Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
POLISHING PAD FOR A PORTABLE ROTARY ELECTRIC MACHINE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/122500
Kind Code:
A1
Abstract:
A polishing pad (1) formed from a foam body (2), provided with an attachment surface (21) for being attached to the rotary plate of a polishing machine and having an active surface (22) wet by the polishing liquid and coming into contact with the surface to be polished. The polishing pad (1) comprises a reservoir of polishing liquid (3) incorporated into the foam body (2). The reservoir (3) has a distribution valve (4) in the axial position communicating with the active surface (22). The valve (4) has a valve seat (41) closed by a closure member (43) that is returned to the closed position and provided with a control member (44) that opens the valve (4) when the active surface (22) of the foam body (2) is pressed against the surface to be polished.

Inventors:
MAZZONE, Libero (L'Hermitage, Grateloup, 47400, FR)
BARBERIS, Michel (1241 Vieux Chemin de l'Abadie, Saint André de la Roche, 06730, FR)
GRECO, Antonio (29 et 31 avenue Denis Semeria, Nice, 06300, FR)
Application Number:
FR2017/053750
Publication Date:
July 05, 2018
Filing Date:
December 20, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MAZZONE, Libero (L'Hermitage, Grateloup, 47400, FR)
BARBERIS, Michel (1241 Vieux Chemin de l'Abadie, Saint André de la Roche, 06730, FR)
GRECO, Antonio (29 et 31 avenue Denis Semeria, Nice, 06300, FR)
International Classes:
B24B29/00; A47L11/03; B24B23/02; B24B57/02
Foreign References:
DE2409732A11975-09-04
DE202004008100U12004-08-12
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
CABINET HERRBURGER (115 Boulevard Haussmann, Paris, 75008, FR)
Download PDF:
Claims:
R E V E N D I C A T I O N S

1°) Plateau de lustrage formé d'un corps en mousse, muni d'une surface de fixation pour être fixé au plateau rotatif d'une machine de lustrage et ayant une surface active mouillée par le liquide de lustrage et venant en contact avec la surface à lustrer (S),

plateau de lustrage caractérisé en ce qu'il comporte :

- un réservoir de liquide de lustrage (3) intégré dans le corps en mousse (2),

- le réservoir (3) ayant une soupape de distribution (4) en position axiale communiquant avec la surface active (22) du corps en mousse (2),

- la soupape (4) ayant un siège de soupape (41 ) fermé par un organe d'obturation (43) rappelé en position de fermeture et muni d'un organe de commande (44) ouvrant la soupape (4) par appui forcé du corps en mousse (2) par sa surface active (22) contre la surface à lustrer (S).

2°) Plateau de lustrage selon la revendication 1 ,

caractérisé en ce que

l'organe de commande de la soupape (4) est une tige (44) reliée à l'organe d'obturation (43) et qui est repoussée dans le sens de l'ouverture par la compression du corps en mousse (2) par sa surface active (22). 3°) Plateau de lustrage selon la revendication 1 ,

caractérisé en ce que

la soupape (4) comporte un ressort de rappel (46) appliqué contre l'organe d'obturation (43), poussé contre le siège (41). 4°) Plateau de lustrage selon la revendication 1 ,

caractérisé en ce que

l'organe d'obturation (43) est rappelé contre le siège de soupape (41) par une liaison magnétique. 5°) Plateau de lustrage selon la revendication 1 , caractérisé en ce que

le réservoir (3) a un orifice de remplissage (31) débouchant dans l'axe (YY) de la surface de fixation (21) pour permettre de le recharger.

Description:
«PLATEAU DE LUSTRAGE POUR UNE MACHINE ELECTROPORTATIVE

ROTATIVE»

Domaine de l'invention

La présente invention se rapporte à un plateau de lustrage formé d'un corps en mousse, muni d'une surface de fixation pour être fixé au plateau rotatif d'une machine de lustrage et ayant une surface active mouillée par le liquide de lustrage et venant en contact avec la surface à lustrer.

Etat de la technique

On connaît déjà de tels plateaux de lustrage.

