Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
OUTLET AND VENTILATION DUCT FOR A BUILDING
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/140789
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a duct (2) for carrying liquid and ventilating a building. The duct (2) comprises a first conduit (3) for ventilating the building (1), a second conduit (4) for carrying liquid in the building and an internal longitudinal partition (5) separating the first conduit (3) from the second conduit (4). The longitudinal partition (5) at least partially delimiting the first conduit (3) and the second conduit (4).

Inventors:
PERRET, Benoît (81 Avenue du Louvre, Versailles, Versailles, 78000, FR)
Application Number:
EP2017/053514
Publication Date:
August 24, 2017
Filing Date:
February 16, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PERRET, Benoît (81 Avenue du Louvre, Versailles, Versailles, 78000, FR)
International Classes:
F24F13/02; E03C1/01; E03F3/00; E03F5/08; E04F17/00; F16L9/18; F24D3/10
Foreign References:
FR2847607A12004-05-28
DE102009020728A12010-11-25
DE102011106056A12013-01-03
CH405672A1966-01-15
FR2521698A11983-08-19
FR2209083A11974-06-28
FR2942018A12010-08-13
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
BREVALEX (95 rue d'Amsterdam, Paris Cedex 8, Paris Cedex 8, 75378, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Gaine (2) pour assurer le transport de liquide et la ventilation d'un bâtiment (1), caractérisée en ce qu'elle comporte :

un premier conduit (3) pour la ventilation du bâtiment (1),

un deuxième conduit (4) pour l'évacuation d'eaux usées et/ou d'eaux vanne, une cloison longitudinale interne (5) de séparation du premier conduit (3) et du deuxième conduit (4), la cloison longitudinale (5) délimitant au moins partiellement le premier conduit (3) et le deuxième conduit (4).

2. Gaine (2) selon la revendication précédente, dans laquelle la gaine (2) est réalisée en un seul matériau constitutif qui comprend de préférence du polychlorure de vinyle. 3. Gaine (2) selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant au moins une section transversale en forme de parallélogramme, de préférence de forme rectangulaire.

4. Gaine (2) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans laquelle le premier conduit (3) a une section transversale rectangulaire et/ou dans lequel le deuxième conduit (4) a une section transversale rectangulaire.

5. Gaine (2) selon l'une quelconque des revendications précédente, dans laquelle le premier conduit (3) est formé par un premier fourreau, le deuxième conduit (4) étant formé par un deuxième fourreau qui est rigidement solidaire mécaniquement du premier fourreau, en étant contre le premier fourreau.

6. Gaine (2) selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant au moins une équerre (6) qui est rigidement solidaire d'une paroi (21, 22, 25, 26) de la gaine, l'équerre (6) étant perforée pour être traversée par au moins un tuyau (7, 8, 9) d'eau chaude, d'eau froide et/ou de chauffage et/ou l'équerre (6) étant configurée pour fixer la gaine (2) à un élément structurel de bâtiment (1).

7. Bâtiment (1), de préférence d'habitation, comprenant une gaine (2) selon l'une quelconque des revendications précédentes, la gaine (2) formant une colonne de transport de liquide et de ventilation à l'intérieur du bâtiment (1).

8. Procédé d'installation d'un conduit pour le transport de liquide et d'un conduit de ventilation dans un bâtiment (1), comprenant l'installation d'une gaine (2) selon l'une quelconque des revendications 1 à 6 dans le bâtiment, gaine dont le premier conduit (3) forme une colonne de ventilation du bâtiment (1) et dont le deuxième conduit (4) forme une colonne de transport de liquide dans le bâtiment (1).

9. Procédé d'installation selon la revendication précédente, dans lequel la longueur de la gaine (2) est supérieure à celle d'un étage du bâtiment (11, 12) avant son insertion dans le bâtiment (1).

Description:
GAINE D'EVACUATION ET DE VENTILATION POUR UN BÂTIMENT

DESCRIPTION

DOMAINE TECHNIQUE

L'invention se rapporte au domaine des gaines techniques de bâtiment, pour la ventilation et l'évacuation d'eaux usées du bâtiment.

ÉTAT DE LA TECHNIQUE ANTÉRIEURE

Traditionnellement, un bâtiment comprend au moins une gaine en polychlorure de vinyle ou en cuivre qui forme une colonne d'évacuation d'eaux usées dans le bâtiment.

