Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PACKAGING CONTAINER FOR BOTTLES, THE PRODUCTION KIT THEREFOR AND A MODULAR DEVICE COMPRISING SUCH CONTAINERS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2003/016174
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a novel packaging container that is used to protect, store and transport fragile objects. The technical field of said invention is that of the production of packaging containers for transporting wine or oil bottles. According to the invention, the packaging container (1) is intended for at least two bottles and comprises at least six walls (3, 9, 14). Said packaging container is characterised in that: at least on of the walls thereof is pierced; at least one portion of at least one of said walls can be detached or warped to form an opening that is used to remove at least one bottle; and said container comprises lower mutual fixing means (12, 13) and upper mutual fixing means (16) which are complementary to said lower means.

Inventors:
Alazard, Claudius (Mas des Agasses, Eygalieres, F-13810, FR)
Pujante, Max (56 Avenue Alphonse Daudet, Robion, Robion, F-84440, FR)
Application Number:
PCT/FR2002/002808
Publication Date:
February 27, 2003
Filing Date:
August 06, 2002
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Nature, Bois Emballages (Z.I. Avenue de la Durance, Noves, F-13550, FR)
Alazard, Claudius (Mas des Agasses, Eygalieres, F-13810, FR)
Pujante, Max (56 Avenue Alphonse Daudet, Robion, Robion, F-84440, FR)
International Classes:
B65D6/08; B65D21/02; B65D85/30; (IPC1-7): B65D85/30; B65D21/02
Attorney, Agent or Firm:
Herard, Paul c/o Cabinet, Beau De Loménie (232 avenue du Prado, Marseille Cedex 8, F-13295, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. Emballage (1) pour au moins deux bouteilles (28,29), comportant au moins six parois (3,6, 9,14, 15), caractérisé en ce qu'au moins une de ses parois est ajourée, en ce qu'au moins une portion d'au moins une de ses parois est détachable ou déformable pour former une ouverture permettant d'extraire au moins une bouteille, et en ce qu'il comporte des moyens inférieurs (12,13, 51) de calage mutuel et des moyens supérieurs (40,16b) de calage mutuel complémentaires desdits moyens inférieurs de calage mutuel.
2. Emballage selon la revendication 1, qui comporte en outre au moins deux moyens de calage (4,30, 26,27) des bouteilles dans l'emballage, selon au moins deux directions orthogonales entre elles, en particulier selon trois directions orthogonales.
3. Emballage selon la revendication 1 ou 2, qui est essentiellement constitué de planchettes ou lattes de bois solidarisées entre elles, de préférence par des agrafes (17).
4. Emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, qui comporte une base (6,9b) sensiblement plane, au moins quatre parois latérales sensiblement planes et parallèles deux à deux, un couvercle (3) sensiblement plan, sensiblement parallèle à la base et sensiblement orthogonal aux parois latérales, au moins quatre structures (16) de renfort d'angle, chacune solidaire de deux parois latérales successives (ou adjacentes), qui font saillie par rapport à la face externe supérieure du couvercle, et au moins deux structures inférieures (12,13) de calage mutuel de deux emballages empilés qui font saillie par rapport à la face externe de la base et dont une portion (51) au moins est de forme complémentaire de celle des extrémités supérieures (40,16b) desdites structures de renfort d'angle, ces extrémités formant lesdits moyens supérieurs de calage mutuel.
5. Emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, comportant un couvercle (3) comportant des planchettes transversales (19,20) solidaires de deux tasseaux longitudinaux (21,22) fixés à deux parois latérales opposées de l'emballage.
6. Emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, comportant un couvercle (3) comportant une première cale (128) dite d'épaisseurs'étendant longitudinalement (par référence à la plus grande dimension des bouteilles), et dont une section transversale présente de préférence une forme en V, et qui est saillante sur la face interne du couvercle.
7. Emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, dont une paroi latéraledite transversalecomporte une deuxième cale (30) dite de longueur qui est saillante sur la face interne (31) de ladite paroi latérale (14).
8. Emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, qui comporte en outre une troisième cale longitudinale (4,129, 130) apte à séparer deux bouteilles adjacentes disposées côte à côte dans l'emballage, qui peut comporter une planchette (4) non solidaire des parois de l'emballage.
9. Emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 8, dans lequel la base et deux parois latérales longitudinales opposées sont formées par pliage en U de planchettes.
10. Emballage selon la revendication 9, dans lequel les planchettes sont préalablement solidarisées et affaiblies par des déformations en creux selon deux lignes parallèles (7,8) formant les bords longitudinaux de la base.
11. Emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 10, comportant une structure (121,122, 128,131) de calage des bouteilles obtenue par pliage, de préférence en V, d'une planchette.
12. Emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 11, comportant deux planchettes (12, 13) longitudinales chanfreinées à leurs extrémités et saillantes sur la face inférieure de l'emballage pour coopérer avec des renforts d'angle (16) de section transversale triangulaire.
13. Kit pour la réalisation d'un colis comportant un emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 12, qui'comporte : une première structure (2) formant une base, quatre parois latérales, quatre renforts d'angles, des moyens de calage mutuel complémentaires des renforts d'angle, et une deuxième cale de longueur solidaire d'une paroi latérale, une deuxième structure (3) formant un couvercle apte à tre solidarisé à deux parois latérales opposées de la première structure et à obturer en partie l'emballage, et comportant des premiers moyens de calage en épaisseur des bouteilles, et le cas échéant, une troisième structure (4) en forme de planchette formant une troisième cale insérable entre deux bouteilles adjacentes du colis.
14. Meuble de stockage et/ou de transport de bouteilles, constitué par au moins une pile d'emballages selon l'une quelconque des revendications 1 à 12, emboîtés deux à deux par leurs moyens de calage mutuels.
15. Procédé de fabrication d'un emballage selon l'une quelconque des revendications 1 à 12 dans lequel, pour affaiblir une planchette rentrant dans la constitution d'au moins une des parois, des cales, ou des structures de renfort d'angle de l'emballage selon une ligne (7,8) et faciliter son pliage ultérieur selon cette ligne, on provoque une pluralité de déformations de la planchette selon cette ligne, en déviant des fibres de la planchette, de préférence par roulement sous pression de la planchette contre la tranche d'un outil en forme de disque comportant une pluralité de poinçons.
Description:
Emballage pour bouteilles, kit pour sa fabrication, et dispositif modulaire comportant de tels emballages.

