Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MOTOR VEHICLE FRONT HEADLAMP EQUIPPED WITH A CASING COMPRISING A LOWER ANCHORING ELEMENT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/006011
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a motor vehicle front headlamp comprising a casing (11) provided with a lower anchoring element (15) for anchoring to the body shell structure, comprising two vertical parallel flanges (16, 17) formed as an integral part of said casing (11) and each comprising a housing slot extending longitudinally from their rear end, said slots being intended simultaneously to house a flat tab (3) rigidly connected to said body shell structure and having a width corresponding to the thickness of said tab (3) so as to lock said headlamp vertically with respect to said body shell structure, said lower anchoring element (15) further comprising an elastically deformable tongue extending between said flanges and comprising a tooth (26) intended to engage in a clip-fastening action with a window (4) formed in said tab (3) as it becomes housed in said slots so as to prevent any rearward longitudinal movement of said headlamp with respect to said body shell structure.

Inventors:
CARROUGET, Alain (10 Rue des Plaisances, Levainville, 28700, FR)
SIMANDRE, Stephane (5 Rue Conche, Chartainvilliers, 28130, FR)
Application Number:
FR2016/051578
Publication Date:
January 12, 2017
Filing Date:
June 27, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PEUGEOT CITROEN AUTOMOBILES SA (Route de Gisy, Velizy Villacoublay, 78140, FR)
International Classes:
B60Q1/04
Foreign References:
FR2985472A12013-07-12
US20090016071A12009-01-15
US20050190573A12005-09-01
EP1491401A22004-12-29
US20020145881A12002-10-10
Attorney, Agent or Firm:
LEROUX, Jean Philippe (Peugeot Citroën Automobiles SA, Propriété Industrielle18 rue des Fauvelles, La Garenne Colombes, 92250, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Projecteur avant pour véhicule automobile comportant un boîtier (11) renfermant au moins une source lumineuse (12) et dont le bord périphérique supporte une glace de couverture (13), ledit boîtier (11) comportant des moyens d'ancrage à la structure de caisse dudit véhicule qui comprennent au moins un élément d'ancrage supérieur (14) et un élément d'ancrage inférieur (15), ledit élément d'ancrage inférieur (15) comportant deux flasques parallèles verticaux (16, 17) venus de matière avec ledit boîtier (11) et comprenant chacun une fente de réception (18, 19) s'étendant longitudinalement depuis leur extrémité arrière, lesdites fentes (18, 19) étant destinées à recevoir simultanément une patte plane (3) liée rigidement à ladite structure de caisse et présentant une largeur correspondante à l'épaisseur de ladite patte (3) de sorte à verrouiller verticalement ledit projecteur vis-à-vis de ladite structure de caisse ;

caractérisé en ce que ledit élément d'ancrage inférieur (15) comporte en outre une languette élastiquement déformable (25) s'étendant entre lesdits flasques (16, 17) et comprenant une dent (26) destinée à coopérer par encliquetage avec une fenêtre (4) ménagée dans ladite patte (3) lors de sa réception dans lesdites fentes (18, 19), de sorte à empêcher tout déplacement longitudinal vers l'arrière dudit projecteur vis-à-vis de ladite structure de caisse.

2. Projecteur avant pour véhicule automobile selon la revendication 1, caractérisé en ce que ledit élément d'ancrage inférieur (15) comporte une paroi de liaison verticale (20) reliant transversalement lesdits flasques (16, 17), et en ce que lesdites fentes (18, 19) s'étendent longitudinalement depuis leur extrémité arrière et jusqu'à proximité de ladite paroi de liaison (20).

3. Projecteur avant pour véhicule automobile selon la revendication 2, caractérisé en ce que lesdits flasques (16, 17) se prolongent à l'avant de ladite paroi de liaison (20) par une nervure de renfort respective (22, 23) s'étendant jusqu'au bord périphérique dudit boîtier (11) supportant ladite glace de couverture (13).

