Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MOTOR BOAT WITH PLANING HULL
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2001/083289
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a motor boat with planing hull, whereof the bottom is W-shaped in cross-section and comprises a longitudinal central tunnel with an upturned V-shape, formed by two median surfaces (12, 14) of the bottom and extending substantially over the entire length of the hull, the base (24) of said tunnel being at waterline level (26).

Inventors:
Chollet, Stéphane (Bâtiment B1 - Appartement 432 2, square Ronsard Rueil Malmaison, F-92500, FR)
Chollet, Rémy (6 bis, rue de Beaupré Vaux sur Mer, F-17640, FR)
Application Number:
PCT/FR2001/001277
Publication Date:
November 08, 2001
Filing Date:
April 25, 2001
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Chollet, Stéphane (Bâtiment B1 - Appartement 432 2, square Ronsard Rueil Malmaison, F-92500, FR)
Chollet, Rémy (6 bis, rue de Beaupré Vaux sur Mer, F-17640, FR)
International Classes:
B63B1/20; B63B1/24; (IPC1-7): B63B1/20
Foreign References:
FR1401511A1965-06-04
EP0352195A11990-01-24
US2612130A1952-09-30
US3216389A1965-11-09
FR2586993A11987-03-13
GB191503951A1916-03-09
FR2119157A51972-08-04
US3625173A1971-12-07
US2422818A1947-06-24
GB1524938A1978-09-13
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
CABINET MARTINET & LAPOUX (43 boulevard Vauban Boîte postale 405 Guyancourt St. Quentin en Yvelines Cedex, F-78055, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. Bateau à moteur à coque planante, caractérisé en ce que la carène a en section transversale une forme de W et comprend un tunnel central longitudinal en forme de V inversé, qui s'étend sur sensiblement toute la longueur de la coque et dont le fond (24) est sensiblement au niveau de la ligne de flottaison.
2. Bateau selon la revendication 1, caractérisé en ce que la largeur ou dimension transversale du tunnel est sensiblement constante sur toute la longueur de la coque.
3. Bateau selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que la proue (28) est de forme tronquée.
4. Bateau selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'angle des faces (12, 14) du tunnel est sensiblement constant sur toute la longueur de la coque.
5. Bateau selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'angle des faces (12, 14) du tunnel augmente légèrement au voisinage de la proue.
6. Bateau selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la ligne de fond (24) du tunnel est légèrement inclinée vers le bas de la proue vers la poupe.
7. Bateau selon la revendication 6, caractérisé en ce que l'angle des faces (12, 14) du tunnel augmente légèrement au voisinage de la poupe.
8. Bateau selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la ligne de fond (24) du tunnel est sensiblement rectiligne.
9. Bateau selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que les faces longitudinales (10, 12, 14, 16) de la carène sont deux à deux sensiblement symétriques par rapport à des plans verticaux longitudinaux (18, 20, 22) passant par les jonctions de ces faces.
10. Bateau selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que les angles formés par les faces (12, 14) du tunnel par rapport à des plans verticaux longitudinaux passant par les jonctions de ces faces avec les faces extérieures (10, 16) de la carène sont différents des angles formés par lesdites faces extérieures (10, 16) par rapport à ces plans.
11. Bateau selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que les angles des faces (10, 12, 14, 16) de la carène avec la verticale sont compris entre 40 et 75° environ.
12. Bateau selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'un aileron transversal (34) immergé, éventuellement amovible, est monté entre les faces (12, 14) du tunnel central à la partie arrière du bateau.
Description:
Bateau à moteur à coque planante L'invention concerne un bateau à moteur, du type à coque planante.

Actuellement, la recherche de performances élevées en motonautisme conduit à utiliser soit des coques dites en V profond, qui ont une habitabilité réduite, une stabilité faible à vitesse élevée et qui sont sensibles au roulis, soit du type catamaran, dont les qualités marines et les performances sont appréciées, mais qui ont aussi une habitabilité réduite, notamment dans les tailles moyennes, de 6 à 12 mètres environ par exemple.

