Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PACKAGING FOR PACKAGING A PRODUCT SUCH AS A COSMETIC COMPOSITION
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/015639
Kind Code:
A1
Abstract:
Packaging for packaging a product, such as a cosmetic composition Packaging (100) for packaging a product comprising a container (1) provided with an opening (10), a lid (3) able to move between a closed position in which it closes the opening (10) of the container (1) and an open position, and a storage unit (2). The storage unit (2) comprises: – a bowl (21) delimiting a reservoir (20) accepting the product and able to move in a vertical axial direction (Z), – an elastically deformable pressure-difference compensating system (22) forming a sealed connection between the bowl (21) and the lid (3). The storage unit (2) delimits, in combination with the lid (3) in the closed position, a sealed compartment (8) exhibiting a variable volume.

More Like This:
JPWO2009101701Container stand
JP2006280523MASCARA APPLICATOR
Inventors:
DENECE, Jean-Paul (33 rue Mané er Groez, BADEN, 56870, FR)
Application Number:
FR2017/051928
Publication Date:
January 25, 2018
Filing Date:
July 13, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
AXILONE PLASTIQUE (20 et 24 rue Alain Gerbaut ZA de Kerbois, AURAY, 56400, FR)
International Classes:
A45D34/00
Attorney, Agent or Firm:
DERAMBURE CONSEIL (66 rue de la Chaussée d'Antin, PARIS, 75009, FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1 . Emballage (100) de conditionnement d'un produit, tel qu'une composition cosmétique, comprenant un récipient (1 ) muni d'une ouverture (10) et délimitant un logement (11 ), un couvercle (3) mobile entre une position fermée dans laquelle il ferme l'ouverture (10) du récipient (2) et une position ouverte, et une unité de stockage (2), caractérisé en ce que l'unité de stockage (2) comprend:

Une cuve (21 ), logée au moins en partie dans le logement (11 ) du récipient (1 ) et délimitant un réservoir (20) adapté pour recevoir le produit, ladite cuve étant mobile selon une direction axiale verticale (Z) entre une position de repos, une position haute et une position basse,

- Un système de compensation de différence de pression (22) élastiquement déformable et adapté pour former une liaison étanche entre la cuve (21 ) et le couvercle (3),

Et en ce que l'unité de stockage (2) délimite, en combinaison avec le couvercle (3) dans la position fermée et pour une quantité de produit cosmétique constante, un compartiment (8) étanche présentant un premier volume (V1 ) lorsque la cuve (21 ) est dans la position de repos, un deuxième volume (V2) inférieur au premier volume (V1 ) lorsque la cuve (21 ) est dans la position haute et un troisième volume (V3) supérieur au premier volume (V1 ) lorsque la cuve (21 ) est dans la position basse.

2. Emballage (100) selon la revendication 1 , dans lequel, dans la position fermée du couvercle (3), la cuve (21 ) de l'unité de stockage (2) se trouve dans la position de repos lorsque la pression (P1 ) à l'intérieur du compartiment (8) est égale à la pression (P2) à l'extérieur de l'emballage (100), dans une position haute lorsque la pression (P1 ) à l'intérieur du compartiment est supérieure à la pression (P2) à l'extérieur de l'emballage, et dans une position basse lorsque la pression (P1 ) à l'intérieur du compartiment est inférieure à la pression (P2) à l'extérieur de l'emballage. 3. Emballage (100) selon la revendication 1 ou la revendication 2, comprenant en outre au moins un moyen ressort prenant appui sur le récipient (1 ) et sollicitant le système de compensation de différence de pression (22) dans la direction axiale verticale (Z) de sorte que le système de compensation de différence de pression vienne en appui étanche contre le couvercle (3) lorsque ledit couvercle est dans la position fermée. 4. Emballage (100) selon la revendication 3, dans lequel le moyen ressort est un ressort (5) au moins partiellement ondulé agissant en compression et disposé perpendiculairement à la direction axiale verticale (Z).

5. Emballage (100) selon l'une des revendications 1 à 4, dans lequel le système de compensation de différence de pression (22) comporte une bague périphérique (23) généralement souple, entourée par une bordure annulaire (24) généralement rigide.

6. Emballage (100) selon la revendication 5, dans lequel le système de compensation de pression (22) est formé par surmoulage de deux matériaux comprenant un premier matériau généralement souple pour la bague périphérique (23) et un second matériau généralement rigide pour la bordure annulaire (24).

7. Emballage (100) selon l'une des revendications 5 à 6, dans lequel la bague périphérique (23) comprend un joint d'étanchéité (28) en appui étanche contre le couvercle (3).

