Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MULTIPLE GLAZING FOR CLOSING DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/020191
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to multiple glazing (11) comprising a glazed module (8) having at least one spacer frame (4) fixed between two sheets of glass (1, 2) and a sealing barrier (7) around the outer edge of the spacer frame (4) between the two sheets of glass, and at least one reinforcing profile element (9) along each side (81) of the glazed module. On each side (81) of the glazed module (8), the reinforcing profile element (9) is independent of the spacer frame (4), and at least one reinforcing profile element (9) is designed to receive functional elements (13, 18) of a closing device into which the multiple glazing (11) is to be fitted.

Inventors:
SALGADO, Flora (376 Rue de la Libération, CHEVRIERES, 60710, FR)
DECOURCELLE, Romain (30 Rue Alsace Lorraine, MARGNY LES COMPIEGNE, 60280, FR)
DIEU, Stéphane (5 bis Rue du 4ème RIC, GURY, 60310, FR)
Application Number:
FR2017/052142
Publication Date:
February 01, 2018
Filing Date:
July 28, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SAINT-GOBAIN GLASS FRANCE (18 Avenue d'Alsace, COURBEVOIE, 92400, FR)
International Classes:
E06B3/66; E06B3/663; E06B3/263
Attorney, Agent or Firm:
SAINT-GOBAIN RECHERCHE (Département Propriété Industrielle, 39 Quai Lucien Lefranc, Aubervilliers, 93300, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Vitrage multiple (1 1 ) comprenant :

- un module vitré (8) comportant au moins un cadre espaceur (4) fixé entre deux feuilles de verre (1 , 2 ; 2, 3 ; 1 , 3), et une barrière de scellement (7) sur le pourtour extérieur du cadre espaceur entre les deux feuilles de verre, le module vitré (8) comportant deux feuilles de verre externes (1 , 2 ; 1 , 3) entre lesquelles est délimité un chant (86) du module vitré, et

- au moins un profilé de renfort (9) le long de chaque côté (81 , 82) du module vitré,

caractérisé en ce que, sur chaque côté (81 , 82) du module vitré (8), le profilé de renfort (9) est indépendant du cadre espaceur (4), et au moins un profilé de renfort (9) est configuré pour recevoir des éléments fonctionnels (13, 18) d'un dispositif de fermeture (20) dans lequel le vitrage multiple est destiné à être intégré.

2. Vitrage multiple selon la revendication 1 , caractérisé en ce que, sur chaque côté (81 , 82) du module vitré (8), le côté (81 , 82) du module vitré est pris en feuillure par le profilé de renfort (9) qui s'étend à la fois en regard du chant (86) du module vitré et d'une face principale extérieure (©, © ; ©, ©) de chaque feuille de verre externe (1 , 2 ; 1 , 3).

3. Vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que, sur chaque côté (81 , 82) du module vitré (8), la hauteur (h9) d'une partie du profilé de renfort en regard de la face principale extérieure (©, © ; ©, ©) de chaque feuille de verre externe (1 , 2 ; 1 , 3) est sensiblement égale à la hauteur (h7 + h4) de barrière de scellement (7) et de cadre espaceur (4) entre les feuilles de verre (1 , 2 ; 1 , 2, 3) du module vitré.

4. Vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que, sur chaque côté du module vitré, le profilé de renfort est encastré dans la barrière de scellement.

5. Vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que, sur chaque côté (81 , 82) du module vitré (8), le profilé de renfort (9) est collé à la surface de la barrière de scellement (7).

6. Vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que, sur chaque côté (81 , 82) du module vitré (8), l'immobilisation du profilé de renfort (9) résulte d'un ceinturage du module vitré sur ses quatre côtés à l'aide des profilés de renfort.

7. Vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que, sur chaque côté (81 , 82) du module vitré (8), le profilé de renfort (9) est collé (10) sur la face principale extérieure (©, © ; ©, ©) de chaque feuille de verre externe (1 , 2 ; 1 , 3).

8. Vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que, sur chaque côté (81 , 82) du module vitré (8), le profilé de renfort (9) définit une gorge périphérique (98) du vitrage multiple (1 1 ) configurée pour recevoir des éléments fonctionnels (13, 18) d'un dispositif de fermeture (20) dans lequel le vitrage multiple est destiné à être intégré.

9. Vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que chaque profilé de renfort (9) est constitué en métal et/ou en matériau polymère.

10. Vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que chaque profilé de renfort (9) comporte une partie à section transversale globalement en U, comprenant un fond (91 ) qui est en regard du chant (86) du module vitré (8) et qui définit une gorge périphérique (98) du vitrage multiple, et deux ailes latérales (94, 96) qui sont en regard de la face principale extérieure (©, © ; ©, ©) de chaque feuille de verre externe (1 , 2 ; 1 , 3) du module vitré.

1 1 . Vitrage multiple selon la revendication 10, caractérisé en ce que le fond (91 ) de la partie en U de chaque profilé de renfort (9) comporte une portion (92) en saillie en direction du chant (86) du module vitré, adaptée pour être encastrée dans la barrière de scellement (7).

12. Vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que chaque profilé de renfort (9) est obtenu par pliage ou profilage à froid d'au moins un flan métallique.

13. Ensemble (12) comprenant un vitrage multiple (1 1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes et un cadre d'habillage (13) rapporté sur la périphérie du vitrage multiple, le cadre d'habillage (13) étant fixé sur le vitrage multiple (1 1 ) par l'intermédiaire des profilés de renfort (9).

14. Ensemble selon la revendication 13, caractérisé en ce que chaque côté (81 , 82) du module vitré (8) est pris en feuillure par le profilé de renfort (9) et/ou par le cadre d'habillage (13) qui s'étend à la fois en regard du chant (86) du module vitré et d'une face principale extérieure (©, © ; ©, ©) de chaque feuille de verre externe (1 , 2 ; 1 , 3).

15. Ensemble selon l'une quelconque des revendications 13 ou 14, caractérisé en ce que chaque profilé de renfort (9) définit une gorge périphérique (98) du vitrage multiple (1 1 ) configurée pour recevoir des parties (14, 15, 16) du cadre d'habillage (13) pour la fixation de celui-ci sur le vitrage multiple (1 1 ).

