Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MOTOR VEHICLE HAVING A RETRACTABLE ROOF MADE OF FLEXIBLE MATERIAL AND PROVIDED WITH A REAR WINDOW
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2011/117501
Kind Code:
A1
Abstract:
A motor vehicle having a retractable roof (1) made of flexible material and provided with a rear window (2), it being possible to move this retractable roof (1) by virtue of a mechanism (3) for driving the roof (1) between a closed position in which the roof (1) covers the passenger compartment (4) of the vehicle and an open position in which the roof (1) is folded back into a housing (5) located behind the passenger compartment (4), characterized in that said mechanism (3) is connected directly to the rear window (2) by a rigid mechanical connection (14) that makes it possible to pivot the rear window (2) from the rear to the front while the roof (1) is moved between the closed position and the open position.

Inventors:
RAMES CHRISTIAN (FR)
Application Number:
FR2011/050430
Publication Date:
September 29, 2011
Filing Date:
March 01, 2011
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PEUGEOT CITROEN AUTOMOBILES SA (FR)
RAMES CHRISTIAN (FR)
International Classes:
B60J7/12
Domestic Patent References:
WO2010006656A12010-01-21
Foreign References:
EP1164040A22001-12-19
EP1164041A22001-12-19
US20060152033A12006-07-13
EP1897728A22008-03-12
DE102007041296A12009-03-05
US20030146642A12003-08-07
EP1285799A22003-02-26
Attorney, Agent or Firm:
FERNANDEZ, FRANCIS (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Véhicule automobile comportant un toit escamotable (1 ) en matière souple équipé d'une lunette arrière (2), ce toit escamotable (1 ) étant déplaçable grâce à un mécanisme (3) d'entraînement du toit (1 ), entre une position fermée dans laquelle le toit (1 ) recouvre l'habitacle (4) du véhicule et une position ouverte dans laquelle le toit (1 ) est replié dans un logement (5) situé derrière l'habitacle (4), caractérisé en ce que ledit mécanisme (3) est directement relié à la lunette arrière (2) par une liaison mécanique rigide (14) permettant de faire pivoter la lunette arrière (2) de l'arrière vers l'avant lors du déplacement du toit (1 ) entre la position fermée et la position ouverte et en ce que la lunette arrière (2) est montée pivotante autour d'un axe (15) fixe et transversal par rapport à l'axe longitudinal (X) du véhicule et situé près du bord inférieur (2a) de la lunette arrière (2), ladite liaison mécanique (14) étant constituée par une bielle articulée à une manivelle (16) reliée à la lunette arrière (2), l'articulation (17) de la bielle (14) à la manivelle (16) étant guidée par une lumière (18) en forme d'arc de cercle centré sur l'axe (15) de pivotement de la lunette arrière (2), réalisée dans une plaque (19) fixe par rapport à la caisse du véhicule.

2. Véhicule automobile selon la revendication 1 , caractérisé en ce que ladite plaque (19) est sensiblement verticale et ladite articulation (17) de la bielle (14) à la manivelle (16) est mobile dans la lumière (18) en forme d'arc de cercle entre une position dans laquelle la lunette arrière (2) est dressée vers le haut et une position dans laquelle la lunette arrière (2) est située sensiblement horizontalement dans ledit logement (5).

3. Véhicule automobile selon l'une des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que ledit mécanisme (3) d'entraînement du toit (1 ) comprend au moins un bras (20) dont l'extrémité supérieure est reliée de façon articulée à une partie (10) supportant la matière souple du toit (1 ) et dont l'extrémité inférieure est reliée de façon articulée à une partie fixe (23) de la caisse du véhicule, ce bras (20) pouvant pivoter de l'avant vers l'arrière vers une position escamotée située dans ledit logement (5).

4. Véhicule automobile selon la revendication 3, caractérisé en ce que ledit bras (20) est relié à ladite bielle (14) par une articulation (24) espacée de l'articulation (22) dudit bras (20) à ladite partie fixe (23) de la caisse du véhicule, de telle sorte que le pivotement du bras (20) vers ladite position escamotée provoque le déplacement de la bielle (14) et le déplacement de son articulation (17) à ladite manivelle (16) dans ladite lumière (18) en arc de cercle.

