Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PACKAGING FOR A TRANSPARENT LIQUID
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/207923
Kind Code:
A1
Abstract:
Packaging (1) comprising: – a bottle (2) at least partially transparent, – a lighting system (15) placed on the bottle (2) in such a way as to emit a beam of light in a direction of lighting parallel to a central axis (A) of the bottle (2), – a covering film (20) covering at least part of an exterior surface of a lateral wall (4) of the bottle (2), the covering film (20) comprising at least locally a decoration designed to be back-lit by the beam of light spreading through the liquid, the decoration comprising a plurality of decorative zones (26, 27), each decorative zone (26, 27) having a degree of illumination, the plurality of decorative zones comprising at least one first contrast zone (25) and at least one second contrast zone (26), the first contrast zone (25) having a degree of illumination at least 5% lower than the degree of illumination of the second contrast zone.

Inventors:
DUARTE DA CAL, Germano (Le Président -, 1 bis avenue des Tilleuls, Thonon-les-Bains, 74200, FR)
MIKOLAJCZYK, Stéphane (5A rue Frédéric Chopin, Wittelsheim, 68310, FR)
Application Number:
FR2017/051357
Publication Date:
December 07, 2017
Filing Date:
May 31, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SOCIÉTÉ ANONYME DES EAUX MINÉRALES D'EVIAN ET EN ABRÉGÉ "S.A.E.M.E" (11 avenue du Général Dupas, Evian les Bains, 74500, FR)
International Classes:
B65D23/08
Attorney, Agent or Firm:
CABINET PLASSERAUD (235 cours Lafayette, LYON, 69006, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Conditionnement (1 ; 40 ; 50) d'un liquide transparent comprenant une bouteille (2) au moins en partie transparente comportant intérieurement un volume pour recevoir le liquide, et un système d'éclairage (15) adapté pour émettre un faisceau lumineux,

dans lequel la bouteille (2) présente un axe central (A) et comporte :

- un fond (3) présentant une surface d'appui transversale par rapport à l'axe central

(A),

- une paroi latérale (4) qui s'étend depuis le fond (3) autour de l'axe central (A), la paroi latérale (4) présentant une surface intérieure délimitant le volume pour recevoir le liquide, et une surface extérieure,

- un goulot (5) délimitant une ouverture supérieure (6) opposée au fond (3), et

- un bouchon (6) adapté pour être monté sur le goulot (5) pour obturer de manière réversible l'ouverture supérieure (6), et

dans lequel le système d'éclairage (15) est placé sur la bouteille (2) de manière à émettre le faisceau lumineux selon une direction d'éclairage parallèle à l'axe central (A) de la bouteille (2), afin que le faisceau lumineux se propage dans le liquide,

le conditionnement (1 ; 40 ; 50) étant caractérisé en ce qu'il comprend en outre un film de revêtement (20 ; 41a, 41b ; 51) recouvrant au moins une partie de la surface extérieure de la paroi latérale (4) de la bouteille (2), le film de revêtement (20 ; 41a, 41b ; 51) comportant au moins localement un décor adapté pour être rétroéclairé par le faisceau lumineux se propageant dans le liquide, le décor comportant une pluralité de zones de décor (25, 26 ; 45a, 45b, 46a, 46b ; 55, 56), chaque zone de décor (25, 26 ; 45a, 45b, 46a, 46b ; 55, 56) présentant un taux d'éclairement défini par un rapport d'une quantité de lumière mesurée à une distance de mesure (D) du système d'éclairage (15) au travers de la zone de décor sur une quantité de lumière mesurée directement à la distance de mesure (D) du système d'éclairage (15), la pluralité de zones de décor comprenant au moins une première zone de contraste (25 ; 45a, 45b ; 55) et au moins une deuxième zone de contraste (26 ; 46a, 46b ; 56), la première zone de contraste (25 ; 45a, 45b ; 55) ayant un taux d'éclairement au moins 15 %, notamment au moins 30 %, de préférence au moins 40 %, par exemple au moins 50 %, inférieur au taux d'éclairement de la deuxième zone de contraste.

2. Conditionnement (1 ; 50) selon la revendication 1, dans lequel la première zone de contraste est une zone de décor opaque (25 ; 45a, 45b ; 55) et la deuxième zone de contraste est une zone de décor transparente (26 ; 46a, 46b ; 56), les zones de décor opaque (25 ; 45a, 45b ; 55) et transparente (26 ; 46a, 46b ; 56) ayant une différence de taux d'éclairement d'au moins 15 %, notamment d'au moins 30 %, de préférence d'au moins 40 %, par exemple d'au moins 50 %.

3. Conditionnement (1 ; 50) selon l'une quelconque des revendications 1 et 2, dans lequel le film de revêtement (20 ; 51) comporte au moins une fenêtre (27 ; 57) adaptée pour permettre une visualisation de la paroi latérale (4) depuis l'extérieur, la fenêtre (27 ; 57) formant l'une des deuxièmes zones de contraste (26 ; 56).

4. Conditionnement (1 ; 50) selon la revendication 3, dans lequel le film de revêtement (20 ; 51) comporte une portion transparente formant ladite au moins une fenêtre (27 ; 57).

5. Conditionnement (1 ; 50) selon l'une quelconque des revendications 3 et 4, dans lequel le film de revêtement (20 ; 51) comporte une découpe formant ladite au moins une fenêtre (27 ; 57).

6. Conditionnement (50) selon l'une quelconque des revendications 3 à 5, dans lequel la paroi latérale (4) de la bouteille (2) comporte au moins une portion de paroi transversale inclinée par rapport à l'axe central (A), la fenêtre (57) étant prévue sur la portion de paroi transversale.

7. Conditionnement selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, dans lequel au moins l'une des premières zones de contraste est une zone de décor occultant présentant un taux d'éclairement inférieur à 10 %, de préférence inférieur à 5 %.

8. Conditionnement selon la revendication 7, dans lequel la zone de décor occultant a une épaisseur inférieure à 10 μιη, de préférence inférieure à 5 μιη, notamment inférieure à 3 μιη.

