Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PLATE FOR A DRUM BRAKE OF A MOTOR VEHICLE, ASSOCIATED DRUM BRAKE AND ASSOCIATED ASSEMBLY METHOD
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/002715
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention concerns a plate (1) for a drum brake of a motor vehicle having a circular edge (2) and a centre comprising: a surface (4) suitable for and intended to support a hydraulic wheel cylinder at a receiving area (9), the receiving area (9) comprising a bearing portion (10) suitable for and intended to be at least partially in contact with the wheel cylinder, the plate (1) being characterised in that the receiving area (9) forms a protruding relief portion protruding relative to the central base (5), the protruding relief portion comprising a side wall (13) surmounted by the bearing portion (10), and in that the bearing portion (10) has a convex shape.

Inventors:
EBLE PHILIPPE (FR)
GUIGNON CÉDRIC (FR)
LEVASSORT LUDOVIC (FR)
NICLOT PIERRE-MARC (FR)
TISSIER GRÉGORY (FR)
Application Number:
FR2018/051413
Publication Date:
January 03, 2019
Filing Date:
June 14, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
FOUNDATION BRAKES FRANCE (FR)
International Classes:
F16D51/24; F16D65/00
Foreign References:
FR1149905A1958-01-03
US3200908A1965-08-17
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
NUSS, Laurent (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Plateau (1) pour frein à tambour de véhicule automobile présentant un bord circulaire (2) et un centre O comprenant :

une première surface (3) apte et destinée à être montée fixe par rapport à un essieu,

une seconde surface (4) opposée à la première surface (3), la seconde surface (4) comprenant une base centrale (5) sensiblement plane munie d'un premier orifice (6) centré par rapport au centre O,

la seconde surface (4) étant apte et destinée à supporter au moins un segment (7), et au moins un cylindre de roue (8) hydraulique au niveau d'une zone de réception (9), la zone de réception (9) comprenant une partie d'appui (10) apte et destinée à être au moins en partie en contact avec le cylindre de roue (8) et dans laquelle est ménagé un deuxième orifice (11) apte et destiné à former un accès au cylindre de roue (8), au moins un troisième orifice (12) de fixation apte et destiné à être traversé par des moyens de fixation,

plateau (1) caractérisé en ce que la zone de réception (9) forme une partie en relief saillante par rapport à la base centrale (5), la partie en relief saillante comprenant une paroi latérale (13) surmontée par la partie d'appui (10) et en ce que la partie d'appui (10) présente une forme convexe.

2. Plateau selon la revendication 1, caractérisé en ce que la partie d'appui (10) présente une forme convexe de convexité comprise entre 0,2 et 1 millimètre.

3. Plateau selon l'une quelconque des revendications 1 à 2, caractérisée en ce que la partie d'appui (10) de forme convexe est entourée par un bord courbé (14) la reliant à la paroi latérale (13).

4. Plateau selon la revendication 3, caractérisé en ce que le bord courbé (14) présente un rayon de courbure compris entre 2 et 10 millimètres et en ce que la paroi latérale (13) est inclinée par rapport à la partie d'appui (10) d'un angle compris entre 90° et 150°.

5. Plateau selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisée en ce que la partie d'appui (10) est recouverte en partie ou en totalité d'une résine (15).

6. Frein à tambour de véhicule automobile comprenant le plateau (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 5.

7. Frein à tambour selon la revendication 6, caractérisé en ce qu'une seconde surface (4) du plateau (1) supporte un cylindre de roue (8) hydraulique au niveau d'une zone de réception (9), la zone de réception (9) comprenant une partie d'appui (10) au moins en partie en contact avec le cylindre de roue (8), partie d'appui (10) dans laquelle est ménagé un deuxième orifice (11) et un troisième orifice (12) de fixation qui est traversé par des moyens de fixation et étant de forme convexe et en ce que la partie d'appui (10) de forme convexe et le cylindre de roue (8) sont en contact et forme une interface de contact.

8. Frein à tambour selon la revendication 7, caractérisé en ce qu'en dehors de cette interface de contact, la partie d'appui (10) de forme convexe et une surface (18) du cylindre de roue (8) sont en regard l'un de l'autre et à distance pour former un espace (17).

