Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
MULTIPLE PHASE SHIFTER FOR ELECTROMAGNETIC WAVES OPERATING IN PARTICULAR IN A THREE-DIMENSIONAL MANNER
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/069631
Kind Code:
A1
Abstract:
A multiple phase shifter for electromagnetic waves, having a plurality of phase-shifting modules (1, 2) each comprising at least two homothetic loops (3, 4, 5, 6), electrically insulated from each other and connected together by two distinct interloop electrical connection elements (7, 8, 9, 10) at a first opening (11, 12) in each of said loops (3, 4, 5, 6), comprising phase-shifting modules (1, 2) electrically connected to at least one other phase-shifting module (2, 1) by two intermodule connection elements (13, 14) electrically connecting one loop (4, 5) of each module (1, 2) at a second opening (15, 16). The phase-shifting modules (1, 2) are arranged in a plurality of groups (20, 21, 22, 23, 24, 25; 20', 21', 22', 23'; 30, 31, 32, 40, 41, 42) of phase-shifting modules (1, 2), each group (20, 21, 22, 23, 24, 25; 20', 21', 22', 23'; 30, 31, 32, 40, 41, 42) comprising at least two homothetic, concentric, interconnected phase-shifting modules (1, 2), at least the outer loop (17) of each group comprising intergroup connecting means consisting of at least one pair of intergroup connection elements (18, 19; 18', 19') arranged at a first opening in said loop (17).

Inventors:
FRANCO GARCIA, Abel (42 rue de la Pannerie, HALLUIN, 59250, FR)
Application Number:
FR2017/052777
Publication Date:
April 19, 2018
Filing Date:
October 10, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
FRANCO GARCIA, Abel (42 rue de la Pannerie, HALLUIN, 59250, FR)
International Classes:
H01Q1/24; H01Q17/00; H04B1/3827
Foreign References:
EP1929579A12008-06-11
GB2336472A1999-10-20
FR2860106A12005-03-25
EP1929579A12008-06-11
Other References:
JIUNN-NAN HWANG ET AL: "Reduction of the Peak SAR in the Human Head With Metamaterials", IEEE TRANSACTIONS ON ANTENNAS AND PROPAGATION, IEEE SERVICE CENTER, PISCATAWAY, NJ, US, vol. 54, no. 12, 1 December 2006 (2006-12-01), pages 3763 - 3770, XP011151446, ISSN: 0018-926X, DOI: 10.1109/TAP.2006.886501
Attorney, Agent or Firm:
LITTOLFF, Denis (CABINET BLEGER-RHEIN-POUPON, 4a rue de l'Industrie, MUNDOLSHEIM, 67450, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif multidéphaseur d' ondes électromagnétiques , présentant une pluralité de modules (1, 2) de dephasage comprenant chacun au moins deux boucles (3, 4, 5, 6) homothétiques électriquement isolées l'une de l'autre et reliées entre elles par deux éléments de connexion électrique (7, 8, 9, 10) interboucle distincts au niveau d'une première ouverture (11, 12) dans chacune desdites boucles (3, 4, 5, 6) , comportant des modules de déphasage (1, 2) reliés électriquement à au moins un autre module (2 , 1 ) de déphasage par deux éléments de connexion (13 , 14) intermodule reliant électriquement une boucle (4, 5) de chaque module (1 , 2} au niveau d' une seconde ouverture (15, 16) , caractérisé en ce que les modules de déphasage (1, 2) sont agences en plusieurs groupes (20 , 21 , 22 , 23 , 24, 25 ; 20' , 2l' , 22' , 23' ; 30 , 31 , 32 , 40 , 41, 42) de modules de déphasage

23' ; 30 , 31, 32 , 40, 41, 42) comprenant au moins deux modules de déphasage (1, 2 ) homothetiques concentriques interconnectes, au moins la boucle extérieure (17) de chaque groupe comprenant des moyens de connexion intergroupe constitués d' au moins une paire d'éléments de connexion (18 , 19 ; 18' , 19' ) intergroupe disposée au niveau d'une ouverture dans 1adite boucle ( 17 ) .