Comme pour lustrer, il faut non seulement une surface que l'on frotte sur la surface à lustrer mais également utiliser un liquide qui est entraîné par la surface active de l'outil pour le lustrage de la surface. Ce liquide contient une charge de matière finement divisée et qui constitue le principe actif du lustrage. En fonction de la surface à travailler, il faut un liquide de lustrage ayant des caractéristiques particulières et aussi un plateau de lustrage adapté à ce liquide de lustrage.

Les liquides de lustrage sont diffusés en des volumes relativement importants aux professionnels de sorte que souvent une partie de ces volumes importants constitue des restes d'une ou plusieurs opérations de lustrage qui deviennent inutilisables à cause de la dégradation du liquide.

Cela représente un gâchis important et coûteux de liquide de lustrage.

But de l'invention

La présente invention a pour but de développer un plateau de lustrage, pratique, simplifiant les opérations préparatoires et réduisant les pertes de liquide de lustrage, tant pendant le lustrage que sous la forme de restes de liquides de lustrage non consommés.

Exposé et avantages de l'invention

A cet effet, la présente invention a pour objet un plateau de lustrage du type défini ci-dessus caractérisé en ce que le plateau de lustrage comporte :

- un réservoir de liquide de lustrage intégré dans le corps en mousse, - le réservoir ayant une soupape de distribution en position axiale communiquant avec la surface active du corps en mousse,

- la soupape ayant un siège de soupape fermé par un organe d'obturation rappelé en position de fermeture et muni d'un organe de commande ouvrant la soupape par appui forcé du corps en mousse par sa surface active contre la surface à lustrer.

L'intégration du réservoir contenant du liquide de lustrage dans le plateau de lustrage permet de simplifier considérablement le travail de lustrage et la gestion des stocks de matériel. En effet, l'opérateur choisit le disque de lustrage en fonction de chaque application et il dispose alors d'une dose moyenne de liquide de lustrage pour une telle opération. La distribution du liquide se fait directement sur la surface active, en cours de travail puisqu'il suffit à l'opérateur d'appuyer le disque de lustrage contre la surface travaillée pour qu'une dose de liquide de lustrage soit distribuée à partir du réservoir et de la soupape et arriver jusqu'à la surface active. Comme cette dose se gère facilement par la durée du contact mécanique d'ouverture de la soupape, l'utilisateur pourra très facilement et avec son habitude, gérer la distribution de liquide de lustrage. Le liquide arrivant sur la surface de lustrage au centre du plateau, les éjections de produit sont quasi inexistantes. Cela signifie aussi que tout le produit distribué sera utilisé pour le lustrage.

Suivant une autre caractéristique avantageuse, l'organe de commande de la soupape est une tige reliée à l'organe d'obturation et qui est repoussée dans le sens de l'ouverture par la compression du corps en mousse par sa surface active en appui contre la surface à travailler.

Cet organe de commande constitue un moyen très simple pour commander l'ouverture de la soupape et la distribution dosée de liquide de lustrage.

Suivant une autre caractéristique avantageuse, la soupape comporte un ressort de rappel. La soupape est maintenue fermée par le ressort de rappel et ce n'est que lorsque l'organe de commande, la tige en l'occurrence, est repoussé par sa venue en appui contre la surface à lustrer ou une surface intermédiaire que la soupape se commande. Puis dès que la compression disparaît, le ressort de rappel referme la soupape.

Suivant une autre caractéristique avantageuse, la soupape est maintenue en position fermée par une liaison magnétique appliquant l'organe d'obturation contre le siège de soupape, cette liaison étant par exemple constituée par un élément magnétique tel qu'un aimant intégré dans la soupape et le siège de soupape comporte une partie ferromagnétique telle qu'un anneau, de manière à attirer l'organe d'obturation contre le siège de soupape et fermer la soupape.

Suivant une autre caractéristique, le réservoir se recharge par un orifice de remplissage débouchant dans l'axe de la surface de fixation.

De façon globale, l'ensemble du plateau de lustrage, y compris le réservoir et les éléments ou accessoires du réservoir tels que la soupape de distribution, sont des éléments centrés autour de l'axe de rotation qui est en même temps l'axe de symétrie du plateau de lustrage de manière à éviter tout balourd et avoir une rotation régulière du plateau de lustrage, indispensable pour la qualité du travail de lustrage.