16. Ensemble selon l'une quelconque des revendications 13 à 15, caractérisé en ce que, sur chaque côté du vitrage, le cadre d'habillage (13) comporte des parties latérales (14, 16) aptes à coopérer avec le profilé de renfort (9) du vitrage multiple (1 1 ) et une partie centrale (15) de verrouillage des parties latérales (14, 16) par rapport au profilé de renfort (9).

17. Dispositif de fermeture (20) tel que fenêtre, porte ou analogue, comprenant un vitrage multiple selon l'une quelconque des revendications 1 à 12.

18. Dispositif de fermeture (20) tel que fenêtre, porte ou analogue, comprenant un ensemble selon l'une quelconque des revendications 13 à 16.

Description:
VITRAGE MULTIPLE POUR DISPOSITIF DE FERMETURE

La présente invention a trait à un vitrage multiple, en particulier isolant, destiné à être intégré dans un dispositif de fermeture tel qu'une fenêtre, une porte ou analogue. L'invention a également trait à un ensemble comprenant un vitrage multiple et un cadre d'habillage rapporté sur la périphérie du vitrage multiple, et à un dispositif de fermeture comprenant un tel vitrage multiple ou un tel ensemble.

L'invention se rapporte de manière générale à tout dispositif de fermeture dans lequel un vitrage multiple est utilisé. Un dispositif de fermeture comprend, d'une part, un dormant tel qu'un châssis de fenêtre ou un chambranle de porte, et d'autre part, au moins un remplissage monté sur le dormant, qui peut être mobile ou fixe, tel qu'un vantail mobile ou fixe de fenêtre ou un panneau de porte. Les applications des dispositifs de fermeture comprenant un vitrage multiple sont nombreuses, en particulier dans les domaines du bâtiment, des transports, des aménagements intérieurs, des meubles frigorifiques, en tant que fenêtre, porte vitrée, cloison vitrée, porte coulissante, etc.

Pour une fenêtre ou une porte vitrée standards, le remplissage comprend classiquement un vitrage multiple qui est pris en feuillure sur sa périphérie dans un cadre de menuiserie généralement en PVC, en aluminium ou en bois. Le vitrage multiple comporte au moins deux feuilles de verre assemblées à leur périphérie à l'aide d'un cadre espaceur rigide, qui définissent entre elles une cavité remplie d'une lame d'air ou de gaz isolant. Le cadre espaceur est solidarisé à la périphérie des feuilles de verre à l'aide de cordons d'étanchéité, généralement à base de polyisobutylène ("butyl"), qui permettent de réaliser une barrière primaire d'étanchéité à la vapeur d'eau et aux gaz. Afin d'augmenter l'étanchéité et la tenue mécanique du vitrage multiple, une barrière extérieure de scellement est également présente sur tout le pourtour extérieur du cadre espaceur entre les feuilles de verre.

Plusieurs normes et certifications, notamment les normes et certifications nationales et européennes NF EN 1221 1 , NF EN 14608, NF EN 14609, AEV, ACOTHERM, définissent les essais et niveaux de performances requis pour les fenêtres et les portes, en particulier en termes de performances mécaniques. Les vitrages multiples classiques ne permettent pas de répondre aux exigences de ces normes et certifications sans recourir à des cadres de menuiserie épais. Dès lors, la surface effective du dispositif de fermeture occupée par la menuiserie est importante, ce qui réduit la surface vitrée et les apports de lumière à travers le dispositif de fermeture.

C'est à ces inconvénients qu'entend plus particulièrement remédier l'invention en proposant un vitrage multiple ayant une contribution accrue à la tenue mécanique d'un dispositif de fermeture dans lequel il est intégré, tel qu'une fenêtre, une porte ou analogue, le clair de vue du vitrage multiple étant en outre préservé.

A cet effet, l'invention a pour objet un vitrage multiple comprenant :

- un module vitré comportant au moins un cadre espaceur fixé entre deux feuilles de verre, et une barrière de scellement sur le pourtour extérieur du cadre espaceur entre les deux feuilles de verre, le module vitré comportant deux feuilles de verre externes entre lesquelles est délimité un chant du module vitré, et

- au moins un profilé de renfort le long de chaque côté du module vitré, caractérisé en ce que, sur chaque côté du module vitré, le profilé de renfort est indépendant du cadre espaceur, et au moins un profilé de renfort est configuré pour recevoir des éléments fonctionnels d'un dispositif de fermeture dans lequel le vitrage multiple est destiné à être intégré.

Dans le cadre de l'invention, on entend par « feuille de verre » tout type de substrat adapté à une utilisation dans un vitrage multiple. Il peut s'agir d'une feuille en verre minéral, notamment un verre d'oxyde qui peut être un silicate, borate, sulfate, phosphate, ou autre. En variante, il peut s'agir d'une feuille en verre organique, par exemple en polycarbonate ou en polyméthacrylate de méthyle.

Au sens de l'invention, le chant du module vitré désigne la face périphérique du module vitré, qui est formée par la surface de chaque barrière de scellement située entre deux feuilles de verre et les chants des feuilles de verre, lesquels peuvent éventuellement être recouverts par du matériau de la barrière de scellement lorsque celui-ci "déborde" hors de l'espace défini entre les feuilles de verre. Dans le cadre de l'invention, le fait que chaque profilé de renfort est indépendant du cadre espaceur signifie que le cadre espaceur et le profilé de renfort ne sont pas couplés mécaniquement entre eux. Il existe un degré de liberté entre chaque profilé de renfort et le cadre espaceur, ce qui permet de limiter la transmission d'efforts mécaniques à la barrière primaire d'étanchéité lorsque le vitrage multiple est soumis à des sollicitations au niveau de ses profilés de renfort. En pratique, le découplage mécanique entre le cadre espaceur et chaque profilé de renfort est obtenu en ayant une épaisseur de matériau de scellement entre eux. L'indépendance de chaque profilé de renfort vis-à-vis du cadre espaceur améliore la durabilité du vitrage multiple, en dissociant la fonction d'étanchéité assurée par le cadre espaceur et la fonction de résistance mécanique assurée par les profilés de renfort.