La présente invention a notamment pour but d'éviter ces inconvénients de la technique actuelle, tout en conservant ou en améliorant ses avantages.

Elle propose à cet effet un bateau à moteur à coque planante, caractérisé en ce que la carène a en section transversale une forme de W et comprend un tunnel central longitudinal en forme de V inversé qui s'étend sur sensiblement toute la longueur de la coque et dont le fond est sensiblement au niveau de la ligne de flottaison.

La carène selon l'invention associe les avantages d'habitabilité d'un monocoque en V large aux avantages de stabilité et de performances d'un catamaran et permet, pour un même tirant d'eau et une même largeur, d'augmenter la surface portante.

Corollairement, l'invention permet également, pour une même longueur, d'augmenter la largeur de la coque et par conséquent son habitabilité, tout en conservant des performances et un potentiel de vitesse identiques.

De plus, la forme de la carène permet un échouage en position horizontale stable, sans risque de basculement latéral.

Selon d'autres caractéristiques de l'invention : -la proue est tronquée, ce qui permet au tunnel central de s'étendre jusqu'à la partie la plus avant de la coque en conservant sensiblement sa forme, -l'angle des parois du tunnel est constant sur sensiblement toute la longueur de la coque, -la ligne de fond du tunnel peut être faiblement inclinée vers le bas de la proue à la poupe, pour générer une portance longitudinale et améliorer l'assiette horizontale du bateau en déplacement, -un aileron transversal du type hydrofoil est monté entre les parois du tunnel dans la partie arrière de la coque pour générer une portance supplémentaire à l'arrière et compenser au moins partiellement le poids des moteurs.

De façon générale, l'invention s'applique aux vedettes à moteur, civiles ou militaires, ainsi qu'aux engins du type"motos marines" (scooters des mers, jet-skis et autres) et permet d'augmenter leur habitabilité, leur stabilité et leurs performances.

L'invention sera mieux comprise et d'autres caractéristiques, détails et avantages de celle-ci apparaîtront plus clairement à la lecture de la description qui suit, faite à titre d'exemple en référence aux dessins annexés dans lesquels : -la figure 1 est une vue schématique de face d'une coque selon l'invention ; -la figure 2 est une vue de dessous de cette coque ;

-la figure 3 est une vue de côté de cette coque ; -la figure 4 est une vue en perspective de cette coque ; -la figure 5 est une vue schématique en coupe transversale d'une variante de réalisation ; -les figures 6, 7, 8 et 9 sont des vues correspondant aux figures 1 à 4, mais représentent une autre variante de réalisation de l'invention ; -la figure 10 est une vue schématique de face d'une autre variante de réalisation ; -la figure 11 est une vue schématique partielle de côté correspondant à la figure 10.

Dans la forme de réalisation d'une coque selon l'invention qui est représentée aux figures 1 à 4, la carène comprend quatre faces 10, 12, 14, 16 longitudinales, c'est-à-dire qui s'étendent de l'avant à l'arrière de la coque et qui forment un W en section transversale.

Ces faces sont sensiblement planes et deux deux symétriques par rapport à des plans verticaux longitudinaux passant par les sommets du W. Plus précisément, une face extérieure 10 et une face médiane 12 adjacente sont symétriques par rapport à un plan vertical longitudinal 18 passant par le sommet d'un V formé par ces faces 10 et 12, les faces médianes 12 et 14 sont symétriques par rapport à un plan vertical longitudinal médian 20, et la face médiane 14 et l'autre face extérieure 16 sont symétriques par rapport à un plan vertical longitudinal 22 passant par le sommet du V formé par ses faces 14 et 16. Dans l'exemple des figures 1 à 4, l'angle des faces 10, 12, 14, 16 avec la verticale est d'environ 45°. De façon générale, il peut être

compris entre 40 et 75° environ. Dans un mode de réalisation actuellement préféré, cet angle est compris entre 55 et 70 environ et de façon encore plus préféré, est voisin de 63°.