9. Procédé d'assemblage d'un frein à tambour de véhicule automobile caractérisé en ce qu'il comporte au moins les étapes suivantes :

a) une étape de montage d'un cylindre de roue (8) sur un plateau (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, lors de laquelle un cylindre de roue (8) est monté sur la partie d'appui (10) de forme convexe et est fixé à la partie d'appui (10) par des moyens de fixation au travers du troisième orifice (12),

b) une étape de vérification lors de laquelle une cale (16) présentant une épaisseur pré-calibrée est interposée dans un espace (17) entre la partie d'appui (10) et la surface (18) du cylindre de roue (8) situé en regard de la partie d'appui (10).

10. Procédé d'assemblage selon la revendication 7, caractérisé en ce que lors de l'étape de vérification b), la cale (16) est insérée dans l'espace (17), à l'opposé des moyens de fixation.

Description:
Plateau de frein à tambour de véhicule automobile, frein à tambour associé et procédé d'assemblage associé

La présente invention concerne le domaine des freins à tambour pour véhicule automobile, plus particulièrement les plateaux de tels freins à tambour.

De tels freins à tambour sont connus, ils comportent en général un plateau supportant deux segments chacun munis d'une garniture de frein et un cylindre de roue permettant l'actionnement de ces segments.

En fonctionnement, les freins à tambour de l'art antérieur présentent toutefois l'inconvénient d'être bruyants. En particulier, le cylindre de roue est, de manière connue, fixé au plateau par l'intermédiaire d'une ou de plusieurs vis de fixation. Lors du freinage les vibrations générées sont transmises du cylindre de roue à l'essieu arrière par l'intermédiaire du plateau. Il en résulte la création d'un bruit de crissement qui est amplifié par le plateau. La fréquence critique associée à ce bruit est de l'ordre de 1,1 kilohertz.

La présente invention a pour but de proposer une solution plus silencieuse, aisée à fabriquer et à assembler, permettant de surmonter au moins les limitations principales de l'état de la technique indiquées ci- dessus.

L'invention concerne un plateau pour frein à tambour de véhicule automobile présentant un bord circulaire et un centre comprenant :

une première surface apte et destinée à être montée fixe par rapport à un essieu,

une seconde surface opposée à la première surface, la seconde surface comprenant une base centrale sensiblement plane munie d'un premier orifice centré par rapport au centre,

la seconde surface étant apte et destinée à supporter au moins un segment, et au moins un cylindre de roue hydraulique au niveau d'une zone de réception, la zone de réception comprenant une partie d'appui apte et destinée à être au moins en partie en contact avec le cylindre de roue et dans laquelle est ménagé un deuxième orifice apte et destiné à former un accès au cylindre de roue, au moins un troisième orifice de fixation apte et destiné à être traversé par des moyens de fixation,

plateau caractérisé en ce que la zone de réception forme une partie en relief saillante par rapport à la base centrale, la partie en relief saillante comprenant une paroi latérale surmontée par la partie d'appui et en ce que la partie d'appui présente une forme convexe.

L'invention concerne également un frein à tambour de véhicule automobile comprenant le plateau tel que décrit précédemment.

L'invention concerne également un procédé d'assemblage d'un frein à tambour de véhicule automobile caractérisé en ce qu'il comporte au moins les étapes suivantes :

a) une étape de montage d'un cylindre de roue sur un plateau tel que décrit précédemment, lors de laquelle un cylindre de roue est monté sur la partie d'appui de forme convexe et est fixé à la partie d'appui par des moyens de fixation au travers du troisième orifice,

b) une étape de vérification lors de laquelle une cale présentant une épaisseur pré-calibrée est interposée dans un espace entre la partie d'appui et la surface du cylindre de roue situé en regard de la partie d'appui.

L'invention sera mieux comprise, grâce à la description ci- après, qui se rapporte à un mode de réalisation préféré, donné à titre d'exemple non limitatif, et expliqué avec référence aux dessins schématiques annexés, dans lesquels :

la figure 1 est une vue en perspective d'un plateau de frein à tambour selon l'invention,

la figure 2 est une vue en perspective du plateau de frein à tambour représenté à la figure 1 avec de la résine,

la figure 3A est une vue de face du plateau de frein à tambour représenté à la figure 1,

la figure 3B est une vue en coupe selon le plan sécant A-A du plateau de frein à tambour représenté à la figure 3 A,

la figure 4 est une vue en perspective du plateau de frein à tambour représenté à la figure 1 ou à la figure 2 muni d'un cylindre de roue, la figure 5 est une vue en perspective du plateau de frein à tambour représenté à la figure 4 montrant la cale,

la figure 6A est une vue de face du plateau de frein à tambour représenté à la figure 5,

la figure 6B est une vue en coupe selon le plan sécant B-B du plateau de frein à tambour représenté à la figure 6A, et la figure 7 est une vue en perspective d'un frein à tambour selon l'invention.