8. Emballage (100) selon l'une des revendications 5 à 7, dans lequel la bague périphérique (23) comprend une membrane (29) déformable, ladite membrane comprenant une périphérie externe (29a) solidaire de la bordure annulaire (24) et une périphérie interne (29b) solidaire de la cuve (21 ). 9. Emballage (100) selon l'une des revendications 1 à 8, dans lequel le logement (11 ) du récipient (1 ) communique avec l'extérieur par au moins un évent (14) aménagé au travers du récipient.

10. Emballage (100) selon l'une des revendications 1 à 9, dans lequel le couvercle (3) est relié au récipient (1 ) par une charnière (4).

1 1 . Emballage (100) selon la revendication 10, dans lequel la charnière (4) comprend une première partie de charnière (41 ) solidaire d'une bague (40) rapportée sur le récipient (1 ) et une deuxième partie de charnière (42) solidaire du couvercle (3).

12. Emballage (100) selon l'une des revendications 1 à 1 1 , dans lequel l'unité de stockage (2) est munie d'un opercule (6) amovible adapté pour obturer le réservoir (20).

Description:
Emballage de conditionnement d'un produit, tel qu'une composition cosmétique

L'invention se rapporte au conditionnement de produits, tel que les compositions cosmétiques. Plus précisément, l'invention concerne un emballage pour le conditionnement d'un produit, tel qu'une composition cosmétique, comprenant un récipient muni d'une ouverture et délimitant un logement, un couvercle mobile entre une position fermée dans laquelle il ferme l'ouverture du récipient et une position ouverte, et une unité de stockage. De tels emballages, encore appelés « contenants », sont utilisés principalement pour le conditionnement de produits contenant des composants volatiles, en particulier pour des compositions cosmétiques, pharmaceutiques et analogues.

Les produits concernés doivent pouvoir être conservés dans des conditions optimales d'étanchéité pour éviter que l'air présent dans l'emballage, et chargé de l'humidité du produit, ne s'échappe et ne soit remplacé par de l'air du milieu ambiant extérieur plus sec. Car s'il y a fuite, cet échange entraînerait un rééquilibrage de l'hydrométrie du produit et donc une perte de poids du produit dans le temps.

Les variations de la pression atmosphérique dues aux changements de temps ou aux voyages, par exemple lors d'un transport dans une soute d'avion, génèrent des différences de pression d'air entre l'intérieur et l'extérieur de l'emballage qui sollicitent fortement l'étanchéité de tels emballages.

On connaît déjà des emballages du type précité dont le couvercle est soit vissé sur le récipient soit articulé sur ce dernier par une charnière. Toutefois aucun des emballages connus de ce type ne permet de satisfaire complètement les exigences ci-dessus. En effet l'étanchéité est généralement assurée par des joints exerçant des efforts en direction radiale, ce qui nécessite souvent un couple de vissage important dans le cas d'un couvercle vissé ou un effort de fermeture important dans le cas d'un couvercle articulé. La manipulation de ces emballages n'est donc pas confortable pour un utilisateur aussi bien pour la fermeture que pour l'ouverture du couvercle.

On connaît également des emballages du type précité, comme présenté dans le document FR 2984696, dont le couvercle permet de compenser les différences de pression d'air entre l'intérieur et l'extérieur de l'emballage. Bien que ces emballages apportent toute satisfaction, il est encore possible d'améliorer de tels emballages pour gagner en compacité, et donc en encombrement.

L'invention a notamment pour but de procurer un emballage du type précité qui offre un confort d'ouverture et de fermeture du couvercle dans des conditions satisfaisantes pour l'utilisateur.

C'est un autre but de l'invention de procurer un emballage du type précité qui puisse garantir une étanchéité sur un large intervalle de températures, typiquement de - 10°C à + 50°C, avec une faible perte de poids du produit qu'il contient.

C'est encore un but de l'invention de procurer un tel emballage qui soit plus simple de conception et moins coûteux de fabrication. L'invention propose à cet effet un emballage de conditionnement d'un produit, comme défini ci-dessus.

Conformément à l'invention, l'unité de stockage comprend une cuve logée au moins en partie dans le logement du récipient et délimitant un réservoir adapté pour recevoir le produit, ladite cuve étant mobile selon une direction axiale verticale entre une position de repos, une position haute et une position basse, et un système de compensation de différence de pression élastiquement déformable et adapté pour former une liaison étanche entre la cuve et le couvercle.