2. Dispositif multidéphaseur d'ondes électro- magnétiques selon la revendication précédente, caractérisé en ce que chaque groupe de modules de déphasage ( 1 2) comprend au moins deux sous-groupes (30 , 31 , 32 , 40 , 41 , 42) de modules de déphasage ( 1 , 2 ) , chaque sous—groupe ( 30 , 31, 32 , 40, 41, 42) étant constitué de modules interconnectés , avec une alternance régulière de boucles concentriques appartenant successivement à chaque sous -groupe (30, 31 , 32, 40 , 41 , 42) .

3. Dispositif multidéphaseur d' ondes électro- magnétiques selon la revendication précédente , caractérisé en ce que la boucle extérieure ( 17 , 17 ' ) de chaque sous -groupe (30 , 31 , 32 , 40 , 41 , 42) de modules de déphasage comprend des éléments de connexion (18 , 19 ; 18' , 19') intergroupe .

4 . Dispositif multidéphaseur d'ondes électromagnétiques selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que chaque groupe (20 , 21 , 22 , 23 , 24 , 25 ;

20', 21 ', 22 ' ; 2 3'; 3 0 ,31 , 32, 4 0 , 4 1 ,42) est connecté àtous les autres groupes (20 , 21 , 22 , 23 , 24 , 25 ; 20' , 2l' , 22' , 23 ' ; 30 , 31 , 32 , 40 , 41 , 42) du dispositif .

5. Dispositif multidéphaseur d'ondes électro- magnétiques selon l une des revendications précédentes caractérisé en ce que les modules de déphasage ( 1 , 2) de chaque groupe ( 20 , 21 , 22 , 23 , 24 , 25; 2 0' , 21 ' 22 ' 23 ' 30 , 31 32 , 40 , 41 , 42 ) sont constitués de pistes conductrices tracées sur une face isolante d'un boitier (B B' ) constituant un volume et plusieurs faces.

6 . Dispositif multidéphaseur d ondes électro- magnétiques selon la revendication précédente caractérisé en ce

20' , 2l' , 22' , 23' ; 30 , 31 , 32 , 40 , 41 , 42) sont sensiblement parallèles aux arêtes de séparation des faces .

7. Dispositif mul tidéphaseur d'ondes électro- magnétiques selon l'une des revendications 5 et 6 , caractérise en ce que des moyens de connexion (18 , 19) intergroupe sont disposés sur chaque face au même niveau des arêtes de séparation entre deux faces adjacentes dans lesquelles une connexion entre groupes (20 , 21 , 22 , 23, 24 , 25 ; 20' , 2l' , 22' , 23' ; 30 , 31 , 32 , 40 , 4 l , 42 ) est ré alisée.

Description:
DISPOSITIF MULTIDEPHASEUR D'ONDES ELECTROMAGNETIQUES

FONCTIONNANT NOTAMMENT DE MANIERE TRIDIMENSIONNELLE.

La présente invention a trait à un dispositif multidéphaseur d'ondes électromagnétiques , dont la fonction essentielle est d'agir sur ces ondes pour diminuer ou supprimer leurs effets potentiellement délétères , et par conséquent constituer une protection pour les utilisateurs de l'invention. Les conséquences exactes de ces ondes dans le corps humain ne sont pas connues avec précision , mais leurs effets mesurables sont tels que l'on suppose qu' elles sont susceptibles d'affecter la santé des personnes qui y sont soumises , notamment en cas d' expositions prolongées ou régulières .

Or, les développements technologiques qui sont la signature du monde actuel vont dans le sens d' une multiplication des sources d' ondes électromagnétiques , et d' un accroissement constant des possibilités d' interaction de celles-ci avec le corps , l' exemple le plus emblématique étant évidemment représenté par les téléphones cellulaires .

