Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PANEL ARRANGEMENT FORMING A BATH OR SHOWER SCREEN
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/1993/024042
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns home fittings and, in particular, a method of arranging basic panels to form a bath or shower screen. The screen (4), which pivots in relation to the wall (24) supporting the taps (26), includes means for its vertical displacement along said wall, and comprises means for hinging the panels (6, 8, 10) to one another. The panels comprise two framing vertical members (12, 14) and two cross pieces (16, 18) supporting a partition (20). The arrangement is chiefly characterized in that one of the panel framing vertical members (14) is located opposite the shower head (28) following pivoting of the screen (4) towards the wall (24) and above the taps (26), thereby preventing damage of panel partitions (20) by the shower head (26). The screen also includes means for locking it in a high position and means for cushioning its downward movement, each of said means bringing into play a device comprising an expansible cone.

Inventors:
Marielle, Jean
Application Number:
PCT/FR1992/000467
Publication Date:
December 09, 1993
Filing Date:
May 26, 1992
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Les, Ateliers Motte DE. LA. S.
Marielle, Jean
International Classes:
A47K3/32; A47K3/36; E05D15/26; (IPC1-7): A47K3/22
Foreign References:
FR2530939A1
FR2563098A1
Download PDF:
Claims:
R E V E N D I C A T I O N S
1. Agencement d'une pluralité de panneaux (6,8,10) élé¬ mentaires composant un écran (4) pour baignoire (2) ou bac de douche, du genre d'écran (4) mettant en oeuvre en premier lieu des moyens de pivotement du dit écran (4), par rapport au mur (24) supportant la robinetterie (26) et des moyens d'articulation des panneaux élémen¬ taires entre eux, ceuxci étant composés d'un cadre formé de deux montants (12 et 14) et deux traverses (16 et 18) supportant une paroi (20) et en deuxième lieu des moyens de déplacement vertical de l'écran (4) le long du dit mur caractérisé : par le fait qu'en présence d'une pomme de douche (28) en saillie par rapport au mur (24), un montant (14) du cadre d'au moins l'un des dits panneaux (6,8,10) se trouve en regard de ladite pomme de douche (28) après pivotement en direction du mur (24) de l'écran (4), qui peut se replier audessus de la robinetterie (26) et en retrait par rapport au mur (24), sans risque d'enfoncement des parois (20) des panneaux élémentaires par la pomme de douche (28) ;.
2. Agencement de panneaux élémentaires composant un écran pour baignoire selon la revendication 1, caractérisé : en ce que la baignoire (2) ayant une largeur 1, la largeur de chacun des panneaux (6 et 8) est sensiblement égale à 1/2 x C, C étant compris entre 1,2 et 1,5, de telle sorte que, l'écran 4) étant replié en direction du mur (24), les montants (12) opposés au montant (14) en regard de la robinet¬ terie (26) étant en contact avec le mur (24), l'écran (4) forme avec le mur (24) un dièdre ;.
3. Agencement de panneaux élémentaires composant un écran pour baignoire selon la revendication 1, caractérisé : en ce que, la liaison entre l'écran (4) et le mur (24) étant obtenue au moyen d'un montant mural (22), un panneau élémentaire (10) dit de dégagement, relié au dit montant mural (22) a une largeur sensiblement supérieure à dimension maximale en saillie de l'ensemble de la robinetterie, et en ce que la largeur du panneau élémentaire (6) formant le panneau de bordure de l'écran (4) a une largeur sensiblement équivalente à la moitié de la largeur 1 de la baignoire 2 ;.
4. Agencement de panneaux élémentaires composant un écran pour baignoire selon les revendications 1 et 3, carac¬ térisé : en ce que les moyens de pivo¬ tement et de déplacement vertical de l'écran sont situés à la liaison entre ledit montant mural (22) et le pan neau (10) de dégagement relié à celuici, de telle sorte que l'ensemble des panneaux élémentaires (6, 8 et 10) sont mobiles par rapport au mur (24) ;.
5. Ecran pour baignoire selon la revendication 6 dans lequel les moyens d'amortissement (40) sont constitués d'un vérin à gaz (44) disposé verticalement, carac¬ térisé : en ce que la pression du vérin (44) est légèrement inférieure au poids de l'écran (4) afin d'autoriser son déplacement naturel vers le bas, l'extrémité de la tige du vérin (44) étant en butée contre le rebord de la baignoire (2) et/ou fixée dans la glissière (34) d'un élément fixe, tel que le montant mural (22), en sa partie basse, et le corps du vérin (44) étant en appui contre une butée (30) solidaire de l'écran ;.
6. Ecran pour baignoire selon la revendication 6 carac¬ térisé : en ce que le coulisseau (30) est un cône expansible dont le diamètre (d) le plus grand est situé en son extrémité inférieure, l'expansion tendant à rendre ledit diamètre (d) légèrement supérieur à celui de la glissière (34) à l'intérieur de laquelle le coulisseau (30) circule, en ce qu'une vis à tête fraisée (50) pénètre à l'intérieur de 1' évidement du coulisseau (30) par son orifice inférieur, en ce que le coulisseau (30) comporte axialement en son autre extrémité un insert fileté (60) dans lequel se visse la vis (58), et en ce que le coulisseau (30) comporte en son extrémité inférieure une fente (62) axiale ménagée sur sa périphérie facilitant son ex¬ pansion, de telle sorte que la confor¬ mation conique de la tête de la vis (59) règle l'ex¬ pansion de l'extrémité inférieure du coulisseau (30) de par son insertion dans 1'évidement dont il est doté, de telle sorte que l'arête (62) formée par la circonférence du dit diamètre (d) constitue un frein de l'écran (4) dans son mouvement de descente, et de telle sorte que ladite ex¬ pansion n'agit pas sur le mouvement de montée de l'écran (4) ; .
7. Ecran pour baignoire selon la revendication 6 carac¬ térisé : en ce que les moyens de blocage (42) en position haute sont constitués d'un doigt (46) cylindrique diamétralement expansible inséré en contact étroit dans l'évidement du coulisseau (30), ledit doigt (46) étant solidaire d'un support (48) fixé sur les dits éléments fixes, en ce que le doigt (46) comporte axialement en son extrémité supérieure un trou (50) fileté destiné à sa liaison avec une vis (52) à tête fraisée introduite par son orifice inférieur, en ce que le doigt (46) comporte un évidement axial conique (54) en son extrémité infé¬ rieure destiné à loger au moins partiellement la tête conique de la vis (52), de telle sorte que l'expansion du doigt (46) est obtenue et réglée au moyen de l'in¬ sertion de la tête de la vis (52) dans 1'évidement (54).
Description:
"AGENCEMENT DE PANNEAUX COMPOSANT UN ECRAN POUR BAIGNOIRE OU BAC DE DOUCHE" .