Conformément à l'invention, l'unité de stockage délimite, en combinaison avec le couvercle dans la position fermée et pour une quantité de produit cosmétique constante, un compartiment étanche présentant un premier volume lorsque la cuve est dans la position de repos, un deuxième volume inférieur au premier volume lorsque la cuve est dans la position haute et un troisième volume supérieur au premier volume lorsque la cuve est dans la position basse. II en résulte que l'unité de stockage et le couvercle dans la position fermée forment une séparation étanche entre l'air contenu à l'intérieur et à l'extérieur du compartiment. De plus, le caractère déformable du système de compensation de différence de pression permet à la cuve de se déplacer en fonction des différences entre les pressions régnant de parts et d'autre du compartiment, et donc d'augmenter ou de diminuer le volume dudit compartiment alors qu'une même quantité de produit cosmétique est contenue dans la cuve à un instant t, tout en maintenant la séparation étanche entre l'extérieur et l'intérieur du compartiment.

Dans la position fermée du couvercle, le déplacement de la cuve permet de satisfaire à la loi de Boyle-Mariotte qui veut que le produit de la pression et du volume d'un gaz parfait à température constante soit, dans le compartiment formant enceinte étanche, constant. On obtient ainsi une liaison souple permettant des variations de volume du compartiment, atténuant la pression exercée sur la zone d'étanchéité.

L'emballage selon l'invention est particulièrement peu encombrant, de conception simple permettant un nombre de pièce réduit et peu coûteux. Au sens de l'invention, le terme « emballage » entend désigner différents types d'emballages ou contenants, tels que des flacons, des pots, des tubes, des boîtiers. Dans la plupart des cas, l'emballage comporte un fond plat auquel se rattache une paroi cylindrique présentant un contour géométrique choisi, par exemple de forme circulaire, ovale, elliptique, polygonale, etc. Un tel emballage est ouvert en partie supérieure pour former l'ouverture qui reçoit le couvercle.

Dans l'invention, dans la position fermée du couvercle, la cuve de l'unité de stockage se trouve dans la position de repos lorsque la pression à l'intérieur du compartiment est égale à la pression à l'extérieur de l'emballage, dans une position haute lorsque la pression à l'intérieur du compartiment est supérieure à la pression à l'extérieur de l'emballage, et dans une position basse lorsque la pression à l'intérieur du compartiment est inférieure à la pression à l'extérieur de l'emballage.

Selon une autre caractéristique de l'invention, l'emballage comprend en outre au moins un moyen ressort prenant appui sur le récipient et sollicitant le système de compensation de différence de pression dans une direction axiale verticale de sorte que le système de compensation de différence de pression vienne en appui étanche contre le couvercle lorsque ledit couvercle est dans la position fermée. L'au moins un moyen ressort de l'emballage de l'invention permet d'assurer une pression constante et fiable sur le système de compensation de différence de pression formant la zone d'étanchéité entre le récipient et le couvercle. Ce moyen ressort est ainsi capables d'absorber les déformations et de s'opposer à la pression interne dans le compartiment.

Dans une forme de réalisation préférée de l'invention, cet au moins un moyen ressort comprend un ressort au moins partiellement ondulé agissant en compression et disposé perpendiculairement à la direction axiale verticale.

On peut réaliser ce ressort en métal ou en matière plastique.

Pour contribuer à une meilleure étanchéité, on prévoit que le système de compensation de différence de pression comporte une bague périphérique généralement souple entourée par une bordure annulaire généralement rigide.

Le système de compensation de pression est de préférence formé par surmoulage de deux matériaux comprenant un premier matériau généralement souple pour la bague périphérique et un second matériau généralement rigide pour la bordure annulaire.

Pour contribuer à une meilleure étanchéité, on prévoit avantageusement que la bague périphérique comprenne un joint d'étanchéité en appui étanche contre le couvercle.

Dans l'invention, la bague périphérique comprend une membrane déformable, ladite membrane comprenant une périphérie externe solidaire de la bordure annulaire et une périphérie interne solidaire de la cuve. La membrane déformable est portée par l'unité de stockage.

Ainsi, lorsque le couvercle vient dans la position fermée, le couvercle assure le déplacement de la bordure annulaire vers le fond du logement assurant la compression du moyen ressort pour contribuer à réaliser l'étanchéité. A l'inverse, lorsque le couvercle est ensuite amené dans une position ouverte, le moyen ressort tend à faciliter l'ouverture en déplaçant la bordure annulaire vers le haut.

Selon une autre caractéristique de l'invention, le logement du récipient communique avec l'extérieur par au moins un évent aménagé au travers du récipient. Ceci contribue à mettre le logement à la pression extérieure, c'est-à- dire à la pression atmosphérique.

