Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
OPTOELECTRONIC CIRCUIT WITH LIGHT-EMITTING DIODES
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/060659
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an optoelectronic circuit (20) intended to receive a variable voltage (VALIM) containing an alternation of increasing and decreasing phases, the optoelectronic circuit comprising: a plurality of light-emitting diodes (Di) mounted in series; a node (A3) linked to each light-emitting diode (Di), from among at least some of the light-emitting diodes of the plurality of light-emitting diodes, by a conduction circuit (SWi) whose electrical conductance varies as a function of a control signal (Si); a modulation circuit (27) adapted for providing a first pulse width modulated binary signal (PWM) on the basis of the comparison of the voltage (VSOURCE) at said node with at least one first voltage threshold (VREF); and a control circuit (28) adapted for providing the control signals on the basis of the first binary signal.

Inventors:
GRAS, David (1 Allée de Champagne, Echirolles, 38130, FR)
DELSALLE, David (8 Rue Simone de Beauvoir, Saint Martin D'Heres, 38400, FR)
Application Number:
FR2016/052608
Publication Date:
April 13, 2017
Filing Date:
October 07, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
EASII IC (90 Avenue Léon Blum, Grenoble, 38000, FR)
International Classes:
H05B33/08
Foreign References:
US20130026935A12013-01-31
US20150115819A12015-04-30
US20100308739A12010-12-09
Attorney, Agent or Firm:
CABINET BEAUMONT (1 Rue Champollion, Grenoble, 38000, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Circuit optoélectronique (20) destiné à recevoir une tension variable (VR IM) contenant une alternance de phases croissantes et décroissantes, le circuit optoélectronique comprenant :

une pluralité de diodes électroluminescentes (D-j_) montées en série ;

un noeud (A3) relié à chaque diode électroluminescente (D-j_) , parmi au moins certaines diodes électroluminescentes de la pluralité de diodes électroluminescentes, par un circuit de conduction (SW-j_) dont la conductance électrique varie en fonction d'un signal de commande (Sj_) ;

un circuit de modulation (27) adapté à fournir un premier signal binaire (PWM) modulé en largeur d'impulsions à partir de la comparaison de la tension ( gouRCE) audit noeud à au moins un premier seuil de tension (V^p) ; et

un circuit de commande (28) adapté à fournir les signaux de commande à partir du premier signal binaire.

2. Circuit optoélectronique selon la revendication 1, dans lequel le circuit de modulation (27) est un circuit synchrone .

3. Circuit optoélectronique selon la revendication 2, dans lequel le circuit de modulation (27) comprend :

un premier comparateur (30) adapté à comparer la tension (VgouRCE) audit noeud au premier seuil de tension ( ^p) et à fournir un deuxième signal binaire (UP) dont l'état dépend du signe de la comparaison ; et

un élément de mémorisation (32) adapté à échantillonner le deuxième signal binaire à la cadence d'un signal d'horloge (CLK) , le premier signal binaire correspondant au deuxième signal binaire échantillonné.

4. Circuit optoélectronique selon la revendication 2, dans lequel le circuit de modulation (27) comprend : un amplificateur (33) adapté à amplifier la différence entre la tension ( soURCE) audit noeud et le premier seuil de tension (V^gp) ; et

un deuxième comparateur (34) adapté à comparer la différence amplifiée (DIFF) à un signal triangulaire périodique (SAW) et à fournir le premier signal binaire (PWM) dont l'état dépend du signe de la comparaison.

5. Circuit optoélectronique selon la revendication 1, dans lequel le circuit de modulation (27) est un circuit asynchrone.

6. Circuit optoélectronique selon la revendication 5, dans lequel le circuit de modulation (27) comprend un comparateur à hystérésis (40) .

7. Circuit optoélectronique selon la revendication 5, dans lequel le circuit de modulation (27) comprend :

un troisième comparateur (41) adapté à comparer la tension (^SOURCE) audit noeud au premier seuil de tension

(VDOWN)

un quatrième comparateur (43) adapté à comparer la tension ( soURCE) audit noeud à un deuxième seuil de tension (VUP) ; et

un verrou logique asynchrone (42) relié aux troisième et quatrième comparateurs et fournissant le premier signal binaire (PWM) .

8. Circuit optoélectronique selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, dans lequel le circuit de commande (28) comprend, pour chaque circuit de conduction (SW-j_) , un condensateur (44-j_) relié au circuit de conduction, un circuit (45j_) de charge du condensateur commandé à partir du premier signal binaire (PWM) et un circuit de décharge (47-j_) du condensateur commandé à partir du premier signal binaire complémenté (PWMb) .

9. Circuit optoélectronique selon la revendication 8, dans lequel les vitesses de charge des condensateurs (44 -j_) par les circuits de charge (45j_) sont différentes et les vitesses de décharge des condensateurs par les circuits de décharge (47j_) sont différentes .

10. Circuit optoélectronique selon la revendication 8 ou 9, dans lequel le circuit de commande (28) est adapté à augmenter temporairement les vitesses de charge des condensateurs (44j_) ou les vitesses de décharge des condensateurs (44j_) .

11. Circuit optoélectronique selon la revendication 10, dans lequel le circuit de commande (28) est adapté à réaliser ladite augmentation des vitesses de charge des condensateurs (44j_) ou les vitesses de décharge des condensateurs de façon graduelle.

12. Circuit optoélectronique selon l'une quelconque des revendications 3 ou 4 et selon l'une quelconque des revendications 8 à 11, dans lequel le circuit de commande (28) est adapté à augmenter temporairement la fréquence du signal d'horloge (CLK) ou du signal triangulaire périodique (SAW) .

13. Circuit optoélectronique selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, dans lequel le circuit de commande (28) comprend un automate fini (74) .

14. Circuit optoélectronique selon la revendication 13, dans lequel l'automate fini (74) est adapté à commander la fourniture de chaque signal de commande (Sj_) égal à une valeur maximale, à une valeur minimale ou au premier signal binaire non filtré ou filtré (PWM ;PWMF) .

15. Circuit optoélectronique selon la revendication 14, dans lequel l'automate fini (74) est adapté à commander la fourniture d'un seul des signaux de commande (Sj_) , à un instant donné, égal au premier signal binaire non filtré ou filtré (PWM ; PWMF) .

16. Circuit optoélectronique selon la revendication 14 ou 15, dans lequel l'automate fini (74) est adapté à commander la fourniture dudit signal de commande (Sj_) ou desdits signaux de commande au premier signal binaire (PWM ; PWMF) filtré par un filtrage passe-bas et dans lequel le circuit de commande (28) est adapté à augmenter temporairement la fréquence de coupure du filtrage passe-bas.