L'invention est du domaine des commodités des habitations et elle a pour objet un agencement de panneaux élémentaires composant un écran destiné à coopérer avec une baignoire pour constituer une cabine de douche, ainsi que les moyens de mise en oeuvre du dit agencement.

Un tel écran est décrit notam¬ ment dans les brevets n° 8406526 (ATELIERS DE LA MOTTE), publié sous le n° 2563098, et n° 8805419 (ATELIERS DE LA MOTTE) , et consiste en un écran adaptable à une baignoire pour permettre l'utilisation de celle-ci comme réceptacle de douche, ledit écran étant du type comprenant une plu¬ ralité de panneaux élémentaires constitués d'un cadre sup¬ portant une paroi de préférence en matière translucide et articulés entre eux, et dont l'un, situé en bordure de l'écran, est monté pivotable autour d'un axe vertical et translatable le long de ce dernier grâce à des moyens d'articulation, permettant à l'écran dans une première position, dite d'utilisation, de reposer sur le bord de la baignoire, et dans une seconde position, dite de non utilisation, d'être replié et rabattu contre un mur adjacent à un autre côté de la baignoire au-dessus de la robinet¬ terie, elle-même située au dessus du bord de la baignoire, l'écran pouvant incorporer des moyens d'assistance de re¬ montée.

On pourra également se reporter aux brevets FR2587609 (BORSTCHER) et FR2530939 (MARIΞLLE) qui décrivent des écrans pour baignoire ou bac de douche montés pivotant en vue d'être rabattu contre le mur les supportant.

Un inconvénient de ces dispo¬ sitifs, en présence d'une pomme de douche en saillie par rapport au mur, notamment dans le cas ou ladite pomme de douche est montée à demeure, réside dans le risque de dé¬ térioration de la paroi des panneaux élémentaires par celle- ci lorsque l'écran est en position de non utilisation.

FEUILLE DE REMPLACEMENT

Un autre inconvénient de ces dispositifs réside dans la nécessité pour l'utilisateur lorsqu'il déploie l'écran pour le disposer en position d'utilisation, de le retenir dans son mouvement de descente qui est généré par le poids de l'écran.