La présente invention est relative à un nouvel emballage de protection, d'emmagasinage et de transport d'objets fragiles, en particulier des bouteilles en verre contenant un liquide alimentaire tel que du vin ou de l'huile ; l'invention est également relative à un kit de pièces à assembler pour former un tel emballage, et à un dispositif ou meuble modulaire constitué par plusieurs de ces emballages.

Le domaine technique de l'invention est celui de la fabrication d'emballages de transport de bouteilles de vin ou d'huile.

II est connu d'emballer de telles bouteilles dans un réceptacle de section transversale polygonale-en particulier rectangulaire-, tel qu'une boîte ou un carton formé (e) en pliant ou montant un ou plusieurs flancs de papier ; il est en particulier fréquent de proposer un emballage pour bouteille (s) constitué d'une caisse en carton de forme parallélépipédique rectangle ; une telle caisse peut contenir une seule bouteille ou bien plusieurs-en particulier 6 ou 12-bouteilles.

Afin d'éviter un mouvement d'une bouteille dans l'emballage la contenant, l'emballage est généralement fabriqué sur mesure à des dimensions correspondant à celles de la bouteille à contenir ; alternativement et/ou lorsque l'emballage est destiné à recevoir plusieurs bouteilles, des organes de calage sont insérés dans l'emballage. Les parois de telles caisses en carton sont généralement pleines, non percées, afin de conférer à l'emballage une rigidité suffisante ; afin de limiter le coût de l'emballage, ces parois sont opaques et ne permettent par conséquent pas de voir la (les) bouteille (s) contenue (s) dans l'emballage.