Le couvercle de l'invention peut être complètement indépendant du récipient. On préfère cependant que ce couvercle soit relié au récipient par une charnière. Ainsi, le couvercle ne peut être perdu. Dans l'invention, la charnière peut comprendre une première partie de charnière solidaire d'une bague rapportée sur le récipient et une deuxième partie de charnière solidaire du couvercle.

Selon encore une autre caractéristique de l'invention, l'unité de stockage est munie d'un opercule amovible adapté pour obturer le réservoir.

On décrit maintenant brièvement les figures des dessins. La figure 1 est une vue schématique en coupe d'un emballage selon l'invention dont le couvercle est en position de fermeture, la cuve de l'unité de stockage étant représentée dans une position de repos. La figure 2 est une vue schématique en coupe de l'emballage de la figure 1 , la cuve de l'unité de stockage étant représentée dans une position haute.

La figure 3 est une vue schématique en coupe de l'emballage de la figure 1 , la cuve de l'unité de stockage étant représentée dans une position basse.

La figure 4 est une vue en éclatée des éléments de l'emballage de la figure 1.

Ci-après un exposé détaillé de l'invention assorti d'exemples et de référence aux dessins. On se réfère d'abord à la figure 1 qui représente un emballage 100 destiné au conditionnement d'un produit, en particulier d'un produit à composants volatiles. Il peut s'agir, par exemple, d'une composition cosmétique du type crème ou analogue. L'emballage 100 peut comprendre un récipient 1 , par exemple du type pot ou tube, une unité de stockage 2 et un couvercle 3. Dans l'exemple représenté à la figure 1 , le couvercle 3 est articulé au récipient 1 par une charnière 4 qui sera décrite en détail plus loin.

Le récipient 1 peut comprendre une paroi de fond 12 généralement plane. La paroi de fond 12 présente un contour géométrique choisi, par exemple de forme circulaire, ovale, elliptique, polygonale, etc. La paroi de fond 12 est surmontée par une paroi latérale 13. La paroi latérale 13 délimite une face ouverte avec une ouverture 10 en partie supérieure. Dans l'exemple représenté, le récipient 1 est évidé et forme un logement 1 1. Le logement 1 1 est adapté pour recevoir intérieurement au moins une partie de l'unité de stockage 2. L'unité de stockage 2 forme un réservoir 20 destiné à recevoir le produit à conditionner et à conserver.

Plus particulièrement, le logement 1 1 est adapté pour recevoir intérieurement au moins une partie d'une cuve 21 appartenant à l'unité de stockage 2. La cuve 21 est destinée à recevoir le produit à conditionner et à conserver.

L'unité de stockage 2 peut en outre comprendre un système de compensation de différence de pression 22 qui forme une bordure ou portée annulaire entourant l'ouverture 10 du récipient 1 . Le système de compensation de différence de pression 22 est solidaire de la cuve 21 et est adapté pour se fixer, par exemple par clipsage, sur le récipient 1 . Le système de compensation de différence de pression 22 permet ainsi de relier la cuve 21 au récipient 1. En outre, le système de compensation de différence de pression 22 coopère avec le couvercle 3 comme décrit plus loin.

Le couvercle 3 est mobile entre une position fermée dans laquelle il ferme l'ouverture 10 du récipient 1 et une position ouverte dans laquelle il permet l'accès à l'ouverture 10 du récipient 1 . Le couvercle 3 comprend une paroi de fond 30, alternativement plane ou bombée, qui constitue le fond du couvercle 3. La paroi de fond 30 se rattache à une paroi latérale 31 qui présente sensiblement le même contour que la paroi latérale 13 du récipient 1 . La paroi latérale 21 b délimite une face ouverte avec une ouverture 31 a en partie inférieure La paroi de fond 30, l'ouverture 31 a et la paroi latérale 31 délimite un espace intérieur 37 creux. La paroi de fond 30 et la paroi latérale 31 forment une paroi étanche, par exemple étanche à l'air. Dans l'exemple représenté, le couvercle 3 reçoit intérieurement un insert 32, en forme de plaque. L'insert 32 comprend une zone centrale 33 sensiblement plane, par exemple en appui sur la paroi de fond 30 du couvercle 3. L'insert 32 comprend en outre une zone périphérique 34 présentant un épaulement 35. L'épaulement 35 est adapté pour venir en appui sur l'unité de stockage 2 afin d'assurer une liaison étanche entre le couvercle 3 et l'unité de stockage 2. Cette liaison étanche assure l'étanchéité à l'air. Lorsque le couvercle 3 est en position fermée, la liaison étanche entre le couvercle 3 et l'unité de stockage 2 délimite l'espace intérieur 37 du couvercle 3 en deux zones ; une zone interne 38 et une zone externe 39. La zone externe 39 est comprise entre la paroi latérale 31 du couvercle 3 et la liaison étanche formée entre l'épaulement 35 et l'unité de stockage 2. La zone interne 38 est comprise entre la zone centrale 33 de l'insert 32 et la liaison étanche formée entre l'épaulement 35 et l'unité de stockage 2. Lorsque le couvercle 3 est en position fermée, la zone interne 38 et le réservoir 20 communiquent et forment un compartiment 8 unique étanche.