17. Circuit optoélectronique selon l'une quelconque des revendications 13 à 16, dans lequel l'automate fini (74) comprend un premier compteur temporel, dans lequel l'automate fini est adapté à faire fonctionner le premier compteur tant que le premier signal binaire (PWM) est dans un premier état, dans lequel l'automate fini comprend un deuxième compteur temporel et dans lequel 1 ' automate fini est adapté à faire fonctionner le deuxième compteur tant que le premier signal binaire est dans un deuxième état .

18. Circuit optoélectronique selon la revendication 17, dans lequel l'automate fini (74) est adapté, lors de chaque phase croissante ou décroissante, à changer le signal de commande (Sj_) parmi les signaux de commande qui est égal au premier signal binaire (PWM) chaque fois que le premier compteur dépasse un premier seuil et/ou chaque fois que le deuxième compteur dépasse un deuxième seuil.

19. Circuit optoélectronique selon l'une quelconque des revendications 1 à 17, dans lequel chaque circuit de conduction (SW-j_) comprend un transistor à effet de champ à grille métal- oxyde .

Description:
CIRCUIT OPTOELECTRONIQUE A DIODES ELECTROLUMINESCENTES

La présente demande de brevet revendique la priorité de la demande de brevet français FR15/59616 qui sera considérée comme faisant partie intégrante de la présente description.

Domaine

La présente description concerne un circuit opto ¬ électronique, notamment un circuit optoélectronique comprenant des diodes électroluminescentes.

Exposé de 1 ' art antérieur

Il est souhaitable de pouvoir alimenter un circuit optoélectronique comprenant des diodes électroluminescentes avec une tension alternative, notamment une tension sinusoïdale, par exemple la tension du secteur.

La figure 1 représente un exemple de circuit optoélectronique 10 comprenant des bornes d'entrée IN ] _ et I¾ entre lesquelles est appliquée une tension alternative V j ^. Le circuit optoélectronique 10 comprend, en outre, un circuit redresseur 12 comportant un pont de diodes 14, recevant la tension VJ et fournissant une tension V^LIM redressée qui alimente des diodes électroluminescentes 16, par exemple montées en série avec une résistance 15. On appelle I^LIM ^ e courant traversant les diodes électroluminescentes 16. La figure 2 est un chronogramme de la tension d'alimentation V^LIM et du courant d'alimentation I^LIM pour un exemple dans lequel la tension alternative V j ^ correspond à une tension sinusoïdale. Lorsque la tension V^J est supérieure à la somme des tensions de seuil des diodes électroluminescentes 16, les diodes électroluminescentes 16 deviennent passantes. Le courant d'alimentation I^LIM suit alors la tension d'alimentation V " ALIM- Il y a donc une alternance de phases OFF d'absence d'émission de lumière et de phases ON d'émission de lumière.

Un inconvénient est que tant que la tension V^LIM est inférieure à la somme des tensions de seuil des diodes électroluminescentes 16, aucune lumière n'est émise par le circuit optoélectronique 10. Un observateur peut percevoir cette absence d'émission de lumière lorsque la durée de chaque phase OFF d'absence d'émission de lumière entre deux phases ON d'émission de lumière est trop importante. Une possibilité pour augmenter la durée de chaque phase ON est de diminuer le nombre de diodes électroluminescentes 16. Un inconvénient est alors que la puissance électrique perdue dans la résistance est importante.

La publication US 2012/0056559 décrit un circuit optoélectronique dans lequel le nombre de diodes électro ¬ luminescentes recevant la tension d' alimentation V^J augmente progressivement lors d'une phase de croissance de la tension d'alimentation et diminue progressivement lors d'une phase de décroissance de la tension d'alimentation. Ceci est réalisé par un circuit de commutation adapté à court-circuiter un nombre plus ou moins important de diodes électroluminescentes en fonction de l'évolution de la tension ^J - Ceci permet de réduire la durée de chaque phase d'absence d'émission de lumière.

Un inconvénient du circuit optoélectronique décrit dans la publication US 2012/0056559 est que le courant d'alimentation des diodes électroluminescentes ne varie pas de façon continue, c'est-à-dire qu'il y a de brusques interruptions de circulation du courant au cours de la variation de la tension. Ceci entraîne des variations dans le temps de l'intensité lumineuse fournie par les diodes électroluminescentes qui peuvent être perçues par un observateur. Ceci entraîne, en outre, une dégradation du taux de distorsion harmonique du courant alimentant les diodes électro ¬ luminescentes du circuit optoélectronique.

Résumé

Un objet d'un mode de réalisation est de pallier tout ou partie des inconvénients des circuits optoélectroniques décrits précédemment .

Un autre objet d'un mode de réalisation est de réduire la durée des phases d'absence d'émission de lumière par le circuit optoélectronique .

Un autre objet d'un mode de réalisation est que le courant alimentant les diodes électroluminescentes varie de façon sensiblement continue.

Un autre objet d'un mode de réalisation est que le courant alimentant les diodes électroluminescentes puisse être contrôlé de manière continue par un circuit extérieur au circuit optoélectronique .

Ainsi, un mode de réalisation prévoit un circuit optoélectronique destiné à recevoir une tension variable contenant une alternance de phases croissantes et décroissantes, le circuit optoélectronique comprenant :

une pluralité de diodes électroluminescentes montées en série ;

un noeud relié à chaque diode électroluminescente, parmi au moins certaines diodes électroluminescentes de la pluralité de diodes électroluminescentes, par un circuit de conduction dont la conductance électrique varie en fonction d'un signal de commande ;

un circuit de modulation adapté à fournir un premier signal binaire modulé en largeur d'impulsions à partir de la comparaison de la tension audit noeud à au moins un premier seuil de tension ; et

un circuit de commande adapté à fournir les signaux de commande à partir du premier signal binaire. Selon un mode de réalisation, le circuit de modulation est un circuit synchrone.

Selon un mode de réalisation, le circuit de modulation comprend :

un premier comparateur adapté à comparer la tension audit noeud au premier seuil de tension et à fournir un deuxième signal binaire dont l'état dépend du signe de la comparaison ; et un élément de mémorisation adapté à échantillonner le deuxième signal binaire à la cadence d'un signal d'horloge, le premier signal binaire correspondant au deuxième signal binaire échantillonné .

Selon un mode de réalisation, le circuit de modulation comprend :

un amplificateur adapté à amplifier la différence entre la tension audit noeud et le premier seuil de tension ; et

un deuxième comparateur adapté à comparer la différence amplifiée à un signal triangulaire périodique et à fournir le premier signal binaire dont l'état dépend du signe de la comparaison.

Selon un mode de réalisation, le circuit de modulation est un circuit asynchrone.

Selon un mode de réalisation, le circuit de modulation comprend un comparateur à hystérésis.

Selon un mode de réalisation, le circuit de modulation comprend :

un troisième comparateur adapté à comparer la tension audit noeud au premier seuil de tension ;

un quatrième comparateur adapté à comparer la tension audit noeud à un deuxième seuil de tension ; et

un verrou logique asynchrone relié aux troisième et quatrième comparateurs et fournissant le premier signal binaire.