9. Conditionnement selon l'une quelconque des revendications 7, dans lequel la zone de décor occultant comprend une couche d'encre métallique.

10. Conditionnement (40) selon l'une quelconque des revendications 1 à 9, dans lequel le décor du film de revêtement (41a, 41b) comporte des premier et deuxième motifs superposés, le film de revêtement (41a, 41b) étant adapté pour présenter le premier motif lorsque le décor n'est pas rétroéclairé par le faisceau lumineux et pour présenter le deuxième motif lorsque le décor est rétroéclairé par le faisceau lumineux.

11. Conditionnement (40) selon la revendication 10, dans lequel le film de revêtement (41a, 41b) présente une surface intérieure en contact avec la surface extérieure de la paroi latérale (4) de la bouteille (2), et une surface extérieure opposée à la surface intérieure, les premier et deuxième motifs étant réalisés l'un sur la surface intérieure du film de revêtement (41a, 41b) et l'autre sur la surface extérieure du film de revêtement (41a, 41b).

12. Conditionnement (1 ; 40 ; 50) selon l'une quelconque des revendications 1 à 11, dans lequel le film de revêtement (20 ; 41a, 41b ; 51) présente un bord inférieur (21) situé au niveau du fond (3) de la bouteille (2) et un bord supérieur (22) situé au niveau du goulot (5) de la bouteille (2) de manière à recouvrir sensiblement la totalité de la surface extérieure de la paroi latérale (4) de la bouteille (2).

13. Conditionnement (1 ; 40 ; 50) selon la revendication 12, dans lequel la bouteille (2) présente un niveau de remplissage initial où s'étend un point bas d'un ménisque formé par une surface libre du liquide initialement, le bord supérieur (22) du film de revêtement (20 ; 41a, 41b ; 51) affleurant le niveau de remplissage initial.

14. Conditionnement (1 ; 40 ; 50) selon l'une quelconque des revendications 1 à 13, dans lequel le système d'éclairage (15) comprend :

- une source lumineuse (16) électrique adaptée pour émettre le faisceau lumineux, et

- un dispositif d'alimentation en énergie électrique autonome, connecté à la source lumineuse (16) et présentant un état actif dans lequel ledit dispositif d'alimentation alimente la source lumineuse (16) en énergie électrique de manière à émettre le faisceau lumineux, et un état inactif dans lequel ledit dispositif d'alimentation n'alimente pas la source lumineuse (16) en énergie électrique de manière à ne pas émettre le faisceau lumineux.

15. Conditionnement (1 ; 40) selon la revendication 14, dans lequel le dispositif d'alimentation est adapté pour générer une énergie électrique à partir d'une énergie mécanique.

16. Conditionnement (1 ; 40 ; 50) selon l'une quelconque des revendications 14 et 15, dans lequel le système d'éclairage (15) comprend en outre un dispositif de commande connecté au dispositif d'alimentation et adapté pour faire passer le dispositif d'alimentation entre l'état actif et l'état inactif selon une temporisation.

17. Conditionnement (1 ; 40 ; 50) selon l'une quelconque des revendications 1 à 16, dans lequel le fond (3) de la bouteille (2) présente une surface intérieure délimitant le volume pour recevoir le liquide, et une surface extérieure, et dans lequel le système d'éclairage (15) est fixé sur la surface extérieure du fond (3).

Description:
Conditionnement d'un liquide transparent

L'invention se rapporte à un conditionnement d'un liquide transparent.

En particulier, l'invention se rapporte à un conditionnement du type comprenant une bouteille au moins en partie transparente, et un système d'éclairage placé sur la bouteille de manière à émettre un faisceau lumineux selon une direction d'éclairage parallèle à un axe central de la bouteille.

Des conditionnements connus de ce type sont utilisés pour mettre en valeur une bouteille remplie d'un liquide transparent du fait d'un effet visuel produit par la propagation du faisceau lumineux dans le liquide transparent.

Toutefois, les conditionnements connus ne permettent pas de moduler l'effet visuel produit.

L'invention vise à pallier ce problème.

A cet effet, l'invention propose un conditionnement du type précité comprenant en outre un film de revêtement recouvrant au moins une partie d'une surface extérieure d'une paroi latérale de la bouteille, le film de revêtement comportant au moins localement un décor adapté pour être rétroéclairé par le faisceau lumineux se propageant dans le liquide, le décor comportant une pluralité de zones de décor, chaque zone de décor présentant un taux d'éclairement défini par un rapport d'une quantité de lumière mesurée à une distance de mesure du système d'éclairage au travers de la zone de décor sur une quantité de lumière mesurée directement à la distance de mesure du système d'éclairage, la pluralité de zones de décor comprenant au moins une première zone de contraste et au moins une deuxième zone de contraste, la première zone de contraste ayant un taux d'éclairement au moins 15 %, notamment au moins 30 %, de préférence au moins 40 %, par exemple au moins 50 %, inférieur au taux d'éclairement de la deuxième zone de contraste.

Ainsi, l'invention prévoit une interaction entre le faisceau lumineux, le liquide, le décor du film de revêtement et, éventuellement, la bouteille pour produire un effet visuel. Il est alors possible de moduler l'effet visuel en jouant sur un agencement des première et deuxième zones de contraste et, le cas échéant, sur un niveau de remplissage de la bouteille.

La première zone de contraste peut être une zone de décor opaque et la deuxième zone de contraste peut être une zone de décor transparente, les zones de décor opaque et transparente ayant une différence de taux d'éclairement d'au moins 15 %, notamment d'au moins 30 %, de préférence d'au moins 40 %, par exemple d'au moins 50 %. Le film de revêtement peut comporter au moins une fenêtre adaptée pour permettre une visualisation de la paroi latérale depuis l'extérieur, la fenêtre formant l'une des deuxièmes zones de contraste. En particulier, le film de revêtement peut comporter une portion transparente formant ladite au moins une fenêtre. De façon complémentaire ou alternative, le film de revêtement peut comporter une découpe formant ladite au moins une fenêtre. La paroi latérale de la bouteille peut comporter au moins une portion de paroi transversale inclinée par rapport à l'axe central, la fenêtre pouvant alors être prévue sur la portion de paroi transversale. L'effet visuel peut alors résulter de l'interaction du faisceau lumineux, du liquide et du décor du film de revêtement avec la forme de la bouteille.