Dans un mode de réalisation avantageux, sur chaque côté du module vitré, le côté du module vitré est pris en feuillure par le profilé de renfort qui s'étend à la fois en regard du chant du module vitré et d'une face principale extérieure de chaque feuille de verre externe. Dans le cadre de l'invention, l'expression « pris en feuillure » est utilisée dans son sens classique dans le domaine de la menuiserie, à savoir que le profilé de renfort vient coiffer le côté du module vitré en remontant le long des faces principales extérieures des feuilles de verre externes. La hauteur de prise en feuillure correspond alors à la hauteur de la partie du profilé de renfort située en regard de la face principale extérieure des feuilles de verre externes.

L'invention, qui met en jeu des profilés de renfort indépendants du cadre espaceur, ainsi qu'avantageusement la prise en feuillure des côtés du module vitré par les profilés de renfort, permet d'obtenir des performances mécaniques améliorées du vitrage multiple par rapport à celles des vitrages multiples existants. Le vitrage multiple peut alors avoir une contribution accrue à la tenue mécanique d'un dispositif de fermeture dans lequel il est intégré, qui peut être une fenêtre, une porte, ou analogue. Au moins un profilé de renfort du vitrage multiple, et de préférence chaque profilé de renfort du vitrage multiple, est configuré pour recevoir des éléments fonctionnels du dispositif de fermeture, tels qu'un cadre d'habillage qui peut alors être allégé par rapport aux cadres de menuiserie habituels ; ou des éléments de liaison avec un dormant, par exemple des charnières, des éléments de guidage en coulissement, etc. ; ou encore des éléments de quincaillerie, tels que des crémones, des gâches, etc.

Les performances du vitrage multiple sont améliorées notamment en termes de résistance au vent, résistance au contreventement, résistance à la torsion statique telles que définies dans les normes NF EN 1221 1 , NF EN 14608 et NF EN 14609, sans avoir à augmenter l'épaisseur de la barrière de scellement par rapport à celle des vitrages multiples existants. L'invention permet ainsi d'obtenir un vitrage multiple qui est renforcé mécaniquement sans que son clair de vue ne soit impacté. Pour former un remplissage d'un dispositif de fermeture tel qu'une fenêtre, une porte, ou analogue, un tel vitrage multiple renforcé peut être associé à un cadre de menuiserie d'épaisseur réduite, voire être utilisé sans cadre de menuiserie, de sorte que la surface vitrée du dispositif de fermeture est maximisée, ce qui accroît les apports de lumière à travers le dispositif de fermeture.

Dans une configuration avantageuse, sur chaque côté du module vitré, la hauteur de la partie du profilé de renfort en regard de la face principale extérieure de chaque feuille de verre externe est inférieure ou égale à la hauteur de barrière de scellement et de cadre espaceur entre les feuilles de verre du module vitré. Une hauteur de prise en feuillure égale à la hauteur de barrière de scellement et de cadre espaceur correspond à une prise en feuillure maximale par le profilé de renfort, et donc à un renforcement mécanique maximal du vitrage multiple, permettant de ne pas impacter le clair de vue du vitrage multiple.

Selon un aspect de l'invention, sur chaque côté du module vitré, le profilé de renfort est encastré dans la barrière de scellement. Un tel encastrement peut être obtenu en pressant une partie du profilé de renfort dans le matériau de la barrière de scellement alors que celui-ci est dans un état non durci, de manière à y enfoncer la partie du profilé de renfort, puis en activant le durcissement (notamment la réticulation) du matériau de la barrière de scellement de manière à immobiliser la partie du profilé de renfort dans la barrière de scellement.

Selon un autre aspect de l'invention, sur chaque côté du module vitré, le profilé de renfort est collé à la surface de la barrière de scellement. Le collage du profilé de renfort à la surface de la barrière de scellement peut notamment être réalisé après le durcissement (notamment la réticulation) du matériau de la barrière de scellement.

Selon un autre aspect de l'invention, sur chaque côté du module vitré, l'immobilisation du profilé de renfort résulte d'un ceinturage du module vitré sur ses quatre côtés à l'aide des profilés de renfort. Un tel ceinturage peut être obtenu en positionnant les profilés de renfort le long des quatre côtés du module vitré et en joignant les profilés de renfort à chaque angle du module vitré à l'aide d'équerres.

De préférence, sur chaque côté du module vitré, le profilé de renfort est collé sur la face principale extérieure de chaque feuille de verre externe. Cela contribue à maintenir un positionnement optimal entre le profilé de renfort et le côté du module vitré qu'il prend en feuillure, et ainsi à augmenter la résistance mécanique du vitrage multiple.

Dans un mode de réalisation avantageux, le collage du profilé de renfort sur la face principale extérieure de chaque feuille de verre externe est réalisé à l'aide du matériau de la barrière de scellement qui déborde hors de l'espace défini entre les feuilles de verre, notamment lors de l'enfoncement du profilé de renfort dans la barrière de scellement.

Selon une caractéristique avantageuse, sur chaque côté du module vitré, le profilé de renfort définit une gorge périphérique du vitrage multiple, configurée pour recevoir des éléments fonctionnels d'un dispositif de fermeture dans lequel le vitrage multiple est destiné à être intégré. De tels éléments fonctionnels peuvent être, notamment : un cadre d'habillage du vitrage multiple ; des éléments de liaison avec un dormant, tels que des charnières, des éléments de guidage en coulissement, etc. ; des éléments de quincaillerie, tels que des crémones, des gâches, etc.

Le cadre espaceur du vitrage multiple peut être constitué en métal et/ou en matériau polymère. Des exemples de matériaux métalliques adaptés comprennent, notamment, l'aluminium ou l'acier. Des exemples de matériaux polymères adaptés comprennent, notamment, le polyéthylène (PE), le polycarbonate (PC), le polypropylène (PP), le polystyrène, le polybutadiène, les polyesters, les polyuréthanes, le polyméthacrylate de méthyle, les polyacrylates, les polyamides, le polyéthylène téréphtalate (PET), le polybutylène téréphtalate (PBT), l'acrylonitrile butadiène styrène (ABS), l'acrylonitrile styrène acrylate (ASA), le copolymère styrène-acrylonitrile (SAN). Toute combinaison ou mélange de ces matériaux est également envisageable, par exemple chaque profilé du cadre espaceur peut être à base de polypropylène comportant une armature constituée par un feuillard en acier. Lorsqu'il est à base de matériau polymère, le profilé est avantageusement renforcé par des fibres, notamment des fibres de verre ou de carbone.