Selon un mode de réalisation, le circuit de commande comprend, pour chaque circuit de conduction, un condensateur relié au circuit de conduction, un circuit de charge du condensateur commandé à partir du premier signal binaire et un circuit de décharge du condensateur commandé à partir du premier signal binaire complémenté.

Selon un mode de réalisation, les vitesses de charge des condensateurs par les circuits de charge sont différentes et les vitesses de décharge des condensateurs par les circuits de décharge sont différentes.

Selon un mode de réalisation, le circuit de commande est adapté à augmenter temporairement les vitesses de charge des condensateurs ou les vitesses de décharge des condensateurs.

Selon un mode de réalisation, le circuit de commande est adapté à réaliser ladite augmentation des vitesses de charge des condensateurs ou les vitesses de décharge des condensateurs de façon graduelle.

Selon un mode de réalisation, le circuit de commande est adapté à augmenter temporairement la fréquence du signal d'horloge ou du signal triangulaire périodique.

Selon un mode de réalisation, le circuit de commande comprend un automate fini .

Selon un mode de réalisation, l'automate fini est adapté à commander la fourniture de chaque signal de commande égal à une valeur maximale, à une valeur minimale ou au premier signal binaire non filtré ou filtré.

Selon un mode de réalisation, l'automate fini est adapté à commander la fourniture d'un seul des signaux de commande, à un instant donné, égal au premier signal binaire non filtré ou filtré .

Selon un mode de réalisation, l'automate fini est adapté à commander la fourniture dudit signal de commande ou desdits signaux de commande au premier signal binaire filtré par un filtrage passe-bas et le circuit de commande est adapté à augmenter temporairement la fréquence de coupure du filtrage passe-bas .

Selon un mode de réalisation, l'automate fini comprend un premier compteur temporel. L'automate fini est adapté à faire fonctionner le premier compteur tant que le premier signal binaire est dans un premier état. L'automate fini comprend un deuxième compteur temporel et l'automate fini est adapté à faire fonctionner le deuxième compteur tant que le premier signal binaire est dans un deuxième état.

Selon un mode de réalisation, l'automate fini est adapté, lors de chaque phase croissante ou décroissante, à changer le signal de commande parmi les signaux de commande qui est égal au premier signal binaire chaque fois que le premier compteur dépasse un premier seuil et/ou chaque fois que le deuxième compteur dépasse un deuxième seuil.

Selon un mode de réalisation, chaque circuit de conduction comprend un transistor à effet de champ à grille métal- oxyde .

Brève description des dessins

Ces caractéristiques et avantages, ainsi que d'autres, seront exposés en détail dans la description suivante de modes de réalisation particuliers faite à titre non limitatif en relation avec les figures jointes parmi lesquelles :

la figure 1, décrite précédemment, est un schéma électrique d'un exemple d'un circuit optoélectronique comprenant des diodes électroluminescentes ;

la figure 2, décrite précédemment, est un chronogramme de la tension et du courant d'alimentation des diodes électroluminescentes du circuit optoélectronique de la figure 1 ;

la figure 3 représente un schéma électrique d'un mode de réalisation d'un circuit optoélectronique comprenant des diodes électroluminescentes ;

les figures 4 à 7 représentent des schémas électriques plus détaillés de modes de réalisation du circuit de modulation de largeur d'impulsions du circuit optoélectronique représenté en figure 3 ;

la figure 8 représente un schéma électrique plus détaillé d'un mode de réalisation du circuit de commande du circuit optoélectronique représenté en figure 3 ; la figure 9 représente un diagramme de fonctionnement d'un procédé de commande d'un autre mode de réalisation du circuit optoélectronique ;

la figure 10 représente un schéma électrique plus détaillé d'un autre mode de réalisation du circuit de commande du circuit optoélectronique représenté en figure 3 ;

la figure 11 représente un diagramme de fonctionnement d'un mode de réalisation d'un procédé de commande du circuit optoélectronique représenté en figure 3 pour le mode de réalisation du circuit de commande représenté en figures 10 ; et les figures 12, 13 et 14 représentent des chronogrammes de puissances, tensions et courants du circuit optoélectronique de la figure 3.

Description détaillée

Par souci de clarté, de mêmes éléments ont été désignés par de mêmes références aux différentes figures et, de plus, les diverses figures ne sont pas tracées à l'échelle. Sauf précision contraire, les expressions "approximativement", "sensiblement", et "de l'ordre de" signifient à 10 % près, de préférence à 5 % près. De plus, on appelle "signal binaire" un signal qui alterne entre un premier état constant, par exemple un état bas, noté "0", et un deuxième état constant, par exemple un état haut, noté "1". Les états haut et bas de signaux binaires différents d'un même circuit électronique peuvent être différents. En pratique, les signaux binaires peuvent correspondre à des tensions ou à des courants qui peuvent ne pas être parfaitement constants à l'état haut ou bas. Par ailleurs, dans la présente description, on utilise le terme "connecté" pour désigner une liaison électrique directe, sans composant électronique intermédiaire, par exemple au moyen d'une piste conductrice, et le terme "couplé" ou le terme

"relié", pour désigner soit une liaison électrique directe (signifiant alors "connecté") soit une liaison via un ou plusieurs composants intermédiaires (résistance, condensateur, etc.).

La figure 3 représente un schéma électrique d'un mode de réalisation d'un circuit optoélectronique 20 comprenant un dispositif de commutation de diodes électroluminescentes et illustrant le principe de fonctionnement général du circuit optoélectronique. Les éléments du circuit optoélectronique 20 communs avec le circuit optoélectronique 10 sont désignés par les mêmes références. En particulier, le circuit optoélectronique 20 comprend le circuit redresseur 12 recevant la tension d'alimentation Vj^ entre les bornes IN]_ et I¾ et fournissant la tension V^J redressée entre des noeuds A ] _ et A2. A titre de variante, le circuit 20 peut recevoir directement une tension redressée, le circuit redresseur pouvant alors ne pas être présent. Le potentiel au noeud A2 peut correspondre au potentiel de référence bas, par exemple 0 V, par rapport auquel sont référencées les tensions du circuit optoélectronique 20. A titre d'exemple, le niveau "0" des signaux numériques décrits par la suite peut être égal au potentiel du noeud A2 et le niveau "1" des signaux numériques décrits par la suite peut être égal à un potentiel de référence haut VCC fourni à partir de la tension d'alimentation V^LJ^.