Le but de la présente invention est de proposer un agencement de panneaux élémentaires composant un écran pour baignoire permettant de replier celui-ci contre le mur supportant la robinetterie, et au- dessus de celle-ci, même en présence d'une pomme de douche en saillie par rapport au dit mur, sans risque de détério¬ ration des parois supportées par le cadre de chacun des dits panneaux.

Un autre but est de proposer un écran équipé de moyens d'assistance de son mouvement de descente.

Selon l'invention, un agencement d'une pluralité de panneaux élémentaires composant un écran pour baignoire ou bac de douche, du genre d'écran mettant en oeuvre en premier lieu des moyens de pivotement du dit écran par rapport au mur supportant la robinetterie, et des moyens d'articulation des panneaux élémentaires entre eux, ceux-ci étant composés d'un cadre formé de deux mon¬ tants et deux traverses supportant une paroi, et en deuxième lieu des moyens de déplacement vertical de l'écran le long du dit mur est principalement caractérisé par le fait qu'en présence d'une pomme douche en saillie par rapport au mur, un montant du cadre d'au moins l'un des panneaux se trouve en regard de la pomme de douche après pivotement en di- rection du mur de l'écran qui peut se replier au-dessus de la robinetterie et en retrait par rapport au mur sans risque d'enfoncement des parois des panneaux élémentaires par la pomme de douche.

Selon une première forme de réalisation, la baignoire ayant une largeur L , la largeur de chacun des panneaux est sensiblement égale à L/2 x C,

C étant compris entre 1,2 et 1,5, de telle sorte que, l'é¬ cran étant replié en direction du mur, les montants opposés au montant en regard de la robinetterie étant en contact avec le mur, l'écran forme avec celui-ci un dièdre. Selon une autre forme de réa¬ lisation, la liaison entre l'écran et le mur étant obtenue au moyen d'un montant mural, un panneau élémentaire, dit de dégagement, relié au dit montant mural a une largeur sensiblement supérieure à la dimension maximale en saillie de l'ensemble de la robinetterie, le montant du dernier panneau élémentaire de l'écran, formant la bordure de celui- ci, étant en regard de la robinetterie et la largeur du dit dernier panneau étant sensiblement équivalente à la moitié de la largeur de la baignoire. Pour les deux formes de réali¬ sation sus-définies, les moyens de pivotement et de dé¬ placement vertical de l'écran sont situés à la liaison entre ledit montant mural et le panneau de dégagement relié à celui-ci, de telle sorte que l'ensemble des panneaux élémentaires sont mobiles par rapport au mur. Selon une forme alternative de réalisation, les dits moyens de pivo¬ tement et de déplacement vertical de l'écran sont situés à la liaison entre le panneau de dégagement et le panneau voisin à celui-ci, de telle sorte que le panneau de dégage- ment est solidaire du mur, les autres panneaux étant mo¬ biles.

Avantageusement, la paroi de l'un quelconque des panneaux est un miroir, ladite paroi étant de préférence celle du panneau relié au montant mural. Selon l'une quelconque des formes de réalisation sus-définies, les moyens de dépla¬ cement vertical étant constitués d'au moins un coulisseau cylindrique évidé rendu solidaire des éléments mobiles de l'écran et circulant dans une glissière ménagée le long des éléments fixes, l'écran est de préférence équipé en premier lieu de moyens d'amortissement de son déplacement

vertical vers le bas , et en deuxième lieu de moyens de blocage en position haute, les dits moyens d'amortissement et de blocage étant associés aux moyens de déplacement vertical de l'écran.

Les moyens d'amortissement étant constitués d'un vérin à gaz disposé verticalement, la pression du vérin est avantageusement légèrement infé¬ rieure au poids de l'écran afin d'autoriser son déplacement naturel vers le bas, l'extrémité de la tige du vérin étant en butée contre le rebord de la baignoire et le corps du vérin étant en appui contre une butée solidaire de l'écran.

Selon une autre forme de réa¬ lisation, les moyens d'amortissement sont constitués du coulisseau qui est avantageusement un cône expansible dont le diamètre le plus grand est situé en son extrémité infé¬ rieure, l'expansion tendant à rendre le diamètre légèrement supérieur à celui de la glissière à l'intérieur de laquelle le coulisseau circule, une vis à tête fraisée pénétrant à l'intérieur du coulisseau par l'orifice inférieur de 1'évidement dont il est doté, le coulisseau incorporant axialement en son autre extrémité un insert fileté dans lequel se visse la vis, et comportant en son extrémité inférieure une fente axiale ménagée sur sa périphérie faci¬ litant son expansion, de telle sorte que la conformation conique de la tête de la vis règle l'expansion dans l'évi¬ dement dont il est doté, d'où il résulte d'une part que l'arête formée par la circonférence du dit diamètre cons¬ titue un frein de l'écran dans son mouvement de descente, et d'autre part que ladite expansion agit peu sur le mou- vement de montée de l'écran.