Au moins l'une des premières zones de contraste peut être une zone de décor occultant présentant un taux d'éclairement inférieur à 10 %, de préférence inférieur à 5 %. La zone de décor occultant peut avoir une épaisseur inférieure à 10 μιη, de préférence inférieure à 5 μιη, notamment inférieure à 3 μιη. Par exemple, la zone de décor occultant peut comprendre une couche d'encre métallique.

Le décor du film de revêtement peut comporter des premier et deuxième motifs superposés, le film de revêtement étant adapté pour présenter le premier motif lorsque le décor n'est pas rétroéclairé par le faisceau lumineux et pour présenter le deuxième motif lorsque le décor est rétroéclairé par le faisceau lumineux. En particulier, le film de revêtement peut présenter une surface intérieure en contact avec la surface extérieure de la paroi latérale de la bouteille, et une surface extérieure opposée à la surface intérieure, les premier et deuxième motifs étant réalisés l'un sur la surface intérieure du film de revêtement et l'autre sur la surface extérieure du film de revêtement.

Le film de revêtement peut présenter un bord inférieur situé au niveau du fond de la bouteille et un bord supérieur situé au niveau du goulot de la bouteille de manière à recouvrir sensiblement la totalité de la surface extérieure de la paroi latérale de la bouteille. En particulier, la bouteille peut présenter un niveau de remplissage initial où s'étend un point bas d'un ménisque formé par une surface libre du liquide initialement, le bord supérieur du film de revêtement affleurant le niveau de remplissage initial.

Le système d'éclairage peut comprendre :

- une source lumineuse électrique adaptée pour émettre le faisceau lumineux, et

- un dispositif d'alimentation en énergie électrique autonome, connecté à la source lumineuse et présentant un état actif dans lequel ledit dispositif d'alimentation alimente la source lumineuse en énergie électrique de manière à émettre le faisceau lumineux, et un état inactif dans lequel ledit dispositif d'alimentation n'alimente pas la source lumineuse en énergie électrique de manière à ne pas émettre le faisceau lumineux.

Le dispositif d'alimentation peut être adapté pour générer une énergie électrique à partir d'une énergie mécanique.

Le système d'éclairage peut comprendre en outre un dispositif de commande connecté au dispositif d'alimentation et adapté pour faire passer le dispositif d'alimentation entre l'état actif et l'état inactif selon une temporisation.

Le fond de la bouteille peut présenter une surface intérieure délimitant le volume pour recevoir le liquide, et une surface extérieure, et le système d'éclairage peut être fixé sur la surface extérieure du fond.

Le système d'éclairage peut être un organe d'illumination adapté pour émettre un signal lumineux d'un terminal tel qu'un téléphone ou analogue.

Le terminal peut, en outre, être équipé d'un dispositif d'acquisition adapté pour acquérir une image. Le conditionnement peut alors être mis en œuvre dans un procédé de présentation de la bouteille, la bouteille présentant au moins une caractéristique optique choisie parmi un motif et une forme. Le procédé de présentation mettant en œuvre :

- le terminal,

- une unité de traitement connectée au dispositif d'acquisition et à l'organe d'illumination du terminal, l'unité de traitement étant adaptée pour reconnaître, dans une image acquise par le dispositif d'acquisition, la caractéristique optique de la bouteille et pour associer à ladite caractéristique optique au moins un contenu multimédia, le contenu multimédia comprenant des instructions lisibles par l'unité de traitement pour émettre un signal lumineux correspondant à la caractéristique optique par l'organe d'illumination, le procédé de présentation prévoyant les étapes consistant à :

- acquérir une image de la bouteille par le dispositif d'acquisition,

- reconnaître, dans l'image acquise par le dispositif d'acquisition, la caractéristique optique de la bouteille et associer à ladite caractéristique optique le contenu multimédia par l'unité de traitement,

- émettre le signal lumineux correspondant à la caractéristique optique par l'organe d'illumination.

Le procédé de présentation peut prévoir, après que la caractéristique optique a été associée à un contenu multimédia, de placer le terminal à proximité de la bouteille et d'orienter l'organe d'illumination vers le volume de la bouteille. Le procédé de présentation peut prévoir, après que la caractéristique optique a été associée à un contenu multimédia, les étapes consistant à :

- poser le terminal sur une surface support de telle manière que l'organe d'illumination émette le signal lumineux dans une direction opposée à la surface support, et

- poser le fond de la bouteille sur l'organe d'illumination.

Le film de revêtement peut présenter un motif comme caractéristique optique, le procédé de présentation prévoyant de rétroéclairer le motif lorsque le signal lumineux est émis.

La paroi latérale de la bouteille peut présenter la forme comme caractéristique optique. En particulier, la paroi latérale de la bouteille peut comporter au moins un renflement entre deux étranglements, le renflement présentant une dimension transversale maximale supérieure d'au moins 20% à une dimension transversale maximale de chacun des étranglements, ledit au moins un renflement formant la forme.

Le signal lumineux peut présenter une cadence prédéfinie pour une animation lumineuse.

Le signal lumineux peut comprendre au moins un faisceau lumineux émis selon une direction d'illumination.

L'organe d'illumination peut comprendre une lampe flash adaptée pour une acquisition d'image par le dispositif d'acquisition dans de faibles conditions de luminosité.

L'organe d'illumination peut comprendre un écran d'affichage.

L'unité de traitement peut comprendre une base de données stockant une pluralité de caractéristiques optiques et une pluralité de contenus multimédias associés chacun à une caractéristique optique.

L'unité de traitement peut comprendre un processeur et une mémoire disposés dans le terminal, la base de données étant mémorisée dans la mémoire.