5. Véhicule automobile selon l'une des revendications 3 ou 4, caractérisé en ce que ledit mécanisme (3) d'entraînement du toit comprend un second bras (25) situé devant ledit bras (20) relié de façon articulée à ladite partie (10) supportant la matière souple du toit (1 ) et à ladite partie fixe (23) de la caisse, ces deux bras (25, 20) formant avec leurs articulations un parallélogramme déformable.

6. Véhicule automobile selon l'une des revendications 3 à 5, caractérisé en ce que lorsque le toit (1 ) est en position fermée, la matière souple est tendue entre la lunette arrière (2) et ladite partie (10) supportant la matière souple du toit (1 ) et lorsque le toit (1 ) est en position ouverte, la lunette arrière (2) est située sous ladite partie (10) supportant la matière souple et cette dernière est repliée entre cette partie (10) et la lunette arrière (2).

7. Véhicule automobile selon l'une des revendications 4 à 6, caractérisé en ce que ledit bras (20) est relié à un organe (28) de commande du pivotement de ce bras (20), le point de liaison (29) entre cet organe (28) et le bras (20) étant situé dans la zone où sont situées l'articulation (22) dudit bras (20) à ladite partie fixe (23) de la caisse et l'articulation (24) de ladite bielle (14).

Description:
VEHICULE AUTOMOBILE COMPORTANT UN TOIT ESCAMOTABLE EN MATIERE SOUPLE EQUIPE D'UNE LUNETTE ARRIERE

La présente invention concerne un véhicule automobile comportant un toit en matière souple équipé d'une lunette arrière.

On connaît par exemple selon le document US 6 199 936 un véhicule automobile comportant un toit escamotable en matière souple équipé d'une lunette arrière, ce toit escamotable étant déplaçable grâce à un mécanisme d'entraînement du toit, entre une position fermée dans laquelle le toit recouvre l'habitacle du véhicule et une position ouverte dans laquelle le toit est replié dans un logement situé derrière l'habitacle.

Le mécanisme d'entraînement du toit souple comprend des bras pivotants articulés au toit souple et à la caisse du véhicule.

Le pivotement des bras vers l'arrière permet de replier la matière souple du toit et la lunette arrière dans un logement situé à l'arrière du véhicule.

Selon ce document, la lunette arrière est entièrement libre par rapport au mécanisme d'entraînement du toit et ce document ne divulgue pas de moyens permettant de stabiliser la position de la lunette arrière lorsque le toit est fermé et lorsque le toit est ouvert.

Le but de la présente invention est précisément de créer de tels moyens.

Ce but est atteint, selon l'invention, grâce à un véhicule automobile comportant un toit escamotable en matière souple équipé d'une lunette arrière, ce toit escamotable étant déplaçable grâce à un mécanisme d'entraînement du toit, entre une position fermée dans laquelle le toit recouvre l'habitacle du véhicule et une position ouverte dans laquelle le toit est replié dans un logement situé derrière l'habitacle, caractérisé en ce que ledit mécanisme est directement relié à la lunette arrière par une liaison mécanique rigide permettant de faire pivoter la lunette arrière de l'arrière vers l'avant lors du déplacement du toit entre la position fermée et la position ouverte.

Ainsi, lorsque le mécanisme d'entraînement du toit déplace ce toit vers le logement arrière du véhicule, ce mécanisme commande simultanément grâce à la liaison mécanique rigide le pivotement de la lunette arrière de l'arrière vers l'avant, de façon que la matière souple du toit puisse se replier sur cette lunette arrière. Par ailleurs, cette liaison rigide entre le mécanisme d'entraînement du toit et la lunette arrière stabilise la lunette arrière dans les deux positions et ce, sans qu'il soit nécessaire de prévoir d'autres organes mécaniques complexes et coûteux.

Dans une version préférée de l'invention, la lunette arrière est montée pivotante autour d'un axe fixe et transversal par rapport à l'axe longitudinal du véhicule et situé près du bord inférieur de la lunette arrière, ladite liaison mécanique étant constituée par une bielle articulée à une manivelle reliée à la lunette arrière, l'articulation de la bielle à la manivelle étant guidée par une lumière en forme d'arc de cercle centré sur l'axe de pivotement de la lunette arrière, réalisée dans une plaque fixe par rapport à la caisse du véhicule.