I I comprend également une gaine, généralement en matériau métallique, qui sert de colonne de ventilation du bâtiment.

La gaine de ventilation et la gaine d'évacuation prennent la forme de conduites de section circulaires situées à distance l'une de l'autre et assemblées par tronçons indépendamment l'une de l'autre.

Par ailleurs, le bâtiment est aménagé pour laisser passer des tuyaux de chauffage, d'acheminement d'eau chaude et d'acheminement d'eau froide, à proximité des gaines de ventilation et d'évacuation.

I l existe notamment un besoin pour faciliter l'installation de conduit de ventilation et de conduit d'évacuation, de conduit de transport de liquide et de tuya ux d'eau froide, d'eau chaude, de sanitaire et de chauffage dans un bâtiment.

EXPOSÉ DE L'INVENTION

L'invention vise à résoudre au moins partiellement les problèmes rencontrés dans les solutions de l'art antérieur.

A cet égard, l'invention a pour objet une gaine pour assurer le transport de liquide et la ventilation d'un bâtiment. Selon l'invention, la gaine comporte un premier conduit pour la ventilation du bâtiment, un deuxième conduit pour le transport de liquide dans le bâtiment et une cloison longitudinale interne de séparation du premier conduit et du deuxième conduit. La cloison longitudinale délimite au moins partiellement le premier conduit et le deuxième conduit.

Le conduit de ventilation et le conduit de transport de liquide peuvent être installés simultanément et de manière plus aisée dans le bâtiment. Il suffit par exemple de réaliser un seul trou traversant dans le sol des différents étages, au lieu d'un pour chaque conduit, pour y laisser passer une colonne de ventilation et de transport de liquide.

Par ailleurs, la gaine selon l'invention tend à rendre l'installation de colonnes de ventilation et de transport de liquide dans un bâtiment davantage standardisée.

L'invention peut comporter de manière facultative une ou plusieurs des caractéristiques suivantes combinées entre elles ou non.

Avantageusement, le deuxième conduit est un conduit d'évacuation d'eaux usées et/ou d'eaux vanne.

Avantageusement, la gaine peut comprendre un conduit d'évacuation d'eaux usées et un conduit d'évacuation d'eaux vanne, c'est-à-dire au moins trois conduits.

Selon une particularité de réalisation, la gaine est réalisée en un seul matériau constitutif qui comprend de préférence du polychlorure de vinyle.

Selon une forme de réalisation avantageuse, la gaine comprend au moins une section transversale en forme de parallélogramme. De préférence, la gaine a une section transversale de forme rectangulaire.

Selon une autre forme de réalisation avantageuse, le premier conduit a une section transversale rectangulaire et/ou le deuxième conduit a une section transversale rectangulaire.

La section rectangulaire du deuxième conduit réduit notamment les risques de dé siphonage par rapport à un conduit d'évacuation de section circulaire. Avantageusement, le premier conduit est formé par un premier fourreau, le deuxième conduit étant formé par un deuxième fourreau qui est rigidement solidaire du premier fourreau, en étant contre le premier fourreau.

Avantageusement, la gaine comprend au moins une équerre qui est rigidement solidaire d'une paroi de la gaine, l'équerre étant configurée pour fixer la gaine à un élément structurel de bâtiment tel qu'une cloison, un mur, un sol et/ou un plafond de bâtiment, et/ou l'équerre étant perforée pour être traversée par au moins un tuyau d'eau chaude, d'eau froide et/ou de chauffage. De préférence, l'équerre est en saillie vers l'extérieur de la gaine.

L'invention porte également sur un bâtiment comprenant une gaine telle que définie ci-dessus, la gaine formant une colonne de transport de liquide et de ventilation à l'intérieur du bâtiment. Le bâtiment est de préférence un bâtiment d'habitation ou de bureau.

L'invention se rapporte aussi à un procédé d'installation d'un conduit pour le transport de liquide et d'un conduit de ventilation dans un bâtiment.

Le procédé comprend l'installation d'une gaine telle que définie ci- dessus, dont le premier conduit forme une colonne de ventilation du bâtiment et dont le deuxième conduit forme une colonne de transport de liquide dans le bâtiment.

