Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
NOISE ATTENUATOR FOR A HYDRAULIC FLUID PIPE, ITEM COMPRISING THIS ATTENUATOR, PIPE COMPRISING THIS ITEM AND METHOD OF ASSEMBLY
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2008/007036
Kind Code:
A3
Abstract:
This noise attenuator (16) for a hydraulic fluid pipe (10) is made of a material porous to the fluid intended to flow through the noise attenuator (16). More specifically, the material is a synthetic material. As a preference, the synthetic material is porous polytetrafluoroethylene.

Inventors:
BONNEAU, Eric (1 Chemin des Sables, Saint Romain De Jalionas, F-38460, FR)
NOWAK, Eric (19 rue Brullet, Nogent Sur Marne, F-94130, FR)
CHAON, Régis (Grande rue, Noidant Le Rocheux, F-52200, FR)
Application Number:
FR2007/051662
Publication Date:
February 28, 2008
Filing Date:
July 13, 2007
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
COMPAGNIE PLASTIC OMNIUM (19 avenue Jules Carteret, Lyon, F-69007, FR)
BONNEAU, Eric (1 Chemin des Sables, Saint Romain De Jalionas, F-38460, FR)
NOWAK, Eric (19 rue Brullet, Nogent Sur Marne, F-94130, FR)
CHAON, Régis (Grande rue, Noidant Le Rocheux, F-52200, FR)
International Classes:
F16L55/04; F16L33/00; F16L37/04; F16L37/098; F16L55/033
Foreign References:
GB1466183A1977-03-02
EP0724110A11996-07-31
US6119728A2000-09-19
DE19910100A12000-09-14
DE4308367A11994-09-22
FR2726884A11996-05-15
EP1486717A12004-12-15
US4275907A1981-06-30
US4991882A1991-02-12
Attorney, Agent or Firm:
CABINET LHERMET LA BIGNE & REMY (REMY Vincent, 11 boulevard de Sébastopol, Paris, F-75001, FR)
Download PDF:
Claims:

REVENDICATIONS

1. Atténuateur de bruit (16) pour conduite (10) de fluide hydraulique, caractérisé en ce qu'il est réalisé en un matériau poreux au fluide destiné à circuler dans l'atténuateur de bruit (16).

2. Atténuateur de bruit (16) selon la revendication 1 , dans lequel le matériau poreux a une densité comprise entre 1.5 et 2.15.

3. Atténuateur de bruit (16) selon la revendication 1 ou 2, dans lequel le matériau est un matériau synthétique. 4. Atténuateur de bruit (16) selon la revendication 3, dans lequel le matériau synthétique est du polytétrafluoroéthylène (PTFE) poreux.

5. Article (14) comprenant un atténuateur de bruit (16) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce qu'il comprend un organe (18) de raccordement à une tubulure (22) comportant une portion (23) à rétrécissement de section dans le sens allant de l'atténuateur vers la tubulure, l'organe comportant un embout (20) raccordé à l'atténuateur de bruit (16) et une cloche (24) à expansion radiale destinée à être encliquetée sur la portion (23) à rétrécissement de section de la tubulure (22).

6. Article (14) selon la revendication 5, dans lequel la cloche à expansion radiale (24) comprend une jupe tubulaire (26) comportant des fentes axiales d'extrémité (30) facilitant son expansion radiale élastique.

7. Article (14) selon la revendication 5 ou 6, dans lequel l'organe de raccordement (18) comprend une surface externe conformée pour l'emmanchement d'un tuyau flexible (12) et, sur cette surface externe, des moyens (25) de retenue axiale du tuyau flexible (12). 8. Article (14) selon l'une quelconque des revendications 5 à 7, la tubulure (22) ayant une section interne de passage du fluide, dans lequel l'organe de raccordement (18) comprend un canal (31 ) d'adaptation de section ayant une section variant progressivement de la section de passage du fluide dans l'embout (20) à la section de passage du fluide dans la cloche à expansion radiale (24). 9. Article (14) selon l'une quelconque des revendications 5 à 8, dans lequel l'embout (20) est cannelé pour son raccordement à l'atténuateur de bruit (16).

10. Conduite de fluide hydraulique (10) comprenant un article (14) selon l'une quelconque des revendications 5 à 9 et un tuyau flexible (12), la conduite (10) étant destinée à être raccordée à une tubulure (22) comportant une portion (23) à rétrécissement de section dans le sens allant de l'atténuateur (16) vers la tubulure (22),

ce raccordement se produisant par encliquetage de la cloche à expansion radiale (24) sur la portion à rétrécissement de section (23) de la tubulure (22).