Plus particulièrement, l'épaulement 35 est adapté pour venir en appui sur le système de compensation de différence de pression 22 de l'unité de stockage 2. La liaison étanche entre le couvercle 3 et le système de compensation de différence de pression 22 permet d'assurer l'étanchéité du compartiment 8.

Le récipient 1 et le couvercle 3 sont reliés l'un à l'autre par une articulation. L'articulation est, par exemple, une charnière 4. La charnière 4 comprend une première partie de charnière 41 solidaire d'une bague 40 rapportée sur le récipient 1 . La charnière 4 comprend en outre une deuxième partie de charnière 42 solidaire du couvercle 3. Ces deux parties de charnière 41 , 42 sont reliées entre elles par un pivot 43.

A l'opposé de la charnière 4, la bague 40 comporte un verrou 44 coopérant avec un crochet 45 issu du couvercle 3. Le verrou 44 est mobile selon une direction longitudinale, perpendiculaire à une direction axiale verticale Z, la direction verticale Z étant une direction généralement perpendiculaire au plan défini par le couvercle 3 lorsque ledit couvercle 3 est dans la position fermée. Le verrou 44 est mobile entre une position de verrouillage dans laquelle il interdit le pivotement du couvercle 3 et une position de déverrouillage dans laquelle il autorise le pivotement du couvercle 3 autour de l'axe de la charnière 4 afin de permettre le déplacement dudit couvercle 3 de la position fermée vers la position ouverte. Lorsqu'un utilisateur souhaite ouvrir le couvercle 3, il lui suffit d'appuyer sur le verrou 44, ce qui permet le pivotement du couvercle 3 autour de l'axe de la charnière 4.

Également, le couvercle 3 n'est pas nécessairement relié au récipient 1 par une charnière 4. Le couvercle 3 pourrait être relié au récipient 1 par un ou plusieurs aimants. La face inférieure de la paroi latérale 31 du couvercle peut comprendre le ou les aimants et la face supérieure de la bague 40, qui se situe en regard de la face inférieure de la paroi latérale 31 lorsque le couvercle 3 est en position fermée, peut comprendre un ou des morceaux de matériau ferromagnétique. Les aimants exercent une force d'attraction sur les morceaux de matériau ferromagnétique permettant de maintenir le couvercle 3 en position fermée. La force d'attraction est suffisamment faible pour permettre à l'utilisateur de déplacer le couvercle 3 vers la position ouverte. Alternativement, la face inférieure de la paroi latérale 31 peut comprendre le ou les morceaux de matériau ferromagnétique et la face supérieure de la bague 40 comprendre le ou les aimants.

Alternativement, il pourrait s'agir d'un couvercle 3 complètement indépendant susceptible d'être vissé et dévissé du récipient 1 . La face intérieure de la paroi latérale 31 du couvercle 3 peut comprendre un filetage et la face intérieure de la bague 40 peut être taraudée afin de créer un pas de vis adapté pour recevoir le filetage du couvercle 3.

L'unité de stockage 2 comprend la cuve 21 et le système de compensation de différence de pression 22. La cuve 21 peut comprendre une paroi de fond 21 a alternativement plane ou bombée. La paroi de fond 21 a présente un contour géométrique choisi, par exemple de forme circulaire, ovale, elliptique, polygonale, etc. La paroi de fond 21 a est surmontée par une paroi latérale 21 b. La paroi latérale 21 b délimite une face ouverte avec une ouverture 21 c en partie supérieure. La paroi de fond 21 a et la paroi latérale 21 b forme une enceinte étanche. Dans l'exemple représenté, la cuve 21 est évidée et forme le réservoir 20.