En variante, l'unité de traitement peut comprendre :

- un serveur distant dans lequel la base de données est mémorisée et

- un processeur et une interface de communication disposés dans le terminal, l'interface de communication étant adaptée pour communiquer avec le serveur distant.

Le terminal peut être équipé d'au moins un organe de sonorisation adapté pour émettre un signal sonore et dans lequel le contenu multimédia comprend des instructions lisibles par l'unité de traitement pour émettre un signal sonore correspondant à la caractéristique optique par l'organe de sonorisation. Le signal sonore et le signal lumineux peuvent être émis en synchronisation.

L'unité de traitement peut comprendre au moins un dispositif d'enregistrement adapté pour enregistrer un message vocal comme signal sonore, le procédé de présentation prévoyant d'émettre le message vocal enregistré.

Le terminal peut être portable à la main par un utilisateur.

D'autres objets et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description qui suit de modes de réalisation particuliers de l'invention donnés à titre d'exemple non limitatif, la description étant faite en référence aux dessins annexés dans lesquels :

- la figure 1 est une représentation d'un conditionnement selon un premier mode de réalisation, le conditionnement comprenant une bouteille, un film de revêtement recouvrant une surface extérieure d'une paroi latérale de la bouteille et un système d'éclairage adapté pour émettre un faisceau lumineux selon un axe central de la bouteille, le film de revêtement comportant un décor comportant des premières et deuxièmes zones de contraste sous la forme respectivement de zones de décor opaques et transparentes, le système d'éclairage étant éteint,

- la figure 2 est une représentation du conditionnement de la figure 1, illustrant le système d'éclairage allumé et le faisceau lumineux se propageant dans un liquide transparent contenu dans la bouteille pour rétroéclairer le décor du film de revêtement,

- la figure 3 est une représentation en vue éclatée partielle du conditionnement de la figure 1, illustrant le système d'éclairage pourvu d'une source lumineuse électrique et d'un dispositif d'alimentation en énergie électrique autonome montés sur un support solidarisé à une surface extérieure d'un fond de la bouteille,

- la figure 4 est une représentation en vue de face d'un dispositif expérimental pour mesurer un taux d'éclairement d'une zone de décor,

- la figure 5 est une représentation en vue latérale du dispositif expérimental de la figure 4,

- la figure 6 est une représentation du conditionnement de la figure 1, illustrant le système d'éclairage allumé lorsque la bouteille est remplie de liquide transparent, à gauche, et lorsque la bouteille est vide, à droite,

- la figure 7 est une représentation d'un dispositif expérimental pour mesurer un éclairement en fonction du remplissage de la bouteille,

- la figure 8 est un graphique résultant d'une mise en œuvre du dispositif expérimental de la figure 7, illustrant une évolution de l'éclairement en fonction du remplissage de la bouteille, lorsque la bouteille est dépourvue de film de revêtement et lorsque la bouteille est revêtue d'un film de revêtement,

- la figure 9 est une représentation d'un conditionnement selon un deuxième mode de réalisation de l'invention, illustrant un décor du film de revêtement comportant des premier et deuxième motifs superposés, le premier motif étant visible lorsque le décor n'est pas rétroéclairé et le deuxième motif étant visible lorsque le décor est rétroéclairé,

- la figure 10 est une représentation d'une variante du conditionnement de la figure

9,

- la figure 11 est une représentation d'un conditionnement selon un troisième mode de réalisation de l'invention, illustrant un film de revêtement comportant deux fenêtres formant respectivement deux zones de décor transparentes prévues sur une portion de paroi transversale de la paroi latérale,

- la figure 12 est une représentation d'une variante du conditionnement de la figure 1, illustrant une activation du dispositif d'alimentation en énergie électrique du système d'éclairage à partir d'un choc,

- la figure 13 est une représentation d'une variante du conditionnement de la figure 9, illustrant une activation du dispositif d'alimentation en énergie électrique du système d'éclairage à partir d'une agitation,

- la figure 14 est une représentation schématique d'un conditionnement selon un quatrième mode de réalisation de l'invention, dans lequel le système d'éclairage est un organe d'illumination d'un terminal,

- les figures 15 et 16 sont des représentations schématiques respectivement de faces avant et arrière du terminal de la figure 14, outre l'organe d'illumination adapté pour émettre un signal lumineux, le terminal étant équipé d'un dispositif d'acquisition adapté pour acquérir une image,

- la figure 17 est une représentation schématique d'une unité de traitement comprenant un serveur distant dans lequel est mémorisée une base de données stockant une pluralité de caractéristiques optiques de la bouteille et une pluralité de contenus multimédias associés chacun à une caractéristique optique, l'unité de traitement comprenant en outre un processeur et une interface de communication disposés dans le terminal, l'interface de communication étant adaptée pour communiquer avec le serveur distant, - la figure 18 est une représentation schématique d'une étape d'un procédé de présentation de la bouteille consistant à acquérir une image de la bouteille par le dispositif d'acquisition équipant le terminal,

- la figure 19 est une représentation schématique d'une étape du procédé de présentation consistant à reconnaître, dans l'image acquise par le dispositif d'acquisition, une caractéristique optique de la bouteille choisie parmi un motif et une forme et à associer à la caractéristique optique un contenu multimédia par l'unité de traitement, afin d'émettre notamment le signal lumineux correspondant à la caractéristique optique par l'organe d'illumination.

Sur les figures, les mêmes références désignent des éléments identiques ou analogues.

Les figures 1 à 3 et 6 illustrent un conditionnement 1 selon un premier mode de réalisation de l'invention.

Le conditionnement 1 comprend une bouteille 2 comportant intérieurement un volume pour recevoir un liquide transparent. Au sens de la présente demande de brevet, un liquide transparent s'entend d'un liquide présentant un taux d'éclairement supérieur à 70 %, le taux d'éclairement étant défini par un rapport d'une quantité de lumière mesurée à une distance de mesure d'une source lumineuse 16 au travers d'une hauteur de liquide sur une quantité de lumière mesurée directement à la distance de mesure de la source lumineuse 16. Le liquide transparent peut notamment être une boisson et, en particulier, de l'eau, notamment de l'eau de source, par exemple plate ou gazeuse.