Ce système bielle, lumière en arc de cercle et manivelle est particulièrement simple et permet de guider le pivotement de la lunette arrière tout en permettant de stabiliser celle-ci dans les deux positions.

De préférence, ladite plaque est sensiblement verticale et ladite articulation de la bielle à la manivelle est mobile dans la lumière en forme d'arc de cercle entre une position dans laquelle la lunette arrière est dressée vers le haut et une position dans laquelle la lunette arrière est située sensiblement horizontalement dans ledit logement.

Dans un mode de réalisation particulièrement avantageux de l'invention, ledit mécanisme d'entraînement du toit comprend au moins un bras dont l'extrémité supérieure est reliée de façon articulée à une partie supportant la matière souple du toit et dont l'extrémité inférieure est reliée de façon articulée à une partie fixe de la caisse du véhicule, ce bras pouvant pivoter de l'avant vers l'arrière vers une position escamotée située dans ledit logement.

Le pivotement du bras entraîne ainsi le déplacement du toit souple vers le logement arrière du véhicule et vice-versa.

Dans un mode de réalisation particulièrement avantageux, ledit bras est relié à ladite bielle par une articulation espacée de l'articulation dudit bras à ladite partie fixe de la caisse du véhicule, de telle sorte que le pivotement du bras vers ladite position escamotée provoque le déplacement de la bielle et le déplacement de son articulation à ladite manivelle dans ladite lumière en arc de cercle.

De préférence, ledit mécanisme d'entraînement du toit comprend un second bras situé devant ledit bras relié de façon articulée à ladite partie supportant la matière souple du toit et à ladite partie fixe de la caisse, ces deux bras formant avec leurs articulations un parallélogramme déformable.

Lorsque le toit est en position fermée, la matière souple est tendue entre la lunette arrière et ladite partie supportant la matière souple du toit et lorsque le toit est en position ouverte, la lunette arrière est située sous ladite partie supportant la matière souple et cette dernière est repliée entre cette partie et la lunette arrière.

Dans un mode de réalisation également préféré de l'invention, ledit bras est relié à un organe de commande du pivotement de ce bras, le point de liaison entre cet organe et le bras étant situé dans la zone où sont situées l'articulation dudit bras à ladite partie fixe de la caisse et l'articulation de ladite bielle.

Cet organe de commande exerce une traction sur le bras qui fait pivoter celui-ci et en même temps commande le pivotement de la lunette arrière par le biais de la bielle reliée audit bras.

D'autres particularités et avantages de l'invention apparaîtront encore tout au long de la description ci-après.

Aux dessins annexés, donnés à titre d'exemples, non limitatifs :

- la figure 1 est une vue latérale partielle, schématique montrant un véhicule selon l'invention équipé d'un toit souple escamotable, en position fermée,

- la figure 2 est une vue analogue à la figure 1 , le toit souple étant partiellement ouvert,

- la figure 3 est une vue analogue aux figures 1 et 2, le toit souple étant complètement ouvert et rangé dans son logement.

Les figures 1 à 3 représentent schématiquement un véhicule automobile comportant un toit escamotable 1 en matière souple, telle que de la toile, équipé d'une lunette arrière 2.

Ce toit escamotable 1 est déplaçable grâce à un mécanisme 3 d'entraînement du toit, entre une position fermée (voir figure 1 ) dans laquelle le toit 1 recouvre l'habitacle 4 du véhicule et une position ouverte (voir figure 3) dans laquelle le toit 1 est replié dans un logement 5 situé derrière l'habitacle 4.

Comme montré par la figure 1 , lorsque le toit 1 est fermé, la lunette arrière 2 présente un bord inférieur 2a qui s'appuie sur une partie 6 de la caisse qui est adjacente au volet arrière 7. La lunette arrière 2 est entourée par un cadre rigide 8 qui est relié au toit souple 1 à sa partie supérieure et sur les côtés latéraux.

A l'avant le toit souple 1 est fixé à une traverse rigide 9.

A chaque extrémité de cette traverse 9 est fixé un élément rigide 10 auquel est relié le mécanisme 3.

En position fermée chacun des éléments rigides 10 s'appuie contre une partie rigide 1 1 située au-dessus d'une porte latérale.