Le circuit optoélectronique 20 comprend N ensembles en série de diodes électroluminescentes élémentaires, appelés diodes électroluminescentes globales Dj_ dans la suite de la description, où i est un nombre entier variant de 1 à N et où N est un nombre entier compris entre 2 et 200. Chaque diode électroluminescente globale D]_ à ¾ comprend au moins une diode électroluminescente élémentaire. De préférence, chaque diode électroluminescente globale est composée de la mise en série et/ou en parallèle d'au moins deux diodes électroluminescentes élémentaires . Dans le présent exemple, les N diodes électroluminescentes globales Dj_ sont connectées en série, la cathode de la diode électroluminescente globale Dj_ étant reliée à l'anode de la diode électroluminescente globale D-j_ + ]_, pour i variant de 1 à N-l. L'anode de la diode électroluminescente globale D]_ est reliée au noeud A ] _ . Les diodes électroluminescentes globales D-j_, i variant de 1 à N, peuvent comprendre le même nombre de diodes électroluminescentes élémentaires ou des nombres différents de diodes électroluminescentes élémentaires.

Le circuit optoélectronique 2 0 comprend une source de courant 22 ou une impédance, par exemple une résistance, dont une borne est reliée au noeud A2 et dont l'autre borne est reliée à un noeud A3. On appelle 30URCE ^ a tension aux bornes de la source de courant 22 et IsoURCE ^ e courant absorbé par la source de courant 22 . Le circuit optoélectronique 20 peut comprendre un circuit, non représenté, qui fournit une tension de référence pour l'alimentation de la source de courant, éventuellement obtenue à partir de la tension V^LJ^. La source de courant 22 peut avoir une structure quelconque et peut notamment correspondre à une résistance. La source de courant 22 peut être commandée de manière continue par un circuit externe au circuit optoélectronique 2 0 .

Le circuit 2 0 comprend un dispositif 24 de commutation des diodes électroluminescentes globales Dj_, i variant de 1 à N. Selon un mode de réalisation, le dispositif 24 comprend :

un circuit 2 6 de fourniture d'une tension de référence

V REF

un circuit de modulation en largeur d'impulsions 27 (PWM

Controller) adapté à recevoir les signaux gQURCE et V REF et à fournir un signal PWM qui est un signal modulé en largeur d'impulsions ;

un circuit de commande 2 8 recevant le signal PWM ; et N circuits de conduction SW]_ à Sl%, chaque circuit de conduction SW-j_, i variant de 1 à N, étant monté entre le noeud A3 et la cathode de la diode électroluminescente globale Dj_ et étant commandé par un signal Sj_ fourni par le circuit de commande 2 8 .

Selon un mode de réalisation, le circuit de modulation en largeur d'impulsions 27 est un circuit synchrone échantillonné par un signal périodique de référence et adapté à fournir, un signal binaire PWM.

Selon un autre mode de réalisation, le circuit de modulation en largeur d'impulsions 27 est un circuit asynchrone adapté à fournir un signal binaire PWM. Le rapport cyclique du signal PWM peut être défini, pour une durée de référence, par le rapport entre la durée pendant laquelle le signal est à "1" par rapport à la durée de référence.

Le circuit de commande 28 peut, en totalité ou en partie, être réalisé par un circuit dédié ou peut comprendre un microprocesseur ou un microcontrôleur adapté à exécuter une suite d'instructions stockées dans une mémoire.

Le circuit de conduction SW-j_ est un circuit dont la résistance électrique équivalente varie entre une valeur maximale et une valeur minimale en fonction du signal Sj_. Selon un mode de réalisation, lorsque la résistance électrique équivalente du circuit de conduction SW-j_ est à la valeur maximale, le circuit de conduction SW-j_ est sensiblement équivalent à un interrupteur ouvert. A titre de variante, du courant peut circuler au travers du circuit SW-j_ même lorsque la résistance électrique équivalente du circuit de conduction SW-j_ est la plus élevée. Pour i variant de 1 à N, on appelle Ij_ le courant circulant dans le circuit de conduction SW-j_. Dans la suite de la description, on appelle G j _ un noeud relié au circuit de conduction et recevant le signal Sj_. A titre de variante, le circuit de conduction Sl%, qui protège la source de courant 22 des surtensions, peut ne pas être commandé par le module de commande 34 et être toujours passant ou peut ne pas être présent et la cathode de la diode électroluminescente globale ¾ peut être connectée au noeud A3. Le circuit optoélectronique 20 peut, en outre, comprendre un circuit, non représenté, qui fournit une tension de référence pour l'alimentation du dispositif de commutation 24, éventuellement obtenue à partir de la tension V^LJ^ .

Dans le présent mode de réalisation, le signal de commande Sj_ de chaque circuit de conduction SW-j_ est un signal qui peut varier de façon continue entre une première valeur et une deuxième valeur, la résistance électrique équivalente du circuit de conduction SW-j_ diminuant lorsque le signal Sj_ varie de la première valeur à la deuxième valeur. Les premières et deuxièmes valeurs des signaux Sj_, i variant de 1 à N, peuvent ne pas être les mêmes pour tous les circuits de conduction SW-j_. De préférence, le circuit de conduction SW-j_ n'est sensiblement pas passant lorsque le signal Sj_ est à la première valeur. Chaque circuit de conduction SW-j_ est, par exemple, à base d'au moins un transistor, notamment un transistor à effet de champ à grille métal-oxyde ou transistor MOS, à enrichissement ou à appauvrissement. Le signal Sj_ est alors le signal de commande de grille du transistor SW-j_ . Selon un mode de réalisation, chaque circuit de conduction SW-j_ comprend un transistor MOS à enrichissement à canal N dont le drain est connecté à la cathode de la diode électroluminescente globale Dj_, dont la source est reliée au noeud A3 et dont la grille est reliée au noeud Gj_. Selon un autre mode de réalisation, le circuit de conduction SW-j_ comprend deux transistors MOS, par exemple à canal N, entre la cathode de la diode électroluminescente globale D-j_ et le noeud A3, le transistor connecté à la diode électroluminescente globale Dj_ étant un transistor haute tension monté en cascode et le transistor connecté au noeud A3 étant un transistor basse tension commandé par le signal Sj_. Ceci permet avantageusement d'augmenter la vitesse de commutation du circuit de conduction SW-j_ .

Selon un mode de réalisation, le circuit 26 de fourniture de la tension de référence ^pp est interne au circuit optoélectronique 20. A titre de variante, la tension de référence V " REF est fournie au circuit optoélectronique 20 par un circuit externe au circuit optoélectronique 20 ou est obtenue à partir d'un signal de modulation fourni au circuit optoélectronique 20 par un circuit externe au circuit optoélectronique 20. A titre d'exemple, le circuit optoélectronique 20 peut comprendre une borne dédiée à la réception de la tension de référence ^pp ou du signal de modulation à partir duquel la tension de référence ^ p est obtenue. Selon un mode de réalisation, la tension de référence VREF OU le signal de modulation peut être fourni par un variateur, notamment un variateur pouvant être actionné par un utilisateur ou un capteur de luminosité. Le fonctionnement du circuit optoélectronique 20 est le suivant. Le circuit de commande 28 fournit, à partir du signal modulé en largeur d'impulsions PWM, les signaux à S¾ à des valeurs adaptées pour modifier la conduction des circuits de conduction SW]_ à Sl pour que la tension Vg Q URCE s °it en moyenne égale à une tension de référence V^pp.

