Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
OVEN TUNNEL HEATED BY OIL CIRCULATION,INTENDED FOR COOKING FOOD PRODUCTS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/1982/003681
Kind Code:
A1
Abstract:
Oven comprised of, besides the heating and circulation unit, a sheet metal tunnel (1) of tube radiators (3) arranged at the bottom and at the roof, primary lines for oil circulation (7 and 8), secondary pipes and regulation apparatuses. Oven wherein there are no mechanical strains between the different parts of the oven mentioned hereabove, of which the radiators (3) have a uniform temperature whatever the required power may be, their temperature being automatically and individually regulated by readily accessible apparatuses.

Inventors:
PAVAILLER LOUIS (FR)
Application Number:
PCT/FR1982/000072
Publication Date:
October 28, 1982
Filing Date:
April 20, 1982
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PAVAILLER LOUIS
International Classes:
A21B1/10; A21B1/48; F26B23/10; F27B9/06; F27B9/36; F27D99/00; (IPC1-7): F27B9/06; A21B1/10; F26B23/10
Foreign References:
FR435931A1912-03-13
CH200988A1938-11-15
DE1532919B11970-08-27
AT297184B1972-03-10
DE1432923A11970-04-02
CH261636A1949-05-31
DE2908572A11980-09-18
Download PDF:
Claims:
Revendications
1. Four tunnel chauffé par circulation d'huile, destiné à la cuisson de produits alimentaires comprenant, indépendem ment du groupe de chauffage et de circulation de l'huile, un tunnel en tôle (1) des radiateurs placés en voûte et en sole (3) des canalisations de circulation d'huile (7, 8) d tuyauteries secondaires alimentant les radiateurs, tuyaute ries d'alimentation (30 à 33) et de retour (34 à 37) et de appareils de régulation (23, 24, 25) caractérisé en ce que les dilatations des différents éléments, tunnel (1) ra diateurs (3, 26, 27, 28, 29) tuyauteries principales (7, et des tuyauteries secondaires, (30 à 37) n'entraînent pas de contraintes mécaniques entre ces différents éléme le tunnel (1) comporte des supports (9) dans lesquels co lissent librement les canalisations (7) et (8) ; les radiateurs (3) sont assemblés au tunnel (1) par un point de fixation et 3 points de support autorisant un d placement relatif, dans le sens longitudinal et dans le sens transversal du tunnel ; les radiateurs (3) ont des températures uniformes sur toute leur surface ; les appareils de régulation (23, 24, 25) permettent de contrôler individuellement la quantité chaleur émise par tous ou par une partie des radiateurs.
2. Four tunnel, selon la revendication 1, caractérisé en ce que les colliers (9) supportant la canalisation (7) sont disposés, sur toute la longueur, audessous du tunnel et qu la canalisation de retour (8) est supportée de la même faço mais audessus du tunnel.
3. Four tunnel, selon la revendication 1, caractérisé en ce que les tuyauteries secondaires (30 à 37) , soudées aux cana lisations (7) et (8) ont toutes une longueur égale à au moi une fois la largeur du four, et forment ainsi des éléments déformables de compensation de dilatation.
4. Four tunnel, selon la revendication 1, caractérisé en ce que les radiateurs (3) sont constitués de tubes de circula tion (1820) s'étendant en une nappe horizontale, parallè¬ lement à l'axe longitudinal du four, entre, d'une part, de collecteurs (1721) indépendants, d'arrivée et de retour, disposés d'un même côté et, d'autre part, un collecteur co mun (19) , disposé de l'autre côté.
5. Four tunnel, selon la revendication 4, caractérisé en c que l'huile circule dans les radiateurs, en sens inverse, dans 2 tubes voisins.
6. Four tunnel, selon la revendication 1, caractérisé par le fait que les appareils de régulation (22, 23, 24) sont placés sur les tuyauteries de retour des radiateurs.
7. Four tunnel, selon la revendication 6, caractérisé par fait que les appareils de régulation (22, 23, 24) sont pla¬ cés sur la partie haute des tuyaux de retour et sont acces¬ sibles par le dessus du four. ^ΌRE OMPI.
Description:
Four tunnel à chauffage par circulation d'huile destiné à la cuisson de produits alimentaires

L'invention concerne un four tunnel à chauffage par circu lation d'huile, destiné à la cuisson de produits alimenta res, comprenant, un tunnel en tôle, des radiateurs en tub placés en voûte et en sole, des canalisations de circula- tion d'huile et une régulation automatique de température pour tous ou pour une partie .des radiateurs.