La barrière extérieure de scellement du vitrage multiple peut être formée, notamment, à partir d'une résine choisie parmi les polysulfures, les polyuréthanes, les silicones, les butyls thermofusibles, ou butyls hotmelt, et leurs combinaisons ou mélanges. Ces matériaux de scellement présentent une bonne adhérence sur les feuilles de verre et des propriétés mécaniques leur permettant d'assurer le maintien des composants verriers sur le cadre espaceur.

Chaque profilé de renfort du vitrage multiple peut être constitué en métal et/ou en matériau polymère. Des exemples de matériaux métalliques adaptés comprennent, notamment, l'aluminium ou l'acier. Des exemples de matériaux polymères adaptés comprennent, notamment, le polychlorure de vinyle (PVC), le polyéthylène (PE), le polypropylène (PP), l'acrylonitrile butadiène styrène (ABS), l'acrylonitrile styrène acrylate (ASA), le copolymère styrène-acrylonitrile (SAN), le polytétrafluoroéthylène (PTFE), ou d'autres polymères rigides. Toute combinaison ou mélange de ces matériaux est également envisageable, par exemple chaque profilé de renfort peut être à base de polychlorure de vinyle (PVC) associé à une armature en acier. Lorsqu'il est à base de matériau polymère, le profilé de renfort est avantageusement renforcé par des fibres, notamment des fibres de verre ou de carbone.

Dans une réalisation particulière, le module vitré comporte deux feuilles de verre et un cadre espaceur fixé entre les deux feuilles de verre. Le chant du module vitré est alors formé par la surface de la barrière de scellement entre les deux feuilles de verre et les chants des deux feuilles de verre, lesquels peuvent éventuellement être recouverts par du matériau de la barrière de scellement lorsque celui-ci "déborde" hors de l'espace défini entre les feuilles de verre. Dans une autre réalisation, le module vitré comporte au moins trois feuilles de verre et, pour chaque paire de feuilles de verre adjacentes, un cadre espaceur est fixé entre les deux feuilles de verre de la paire. Dans cette réalisation, un triple vitrage comprend ainsi deux cadres espaceurs positionnés chacun entre deux feuilles de verre adjacentes parmi les trois feuilles de verre du vitrage ; un quadruple vitrage comprend trois cadres espaceurs positionnés chacun entre deux feuilles de verre adjacentes parmi les quatre feuilles de verre du vitrage ; etc. Le chant du module vitré est alors formé par la surface de chacune des barrières de scellement présentes pour chaque paire de feuilles de verre adjacentes et les chants des feuilles de verre, lesquels peuvent éventuellement être recouverts par du matériau des barrières de scellement lorsque celui-ci "déborde" hors de l'espace défini entre les feuilles de verre.

Dans une autre réalisation, le module vitré comporte au moins trois feuilles de verre et un unique cadre espaceur fixé entre les deux feuilles de verre externes du module vitré, la ou chaque feuille de verre centrale du module vitré étant reçue dans une rainure périphérique interne du cadre espaceur. Dans cette réalisation, un triple vitrage comprend ainsi un cadre espaceur avec une rainure, deux feuilles de verre externes étant positionnées de part et d'autre du cadre espaceur et une feuille de verre centrale étant reçue dans la rainure du cadre espaceur ; un quadruple vitrage comprend un cadre espaceur avec deux rainures, deux feuilles de verre externes étant positionnées de part et d'autre du cadre espaceur et deux feuilles de verre centrales étant reçues chacune dans une rainure respective du cadre espaceur ; etc. Le chant du module vitré est alors formé par la surface de la barrière de scellement entre les deux feuilles de verre externes et les chants des deux feuilles de verre externes, lesquels peuvent éventuellement être recouverts par du matériau de la barrière de scellement lorsque celui-ci "déborde" hors de l'espace défini entre les feuilles de verre externes.

Selon un aspect de l'invention, chaque profilé de renfort comporte une partie à section transversale globalement en U, comprenant un fond qui est en regard du chant du module vitré et qui définit une gorge périphérique du vitrage multiple, et deux ailes latérales qui sont en regard de la face principale extérieure des deux feuilles de verre externes du module vitré. De manière avantageuse, le fond de la partie en U de chaque profilé de renfort peut alors comporter une portion en saillie en direction du chant du module vitré, adaptée pour être encastrée dans la barrière de scellement, notamment par enfoncement de la partie en saillie dans la barrière de scellement à l'état pas encore durci.

Dans un mode de réalisation, chaque profilé de renfort comporte deux pièces formant chacune l'une des deux ailes latérales, l'une des deux pièces étant à section transversale sensiblement en S définissant une gorge périphérique du vitrage multiple.

Dans un mode de réalisation avantageux, chaque profilé de renfort est obtenu par pliage ou profilage à froid d'au moins un flan métallique.

Un autre objet de l'invention est un ensemble comprenant un vitrage multiple tel que décrit ci-dessus et un cadre d'habillage rapporté sur la périphérie du vitrage multiple, le cadre d'habillage étant fixé sur le vitrage multiple par l'intermédiaire des profilés de renfort du vitrage multiple.

De manière avantageuse, dans un tel ensemble, chaque côté du module vitré est pris en feuillure par le profilé de renfort et/ou par le cadre d'habillage qui s'étend à la fois en regard du chant du module vitré et d'une face principale extérieure de chaque feuille de verre externe, ce qui contribue à la résistance mécanique de l'ensemble.

Dans un tel ensemble, chaque profilé de renfort peut être encastré dans la barrière de scellement. Comme précédemment, un tel encastrement peut être obtenu en pressant une partie du profilé de renfort dans le matériau de la barrière de scellement alors que celui-ci est dans un état non durci, de manière à y enfoncer la partie du profilé de renfort, puis en activant le durcissement (notamment la réticulation) du matériau de la barrière de scellement de manière à immobiliser la partie du profilé de renfort dans la barrière de scellement.