Un avantage du dispositif de commutation 24 est qu'il a une consommation de courant réduite.

La figure 4 représente un schéma électrique plus détaillé d'un mode de réalisation du circuit 27 de fourniture du signal PWM du circuit optoélectronique 20 dans le cas d'un circuit 27 synchrone. Le circuit 27 comprend un comparateur 30, par exemple un amplificateur opérationnel monté en comparateur, fournissant un signal UP, dont l'entrée inverseuse (-) est reliée au noeud A3 et dont l'entrée non inverseuse (+) reçoit la tension de référence V j ^ p. Selon un mode de réalisation, le comparateur

30 fournit le signal UP à un premier état, par exemple "1", lorsque la tension VgQURCE est inférieure à la tension de référence V^ p et fournit le signal UP à un deuxième état, par exemple "0", lorsque la tension gQURCE est supérieure à la tension de référence V j ^pp. Le circuit de modulation 27 comprend un générateur

31 d'un signal d'horloge CLK et un élément de mémorisation 32 cadencé par le signal d'horloge CLK et recevant le signal UP. L'élément de mémorisation 32, par exemple une bascule de type D, échantillonne le signal UP à la fréquence du signal d'horloge CLK, par exemple en mémorisant la valeur du signal UP reçue en entrée à chaque front montant du signal d'horloge CLK. L'élément de mémorisation 32 fournit un signal PWM, qui est égal à la valeur mémorisée du signal UP, et un signal PWMb qui est le complémentaire du signal PWM. Dans le présent mode de réalisation, le rapport cyclique du signal PWM est défini par le rapport entre le nombre de périodes d'horloge où le signal PWM reste à "1" et un nombre défini de périodes d'horloge. Un avantage du présent mode de réalisation est que le circuit 27 ne comprend qu'un seul comparateur. La figure 5 représente un schéma électrique plus détaillé d'un autre mode de réalisation du circuit 27 de fourniture du signal PWM du circuit optoélectronique 20 dans le cas d'un circuit 27 synchrone. Le circuit 27 comprend un amplificateur de différence 33, dont l'entrée inverseuse (-) est reliée au noeud A3 et dont l'entrée non inverseuse (+) reçoit la tension de référence j ^gp. L'amplificateur 33 fournit un signal DIFF proportionnel à la différence entre la tension de référence V " REF et la tension gQURCE- Le circuit de modulation 27 comprend un générateur 35 d'un signal SAW périodique qui est continûment croissant puis décroissant sur une période, par exemple un signal triangulaire périodique. Le circuit de modulation 27 comprend, en outre, un comparateur 34, par exemple un amplificateur opérationnel monté en comparateur, fournissant le signal PWM, dont l'entrée inverseuse (-) reçoit le signal SAW et dont l'entrée non inverseuse (+) reçoit le signal DIFF. Selon un mode de réalisation, le comparateur 34 fournit le signal PWM à un premier état, par exemple "1", lorsque le signal DIFF est supérieur à la tension SAW et fournit le signal PWM à un deuxième état, par exemple "0", lorsque le signal DIFF est inférieur à la tension SAW. Le rapport cyclique du signal PWM dépend du signal DIFF et peut alors varier entre 0, lorsque le signal PWM reste à l'état "0" pendant la période du signal SAW, et 1, lorsque le signal PWM reste à l'état "1" pendant la période du signal SAW. Le rapport cyclique du signal PWM est alors défini comme le rapport de la durée pendant laquelle le signal PWM est à l'état "1" sur la période du signal SAW. Le circuit 27 peut, en outre, comprendre un inverseur, non représenté, recevant le signal PWM et fournissant le signal PWMb.

La figure 6 représente un schéma électrique plus détaillé d'un autre mode de réalisation du circuit 27 de fourniture du signal PWM du circuit optoélectronique 20 dans le cas d'un circuit 27 asynchrone. Le circuit 27 comprend un comparateur à hystérésis 40 fournissant le signal PWM, dont l'entrée inverseuse (-) reçoit la tension VgQURCE et n t l'entrée non inverseuse (+) reçoit la tension de référence Vp j p. A titre d'exemple, quand la tension Vg Q URCE augmente depuis 0 V, le signal PWM reste à l'état "1" jusqu'à ce que la tension Vg Q URCE dépasse un seuil de tension V^. La tension est fonction de la tension VREF et de l'hystérésis du comparateur. A ce moment, le signal PWM passe à l'état "0". Le signal PWM reste à l'état "0" jusqu'au moment où la tension gQURCE devient inférieure au seuil de tension V^. La tension est fonction de Vp j p et de l'hystérésis du comparateur. La tension est inférieure à V^. A ce moment, le signal PWM passe à l'état "1". Le signal PWM reste à l'état "1" jusqu'à ce que la tension Vg Q URCE repasse au-dessus du seuil de tension

La figure 7 représente un schéma électrique plus détaillé d'un autre mode de réalisation du circuit 27 de fourniture du signal PWM du circuit optoélectronique 20 dans le cas d'un circuit 27 asynchrone. Le circuit 27 comprend un premier comparateur 41, par exemple un amplificateur opérationnel monté en comparateur, fournissant un signal DOW à un élément de mémorisation 42, par exemple à l'entrée R d'un verrou RS. L'entrée non inverseuse (+) du comparateur 41 reçoit la tension Vg Q URCE et l'entrée inverseuse (-) reçoit un seuil de tension VQQ^. Selon un mode de réalisation, le comparateur 41 fournit le signal DOWN à deux états. Le signal DOWN est mis au premier état, par exemple "0", lorsque la tension Vg Q Upçp est inférieure au seuil de tension VOOWN- Le signal DOWN est mis au second état, par exemple "1", lorsque la tension Vg Q Upçp est supérieure au seuil de tension ^DOWN- -Le circuit 27 comprend un deuxième comparateur 43, par exemple un amplificateur opérationnel monté en comparateur, fournissant un signal UP à l'entrée S du verrou RS 42. L'entrée inverseuse (-) du comparateur 43 reçoit la tension Vg Q Upçp et l'entrée non inverseuse (+) reçoit un seuil de tension Vj j p. Selon un mode de réalisation, le comparateur 43 fournit le signal UP à deux états. Le signal UP est mis au premier état, par exemple "0", lorsque la tension Vg Q Upçp est supérieure au seuil de tension Vj j p. Le signal UP est mis au second état, par exemple "1", lorsque la tension VgQURCE est inférieure au seuil de tension Vjjp, la tension V]jp étant inférieure à VQQ - a titre d'exemple, le verrou RS 42 met le signal PWM à "1" lorsque le signal UP est à "1" et le signal DOW à "0", met le signal PWM à "0" lorsque le signal DOW est à "1" et le signal UP à "0" ou lorsque les signaux UP et DOWN sont à "1" et ne modifie pas le signal PWM lorsque les signaux UP et DOWN sont à "0".