Les fours tunnels chauffés par circulation d'huile, n'existent dans le monde qu'en peu d'exemplaires, ces fou n'ont pas de grandes dimensions et leur régulation de tem pérature est rudimentaire. Ce système de four ne s'est pa développé car il présente des inconvénients qui sont : le risque de fuite d'huile, (risque particulièrement grave) l'impossibilité d'avoir automatiquement une régulation de température et une température uniforme de tous les radia¬ teurs.

Indépendemment du groupe de chauffage et de circulation, un four chauffé par circulation d'huile est composé, du tunnel en tôle constituant le corps du four, des radia¬ teurs placés en voûte et en sole, des canalisations de distribution d'huile, allant de la chaudière aux radia¬ teurs et des canalisations de retour d'huile à la chau¬ dière. Tous ces éléments sont à des températures diffé- rentes, notamment aux démarrages et aux changements de régimes. Les écarts de température peuvent être suffisam¬ ment importants, pour que les différences de dilatation entraînent des efforts capables de créer des fissures ou des ruptures, dans les radiateurs ou dans les canalisa- tions d'huile. Dans ces fours, la régulation automatique de la chaleur émise par chaque radiateur, ou par un grou¬ pe de radiateurs, est pratiquement impossible à réaliser avec précision, car une diminution du débit d'huile dans un radiateur entraine une irrégularité de température dans les différentes zones du radiateur et une modificatio du fonctionnement des radiateurs voisins.

OMPI I I P P O 0

La présente invention a pour but de remédier à ces incon¬ vénients, en créant un four avec une nouvelle structure dont les avantages permettraient de concurrencer avanta¬ geusement les fours à circulation d'air ou les fours à chauffage direct.

Dans cette nouvelle structure, les radiateurs placés en voûte et en sole, sont composés de tubes fer de petit dia mètre, disposés parallèlement à l'axe du four, sur un mêm plan, horizontal. Chaque radiateur comporte 3 collecteurs qui sont perpendiculaires aux tubes, 2 collecteurs étant près l'un de l'autre, à l'une des extrémités des tubes, e un autre collecteur, parallèle aux 2 autres, placé à l'au tre extrémité des tubes. L'huile arrive dans un des 2 col lecteurs qui sont proches l'un de l'autre, rentre dans le tubes qu'on pourrait numéroter 1, 3, 5, 7, etc. puis arri dans le collecteur opposé, rentre dans les tubes qu'on po rait numéroter 2, 4, 6, 8, etc. et arrive dans le 3e coll teur. Ce troisième collecteur est raccordé aux canalisati de retour d'huile à la chaudière. Cette disposition est telle que l'émission de chaleur est uniforme sur toute la surface du radiateur. En effet, si l'on prend, à titre d'exemple, un radiateur recevant de l'huile à 300° et la refroidissant à 200°, on constate à une extrémité du radi teur, que les tubes 1, 3, 5, 7, etc. sont à 300° et qu'à cette même extrémité, les tubes 2, 4, 6, 8, etc. sont à 2 Etant donné la proximité des tubes, l'émission de chaleur, à cette partie du radiateur (température moyenne entre le 2 tubes, 250°) est la même qu'à l'autre extrémité du radi teur où la température de tous les tubes est de 250°. Pou diminuer la puissance d'un radiateur, il suffit de diminu le débit d'huile, afin d'augmenter l'écart de température entre l'arrivée et la sortie de l'huile, l'uniformité d'é sion étant toujours conservée.