Les moyens de blocage en posi¬ tion haute sont de préférence constitués d'un doigt cyclin- drique diamétralement expansible inséré en contact étroit dans l'évidement du coulisseau, ledit doigt étant solidaire d'un support fixé sur les dits éléments fixes et comportant d'une part axialement en son extrémité supérieure un trou

fileté destiné à sa liaison avec une vis à tête fraisée introduite par son orifice inférieur, et d'autre part un évidement axial conique en son extrémité inférieure destiné à loger au moins partiellement la tête conique de la vis, d'où il résulte que l'expansion du doigt est obtenue et réglée au moyen de l'insertion de la tête de la vis dans 1'évidement.

La présente invention sera mieux comprise et des détails en relevant apparaîtront à la description qui va être faite d'une forme préférée de réalisation, en relation avec les figures des planches annexées, dans lesquelles :

- La fig.l est une représen¬ tation schématique d'une installation sanitaire équipée d'un écran selon l'art antérieur,

- La fig.2 est une vue d'un détail de la fig.l représentant partiellement les moyens de coulissement vertical et de pivotement du même écran,

- La fig.3 est une autre vue d'un détail de la fig.l représentant partiellement les moyens d'articulation des panneaux élémentaires composant l'écran entre eux,

- Les fig.4,5,6 sont des repré¬ sentations schématiques en perspective d'un écran composés de panneaux élémentaires agencés selon l'invention,

- La fig.7 est une représenta¬ tion partielle d'un écran selon l'invention équipé des moyens d'assistance à sa descente selon une forme de réa¬ lisation de l'invention, - a fig.8 est une vue d'un détail de la fig.7 représentant les moyens de blocage en position haute de l'écran,

- La fig.9 est une vue en coupe des mêmes moyens de blocage, - a fig.10 est une vue éclatée de moyens d'assistance à la descente de l'écran selon une

autre forme de réalisation de l'invention,

- La fig.ll est une vue en coupe des mêmes moyens d'assistance.

Sur la fig.l, une baignoire 2 est équipée d'un écran 4 composé d'une pluralité de pan¬ neaux élémentaires 6,8,10 articulés entre-eux, et chacun constitué d'un cadre, formé de deux montants 12 et 14 et deux traverses 16,18 réalisés à partir d'un même profilé, supportant une paroi 20 de préférence en matière translu- cide.

L'écran 4 peut être replié, coulisser verticalement le long d'un montant 22 solidaire du mur 24 supportant la robinetterie 26, et pivoter afin d'être rabattu en direction du mur 24 et au-dessus de la robinetterie 26. La présence d'une pomme de douche 28, qui peut être montée à demeure, entraine un risque de dé¬ térioration de la paroi 20 des panneaux par celle-ci.

Sur la fig.2, l'écran 4 est monté pivotant et coulissant verticalement au moyen d'un coulisseau 30. Celui-ci d'une part est rendu solidaire de l'écran 4 au moyen d'un talon 32 pénétrant dans une glissière ménagé dans le profilé formant le montant de l'un (10) des panneaux élémentaires bordant l'écran, et d'autre part circule à l'intérieur d'une glissière 34 mé- nagée le long du montant mural 22.

Sur la fig.3, les panneaux sont articulés entre eux au moyen de jeux d'embouts 36 et 38, l'un des embouts 38, mâle s 'articulant avec un autre embout 36 femelle, les dits embouts 36 et 38 s'enfilant chacun dans l'un des orifices de chacun des profilés formant les traverses 16 et 18.

Les dispositions, ci-dessus décrites, sont connues de l'art antérieur, et n'écartent pas par elles-mêmes le risque d'une détérioration de la paroi 20 lors d'un heurt de celle-ci contre la pomme 38, lorsque cette dernière est placée contre le mur au-dessus

de la robinetterie 26, tel que représenté sur la figure.

Sur la fig.4, la baignoire 2 ayant une largeur L, la largeur de chacun des panneaux 6 et 8 est sensiblement égale à L/2 x C, C étant compris entre 1,2 et 1,5. Il résulte de cette disposition que l'é¬ cran 4 étant replié en direction du mur 24, l'un des mon¬ tants 14 des panneaux élémentaires se trouve en regard de la pomme de douche 28, l'autre montant 12 étant en contact avec le mur. L'écran formant ainsi avec le mur 24 un dièdre, un espace est ménagé pour faire place à la pomme de douche 28, et les parois 20 des panneaux élémen¬ taires ne peuvent pas être en contact avec celle-ci.