4. Projecteur avant pour véhicule automobile selon la revendication 3, caractérisé en ce qu'au moins l'une desdites nervures de renfort (22) présente une zone frangible constituée par une rainure d'affaiblissement (22A) s'étendant longitudinalement dans le prolongement de la fente de réception correspondante (18).

5. Projecteur avant pour véhicule automobile selon l'une des revendications 2 à 4, caractérisé en ce que ladite paroi de liaison (20) présente une échancrure (24) s'étendant verticalement depuis son extrémité inférieure jusqu'à une hauteur légèrement supérieure à celle desdites fentes de réception (18, 19), ladite languette élastiquement déformable (25) prenant racine au niveau de l'extrémité supérieure de ladite échancrure (24) et s'étendant vers l'arrière entre lesdits flasques (16, 17) en s'inclinant vers le bas.

6. Projecteur avant pour véhicule automobile selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que ledit élément d'ancrage inférieur (15) comporte des moyens de butée (28, 29) conformés pour venir au contact du bord avant de ladite patte (3) au moment de l'encliquetage de la dent (26) de ladite languette (25) sur ladite patte (3), de sorte à empêcher également tout déplacement longitudinal vers l'avant dudit projecteur vis-à-vis de ladite structure de caisse.

7. Projecteur avant pour véhicule automobile selon les revendications 5 et 6, caractérisé en ce que lesdits moyens de butée sont constitués par deux protubérances (28, 29) s'étendant depuis la face arrière de ladite paroi de liaison de part et d'autre de ladite échancrure (24) et situées à la même hauteur que lesdites fentes de réception (18, 19).

8. Projecteur avant pour véhicule automobile selon l'une des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que lesdites fentes de réception (18, 19) sont dotées chacune d'une entrée arrière évasée délimitée par deux pans biseautés (18A, 18B, 19A, 19B) ménagés dans le flasque correspondant (16, 17).

9. Projecteur avant pour véhicule automobile selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que ledit boîtier (11) comporte à proximité desdits flasques (16, 17), des moyens de fixation (30, 31) d'un élément d'ancrage inférieur de remplacement.

10. Projecteur avant pour véhicule automobile selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que lesdits moyens de fixation comportent au moins un fût longitudinal (30, 31) doté d'un perçage borgne pour la réception d'une vis de fixation dudit élément d'ancrage inférieur de remplacement.

Description:
Titre de l'invention

Projecteur avant de véhicule automobile muni d'un boîtier comportant un élément d'ancrage inférieur.

Domaine de l'invention

La présente invention concerne d'une manière générale le domaine des projecteurs avant pour véhicules automobiles. Arrière-plan de l'invention

Un projecteur avant comporte classiquement un boîtier renfermant au moins une source lumineuse et dont le bord périphérique supporte une glace de couverture.

Le montage d'un tel projecteur sur la structure de caisse du véhicule est généralement assuré par l'intermédiaire de deux éléments d'ancrage supérieurs situés en partie haute du boîtier à ses deux extrémités latérales, et d'un élément d'ancrage inférieur situé en partie basse de ce boîtier : ces éléments d'ancrage présentant chacun un perçage destiné à permettre leur fixation par vissage sur une patte d'attache correspondante liée rigidement à cette structure de caisse.

Afin de faciliter les opérations de vissage des éléments d'ancrage du projecteur sur la structure de caisse, il est connu de prévoir sur le boîtier un dispositif de pré-maintien coopérant par emboîtement avec un organe correspondant de cette structure de caisse pour maintenir ce projecteur dans sa position de montage.

Toutefois et du fait du positionnement de la zone d'ancrage inférieure dans un environnement encombré, peu visible et particulièrement difficile d'accès pour l'opérateur, ce dernier doit tâtonner sous le boîtier pour repérer les deux pièces à assembler tout en veillant à ne pas désengager l'élément de pré-maintien dont la tenue est particulièrement précaire, puis introduire la vis avec moult précautions au travers de l'élément d'ancrage et de la patte correspondante en évitant de la faire tomber avant de procéder à son vissage. Ces contraintes d'accessibilité entraînent une augmentation sensible du temps de montage du projecteur et ne permettent pas d'obtenir des jeux d'effleurement optimums avec les éléments adjacents du véhicule que sont l'aile latérale avant, le bord supérieur du pare- choc avant et le bord inférieur du capot moteur.

