Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PIVOTABLE SHEATH STOP FOR A SHEATH, AND CORRESPONDING BRACKET, GUIDE RAIL, ASSEMBLY, WINDOW LIFT, AND MOUNTING METHOD
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2014/146890
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a sheath stop (36) including: a hole (38) through which a window lift cable is to pass; and a sheath abutment for locking the sheath of the window lift cable on one side of the sheath stop (36) and wherein, on the other side of the sheath stop (36), the sheath stop (36) includes a shaft provided so as to be mounted onto a bracket (54) of the sheath stop (36) such that the sheath stop (36) has a freely rotatable mounting configuration on the bracket (54). The shaft extends transversely to the main orientation (A0, A1, A2) of the passage hole (38), and the passage hole (38) has a partial side clearance (40) that allows the cable a degree of bending freedom within a plane perpendicular to the shaft when the sheath stop (36) freely pivots about the shaft.

More Like This:
Inventors:
SIMONNEAU, Eric (15 Chemin du Paradis, Vienne en Val, F-45510, FR)
GALLIOT, Nicolas (16 Place de la Trémoille, Sully sur Loire, Sully sur Loire, F-45600, FR)
REMOND, Eric (26 rue des Genièvres, Noyers, F-45260, FR)
ROBALO, Jean-Louis (9 Rue du Haut des Terrages, Varennes Changy, F-45290, FR)
Application Number:
EP2014/054054
Publication Date:
September 25, 2014
Filing Date:
March 03, 2014
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
INTEVA PRODUCTS FRANCE SAS (18 Chemin des gauriers, Sully sur Loire, F-45600, FR)
International Classes:
B60J1/17; F16C1/10; F16C1/26
Foreign References:
FR2760695A11998-09-18
EP0942185A21999-09-15
EP0208603A11987-01-14
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
HIRSCH & ASSOCIES (58 Avenue Marceau, Paris, Paris, F-75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Arrêt de gaine (36) pour gaine (78) entourant partiellement un câble de lève-vitre (76) , l'arrêt de gaine (36) comprenant :

- un trou de passage (38) du câble de lève- vitre (76) au travers de l'arrêt de gaine (36) ;

- une butée de gaine (44) assurant, d'un côté de l'arrêt de gaine (36) par rapport au trou de passage (38), le blocage de la gaine (78) du câble de lève- vitre (76) traversant l'arrêt de gaine (36),

et dans lequel, de l'autre côté de l'arrêt de gaine (36) par rapport au trou

(38),

- l'arrêt de gaine (36) comprend un axe (50) prévu pour être monté sur un support (54) d'arrêt de gaine (36) de sorte que l'arrêt de gaine (36) présente une configuration de montage libre en rotation sur le support (54), l' axe (50) s'étendant transversalement à l'orientation principale du trou de passage (38) ; et

- le trou de passage (38) présente un dégagement (40) latéral partiel laissant au câble (76) traversant l'arrêt de gaine (36) un degré de liberté en flexion dans un plan perpendiculaire à l'axe (50) lorsque l'arrêt de gaine (36) pivote librement autour de l'axe (50).

Arrêt de gaine (36) selon la revendication 1, dans lequel l'axe (50) est formé de deux ergots (52) s'étendant de part et d'autre du trou de passage (38) de l'arrêt de gaine (36), les ergots (52) étant séparés par le dégagement (40) latéral du trou de passage (42).

Arrêt de gaine (36) selon la revendication 1, comprenant deux paliers définissant l'axe (50), les paliers étant prévus pour être montés sur des ergots correspondants du support d'arrêt de gaine lors du montage de l'arrêt de gaine sur le support en configuration de montage libre en rotation sur le support (54), les deux paliers étant disposés de part et d'autre du trou de passage (38) et étant séparés par le dégagement (40) latéral du trou de passage (42).

Support (54) d'arrêt de gaine comprenant un logement (56) de réception en position de blocage d'un arrêt de gaine (36) selon l'une des revendications 1 à 3, le logement (56) comprenant une interface (58) de montage de l'axe (50) de l'arrêt de gaine (36) de sorte que lorsque l'axe (50) coopère avec l'interface (58) de montage, le support d'arrêt de gaine (54) est adapté à permettre la rotation libre de l'arrêt de gaine (36) jusqu'à atteindre la position de blocage dans le logement (56).