Cet exemple est cependant loin d'être isolé , et la cohorte des appareils , dispositifs, outils qui émettent des ondes électromagnétiques et qui font partie de l' entourage quotidien plus ou moins proche de l' individu du 21 ième siècle ne cesse d'augmenter : ordinateurs , tablettes , boîtiers WIFI , fours à micro-ondes , ampoules basse consommation , antennes relais , télévisions , plaques à injection etc..

Pour mémoire , d'après l'Union Internationale des Télécommunications , sept milliards d' abonnements en téléphonie mobile ont été recensés en 2014 dans le monde , c'est-à-dire sensiblement autant que d' habitants sur notre planète ! C'est un chiffre considérable , à mettre en parallèle avec l'estimation actuelle de 40 milliards d' objets connectés en 2020 , lesquels pourront générer un volume de données de plus de 40.000 milliards de Go !

Outre la téléphonie , il est réaliste de penser qu'on va vers une multiplication de tous ces appareillages , et que la question de la gestion de ces ondes en termes de santé publique , ou plutôt en termes de protection , se posera avec de plus en plus d'acuité le temps passant .

Les débats théoriques sont aujourd'hui polarisés sur la question de la nocivité ou de l' innocuité des ondes électromagnétiques , aucune preuve irréfutable ne conduisant les scientifiques à se prononcer dans un sens ou dans l'autre. Pour le moment , personne n'a en effet la capacité de définir le niveau de dangerosité des ondes électromagnétiques , le monde médical étant partagé entre ceux qui estiment qu'un lien de causalité existe entre certains symptômes (migraines vertiges , nausées , insomnies .. ) et les ondes électromagnétiques , alors que d' autres pensent qu'il ne s'agit que de pures spéculations sans fondements vérifiables .

La réalité est cependant que nous y sommes aujourd' hui soumis en permanence , et que cette situation ne peut que devenir de plus en plus prégnante .

Parmi les indicateurs à disposition , qui tentent d'évaluer l'impact des ondes électromagnétiques , l'indice de débit d' absorption spécifique ou DAS marque la quantité d'énergie véhiculée par les ondes radiofréquences reçues par un utilisateur par exemple de téléphone portable , dans les pires conditions d' utilisation . Cet indice est mesuré en utilisant notamment l' élévation de température dans les tissus . Mais il n'existe pas d'études donnant une évaluation précise du risque , ce qui conduit nombre d' intervenants du domaine à préconiser l' application d' un principe de précaution .

A partir de ces réflexions et constats , le déposant a déjà travaillé sur la question de la protection des individus contre les effets des ondes électromagnétiques , et a notamment protégé les résultats de ses premiers travaux , qui apparaissent par exemple dans le document EP 1 929 579.

Le concept qui est à la base de ces travaux réside dans la génération par les ondes électromagnétiques incidentes d' ondes déphasées qui interfèrent avec les ondes incidentes et annihilent leurs effets , Le dispositif physique développé à cet effet comporte des antennes qui rayonnent lorsqu'elles sont dans le champ électromagnétique , les antennes étant prévues pour que les rayons rayonnés interfèrent pour créer des ondes déphasées par rapport aux ondes incidentes en vue du résultat précité . Des configurations à antennes en boucle sont utilisées pour obtenir in fine des rayonnements présentant une valeur de dephasage adéquate .

Le problème est cjue les confiçfurations Jïiontrees dans EP 1 929 579 ne sont plus suffisantes pour faire face à l ' accroissesnent exponentiel de toutes les ondes partout où l' individu se déplace dans l' environnement sociétal actuel , le champ électromagnétique ambiant résultant de sources Multiples et en nombre croissant rapidement.

Les configurations présentées sont trop limitées, elles ne répondent qu' imparfaitement aux nouveaux enjeux techniques poses par ce cjru'il faut bien appeler l'explosion des sources génératrices de champs électromagnétiques , conduisant à la densification d'un brouillard électromgnétique dans lequel nous baignons en permanence .