La figure 8 représente un schéma électrique plus détaillé d'un mode de réalisation du circuit de commande 28 du circuit optoélectronique 20. Dans le présent mode de réalisation, le circuit de commande 28 comprend, pour chaque interrupteur SW-j_, un condensateur 44 -j_ dont une électrode est reliée au noeud Gj_ et dont l'autre électrode est reliée, par exemple, au noeud A2 , ou à titre de variante au noeud A3 ou au noeud A4 . Le condensateur 44 -j_ peut correspondre à un composant ajouté ou à des capacités parasites d'un transistor. Le noeud Gj_ est relié à la grille du transistor SW-j_, non représenté en figure 8. Le signal de commande Sj_, pour i variant de 1 à N, correspond à la tension aux bornes du condensateur 44-j_. Le circuit de commande comprend, en outre, pour chaque interrupteur SW-j_, un circuit 45-j_ de charge du condensateur 44-j_ comprenant une première source de courant 46-j_ adaptée à fournir un courant IC j _ pour charger le condensateur 44- j _ et reliée au condensateur 44-j_ par un interrupteur 50 commandé par le signal PWM. Le circuit de commande 28 comprend, en outre, pour chaque interrupteur SW-j_, un circuit 47_ de décharge du condensateur 44-j_ comprenant une deuxième source de courant 48-j_ adaptée à fournir un courant ID-j_ pour décharger le condensateur 44-j_ et reliée au condensateur 44 -j_ par un interrupteur 52-j_ commandé par le signal PWMb. Plus précisément, une première borne de la première source de courant 46 est reliée à un noeud A4 qui est maintenu à un potentiel de référence haut et une deuxième borne de la première source de courant 46-j_ est reliée au noeud Gj_ par l'interrupteur 50j_. Lorsque le signal PWM est à un premier état, par exemple l'état "1", l'interrupteur 50 est fermé et lorsque le signal PWM est à un deuxième état, par exemple l'état "0", l'interrupteur 50 est ouvert. Une première borne de la deuxième source de courant 48-j_ est reliée au noeud A2 et une deuxième borne de la deuxième source de courant 48-j_ est reliée au noeud Gj_ par l'interrupteur 52-j_. Lorsque le signal PWMb est à un premier état, par exemple l'état "1", l'interrupteur 52_ est fermé et lorsque le signal PWMb est à un deuxième état, par exemple l'état "0", l'interrupteur 52-j_ est ouvert. Les signaux PWM et PWMb étant complémentaires, les interrupteurs 50 et 52_ ne sont pas fermés simultanément. A titre de variante, les sources de courant 46-j_ et 48_ peuvent être remplacées par des résistances.

Selon un mode de réalisation, l'intensité du courant de charge ICj_ fourni par la source de courant 46-j_ dépend du circuit de conduction SW-j_ considéré. De préférence, l'intensité du courant de charge ICj_ fourni par la source de courant 46 augmente quand i augmente, de sorte que l'intensité du courant de charge IC]_ est minimale et l'intensité du courant de charge I<¾ est maximale. Selon un mode de réalisation, l'intensité du courant de décharge IDj_ fourni par la source de courant 48-j_ dépend du circuit de conduction SW-j_ considéré. De préférence, l'intensité du courant de décharge ID-j_ fourni par la source de courant 48j_ diminue quand i augmente, de sorte que l'intensité du courant de décharge ID]_ est maximale et l'intensité du courant de décharge est minimale. Lorsque le rapport cyclique du signal PWM est inférieur au rapport Ratioj_=ID-j_/ (ICj_ + IDj_) , le noeud Gj_ est amené au potentiel du noeud A2 tandis que lorsque le rapport cyclique du signal PWM est supérieur au rapport Ratioj_, le noeud Gj_ est amené au potentiel du noeud A .

Selon un mode de réalisation, dans le cas où chaque circuit de conduction SW-j_ comprend un transistor MOS dont la grille reçoit le signal Sj_, le circuit de commande 28 asservit la tension VgQURCE à la tension de référence VJ^F en commandant la grille du transistor SW-j_ avec le signal PWM de rapport cyclique égal à Ratio-j_ en régime établi, le régime établi correspondant à l'application d'un signal Sj_ sensiblement constant à la grille du transistor SW-j_ entre deux changements d'états de conduction des circuits de conduction SW-j_ . Les grilles des transistors SW]_ à SW-j__]_ sont au potentiel du noeud A2 car les ratios Ratio^ à Ratio-j__]_ sont supérieurs au Ratioi et les grilles des transistors SW-j_ + ]_ à Sl sont au potentiel du noeud A4 car les ratios Ratio-j_ + ]_ à Ration sont inférieurs au Ratio-j_. Si la tension d'alimentation V ALIM augmente et la diode électroluminescente globale Dj_ + ]_ devient passante, le circuit optoélectronique 20 va diminuer le rapport cyclique du signal PWM pour atteindre le ratio du transistor d'indice le plus faible des transistors qui n'ont pas leur grille au potentiel du noeud A2. Le transistor va asservir la tension VgQURCE a VJ^F et l a grille du transistor d'indice précédent va passer au potentiel du noeud A2. Si la tension d'alimentation V^LIM diminue, le circuit optoélectronique 20 va augmenter le rapport cyclique du signal PWM pour atteindre le ratio du transistor d'indice le plus fort des transistors n'ayant pas leur grille au potentiel A4 . Le transistor va asservir la tension VgQURCE a VREF et l a grille du transistor d' indice suivant va passer au potentiel du noeud A4

Selon un autre mode de réalisation, chaque source de courant 46 peut être connectée à un noeud dont le potentiel est différent du potentiel au noeud A4 et chaque source de courant 48j_ peut être connectée à un noeud dont le potentiel est différent du potentiel au noeud A2 .

Un avantage du présent mode de réalisation est que le circuit de commande 28 ne comprend pas de machines à nombre fini d'états et que l'ordre de commande des circuits de conduction SW-j_ est imposé par les différences entre les vitesses de charge et décharge des condensateurs 44j_.

Selon un autre mode de réalisation du circuit optoélectronique 20, le circuit de commande 28 est adapté à accélérer temporairement la charge ou la décharge des condensateurs 44]_ à 44^ associés à chaque circuit de conduction SW]_ à Sl%. Ceci peut être obtenu en augmentant temporairement les courants de charge IC]_ à I¾ fournis par les sources de courant 46 ] _ à 46 ] s j ou en augmentant temporairement les courants de décharge ID ] _ à Ι¾ [ fournis par les sources de courant 48 ] _ à 48JSJ .