II arrive par ailleurs que de telles bouteilles soient conditionnées dans un emballage ouvert permettant, sur un lieu de vente, à un acheteur potentiel de voir la bouteille ; un tel emballage peut tre constitué par une caisse ou un panier auquel est associé un"sur-emballage"tel qu'un film plastique transparent ; de tels emballages se prtent mal à un gerbage et à un transport.

Pour le transport de caisses de carton fermées et opaques de forme parallélépipédique, il est généralement nécessaire de solidariser entre eux les cartons empilés, par exemple à l'aide d'un film ou de bandes de cerclage ; une fois le film déchiré ou la bande de cerclage coupée, la stabilité de l'empilement n'est plus assurée ; en outre l'utilisation de bandes de cerclage provoque fréquemment, lors du serrage de la bande, une déformation et/ou une détérioration d'une partie au moins des emballages ainsi solidarisés.

La présente invention a pour objet de proposer des emballages améliorés pour bouteilles, et de remédier en partie au moins aux inconvénients des emballages connus pour bouteilles ou objets fragiles similaires.

Un objectif de l'invention est de proposer un emballage économique susceptible de contenir plusieurs bouteilles, de protéger les bouteilles des chocs pendant leur transport ou leur manutention, de laisser visible une partie substantielle des bouteilles contenues dans l'emballage, et susceptibles d'tre gerbés facilement pour le transport ou le stockage d'une pile d'emballages contenant des bouteilles.

Un autre objectif de l'invention est de proposer des emballages en kit pour bouteilles, dans lesquels on puisse introduire les bouteilles puis que l'on puisse fermer facilement et rapidement.

Un autre objectif de l'invention est de proposer un meuble modulaire de stockage de bouteilles, sur un lieu de vente notamment, qui serve également de dispositif de transport des bouteilles.

Selon un premier aspect, l'invention consiste à proposer un emballage pour au moins deux bouteilles de vin ou similaire, qui comporte au moins six parois sensiblement planes : une base ou paroi inférieure, au moins quatre parois latérales s'étendant de préférence respectivement dans au moins quatre plans sensiblement orthogonaux au plan de la base et parallèles deux à deux, et une paroi supérieure ou couvercle de préférence sensiblement parallèle à la base ; au moins une des parois- de préférence ledit couvercle-est ajouré (e) pour permettre de voir une partie des bouteilles contenues dans l'emballage sans nécessiter son ouverture ; au moins une portion d'au moins une des parois est détachable ou déformable de préférence sans nécessiter l'usage d'un outil (c'est-à-dire manuellement) pour former dans la paroi considérée une ouverture suffisante pour extraire au moins une des bouteilles contenues dans l'emballage ; en outre, l'emballage comporte des premiers moyens de calage mutuel-dits inférieurs-de plusieurs emballages identiques empilés qui sont prévus-et font de préférence saillie-sur la surface externe de la base, et comporte des deuxièmes moyens de calage mutuel de plusieurs emballages identiques empilés, qui sont prévus-et font de préférence saillie-sur la face externe du couvercle et qui sont conformés pour coopérer avec des premiers moyens de calage mutuel d'un deuxième emballage posé sur ledit emballage.

De préférence et selon un autre aspect de l'invention, cet emballage est fourni sous forme de kit prt à tre assemblé, sur le lieu de conditionnement de bouteilles ; de préférence, ce kit comporte :

- une première structure formant une base, quatre parois latérales, quatre renforts d'angles, des moyens de calage mutuel complémentaires des renforts d'angle, et une deuxième cale de longueur solidaire d'une paroi latérale, - une deuxième structure formant un couvercle apte à tre solidarisé à deux parois latérales opposées de la première structure et à obturer en partie l'emballage, et comportant des premiers moyens de calage en épaisseur des bouteilles, et - le cas échéant, une troisième structure en forme de planchette formant une troisième cale insérable entre deux bouteilles adjacentes du colis.