La bouteille 2 est transparente, en tout ou partie, c'est-à-dire qu'elle présente un taux d'éclairement supérieur à 70 %, le taux d'éclairement étant alors défini par un rapport d'une quantité de lumière mesurée à une distance de mesure de la source lumineuse 16 au travers de la bouteille sur une quantité de lumière mesurée directement à la distance de mesure de la source lumineuse 16. Dans le mode de réalisation représenté, sans y être limitée, la bouteille 2 est jetable et réalisée en matière plastique telle que du PET. En variante, la bouteille 2 pourrait être réalisée en tout autre matériau approprié et notamment en verre.

La bouteille 2 présente un axe central A et comporte un fond 3 globalement transversal par rapport à l'axe central A. Le fond 3 présente une surface extérieure sur laquelle une surface d'appui est ménagée, et une surface intérieure délimitant le volume pour recevoir le liquide. La bouteille 2 comporte également une paroi latérale 4 qui s'étend depuis le fond 3 autour de l'axe central A jusqu'à un goulot 5 délimitant une ouverture supérieure 6 opposée au fond 3. La paroi latérale 4 présente une surface intérieure délimitant le volume pour recevoir le liquide, et une surface extérieure opposée à la surface intérieure. Dans le mode de réalisation représenté, sans y être limitée, la paroi latérale 4 présente une succession de trois renflements 7, 8, 9 sensiblement sphériques : un renflement inférieur 7 au voisinage du fond 3, un renflement intermédiaire 8 séparé du renflement inférieur 7 par un premier étranglement 10 et un renflement supérieur 9 au voisinage du goulot 5 et séparé du renflement intermédiaire 8 par un deuxième étranglement 11. Les renflements 7, 8, 9 forment des portions de paroi transversale inclinées par rapport à l'axe central A :

- entre le fond 3 et une partie médiane du renflement inférieur 7,

- entre la partie médiane du renflement inférieur 7 et le premier étranglement 10,

- entre le premier étranglement 10 et une partie médiane du renflement intermédiaire 8,

- entre la partie médiane du renflement intermédiaire 8 et le deuxième étranglement 11,

- entre le deuxième étranglement 11 et une partie médiane du renflement supérieur

9,

- entre la partie médiane du renflement supérieur 9 et le goulot 5.

Un bouchon 12 peut être prévu sur le goulot 5 pour obturer de manière réversible l'ouverture supérieure 6. Dans le mode de réalisation représenté, le bouchon 12 peut être monté de manière amovible, par exemple par vissage, sur le goulot 5. En variante, le bouchon peut être monté à demeure sur le goulot 5 et comprendre une partie mobile déplaçable entre une position d'obturation dans laquelle elle obture l'ouverture supérieure 6 et une position d'ouverture dans laquelle elle est écartée de l'ouverture supérieure 6.

Le conditionnement 1 comprend également un système d'éclairage 15 comprenant une source lumineuse électrique, telle qu'une ou plusieurs LED 16, adaptée pour émettre un faisceau lumineux, et un dispositif d'alimentation en énergie électrique autonome, comprenant par exemple une pile et un interrupteur. La pile est connectée aux LED 16 par l'intermédiaire de l'interrupteur pour, dans un état actif, alimenter les LED 16 en énergie électrique de manière à émettre le faisceau lumineux, et dans un état inactif, ne pas alimenter les LED 16 en énergie électrique de manière à ne pas émettre le faisceau lumineux. Dans le mode de réalisation représenté, les LED 16 et le dispositif d'alimentation sont montés sur un support 17 plat, par exemple circulaire présentant un diamètre inférieur au diamètre du fond 3 de la bouteille 2. Les LED 16 sont montées sur une même face du support 17. Le système d'éclairage 15 est placé sur la bouteille 2 avec la face sur laquelle les LED 16 sont montées contre la surface extérieure du fond 3 de manière à émettre le faisceau lumineux selon une direction d'éclairage parallèle à l'axe central A de la bouteille 2. Le support 17 peut être solidarisé à la surface extérieure du fond 3 de la bouteille, par exemple par l'intermédiaire d'une couche de matériau adhésif 18.

Le conditionnement 1 comprend également un film de revêtement 20 recouvrant la surface extérieure de la paroi latérale 4 de la bouteille 2. Dans le mode de réalisation représenté, le film de revêtement 20 présente un bord inférieur 21 situé au niveau du fond 3 de la bouteille 2 et un bord supérieur 22 situé au niveau du goulot 5 de la bouteille 2 de manière à recouvrir sensiblement la totalité de la surface extérieure de la paroi latérale 4 de la bouteille 2. En particulier, la bouteille 2 présente initialement un niveau de remplissage initial où s'étend un point bas d'un ménisque formé par une surface libre du liquide. Le bord supérieur 22 du film de revêtement 20 est alors affleurant au niveau de remplissage initial. En variante, seulement une partie de la surface extérieure de la paroi latérale 4 de la bouteille 2 pourrait être recouverte par le film de revêtement 20.

Le film de revêtement 20 comporte un décor présentant plusieurs zones de décor 25, 26. Chaque zone de décor 25, 26 présente un taux d'éclairement défini par un rapport d'une quantité de lumière mesurée à une distance de mesure D de la source lumineuse 16 au travers de la zone de décor sur une quantité de lumière mesurée directement à la distance de mesure de la source lumineuse 16. Le décor est constitué par un agencement particulier d'une ou plusieurs premières zones de contraste 25 et une ou plusieurs deuxièmes zones de contraste 26. Dans le mode de réalisation représenté, le film de revêtement comporte plusieurs deuxièmes zones de contrastes 26 sous la forme de flammes réparties et des premières zones de contraste 25. Les premières zones de contraste 25 ont un taux d'éclairement au moins 15 %, notamment au moins 30 %, de préférence au moins 40 %, par exemple au moins 50 %, inférieur au taux d'éclairement des deuxièmes zones de contraste 26.