Les radiateurs sont placés dans le tunnel en tôle dont la température est par moment, différente de celle des radia¬ teurs. Pour éviter toute tension entre le tunnel et les radiateurs, ces derniers reposent, par leurs angles, sur 4

O

supports, solidaires du tunnel. Sur un premier support, radiateur est immobilisé par boulonnage. Sur le deuxième support, placé sur la face opposée du four, le radiateur est simplement guidé et peut se déplacer dans le sens per pendiculaire à l'axe du four. Sur les 2 autres supports l radiateur est simplement posé et peut se déplacer dans le 2 sens. Pour éviter une tension entre le tunnel et les 2 tuyauteries, entrée et sortie du radiateur, ces dernières traversent la tôle du tunnel, aux endroits où le radiateu ne peut se déplacer longitudinalement par rapport au tun¬ nel.

Les radiateurs sont alimentés en huile, par une canalisa¬ tion principale, qui part de la chaudière placée au-dessu du tunnel, descend sous le tunnel, le suit près d'un bord et sur toute sa longueur. Cette canalisation est placée dans des supports, fixés au tunnel, dans lesquels elle peut coulisser sans effort, lorsqu'elle s'allonge ou se r tracte par suite des variations de sa température. Sur cette canalisation sont soudées autant de dérivations qu' y a de radiateurs à alimenter. Ces dérivations passent so le tunnel, horizontalement, et montent sur la face opposé du tunnel, pour alimenter chaque radiateur. Les dérivatio alimentant les radiateurs, étant de petit diamètre et de grande longueur, peuvent, lorsque la canalisation princip le se déplace, se déformer élastiquement, sans fatiguer, les tubes, ni les soudures. Dans le cas de fours étroits de grande longueur les dérivations alimentant les radia¬ teurs, notamment ceux éloignés de la chaudière, peuvent être allongées artificiellement, pour augmenter leur élas¬ ticité, et former de véritables lyres de dilatation. La ca nalisation de retour d'huile à la chaudière est analogue à la canalisation d'alimentation des radiateurs, mais elle est placée au-dessus du tunnel, sur toute sa longueur et également près d'un bord. Les raccordements de retours des radiateurs, sont réalisés de la même façon que les raccor¬ dements d'alimentation, ils montent sur la face du tunnel opposé au collecteur, et traversent le dessus du tunnel, avant d'être soudés à ce collecteur. L'évacuation de l'air

-* HX

OMPI

du circuit ainsi réalisé s'effectue automatiquement, dans le sens de la circulation d'huile.

La régulation de température dans les différentes parties du tunnel est réalisée en plaçant sur les branchements de retour des radiateurs des sondes de prise de température agissant sur des vannes motorisées, par l'intermédiaire de thermostats réglables. Cette régulation est beaucoup plus précise que celle qui consiste à placer des sondes à 1'in- térieur du four, de plus, la régulation d'un radiateur est sans effet sur celle des radiateurs voisins. Les appareils de régulation, placés au-dessus du tunnel, sont facilement accessibles, ils sont composés d'éléments standards, cons¬ truits en grande série et d'un prix modéré (les thermos- tats peuvent être regroupés sur le tableau de commande du four) .

Les avantages obtenus grâce à cette invention sont :

- la suppression du risque de fuite par la suppression des tensions importantes, dues aux dilatations, dans les dif férents éléments du four, tunnel, radiateurs, tuyauterie

- une sécurité totale donnée par la possibilité d'une épre ve à très haute pression de tous les éléments du four ;

- une émission de chaleur uniforme sur toute la surface de chacun des radiateurs ;

- une régulation automatique des températures sur tous ou sur une partie des radiateurs.

Diverses autres caractéristiques de l'invention ressortent de la description faite ci-dessous, en se référant aux dessins annexés, qui montrent à titre d'exemples non limi¬ tatifs, des formes de réalisation de l'invention.

La fig. 1 est une vue en élévation, montrant schématique- ment, le four longitudinale ent.