Le récipient 1 et la cuve 21 peuvent être réalisés dans des matériaux différents. Le récipient 1 est, par exemple, réalisé en polyméthacrylate de méthyle (en abrégé PMMA) ou en polycarbonate (en abrégé PC). La cuve 21 est, par exemple, réalisée dans un autre matériau, compatible avec le produit reçu dans le réservoir 20, tel que du polypropylène. Ainsi, la cuve 21 permet de former un doublage interne dans le cas où le matériau constitutif du récipient 1 n'est pas compatible avec la nature du produit à contenir. Il peut être envisageable d'utiliser l'unité de stockage 2 comme recharge. La cuve 21 est montée mobile dans le logement 1 1 du récipient. Plus particulièrement, la cuve 21 est mobile en translation selon la direction axiale verticale Z. La cuve 21 est mobile entre une position de repos et une position basse. En position de repos, la paroi de fond 21 a de la cuve 21 est à distance de la paroi de fond 12 du récipient 1 et l'ouverture 21 c de la cuve 21 est à distance du couvercle 3. La distance entre la paroi de fond 21 a de la cuve 21 et la paroi de fond 12 du récipient 1 est, par exemple, identique à la distance entre l'ouverture 21 c de la cuve 21 et le couvercle 3. En position basse, la paroi de fond 21 a de la cuve 21 se rapproche de la paroi de fond 12 du récipient 1 et l'ouverture 21 c de la cuve 21 s'éloigne du couvercle 3 par rapport à la position de repos. La distance entre la paroi de fond 21 a de la cuve 21 et la paroi de fond 12 du récipient 1 est plus faible lorsque la cuve 21 est en position basse que lorsque la cuve 21 est en position de repos et la distance entre l'ouverture 21 c de la cuve 21 et le couvercle 3 est plus grande lorsque la cuve 21 est en position basse que lorsque la cuve 21 est en position de repos.

La cuve 21 est en outre mobile entre une position de repos et une position haute. En positon haute, la paroi de fond 21 a de la cuve 21 s'éloigne de la paroi de fond 12 du récipient 1 et l'ouverture 21 c de la cuve 21 se rapproche du couvercle 3 par rapport à la position de repos. La distance entre la paroi de fond 21 a de la cuve 21 et la paroi de fond 12 du récipient 1 est plus grande lorsque la cuve 21 est en position haute que lorsque la cuve 21 est en position de repos et la distance entre l'ouverture 21 c de la cuve 21 et le couvercle 3 est plus faible lorsque la cuve 21 est en position haute que lorsque la cuve 21 est en position de repos.

Le système de compensation de différence de pression 22 est adapté pour garantir l'étanchéité du compartiment 8, et donc du produit que le réservoir 20 renferme, lorsque le couvercle 3 est dans une position de fermeture, comme c'est le cas sur la figure 1 .

Le système de compensation de différence de pression 22 comprend une bague périphérique 23 et une bordure annulaire 24. La bordure annulaire 24 est liée à la bague périphérique 23.

La bordure annulaire 24 peut être rigide. Dans l'exemple représenté, la bordure annulaire 24 a une section générale sensiblement en forme de L. La bordure annulaire 24 comprend une aile verticale 25 s'étendant entre une première extrémité 25a solidaire de la bague périphérique 23 et une deuxième extrémité 25b libre. La bordure annulaire 24 comprend en outre une nervure 26 faisant saillie radialement depuis l'aile verticale 25 vers le récipient 1 . La nervure 26 est adaptée pour venir se clipser dans une rainure 27 pratiquée sur la bague 40. La fonction de la nervure 26 et de la rainure 27 est de maintenir la bordure annulaire 24 fixe par rapport au récipient 1.

La bague 40 comprend un canal 46 s'étendant radialement vers l'intérieur du récipient 1 . Le canal 46 présente une cavité ayant une section générale en forme de U avec un fond 46a, une aile intérieure 46b et une aile extérieure 46c, plus haute que l'aile intérieure 46b et comprenant la rainure 27.

La bague périphérique 23 peut être souple afin de faciliter sa déformation en fonction des différences de pression entre une pression intérieure P1 régnant dans le compartiment 8 et une pression extérieure P2 régnant hors de l'emballage 100, c'est-à-dire la pression atmosphérique.

La bague périphérique 23 comprend un joint d'étanchéité 28 réalisé en matière souple, telle que du thermoplastique souple. Le joint d'étanchéité 28 peut être annulaire. Le joint d'étanchéité 28 est adapté pour être comprimé en appui étanche contre le couvercle 3, par exemple contre la paroi de fond 30 du couvercle 3, par la bordure annulaire 24 afin d'assurer l'étanchéité du compartiment 8. Plus particulièrement, le joint d'étanchéité 28 est adapté pour être comprimé en appui étanche contre l'insert 32, par exemple contre l'épaulement 35 de l'insert 32, par la bordure annulaire 24 afin d'assurer l'étanchéité du compartiment 8.