Support selon la revendication 4, dans lequel le logement (56) de réception comporte une pince (62) formant ressort adaptée à bloquer l'arrêt de gaine (36) lorsque l'arrêt de gaine (36) est pivoté dans le logement (56) en position de blocage.

Support selon la revendication 4 ou 5, l'interface (58) de montage est adaptée à coopérer avec l'axe (50) de l'arrêt de gaine (36) formé de deux ergots (52), l'interface (58) de montage comportant, pour chaque ergot (52), une rainure (60) correspondante de guidage lorsque l'arrêt de gaine (36) est dans la configuration de montage libre en rotation.

Rail de guidage de lève-vitre, comprenant un support selon l'une des revendications 4 à 6.

Rail de guidage de lève-vitre (88) selon la revendication 7, dans lequel le rail de guidage (74) comporte une platine (70) de réception d'un tambour (72) d'enroulement d'un système de câbles (96) de lève-vitre, le support d'arrêt de gaine (54) étant formé de façon monobloc avec la platine (70).

Ensemble comprenant :

- un arrêt de gaine (36) selon l'une des revendications 1 à 3 ; et

- un support d'arrêt de gaine (54) selon l'une des revendications 4 à 6, l'axe de l'arrêt de gaine (36) étant monté dans Γ interface (58) de montage de l'axe (50) de l'arrêt de gaine (36).

10. Lève- vitre (88) comportant :

- un curseur (90) d'entraînement d'une vitre ;

- un rail de guidage (74) du curseur (90) selon la revendication 7 ou 8 comprenant un support d'arrêt de gaine,

- un système de câbles d'entraînement du curseur (90) le long du rail de guidage (74), le système de câbles comprenant :

- un câble (76) ; et

- une gaine (78) entourant partiellement le câble (76), dans laquelle le câble (76) coulisse librement pour permettre l'entraînement du curseur (90) le long du rail de guidage (74) lorsque le câble (76) est mis en tension malgré une flexion de la partie du câble (76) entourée par la gaine (78), le câble (76) traversant l'arrêt de gaine (36) de l'ensemble par le trou de passage (42) avec la gaine (78) disposée en regard de la butée de gaine (44) de l'arrêt de gaine (36) ;

le support (54) étant disposé sur le rail de guidage (74) de sorte que dans la configuration de montage libre en rotation le pivotement libre de l'arrêt de gaine (36) vers la position de blocage augmente la tension du câble (76).

11. Lève- vitre (88) selon la revendication 10 dans lequel le lève- vitre (88) comprend un curseur additionnel (92) et un rail additionnel de guidage (94) respectif, le câble (76) traversant l'arrêt de gaine (36) reliant une extrémité (100) du rail de guidage

(74) à une extrémité (102) du rail additionnel de guidage (94), le câble (76) traversant l'arrêt de gaine (36) reliant le curseur (90) au curseur additionnel (92).

12. Procédé de montage d'un arrêt de gaine (36) pour un lève-vitre (88) selon la revendication 10 ou 11 pour la mise en tension d'un câble de lève-vitre (76), comportant :

(a) la disposition de l'arrêt de gaine (36) sur le support (54) dans la configuration de montage libre en rotation ;

(b) le pivotement de l'arrêt de gaine (36) autour de l'axe (50) jusqu'à atteindre la position de blocage de manière à tendre le câble (76).

13. Procédé de montage selon la revendication 12, le support (54) comportant un emplacement (82) de fixation amovible de l'arrêt de gaine (36) en pré-montage sur le support (54), le procédé comportant préalablement à la disposition de l'arrêt de gaine (36) dans la configuration de montage libre en rotation sur le support

(54) :

(i) la disposition de l'arrêt de gaine (36) sur le support (54) dans l'emplacement (82) de fixation amovible ;

(ii) la mise en place du système de câbles le long du ou des rails de guidage (74, 94) du lève-vitre (88) avec une tension du câble (76) traversant l'arrêt de gaine (36) inférieure à la tension du câble (76) lorsque l'arrêt de gaine (36) est reçu dans le logement (56) en position de blocage.