Les faces médianes 12 et 14 forment un tunnel central en V inversé dont le sommet 24 est sensiblement au niveau de la ligne de flottaison 26 et s'étend longitudinalement au niveau de cette ligne de flottaison de la poupe jusqu'au voisinage de la proue 28 où elle remonte vers le haut.

La proue 28 est tronquée transversalement, de sorte que le tunnel central formé par les faces 12 et 14 débute à la partie la plus avant de la coque, les faces 12 et 14 conservant un même angle sur la quasi- totalité de la longueur de la coque et s'évasant légèrement au voisinage immédiat de la proue.

La coque peut comprendre, comme représenté schématiquement, un redan extérieur 30 qui s'étend de la poupe jusqu'au voisinage de la proue mais sans aller jusqu'à celle-ci. Cette dernière peut alors prendre une forme légèrement ovoide pour une habilité maximale.

Des virures 32, de forme saillante, comme représenté en figure 1, ou rentrante (figure 5), peuvent également être formées sur les faces extérieures 10 et 16, ainsi que sur les faces médianes 12 et 14, et s'étendre de la poupe jusqu'au voisinage de l'extrémité avant du redan extérieur 30.

En variante, le redan extérieur 30 et les virures 32 peuvent s'étendre jusqu'au voisinage immédiat de la proue 28.

La carène selon l'invention a une surface portante qui est supérieure à celle d'une coque en V qui aurait le même tirant d'eau et la même largeur.

Cette augmentation est de l'ordre de 25 % quand le

d'eau est sensiblement égal à la moitié de la largeur de la coque.

Dans la variante de réalisation des figures 6 à 9, la carène a toujours une forme de W en section transversale, mais les faces extérieures 10 et 16 ne sont plus symétriques des faces médianes 12 et 14 par rapport aux plans verticaux longitudinaux 18 et 22 respectivement, les faces médianes 12 à 14 restant toutefois symétriques l'une de l'autre par rapport au plan vertical longitudinal médian 20. Dans l'exemple représenté, les angles des faces médianes 14, 16 avec la verticale sont inférieurs aux angles des faces extérieures 10, 16 avec la verticale.

La ligne de fond 24 du tunnel formé par les faces médianes 12 et 14 est sensiblement rectiligne et au niveau de la ligne de flottaison 26, mais est légèrement inclinée vers le bas par rapport à l'horizontale de la proue vers la poupe. Cela a pour conséquence d'augmenter légèrement l'angle entre les deux faces 12 et 14 à l'arrière de la coque. On augmente ainsi la portance de la coque sur l'arrière pour mieux maintenir la coque à l'horizontale en déplacement.

Comme dans le mode de réalisation précédent, des redans extérieurs 30 peuvent être formés sur les faces extérieures 10, 16 de la carène et s'étendre de la poupe jusqu'au voisinage de la proue, ou bien s'étendre jusqu'à la proue. De même, des virures 32 peuvent être formées sur les faces extérieures 10 et 16 ainsi qu'éventuellement sur les faces médianes 12 et 14 de la carène.

Dans la variante de réalisation des figures 10 et 11, qui correspond au mode de réalisation des figures 1 à 4, les deux faces médianes 14 et 16 de la carène sont réunies entre elles, à l'arrière de la

coque, par un aileron transversal 34 de type hydrofoil, qui est immergé et dont le profil incurvé a une concavité tournée vers le bas, pour augmenter la portance à l'arrière de la coque et compenser au moins en partie le poids des moteurs. Cet aileron peut être monté de façon amovible entre les faces 14, 16 de la carène.

De façon générale, une coque selon l'invention présente les avantages suivants, en plus de ceux déjà mentionnés de plus grande stabilité, d'augmentation de l'habitabilité et d'échouage en position horizontale stable : -à l'arrêt, le bateau est plus stable du fait de l'absence de couple de roulis, -en déplacement, en raison de la pression de l'eau exercée sur chacune des quatre faces de la carène en W, la coque sort plus facilement de 1'eau à l'avant, -la portance est augmentée à l'arrière par les caractéristiques représentées dans les figures 5 à 10 et le bateau se déplace en restant sensiblement horizontal, -le bateau vire à plat.