Chaque profilé de renfort peut également être collé à la surface de la barrière de scellement, le collage du profilé de renfort à la surface de la barrière de scellement pouvant notamment être réalisé après le durcissement (notamment la réticulation) du matériau de la barrière de scellement. L'immobilisation de chaque profilé de renfort peut également résulter d'un ceinturage sur les quatre côtés du vitrage à l'aide des profilés de renfort, un tel ceinturage pouvant être obtenu en positionnant les profilés de renfort le long des quatre côtés du vitrage et en joignant les profilés de renfort à chaque angle du vitrage à l'aide d'équerres.

Selon une caractéristique avantageuse d'un ensemble selon l'invention, chaque profilé de renfort définit une gorge périphérique du vitrage multiple configurée pour recevoir des parties du cadre d'habillage pour la fixation de celui- ci sur le vitrage multiple.

Dans un mode de réalisation d'un ensemble selon l'invention, sur chaque côté du vitrage, le cadre d'habillage comporte des parties latérales aptes à coopérer avec le profilé de renfort du vitrage multiple et une partie centrale de verrouillage des parties latérales par rapport au profilé de renfort. La partie centrale peut alors définir une rainure apte à recevoir des éléments fonctionnels d'un dispositif de fermeture, notamment des éléments de liaison avec un dormant, tels que des charnières, des éléments de guidage en coulissement, etc. ; ou des éléments de quincaillerie, tels que des crémones, des gâches, etc.

Enfin, l'invention a pour objet un dispositif de fermeture tel qu'une fenêtre, une porte ou analogue, comprenant un vitrage multiple ou un ensemble tels que décrits ci-dessus.

Les caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront dans la description qui va suivre de plusieurs mode de réalisation d'un vitrage multiple et d'une fenêtre conformes à l'invention, donnée uniquement à titre d'exemple et faite en se référant aux dessins annexés dans lesquels :

- la figure 1 est une vue partielle en perspective d'une fenêtre selon l'invention, comprenant un double vitrage conforme à un premier mode de réalisation de l'invention ;

- la figure 2 est une coupe transversale d'un côté inférieur du vantail de la fenêtre de la figure 1 ;

- la figure 3 est une coupe transversale à plus grande échelle d'un côté inférieur du double vitrage visible sur les figures 1 et 2 ; - la figure 4 est une coupe transversale d'une première variante de profilé de renfort susceptible d'être utilisé dans le double vitrage et la fenêtre des figures 1 à 3 ;

- la figure 5 est une coupe transversale d'une deuxième variante de profilé de renfort susceptible d'être utilisé dans le double vitrage et la fenêtre des figures

1 à 3 ;

- la figure 6 est une coupe transversale d'une troisième variante de profilé de renfort susceptible d'être utilisé dans le double vitrage et la fenêtre des figures 1 à 3 ;

- la figure 7 est une coupe analogue à la figure 3 pour un double vitrage conforme à un deuxième mode de réalisation de l'invention ;

- la figure 8 est une coupe analogue à la figure 2 pour un vantail de fenêtre comprenant un double vitrage conforme à un troisième mode de réalisation de l'invention ;

- la figure 9 est une coupe analogue à la figure 3 pour un triple vitrage conforme à un quatrième mode de réalisation de l'invention comprenant trois feuilles de verre et deux cadres espaceurs ; et

- la figure 10 est une coupe analogue à la figure 3 pour un triple vitrage conforme à un cinquième mode de réalisation de l'invention comprenant trois feuilles de verre et un unique cadre espaceur.

La fenêtre 20 selon l'invention représentée sur la figure 1 comprend un cadre dormant 17 et un vantail 12 maintenu sur le cadre dormant par l'intermédiaire de charnières 19, l'une des charnières 19 étant visible sur la figure 1 . De manière classique, le cadre dormant 17 est prévu pour être solidarisé avec une structure porteuse, en particulier un mur ou une cloison d'un bâtiment. Le vantail 12 comporte un cadre d'ouvrant 13 et un vitrage multiple 1 1 en tant que remplissage.

Il est habituel de nommer les différentes faces principales des feuilles de verre d'un vitrage multiple par des numéros à partir de ©, le numéro © désignant la face externe de la feuille de verre destinée à être tournée vers l'extérieur.

Ainsi, pour un double vitrage (figure 1 à 8), la face principale extérieure de la feuille de verre 1 destinée à être tournée vers l'extérieur porte le numéro ©, la face principale intérieure de la feuille de verre 1 destinée à être tournée vers l'extérieur porte le numéro ©, la face principale extérieure de la feuille de verre 2 destinée à être tournée vers l'intérieur porte le numéro ®, la face principale intérieure de la feuille de verre 2 destinée à être tournée vers l'intérieur porte le numéro © .

De même, pour un triple vitrage (figures 9 et 10), la face principale extérieure de la feuille de verre externe 1 destinée à être tournée vers l'extérieur porte le numéro ©, la face principale intérieure de la feuille de verre externe 1 destinée à être tournée vers l'extérieur porte le numéro ©, la face principale de la feuille de verre interne 2 tournée vers la feuille de verre externe 1 porte le numéro ®, la face principale de la feuille de verre interne 2 tournée vers la feuille de verre externe 3 porte le numéro ©, la face principale intérieure de la feuille de verre externe 3 destinée à être tournée vers l'intérieur porte le numéro ©, la face principale extérieure de la feuille de verre externe 3 destinée à être tournée vers l'intérieur porte le numéro © .

Dans le premier mode de réalisation visible sur les figures 1 à 3, le vitrage multiple 1 1 est un double vitrage, comprenant un module vitré 8 et quatre profilés de renfort 9 s'étendant chacun le long d'un côté du module vitré 8 de manière à former un cadre de renfort autour du module vitré 8. Seuls deux côtés 81 , 82 du module vitré 8 sont visibles sur la figure 1 , étant entendu que la structure du vitrage multiple 1 1 au niveau de chaque côté du module vitré est similaire à celle montrée en détail pour le côté 81 sur les figures 2 et 3. Le module vitré 8 comporte deux feuilles de verre 1 , 2 parallèles l'une à l'autre, qui sont disposées en vis-à-vis l'une de l'autre. Les deux feuilles de verres 1 , 2 peuvent avoir des épaisseurs différentes. Les dimensions (surface, épaisseurs des feuilles de verre) sont à choisir en fonction de l'application désirée.