1 1. Conduite (10) selon la revendication 10, comprenant une douille externe (32) de blocage du tuyau flexible (12) sur la tubulure (22), la douille externe (32) étant apte à être sertie autour du tuyau flexible (12).

12. Procédé d'assemblage d'une conduite (10) de fluide hydraulique selon la revendication 10 ou 11 à une tubulure (22) comportant une portion (23) à rétrécissement de section dans le sens allant de l'atténuateur (16) vers la tubulure (22), caractérisé en ce qu'il comprend les étapes suivantes : - raccordement de l'organe de raccordement (18) de l'article (14) à la tubulure (22) par encliquetage de la cloche à expansion radiale (24) sur la portion à rétrécissement de section (23) de la tubulure (22), emmanchement autour du tuyau flexible (12) de l'article (14) et de la tubulure (22).

13. Procédé d'assemblage selon la revendication 12, comprenant en outre une étape de blocage du tuyau flexible (12) sur la tubulure (22) par sertissage d'une douille externe (32) autour du tuyau flexible (12).

Description:

Atténuateur de bruit pour conduite de fluide hydraulique, article comprenant cet atténuateur, conduite comprenant cet article et procédé d'assemblage.

La présente invention concerne un atténuateur de bruit pour conduite de fluide hydraulique, un article comprenant cet atténuateur, une conduite comprenant cet article et un procédé d'assemblage.

Elle s'applique plus particulièrement à un atténuateur de bruit pour conduite hydraulique d'un véhicule automobile. Par exemple, la conduite est raccordée à une pompe à huile d'une transmission automatique du véhicule automobile, cette pompe fournissant la pression hydraulique nécessaire à un changement de vitesse.

On sait que les vibrations de la pompe et les variations de pression de l'huile génèrent dans la conduite un bruit de fonctionnement qui peut être transmis jusqu'à l'intérieur de l'habitacle du véhicule automobile.

Il est connu que l'on peut limiter ce phénomène en réalisant la conduite en deux tuyaux : un tuyau externe étanche au fluide et un tuyau interne dans lequel l'huile sous pression circule tout en pouvant s'infiltrer dans l'espace tubulaire compris entre les deux tuyaux. Le tuyau interne, appelé atténuateur, peut être constitué par un flexible réalisé en un matériau synthétique ou métallique, comprenant de petits perçages permettant le passage du fluide circulant dans l'atténuateur.

Selon une autre forme de réalisation connue, l'atténuateur de bruit est réalisé en un matériau métallique et comprend deux enroulements hélicoïdaux superposés, entre lesquels le fluide hydraulique peut s'infiltrer.

Sous ses deux formes connues, l'atténuateur de bruit est donc relativement complexe à fabriquer.

L'invention a notamment pour but de proposer un atténuateur de bruit dont la fabrication soit simplifiée. A cet effet, l'invention a pour objet un atténuateur de bruit pour conduite de fluide hydraulique, caractérisé en ce qu'il est réalisé en un matériau poreux au fluide destiné à circuler dans l'atténuateur de bruit.

On entend par poreux à un fluide, dans la présente description, un matériau ayant une structure présentant, entre ses molécules, des interstices naturels permettant le passage du fluide.

Ainsi, le fluide circulant dans l'atténuateur selon l'invention s'infiltre par les interstices naturels de la structure du matériau poreux.

Il n'est donc pas nécessaire de procéder à des perçages, ni de recourir à un enroulement hélicoïdal métallique.

De préférence, afin d'éviter les risques de corrosion, le matériau poreux est un matériau synthétique poreux. De préférence, le matériau a une densité comprise entre 1.5 et 2.15. Par exemple, le matériau synthétique est du polytétrafluoroéthylène (PTFE) poreux.

L'atténuateur de bruit est généralement raccordé directement à une tubulure de refoulement d'une pompe hydraulique, afin d'en atténuer le bruit de fonctionnement.

A cet effet, l'invention a encore pour objet un article comprenant un atténuateur de bruit tel que décrit ci-dessus, caractérisé en ce qu'il comprend un organe de raccordement à une tubulure comportant une portion à rétrécissement de section dans le sens allant de l'atténuateur vers la tubulure, l'organe comportant un embout raccordé à l'atténuateur de bruit et une cloche à expansion radiale destinée à être encliquetée sur la portion à rétrécissement de section de la tubulure. De préférence, la cloche à expansion radiale comprend une jupe tubulaire comportant des fentes axiales d'extrémité facilitant son expansion radiale élastique.

