Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MOTOR VEHICLE BUMPER COMPRISING A LIGHTING DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/015622
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a bumper (100) for a vehicle having a structure, said bumper (100) comprising: a main portion (2) to be secured to the structure of the vehicle; and an attachment opening (4) intended to receive an attachment part (6) for attaching a piece of vehicle equipment, in particular a lighting device. The bumper is characterised in that it also comprises a retaining portion (8) that an pivot relative to the main portion (2), said retaining portion (8) pivoting between a position (10) at a distance from the attachment opening (4) and a position (12) close to the attachment opening (4) in order to retain the attachment part (6) therein.

Inventors:
ROSSO, Serge (4 Rue du Val, Saint Dizier l' Évêque, 90100, FR)
CASTRO, Rosa (1 Rue des Mésanges, Essert, 90850, FR)
Application Number:
FR2017/051466
Publication Date:
January 25, 2018
Filing Date:
June 09, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PSA AUTOMOBILES S.A. (2-10 boulevard de l'Europe, Poissy, 78140, FR)
International Classes:
B60Q1/04; B60Q1/26; B60R19/48; F16B41/00
Foreign References:
DE102005028120B32007-02-01
FR2789956A12000-08-25
FR2909052A12008-05-30
JP2012240541A2012-12-10
JP2006088735A2006-04-06
DE102005028120B32007-02-01
FR2789956A12000-08-25
FR2909052A12008-05-30
Attorney, Agent or Firm:
ROULIN, Arnaud (PSA Automobiles S.A, Propriété Industrielle18 rue des Fauvelles, La Garenne Colombes, 92250, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Pare-chocs (100) de véhicule avec une structure, le pare-chocs (100) comprenant :

- une portion principale (2) destinée à être fixée à la structure du véhicule ; et

- une ouverture de fixation (4) destinée à recevoir une pièce de fixation (6) pour un équipement du véhicule, notamment un dispositif lumineux (30) ; caractérisé en ce qu'il comprend en outre

une portion de maintien (8) pivotant par rapport à la portion principale (2) ; la portion de maintien (8) pivotant entre une position éloignée (10) de l'ouverture de fixation (4) et une position rapprochée (12) de l'ouverture de fixation (4) afin d'y maintenir la pièce de fixation (6).

2. Pare-chocs (100) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que la portion de maintien (8) et la portion principale (2) sont venues de matière.

3. Pare-chocs (100) selon l'une quelconque des revendications 1 à 2, caractérisé en ce que la portion de maintien (8) comporte un passage de guidage (14) pour un outil de fixation (16) de la pièce de fixation (6).

4. Pare-chocs (100) selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que la portion de maintien (8) comprend une surface de butée (18) adaptée pour bloquer la pièce de fixation (6) en position rapprochée (12).

5. Pare-chocs (100) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que la portion de maintien (8) comporte des moyens d'encliquetage (20) configurés pour bloquer la portion de maintien (8) en position rapprochée (12).

6. Pare-chocs (100) selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que la portion principale (2) comporte un ajour adapté pour entourer l'équipement.

7. Pare-chocs (100) selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que la portion principale (2) et la portion de maintien (8) sont reliées par un film charnière (24).

8. Véhicule, notamment automobile, le véhicule comprenant un dispositif lumineux (30), une pièce de fixation (6) du dispositif lumineux (30) et un pare- chocs (100), caractérisé en ce que ledit pare-chocs (100) est conforme à l'une des revendications 1 à 7, le dispositif lumineux (30) étant fixé au pare-chocs (100) par fixation de la pièce de fixation (6) dans l'ouverture de fixation.

9. Véhicule selon la revendication 8, caractérisé en ce que la pièce de fixation (6) présente une tête (26) avec un diamètre DT, la portion de maintien (8) présentant un canal d'accès (28) placé en regard de la tête (26) lorsque la portion de maintien (8) est en position rapprochée (12) de l'ouverture de fixation (4), le canal d'accès (28) présentant un diamètre interne DA inférieur au diamètre DT.

10. Véhicule selon l'une quelconque des revendications 8 à 9, caractérisé en ce qu'il comprend une carrosserie avec une trappe d'accès à la pièce de fixation (6).

Description:
PARE-CHOCS AVEC DISPOSITIF LUMINEUX D'UN VÉHICULE AUTOMOBILE

L'invention se rapporte au domaine des pare-chocs de véhicule. Plus précisément, l'invention traite du montage et du démontage d'un équipement au niveau d'un pare- chocs de véhicule. L'invention traite également d'un véhicule automobile muni d'un pare-chocs coopérant avec un équipement.