Le plateau 1 pour frein à tambour de véhicule automobile présentant un bord circulaire 2 et un centre O comprend :

une première surface 3 apte et destinée à être montée fixe par rapport à un essieu,

une seconde surface 4 opposée à la première surface 3, la seconde surface 4 comprenant une base centrale 5 sensiblement plane munie d'un premier orifice 6 centré par rapport au centre O,

la seconde surface 4 étant apte et destinée à supporter au moins un segment 7, et au moins un cylindre de roue 8 hydraulique au niveau d'une zone de réception 9, la zone de réception 9 comprenant une partie d'appui 10 apte et destinée à être au moins en partie en contact avec le cylindre de roue 8 et dans laquelle est ménagé un deuxième orifice 11 apte et destiné à former un accès au cylindre de roue 8, au moins un troisième orifice 12 de fixation apte et destiné à être traversé par des moyens de fixation (non représentés).

Conformément à l'invention, le plateau 1 est caractérisé en ce que la zone de réception 9 forme une partie en relief saillante par rapport à la base centrale 5, la partie en relief saillante comprenant une paroi latérale 13 surmontée par la partie d'appui 10 et en ce que la partie d'appui 10 présente une forme convexe (figures 1, 2, 3B, 4, 5 et 7).

Avantageusement, cette forme convexe de la partie d'appui 10 permet, lorsque le cylindre de roue 8 est monté sur le plateau 1, de minimiser le couplage vibratoire entre le cylindre de roue 8 et la partie d'appui 10 du plateau 1 de frein, comparativement à une partie d'appui 10 de forme plane, qui est connue de l'art antérieur. Dans cette configuration, lorsque le cylindre de roue 8 est monté sur le plateau 1, le cylindre de roue 8 est au moins en partie en contact avec la partie d'appui 10 de la zone de réception 9 et ce contact est minimisé, comparativement à une partie d'appui 10 de forme plane, comme c'est le cas dans l'art antérieur (figure 6B). En conséquence, les vibrations lors du freinage hydraulique du cylindre de roue 8, qui sont transmises au plateau 1 de frein, puis à l'essieu arrière du véhicule, sont réduites. Il en résulte une diminution des phénomènes de bruit à basses fréquences occasionnés par ces vibrations. En outre, cette configuration nécessite simplement de modifier la forme du plateau 1 de frein au niveau de la zone de réception 9 sans avoir à ajouter des éléments additionnels au plateau 1. L'invention peut donc aisément être intégrée à un procédé de fabrication existant de plateau 1 de frein sans en augmenter les coûts de fabrication. Par ailleurs, cette modification ne dégrade en rien ni la durabilité du plateau 1 ni la fonction hydraulique du plateau 1. Enfin, cette modification de la forme du plateau 1 de frein a très peu d'impact sur le procédé d'assemblage du frein à tambour.

La partie d'appui 10 présente avantageusement une forme convexe de convexité comprise entre 0,2 et 1 millimètre.

Avantageusement, dans cette plage de valeur de convexité, la forme convexe est optimale pour minimiser le couplage entre le cylindre de roue 8 et la partie d'appui 10.

La partie d'appui 10 de forme convexe est avantageusement entourée par un bord courbé 14 la reliant à la paroi latérale 13.

Dans ce cas, le bord courbé 14 présente avantageusement un rayon de courbure compris entre 2 et 10 millimètres. Et la paroi latérale 13 est avantageusement inclinée par rapport à la partie d'appui 10 d'un angle compris entre 90° et 150°.

Le plateau 1 de frein tel que décrit est avantageusement obtenu par un procédé d'emboutissage d'un matériau métallique.

De manière facultative, la partie d'appui 10 est avantageusement recouverte en partie ou en totalité d'une résine 15 (figure 2).

Avantageusement, l'apport de résine 15 permet d'améliorer l'effet de réduction des vibrations, mais n'est pas nécessaire. En effet, le bénéfice procuré par la partie d'appui 10 convexe peut être suffisant.