Afin de palier à ces inconvénients, la demande de brevet française FR 2985472 divulgue un projecteur avant pour véhicule automobile dont la partie basse du boîtier est pourvue d'un élément d'ancrage inférieur prévu pour coopérer avec une patte liée rigidement à ladite structure de caisse de ce véhicule.

Cet élément d'ancrage inférieur comprend deux flasques parallèles verticaux venus de matière avec le boîtier qui comprennent chacun une fente de réception s'étendant longitudinalement depuis leur extrémité arrière.

Lors de la mise en place du projecteur par un mouvement de translation d'avant en arrière, la patte coulisse simultanément le long des deux fentes jusqu'à atteindre la portion de fond de ces dernières dont la largeur correspond à l'épaisseur de cette patte, de sorte à verrouiller verticalement le projecteur vis-à-vis de la structure de caisse du véhicule.

Cet élément d'ancrage inférieur joue assure en outre un prémaintien du projecteur facilitant le vissage des éléments d'ancrage supérieurs sur la structure de caisse.

Toutefois, ce pré-maintien demeure précaire puisqu'il peut arriver que le projecteur coulisse longitudinalement vers l'arrière et se désolidarise ainsi de la structure de caisse.

En outre, à l'issu des opérations de montage, les jeux d'effleurement entre le bord inférieur de la glace du projecteur et le bord supérieur du pare-choc sont loin d'être optimum du fait de l'absence de maintien longitudinal de la partie basse du projecteur. Objet et résumé de l'invention

La présente invention vise donc à assurer un pré-maintien plus efficace ainsi qu'à obtenir des jeux d'effleurement améliorés entre la glace du projecteur et les éléments adjacents du véhicule.

Elle propose à cet effet un projecteur avant pour véhicule automobile comportant un boîtier renfermant au moins une source lumineuse et dont le bord périphérique supporte une glace de couverture, ledit boîtier comportant des moyens d'ancrage à la structure de caisse dudit véhicule qui comprennent au moins un élément d'ancrage supérieur et un élément d'ancrage inférieur, ledit élément d'ancrage inférieur comportant deux flasques parallèles verticaux venus de matière avec ledit boîtier et comprenant chacun une fente de réception s'étendant longitudinalement depuis leur extrémité arrière, lesdites fentes étant destinées à recevoir simultanément une patte plane liée rigidement à ladite structure de caisse et présentant une largeur correspondante à l'épaisseur de ladite patte de sorte à verrouiller verticalement ledit projecteur vis-à-vis de ladite structure de caisse ; caractérisé en ce que ledit élément d'ancrage inférieur comporte en outre une languette élastiquement déformable s'étendant entre lesdits flasques et comprenant une dent destinée à coopérer par encliquetage avec une fenêtre ménagée dans ladite patte lors de sa réception dans lesdites fentes, de sorte à empêcher tout déplacement longitudinal vers l'arrière dudit projecteur vis-à-vis de ladite structure de caisse.

Grâce à la coopération par encliquetage entre la languette élastiquement déformable de cet élément d'ancrage inférieur et la patte d'attache liée rigidement à la structure, le projecteur selon l'invention se trouve se trouve pré-maintenu de façon pérenne dans sa position de montage.