Dessins

La présente invention sera décrite ci-après de manière plus détaillée à l'aide de deux modes de réalisation d'un plateau de lustrage représentés dans les dessins annexés dans lesquels :

- la figure 1 est une vue en coupe axiale d'un premier mode de réalisation d'un plateau de lustrage,

- la figure 2 montre une vue en coupe axiale d'un second mode de réalisation d'un plateau de lustrage,

- la figure 3 montre un exemple de position active de distribution de liquide de lustrage dans le cas du plateau de la figure 2,

- la figure 4 est un schéma très simplifié d'une machine de lustrage équipée d'un plateau de lustrage selon l'invention.

Description de modes de réalisation de l'invention

Selon la figure 1 , l'invention a pour objet un plateau de lustrage 1 qui se fixe au plateau rotatif porte-outil 103 d'une machine rotative électroportative 100 entraînant en rotation le plateau de lustrage 1 suivant un mouvement de rotation simple ou un mouvement orbital sur une surface à lustrer (surface travaillée) (S) en utilisant un liquide de lustrage. Une telle machine est représentée à la figure 4.

Le plateau de lustrage 1 se compose d'un corps 2 en forme de disque circulaire, en mousse, dont une face comporte une sur- face de fixation 21 au plateau 103 de la machine rotative 100 et l'autre face constitue la surface active 22 servant au lustrage. Le corps en mousse 2 intègre un réservoir de liquide de lustrage 3. Le réservoir 3 est muni d'une soupape de distribution 4 dans sa paroi inférieure en son centre (selon l'orientation H/B, haut/bas de la figure 1).

La soupape 4 comporte un siège de soupape 41 débouchant dans un conduit 42 réalisé dans la mousse ou constitué par un manchon souple, au moins sur la partie de hauteur Hl à partir de la surface active 22, sous le siège 41. Un organe d'obturation 43 en forme de cône complémentaire de la forme du siège 41 , est appliqué élasti- quement contre celui-ci, par exemple par un ressort 46 appuyé d'une part contre le dessus de l'organe d'obturation 43 et d'autre part, contre un appui 44 solidaire du réservoir ou du siège de soupape 41 , par exemple en forme d'arceau ou de crépine au-dessus du siège 41. L'organe d'obturation 43 est prolongé dans le conduit 42 par une tige 44 arrivant au-dessus de la surface active 22 non comprimée à la hauteur H2 de sorte que si l'on comprime la mousse d'une hauteur Hl , au niveau de l'extrémité de la tige 44 qui sera touchée et repoussée, ouvrant la soupape 4 et libérant le liquide de lustrage.

Selon le mode de réalisation de la figure 1 , le dessus du réservoir 3 est directement sous la surface de fixation 21 et n'est entouré d'une mousse que latéralement et sur le dessous.

La soupape 4 avec son organe d'obturation 43, son ressort 46 et son appui 44 est une pièce fabriquée séparément et intégrée ensuite dans le réservoir 3. Dans le cas d'un plateau de lustrage jetable, le remplissage se fera en fin de fabrication du plateau en passant par la soupape 4 qui sera ensuite protégée pour éviter qu'elle ne soit actionnée intempestivement pendant les opérations de conditionnement et de transport. Dans le mode de réalisation de la figure 1 , le réservoir 3 a un orifice de remplissage 31 , côté surface de fixation 21 , fermé par un bouchon 32.

La surface de fixation 21 du plateau est de préférence une surface fibreuse pour s'accrocher à la surface du plateau 103 de la machine 100 qui, lui, est en général équipé de micro-griffes permettant une fixation rapide et néanmoins très efficace sans gêner ensuite, après usage, le remplacement du plateau de lustrage 1.

La surface active 22 du plateau 1 est la surface inférieure du corps en mousse 2 ou une surface particulière, rapportée. La surface active 22 a une rugosité et plus généralement un état de surface dépendant du travail à effectuer et de la nature de la surface à travailler/lustrer. Il en est de même de la qualité du liquide de lustrage.

La tige de commande 43 s'arrête nettement au-dessus de la surface active 22 au repos, lorsque le corps en mousse 2 n'est pas comprimé, pour ne pas ouvrir systématiquement la soupape distributrice 4 pendant le travail de lustrage et pour que la distribution de liquide ne se fasse que par la commande intentionnelle résultant d'un appui prononcé du plateau de lustrage 1 sur la surface travaillée (S).