Description:
Arrêt de gaine pivotant pour gaine, support, rail de guidage, ensemble, lève-vitre, procédé de montage correspondants

La présente invention concerne un arrêt de gaine pour une gaine de lève- vitre. L'invention concerne également un ensemble comportant un tel arrêt de gaine et un lève-vitre comportant un tel ensemble. L'invention concerne en outre un procédé de montage d'un tel arrêt de gaine.

Dans le domaine automobile, il est connu un type de lève- vitre tel qu'illustré sur la figure 1. Un lève-vitre 20 comporte deux rails de guidage 22 disposés à l'intérieur d'une porte de véhicule automobile. Des curseurs 24 permettent l'entraînement d'une vitre (non représentée). Chaque curseur 24 est guidé en translation par l'un des rails de guidage 22. Les curseurs 24 sont représentés en figure 1 dans trois positions différentes de fonctionnement mais, en fonctionnement, seuls deux curseurs 24 sont présents sur le lève-vitre 20, un sur chaque rail de guidage 22. Un système de câbles 26 pour l'entraînement des curseurs 24 parcourt les rails de guidage 22. Des renvois 28 sous formes de poulies sont disposés aux extrémités des rails de guidage 22 pour coopérer avec le système de câbles 26. Le système de câbles 26 comporte une pluralité de câbles de lève- vitre 30.

Pour le fonctionnement du lève-vitre 20, il est connu d'utiliser les câbles 30 sous tension. Plus particulièrement, une fois installés sur le lève-vitre 20, les câbles 30 peuvent être définitivement tendus et ce même lorsque la vitre n'est pas entraînée. La mise en tension des câbles 30 est réalisée lors de l'installation du système de câbles 26 sur le lève- vitre 20 et consiste à faire passer le système de câbles 26 notamment entre les curseurs 24 et autour des poulies formant renvois 28. Un opérateur peut alors être muni d'un outil spécifique lui permettant de faire passer un des câbles 30 autour d'une des poulies formant renvois 28 malgré la mise en tension simultanée du câble 30. Dans le cas où le lève-vitre 20 comporte un système de rattrapage de jeu des câbles 30, la mise en tension des câbles 30 permet également la mise en tension du système de rattrapage de jeu. Une telle mise en tension est une opération difficile, longue et présente un risque de détérioration des câbles 30.

Il existe donc un besoin pour lève-vitre à système de câbles dont le montage du système de câbles sur le lève-vitre est facilité.

A cette fin, la présente invention propose un arrêt de gaine pour gaine entourant partiellement un câble de lève-vitre, l'arrêt de gaine comprenant :

- un trou de passage du câble de lève-vitre au travers de l'arrêt de gaine ; - une butée de gaine assurant, d'un côté de l'arrêt de gaine par rapport au trou de passage, le blocage de la gaine du câble de lève-vitre traversant l'arrêt de gaine,

et dans lequel, de l'autre côté de l'arrêt de gaine par rapport au trou,

- l'arrêt de gaine comprend un axe prévu pour être monté sur un support d'arrêt de gaine de sorte que l'arrêt de gaine présente une configuration de montage libre en rotation sur le support, l'axe s'étendant transversalement à l'orientation principale du trou de passage ; et le trou de passage présente un dégagement latéral partiel laissant au câble traversant l'arrêt de gaine un degré de liberté en flexion dans un plan perpendiculaire à l'axe lorsque l'arrêt de gaine pivote librement autour de l'axe.

Suivant des modes de réalisation préférés, l'invention comprend une des caractéristiques suivantes :

- l'axe est formé de deux ergots s'étendant de part et d'autre du trou de passage de l'arrêt de gaine, les ergots étant séparés par le dégagement latéral du trou de passage ;

l'arrêt de gaine comprend deux paliers définissant l'axe, les paliers étant prévus pour être montés sur des ergots correspondants du support d'arrêt de gaine lors du montage de l'arrêt de gaine sur le support en configuration de montage libre en rotation sur le support, les deux paliers étant disposés de part et d'autre du trou de passage et étant séparés par le dégagement latéral du trou de passage.

Il est aussi proposé un support d'arrêt de gaine comprenant un logement de réception en position de blocage de l' arrêt de gaine précédent, le logement comprenant une interface de montage de l'axe de l'arrêt de gaine de sorte que lorsque l'axe coopère avec l'interface de montage, le support d'arrêt de gaine est adapté à permettre la rotation libre de l'arrêt de gaine jusqu'à atteindre la position de blocage dans le logement.