Afin de monter et démonter un dispositif d'éclairage d'un véhicule automobile, le pare-chocs du véhicule dispose d'un orifice qui permet d'insérer une vis. Le dispositif d'éclairage est ensuite inséré dans la carrosserie et la vis est ensuite serrée à l'aide d'un outil adapté. Lors du démontage, la vis est desserrée et le dispositif d'éclairage est enlevé de la carrosserie. Si l'utilisateur ne prend pas de précaution particulière, vu que la vis se libère de l'élément de support, il y a un risque non-négligeable que la vis tombe et que celle-ci vienne se perdre à l'intérieur du pare-chocs, sans avoir de moyen de pouvoir la récupérer. Dans le cas d'un remplacement, cela ajoute une contrainte sur le réparateur et oblige d'avoir un moyen de fixation de réserve compatible avec le type de dispositif d'éclairage.

Par ailleurs, la portion dans laquelle la vis est serrée nécessite, lors de sa fabrication, un moulage particulier. Cette portion d'accueil doit également être adaptée à recevoir le dispositif d'éclairage, et en particulier une de ses pattes de fixation dans une configuration autorisant l'introduction de la vis. Cela engendre des coûts de fabrication, tant au niveau de prix de la portion d'accueil et du dispositif d'éclairage lui-même qu'au niveau du prix du moule. Le temps passé à insérer correctement les pattes de fixation dans leurs supports doit aussi être pris en compte.

Les documents DE102005028120 et FR2789956 décrivent des parechocs comportant des moyens de fixation à la structure du véhicule.

Le document FR 2 909 052 divulgue un système de montage d'un phare à des éléments de structure d'un véhicule automobile. Le système comprend plusieurs fixations incluant chacune une attache rigidement solidaire d'un boîtier de phare et un ancrage rigidement solidaire d'un élément de structure du véhicule. La particularité de ce système est qu'au moins une fixation se monte par emboîtement de l'attache dans l'ancrage et qu'au moins une fixation se monte par vissage dans l'ancrage d'une vis traversant l'attache. Néanmoins, le risque de perdre la vis dans le cas d'un remplacement du phare reste présent.

L'invention a pour objectif de résoudre au moins un des problèmes posés par l'art antérieur. Plus précisément, l'invention a pour objectif de proposer un système qui empêche de perdre la vis lors du montage et/ou du remplacement d'un dispositif lumineux d'un véhicule automobile.

L'invention a pour objet un pare-chocs de véhicule avec une structure, le pare-chocs comprenant une portion principale destinée à être fixée à la structure du véhicule ; et une ouverture de fixation destinée à recevoir une pièce de fixation pour un équipement du véhicule, notamment un dispositif lumineux. Le pare-chocs est remarquable en ce qu'il comprend en outre une portion de maintien pivotant par rapport à la portion principale ; la portion de maintien pivotant entre une position éloignée de l'ouverture de fixation et une position rapprochée de l'ouverture de fixation afin d'y maintenir la pièce de fixation.

Selon des modes particuliers de réalisation, le pare-chocs peut comprendre une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prises isolément ou selon toutes les combinaisons techniques possibles :

- La portion de maintien et la portion principale sont venues de matière. - La portion de maintien comporte un passage de guidage pour un outil de fixation de la pièce de fixation.

- La portion de maintien comprend une surface de butée adaptée pour bloquer la pièce de fixation en position rapprochée.

- La portion de maintien comporte des moyens d'encliquetage configurés pour bloquer la portion de maintien en position rapprochée.

- La portion principale comporte un ajour adapté pour entourer l'équipement.

- La portion principale et la portion de maintien sont reliées par un film charnière.

- Le pare-chocs est un pare-chocs arrière.

- Le dispositif lumineux est un feu arrière.

- L'ouverture de fixation est un orifice de fixation, éventuellement formé dans une patte de fixation. La pièce de fixation est un axe de fixation avec un axe de montage, la surface de butée étant configurée pour être perpendiculaire à l'axe de montage en position rapprochée de l'ouverture.

Les moyens d'encliquetage sont configurés pour coopérer avec la portion principale lorsque la portion de maintien est dans la position rapprochée. Dans le sens normal de montage du pare-chocs, l'ajour s'étend principalement selon la direction transversale du véhicule, l'ouverture de fixation étant éventuellement en moitié inférieure dudit ajour.

Dans le sens normal de montage du pare-chocs, la portion de maintien est sous l'ouverture de fixation dans la position rapprochée.

L'ajour de fixation comporte une agrafe filetée avec un axe de filetage ; dans la position rapprochée, la portion de maintien est généralement dans le prolongement dudit axe de filetage, et/ou dans le prolongement hélicoïdal du filetage de l'agrafe filetée.

