conducteur 49 dans la position initiale.

Ce bouton poussoir 42 permet de tester la fonction différentielle du circuit électronique 7, lorsque l’appareil électrique selon l’invention est un interrupteur différentiel ou un disjoncteur différentiel comme décrit ci-après, en faisant passer un courant test dans le circuit électronique 7 qui serait sensiblement identique à celui qui traverserait le circuit électronique 7, en cas de défaut différentiel. Pour ce faire, le bouton poussoir 42 est actionné pour le déplacer de la position initiale vers la position appuyée.

Préférentiellement, selon la première variante de réalisation et la deuxième variante de réalisation, l’enveloppe de l’appareil électrique ou l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18 comprend des moyens de guidage en translation 47 du mécanisme d’actionnement 12 du commutateur additionnel 11 monté coulissant avec un organe de guidage du mécanisme d’actionnement 12.

Avantageusement, dans cette configuration, le mécanisme d’actionnement 12 est guidé le long de l’enveloppe de l’appareil électrique ou de l’enveloppe de la serrure de déclenchement 18.

Préférentiellement, ces moyens de guidage en translation 47 du mécanisme d’actionnement 12 consistent en une rainure traversante (figures

I à 7 et 9) ou non, dans laquelle un plot saillant (non représenté) formant ledit organe de guidage du mécanisme d’actionnement 12 est monté coulissant.

Préférentiellement, selon la première variante de réalisation et la deuxième variante de réalisation illustrée à la figure 8, ladite serrure de déclenchement 8 et le commutateur additionnel 11 sont compris dans ladite enveloppe de la serrure de déclenchement 18 pour former un sous-ensemble compact de l’appareil électrique.

Il en résulte avantageusement que le commutateur additionnel

I I peut être aisément intégré lors de la fabrication de l’appareil électrique de commutation. En effet, dans cette configuration, la serrure de déclenchement 8 et le commutateur additionnel 11 forment un sous- ensemble monobloc. Dans ce cas, ce sous-ensemble est d’autant plus aisé à intégrer dans un appareil électrique de type modulaire de la largeur d’un module. Préférentiellement, selon la première variante de réalisation et la deuxième variante de réalisation, la première extrémité 13 du mécanisme d’actionnement 12 est reliée mécaniquement au contact mobile 4 de la première ligne L de phase et/ou, optionnellement le cas échéant, de la deuxième ligne N de neutre, par une liaison mécanique de type pivot 48.

Préférentiellement, lorsque la deuxième ligne N de neutre comprend également une paire de contacts respectivement fixe 3 et mobile 4, et que la serrure de déclenchement 8 comprend le contact mobile 4, alors, le mécanisme d’actionnement 12 est préférentiellement relié mécaniquement au contact mobile 4 de la deuxième ligne N de neutre (figures 2, 5, 7 et 8). De préférence, les contacts, respectivement fixe 3 et mobile 4 de la deuxième ligne N de neutre sont également montés sur le porte contact 10 mobile. Ainsi, les contacts respectivement fixe 3 et mobile 4 de la première ligne L de phase, sont actionnés simultanément aux contacts, respectivement fixe 3 et mobile 4 de la deuxième ligne N de neutre.

Préférentiellement et de manière alternative (non représentée), lorsque la deuxième ligne N de neutre ne comprend pas une paire de contacts respectivement fixe et mobile, mais est formée par un simple câble et que seule la première ligne L de phase comprend une paire de contacts respectivement fixe 3 et mobile 4, alors, le mécanisme d’actionnement 12 est préférentiellement relié mécaniquement au contact mobile 4 de la première ligne L de phase.

Préférentiellement, le contact mobile 4 comprend un insert métallique 4a, dont une portion est recouverte par un surmoulage isolant 4b. Dans ce cas, le mécanisme d’actionnement 12 est préférentiellement relié mécaniquement au contact mobile 4 au niveau du surmoulage isolant 4b (figures 1 à 9).

Conformément à la première variante de réalisation et à la deuxième variante de réalisation selon l’invention, les bornes de raccordement 1, 2, 5, 6 peuvent consister en une cage métallique ou en un câble.

Préférentiellement, d’une part, la première borne de raccordement 1 de la première ligne L de phase est apte et destinée à être reliée à une charge (non représentée) et la deuxième borne de raccordement 2 de la première ligne L de phase est apte et destinée à être reliée à une source de distribution électrique (non représentée) et, d’autre part, la première borne de raccordement 5 de la première ligne N de neutre est apte et destinée à être reliée à une charge et la deuxième borne de raccordement 6 de la première ligne N de neutre est apte et destinée à être reliée à une source de distribution électrique. Dans ce cas et comme l’illustre la figure 10, le circuit électronique 7 est connecté en amont des contacts fixes et mobiles 3, 4, c’est-à-dire du côté du raccordement à la source de distribution électrique. Plus particulièrement, le circuit électronique 7 est connecté, d’une part, à la première ligne L de phase entre la deuxième borne de raccordement 2 et le contact fixe 3 et, d’autre part, à la deuxième ligne N de neutre entre la deuxième borne de raccordement 6 et le contact fixe 3.