Selon une autre particularité de réalisation, la longueur de la gaine est supérieure à celle d'un étage du bâtiment avant qu'elle soit insérée dans le bâtiment. La gaine est notamment soit préassemblée, soit réalisée de façon monobloc, à la longueur voulue avant son insertion dans le bâtiment.

BRÈVE DESCRIPTION DES DESSINS

La présente invention sera mieux comprise à la lecture de la description d'exemples de réalisation, donnés à titre purement indicatif et nullement limitatif, en faisant référence aux dessins annexés sur lesquels :

la figure 1 est une représentation partielle en élévation d'une gaine de ventilation et d'évacuation selon un premier mode de réalisation de l'invention ; la figure 2 est une vue en section transversale de la gaine selon la ligne l l-l l visible à la figure 1 ;

la figure 3 représente de manière agrandie le détail A visible à la figure 1 ;

- Les figures 4a, 5a, 6a illustrent le raccordement d'un conduit de sanitaire à la gaine de ventilation et d'évacuation selon le premier mode de réalisation ;

Les figures 4b, 5b, 6b illustrent le raccordement d'un conduit de lavabo à la gaine selon le premier mode de réalisation ;

- Les figures 7 et 8 illustrent le raccordement d'un tuyau de ventilation à la gaine selon le premier mode de réalisation ;

La figure 9 est une vue schématique en coupe transversale d'une gaine selon le premier mode de réalisation, installée dans un bâtiment d'habitation.

EXPOSÉ DÉTAILLÉ DE MODES DE RÉALISATION PARTICULIERS

Des parties identiques, similaires ou équivalentes des différentes figures portent les mêmes références numériques de façon à faciliter le passage d'une figure à l'autre.

La figure 1 représente une gaine 2 de ventilation et d'évacuation d'eaux usées et/ou d'eaux vanne pour un bâtiment 1. La gaine 2 est réalisée de façon monobloc, par exemple par extrusion, en polychlorure de vinyle qui est plus connu sous l'acronyme de PVC.

La gaine 2 comprend un conduit de ventilation 3 et un conduit d'évacuation 4 d'eaux usées/d'eaux vanne qui sont séparés l'un de l'autre selon la direction longitudinale X-X de la gaine 2 par une cloison longitudinale 5.

Le conduit de ventilation 3 et le conduit d'évacuation 4 sont côte à côte dans la gaine 2.11s s'étendent tous les deux avec la cloison longitudinale 5 sur au moins les trois quarts de la longueur de la gaine 2, de préférence sur sensiblement toute la longueur de la gaine 2. La cloison longitudinale 5 est située à l'intérieur de la gaine 2. La cloison longitudinale 5 est une cloison pleine. Elle est à la fois étanche aux eaux usées /eaux vanne qui cheminent dans le conduit d'évacuation 4 et à l'air dans le conduit de ventilation 3.

La direction longitudinale X-X de la gaine 2 correspond sensiblement à la direction de la hauteur d'un bâtiment 1, lorsque celle-ci est installée dans le bâtimentl et qu'elle sert de colonne de ventilation et d'évacuation d'eaux usées/eaux vanne. Une direction transversale est définie comme une direction orthogonale à celle de la direction longitudinale X-X de la gaine 2.

La gaine 2 est de section transversale sensiblement rectangulaire. Le conduit de ventilation 3 est de section transversale sensiblement carrée. Le conduit d'évacuation 4 est de section transversale sensiblement rectangulaire. La section transversale du conduit de ventilation 3 est d'aire supérieure à celle du conduit d'évacuation 4.

Le conduit de ventilation 3 est délimité par une première paroi du conduit de ventilation 21, la cloison longitudinale 5 et par deux deuxième paroi de ventilation 22.

La première paroi de conduit de ventilation 21 est opposée et parallèle à la cloison longitudinale 5. Les deuxièmes parois de ventilation 22 sont parallèles l'une à l'autre et identiques. Elles sont sensiblement orthogonales à la première paroi de ventilation 21 et à la cloison longitudinale 5.

Le conduit d'évacuation 4 est délimité par une première paroi du conduit d'évacuation 25, la cloison longitudinale 5 et par deux deuxièmes parois de conduit d'évacuation 26.

La première paroi d'évacuation 25 et la cloison longitudinale 5 délimitent chacune un des grands côtés du conduit d'évacuation 4. Les deuxièmes parois de conduit d'évacuation 26 sont parallèles l'une à l'autre et identiques. Elles sont sensiblement orthogonales à la première paroi d'évacuation 25 et à la cloison longitudinale 5.