La pièce de fixation comprend des moyens de serrage, éventuellement réversibles, la pièce de fixation étant éventuellement une vis.

Le passage de guidage s'étend sur la majorité de la longueur de la portion de maintien.

Dans la position éloignée, la portion de maintien libère l'accès à l'ouverture de fixation.

La présence de l'ouverture de fixation et l'aspect pivotant ne sont pas des aspects indispensables de l'invention.

L'invention a également pour objet un pare-chocs de véhicule, le pare-chocs comprenant : une portion principale destinée à être fixée à la structure du véhicule, un dégagement apte à recevoir un équipement, ledit équipement étant destiné à être fixé à la structure du véhicule à l'aide d'une pièce de fixation, remarquable en ce qu'il comprend en outre une portion de maintien pivotant par rapport à la portion principale, la portion de maintien pivotant entre une position de maintien adaptée pour pouvoir maintenir la pièce de fixation, et une position en retrait adaptée pour permettre un libre montage de la pièce de fixation, notamment sur la structure du véhicule ou sur le pare-chocs. La position rapprochée peut correspondre à la position de maintien, et la position éloignée peut correspondre à la position en retrait.

L'invention a également pour objet un ensemble pour pare-chocs de véhicule, l'ensemble comprenant : un pare-chocs avec une portion principale ; et une pièce de fixation, notamment d'un équipement sur le véhicule ; remarquable en ce le pare- chocs comporte en outre une portion de maintien de la pièce de fixation, la portion de maintien étant venue de matière avec la portion principale et étant mobile par rapport à la portion principale de manière à faire varier sa distance depuis la pièce de fixation. L'invention a également pour objet un véhicule, notamment un véhicule automobile. Le véhicule comprend un dispositif lumineux, une pièce de fixation du dispositif lumineux et un pare-chocs ou un ensemble pour pare-chocs de véhicule. Le véhicule est remarquable en ce que ledit pare-chocs et/ou ledit ensemble pour pare-chocs sont conformes au pare-chocs et/ou à l'ensemble pour pare-chocs de véhicule selon la présente invention. Le dispositif lumineux est fixé au pare-chocs par fixation de la pièce de fixation dans l'ouverture de fixation.

Selon un mode particulier, la pièce de fixation présente une tête avec un diamètre DT et la portion de maintien présente un canal d'accès placé en regard de la tête lorsque la portion de maintien est en position rapprochée de l'ouverture de fixation, le canal d'accès présentant un diamètre interne DA inférieur au diamètre DT.

Selon un mode particulier, le véhicule comprend une carrosserie avec une trappe d'accès à la pièce de fixation.

Selon un mode particulier, le pare-chocs s'étend sur toute la largeur du véhicule.

Selon un mode particulier, la trappe est également une trappe pour un anneau de remorquage dudit véhicule.

Selon un mode particulier, le canal d'accès est adapté pour le passage d'un outil jusqu'à la pièce de serrage.

L'invention a également pour objet un procédé de montage d'un dispositif lumineux sur la structure d'un véhicule, le véhicule comprenant un dispositif lumineux, une pièce de fixation et un pare-chocs et/ou un ensemble pour pare-chocs de véhicule. Ledit procédé est remarquable en ce que ledit pare-chocs et/ou ledit ensemble pour pare-chocs de véhicule est conforme à la présente invention. Ledit procédé comprenant une étape (a) fixation partielle de la pièce de fixation ; puis une étape (b) pivotement de la portion de maintien afin de maintenir la pièce de fixation dans sa configuration de fixation partielle ; puis une étape (c) fixation totale de la pièce de fixation afin d'immobiliser le dispositif lumineux par rapport à la structure du véhicule.

Selon un mode particulier, ledit procédé comprend en outre une étape d'insertion dudit dispositif lumineux au sein de la carrosserie dudit véhicule automobile, ladite étape d'insertion étant préférentiellement suivie d'une étape de serrage de ladite pièce de fixation.

L'invention a également pour objet un procédé de démontage de dispositif lumineux, ce procédé de démontage étant sensiblement similaire au procédé de montage, les étapes étant toutefois réalisées dans l'ordre inverse.

De manière générale, les modes particuliers de chaque objet de l'invention sont également applicables aux autres objets de l'invention. Dans la mesure du possible, chaque objet de l'invention est combinable aux autres objets.

Le montage d'un dispositif lumineux sur un pare-chocs nécessite une interface de fixation complexe. L'invention permet de rationnaliser et d'optimiser le partage des formes complexes entre le dispositif lumineux et le pare-chocs ; ce qui simplifie la réalisation de l'ensemble. L'invention permet en outre de réduire le coût de développement d'un véhicule automobile en supprimant la nécessité de fabriquer une pièce de sécurité supplémentaire, indépendante du pare-chocs.