Ceci facilite la réalisation rapide de colis comportant chacun au moins deux bouteilles contenues dans un tel emballage ; il suffit en effet d'insérer les bouteilles dans la première structure en les couchant parallèles les unes sur les autres sur le fond de la première structure, puis d'insérer le cas échéant entre deux bouteilles de chaque paire de bouteilles adjacentes du colis, la troisième structure de calage ; le colis est ensuite fermé en posant le couvercle en appui sur les bouteilles et en le solidarisant par agrafage aux deux parois longitudinales latérales de la première structure.

Afin de faciliter cet appui du couvercle sur des bouteilles présentant un corps dont le diamètre et l'évasement (conicité) peuvent varier dans des proportions importantes, ce couvercle comporte de préférence deux tasseaux longitudinaux latéraux parallèles entre eux, qui sont reliés par au moins deux planchettes coplanaires orthogonales aux tasseaux ; les planchettes forment ainsi avec les tasseaux un couvercle en forme de cadre ajouré qui peut s'emboîter en coulissant le long des faces internes des parois latérales longitudinales de la première structure ; lesdits tasseaux présentent de préférence au moins deux faces d'appui sur les bouteilles qui sont inclinées par rapport au plan dans lequel s'étend le couvercle, en particulier inclinées d'un angle voisin de 45° par rapport à ce plan.

Ces tasseaux du couvercle forment ainsi des cales-dites premières cales ou cales d'épaisseur-assurant une immobilisation des bouteilles dans l'emballage selon un axe (ou direction) orthogonal à la base.

Ces deux tasseaux de calage intégrés au couvercle et s'étendant le long de ses bords longitudinaux peuvent tre remplacés et/ou complétés par au moins un tasseau central s'étendant longitudinalement, parallèlement aux bouteilles du colis, et présentant une section transversale, de préférence en forme de V ou U évasé, de façon à former deux faces supplémentaires d'appui sur les bouteilles ; dans le cas d'un colis de deux bouteilles, le couvercle peut ainsi comporter un seul tasseau central s'étendant selon un axe longitudinal médian, qui s'appuie sur les deux bouteilles.

Dans le cas d'un colis de trois bouteilles, le couvercle comportera deux tasseaux centraux parallèles aux bords longitudinaux, qui chacun s'appuient sur deux bouteilles adjacentes ; ces tasseaux centraux peuvent ainsi contribuer-en partie au moins-à un calage transversal pour immobiliser les bouteilles selon un axe (ou direction) transversal qui est parallèle à la base de l'emballage, pour éviter les chocs entre deux bouteilles adjacentes ; ce calage transversal peut également tre assuré-et/ou complété-en insérant ladite troisième structure du kit.

De préférence, ladite première structure du kit-de mme que l'emballage- comporte des moyens intégrés de calage selon un troisième axe (ou direction) orthogonal aux deux premiers, c'est-à-dire un axe longitudinal ; ces moyens comportent une ou deux cales-dites deuxièmes cales ou cales de longueur-qui est (sont) solidaire (s) d'une (de chaque) paroi latérale transversale et qui est (sont) montée (s) saillante (s) sur une face interne de cette (ces) paroi (s) ; ceci permet, en choisissant une ou deux cales d'épaisseur adaptée à la hauteur (longueur) des bouteilles à emballer, de les immobiliser selon l'axe longitudinal de l'emballage, par coincement ; ces cales peuvent tre de forme parallélépipédique rectangle et creuses.

Ces moyens de calage des bouteilles dans l'emballage selon trois axes sont très simples à fabriquer et à adapter à des bouteilles de formes différentes ; ces moyens permettent ainsi de fabriquer lesdites premières structures (hormis ladite cale de longueur) selon une géométrie unique pour un grand nombre de formes différentes de bouteilles ; ceci contribue ainsi à permettre le gerbage de plusieurs colis contenant des bouteilles de formes différentes, les dimensions externes (d'interface") des emballages étant identiques.

Ceci permet de proposer, selon un autre aspect de l'invention, un meuble modulaire de rangement de bouteilles constitué par au moins une pile d'emballages selon la présente invention, emboîtés deux à deux par leurs moyens de calage mutuels.