Suivant des modes de réalisation préférés, le support proposé comprend une ou plusieurs des caractéristiques suivantes :

le logement de réception comporte une pince formant ressort adaptée à bloquer l'arrêt de gaine lorsque l'arrêt de gaine est pivoté dans le logement en position de blocage ;

- l'interface de montage est adaptée à coopérer avec l'axe de l'arrêt de gaine formé de deux ergots, l'interface de montage comportant, pour chaque ergot, une rainure correspondante de guidage lorsque l'arrêt de gaine est dans la configuration de montage libre en rotation. Il est notamment proposé un rail de guidage de lève-vitre, comprenant le support précédent.

Suivant un mode de réalisation préféré, le rail de guidage proposé comporte une platine de réception d'un tambour d'enroulement d'un système de câbles de lève-vitre, le support d'arrêt de gaine étant formé de façon monobloc avec la platine ;

Il est en outre proposé un ensemble comprenant :

l'arrêt de gaine précédent ; et

- le support d'arrêt de gaine précédent, l'axe de l'arrêt de gaine étant monté dans l'interface de montage de l'axe de l'arrêt de gaine.

Il est encore proposé un lève- vitre comportant :

- un curseur d'entraînement d'une vitre ;

le rail de guidage du curseur précédent comprenant un support d'arrêt de gaine,

- un système de câbles d'entraînement du curseur le long du rail de guidage, le système de câbles comprenant :

- un câble ; et

une gaine entourant partiellement le câble, dans laquelle le câble coulisse librement pour permettre l'entraînement du curseur le long du rail de guidage lorsque le câble est mis en tension malgré une flexion de la partie du câble entourée par la gaine, le câble traversant l'arrêt de gaine de l'ensemble par le trou de passage avec la gaine disposée en regard de la butée de gaine de l'arrêt de gaine ;

le support étant disposé sur le rail de guidage de sorte que dans la configuration de montage libre en rotation le pivotement libre de l'arrêt de gaine vers la position de blocage augmente la tension du câble.

Suivant un mode de réalisation préféré, le lève-vitre comprend un curseur additionnel et un rail additionnel de guidage respectif, le câble traversant l'arrêt de gaine reliant une extrémité du rail de guidage à une extrémité du rail additionnel de guidage, le câble traversant l'arrêt de gaine reliant le curseur au curseur additionnel.

Il est par ailleurs proposé un procédé de montage d'un arrêt de gaine pour le lève- vitre précédent pour la mise en tension d'un câble de lève-vitre, comportant :

(a) la disposition de l'arrêt de gaine sur le support dans la configuration de montage libre en rotation ; (b) le pivotement de l'arrêt de gaine autour de l'axe jusqu'à atteindre la position de blocage de manière à tendre le câble.

Suivant un mode de réalisation préféré du procédé de montage, le support comporte un emplacement de fixation amovible de l'arrêt de gaine en pré-montage sur le support, le procédé comportant préalablement à la disposition de l'arrêt de gaine dans la configuration de montage libre en rotation sur le support :

(i) la disposition de l'arrêt de gaine sur le support dans l'emplacement de fixation amovible ;

(ii) la mise en place du système de câbles le long du ou des rails de guidage du lève-vitre avec une tension du câble traversant l'arrêt de gaine inférieure à la tension du câble lorsque l'arrêt de gaine est reçu dans le logement en position de blocage.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description qui suit d'un mode de réalisation préféré de l'invention, donnée à titre d'exemple et en référence au dessin annexé.

La figure 1 représente une vue schématique d'un type de lève-vitre connu.

La figure 2 représente une vue schématique d'un autre type de lève-vitre.

La figure 3 représente une vue schématique en perspective de la platine du lève- vitre de la figure 2 sur laquelle un arrêt de gaine est monté en position de blocage.

Les figures 4 et 5 représentent une vue schématique en perspective de l'arrêt de gaine de la figure 3 et d'un support pour un tel arrêt de gaine, respectivement.

La figure 6 représente une vue schématique en perspective du support sur lequel l'arrêt de gaine est monté dans différentes positions.