Par ailleurs, le pare-chocs de la présente invention permet de sécuriser une pièce de fixation nécessaire à la fixation d'un équipement, notamment d'un dispositif lumineux. Cela optimise le démontage de ce type d'équipement car cette pièce de fixation n'est pas perdue au sein du pare-chocs du véhicule. Un autre avantage est de faciliter le remontage de ce type d'équipement, parce que le canal d'accès de la pièce de fixation permet le guidage de l'outil de fixation et est placé en vis-à-vis de l'ouverture de fixation prévue pour recevoir cette pièce de fixation. D'autres caractéristiques et avantages de la présente invention seront mieux compris à l'aide de la description donnée à titre d'exemple et en référence aux dessins parmi lesquels :

La figure 1 présente une partie de pare-chocs de véhicule selon la présente invention.

La figure 2 est un agrandissement de la portion de maintien installée sur le pare- chocs du véhicule selon la présente invention.

Dans la description qui va suivre, la direction longitudinale correspond à la direction principale de déplacement du véhicule, et le sens avant à son sens principal de déplacement. La direction transversale est perpendiculaire à la direction longitudinale. Les orientations évoquées ci-après renvoient au sens normal de montage dans le véhicule.

La figure 1 illustre une partie de pare-chocs 100 d'un véhicule automobile selon la présente invention. Le pare-chocs 100 est observé depuis l'intérieur du véhicule et comporte une portion principale 2 qui est destinée à être fixée à la structure du véhicule selon les moyens techniques couramment utilisés. Une ouverture de fixation 4 est représentée et permet de recevoir une pièce de fixation 6 pour un équipement de véhicule placé dans un ajour adapté à recevoir ledit équipement. L'ajour s'étend ainsi principalement selon la direction transversale du véhicule. L'ouverture de fixation 4 est généralement présente dans l'ajour, de préférence dans la moitié inférieure dudit ajour.

Un exemple d'équipement de véhicule est un dispositif lumineux, tel un phare. L'invention est particulièrement utile pour le montage d'un feu arrière auxiliaire dans un pare-chocs, ce qui est nécessaire lorsque les feux arrière principaux sont implantés dans le volet de coffre du véhicule. Il est en effet obligatoire de maintenir l'éclairage sur un véhicule automobile même lorsque le coffre est en position ouverte, et ses feux arrière principaux tournés vers le haut. Il est néanmoins compris que l'équipement ou le dispositif lumineux peut être inséré au niveau de la carrosserie et être fixé au moyen de la structure particulière du pare-chocs conformément selon la présente invention. Le pare-chocs 100 est muni d'une portion de maintien 8 qui peut pivoter par rapport à la portion principale 2 entre au moins deux positions 10 et 12. Ces positions peuvent éventuellement être diamétralement opposées. Les positions 10 et 12 de la figure 1 représentent respectivement une position éloignée 10 de l'ouverture de fixation 4 (position 10 représentée en trait pointillé) et une position rapprochée 12 de l'ouverture de fixation 4 (position 12 représentée en trait plein). La position éloignée 10 est aussi une position de la portion de maintien 8 qui est située à distance de l'ouverture de fixation. Cette position éloignée 10 peut ainsi être également dite ouverte. Par contre, la position rapprochée 12 correspond à la position où la portion de maintien 8 est suffisamment rapprochée pour maintenir la pièce de fixation 6 dans l'ouverture de fixation 4. On peut alors parler d'une position fermée.