Préférentiellement, la résine 15 est une résine anaérobie formant un joint liquide d'étanchéité mono composant et qui permet l'assemblage et l'étanchéité de pièces mécaniques. Une telle résine 15 peut être polymérisée lorsqu'elle est confinée et est en présence d'ions métalliques.

Par exemple, la résine 15 est préférentiellement la résine TB 1133EC commercialisée par la société THREE BOND®.

La résine 15 est avantageusement appliquée, par exemple, sous la forme d'un cordon, autour du deuxième orifice 11 (figure 2) ou sur le cylindre de roue 8. Ce cordon présente avantageusement une épaisseur comprise entre 0.1 et 4 millimètres. Le plateau 1 selon l'invention est destinée à être monté fixe par rapport au châssis (non représenté) d'un véhicule automobile.

L'invention concerne également un frein à tambour de véhicule automobile (non représenté) comprenant le plateau 1 tel que décrit précédemment (figure 7).

Une seconde surface 4 du plateau 1 supporte avantageusement un cylindre de roue 8 hydraulique au niveau d'une zone de réception 9. La zone de réception 9 comprend préférentiellement une partie d'appui 10 au moins en partie en contact avec le cylindre de roue 8, partie d'appui 10 dans laquelle est ménagé un deuxième orifice 11 et un troisième orifice 12 de fixation qui est traversé par des moyens de fixation et étant de forme convexe. Et la partie d'appui 10 de forme convexe et le cylindre de roue 8 peuvent être en contact au niveau d'une interface de contact.

En dehors de cette interface de contact, la partie d'appui 10 de forme convexe et une surface 18 du cylindre de roue 8 sont en regard l'un de l'autre et à distance pour former un espace 17 (figure 6B).

La seconde surface 4 du plateau 1 supporte également deux segments 7 comportant chacun une garniture de frein 19.

Plus particulièrement, les extrémités supérieures 20 des segments 7 sont disposées de part et d'autre du cylindre de roue 8.

Des moyens de rappel 21, préférentiellement un ressort, sont fixés entre deux extrémités inférieures 22 des segments 7.

Le frein à tambour comprend avantageusement un tambour (non représenté) monté en rotation par rapport au plateau 1 et qui est apte et destiné à porter une roue (non représentée).

L'invention concerne également un procédé d'assemblage d'un frein à tambour de véhicule automobile.

Conformément à l'invention, le procédé d'assemblage est caractérisé en ce qu'il comporte au moins les étapes suivantes :

a) une étape de montage d'un cylindre de roue 8 sur un plateau

1 tel que décrit précédemment, lors de laquelle un cylindre de roue 8 est monté sur le partie d'appui 10 de forme convexe et est fixé à la partie d'appui 10 par des moyens de fixation au travers du troisième orifice 12,

b) une étape de vérification lors de laquelle une cale 16 présentant une épaisseur pré-calibrée est interposée dans un espace 17 entre la partie d'appui 10 et la surface 18 du cylindre de roue 8 situé en regard de la partie d'appui 10

(figures 5, 6 A et 6B).

Avantageusement, cet étape de vérification permet de contrôler que le contact entre le cylindre de roue 8 et la partie d'appui 10 est bien minimisé.

Préférentiellement, l'épaisseur pré-calibrée de la cale 16 est préférentiellement comprise entre 0.1 et 3 millimètres.

La cale 16 présente avantageusement la forme d'une plaque de forme rectangulaire (figures 5 et 6A)

Lors de l'étape de vérification b), la cale 16 est insérée dans l'espace 17, à l'opposé des moyens de fixation.

Cette façon de procéder facilite l'étape de vérification.

Les parties, éléments, composants, pièces et moyens suivants de l'invention sont référencés comme suit sur les dessins annexés :

1 plateau

2 bord circulaire

3 première surface

4 deuxième surface

5 base

6 premier orifice

7 segment

8 cylindre de roue

9 zone de réception

10 partie d'appui

11 deuxième orifice

12 troisième orifice

13 paroi latérale

14 bord courbé

15 résine

16 cale

17 espace

18 surface

19 garniture de frein

20 extrémité supérieure

21 moyens de rappel

22 extrémité inférieure Bien entendu, l'invention n'est pas limitée au mode de réalisation décrit et représenté aux dessins annexés. Des modifications restent possibles, notamment du point de vue de la constitution des divers éléments ou par substitution d'équivalents techniques, sans sortir pour autant du domaine de protection de l'invention tel que défini par les revendications.