Dans le mode de réalisation particulier représenté, les premières zones de contraste sont des zones de décor opaques 25 et les deuxièmes zones de contraste sont des zones de décor transparentes 26. Les zones de décor opaques 25 et transparentes 26 ont une différence de taux d'éclairement d'au moins 15 %, notamment d'au moins 30 %, de préférence d'au moins 40 %, par exemple d'au moins 50 %. En variante, les premières et deuxièmes zones de contraste pourraient être réalisées de toute manière appropriée permettant d'obtenir un contraste. Les premières et deuxièmes zones de contraste pourraient notamment être plus ou moins translucides, plus ou moins colorées, plus ou moins épaisses, etc.

A titre d'exemple non limitatif, les figures 4 et 5 illustrent un dispositif expérimental 30 mis en œuvre pour mesurer un taux d'éclairement de différentes zones de décor. Un masque 31 recouvre la surface latérale 4' d'une bouteille 2' globalement cylindrique selon l'axe central A. Le masque 31 est essentiellement opaque à l'exception d'une ouverture 32, visible sur les figures 4 et 5, située à la distance de mesure D, par exemple de 2 cm, de la face du support 17 sur laquelle sont placées les LED. Un capteur 33 adapté pour mesurer une quantité de lumière, par exemple du type du Luxmètre MS- 200LED exploité par la société VOLTCRAFT, est placé en regard de l'ouverture 32 et relié à une unité de traitement.

Une mesure initiale de la quantité de lumière à la distance de mesure D est réalisée directement au travers de l'ouverture 32. Les différentes zones de décor sont ensuite placées successivement dans l'ouverture 32 et la quantité de lumière à la distance de mesure D au travers chacune des zones de décor est mesurée.

Les résultats obtenus sont reportés dans le tableau ci-dessous.

Tableau

Ainsi, une différence de taux d'éclairement de l'ordre de 15 %> peut correspondre à un décor présentant des zones de décor opaques noires et des zones de décor transparentes bleues ou vertes. Une différence de taux d'éclairement entre 40 %> et 50 %> peut correspondre à un décor présentant des zones de décor opaques bleues ou vertes et des zones de décor transparentes blanches.

Sur les figures 1 et 2, chaque zone de décor transparente 26 peut être constituée par une fenêtre 27 adaptée pour permettre une visualisation de la paroi latérale 4 depuis l'extérieur. La fenêtre 27 présente alors un taux d'éclairement supérieur à 70 %. Chaque fenêtre 27 peut être obtenue par une portion de film transparente. Le reste du film de revêtement comportant les zones de décor opaques 25 a un taux d'éclairement d'au moins 15 % inférieur à celui des zones de décor transparentes 26. Les zones de décor opaques 25 peuvent alors être noires ou colorées et, par exemple, bleues, rouges et/ou vertes. En variante, chaque fenêtre 27 pourrait être formée par une découpe ménagée dans le film de revêtement 20.

En outre, pour obtenir l'opacité souhaitée et, le cas échéant, la faire varier, il est possible de faire varier différents paramètres du film de revêtement 20 comme par exemple : une épaisseur du film de revêtement, une épaisseur ou un nombre de couches d'impression formant le décor sur le film de revêtement 20, une quantité d'encre utilisée dans la couche d'impression. En particulier, une ou plusieurs des zones de décor opaques 25 pourrait être une zone de décor occultant présentant un taux d'éclairement inférieur à 10 %, de préférence inférieur à 5 %. La zone de décor occultant est de préférence fine avec une épaisseur inférieure à 10 μιη, de préférence inférieure à 5 μιη, notamment inférieure à 3 μιη. Par exemple, la zone de décor occultant comprend une couche d'encre métallique. La zone de décor opaque 25 peut alors être réfléchissante de manière à canaliser la lumière vers les zones de décor transparentes 26. Un tel effet pourrait être obtenu en répartissant des particules métalliques sur une couche d'impression. Selon d'autres variantes, comme il ressort du tableau ci-dessus, les zones de décor transparentes 26 pourraient être vertes ou bleues et les zones de décor opaques 25 pourraient avoir un taux d'éclairement d'au moins 15 % inférieur à celui des zones de décor transparentes 26, c'est-à-dire être noires. Ou encore, les zones de décor transparentes 26 pourraient être blanches et les zones de décor opaques 25 pourraient avoir un taux d'éclairement d'au moins 40 % inférieur à celui des zones de décor transparentes 26, c'est-à-dire être bleues ou vertes.

Sur la figure 1, le système d'éclairage 15 est éteint. En revanche, sur la figure 2, le système d'éclairage 15 est allumé de sorte que le faisceau lumineux émis par les LED 16 alimentées en énergie électrique par la pile se propage dans le liquide pour rétroéclairer le décor du film de revêtement 20. La différence d'éclairement entre les premières et deuxièmes zones de contraste permet d'obtenir un effet visuel particulier qui dépend de l'agencement des différentes zones de contraste. En outre, le renflement inférieur 7, à proximité de la source lumineuse 16, présente un éclairement plus intense que celui du renflement intermédiaire 8. Du fait de la propagation du faisceau lumineux dans le liquide qui remplit la bouteille sur la figure 2 et de la réflexion sur le ménisque de la surface libre du liquide, le renflement supérieur 9 présente également un éclairement plus intense que celui du renflement intermédiaire 8.

Ainsi, le faisceau lumineux, le liquide, le décor du film de revêtement 20 et la bouteille 2, notamment de par sa forme, interagissent pour produire un effet visuel qu'il est alors possible de moduler en jouant sur un agencement des première et deuxième zones de contraste.

Comme il ressort des figures 6 à 8, l'effet visuel peut également être modulé en jouant sur le niveau de remplissage de la bouteille 2.