La fig. 2 est une vue partielle, réalisée comme la fig. 1, montrant une partie du four, dans le cas, où faisant parti d'une installation importante, il est alimenté par 2 tuyau

teries provenant d'une chaufferie centrale.

La fig. 3 est une vue en perspective, montrant schématiq ment un radiateur avec son dispositif de régulation.

La fig. 4 est une vue en perspective montrant schématique ment, les tuyauteries alimentant à titre d'exemple, 2 ra¬ diateurs placés en voûte et 2 radiateurs placés en sole d four.

La fig. 1 montre un four dont le corps est constitué par le tunnel en tôle 1, dans lequel circule un tapis métalli que 2, sur lequel sont disposés les produits à cuire. Six radiateurs 3, sont disposés en voûte et six autres radia- teurs 3, sont placés en sole, sous le tapis métallique 2.

Au-dessus du tunnel sont installés, la chaudière 4, la po pe de circulation 5, et le vase d'expansion 6. De la chau dière part la tuyauterie de distribution d'huile 7, placé au-dessous du tunnel, sur laquelle sont soudés les branch ments, alimentant les 12 radiateurs. Une tuyauterie 8, pl cée au-dessus du four, ramène l'huile à la chaudière. Ces 2 tuyauteries sont supportées par des colliers 9, fixés a tunnel dans lesquels, elles peuvent coulisser librement, lorsqu'elles s'allongent ou se rétractent sous l'effet des variations de température.

Dans la fig. 2, les tuyauteries 10 et 11, relient le four à une chaufferie centrale, et la pompe 12 assure la circu¬ lation de l'huile dans tout le circuit. Une vanne 3 voies 13, est placée sur l'aspiration de la pompe 12, qui aspire un mélange d'huile provenant des radiateurs et de la chau¬ dière. La proportion des 2 provenances dans le mélange est déterminée par un thermostat 14, commandant la vanne 3 voi 13, en recevant les indications d'une sonde 15, placée au contact du tuyau de refoulement de la pompe. Ce dispositif permet à l'utilisateur du four de choisir la température d l'huile alimentant les radiateurs et le maintient automati que de cette température. Ce dispositif permet l'alimenta-

tion par une seule chaudière de plusieurs fours fonctionn à des températures différentes.

La fig. 3 montre un radiateur, qui est alimenté par la tuy terie 16, raccordée au collecteur 17, sur lequel sont soud à une de leurs extrémités les tubes 18. A leur autre extré té, ces tubes sont soudés au collecteur 19, sur lequel son soudés également les tubes 20, dont l'autre extrémité est soudée au collecteur 21. Une tuyauterie 22, est soudée au collecteur 21 et ramène l'huile à la canalisation 8, de re tour à la chaudière. Cette disposition des tubes 18 et 20, permet d'avoir sur toute la surface du radiateur, la même température moyenne, et d'avoir ainsi une émission de chal uniforme. Sur la tuyauterie de retour 22, sont placées, un vanne motorisée 23 et une sonde de prise de température 24 qui commande la vanne motorisée 23, par l'intermédiaire du thermostat 25, qui est réglé à la température désirée. Cet régulation permet d'ajuster le débit d'huile, aux besoins chaleur et de maintenir automatiquement la température du diateur à une valeur constante.

Sur la fig. 4, sont tracés, à titre d'exemple, les raccor¬ dements de 4 radiateurs 26, 27, 28 et 29, les radiateurs 2 et 27 étant placés en voûte et les radiateurs 28 et 29 éta placés en sole du four. Ces radiateurs sont alimentés par les branchements 30, 31, 32 et 33, soudés sur la canalisa¬ tion 8. Des branchements 35, 36, 37, 38, sont soudés à la canalisation 9, de retour à la chaudière. Les branchements des radiateurs, alimentation et retour, ont tous une parti horizontale, ayant comme longueur, une .fois au moins, la largeur du four. Sur les branchements 34, 35, 36 et 37, so disposés les appareils de régulation 23, 24 et 25 tracés s la fig. 3.

O PI