Le figure 7 représente une vue schématique en perspective de la platine sur laquelle l'arrêt de gaine est monté sur le support en position de pré-montage.

En référence à la figure 2, il est proposé le lève-vitre 88. De façon similaire au lève- vitre 20 précédemment illustré en figure 1, le lève- vitre 88 comporte également deux curseurs : le curseur 90 et le curseur additionnel 92. Le lève-vitre 88 comporte deux rails de guidage des curseurs 90 et 92 : le rail de guidage 74 et le rail additionnel de guidage 94 disposés parallèlement en regard l'un de l'autre. De façon similaire à la figure 1, le lève-vitre 88 en figure 2 comprend un système de câbles et un tambour 72 d'enroulement du système de câble. Le tambour 72 est associé à un motoréducteur 80 du lève-vitre 88, le tambour 72 et le motoréducteur 80 étant montés sur une platine 70 disposée sur un rail de guidage 74 du lève- vitre 88. Le motoréducteur 80 fournit l'énergie motrice pour l'actionnement du lève-vitre 88 et le tambour 72 assure la transmission de cette énergie motrice aux curseurs 90 et 92 par l'intermédiaire du système de câbles. Le système de câbles relie ainsi les curseurs 90 et 92 au tambour 80 pour l'entraînement des curseurs 90 et 92 le long de leur rail de guidage respectif 74 et 94. Le système de câble est alors formé du câble 76 avec sa gaine 78 (ensemble référencé 96), du câble 108 avec sa gaine 106 et du câble 104. Le câble 104 relie le tambour 72 au curseur 90. Le câble 108 relie le tambour 72 au curseur 92. Le câble 76 relie le curseur 90 au curseur additionnel 92, en passant directement d'une extrémité 100 du rail de guidage 74 à une extrémité 102 du rail additionnel de guidage 94.

Les câbles 76 et 108 avec leur gaine respective 78 et 106 forment des câbles partiellement gainés connus sous le nom de câbles « Bowden ». On entend par un câble partiellement gainé, un câble entouré par une gaine sur une partie de la longueur de ce câble. De tels câbles Bowden, dans la partie partiellement gainée, assurent la transmission du mouvement du câble en tension et ce quelle que soit la trajectoire de la gaine. Le système de câbles malgré la présence de portion non rectiligne peut ainsi relier les curseurs 90 et 92 au tambour 72 tout en étant en tension, telle qu'illustré en figure 2.

Le montage du système de câbles sur le lève- vitre 88 est réalisé en reliant les câbles aux curseurs 90 et 92 et en passant les câbles autour des poulies formant renvois 98. La mise en tension du système de câbles sur le lève-vitre 88 est réalisée grâce à la coopération d'un arrêt de gaine 36 avec un support 54 sur la platine 70.

La figure 3 représente une vue élargie de la platine 70 munie du support 54 et de l'arrêt de gaine 36. L'arrêt de gaine 36 est ici utilisé pour arrêter la gaine 78 de l'ensemble 96 reliant les curseurs 90 et 92 entre eux. Le support 54 et l'arrêt de gaine 36 correspondant coopèrent alors de préférence sur la platine 70 reliée au rail de guidage 74, de manière à former un point intermédiaire de fixation du câble 76 entre les poulies formant renvois 98 des deux extrémités opposées des rails de guidage 74 et 94 pour limiter le débattement du câble 76. Toutefois l'arrêt de gaine 36 peut aussi être utilisé pour arrêter toute gaine de câble Bowden de lève- vitre 88 tout en facilitant la mise sous tension du câble lors de son montage sur le lève-vitre 88. Tel qu'illustré le support 54 peut être formé de manière monobloc avec la platine 70. C'est-à-dire que le support 54 et la platine 70 forment une seule pièce.

L'arrêt de gaine 36 est représenté en détails par la figure 4 en l'absence du câble 76 qui le traverse en figures 2 et 3, de la gaine 78 que l'arrêt de gaine 36 arrête et du support 54 avec lequel l'arrêt 36 est susceptible de coopérer. Comme illustré l'arrêt de gaine 36 est monobloc, c'est-à-dire qu'il n'est formé ici que d'une seule pièce, par exemp le en p lastique .