La figure 9 représente sous la forme d'un diagramme de fonctionnement un mode de réalisation d'un procédé de commande des circuits de conduction SW-j_ par le circuit de commande 28 dans le cas où le circuit de commande 28 est adapté à accélérer temporairement la charge ou la décharge du condensateur 44 -j_ associé à chaque circuit de conduction SW-j_. Dans le présent mode de réalisation, le circuit de commande 28 comprend deux compteurs temporels, également appelés bases de temps, dont l'état dépend du signal PWM. Le procédé débute à l'étape 60.

A l'étape 60, les deux compteurs sont initialisés. Le circuit 28 commande les circuits de conduction SW-j_ comme cela a été décrit précédemment, notamment par la fourniture des signaux PWM et PWMb aux interrupteurs 50j_, 52-j_ . Si le signal PWM est à "1", le procédé se poursuit à l'étape 62 et si le signal PWM est à "0", le procédé se poursuit à l'étape 64.

A l'étape 62, le circuit de commande 28 démarre le premier compteur qui fonctionne tant que le signal PWM reste continûment à "1". Si le signal PWM passe à "0", le procédé se poursuit à l'étape 60. Si le premier compteur dépasse un premier seuil, le procédé se poursuit à l'étape 66.

A l'étape 66, le circuit de commande 28 accélère la charge des condensateurs 44 ] _ à 44^ jusqu'à ce que le signal PWM passe à "0". Le procédé se poursuit à l'étape 68.

A l'étape 68, le circuit de commande 28 réinitialise le courant de charge des condensateurs 44 ] _ à 44^. Le procédé se poursuit à l'étape 60.

A l'étape 64, le circuit de commande 28 démarre le deuxième compteur qui fonctionne tant que le signal PWM reste continûment à "0". Si le signal PWM passe à "1", le procédé se poursuit à l'étape 60. Si le deuxième compteur dépasse un deuxième seuil, le procédé se poursuit à l'étape 70. A l'étape 70, le circuit de commande 28 accélère la décharge des condensateurs 44 ] _ à 44^ jusqu'à ce que le signal PWM passe à "1". Le procédé se poursuit à l'étape 72.

A l'étape 72, le circuit de commande 28 réinitialise le courant de décharge des condensateurs 44 ] _ à 44^. Le procédé se poursuit à l'étape 60.

Selon un autre mode de réalisation, les premier et deuxième compteurs peuvent être démarrés directement à partir du signal fourni par le circuit de modulation 27 avant l'élément de synchronisation, notamment le signal UP fourni par le comparateur 30 du mode de réalisation représenté sur la figure 4. Selon un autre mode de réalisation, la réinitialisation des premier et deuxième compteurs à l'étape 60 peut être mise en oeuvre à partir du signal fourni par le circuit de modulation 27 avant l'élément de synchronisation, notamment le signal UP fourni par le comparateur 30 du mode de réalisation représenté sur la figure 4.

Selon un mode de réalisation, plusieurs seuils d'augmentation du courant de charge ou de décharge peuvent être prévus .

Selon un mode de réalisation de la figure 4, à la place ou en plus de 1 ' augmentation de la charge ou de la décharge temporaire du condensateur 44-j_ associé à chaque circuit de conduction SW-j_, une augmentation temporaire de la fréquence du signal d'horloge CLK peut être mise en oeuvre.

La figure 10 représente un schéma électrique plus détaillé d'un autre mode de réalisation du circuit de commande 28 du circuit optoélectronique 20. Dans le présent mode de réalisation, le circuit de commande 28 comprend une machine à nombre fini d'états 74 (FSM) , également appelée automate fini comprenant une entrée recevant le signal PWM et fournissant, pour chaque circuit de conduction SW-j_, i variant de 1 à N, un bus de commande de 2 bits OUT-j_. Le bus de commande OUT-j_ attaque un circuit de pilotage 76 (Driver) qui fournit le signal Sj_ au noeud Gj_ . Le circuit de pilotage 76-j_ est un étage d'adaptation entre les domaines électriques de la machine d'état 74 et les circuits de conduction SW-j_ . Le bus OUT-j_ permet 3 configurations possibles du circuit de pilotage 76-j_ : au niveau "0", au niveau "1" ou égal au signal PWMF reçu en entrée du circuit de pilotage 76j_. Chaque configuration impose un état de conduction au circuit de conduction SW-j_ respectivement non passant, le plus passant et modulé par le signal PWMF. Dans un premier mode de réalisation, les signaux PWM et PWMF sont identiques et correspondent au signal PWM non filtré, chaque sortie Gj_ des circuits de pilotage 76 étant connectée à un filtre passe-bas. Dans un autre mode de réalisation, le signal PWMF est le signal PWM filtré en amont, le filtre passe-bas placé à la sortie du circuit de pilotage 76 n'étant plus nécessaire. Un avantage de ce mode de réalisation est le nombre moins élevé de filtres passe-bas nécessaires que dans le premier mode de réalisation.

La figure 11 représente sous la forme d'un diagramme de fonctionnement un mode de réalisation d'un procédé de commande des circuits de conduction SW-j_ par le circuit de commande 28 représenté en figure 10. Dans le présent mode de réalisation, l'automate fini 74 comprend deux compteurs temporels, appelés aussi bases de temps, dont l'état dépend du signal PWM. Le procédé débute à l'étape 80.

L'étape 80 correspond à une étape d'initialisation, c'est-à-dire à la mise sous tension du circuit optoélectronique 20. A titre d'exemple, à l'étape 80, le circuit de commande 28 fournit les signaux Sj_ à "0". En outre, l'automate fini 74 reproduit le signal PWM sur la sortie reliée au circuit de conduction Sl%. La tension S^ j filtrée est alors sensiblement proportionnelle au rapport cyclique du signal PWM. Le procédé se poursuit à l'étape 82.

A l'étape 82, les compteurs sont réinitialisés. Le circuit de commande 28 maintient la fourniture des signaux Sj_ à la dernière valeur déterminée. Si le signal PWM est à "1", le procédé se poursuit à l'étape 84 et si le signal PWM est à "0", le procédé se poursuit à l'étape 86. A l'étape 84, l'automate fini 74 démarre le premier compteur. Si le signal PWM passe à "0" avant un premier seuil temporel, le procédé se poursuit à l'étape 82. Si le premier compteur dépasse un premier seuil temporel, le procédé se poursuit à l'étape 88.

A l'étape 88, le circuit de commande 28 modifie les valeurs des signaux Sj_ de façon à faire augmenter la tension VgouRCE- L'automate fini 74 commande respectivement les circuits de pilotage 76j__ ] _ et 76-j_ de façon que le circuit de conduction SW-j_ soit le plus passant et que le circuit de conduction SW-j__]_ soit modulé par le signal PWMF. Le procédé continue alors à l'étape 82.

A l'étape 86, l'automate fini 74 démarre le deuxième compteur. Si le signal PWM passe à "1" avant un deuxième seuil temporel, le procédé se poursuit à l'étape 82. Si le deuxième compteur temporel dépasse un deuxième seuil, le procédé se poursuit à l'étape 90.