La bague périphérique 23 comprend en outre une membrane 29 déformable. La membrane 29 est réalisée en matière souple, telle que du thermoplastique souple. La membrane 29 comprend une périphérie externe 29a reliée à la bordure annulaire 24 et une périphérie interne 29b reliée à la cuve 21 . Le joint d'étanchéité 28 est solidaire de la membrane 29. La membrane 29 est libre de mouvement afin de permettre le déplacement de la cuve 21 entre les positons haute, de repos et basse sans rompre l'étanchéité du compartiment 8.

Le système de compensation de différence de pression 22 peut être réalisé par un surmoulage par injection, du type bi-matière, utilisant un premier matériau généralement souple pour le joint d'étanchéité 28 et pour la membrane 29 et un second matériau généralement rigide pour la bordure annulaire 24. Le premier matériau est de préférence choisi parmi les élastomères, tels que les élastomères thermoplastiques. Le second matériau est de préférence choisi parmi les polymères thermoplastiques, tels que le polypropylène.

Le système de compensation de différence de pression 22 est soumis à l'action d'au moins un moyen élastique, dans l'exemple un ressort 5 partiellement ondulé. Le ressort 5 peut être un ressort mono-tour, multi-tour ou imbriqué. Alternativement, le ressort 5 est entièrement ondulé. Le ressort 5 présente un nombre d'ondulations variable en fonction des valeurs d'amplitude et de fréquence de ladite ou desdites ondulations du ressort 5. Le ressort 5 est réalisé en métal, par exemple en acier ressort. Alternativement, le ressort 5 est réalisé en matière plastique. Les ressorts ondulés ont l'avantage d'être peu coûteux et peu encombrants.

Le ressort 5 comprend une succession d'ondulations 51 dont une partie prend appui sur la bague 40 du récipient 1 . Plus particulièrement, une partie des ondulations 51 du ressort 5 ondulé prend appui sur le fond 46a du canal 46 de la bague 40. Ainsi, le ressort 5 est calé dans le canal 46, et donc dans le récipient 1 . Le ressort 5 sollicite la bordure annulaire 24 du système de compensation de différence de pression 22 dans la direction axiale verticale Z. Plus particulièrement, le joint d'étanchéité 28 est sollicité dans la direction axiale verticale Z par le ressort 5 via la bordure annulaire 24. Le ressort 5 agit en compression et est disposé perpendiculairement à la direction axiale verticale Z. Le ressort 5 ondulé permet d'exercer une pression convenable et régulièrement répartie sur la bordure annulaire 24, et donc sur le joint d'étanchéité 28. L'unité de stockage 2 comprend en outre un opercule 6 amovible destiné à fermer l'ouverture 21 c de la cuve 21. L'opercule 6 peut comprendre une languette 60 de préhension permettant un retrait et/ou un dépôt facile de l'opercule 6 par l'utilisateur. Pour limiter le débattement en translation de l'opercule 6, on prévoit sur la bordure 61 périphérique dudit opercule 6 un premier épaulement de retenue 62 propre à venir en appui contre un second épaulement de retenue 63 formée sur l'extrémité haute de la paroi latérale 21 b de la cuve 21 , sous l'action de la force gravitationnelle.

L'invention n'est pas limitée à une forme particulière de moyen ressort. Au lieu d'utiliser un ressort ondulé, on peut faire appel à d'autres moyens, par exemple un ressort hélicoïdal de compression, un ressort à lame élastique ou un ou plusieurs tampons en élastomères compressibles élastiquement. Dans le cas d'un ou plusieurs tampons en élastomères compressibles élastiquement, il peut s'agir soit d'un tampon continu de forme annulaire disposé, par exemple par collage, sur le fond 46a du canal 46 de la bague 40, soit d'éléments espacés.

Le logement 1 1 du récipient 1 comprend un volume d'air variable. En effet, la cuve 21 mobile occupe plus ou moins d'espace à l'intérieur dudit logement 1 1 en fonction de sa position. Le logement 1 1 communique avec l'extérieur par au moins un évent 14 aménagé à proximité de la charnière 4. Ainsi, l'air peut circuler entre le logement 1 1 et l'extérieur de l'emballage 100 et le logement 1 1 se trouve toujours à la pression extérieure P2, c'est-à-dire à la pression atmosphérique ambiante. La liaison étanche entre le couvercle 3 et l'unité de stockage 2, dans la position fermée du couvercle 3, est assurée par le joint d'étanchéité 28 maintenu en compression sur l'épaulement 35 de l'insert 32 par le ressort 5. La première zone 38 du couvercle 3 délimite, en combinaison avec le réservoir 20 de l'unité de stockage 2 le compartiment 8 de volume variable. La membrane 29 déformable permet le déplacement de la cuve 21 entre la position de repos, la position haute et la position basse. Le couvercle 3 est immobile lorsqu'il est en position fermée. Ainsi, le volume du compartiment 8 varie en fonction de la position de la cuve 21. Plus particulièrement, le réservoir 20, délimité par la paroi de fond 21 a, la paroi latérale 21 b et l'ouverture 21 c de la cuve 21 , présente un volume constant et la première zone 38, délimitée par la zone centrale 33 de l'insert 32, la liaison étanche et l'ouverture 21 c de la cuve 21 , présente un volume variable.