Le module vitré 8 comporte également un cadre espaceur 4, qui est fixé entre les deux feuilles de verre 1 , 2 de manière à maintenir les feuilles de verre 1 , 2 à distance l'une de l'autre en formant une cavité 5. La cavité 5 est remplie de gaz isolant, ce qui procure une bonne isolation thermique et acoustique au double vitrage 1 1 . Comme bien visible sur la figure 3, le cadre espaceur 4 est situé entre les faces principales © et ®, situées en vis-à-vis l'une de l'autre, des deux feuilles de verre 1 , 2, au niveau d'une partie périphérique de ces faces.

Chacune des deux feuilles de verre 1 , 2 est liée à une paroi latérale du cadre espaceur 4 par l'intermédiaire d'un cordon d'étanchéité 6 en butyl. Le double vitrage 1 1 comprend également une barrière extérieure de scellement 7 en résine polysulfure, qui est appliquée sur tout le pourtour extérieur du cadre espaceur 4 entre les deux feuilles de verre 1 , 2, de manière à maintenir les feuilles de verre 1 , 2 entre elles et sur le cadre espaceur 4.

Comme bien visible sur la coupe à plus grande échelle de la figure 3, qui correspond au côté inférieur 81 du module vitré 8 mais qui est valable également pour les trois autres côtés du module, chaque profilé de renfort 9 est indépendant du cadre espaceur 4, en étant séparé de celui-ci par la barrière de scellement 7. Le côté 81 du module vitré est pris en feuillure par le profilé de renfort 9, qui s'étend à la fois en regard du chant 86 du module vitré et des faces principales extérieures ©, © des feuilles de verre 1 , 2.

Dans ce mode de réalisation, comme montré sur la figure 2, la hauteur h 9 de prise en feuillure de chaque côté du module vitré 8 par le profilé de renfort 9 associé est sensiblement égale à la hauteur h 7 de la barrière de scellement 7. Selon une variante, la hauteur h 9 de prise en feuillure par chaque profilé de renfort 9 peut être supérieure à la hauteur h 7 de la barrière de scellement 7, ce qui peut permettre d'augmenter le renforcement mécanique obtenu pour le double vitrage 1 1 , tout en restant de préférence inférieure ou égale à la somme de la hauteur h 7 de la barrière de scellement 7 et de la hauteur h du cadre espaceur 4, de manière à préserver le clair de vue du double vitrage 1 1 .

Comme bien visible sur les figures 2 et 3, chaque profilé de renfort 9 présente une section transversale globalement en forme de U, comprenant un fond 91 qui est en regard du chant 86 du module vitré 8, et deux ailes latérales 94 et 96 qui sont en regard, respectivement, de la face principale © de la feuille de verre 1 et de la face principale © de la feuille de verre 2. Le fond 91 de chaque profilé de renfort 9 comporte une portion en saillie 92, prévue pour être dirigée en direction du chant 86 du module vitré 8, permettant un encastrement du profilé de renfort 9 dans la barrière de scellement 7. Chaque profilé de renfort 9 est avantageusement obtenu par profilage à froid d'une tôle en acier.

Dans ce mode de réalisation, la solidarisation de chaque profilé de renfort 9 avec le côté correspondant du module vitré 8 est obtenu par encastrement du fond 91 du profilé 9 dans la barrière de scellement 7, en enfonçant la portion en saillie 92 dans la résine de la barrière de scellement 7 alors que celle-ci est dans un état non durci, puis en activant le durcissement de la résine. De plus, les ailes latérales 94 et 96 de chaque profilé de renfort 9 sont liées respectivement à la face principale © de la feuille de verre 1 et à la face principale © de la feuille de verre 2 par collage avec la résine de la barrière de scellement 7, qui déborde lors de l'enfoncement de la portion en saillie 92 dans la résine de la barrière de scellement 7 pour l'encastrement du profilé 9. Ainsi, dans ce mode de réalisation, le chant 86 du module vitré 8 est formé par la surface de la barrière de scellement 7 entre les deux feuilles de verre 1 , 2 et la résine de la barrière de scellement 7 qui recouvre les chants des deux feuilles de verre 1 , 2.

En variante, le fond 91 de chaque profilé de renfort 9 peut ne pas être encastré dans la barrière de scellement 7. En particulier, le fond 91 de chaque profilé de renfort 9 peut être solidarisé avec le chant 86 du module vitré 8 par collage à la surface de la barrière de scellement 7 déjà à l'état durci. Dans ce cas, le profilé de renfort 9 présente avantageusement un fond 91 sensiblement plan en regard du chant 86 du module vitré 8, comme cela est montré à titre d'exemple avec les variantes des figures 4 et 6 où le profilé de renfort 9 ne comporte pas de portion en saillie 92. Selon une autre variante, comme montré sur les figures 5 et 6, les ailes latérales 94 et 96 du profilé de renfort 9 peuvent être formées par pliage non jointif ou profilage à froid selon une forme non jointive de la tôle en acier.

Dans une autre réalisation, l'immobilisation des profilés de renfort 9 autour du module vitré 8 peut être obtenue mécaniquement, par ceinturage du module vitré 8, en positionnant les profilés de renfort 9 le long des quatre côtés du module vitré 8 et en les joignant deux à deux à chaque angle du module vitré 8, par exemple à l'aide d'équerres. A l'opposé de la partie en saillie 92, le fond 91 de chaque profilé de renfort 9 définit une gorge périphérique 98 tournée vers l'extérieur, permettant au double vitrage 1 1 de recevoir des éléments fonctionnels de la fenêtre 20. Dans ce mode de réalisation, comme bien visible sur la figure 2, la gorge 98 est utilisée pour permettre la fixation du cadre d'ouvrant 13 sur le double vitrage 1 1 .

Plus précisément, le cadre d'ouvrant 13 est formé de quatre éléments, destinés chacun à venir coiffer un côté du double vitrage 1 1 . Chaque élément du cadre d'ouvrant 13 est formé de trois parties, comprenant une partie centrale 15 et deux parties latérales 14 et 16 prévues pour venir en regard, respectivement, de la face principale © de la feuille de verre 1 et de la face principale © de la feuille de verre 2, en surmontant le profilé de renfort 9. Les parties latérales 14 et 16 sont configurées pour être insérées dans la gorge 98 du profilé de renfort 9, la fixation de l'élément du cadre d'ouvrant 13 sur le profilé de renfort 9 étant obtenue par verrouillage des parties latérales 14 et 16 dans la gorge 98 à l'aide de la partie centrale 15 qui vient en prise entre les parties latérales 14 et 16, comme bien visible sur la figure 2.