L'arrêt de gaine 36 comprend un trou de passage 38 du câble 76 au travers de l'arrêt de gaine 36. Ce trou de passage 38 s'étend suivant une direction principale A, qui correspond à la direction dans laquelle la gaine 78 est insérée dans l'arrêt de gaine 36. Pour assurer le blocage de la gaine 78 du câble 76 de lève-vitre insérée dans l'arrêt de gaine 36, l'arrêt de gaine 36 comprend également une butée de gaine 44. La butée de gaine 44 est disposée d'un côté 46 du trou de passage 38, ci-après dénommé côté câble gainé.

Au niveau d'un autre côté 48 du trou de passage 38, ci-après dénommé côté câble nu, le trou de passage 38 forme une fente 40 partielle s'étendant suivant l'axe principal A de sorte à former deux bras 42 de part et d'autre de la fente 40. La fente 40 est dite partielle car elle ne s'étend pas sur la totalité de longueur du trou de passage 38.

Du côté câble nu, l'arrêt de gaine 36 comporte également deux ergots 52 (un seul illustré) formant un axe 50 s'étendant transversalement à l'orientation du trou de passage 38. En d'autres termes la direction C de l'axe 50 n'est pas parallèle à la direction A d'extension du trou 38. Par rapport à la direction C, la fente 40 constitue un prolongement du trou de passage 38 dans un plan. Dans le cas illustré, où les ergots 52 sont de forme circulaire, la direction C de l'axe 50 correspond à l'axe de révolution des ergots 52. Chaque ergot 52 est porté par un bras respectif 42 et les ergots 52 sont ainsi séparés par la fente partielle 40 du trou de passage 38. De plus, les deux ergots 52 formant l'axe 50 sont prévus pour être montés sur le support d'arrêt 54 avec lequel l'arrêt de gaine 36 coopère tel qu'illustré en figures 2 et 3.

Le support 54 d'arrêt de gaine est illustré en détails par la figure 5. Le support 54 comporte un logement 56 de réception de l'arrêt de gaine 36 en position de blocage. La position de blocage de l'arrêt 36 dans le support 54 correspond à la position illustrée en figures 2 et 3. En d'autres termes, la position de blocage correspond à la situation dans laquelle l'arrêt de gaine 36, traversé par le câble 76 et arrêtant la gaine 78, est définitivement monté sur le support 54. Dans cette position de blocage il est prévu que le câble 76 soit tendu par rapport à sa gaine 78. Le logement 56 du support 54 comporte une pince 62 formant ressort pour bloquer l'arrêt de gaine 36 en position de blocage. En d'autres termes, la pince 62 formant ressort est un « clip » de blocage de l'arrêt de gaine 36. Le support 54 comporte également une ouverture 64 de passage du câble au travers du support 54 lorsque l'arrêt de gaine 36 est en position de blocage.

Le support 54 d'arrêt de gaine comporte également une interface de montage 58 de l'axe 50 de l'arrêt de gaine 36. Ainsi les ergots 52 formant l'axe 50 sont prévus pour coopérer avec l'interface de montage 58 de sorte que l'arrêt de gaine 36 présente une configuration de montage libre en rotation sur le support 54. Dans une telle configuration, seuls les ergots 52 de l'arrêt de gaine 36 coopèrent avec le support 54, de sorte que malgré le montage de l'arrêt 36 sur le support 54, l'arrêt 36 est encore libre de pivoter autour de la direction C de l'axe 50. Cette rotation est libre tant que l'arrêt de gaine 36 n'est pas amené dans la position de blocage définie par le logement 56. Lorsque l'arrêt de gaine 36 est basculé dans le logement 56 de manière à dépasser le clip 62, le basculement dans le sens inverse de l'arrêt 36 n'est plus permis correspondant ainsi à un passage de la configuration monté libre en rotation à la position de blocage.