Entre la traverse 9 et la traverse avant (non représentée) du véhicule située au-dessus du pare-brise s'étend une ouverture 12 qui peut être fermée par une toile 13 qui est représentée sur les figures 1 à 3 en position ouverte repliée vers la traverse 9.

Conformément à l'invention, le mécanisme 3 est directement relié à la lunette arrière 2 par une liaison mécanique rigide 14 permettant de faire pivoter la lunette arrière 2 de l'arrière vers l'avant (voir flèche F de la figure 2) lors du déplacement du toit 1 entre la position fermée et la position ouverte, comme montré par la flèche F1 de la figure 2.

La lunette arrière 2 est montée pivotante autour d'un axe 15 fixe transversal par rapport à l'axe longitudinal X du véhicule et situé près du bord inférieur 2a de la lunette arrière 2.

La liaison mécanique mentionnée plus haut est constituée par une bielle 14 articulée à une manivelle 16 reliée à la lunette arrière 2.

L'articulation 17 de la bielle 14 à la manivelle 16 est guidée par une lumière 18 en forme d'arc de cercle centré sur l'axe 15 de pivotement de la lunette arrière 2, réalisée dans une plaque 19 fixe par rapport à la caisse du véhicule.

La plaque 19 est sensiblement verticale et l'articulation 18 de la bielle 14 à la manivelle 16 est mobile dans la lumière 18 en forme d'arc de cercle entre une position (voir figure 1 ) dans laquelle la lunette arrière 2 est dressée vers le haut et une position (voir figure 3) dans laquelle la lunette arrière 2 est située sensiblement horizontalement dans le logement 5.

Dans l'exemple représenté, le mécanisme d'entraînement 3 du toit comprend un bras 20 dont l'extrémité supérieure est reliée de façon articulée en 21 à l'élément rigide 10 supportant la matière souple du toit 1 et dont l'extrémité inférieure est reliée de façon articulée en 22 à une partie fixe 23 de la caisse du véhicule.

Le bras 20 peut pivoter de l'avant vers l'arrière (voir figure 2) vers une position escamotée située dans le logement 5, comme montré sur la figure 3.

Le bras 20 est relié à la bielle 14 par une articulation 24 espacée de l'articulation 22 du bras 20 à la partie fixe 23 de la caisse du véhicule, de telle sorte que le pivotement du bras 20 vers la position escamotée provoque le déplacement de la bielle 14 et de son articulation 17 à la manivelle 16 dans la lumière 18 en arc de cercle, comme montré par la flèche F3 de la figure 2.

Dans l'exemple représenté, le mécanisme d'entraînement 3 du toit 1 comprend un second bras 25 situé devant le bras 20, relié de façon articulée en 26 à l'élément 10 supportant la matière souple du toit 1 et par une articulation 27 à la partie fixe 23 de la caisse.

Les deux bras 20, 25 forment avec leurs articulations 21 , 22, 26, 27 un parallélogramme déformable dont la fonction est de maintenir l'élément rigide 10 sensiblement horizontal lors du déplacement du toit 1 vers son logement 5.

Lorsque le toit 1 est en position fermée, comme indiqué sur la figure 1 , la matière souple du toit 1 est tendue entre le cadre 8 de la lunette arrière 2 et l'élément rigide 10 supportant le toit 1 .

Lorsque le toit 1 est en position ouverte, c'est-à-dire rangé dans son logement 5, la lunette arrière 2 est située (voir figure 3) sous l'élément rigide 10 supportant la matière souple et cette dernière est repliée entre l'élément 10 et la lunette arrière 2.

Les figures 1 à 3 montrent également que l'extrémité inférieure du bras 20 est reliée à un câble 28 de commande du pivotement de ce bras 20.

Le point de liaison 29 entre ce câble 28 et le bras 20 est situé dans la zone où sont situés l'articulation 22 du bras 20 à la partie 23 fixe de la caisse et l'articulation 24 de la bielle 14.

Ce câble 28 peut être sollicité par un moteur électrique ou par un ressort pour assister l'ouverture du toit.

Lorsque le toit 1 est en position fermée, comme montré par la figure 1 , l'ensemble, constitué par les bras 20, 25, les deux éléments 10 et la traverse 9, exerce du fait de sa masse sur la bielle 14 une force qui tend à stabiliser la position dressée de la lunette arrière 2 et à tendre la matière souple du toit 1 .