Les emballages, kits et meubles selon l'invention peuvent tre facilement réalisés à partir de planchettes et de tasseaux de bois qui sont solidarisés par agrafage ; dans ce cas et afin de faciliter le détachement d'une paroi latérale en vue d'accéder aux bouteilles contenues dans l'emballage, cette paroi latérale est de préférence fixée à deux renforts d'angle par des agrafes"droites", sans tre fixée à la base (ou à un autre élément) par des agrafes d'angle comme cela est habituellement le cas.

De préférence, en outre, dans un emballage en bois selon l'invention, la base et deux parois latérales longitudinales opposées sont formées par pliage en U de planchettes préalablement solidarisées et affaiblies par des déformations en creux selon deux lignes parallèles formant les bords longitudinaux de la base, et l'emballage

comporte une structure de calage des bouteilles obtenue par pliage en V d'une planchette, et comporte deux planchettes longitudinales chanfreinées à leurs extrémités et saillantes sur la face inférieure de l'emballage pour coopérer avec des renforts d'angle de section transversale triangulaire.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaissent dans la description suivante, qui se réfère aux dessins annexés et qui illustre, sans aucun caractère limitatif, des modes préférés de réalisation de l'invention.

La figure 1 illustre, en vue en perspective éclatée, les trois structures composant un kit selon l'invention.

La figure 2 est une vue de dessus d'un colis de deux bouteilles identiques disposées dans un emballage en bois conforme à l'invention.

La figure 3 est une vue en coupe transversale (selon un plan tel que A-A figure 2) d'un autre mode de réalisation d'un emballage en bois selon l'invention.

La figure 4 est une vue en perspective schématique d'un emballage selon l'invention, qui est retourné afin de mieux illustrer les moyens de calage mutuels inférieurs et la manière selon laquelle ils coopèrent avec des moyens de calage complémentaires pour former une pile stable d'emballages.

La figure 5 est une vue de côté d'un meuble selon l'invention constitué de deux emballages empilés, et dont l'emballage supérieur a été démuni d'une paroi latérale d'accès au contenu.

Par référence à a figure 1 en particulier, l'emballage 1 en kit comporte une structure inférieure ou caisse 2, une structure supérieure 3 ou couvercle apte à fermer. partiellement la partie supérieure de la caisse, et une planchette 4 apte à tre insérée entre deux bouteilles pour former une cale s'étendant selon un plan vertical parallèle à (et/ou contenant) l'axe longitudinal horizontal 5 de l'emballage.

La caisse 2 (figures 1 et 2 particulièrement) comporte une base 6 ajourée et deux parois latérales longitudinales ajourées parallèles à l'axe 5 ; par référence à la figure 1, ces trois parois sont obtenues par pliage en U, selon deux lignes 7,8 parallèles à l'axe 5, d'un caillebotis comportant quatre planchettes minces 9a, 9b, 9c parallèles qui ont été agrafées d'une part à deux lattes 10,11 d'extrémité, et d'autre part à deux lattes 12,13 s'étendant en saillie sur la face externe des portions 9b de planchette de la base 6 ; les lattes 10 à 13 sont parallèles à l'axe 5 ; les portions 9a de planchette et la latte 10 forment une paroi latérale ajourée, de mme que les portions 9c et la latte 11.

La caisse 2 comporte en outre deux parois latérales transversales 14 et 15 et quatre structures 16 de renfort d'angle auxquelles les parois latérales sont solidarisées par des agrafes telles que 17 ; chaque structure 16 est de forme cylindrique d'axe 18

vertical et de section transversale triangulaire ; chaque structure 16 peut tre constituée par un tronçon de tasseau, ou par une planchette pliée pour former un tube creux.

Le couvercle 3 (figures 1 et 2) est formé de deux planchettes transversales 19 et 20 qui sont solidaires de deux tasseaux longitudinaux 21 et 22 de section triangulaire, et qui forment avec les tasseaux un cadre.