Un article selon l'invention peut en outre comporter l'une ou plusieurs des caractéristiques selon lesquelles : l'organe de raccordement comprend une surface externe conformée pour l'emmanchement d'un tuyau flexible et, sur cette surface externe, des moyens de retenue axiale du tuyau flexible ; la tubulure ayant une section interne de passage du fluide, l'organe de raccordement comprend un canal d'adaptation de section ayant une section variant progressivement de la section de passage du fluide dans l'embout à la section de passage du fluide dans la cloche à expansion radiale ; l'embout est cannelé pour son raccordement à l'atténuateur de bruit. L'invention a encore pour objet une conduite de fluide hydraulique comprenant un article tel que décrit ci-dessus et un tuyau flexible, la conduite étant destinée à être raccordée à une tubulure comportant une portion à rétrécissement de section dans le sens allant de l'atténuateur vers la tubulure, ce raccordement se produisant par encliquetage de la cloche à expansion radiale sur la portion à rétrécissement de section de la tubulure.

Une conduite selon l'invention peut en outre comporter une douille externe de blocage du tuyau flexible sur la tubulure, la douille externe étant apte à être sertie autour du tuyau flexible.

L'invention a encore pour objet un procédé d'assemblage d'une conduite de fluide hydraulique telle que décrite ci-dessus à une tubulure comportant une portion de rétrécissement de section dans le sens allant de l'atténuateur vers la tubulure, caractérisé en ce qu'il comprend les étapes suivantes : - raccordement de l'organe de raccordement de l'article à la tubulure par encliquetage de la cloche à expansion radiale sur la portion à rétrécissement de section de la tubulure, emmanchement du tuyau flexible autour de l'article et de la tubulure. Un procédé d'assemblage selon l'invention peut en outre comporter une étape de blocage du tuyau flexible sur la tubulure par sertissage d'une douille externe autour du tuyau flexible.

L'invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui va suivre, donnée uniquement à titre d'exemple et faite en se référant aux dessins dans lesquels : la figure 1 est une vue en coupe d'une conduite de fluide hydraulique pour véhicule automobile selon l'invention ; les figures 2 et 3 sont des vues en perspective d'un organe de raccordement selon l'invention ; la figure 4 est une vue en coupe de l'organe de raccordement des figures 2 et 3. On a représenté, sur la figure 1 , une conduite de fluide hydraulique pour véhicule automobile. Cette conduite est désignée par la référence générale 10.

La conduite 10 comprend un tuyau flexible 12 réalisé en un matériau élastomère, par exemple en caoutchouc.

La conduite 10 comprend aussi un article 14 incluant un atténuateur de bruit 16 et un organe de raccordement 18.

Dans cet exemple, l'atténuateur de bruit 16 est constitué par un élément tubulaire flexible qui est réalisé en un matériau poreux au fluide hydraulique destiné à circuler dans la conduite. Le matériau poreux est, par exemple, du polytétrafluoroéthylène (PTFE) poreux. On entend par poreux au fluide hydraulique, un matériau ayant une structure présentant, entre ses molécules, des interstices naturels par lesquels le fluide hydraulique peut s'infiltrer.

Le matériau poreux de l'atténuateur de bruit 16 est notamment caractérisé par sa densité. Des essais expérimentaux ont révélé que cette grandeur physique est étroitement liée aux propriétés poreuses du matériau, notamment à sa perméabilité mais aussi au nombre et à la dimension de ses pores.

-A-

Ces essais ont par ailleurs révélé que la densité du matériau poreux doit être comprise de préférence entre 1 ,5 et 2.15, afin d'obtenir un atténuateur de bruit ayant des propriétés de rigidité et de porosité optimales pour son application en tant qu'atténuateur de bruit. En effet, un atténuateur de bruit réalisé dans un matériau poreux ayant une densité relativement faible, par exemple inférieure à 1.5, présente une souplesse relativement importante. Du fait de cette souplesse importante, l'atténuateur est susceptible de se déformer sous l'effet de la pression. De telles déformations peuvent être notamment à l'origine d'un décalage fréquentiel des fréquences d'atténuation du bruit de l'atténuateur. Par ailleurs, un atténuateur de bruit réalisé dans un matériau poreux ayant une densité relativement élevée, par exemple supérieure à 2.15, a des propriétés de porosité proches de celles d'un atténuateur de bruit classique réalisé dans un matériau non poreux. Avec une densité supérieure à 2.15, du fait de cette relativement faible porosité, l'atténuateur de bruit n'est plus suffisamment efficace en terme d'atténuation du bruit. En revanche, pour des valeurs de densité comprises entre 1.5 et 2.15 du matériau poreux, l'atténuateur de bruit présente des propriétés de rigidité et de porosité optimales.