La présente invention a pour but de proposer des solutions obéissant à des configurations différentes, bien que basées sur le même principe , et aptes a faire face à ladite densification et à ses effets potentiellement délétères pour l' organisme humain . Elle permet en fait de protéger toutes les personnes qui sont dans l' environnement immédiat du dispositif de l' invention et non plus seulement celles qui en étaient le cas échéant équipées . Il y a donc un effet de distance , c'est-à- dire en particulier une portée bien supérieure à celle des solutions proposées jusqu'ici.

A ces effets , mais également en vue d'obtenir bien d' autres avantages qui seront manifestes à la lecture de la suite du texte , le dispositif multidéphaseur d' ondes électromagnétiques , de l' invention, présente comme c'était déjà connu une pluralité de modules de déphasage comprenant chacun au moins deux boucles homothétiques électriquement isolées l'une de l'autre et reliées entre elles par deux éléments de connexion électrique interboucle distincts au niveau d' une première ouverture dans chacune desdites boucles. Il comporte, également classiquement , des modules de déphasage relies électriquement a au moins un autre module de déphasage par deux éléments de connexion intermodule reliant électriquement une boucle de chaque module au niveau d'une seconde ouverture.

Selon l'invention, le dispositif va bien au-delà de ce qui était connu jusqu' ici en ce qu' il est tel que les modules de déphasage sont agences en plusieurs groupes de modules de déphasage , chaque groupe comprenant au moins deux modules de la boucle extérieure de chaque groupe comprenant des moyens de connexion intergroupe constitués d' au moins une paire d' éléments de connexion intergroupe disposée au niveau d'une ouverture dans ladite boucle.

Les groupes ainsi constitués permettent notamment la réalisation d'un agencement global volumique, c' est-à-dire multidimensionnel , mais ils ont également pour avantage de permettre, grâce à cette configuration particulière en groupes, d'augmenter l'efficacité intrinsèque et la portée du dispositif. Le nombre des antennes et leur disposition permettent d' amplifier considérablement le déphasage et assurent un rayonnement à distance iblement supérieur . Compte tenu du nuage dense d'ondes ambiantes, et de la complexité du paysage ondulatoire qui en résulte, l'objectif était de proposer, à partir d'une configuration connue élémentaire, une généralisation configurationnelle qui permette une utilisation bien plus ample et adaptable à des contextes beaucoup plus variés .

Selon une configuration possible, qui optimise encore la configuration de l'invention en relation avec ses objectifs, chaque groupe de modules de déphasage peut comprendre au moins deux sous-groupes de modules de déphasage, chaque sous-groupe étant classiquement constitué de modules interconnectés , avec une alternance régulière de boucles concentriques appartenant successivement à chaque sous-groupe. Dans ce cas, la densité des modules s ' accroît encore et l'efficacité globale du dispositif s'en trouve notoirement améliorée.

De préférence , c' est la boucle extérieure de chaque sous- groupe de modules de déphasage qui peut comprendre des éléments de connexion intergroupe. L' interconnexion des différents groupes s'effectue alors à partir de raccordements électriques effectués depuis la périphérie des ensembles de boucles concentriques constituant les modules interconnectés. Lorsque des boucles appartiennent à plusieurs sous-groupes et sont entrelacées , les boucles périphériques de chaque sous-groupe sont impliquées dans la connexion intergroupe.

En pratique, dans un dispositif selon l'invention, chaque crrouoe est connecté à tous les autres groupes du dispositif La connexion intergroupe peut cependant ^etre directe si les boucles extérieures de chaque groupe sont raccordées , ou indirecte si elles passent par une boucle d'un groupe intermédiaire .

Selon une configuration possible, les modules de déphasage de chaque groupe sont constitués de pistes conductrices tracées sur une face isolante d' un boxtier constituant un volume à plusieurs faces . Il s'agit en l'occurrence d'une structure tridimensionnelle qui traite de manière pluss complète les ondes électromagnétiques environnantes, et augmente les possibilités de gestion du brouillard d' ondes dont il a été question auparavant .