La distance 23 (mesurée transversalement) séparant les faces externes respectives 24,25 des deux tasseaux 22,21 est prévue de sorte que ceux-ci s'emboîtent à faible jeu dans la caisse 2, les faces 24,25 s'étendant respectivement en regard de la face interne des portions 9a, 9c de planchettes des faces latérales de la caisse ; après mise en appui des faces inclinées 26,27 des tasseaux 22,21 contre le corps des bouteilles 28,29, ces tasseaux sont agrafés aux éléments 9a, 9c, 10,11 formant les parois latérales.

Comme illustré figure 2, les éléments 19 à 22 constitutifs du couvercle laissent apparente une grande partie (qui est hachurée sur cette figure) des bouteilles 28,29.

Le pliage du caillebotis 9 à 13 est réalisé après affaiblissement des planchettes 9 selon les lignes 7,8 de pliage ; bien que cet affaiblissement puisse tre obtenu par une opération-appelée traçage-de découpe superficielle des planchettes, de préférence, afin de faciliter le pliage ultérieur des planchettes, on provoque une pluralité de déformations de chaque planchette le long de ladite ligne de pliage, en déviant-sans les sectionner-des fibres de la planchette.

De préférence, pour provoquer chacune desdites déformations, on fait pénétrer temporairement à l'intérieur d'une partie au moins de l'épaisseur de la planchette, un poinçon de forme générale pointue ou effilée, en particulier de forme conique ou tronconique, par exemple pyramidale ; ceci permet d'éviter-dans une grande mesure- de sectionner des fibres, et facilite leur déviation sous l'effet de la pénétration progressive du poinçon dans la planchette.

Afin d'obtenir un affaiblissement de chaque planchette sensiblement homogène le long de la ligne de pliage désirée, on provoque de préférence un espacement régulier des déformations le long de cette ligne, et on effectue des déformations de forme et dimension sensiblement identiques ; à cet effet, on utilise de préférence un outil comportant une pluralité de poinçons de forme identique et régulièrement espacés, qui est monté rotatif selon un axe de rotation par rapport à une embase et comporte une face cylindrique selon ledit axe de rotation, à la surface de laquelle lesdits poinçons sont proéminents et/ou saillants ; en particulier, ledit outil comporte et/ou est essentiellement constitué par un disque sur la tranche duquel sont prévus lesdits poinçons saillants ; ceci permet de réaliser très simplement ledit outil et lesdites déformations de la

planchette, par roulement sous pression de la planchette contre la tranche-ou face cylindrique-de l'outil.

De préférence, une partie au moins desdites déformations s'étend sur l'intégralité de l'épaisseur de la planchette, de sorte qu'il en résulte la présence d'une pluralité d'orifices traversant la planchette de part en part ; à cet effet la hauteur des poinçons est choisie supérieure à l'épaisseur de la planchette.

Cette technique permet ainsi de réaliser simplement des zones d'affaiblissement dans des planchettes d'épaisseur variable ; le cas échéant, un mme outil de poinçonnage peut tre utilisé pour former des planchettes de différentes épaisseurs ; cela permet également de réaliser ces déformations à une cadence élevée.

La pluralité de déformations provoque un affaiblissement local de la planchette selon la ligne de pliage désirée, en provoquant la rupture d'une quantité minime de fibres du matériau constituant la planchette.

II en résulte que, pour obtenir une planchette pliée présentant une résistance mécanique déterminée, il est possible d'utiliser une planchette d'épaisseur moindre que celle nécessaire lorsque l'on sectionne une quantité importante de fibres.

On utilise avantageusement des lattes ou planchettes en bois présentant une épaisseur située dans une plage allant de 1 à 5 millimètres, qui peuvent sans difficulté tre pliées selon deux sens opposés.

Pour effectuer simultanément deux pluralités de déformations s'étendant respectivement selon deux lignes respectives de pliage désiré, en particulier deux lignes parallèles, on utilise deux outils en forme de disque montés rotatifs selon deux axes respectifs de rotation qui sont parallèles entre eux et orthogonaux aux lignes de pliage.