La figure 6 représente, à gauche, le conditionnement 1 décrit ci-dessus dans la configuration de la figure 2, c'est-à-dire avec la bouteille 2 pleine jusqu'au niveau de remplissage initiale, et le système d'éclairage 15 allumé. A droite, en revanche, la bouteille 2 est vide, le système d'éclairage 15 restant allumé. Lorsque la bouteille est vide, seul le renflement inférieur 7, à proximité de la source lumineuse 16, présente un éclairement plus intense que le reste de la bouteille 2.

La modulation de l'effet visuel est illustrée sur les figures 6 et 7 avec un dispositif expérimental 35 pour mesurer l'éclairement en fonction du remplissage de la bouteille 2. Un capteur 36, par exemple du type du Luxmètre MS-200LED exploité par la société VOLTCRAFT, est placé sur le goulot 5 de la bouteille 2, dans l'ouverture supérieure 6, pour mesurer la quantité de lumière provenant du faisceau lumineux au travers de différents niveaux de remplissage de la bouteille 2. Le capteur 36 est relié à une unité de traitement. Les mesures sont réalisées avec et sans film de revêtement. Comme il ressort de la figure 8 illustrant l'évolution de l'éclairement en fonction du remplissage de la bouteille 2, l'éclairement au niveau du capteur 36 augmente avec le niveau de remplissage de la bouteille 2. L'évolution de l'éclairement est, par ailleurs, plus progressive avec un film de revêtement 20 que sans film de revêtement.

Les figures 9 et 10 représentent des variantes d'un conditionnement 40 selon un deuxième mode de réalisation de l'invention. Le conditionnement 40 selon le deuxième mode de réalisation ne diffère du premier mode de réalisation décrit précédemment que par le décor du film de revêtement 41a, 41b. La description ne sera donc pas reprise en détails et l'on se référera à la description du conditionnement qui a déjà été faite pour plus de détails.

Sur la figure 9, le décor comprend des zones de décor opaques 45a figurant une carrosserie et des zones de décor transparentes 46a figurant des hublots. Au moins l'une des zones de décor transparentes 46a comporte des premier et deuxième motifs superposés tels que le premier motif masque le deuxième motif lorsque le décor n'est pas rétroéclairé par le faisceau lumineux et que le deuxième motif devienne apparent lorsque le décor est rétroéclairé par le faisceau lumineux. Par exemple, le premier motif peut être une couleur blanche remplissant le hublot lorsque le système d'éclairage 15 est éteint et le deuxième motif peut être un visage visible dans le hublot lorsque le système d'éclairage 15 est allumé.

En variante, sur la figure 10, le décor comprend des zones de décor opaques 45b figurant une carlingue d'un avion et des zones de décor transparentes 46b figurant également des hublots. Le premier motif peut être une couleur blanche remplissant le hublot lorsque le système d'éclairage 15 est éteint et le deuxième motif peut être une représentation de rangées de sièges à l'intérieur de l'avion visible dans les hublots lorsque le système d'éclairage 15 est allumé.

Pour ce faire, les premier et deuxième motifs peuvent être réalisés l'un sur une surface intérieure du film de revêtement 41, 42 en contact avec la surface extérieure de la paroi latérale 4 de la bouteille 2, et l'autre sur une surface extérieure du film de revêtement 41, 42 opposée à la surface intérieure.

La figure 11 représente un conditionnement 50 selon un troisième mode de réalisation de l'invention qui, là encore, ne diffère du premier mode de réalisation décrit précédemment que par le décor du film de revêtement 51. La description ne sera donc pas reprise en détails et l'on se référera à la description du conditionnement qui a déjà été faite pour plus de détails.

Le décor comprend des zones de décor opaques 55 figurant une carrosserie de voiture et des zones de décor transparentes 56 figurant des phares. Les zones de décor transparentes 56 peuvent être réalisées par des fenêtres 57 obtenues par des portions de film transparentes ou des découpes ménagées dans le film de revêtement 51. Les fenêtres 57 sont alors prévues sur la portion de paroi transversale du renflement supérieure 9 de la paroi latérale 4. Les fenêtres 57 ainsi orientées sensiblement transversalement par rapport au faisceau lumineux peuvent présenter un éclairement plus intense que le reste de la bouteille 2 lorsque le système d'éclairage 15 est allumé. Les zones de décor opaques 55 peuvent, en outre, être choisies pour canaliser le faisceau lumineux et le concentrer vers les fenêtres 57.

Les figures 12 et 13 représentent des variantes des conditionnements 1, 40 des premier et deuxième modes de réalisation représentés sur les figures 1 et 9. Dans ces variantes, la pile et l'interrupteur du dispositif d'alimentation sont remplacés par un dispositif d'alimentation adapté pour générer une énergie électrique à partir d'une énergie mécanique. En particulier, sur la figure 8, le dispositif d'alimentation peut être activé à partir d'un choc sur le fond 3 de la bouteille 4. Sur la figure 9, le dispositif d'alimentation peut être activé à partir d'une agitation de la bouteille 2.

Dans d'autres modes de réalisation, l'activation du dispositif d'alimentation et l'éclairement de la bouteille 2 et du film de revêtement 20, 41a pourrait être commandés de toute manière appropriée. Par exemple, un dispositif de commande pourrait être connecté au dispositif d'alimentation pour le faire passer entre l'état actif et l'état inactif selon une séquence déterminée définie notamment par une temporisation.

Dans un quatrième mode de réalisation illustré sur la figure 14, le système d'éclairage peut être un organe d'illumination 62 d'un terminal 60 tel qu'un téléphone ou analogue. Le terminal 60 est placé à proximité de la bouteille 2, par exemple en dessous, en orientant l'organe d'illumination 62 vers le volume de la bouteille 2, par exemple au travers du fond 3, pour en illuminer le contenu.

Outre l'organe d'illumination 62 adapté pour émettre un signal lumineux, le terminal 60 peut être équipé d'un dispositif d'acquisition 61 adapté pour acquérir une image et d'un organe de sonorisation 63 adapté pour émettre un signal sonore. Le terminal 60 peut appartenir à un système électronique illustré sur les figures 15 à 17 comprenant en outre une unité de traitement adaptée pour reconnaître, dans une image acquise par le dispositif d'acquisition 61, au moins une caractéristique optique de la bouteille 2 et pour associer à la caractéristique optique au moins un contenu multimédia.