Selon une possibilité, les pistes formants les boucles et elles optimisent ainsi la gestion de l'espace des boîtiers formant l'invention.

Dans une telle configuration volumique , de préférence, des moyens de connexion intergroupe sont disposes sur chaque face au même niveau des arêtes de séparation entre deux faces adjacentes dans lesquelles une connexion entre groupes est réalisée . Il y a ainsi possibilité d'une connexion directe de chaque face aux faces qui lui sont directement adjacentes, simplement lorsque l'objet conf iguré en trois dimensions . Les appareils de l'invention ont fait l' objet de tests qui ont montré tout leur potentiel protecteur de la personne dans un environnement chargé en ondes électromagnétiques . Un appareil dénommé MSAS de la société Biomeridian, qui réalise une évaluation non invasive de la santé énergétique des personnes donne un résultat instantané de la réaction biologique énergétique d'un individu par exemple soumis à des ondes . La différence mesurée est à cet égard extrêmement importante, selon que celui-ci est équipé du dispositif selon l'invention ou non.

Même une capacité de déphasage relativement limitée permet de communiquer une « information » aux cellules , celles du système nerveux en particulier . Cette information «antidote» a destination des cellules permet, via le système nerveux et un mécanisme de bio contrôle qu'il met en oeuvre , d'assurer une bonne protection de l'individu.

Des tests , par exemple avec des téléphones cellulaires , ont été pratiqués sur des sujets des deux sexes d' âges et de poids différents . Quatre types/marques d'appareils téléphoniques portables différents ont de plus été utilisés , de manière à mieux démontrer l' efficacité du dispositif . technologiques ont mis en évidence que les téléphones portables présentent des risques biologiques importants : ils sont à cet égard un bon sujet d' étude pour montrer l' efficacité de l' invention . Du fait de leur puissance intrinsèque et de la proximité avec le corps humain en cours d' utilisation , les ondes puisées des téléphones portables produisent un rayonnement capable d' augmenter la température des tissus biologiques chez leurs utilisateurs . Le DAS , où « Débit d'Absorption Spécifique » de chaque appareil , auquel on a fait référence auparavant , donne d' ailleurs une indication sur la quantité d' énergie transmise au corps humain .

Quand les ondes électromagnétiques arrivent sur l' organisme , une partie de l'onde est réfléchie tandis que l'autre est absorbée , et l' orientation de la pénétration change à chaque interface rencontrée dans le corps humain , par exemple entre deux tissus différents du corps : peau-muscles , muscles- os , os-vaisseaux, etc...En ce qui concerne la tête, « cible » naturelle pour .Los téléphones portalbles après avoir traversé la peau les muscles du visage , les os, les ondes électromaqnétiques pénètrent a plus de 2 cni a l' intérieur du cerveau„

Une partie de l ' énergie electromagnétique absorbée est convertie en chaleur , provoquant une élévation de température du tissu cérébral ι la transformation de 1' énerqie entrant dans les tissus provoque en effet un accroissement d énergie cinétique des molécules qui absorbent les ondes électromagnétiques . Ceci se traduit par une excitation moléculaire avec une oscillation des molécules .bipolaires d'eau et des pinospïiolipides de la membrane , qui constituent la plus grande partie des tissus vivants . Par des analyses thermographiques , on peut mettre en évidence l'action chauffante des champs électromagnétiques (CE. M) d' un téléphone cellulaire sur le visage . L analyse des images montre, par rapport au sujet et à la période témoin , une élévation de température significative , principalement dans la région auriculaire et spécialement après 10 minutes de conversation téléphonique .

Les tests sont réalisés par mesures de courant au niveau du majeur de la main gauche du sujet testé , dans un premier temps sans appareil téléphonique, puis avec un appareil non protégé par le système de l' invention , et enfin avec l' appareil protégé .