La partie centrale 15 de chaque élément du cadre d'ouvrant 13 définit une rainure 22 ouverte à la périphérie du cadre d'ouvrant, qui est apte à recevoir des éléments fonctionnels de la fenêtre 20. En particulier, dans l'exemple représenté sur la figure 2, la rainure 22 reçoit une crémone 18 de la fenêtre. D'autres éléments fonctionnels de la fenêtre pourraient bien entendu être également logés dans la rainure 22, notamment des éléments de liaison avec le cadre dormant 17, tels que les charnières 19, ou d'autres éléments de quincaillerie de la fenêtre.

La présence des profilés de renfort 9 à la périphérie du double vitrage 1 1 permet à la fois de renforcer mécaniquement le double vitrage 1 1 et d'y attacher le cadre d'ouvrant 13, sans nécessité d'utiliser des feuilles de verre percées, façonnées ou renforcées thermiquement. De plus, du fait de la résistance accrue du vitrage, le cadre d'ouvrant 13 peut présenter une épaisseur plus faible que les cadres de l'état de la technique, ce qui permet de préserver le clair de vue du vitrage.

En fonction du niveau de résistance mécanique du double vitrage 1 1 obtenu grâce aux profilés de renfort 9, le cadre d'ouvrant 13 peut être conçu pour avoir un rôle de renfort mécanique complémentaire, permettant à la fenêtre 20 de répondre aux exigences des normes, ou bien le cadre d'ouvrant 13 peut avoir un rôle uniquement de masquage des bords du double vitrage 1 1 . Un tel masquage permet non seulement d'améliorer l'esthétique du vantail 12, mais aussi d'être compatible avec les différents types de matériaux de scellement utilisés traditionnellement dans la fabrication de vitrages multiples, y compris ceux qui ont une faible résistance au vieillissement sous l'effet des rayonnements ultraviolets, tels que les polysulfures ou les polyuréthanes.

Selon une variante, lorsque le double vitrage 1 1 présente une résistance mécanique suffisante, il peut être envisagé d'utiliser le double vitrage 1 1 seul, sans cadre d'ouvrant, en tant que vantail de la fenêtre 20. Dans ce cas, la gorge 98 peut être utilisée pour recevoir directement des éléments de liaison avec le cadre dormant 17, tels que les charnières 19, et/ou des éléments de quincaillerie, tels qu'une crémone similaire à la crémone 18 de la figure 2.

Dans le deuxième mode de réalisation représenté sur la figure 7, les éléments analogues à ceux du premier mode de réalisation portent des références identiques. Le vitrage multiple 1 1 du deuxième mode de réalisation diffère de celui du premier mode de réalisation uniquement en ce que chaque profilé de renfort 9 comporte un corps 93 en polychlorure de vinyle (PVC), ou en tout autre polymère rigide, extrudé sur tout le pourtour du module vitré 8 et associé à une armature 95 en acier. Une telle structure bi-matériau de chaque profilé de renfort 9 permet de limiter la conduction thermique à travers les profilés de renfort 9, et ainsi d'améliorer les performances thermiques de la fenêtre 20.

Dans le troisième mode de réalisation représenté sur la figure 8, les éléments analogues à ceux du premier mode de réalisation portent des références identiques. Dans ce troisième mode de réalisation, chaque profilé de renfort 9 du vitrage multiple 1 1 est constitué de deux pièces distinctes 97 et 99, qui sont liées entre elles au niveau du fond 91 du profilé de renfort et qui forment chacune l'une des deux ailes latérales 94 et 96 du profilé de renfort. La pièce 97 du profilé de renfort 9 est à section transversale globalement en S et définit une gorge périphérique 98 permettant au double vitrage 1 1 de recevoir des éléments fonctionnels de la fenêtre 20. Dans l'exemple représenté sur la figure 8, la gorge 98 est utilisée, comme dans le premier mode de réalisation, pour permettre la fixation du cadre d'ouvrant 13 sur le double vitrage 1 1 . A cet effet, le cadre d'ouvrant 13 comprend un profilé principal 14, dont une excroissance est configurée pour être immobilisée dans la gorge 98, et un profilé de parclose 16 rapporté sur le profilé principal 14.

Dans ce troisième mode de réalisation, chaque profilé de renfort 9 est fixé sur le côté correspondant du module vitré 8 par collage à l'aide d'un adhésif 10. Ainsi, les profilés de renfort 9 peuvent être rapportés sur le module vitré 8 une fois que la fabrication de celui-ci a été finalisée et que la barrière de scellement 7 est à l'état durci. Plus précisément, le fond 91 de chaque profilé de renfort 9 est fixé par collage à l'aide de l'adhésif 10 sur le chant 86 du module vitré 8 et les ailes latérales 94 et 96 de chaque profilé de renfort 9 sont fixées par collage à l'aide de l'adhésif 10 sur la face principale © de la feuille de verre 1 et sur la face principale © de la feuille de verre 2.

Dans les quatrième et cinquième modes de réalisation représentés sur les figures 9 et 10, les éléments analogues à ceux du premier mode de réalisation portent des références identiques. Les vitrages multiples 1 1 de ces deux modes de réalisation diffèrent de celui du premier mode de réalisation en ce qu'il s'agit de triples vitrages, et non de doubles vitrages.