L'opérateur peut ensuite réaliser sereinement la fixation du ou des éléments d'ancrage supérieur(s) sur les pattes correspondantes liées rigidement à la structure de caisse pour finaliser les opérations de montage du projecteur. Selon des caractéristiques préférées du projecteur avant pour véhicule automobile selon l'invention, prises seules ou en combinaison :

- ledit élément d'ancrage inférieur comporte une paroi de liaison verticale reliant transversalement lesdits flasques et lesdites fentes s'étendant longitudinalement depuis leur extrémité arrière et jusqu'à proximité de ladite paroi de liaison ;

- lesdits flasques se prolongent à l'avant de ladite paroi de liaison par une nervure de renfort respective s'étendant jusqu'au bord périphérique dudit boîtier supportant ladite glace de couverture ;

- au moins l'une desdites nervures de renfort présente une zone frangible constituée par une rainure d'affaiblissement s'étendant longitudinalement dans le prolongement de la fente de réception correspondante ;

- ladite paroi de liaison présente une échancrure s'étendant verticalement depuis son extrémité inférieure jusqu'à une hauteur légèrement supérieure à celle desdites fentes de réception, ladite languette élastiquement déformable prenant racine au niveau de l'extrémité supérieure de ladite échancrure et s'étendant vers l'arrière entre lesdits flasques en s'inclinant vers le bas ;

- ledit élément d'ancrage inférieur comporte des moyens de butée conformés pour venir au contact du bord avant de ladite patte au moment de l'encliquetage de la dent de ladite languette sur ladite patte, de sorte à empêcher également tout déplacement longitudinal vers l'avant dudit projecteur vis-à-vis de ladite structure de caisse ;

- lesdits moyens de butée sont constitués par deux protubérances s'étendant depuis la face arrière de ladite paroi de liaison de part et d'autre de ladite échancrure et situées à la même hauteur que lesdites fentes de réception ;

- lesdites fentes de réception sont dotées chacune d'une entrée arrière évasée délimitée par deux pans biseautés ménagés dans le flasque correspondant ;

- ledit boîtier comporte à proximité desdits flasques, des moyens de fixation d'un élément d'ancrage inférieur de remplacement ; et/ou - lesdits moyens de fixation comportent au moins un fût longitudinal doté d'un perçage borgne pour la réception d'une vis de fixation dudit élément d'ancrage inférieur de remplacement. Brève description des dessins

L'exposé de l'invention sera maintenant poursuivi par la description détaillée d'un exemple de réalisation, donnée ci-après à titre illustratif mais non limitatif, en référence aux dessins annexés, sur lesquels :

- la figure 1 est une vue en perspective de trois quart avant d'un projecteur avant de véhicule automobile selon l'invention dont la partie basse du boîtier comporte un élément d'ancrage inférieur destiné à recevoir une patte correspondante liée rigidement à la structure de caisse du véhicule ;

- la figure 2 est une vue agrandie en perspective de trois quart arrière de la zone du boîtier abritant cet élément d'ancrage inférieur ;

- la figure 3 est une vue semblable à la figure 2 mais prise de dos ;

- la figure 4 est une vue agrandie en perspective de côté de la zone du boîtier abritant cet élément d'ancrage inférieur après son assemblage sur une patte d'attache correspondante liée rigidement à la structure de caisse ;

- la figure 5 est une vue semblable à la figure 4 mais prise de trois quart arrière ; et

- la figure 6 est une vue semblable à la figure 4 mais prise de dessous.

Description détaillée d'un mode préféré de réalisation

La figure 1 représente un projecteur avant 10 d'un véhicule automobile selon l'invention destiné à être monté sur la structure de caisse de ce véhicule en s'intégrant aux contours des pièces de carrosserie adjacentes et à ceux du pare-choc. Dans la description qui va suivre et par convention, les termes « avant », « arrière », « inférieur », « supérieur », « longitudinal » et « transversal » seront définis par rapport à la position de montage de ce projecteur 10 sur le véhicule.

Le projecteur 10 comporte un boîtier 11 renfermant au moins une source lumineuse 12 et dont le bord périphérique supporte une glace de couverture transparente 13.

Le boîtier 11 comporte des éléments d'ancrage permettant le montage du projecteur 10 sur la structure de caisse du véhicule.

En l'espèce, ce boîtier 11 comprend deux éléments d'ancrage supérieurs 14 disposés à ses deux extrémités supérieures latérales, ainsi qu'un élément d'ancrage inférieur 15 disposé dans sa partie basse à proximité de son extrémité latérale externe.