Pour faciliter cette coopération dans la configuration de montage libre en rotation, l'interface de montage 58 comporte, pour chaque ergot 52, une rainure 60 correspondante de guidage. Tel qu'illustré, la rainure 60 correspondante et l'ergot 52 forment un système de came et de suiveur de came, respectivement. Ainsi la rotation libre de l'arrêt de gaine 36 par rapport au support 54 sur lequel est monté l'arrêt 36 peut être combinée à un mouvement de translation de l'arrêt 36 par rapport au support 54 en fonction de la forme de la rainure 60. En d'autres termes, selon les modes de réalisation, le pivotement libre de l'arrêt peut ne pas être limité à une rotation pure de l'arrêt par rapport au support 54. En référence à la forme de la rainure 60 illustrée en figure 5, lorsque l'arrêt de gaine 36 est pivoté librement jusqu'à la position de blocage, l'ergot 52 se déplace aussi longitudinalement selon la direction A jusqu'à se positionner en butée à une extrémité de la rainure 60.

La figure 6 représente différentes positions de montage dans le support 54 de l'arrêt de gaine 36. L'arrêt de gaine 36 est représenté d'une part dans deux positions correspondant à la configuration de montage libre en rotation et d'autre part dans la position de blocage. Dans la position de blocage, la direction A du trou de passage 38 est confondue avec la direction A0 illustrée en figure 6. Les deux autres positions de l'arrêt 36, montrées en superposition, correspondent respectivement à une position haute et à une position intermédiaire, chacune de ces positions appartenant à la configuration de montage libre en rotation de l'arrêt de gaine 36 sur le support 54. Selon la position intermédiaire, la direction A du trou de passage 38 est confondue avec la direction notée ici Al . Selon la position haute, la direction A du trou de passage 38 est confondue avec la direction notée ici A2.

En référence à la position haute, le câble 76 (non illustré sur cette figure) traversant l'arrêt de gaine 36, passe par le trou de passage 38 sensiblement selon la direction A2 et peut ensuite sortir de l'arrêt 36 dès le début de la fente partielle 40 en suivant la direction notée B. La fente partielle 40 forme un dégagement latéral partiel du trou de passage 38 laissant au câble 76 un degré de liberté en flexion. Du fait de la forme de la fente 40, cette flexion est permise dans le plan perpendiculaire à l'axe 50, c'est-à-dire dans le plan perpendiculaire à la direction C. Lorsque le câble 76 est en tension, le câble 76 fixé au support 54 par l'intermédiaire de l'arrêt de gaine 36 peut utiliser le degré de liberté en flexion laissé par la fente 40.

En effet, le câble 76, lorsqu'il est monté en tension sur le lève-vitre 88 en passant autour des poulies formant renvois 98, suit le chemin le plus court possible entre les différents points où il passe. Or le chemin du câble 76 selon la direction A2 puis dès que possible selon la direction B, c'est-à-dire dès le début de la fente 40, représente le chemin le plus court reliant les poulies formant renvois 98 du lève-vitre 88 et l'arrêt de gaine 36 en configuration de montage libre en rotation sur le support 54. Ce chemin est notamment plus court que le chemin du câble 76 consistant à suivre la direction A sur toute la longueur du trou de passage 38 depuis le côté câble gainé 46 jusqu'à l'axe 50 de l'arrêt de gaine 36. Du fait de ce chemin plus court, lorsque l'arrêt de gaine 36 est pivoté autour de l'axe 50 sur le support 54 jusqu'à atteindre la position de blocage, la tension du câble 76 augmente. La fente 40 formant le dégagement dans le plan perpendiculaire à l'axe 50 permet l'augmentation continue de la tension entre la position haute et la position de blocage.

Le montage de l'arrêt de gaine 36 pour une mise en tension du câble de lève- vitre peut ainsi être réalisé en disposant, lors d'une première étape, l'arrêt de gaine 36 sur le support 54 dans une configuration de montage libre en rotation, et ensuite dans une deuxième étape, en pivotant l'arrêt de gaine 36 autour de l'axe 50 jusqu'à atteindre la position de blocage de manière à tendre le câble. Le montage est ainsi facilité particulièrement du fait qu'en position selon la direction A2, l'arrêt de gaine 36 étant déjà monté sur le support 54, les efforts fournis par l'opérateur pour arriver dans cette position sont alors repris par le support 54. L'opérateur peut alors fournir un effort séparé pour le basculement de l'arrêt 36 de la position selon la direction A2 jusqu'à atteindre la position de blocage de l'arrêt 36 selon la direction A0. A titre d'exemple non limitatif, l'opérateur peut alors parvenir à mettre en tension le système de câble sous 60N en ne fournissant que des efforts fractionnés ne dépassant pas 3 ON, 30N pour la première étape de montage libre en rotation, 30N de basculement. L'effort à fournir pour le montage du système de câble directement en tension sur le lève- vitre 88 est alors fractionné. Cette facilité de montage permet de se passer d'outil spécifique pour l'opérateur.