La portion de maintien 8 a pour but de maintenir la pièce de fixation 6 en vis-à-vis de l'ouverture de fixation 4. En option, elle permet le guidage d'un outil de fixation 16 permettant d'agir sur la pièce de fixation 6. La portion de maintien 8 peut être une pièce indépendante de la portion principale 2 du pare-chocs. Cependant, afin de réduire les coûts, notamment en terme de moulage et/ou de gestion de stocks, il est entendu que la portion de maintien 8 et la portion principale 2 sont venues de matières. Cette façon de produire la pièce de maintien 8 est avantageuse car elle élimine la production relativement coûteuse d'un moule et évite de devoir monter une pièce indépendante sur le pare-chocs. Puisque la portion de maintien 8 est pivotante, le pare-chocs 100 peut être produit dans une configuration de la portion de maintien 8 simplifiant son démoulage. Dès lors la géométrie de cette dernière peut être optimisée en fonction de l'effet procuré. Le caractère mobile de la portion de maintien 8 offre donc un double intérêt. Lors du montage d'un dispositif lumineux dans le pare-chocs, une pièce de fixation 6, par exemple une vis, est pré-montée dans l'ajour prévu pour entourer le dispositif lumineux. Dans le cas de l'utilisation d'une vis, l'ajour est muni d'une agrafe fileté ou d'un écrou qui permet le vissage de la vis. Le pré-montage consiste à fixer partiellement la vis dans l'ouverture de fixation 4. Après le pré-montage de la pièce de fixation 6, la portion de maintien 8 est pivotée dans la position rapprochée 12 de l'ouverture de fixation 4. Des moyens de fermeture, par exemple des moyens d'encliquetage 20, peuvent être présents sur la portion de maintien 8 afin de bloquer la portion de maintien 8 en position rapprochée. Les moyens d'encliquetage 20 ne sont normalement pas prévu pour permettre le pivotement de la position de maintien 8 de la position rapprochée 12 à la position éloignée 10. Néanmoins, le manufacturier automobile peut prévoir des moyens d'encliquetage 20 permettant d'effectuer le pivotement dans ce sens particulier.

La figure 2 montre un agrandissement de la portion de maintien 8 en position éloignée 10 (en trait pointillé) et en position rapprochée 12 (en trait continu). Le dispositif lumineux 30 (partiellement représenté) est monté au contact du pare-chocs 100. Un passage de guidage 14 permettant d'introduire un outil de fixation 16 dans le canal d'accès 28 de la pièce de fixation 6 est prévu dans la portion de maintien 8. L'outil de fixation 16 peut par exemple être un tournevis. La portion de maintien 8 peut également comprendre une surface de butée 18 qui est adaptée pour bloquer la pièce de fixation 6 lorsqu'elle occupe sa position fermée 12. La surface de butée 18 peut être perpendiculaire à la pièce de fixation 6 dans la position rapprochée 12. Elle peut former un disque, ou un secteur angulaire de disque.

Le pivotement de la portion de maintien 8 autour de la portion principale 2 est assuré par un film charnière 24 qui s'étend transversalement le long du pare-chocs. Ce film charnière 24 peut s'étendre sur toute la largeur de la portion de maintien 8. Afin que la pièce de fixation 6 reste bloquée hors du canal d'accès 28 de la portion de maintien 8, il faut que la tête 26 de ladite pièce de fixation 6 ait un diamètre DT supérieur au diamètre interne DA dudit canal d'accès 28. De manière facultative, le rapport DT/DA est ainsi supérieur à 1 ,00 ; ou à 1 ,10, ou à 1 ,15.

Après le pré-montage de la vis (par exemple, au moyen d'un quart de tour de tournevis) et après le pivotement de la portion de maintien 8 dans la position fermée 12, le dispositif lumineux 30 est inséré dans l'ajour prévu pour entourer cet équipement de véhicule. L'ajour peut soit être présent dans la portion principale 2 du pare-chocs (dans ce cas, le dispositif lumineux 30 sera inséré au niveau du pare- chocs du véhicule), soit être présent à un autre endroit du véhicule, notamment au niveau de la carrosserie. Une fois le dispositif lumineux 30 inséré dans l'ajour prévu, l'utilisateur doit serrer complètement la vis au moyen de l'outil de fixation 16. En fin de montage, une trappe vient bloquer l'accès à la pièce de fixation 6. Cette trappe d'accès peut simplement avoir un caractère esthétique et/ou présenter des fonctionnalités utiles pour le véhicule, telles qu'un accès pour un anneau de remorquage. Elle permet également de faire barrière aux salissures. Lorsqu'une maintenance doit être effectuée sur l'équipement, par exemple lorsque l'ampoule du phare doit être remplacée, l'utilisateur doit démonter au moins partiellement ledit équipement. La trappe d'accès est tout d'abord retirée. Ensuite, au moyen d'un outil, identique à l'outil de fixation 16, la pièce de fixation 6 est desserrée, ce qui permet de libérer l'équipement, puis de le désincarcérer de son ajour. La portion de maintien 8 qui comporte une surface de butée 18 permet d'empêcher la perte de la pièce de fixation 6 lors du démontage. La pièce de fixation 6, partiellement relâchée de l'ouverture de fixation 4, reste en effet coincée dans le canal d'accès grâce à la surface de butée 18. Les travaux de maintenance sur l'équipement peuvent être effectués et ensuite l'équipement est réinséré dans son ajour, la pièce de fixation 6 resserrée au moyen de l'outil de fixation 16 et la trappe d'accès replacée afin de protéger l'accès à la pièce de fixation 6.