Cet élément d'ancrage inférieur 15 est prévu pour coopérer, lors du montage du projecteur 10 sur la structure de caisse, avec une patte métallique plane rigide 3 liée rigidement à cette structure de caisse.

En l'espèce et comme illustré sur les figures 4 et 5, cette patte 3 constitue l'extrémité avant d'une languette métallique 2 dotée d'une nervure longitudinale arquée 2A destinée à renforcer sa rigidité.

L'élément d'ancrage inférieur 15 est venu de matière avec le reste du boîtier 11 par moulage à partir d'un polymère thermoplastique approprié tel que l'acrylonitrile butadiène styrène (ABS).

Il comporte deux flasques verticaux 16, 17 qui s'étendent longitudinalement de manière sensiblement parallèle et sont raccordés par leurs extrémités supérieures au corps principal du boîtier 11.

Les deux flasques 16, 17 comprennent chacun une fente de réception respective 18, 19 s'étendant longitudinalement depuis leur extrémité arrière et jusqu'à proximité d'une paroi de liaison verticale 20 reliant transversalement ces deux flasques 16, 17.

Les deux fentes de réception 18, 19 qui présentent une largeur identique correspondant à l'épaisseur de la patte 3, sont dotées chacune d'une entrée arrière évasée délimitée par deux pans biseautés 18A, 18B, 19A, 19B ménagés dans le flasque correspondant 16, 17. Les deux flasques 16, 17 se prolongent à l'avant de la paroi de liaison 20 par une nervure de renfort respective 22, 23 s'étendant jusqu'au bord périphérique 11A du boîtier 11 supportant la glace de couverture transparente 13.

Du fait de la courbure prononcée de cette glace 13 (et donc du bord périphérique 11A du boîtier 11 la supportant) dans la zone d'implantation de l'élément d'ancrage inférieur 15, la dimension longitudinale des deux nervures diffère très sensiblement : la nervure de renfort 23 du flasque externe 17 étant ainsi beaucoup plus courte que celle 22 du flasque interne 16 (figure 6).

Cette nervure de renfort 22 présente une zone frangible constituée par une rainure d'affaiblissement 22A s'étendant longitudinalement du côté interne sur l'ensemble de sa longueur dans le prolongement de la fente de réception 18 (figures 1 et 6).

Comme illustré sur les figures 2 et 3, la paroi de liaison 20 présente une échancrure sensiblement rectangulaire 24 qui s'étend verticalement depuis son extrémité inférieure jusqu'à une hauteur légèrement supérieure à celle des deux fentes de réception 18, 19.

Une languette élastiquement déformable 25 prend racine au niveau de l'extrémité supérieure de cette échancrure 24 et s'étend vers l'arrière entre les deux flasques 16, 17 en s'inclinant légèrement vers le bas. Cette languette 25 présente à son extrémité libre, une dent d'encliquetage 26 située à la même hauteur que les deux fentes de réception 18, 19 et destinée à coopérer avec une fenêtre rectangulaire 4 ménagée dans la patte métallique 3 liée rigidement à la structure de caisse du véhicule (figures 2 et 3).

L'élément d'ancrage inférieur 15 comporte en outre deux protubérances identiques 28, 29 s'étendant depuis la face arrière 20A de la paroi le liaison 20, de part et d'autre de l'échancrure 24, et situées également à la même hauteur que deux fentes de réception 18, 19 (figure 3).

On va maintenant décrire rapidement les opérations d'assemblage du projecteur 10 sur la structure de caisse du véhicule. Dans un premier temps, l'opérateur amène le projecteur 10 à proximité de son logement en faisant en sorte de faire correspondre les deux éléments d'ancrage supérieurs 14 avec les pattes de fixation correspondantes prévues sur la structure de caisse.

Ce mouvement de centrage du projecteur 10 a pour effet collatéral de placer automatiquement l'élément d'ancrage inférieur 15 en regard de la patte plane rigide correspondante 3.