Selon un mode de réalisation préféré, le support 54 peut comporter un emplacement 82 illustré en figure 3. L'emplacement 82 comporte une butée d'arrêt de gaine 84 dans laquelle est formée une ouverture 86 de passage du câble 76 au travers du support 54. Cet emplacement 82 permet la fixation amovible de l'arrêt de gaine 36 en position de pré-montage. La figure 7 montre l'arrêt de gaine 36 reçu dans la position de pré-montage prévue par l'emplacement 82. Ainsi, préalablement à la disposition de l'arrêt de gaine 36 dans la configuration de montage libre en rotation sur le support 54, il peut être prévu de disposer l'arrêt 36 dans l'emplacement 82 de pré-montage. Le câble 76 étant fixé provisoirement au lève-vitre 88 par l'intermédiaire de la platine 70, l'opérateur de montage a les mains libres pour mettre en place le système de câbles le long des rails de guidage 74 et 94 et autour des poulies formant renvois 98. L'emplacement 82 de pré-montage sur la platine 70 est alors choisi pour permettre qu'une telle mise en place du système de câbles autour des poulies formant renvois 98 soit réalisée avec une faible tension de câble, éventuellement nulle, en tout cas inférieure à la tension nominale de fonctionnement du lève- vitre 88.

La réception par fixation amovible dans l'emplacement 82 peut être réalisée par coincement de l'arrêt de gaine 36 directement dans le support 54. Alternativement, la fixation amovible dans la position de pré-montage peut être réalisée par coincement de la gaine 78 du câble 76 dans l'ouverture 64 de passage du câble 76 au travers du support 54 lorsque l'arrêt de gaine 36 est en position de blocage. L'emplacement 82 peut être réalisé de façon dissociée du logement 56. C'est-à-dire que l'emplacement 82 et le logement 56 sont formés sur deux pièces différentes.

Bien entendu, la présente invention n'est pas limitée aux exemples et au mode de réalisation décrits et représentés, mais elle est susceptible de nombreuses variantes accessibles à l'homme de l'art.

En particulier selon une variante, des ergots (non représentés) peuvent être formés sur le support 54 au lieu d'être formés sur l'arrêt de gaine comme les ergots 52 précédemment décrits. Selon un tel mode de réalisation, l'axe 50 de l'arrêt de gaine 36 est formé par deux paliers (non représentés) prévus pour être monté sur les ergots correspondants du support 54. Le montage des paliers sur les ergots du support 54 correspond au montage de l'arrêt de gaine sur le support en configuration de montage libre en rotation sur le support 54. En d'autres termes, les paliers définissent une direction autour de laquelle l'arrêt de gaine 36 pivote librement lorsque l'arrêt de gaine est monté sur le support 54 avec les paliers de l'arrêt de gaine coopérant avec les ergots du support. La direction ainsi définie correspond à la direction de l'axe 50 formé par les paliers de l'arrêt de gaine 36. Les paliers peuvent prendre la forme de trou cylindrique ou encore la forme d'une rainure dont une des extrémités présente un profil partiellement cylindrique. Les formes cylindriques permettent de guider le mouvement libre de rotation de l'arrêt de gaine autour des ergots correspondant du support. Pour de telles formes de réalisation des paliers, la direction de l'axe 50 ainsi formé correspond à l'axe du trou cylindrique ou à l'axe de la portion cylindrique du profil.

De façon similaire aux ergots 52 du mode de réalisation précédemment décrit, les paliers peuvent être disposés de part et d'autre du trou de passage 38 en étant séparés par le dégagement 40 latéral du trou de passage 42.

Selon une autre variante compatible avec la variante précédente une pince similaire à la pince 62 peut être formée sur l'arrêt de gaine 36. Une telle pince coopère avec le support 54 pour bloquer l'arrêt de gaine 36 lorsque l'arrêt de gaine 36 est pivoté dans le logement 56 en position de blocage.