Toutefois, selon une variante alternative, non représentée, la première borne de raccordement 1 de la première ligne L de phase est apte et destinée à être reliée à une source de distribution électrique et la deuxième borne de raccordement 2 de la première ligne L de phase est apte et destinée à être reliée à une charge et, d’autre part, la première borne de raccordement 5 de la première ligne N de neutre est apte et destinée à être reliée à une source de distribution électrique et la deuxième borne de raccordement 6 de la première ligne N de neutre est apte et destinée à être reliée à une charge. Dans ce cas, le circuit électronique 7 est connecté en aval des contacts fixes et mobiles 3, 4, c’est-à-dire du côté opposé au raccordement à la source de distribution électrique. Plus particulièrement, le circuit électronique 7 est connecté, d’une part, à la première ligne L de phase entre la deuxième borne de raccordement 2 et le contact fixe 3 et, d’autre part, à la deuxième ligne N de neutre entre la deuxième borne de raccordement 6 et le contact fixe 3.

Selon une autre variante alternative non représentée, la première borne de raccordement 1 de la première ligne L de phase est apte et destinée à être reliée à une charge et la deuxième borne de raccordement 2 de la première ligne L de phase est apte et destinée à être reliée à une source de distribution électrique et, d’autre part, la première borne de raccordement 5 de la première ligne N de neutre est apte et destinée à être reliée à une charge et la deuxième borne de raccordement 6 de la première ligne N de neutre est apte et destinée à être reliée à une source de distribution électrique. Dans ce cas, le circuit électronique 7 est connecté en aval des contacts fixes et mobiles 3, 4, c’est-à-dire du côté du raccordement à la source de distribution électrique. Plus particulièrement, le circuit électronique 7 est connecté, d’une part, à la première ligne L de phase entre la première borne de raccordement 1 et le contact mobile 4 et, d’autre part, à la deuxième ligne N de neutre entre la première borne de raccordement 5 et le contact mobile 4.

Conformément à la première variante de réalisation et à la deuxième variante de réalisation selon l’invention, l’appareil électrique selon l’invention peut comprendre une carte électronique qui comprend le circuit électronique 7.

Conformément à la première variante de réalisation et à la deuxième variante de réalisation selon l’invention, les éléments conducteurs 23, 31, 35, 38, 41, 49 peuvent chacun consister en une tige métallique.

L’appareil électrique de commutation selon l’invention peut consister en un interrupteur.

Préférentiellement, selon la première variante de réalisation et la deuxième variante de réalisation, le circuit électronique 7 peut être configuré pour effectuer une fonction différentielle et l’appareil électrique de coupure est dans ce cas un interrupteur différentiel ou un disjoncteur différentiel, dont seule la première ligne L de phase est protégée contre les défauts de type différentiel.

Lorsque l’appareil électrique de commutation selon l’invention est un interrupteur différentiel, ce dernier comprend un transformateur électrique 54 associé au circuit électronique 7 configuré pour réaliser une fonction différentielle, le premier circuit électronique 7 étant relié électriquement à un organe de commande (non représenté), pour commander un actionneur électromagnétique 55, lequel est apte et destiné à actionner la serrure de déclenchement 8 pour commuter la serrure de déclenchement 8 de la position couplée vers la position découplée, en cas de défaut différentiel.

Lorsque l’appareil électrique de commutation selon l’invention est un disjoncteur différentiel et comme l’illustre la figure 10, ce dernier comprend, en plus du transformateur électrique 54 décrit précédemment, un organe de déclenchement magnétique 56 apte et destiné à actionner la serrure de déclenchement 8 pour commuter la serrure de déclenchement 8 de la position couplée vers la position découplée, en cas de défaut de type court-circuit, et un organe de déclenchement thermique 57 apte et destiné à actionner la serrure de déclenchement 8 pour commuter la serrure de déclenchement 8 de la position couplée vers la position découplée, en cas de défaut de type surintensité prolongée. Dans ce cas, la première ligne L de phase comprend l’organe de déclenchement magnétique 56 et l’organe de déclenchement thermique 57.

Préférentiellement, l’organe de déclenchement magnétique 56 comprend une bobine entourant un noyau mobile pouvant actionner la serrure de déclenchement 8.

L’organe de déclenchement thermique 57 peut être constitué d’un bilame relié ou non au contact mobile 4 par un conducteur souple (non représenté) tel qu’une tresse conductrice, et apte et destiné à actionner la serrure de déclenchement 8 sous l’effet d’une déformation du bilame.

Avantageusement, le bilame est déformé par chauffage direct ou indirect du conducteur souple.

Bien entendu, l'invention n'est pas limitée aux modes de réalisation décrits et représentés aux dessins annexés. Des modifications restent possibles, notamment du point de vue de la constitution des divers éléments ou par substitution d'équivalents techniques, sans sortir pour autant du domaine de protection de l'invention.