Le test de mesure du courant effectué sur chaque sujet montre une valeur moyenne de 50 micro-ampères à vide, c'est-à- dire en l' absence de téléphone . En présence de l' appareil , on s'aperçoit que la conductivité baisse significativement . Si un dispositif de déphasage selon l' invention est utilisé, il y a retour significatif à l' équilibre des courants unitaires . La faible variabilité des observations n'a pas nécessité de faire une étude sur de plus grands échantillons . Parallèlement, des tests de sang ont été effectués, qui montrent aussi l'efficacité du dispositif «le l'invention, sous toutes ses formes . On visualise ainsi avec un microscope électronique un échantillon de sang prélevé sur quelqu'un qui n'a pas été exposé aux ondes électromagnétiques : la distribution dans l'espace et l'état des cellules sanguines considérées comme normales sont observées . On répète la même expérience avec un échantillon de sang d'un individu exposé aux ondes électromagnétiques d'un téléphone cellulaire pendant 5 minutes : on observe que les cellules sanguines s'agglomèrent et que leur membrane externe devient floue. On répète encore la même expérience avec une personne bénéficiant d'un dispositif de l'invention, également pendant 5 minutes : les cellules restent presque normales,, c'est-à-dire très proches dans leur distribution et leur apparence de celles de la première étape de visualisation .

L'invention va à présent être décrite plus en détail, en référence aux figures annexées, pour lesquelles :

la figure 1 montre une représentation de plusieurs groupes avec des modules de déphasage comportant des boucles de configuration d'allure carrée, l'un des groupes étant artificiellement agrandi pour que les détails de configuration des boucles et des modules de déphasage d'un groupe soient mieux re présentés ;

- la figure 2 représente leur structuration tridimensionnelle en cube ;

la figure 3 est une version dotée de plusieurs groupes avec des modules de déphasage comportant des boucles de configuration triangulaire ;

- la figure 4 illustre leur structuration voluiuique en pyramide ;

la figure 5 montre une configuration plane composée de boucles d' allure circulaire ; et

la figure 6 en montre une variante avec des sous- groupes entrelacés . En référence à la figure 1, le dispositif de l'invention dans la forme montrée comprend six groupes 20 , 21 , 22 , 23 , 24 et 25 , le groupe 25 étant artificiellement agrandi pour mieux en montrer les détails mais présentant en réalité les mêmes dimensions que les autres groupes . Chaque groupe 20 , 21, 22 , 23 , 24 et 25 comporte chacun cinq modules de déphasage dotés chacun de deux boucles . Tous les éléments conducteurs formant les boucles 3 , 4 , 5, 6 et modules déphaseurs 1, 2 sont constitués de pistes métalliques , par exemple en cuivre ou alliage cuivreux . Les modules 1, 2 et boucles 3, 4, 5 , 6 montrés en figure 1 ont une configuration sensiblement carrée . Ces boucles 3 , 4, 5, 6 dans les différents modules 1 , 2, ainsi que les modules 1, 2 entre eux sont isolés électriquement l'un de l'autre, à l' exception d' éléments de connexion interboucle et intermodule distincts .

Pour simplifier la description , seuls deux modules de déphasage 1, 2 du groupe 20, comportant chacun deux boucles respectivement 3, 4, 5 , 6 font l' objet de références numériques , le principe étant ensuite généralisable à d' autres boucles et à d' autres modules . Ainsi , dans le module 1 , les deux boucles 3 , 4 sont reliées entre elles par les deux éléments de connexion interboucle distincts 7, 8, au niveau d'une première ouverture

11 dans chacune des boucles 3, 4. Puis , dans le module 2, les deux boucles 5, 6 sont reliées entre elles par les deux éléments de connexion distincts 9 , 10 , au niveau d'une première ouverture

12 dans chacune des boucles 5 , 6. Par ailleurs , les deux modules 1 , 2 sont reliés par deux éléments de connexion intermodule distincts 13, 14. Chacun de ces éléments de connexion intermodule 13 , 14 vient connecter une des boucles 4 du module 1 au niveau d'une deuxième ouverture 15 dans cette boucle 4 , à une des boucles 5 de l'autre module 2 au niveau d ' une deuxième ouverture 16 dans cette boucle 5.