Dans le mode de réalisation de la figure 9, le module vitré 8 comporte trois feuilles de verre 1 , 2, 3 où la feuille de verre 2, dite feuille de verre centrale, est située entre les deux autres feuilles de verre, dites feuilles de verre externes 1 , 3. Le module vitré 8 comprend également deux cadres espaceurs 4, qui sont fixés chacun entre deux feuilles de verre, respectivement les feuilles de verre 1 , 2 et les feuilles de verre 2, 3, de manière à les maintenir à distance les unes des autres en formant deux cavités 5. Les deux cavités 5 peuvent avoir la même épaisseur ou avoir des épaisseurs différentes, en fonction de l'application désirée du triple vitrage. Pour chaque cadre espaceur 4, chacune des deux feuilles de verre 1 , 2 ou 2, 3 est liée au cadre espaceur par l'intermédiaire d'un cordon d'étanchéité 6 en butyl. Le module vitré 8 comprend également, pour maintenir les feuilles de verre 1 , 2, 3 entre elles et sur les cadres espaceurs 4', deux barrières extérieures de scellement 7 en résine polysulfure appliquées respectivement sur tout le pourtour extérieur du cadre espaceur 4 entre les deux feuilles de verre 1 , 2 et sur tout le pourtour extérieur du cadre espaceur 4 entre les deux feuilles de verre 2, 3.

Tel que représenté sur la figure 9, le fond 91 de chaque profilé de renfort 9 est fixé par collage à l'aide d'un adhésif 10 sur le chant 86 du module vitré 8 et les ailes latérales 94 et 96 de chaque profilé de renfort 9 sont fixées par collage à l'aide de l'adhésif 10 sur la face principale © de la feuille de verre 1 et sur la face principale © de la feuille de verre 3. En variante, chaque profilé de renfort 9 peut comporter des portions en saillie analogues aux portions 92 du premier mode de réalisation, adaptées pour être enfoncées dans le matériau des deux barrières de scellement 7, la solidarisation avec les faces principales extérieures ©, © des feuilles de verre externes 1 , 3 pouvant alors être obtenue à l'aide du matériau des barrières de scellement 7 qui déborde lors de l'enfoncement des portions en saillie 92 du profilé.

Dans le mode de réalisation de la figure 10, le module vitré 8 comporte également trois feuilles de verre 1 , 2, 3 où la feuille de verre 2, dite feuille de verre centrale, est située entre les deux autres feuilles de verre, dites feuilles de verre externes 1 , 3. La feuille de verre centrale 2 a ici une surface inférieure à celles des deux feuilles de verre externes 1 , 3, et le module vitré 8 comprend un cadre espaceur 4 unique, qui est fixé entre les deux feuilles de verre externes 1 , 3, tandis que la feuille de verre centrale 2 est reçue dans une rainure périphérique interne du cadre espaceur 4, avec interposition d'une garniture polymère qui est positionnée dans la rainure pour recevoir le bord de la feuille de verre centrale 2. Les feuilles de verre 1 , 2, 3 sont ainsi maintenues à distance les unes des autres en formant deux cavités 5. Comme précédemment, les deux cavités 5 peuvent avoir la même épaisseur ou avoir des épaisseurs différentes, en fonction de l'application désirée du triple vitrage. Chacune des deux feuilles de verre externes 1 , 3 est liée au cadre espaceur 4 par l'intermédiaire d'un cordon d'étanchéité 6 en butyl. Le module vitré 8 comprend également une barrière extérieure de scellement 7 en résine polysulfure, qui est appliquée sur tout le pourtour extérieur du cadre espaceur 4 entre les deux feuilles de verre externes 1 , 3, de manière à maintenir les feuilles de verre 1 , 3 entre elles et sur le cadre espaceur 4. Tel que représenté sur la figure 10, le fond 91 de chaque profilé de renfort 9 est fixé par collage à l'aide d'un adhésif 10 sur le chant 86 du module vitré 8 et les ailes latérales 94 et 96 de chaque profilé de renfort 9 sont fixées par collage à l'aide de l'adhésif 10 sur la face principale © de la feuille de verre 1 et sur la face principale © de la feuille de verre 3. Ici encore, en variante, chaque profilé de renfort 9 peut comporter une portion en saillie analogue à la portion 92 du premier mode de réalisation, adaptée pour être enfoncée dans le matériau de la barrière de scellement 7, la solidarisation avec les faces principales extérieures ©, © des feuilles de verre externes 1 , 3 pouvant alors être obtenue à l'aide du matériau de la barrière de scellement 7 qui déborde lors de l'enfoncement de la portion en saillie 92 du profilé.

L'invention n'est pas limitée aux exemples décrits et représentés.

En particulier, comme mentionné précédemment, un vitrage multiple conforme à l'invention n'est pas nécessairement associé à un cadre d'ouvrant, ou cadre d'habillage, lorsque sa résistance mécanique est suffisante pour qu'il réponde seul aux exigences des normes, ce qui peut être le cas notamment quand la hauteur de prise en feuillure des côtés du module vitré par les profilés de renfort est élevée.

En parallèle, pour un ensemble conforme à l'invention comprenant un vitrage multiple et un cadre d'habillage rapporté sur la périphérie du vitrage multiple, il n'y a pas forcément nécessité de prise en feuillure des côtés du vitrage par les profilés de renfort, car le cadre d'habillage peut alors contribuer à la résistance mécanique de l'ensemble.

En pratique, qu'il y ait ou non prise en feuillure des côtés du vitrage par les profilés de renfort, la géométrie de la section de chaque profilé de renfort est choisie pour conférer au profilé une forte inertie mécanique. Des exemples de géométries à forte inertie pour les profilés de renfort ont été montrés sur les figures, étant entendu que l'invention ne se limite pas à ces exemples.

Par ailleurs, l'invention a été décrite pour des vitrages multiples comprenant deux ou trois feuilles de verre, mais elle est également applicable à des vitrages multiples comprenant plus de trois feuilles de verre. Les matériaux des éléments constitutifs des vitrages multiples peuvent également être différents de ceux décrits précédemment. Notamment, la ou les barrières de scellement d'un vitrage multiple selon l'invention peuvent être réalisées en tout mastic de scellement utilisé conventionnellement pour fabriquer la barrière secondaire d'étanchéité d'un vitrage multiple, tel que les polysulfures, les polyuréthanes, les silicones, les butyls thermofusibles, etc.

Enfin, l'invention a été illustrée dans le cas d'un dispositif de fenêtre L'invention est toutefois utilisable pour tout type de dispositif de fermeture, de type fenêtre, porte ou analogue. De plus, le ou chaque vitrage multiple du dispositif de fermeture peut être monté de différentes manières sur le dormant, par exemple à rotation, de manière coulissante, etc.