Après que les planchettes 9a, 9b, 9c du caillebotis aient été affaiblies, on place l'ensemble dans un conformateur présentant au moins une partie fixe et au moins une partie mobile, de sorte que les lignes d'affaiblissement des planchettes affaiblies soient situées sensiblement le long de deux arrtes de ladite partie fixe du conformateur ; on déplace ladite partie mobile du conformateur pour appuyer sur une partie du caillebotis et provoquer son pliage.

Ce procédé de déformation et de pliage de planchette s'applique aussi avantageusement au pliage de planchettes rentrant dans la constitution du couvercle, des cales et des structures de renfort d'angle ; lesdits renforts et/ou cales peuvent tre essentiellement constitués par une planchette ou portion de planchette pliée selon trois plis sensiblement parallèles entre eux.

Ceci permet d'éviter l'usage d'un tasseau et permet de diminuer la masse de l'emballage tout en lui assurant une rigidité suffisante.

Par référence à la figure 2, une cale 30 en forme de parallélépipède rectangle est fixée sur la face interne 31 de la paroi 14, de manière saillante ; son épaisseur 32 est choisie de telle sorte que lorsque les bouteilles 28,29 sont allongées dans la caisse, leur extrémité comportant un bouchon 33 étant en appui sur la face interne 34 de la paroi transversale 15 opposée à la paroi 14, le cul 35 des bouteilles s'appuie sur une face 36 de la cale 30, si bien que les bouteilles sont immobilisées en translation selon leur axe longitudinal parallèle à l'axe 5.

Par référence à la figure 3, le couvercle comporte, outre les planchettes transversales telles que celle repérée 20, deux tasseaux creux 121,122 de section triangulaire et d'axe parallèle à l'axe longitudinal 5 ; chaque tasseau présente une face inclinée 126,127 en appui sur le corps d'une bouteille 28,29 ; le couvercle comporte en coutre un troisième tasseau creux 128 de section triangulaire, parallèle à l'axe 5 et équidistant des tasseaux 121 et 122 ; le tasseau 128 central comporte deux faces inclinées 129,130 formant un V et s'appuyant également sur le corps des bouteilles de sorte qu'il tend à les écarter l'une de l'autre ; ceci peut permettre de supprimer la cale 4 figures 1 et 2 ; sur la figure 3 une cale supplémentaire 131 est posée sur le fond 6 et présente également en partie centrale deux faces d'appui 132,133 formant un V et sur lesquelles butent les corps des bouteilles 28,29 ; cette cale peut tre obtenue par pliage d'une planchette.

Par référence aux figures 3 et 5, les renforts d'angle présentent une longueur telle que : leur extrémité supérieure 40 s'étend à une distance 41 au-dessus du couvercle 3, 1aquelle-distance est supérieure à l'épaisseur 42 des cales 12 et 13 saillantes sous la base ; dès lors, lorsque deux emballages 1 sont superposés (fig. 5), leurs moyens 40, 12,13 de calage mutuel étant correctement imbriqués, un interstice subsiste entre la base de l'emballage supérieur et le couvercle de l'emballage inférieur, ce qui facilite la préhension de l'emballage supérieur en vue de sa séparation de l'emballage inférieur.

L'emballage 1 figure 4 est représenté inversé, la paroi de fond 6 s'étendant au- dessus des parois latérales 14,9a.

L'emballage comporte quatre structures 16 de renfort d'angle (dont une est cachée), de forme tubulaire de section triangulaire et d'axe 18 orthogonal au plan du fond 6.

Afin d'obtenir un calage mutuel de deux emballages superposés, quatre cales proéminentes sont prévues sur la paroi de fond, qui sont aptes à venir respectivement au contact des quatre renforts d'angle 16a-représentés en trait mixte-d'un deuxième emballage (non représenté) superposé avec celui illustré sur cette figure.

Ces cales sont constituées par des extrémités biseautées de deux planchettes 12,13 parallèles qui sont saillantes sur le fond, et dont l'espacement 50 est adapté de sorte que les quatre faces biseautées 51 de planchette viennent s'emboîter entre les faces internes 16b des structures d'angle 16a, avec un faible jeu ; ceci permet de réaliser simplement le calage mutuel, les planchettes contribuant par ailleurs à la rigidité du fond.