Eventuellement, afin d'améliorer l'atténuation de l'amplitude du bruit à une fréquence prédéterminée, l'atténuateur peut comporter en outre des perçages réalisés dans l'élément tubulaire. Ces perçages ont des dimensions, formes et positions sur l'élément tubulaire choisies de manière à permettre l'atténuation de l'amplitude du bruit à cette fréquence prédéterminée.

L'organe de raccordement 18 est raccordé à l'atténuateur de bruit 16 par un embout cannelé 20 qui s'insère dans le canal interne de l'atténuateur de bruit 16. On voit, sur la figure 1 , que cette insertion provoque l'élargissement de l'atténuateur de bruit, de manière que la section du canal interne de l'atténuateur de bruit corresponde sensiblement à celle du canal interne de l'embout.

La conduite 10 est destinée à être raccordée à une tubulure 22. Dans cet exemple, la tubulure 22 est rigide et est réalisée par exemple en un alliage comprenant essentiellement de l'acier. Par exemple, la tubulure rigide 22 est une sortie de refoulement du fluide hydraulique d'une pompe hydraulique (non représentée) du véhicule automobile.

La tubulure 22 comporte une portion 23 à rétrécissement de section dans le sens allant de l'atténuateur vers la tubulure.

L'organe de raccordement 18 comprend, dans l'alignement de l'embout 20, une cloche 24 à expansion radiale destinée à être encliquetée sur la portion 23 à rétrécissement de section de la tubulure rigide.

La cloche à expansion radiale 24 comprend une jupe tubulaire fendue à son extrémité par des fentes axiales 30 de sorte que la jupe tubulaire 26 est dilatable élastiquement. Dans l'exemple décrit, la jupe tubulaire 26 se divise en quatre portions 28A, 28B, 28C, 28D. L'intérieur de la cloche 24 délimite un volume complémentaire au volume externe de la portion 23 de la tubulure, avec notamment une surépaisseur interne 29A, 29B, 29C, 29D à chaque extrémité des portions 28A, 28B, 28C, 28D, surépaisseur qui est destinée à épouser le rétrécissement de section de la tubulure.

Optionnellement, afin de permettre un écoulement régulier du fluide hydraulique entre la tubulure rigide 22 et l'atténuateur de bruit 16, l'organe de raccordement 18 comporte, entre la cloche à expansion radiale 24 et l'embout 20, un canal d'adaptation de section 31 (représenté uniquement sur la coupe de la figure 1 ayant une section variant progressivement de la section de passage du fluide dans l'embout 20 à la section de passage du fluide dans la cloche à expansion radiale 24. En d'autres termes, dans l'exemple décrit, le canal d'adaptation 31 a une section qui diminue continûment de la section interne de la tubulure 22 à la section interne de l'embout 20.

Afin de bloquer le tuyau flexible 12 autour de la tubulure rigide 22, la cloche à expansion radiale 24 peut comporter, sur sa face externe, au moins un élément en saillie 25 formant des moyens de retenue axiale du tuyau flexible. Afin de bloquer le tuyau flexible 12 sur la tubulure 22, la conduite 10 comprend une douille externe 32 de blocage du tuyau 12, la douille externe 32 étant fixée par exemple par sertissage autour du tuyau flexible 12 et de la tubulure.

On va maintenant décrire les principales étapes d'un procédé d'assemblage d'une conduite de fluide hydraulique 10 et d'une tubulure rigide 22. On part de l'article 14 constitué par l'organe de raccordement 18 raccordé par son embout 20 à l'atténuateur de bruit 16.

Dans un premier temps, on raccorde l'organe de raccordement 18 à la tubulure 22 par encliquetage de la cloche à expansion radiale 24 sur la portion 23 de la tubulure 22.

Puis, dans un deuxième temps, on emmanche le tuyau flexible 12 autour de l'article 14 et de la tubulure rigide 22 raccordés entre eux.

Grâce à l'élément 25 ménagé en saillie sur la cloche à expansion radiale 24, le tuyau flexible 12 est retenu axialement autour de l'article 20 et de la tubulure rigide 22. Réciproquement, le tuyau flexible 12 empêche l'expansion radiale de la cloche 24.

Eventuellement, on bloque le tuyau flexible 12 sur la tubulure 22 par sertissage d'une douille externe 32 autour du tuyau flexible 12.

On voit que, grâce à l'organe de raccordement 18, le raccordement de la conduite 10 sur la tubulure 22 de la pompe est facilité, car au plus une seule opération de sertissage est requise.

Il est bien entendu que le mode de réalisation qui vient d'être décrit ne présente aucun caractère limitatif.