Lorsque la pression intérieure P1 à l'intérieur compartiment 8 est égale à la pression extérieure P2 à l'extérieur de l'emballage 100, la cuve 21 se trouve en position de repos, comme visible sur la figure 1 , et le compartiment 8 présente un premier volume V1 .

Lorsque la pression intérieure P1 à l'intérieur du compartiment 8 est inférieure à la pression extérieure P2 à l'extérieur de l'emballage 100, la cuve 21 se trouve en position haute, comme visible sur la figure 2, et le compartiment 8 présente un deuxième volume V2. Le deuxième volume V2 est inférieur au premier volume V1 afin de satisfaire la loi de Boyle-Mariotte. Il en résulte que le moment où interviendra une fuite au niveau du joint d'étanchéité 28 est repoussé par le déplacement de la cuve 21 .

Lorsque la pression intérieure P1 à l'intérieur du compartiment 8 est supérieure à la pression extérieure P2 à l'extérieur de l'emballage 100, par exemple lorsque l'emballage 100 est placé dans la soute d'un avion en vol, la cuve 21 se trouve en position basse, comme visible sur la figure 3, et le compartiment 8 présente un troisième volume V3. Le troisième volume V3 est supérieur au premier volume V1 et au deuxième volume V2 afin de satisfaire la loi de Boyle-Mariotte. Il en résulte que le moment où interviendra une fuite au niveau du joint d'étanchéité 28 est repoussé par le déplacement de la cuve 21 .

La fabrication de l'emballage 100 et plus particulièrement le conditionnement du produit dans lesdits emballages 100 est réalisé dans des usines dans lesquelles règne une pression atmosphérique usine. La pression atmosphérique usine est, par exemple, proche de la pression atmosphérique au niveau de la mer. Ainsi, lorsque le conditionnement des produits dans les emballages 100 est terminé, la pression intérieure P1 à l'intérieur du compartiment 8 de chacun des emballages 100 est égale à la pression atmosphérique usine. Les emballages 100 ainsi conditionnés sont ensuite envoyés dans des centres de stockage avant d'être individuellement vendu aux utilisateurs. Un intervalle de plusieurs semaines à plusieurs mois peut exister entre le conditionnement d'un emballage 100 en usine et son ouverture pour la première fois par l'utilisateur. C'est généralement dans cet intervalle de temps que l'étanchéité de l'emballage 100 est le plus fortement sollicitée (transport en soute d'avion, fréquence de variation des conditions atmosphériques liées à l'alternance d'anticyclones et de dépressions, etc.).

Il est particulièrement important, lorsque l'utilisateur ouvre l'emballage 100 pour la première fois, que celui-ci trouve le produit non altéré par rapport à son conditionnement. C'est pourquoi il est nécessaire de contrôler pendant cet intervalle de temps la pression intérieure P1 du compartiment 8 afin de réduire au maximum les risques de fuite dudit compartiment 8. En effet, une fuite importante due à un changement de pression extérieure P2 brusque ou des fuites répétitives dues à de fréquentes variations de pression extérieure P2 (alternance d'anticyclones et de dépressions) entraînent un appauvrissement de l'hydrométrie du produit et donc une perte de poids de celui-ci dans le temps. C'est plus particulièrement le contrôle de l'étanchéité du compartiment 8 pendant cet intervalle de temps que l'invention vise.

Lorsque le couvercle 3 est en position ouverte, la liaison entre le couvercle 3 et l'unité de stockage 2 est rompue et la pression intérieure P1 est égale à la pression extérieure P2, la cuve 21 est en position de repos. Ainsi, l'unité de stockage 2 présente un visuel esthétique agréable pour l'utilisateur, ne nécessitant pas de pièce supplémentaire masquant le système de compensation de différence de pression 22.

Du fait que l'étanchéité se fait dans la direction axiale verticale Z, il existe moins de résistance à l'ouverture et à la fermeture que dans le cas où on utilise des moyens d'étanchéité qui fonctionnent dans la direction radiale, comme c'est le cas dans les emballages déjà existants.

L'invention trouve une application particulière au conditionnement étanche de produits contenant des substances volatiles, comme des crèmes cosmétiques ou des produits pharmaceutiques, cette liste n'étant pas limitative.