A l'étape 90, le circuit de commande 28 modifie les valeurs des signaux Sj_ de façon à faire diminuer la tension VgouRCE- L'automate fini 74 commande respectivement les circuits de pilotage 76 et 76j_ +] _ de façon que le circuit de conduction SW-j_ soit non passant et que le circuit de conduction SW-j_ +] _ soit modulé par le signal PWMF. Le procédé continue alors à l'étape 82.

Selon un mode de réalisation, le circuit de commande 28 est adapté à accélérer temporairement l'évolution des signaux de commande Sj_ des circuits de conduction SW-j_ . Dans le cas où un filtrage passe-bas est appliqué au signal PWMF, ceci peut être réalisé en augmentant temporairement la fréquence de coupure du filtrage appliqué au signal PWMF. L'accélération temporaire de l'évolution des signaux de commande Sj_ peut être mise en oeuvre selon le procédé décrit précédemment en relation avec la figure 9 à la différence que, aux étapes 66 et 70, la fréquence de coupure du filtrage appliqué au signal PWMF est augmentée et que, aux étapes 68 et 72, la fréquence de coupure du filtrage appliqué au signal PWMF est remise à sa valeur normale.

Un mode de réalisation du procédé de commande du circuit optoélectronique 20 va maintenant être décrit dans le cas où les circuits de conduction SW-j_ correspondent à des transistors MOS, dans le cas où le circuit de commande 28 a la structure décrite précédemment en relation avec la figure 10 et dans le cas où le procédé de commande des circuits de conduction SW-j_ par le circuit de commande 28 est selon le mode de réalisation décrit précédemment en relation avec la figure 11. Au début d'une phase ascendante de la tension V^LIM' c'est-à-dire, dans le cas où la tension V^LIM est obtenue à partir d'une tension VJN sinusoïdale, lorsque V^LIM croît depuis 0V, les transistors SWj_, i variant de 1 à N, sont passants électriquement. Dans une phase ascendante de la tension d'alimentation Vp j^ M, pour i variant de 1 à N, alors que les diodes électroluminescentes globales D]_ à D-j__]_ sont passantes et que les diodes électroluminescentes globales Dj_ à sont bloquées, lorsque la tension aux bornes de la diode électroluminescente globale Dj_ devient supérieure à la tension de seuil de la diode électroluminescente globale Dj_, celle-ci devient passante et un courant commence à circuler dans la diode électroluminescente globale Dj_ . Ceci entraîne une augmentation de la tension Vg Q URCE au-dessus de V^p. Le signal PWM est donc continûment à "0". Le circuit 28 rend alors non passant le transistor commandé par le signal PWM filtré et commande le transistor d'indice suivant avec le signal PWM filtré pour que la tension Vg Q URCE res te en moyenne sensiblement égale à V^pp.

Au début d'une phase descendante de la tension d'alimentation V^LIM, c'est-à-dire, dans le cas où la tension V ALIM est obtenue à partir d'une tension VJN sinusoïdale, lorsque

V " ALIM décroît depuis une valeur positive maximale, supérieure à la somme des tensions de seuil des diodes électroluminescentes D]_ à ¾ [ , les transistors SW-j_, i variant de 1 à N-l, sont non passants. Dans une phase descendante, les diodes électroluminescentes globales D]_ à Dj_ étant passantes et les diodes électrolumines ¬ centes globales Dj_ + ]_ à % étant bloquées, lorsque la tension VgouRCE diminue en dessous de la tension V^p, cela signifie que la tension aux bornes de la source de courant 22 risque de devenir trop faible pour que celle-ci puisse fonctionner correctement et délivrer son courant nominal. Cela signifie donc qu'il faut réduire le nombre de diodes D-j_ en conduction pour augmenter la tension aux bornes de la source de courant 22. Le signal PWM est donc continûment à "1". Le circuit 28 met le transistor commandé par le signal PWM filtré dans son état le plus passant et commande le transistor d'indice précédent avec le signal PWM filtré pour que la tension VgouRCE res te en moyenne sensiblement égale à V^p.

De façon avantageuse, le mode de réalisation du procédé de commande des interrupteurs SW-j_ décrit précédemment ne dépend pas du nombre de diodes électroluminescentes élémentaires qui composent chaque diode électroluminescente globale D-j_ et donc ne dépend pas de la tension de seuil de chaque diode électro ¬ luminescente globale.

La figure 12 représente des chronogrammes, obtenus par simulation, de la puissance d'alimentation PAL IM, de puissance reçue par les diodes électroluminescentes PLED' des signaux S]_ à Sg, de la tension gouRCE e t du courant IsOURCE du circuit optoélectronique 20 dans le cas où la tension V^ J est obtenue à partir d'une tension V j ^ sinusoïdale et lorsque le circuit de modulation 27 a la structure décrite précédemment en relation avec la figure 4 et que le circuit de commande 28 a la structure décrite précédemment en relation avec la figure 8. Comme cela apparaît sur cette figure, il n'y a pas d'interruption brusque du courant -'-SOURCE au cours d'un cycle de la tension ^ J - La figure 13 représente des chronogrammes à une échelle de temps agrandie de la tension d'alimentation ^ J et des signaux S]_ et S2 représentés en figure 12 et un chronogramme, obtenu par simulation, du signal PWM . La figure 14 correspond à une partie de la figure 13 à une échelle de temps agrandie. Comme cela apparaît sur la figure 14, la charge du condensateur 442 es t plus rapide que la charge du condensateur 44]_ et la décharge du condensateur 442 es t plus lente que la décharge du condensateur 44 ] _. De ce fait, la valeur du signal S ] _ diminue plus rapidement que la valeur du signal S2 de sorte que le transistor SW2 est davantage passant que le transistor SW ] _ .

Des modes de réalisation particuliers ont été décrits. Diverses variantes et modifications apparaîtront à l'homme de l'art. Bien que des modes de réalisation détaillés aient été décrits dans lesquels l'état de conduction le moins conducteur électriquement de chaque circuit de conduction SW-j_ correspond à un état non passant, il est clair que ces modes de réalisation peuvent également être mis en oeuvre avec un circuit de conduction SW-j_ pour lequel l'état le moins conducteur électriquement correspond néanmoins à un état dans lequel du courant circule au travers du circuit SW-j_, par exemple un courant dont l'intensité est inférieure ou égale à la limite théorique qui est l'intensité maximale induisant une puissance dans le circuit de conduction SW-j_ pouvant être dissipée sans causer de dysfonctionnement de celui-ci. En outre, divers modes de réalisation avec diverses variantes ont été décrits ci-dessus. On note que l'homme de l'art peut combiner divers éléments de ces divers modes de réalisation et variantes sans faire preuve d'activité inventive. En particulier, le circuit de commande 28 selon le mode de réalisation représenté en figure 8 peut être utilisé avec le circuit de modulation 27 selon le mode de réalisation représenté sur les figures 4, 5, 6, ou 7.