Sur les fig.5 et 6, un panneau 10 élémentaire bordant l'écran 4 dit de dégagement, est relié au montant mural 22. Ce panneau 10 a une largeur sensiblement supérieure à la longueur de la pomme de douche 28 positionnant ainsi en retrait par rapport au mur 24 l'écran lorsqu'il est replié. L'autre panneau 6 bordant l'écran a une largeur équivalente à la moitié de la largeur de la baignoire 2, afin de disposer un de ses montants, 14 situé à l'extrémité de l'écran, en regard de la pomme de douche 28.

Sur la fig.5, le panneau 10 de dégagement est monté pivotant et coulissant vertica¬ lement sur le montant mural 22, tandis que sur la figure 6, le panneau de dégagement 10 est rendu solidaire du mon¬ tant mural 22 perpendiculairement au mur, le panneau élé¬ mentaire 8 lui étant voisin étant monté pivotant et coulis- sant verticalement avec celui-ci.

Sur la fig.7, l'écran 4 est équipé d'une part d'un moyen 40 d'amortissement de son mouvement de descente, et d'autre part de moyens 42 de blocage en position haute. Le moyen d'amortissement 40 est un vérin 44 à gaz, dont la pression est légèrement inférieure au poids de l'écran 4, afin d'autoriser de ma-

nière assistée sa descente. L'extrémité de la tige du vérin 44 est en appui contre le rebord de la baignoire 2 fixé dans la glissière 34 d'un élément fixe tel que le montant mural 22, tandis que l'extrémité opposée du corps du vérin 44 est en butée contre un coulisseau 30 de l'écran 4.

Les fig.8 et 9 sont un même détail de la fig.7 représentant les moyens 42 de blocage en position haute de l'écran. Ceux-ci sont composés d'une part du coulisseau 30 supérieur dont est doté l'écran 4, ledit coulisseau 30 étant cylindrique et évidé, et d'au¬ tre part d'un doigt 46 cylindrique diamétralement expansible qui s'insère en contact étroit dans 1'évidement du coulis¬ seau 30. Le doigt 46 est solidaire d'un support 48 fixé au moyen d'une vis sur l'élément solidaire du mur, tel que le montant mural 22, et comporte d'une part axialement en son extrémité supérieure un trou fileté 50 destiné à sa liaison avec une vis 52 à tête fraisée introduite par son orifice inférieur, et d'autre part un évidement 54 axial conique en son extrémité inférieure destiné à loger au moins partiellement la tête de la vis 52. L'expansion du doigt 46 est obtenue et réglée au moyen de l'insertion de la tête de la vis 52 dans l'évidement. Le coulisseau 30 est de préférence doté d'une fente 56 ménagée axialement sur sa périphérie en son extrémité supérieure pour faciliter la mise en oeuvre du blocage et du déblocage de l'écran 4.

Les fig.10 et 11 sont une re¬ présentation d'une autre forme de réalisation des moyens 40 d'amortissement utilisée de préférence pour les écrans 4 de faible poids. Le coulisseau 30 est un cône expansible dont le diamètre d le plus grand est situé en son extrémité inférieure, l'expansion tendant à rendre le diamètre d légèrement supérieur à celui de la glissière 34 à l'inté¬ rieur de laquelle il circule. Une vis 58 à tête fraisée pénètre à l'intérieur du coulisseau 30 par l'orifice infé¬ rieur de 1 ' évidement dont il est doté. Le coulisseau 30

incorpore axialement en son autre extrémité un insert fileté 60 dans lequel se visse la vis, et comporte en son extrémité inférieure une fente 62 axiale ménagée sur sa périphérie pour faciliter son expansion. La conformation conique de la tête de la vis 58 règle, en fonction du degré de péné- gration de celleci dans 1' évidement du coulisseau 30, l'ex¬ pansion de l'extrémité inférieure de celui-ci. D'où il résulte, d'une part que l'arête 62 formée par la circon¬ férence du dit diamètre d constitue un frein de l'écran 4 dans son mouvement de descente, et d'autre part que ladite expansion agit peu sur le mouvement de montée de l'écran 4.

Enfin, bien que la forme pré¬ férée de réalisation de l'invention mette en oeuvre des moyens connus de l'art antérieur et bien que l'on ait décrit et représenté une forme préférée de réalisation, il doit être compris que la portée de la présente invention n'est pas limitée à cette forme mais qu'elle s'étend à tout dis¬ positif comportant les caractéristiques énoncées plus haut.