L'opérateur doit ensuite faire coulisser longitudinalement le projecteur 10 d'avant en arrière de sorte à engager simultanément cette patte plane 3 dans les deux fentes de réception 18, 19 de cet élément d'ancrage inférieur 15 (cette opération étant facilitée par les entrées arrière évasées de ces fentes) et jusqu'à ce que la rampe de la dent 26 vienne en appui contre le bord avant de la patte 3.

La poursuite de ce mouvement de coulissement du projecteur 10 entraine la sollicitation de cette rampe et provoque le soulèvement de la languette 25.

Lorsque la dent 26 arrive à l'aplomb de la fenêtre 6 ménagée dans la patte 3, la languette 25 retrouve sa position initiale et son redent désormais en vis-à-vis du bord avant de cette fenêtre 6 empêche alors tout déplacement longitudinal vers l'arrière du projecteur 10 vis-à-vis de la structure de caisse du véhicule.

Simultanément et comme illustré sur les figures 5 et 6, le bord avant de la patte 3 vient buter contre les deux protubérances 28, 29, ce qui empêche également tout déplacement longitudinal vers l'avant du projecteur 10 vis-à-vis de cette structure de caisse.

Ce projecteur 10 est en outre verrouillé verticalement du fait de la correspondance entre la largeur des fentes 18, 19 et l'épaisseur de la patte 3.

Ainsi, dès lors que cet élément d'ancrage inférieur 15 s'est clipsé correctement sur la patte 3 (une confirmation sonore du bon déroulement de cette opération étant fournie à l'opérateur grâce au bruit émis par la languette lors de son retour dans sa position initiale), le projecteur 10 se trouve pré-maintenu de façon pérenne dans sa position de montage sur la structure de caisse. L'opérateur peut ensuite réaliser sereinement la fixation par vissage des éléments d'ancrage supérieurs 14 sur des pattes correspondantes liées rigidement à la structure de caisse.

En outre, à l'issu des opérations de montage, les jeux d'effleurement entre le bord inférieur de la glace du projecteur et le bord supérieur du pare-choc demeurent optimum du fait du maintien à la fois vertical et longitudinal de la partie basse du projecteur vis-à-vis de la structure de caisse.

L'élément d'ancrage inférieur 15 contribue également à améliorer la sécurité passive du véhicule en cas de choc frontal, en particulier avec les jambes d'un piéton.

Lors d'un tel choc, le projecteur 10 est sollicité violement vers l'arrière et l'effort exercé par la patte métallique rigide 3 sur les deux flasques 16, 17 entraîne leur rupture dans le prolongement des fentes de réception 18, 19 (la cassure du flasque 17 doté de la nervure de renfort 23 de plus grande dimension étant facilitée par la présence de la rainure d'affaiblissement 25.

Cette rupture des flasques 16, 17 permet ainsi au projecteur 10 de s'enfoncer à l'intérieur de la structure de caisse en absorbant une partie de l'énergie dissipée lors du choc, ce qui réduit le traumatisme subi par les jambes du piéton.

En outre, lors d'un choc frontal de plus faible intensité, cet enfoncement du projecteur suite à la cassure des flasques 16, 17 permet d'éviter le bris de sa glace de couverture transparente 13.

Avantageusement et pour que la partie basse du projecteur 10 puisse être fixée de nouveau à la structure de caisse suite à un tel choc de faible intensité, le boîtier 11 comporte, à proximité des deux flasques 16, 17, deux futs longitudinaux 30, 31 dotés chacun d'un perçage borgne 32, 33 pour la réception d'une vis de fixation d'un élément d'ancrage inférieur de remplacement.

Selon des variantes non représentées, le projecteur ne présente qu'un seul élément d'ancrage supérieur ou plus de deux tels éléments. Selon d'autres variantes non représentées, l'élément d'ancrage inférieur est positionné différemment, ce dernier étant par exemple situé dans la partie inférieure centrale du projecteur.

Selon encore d'autres variantes non représentées, les deux nervures de renfort présentent chacune une zone frangible.

D'une manière générale, on rappelle que la présente invention ne se limite pas aux formes de réalisation décrites et représentées, mais englobe toute variante d'exécution à la portée de l'homme du métier.