Les modules et les boucles qui les constituent , par exemple les boucles 3 et 4 du module 1, sont dans le même plan , et sont - dans les configurations présentées - sensiblement homothétiques l'une de l' autre . Ce plan est également celui des autres modules de déphasage, et en particulier du module 2 et de ses boucles 5 et 6 qui sont elles aussi sensiblement homothétiques l'une de l'autre. C'est enfin le plan des autres groupes 21 à 25 , au moins dans la configuration préparatoire illustrée en figure 1, avant structuration volumique tridimensionnelle telle qu'elle apparaît en figure 2. Toutes les boucles présentent une identité homothétique dans le plan des groupes , aboutissant à générer des courants électriques de sens inverse dans deux boucles contigues , générant à leur tour des champs électromagnétiques en opposition.

Les connexions intergroupes s'effectuent au niveau de la boucle extérieure 17 de chaque groupe 20 à 25, sous la forme de deux éléments de connexion 18, 19 intergroupe. Ceux-ci sont présents sur tous les côtés de ladite boucle extérieure 17, afin de réaliser une liaison conductrice avec tous les groupes adjacents dans la structure tridimensionnelle projetée, un boîtier {B) en forme de cube, qui est montrée en figure 2.

La configuration suivante, basée sur des triangles structurés ensuite volumiquement en une pyramide , est montrée aux figures 3 et 4. Elle obéit à la même logique de base, c'est- à-dire deux boucles homothétiques formant un module de déphasage, puis des modules de déphasage imbriqués l'un dans l'autre pour former un groupe dont la délimitation, également triangulaire, est réalisée par la boule extérieure 17, laquelle est munie de deux éléments de connexion intergroupe 18, 19. Les groupes 20' , 2l' , 22' , 23' sont ici au nombre de quatre, correspondant aux quatre faces de la pyramide constituant le volume correspondant, telle qu'elle apparaît en figure 4,

Chaque groupe est en l'occurrence placé sur la face triangulaire du boîtier (B' ) de la pyramide tridimensionnelle de la figure 4. Il est à noter qu'il n'est nullement indispensable que les groupes soient systématiquement reliés aux groupes des faces adjacentes, la connexion peut se faire indirectement, les groupes de certaines des faces {de trois faces dans l'exemple de la pyramide) étant alors par exemple reliés au groupe d'une seule et même face de la pyramide. Les mêmes boucles homothétiques constituant des modules de déphasage imbriqués , associés en des groupes 30 , 31 , 32 reliés, apparaissent dans les figures 5 et 6, montrant un autre aspect de la richesse structurelle de l'invention : ainsi, en figure 5, les groupes 30, 31, 32 sont disparates en ce sens qu'ils ne comportent pas le même nombre de modules de déphasage.

Dans la variante de la figure 6 , chaque groupe comporte deux sous-groupes 30, 31, 32 et 40, 41, 42 entrelacés, et les connexions intergroupes s'effectuent alors à partir des boucles 17, 17' extérieures de chaque sous-groupe : les deux boucles extérieures 17, 17' comportent ensemble quatre éléments de connexion 18, 19, 18' , 19' , comme cela est visible sur la figure .

Les exemples illustrés dans les figures ne sont pas exhaustifs de l'invention, qui englobe au contraire toutes les variantes et configurations de fonues géométriques , par exemple polygonales , différentes . De même, des associations de caracteristiques apparaissant dans ces figures peuvent être réalisées : utilisation de sous-groupes dans au moins certains groupes, groupes avec des nombres de modules de déphasage différents etc.