Dans le cas d'une soupape 4 intégrant un conduit 42, celui-ci est souple et légèrement en retrait de la surface active 22 pour ne pas intervenir dans le lustrage et néanmoins permettre la compression du corps en mousse 2.

Il faut aussi que la soupape 4 reste étanche et ne risque pas d'être ouverte par une poussée accidentelle exercée sur la tige de commande 44 pendant les opérations d'emballage, de manutention et de mise en place du plateau 1 sur la machine 100.

Selon une variante non représentée, la tige de commande de la soupape est rapportée pour être installée au moment de l'utilisation du plateau, par vissage ou clipsage.

Selon une autre variante, le ressort de rappel 45 de l'organe d'obturation 43 est remplacé par une liaison magnétique constituée par un petit aimant intégré dans l'organe d'obturation et un anneau ferromagnétique, intégré dans le siège de soupape 41. Il convient également de remarquer que l'ensemble du plateau de lustrage doit avoir une symétrie de rotation avec une répartition précise du poids autour de l'axe YY qui est l'axe de rotation de la machine, pour éviter tout balourd. Pour cette raison, l'ensemble de la structure du plateau de lustrage 1 présente une symétrie de rotation.

La figure 2 montre un autre mode de réalisation du plateau de lustrage la et dans lequel les éléments identiques à ceux du mode de réalisation de la figure 1 portent les mêmes références. Ce mode de réalisation diffère du précédent en ce que le réservoir 3 est intégré plus profondément dans le corps en mousse 2 du plateau de lustrage la avec une partie intermédiaire de mousse 2a entre le dessus du réservoir 3 et la surface de fixation 21 au plateau d'entraînement de la machine 100. Pour le reste, les caractéristiques de ce plateau de lustrage sont les mêmes que celles du plateau précédent.

La figure 3 montre le plateau de lustrage la de la figure 2 en position de distribution de liquide de lustrage. Dans la position représentée, le plateau de lustrage la est par exemple incliné et le dessous au niveau de la surface active 22 est comprimé de sorte que l'organe d'obturation 43 est soulevé du siège de soupape 41 et du liquide de lustrage est ainsi distribué à travers le conduit 42 sur la surface active 21 , interface entre le plateau de lustrage la et la surface à lustrer (S). Cette position inclinée d'actionnement de l'organe d'obturation 43 n'est qu'un exemple ; il est tout aussi possible de comprimer le corps en mousse 2 en l'écrasant perpendiculairement à la sur- face travaillée (S).

Dans le cas du mode de réalisation de la figure 1 , la distribution de liquide de lustrage se fait dans les mêmes conditions, que le plateau 1 , la soit incliné ou parallèle à la surface à lustrer (S). De plus, il est à remarquer que la surface à lustrer (S) n'est pas nécessai- rement plane, ni horizontale.

La figure 4 montre schématiquement une machine électroportative 100 équipée d'un plateau porte-outil 103 et d'un plateau de lustrage 1 , la selon l'invention. La machine se compose d'un manche formant une poignée 101 renfermant le moteur électrique. La sortie du moteur attaque, par l'intermédiaire d'un renvoi d'angle 102, par exemple à 90°, l'arbre de sortie portant le plateau 103 recevant le plateau de lustrage 1 , la.

N O M E N C L A T U R E 1 , 1a Plateau de lustrage

Corps en mousse

21 Surface de fixation

22 Surface active

2 a Partie intermédiaire

Réservoir

31 Orifice de remplissage

32 Bouchon

Soupape de distribution

41 Siège de soupape

42 Conduit

43 Organe d'obturation

44 Tige de commande de l'organe d'obturation

45 Appui, arceau/ crépine

46 Ressort

100 Machine électroportative

101 Poignée logeant le moteur électrique

102 Renvoi d'angle

103 Plateau porte-outil

104 Manette de commande

S Surface à travailler/ lustrer

YY Axe de rotation et de symétrie du plateau

H 1 Hauteur de la partie déformable du canal

H2 Hauteur de l'extrémité de la tige de commande par rapport à la surface active