La deuxième paroi de conduit de ventilation 22 et la deuxième paroi de conduit d'évacuation 26 sont situées de part et d'autre de la cloison longitudinale 5. Les petits côtés de la gaine 2 sont chacun délimités par une des premières parois du conduit de ventilation 21 d'une part et par une des premières parois du conduit d'évacuation 25 d'autre part.

Chacun des grands côtés de la gaine 2 est délimité par une des deuxièmes parois de conduit de ventilation 22 et par une des deuxièmes parois de conduit d'évacuation 26 qui est contigue de cette deuxième paroi de conduit de ventilation 22 et située dans son prolongement.

Au moins une des deuxièmes parois de conduit de ventilation 22 est équipée d'une équerre 6 perforée pour laisser passer des tuyaux d'acheminement d'eau froide 7, d'acheminement d'eau chaude 8 et de chauffage 9. L'équerre 6 sert également à fixer la gaine 2 à un élément structurel du bâtiment 1, tel qu'une cloison, un mur, un plafond ou un sol du bâtiment 1.

L'équerre 6 comprend rebord de fixation 64 qui est solidarisée rigidement de la deuxième paroi de conduit de ventilation 22 et une plaque de support 62 qui est orthogonale au rebord de fixation 64 et qui comprend des orifices de passage 63 des tuyaux 7, 8, 9. Cette plaque de support 62 fait saillie de la deuxième paroi de conduit de ventilation 22 vers l'extérieur de la gaine 2.

La section transversale carrée de la conduite de ventilation facilite la fixation de l'équerre 6 sur la deuxième paroi de ventilation 22.

Les figures 4a, 5a, 6a illustrent le raccordement d'un sanitaire à la gaine

2. Tout d'abord, un trou traversant 41 est découpé dans une des parois extérieures 56, 26 du conduit d'évacuation 4, un raccord 42 est placé dans le trou 41 et solidarisé à la gaine 2 par collage ou soudure PVC, puis un conduit d'évacuation de sanitaire 43 est fixé au raccord 42 par collage ou soudure PVC.

De façon similaire, un trou traversant 45 est réalisé dans la première paroi du conduit d'évacuation 25 et un raccord 47 est disposé dans ce trou traversant 45. Enfin, un conduit d'évacuation de lavabo 49 est solidarisé mécaniquement au raccord 47, par exemple par collage ou soudure PVC.

La partie du conduit de lavabo 49 située à l'intérieur du mur est sensiblement orthogonale aux parois extérieures 25, 26 du conduit d'évacuation alors que celle du conduit de sanitaire 43 est inclinée par rapport à la normale des parois extérieures de conduit d'évacuation 25, 26.

En référence aux figures 7 à 9, le raccordement d'une bouche de ventilation au conduit de ventilation 3 se fait de manière analogue au raccordement d'un conduit de sanitaire 43 ou d'un conduit de lavabo 49 au conduit d'évacuation 4.

Un trou traversant 31 est réalisé dans la gaine de ventilation 3, un raccord 32 est disposé dans ce trou 31. Par la suite, un tuyau de ventilation 33, généralement souple, est attaché au raccord 32.

Ce tuyau de ventilation 33 débouche à travers un mur au niveau d'une bouche de ventilation 35.

La gaine 2 permet de faire transiter les eaux usées/eaux vanne et l'air de ventilation entre les différents étages 11, 12 d'un bâtiment 1 et un local technique 10, en s'étendant le long du bâtiment pour former une colonne d'évacuation d'eaux usées/eaux vanne et de ventilation.

Ce local technique 10 peut être en sous-sol ou à proximité du toit du bâtiment 1.

En rassemblant le conduit de ventilation 3 et le conduit d'évacuation 4 au sein d'une seule gaine 2, leur installation dans le bâtiment 1 est facilitée, notamment à travers les différents étages 11, 12. Lorsque la gaine 2 présente une section transversale rectangulaire, son installation est d'autant plus aisée puisqu'elle peut être installée dans le bâtiment 1 sans coffrage, en réalisant un seul trou traversant rectangulaire par étage dans un plafond et/ou dans un plancher.