Dans le mode de réalisation représenté, la caractéristique optique peut être au moins l'un du motif sur le film de revêtement 20 et de la forme de la bouteille 2. En variante, la caractéristique optique pourrait être constituée par tout autre motif comportant des zones qui diffèrent les unes des autres par un ou plusieurs paramètres optiques, visibles par un utilisateur ou au moins détectables par un dispositif de détection approprié, tels qu'une couleur, un contraste, une intensité ou un taux d'éclairement. La caractéristique optique pourrait également être constituée par toute autre forme. Le contenu multimédia comprend des instructions lisibles par l'unité de traitement pour émettre un signal lumineux correspondant à la caractéristique optique par l'organe d'illumination 61. Le signal lumineux peut comporter une ou plusieurs lumières de couleurs et/ou d'intensités différentes émises à une cadence prédéfinie pour une animation lumineuse. Lorsque le terminal 60 est équipé d'un organe de sonorisation 23, le contenu multimédia peut également comprendre des instructions lisibles par l'unité de traitement pour émettre un signal sonore correspondant à la caractéristique optique par l'organe de sonorisation 63. Le signal sonore peut comporter un ou plusieurs sons de hauteurs et/ou d'intensités différentes, le cas échéant, émis en synchronisation avec le signal lumineux.

Le terminal 60 comprend un boîtier 64 portable à la main par un utilisateur et enfermant un ensemble de composants électroniques. En particulier, sur les figures 15 et 16, le terminal 60 est un téléphone comportant sur une face avant un écran d'affichage 65, éventuellement tactile, un microphone 66, un haut-parleur 67 et une ou plusieurs touches de commande 68. Sur une face arrière, le terminal 60 comporte un objectif du dispositif d'acquisition 61, une lampe flash 69 adaptée pour une acquisition d'image par le dispositif d'acquisition dans de faibles conditions de luminosité et un autre haut-parleur 70. L'écran d'affichage 65 et la lampe flash 69 peuvent servir d'organe d'illumination 62, le premier pour émettre un signal lumineux sous la forme d'une surface lumineuse plus ou moins diffuse et le deuxième pour émettre un signal lumineux sous la forme d'un faisceau lumineux plus ou moins focalisé selon une direction d'illumination. Les haut-parleurs 67, 70 des faces avant et arrière peuvent servir d'organe de sonorisation 63.

Sur la figure 17, l'unité de traitement comprend un serveur 71 distant dans lequel est mémorisée une base de données stockant une pluralité de caractéristiques optiques de bouteilles et une pluralité de contenus multimédias associés chacun à une caractéristique optique. L'unité de traitement comprend également un processeur 72 et une interface de communication 73 montés dans le boîtier 64 du terminal 60. L'interface de communication 73 est adaptée pour communiquer, de préférence à distance selon tout protocole approprié mais éventuellement par une liaison fïlaire, avec des réseaux distants et, en particulier, avec le serveur 71. Le processeur 72 est connecté au dispositif d'acquisition 61, aux organes d'illumination 62, à savoir l'écran d'affichage 65 et la lampe flash 69, aux organes de sonorisation 63, à savoir les haut-parleurs 67, 70 des faces avant et arrière, au microphone 66, aux touches de commande 68 et à l'interface de communication 73. Le processeur 72 est adapté pour reconnaître, dans l'image acquise par le dispositif d'acquisition 61, la caractéristique optique de la bouteille 1 et pour associer à cette caractéristique optique au moins l'un des contenus multimédias obtenu depuis la base de données stockée sur le serveur 71 par l'interface de communication 73.

En variante, l'unité de traitement peut être entièrement contenue dans le terminal 60. Outre le processeur 72, l'unité de traitement comprend alors une mémoire dans laquelle la base de données est mémorisée.

En relation avec les figures 18 et 19, un procédé de présentation de la bouteille 2 mettant en œuvre le terminal 60 et l'unité de traitement est décrit.

Une image de la bouteille 2 est acquise par le dispositif d'acquisition 61 du terminal 60 et transmise au processeur 72.

La caractéristique optique de la bouteille 2, par exemple le renflement supérieur 9, est reconnue par le processeur 72 dans l'image acquise par le dispositif d'acquisition 61. Le processeur 72 communique avec le serveur 71 par l'intermédiaire de l'interface de communication 73 pour associer à la caractéristique optique le contenu multimédia correspondant. Une page offrant à l'utilisateur différent choix peut alors s'afficher sur l'écran d'affichage 65 du terminal 60. Parmi les choix offerts, A, B ou C sur la figure 19, l'un peut concerner le signal sonore à choisir parmi une musique, une chanson ou un message vocal, notamment une histoire, préenregistré ou téléchargé. Le signal sonore peut également être un message vocal enregistré préalablement à sa restitution par un dispositif d'enregistrement de l'unité de traitement incluant, dans le mode de réalisation représenté, le microphone 66 du terminal 60 et une mémoire. Dans le cas d'un téléphone, le signal sonore peut également être un message vocal enregistré sur une messagerie à distance. L'utilisateur peut alors décider de lire le contenu multimédia en sélectionnant l'un des choix offerts.

Le processeur 72 peut ensuite commander le ou les organes d'illumination 62 et de sonorisation 63 selon les instructions du contenu multimédia pour délivrer les signaux lumineux et sonore correspondants.

La face avant du terminal 60 peut être posée sur une surface support 80 de telle manière que la lampe flash 69 émette le signal lumineux dans une direction opposée à la surface support 80. Le fond 3 de la bouteille 2 peut ensuite être posé sur la lampe flash 69 de telle manière que le signal lumineux correspondant à la caractéristique optique soit émis sensiblement selon l'axe central A de la bouteille 2 en synchronisation avec le signal sonore, le motif du film de revêtement 20 étant rétroéclairé.