Par ailleurs, la gaine 2 est de préférence autoportante, c'est-à-dire qu'elle est suffisamment rigide pour être disposée à la verticale sans se déformer sous son poids propre. Les équerres 6 forment alors les seuls éléments de support de la gaine 2 au reste du bâtiment 1, en l'absence de châssis. L'installation de la gaine 2 dans un bâtiment 1 est alors d'autant plus aisée.

De façon plus facultative, la gaine 2 facilite l'installation des tuyaux d'eau froide 7, d'eau chaude 8 et de chauffage 9. La gaine 2 selon l'invention est d'autant plus aisée à installer qu'elle tend à standardiser les dimensions et l'emplacement des conduits de ventilation 3 et d'évacuation 4 dans le bâtiment 1. De manière analogue, elle facilite la standardisation des dimensions et des emplacements des différents tuyaux 7, 8, 9 s'étendant à proximité des conduits de ventilation 3 et d'évacuation 4.

La gaine 2 présente sensiblement sa longueur finale lorsqu'elle est insérée dans le bâtiment 1. Autrement dit, sa longueur selon sa direction longitudinale X- X dépasse généralement celle d'un ou de plusieurs étages 11, 12 du bâtiment 1.

Le recours à un matériau constitutif relativement léger, tel que le PVC favorise l'introduction d'une gaine 2 de grande longueur dans le bâtiment 1.

Par ailleurs, ce matériau facilite le raccordement de conduit de sanitaire 43, de lavabo 49 ou de tuyau de ventilation 33, par exemple par collage ou soudure PVC, puisqu'il est facile d'y percer des trous et d'y solidariser des raccords 42, 47, 32.

Bien entendu, diverses modifications peuvent être apportées par l'homme du métier à l'invention qui vient d'être décrite sans sortir du cadre de l'exposé de l'invention.

La gaine 2 peut être réalisée en d'autres matériaux que le PVC tel qu'un matériau métallique qui est courant pour fabriquer des conduites de ventilation 3.

En variante, la gaine 2 peut comprendre à la fois un conduit d'évacuation 4 d'eaux usées et un conduit d'évacuation d'eaux vanne (non représenté), en plus du conduit de ventilation 3. Dans ce cas, le conduit d'évacuation 4 d'eaux usées et le conduit de ventilation 3 peuvent être délimités en commun par la cloison longitudinale 5, ou bien le conduit d'évacuation d'eaux vanne et le conduit de ventilation 3 peuvent être délimités en commun par la cloison longitudinale 5. Par ailleurs, la gaine 2 comporte alors de préférence une cloison longitudinale supplémentaire (non représentée) pour séparer le conduit d'évacuation 4 d'eaux usées et le conduit d'évacuation d'eaux vanne.

La gaine 2 est de préférence réalisée de façon monobloc pour en faciliter la fabrication. Dans ce cas, le conduit de ventilation 3 et le conduit d'évacuation 4 forment une seule pièce. En variante, la gaine 2 est constituée d'un premier fourreau formant le conduit de ventilation 3, et d'un deuxième fourreau formant le conduit d'évacuation 4, le second fourreau étant rigidement solidarisé au premier fourreau. Le premier fourreau est par exemple collé et/ou soudé au deuxième fourreau, le long d'un côté commun au premier fourreau et au deuxième fourreau, qui forme la cloison longitudinale de la gaine.

La gaine 2 peut aussi être constituée de plusieurs tronçons selon sa direction longitudinale X-X qui sont préassemblés avant qu'elle soit insérée dans le bâtiment 1. En variante, les différents tronçons peuvent être assemblés entre eux in situ à l'intérieur du bâtiment 1, pour former la gaine 2.

La partie du conduit de sanitaire 43 située à l'intérieur du mur du bâtiment est inclinée par rapport au conduit d'évacuation 4, mais il est possible que cette partie du conduit 43 soit droite, par analogie avec le raccordement du conduit de lavabo 49 au conduit d'évacuation 4.

La gaine 2 peut être disposée au moins en partie horizontalement dans le bâtiment 1, par exemple pour former un dévoiement dans le bâtiment 1.

En variante encore, l'équerre 6 peut être de installée indifféremment sur les deux côtés de la gaine 2, horizontalement, verticalement ou de biais. La longueur de l'équerre 6 peut facilement être adaptée en la découpant à la longueur voulue.