Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PORTABLE DISPENSER WITH A PLURALITY OF PUMPS AND ROTARY DISPENSING HEAD
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/170608
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a portable dispenser (10) of a plurality of fluid or paste-like products, which includes: a body (12); a dispensing head (22) rotatably guided and translatably stationary relative to the body (12) about a reference axis (100); at least two pumps (16A, 16B, 16C) with nozzles (54A, 54B, 54C); and a kinematic link (24) between the dispensing head (22), and the nozzles of the two pumps, in order to transform the rotation of the dispensing head (22) into a translation without rotation of the pump nozzles (54A, 54B, 54C). The kinematic link (24) includes a push member (82) connected to the body by a sliding link (58, 98), the push member (82) including dispensing ducts (96A, 96B, 96C) for channelling the fluids exiting from the nozzles (54A, 54B, 54C) towards the dispensing opening (66).

Inventors:
DE BEAUMESNIL, Antoine (36 rue des rubelles, Saint-Prix, Saint-Prix, FR)
Application Number:
EP2019/055330
Publication Date:
September 12, 2019
Filing Date:
March 04, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
LABORATOIRES CLARINS (12 Avenue de la Porte des Ternes, Paris, 75823, FR)
International Classes:
B05B11/00; A45D34/00
Attorney, Agent or Firm:
ALATIS (109 bd Haussmann, Paris, 75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Distributeur portatif (10) de plusieurs produits fluides ou pâteux comportant : un corps de distributeur (12) ; une tête de distribution (22) guidée en rotation et fixe en translation par rapport au corps de distributeur (12) autour d’un axe de référence (100) du distributeur, la tête de distribution (22) comportant au moins un orifice de distribution (66) l’orifice de distribution (66) étant de préférence aligné avec l’axe de référence (100) du distributeur ; un ensemble de pompage (14) comportant au moins une première pompe (16A, 16B, 16C) et au moins une deuxième pompe (16A, 16B, 16C), la première pompe (16A, 16B, 16C) comportant un gicleur (54A, 54B, 54C) tubulaire définissant un premier axe d’éjection (200A, 200B, 200C) fixe par rapport au corps de distributeur (12) et parallèle à l’axe de référence (100) du distributeur, le gicleur (54A, 54B, 54C) de la première pompe (16A, 16B, 16C) étant mobile en translation par rapport au corps de distributeur (12) parallèlement au premier axe d’éjection (200A, 200B, 200C), la deuxième pompe (16A, 16b, 16C) comportant un gicleur tubulaire (54A, 54B, 54C) définissant un deuxième axe d’éjection (200A, 200B, 200C) fixe par rapport au corps de distributeur (12) et parallèle au premier axe d’éjection (200A, 200B, 200C), le gicleur (54A, 54B, 54C) de la deuxième pompe (16A, 16B, 16C) étant mobile en translation par rapport au corps de distributeur (12) parallèlement au deuxième axe d’éjection (200A, 200B, 200C), une liaison cinématique (24) entre la tête de distribution (22), et les gicleurs de la première pompe et de la deuxième pompe (54A, 54B, 54C), pour transformer un mouvement de rotation sans translation de la tête de distribution (22) par rapport au corps de distributeur (12) autour de l’axe de référence (100) du distributeur en un mouvement de translation sans rotation des gicleurs de la première pompe et de la deuxième pompe (54A, 54B, 54C) par rapport au corps de distributeur (12) parallèlement à l’axe de référence (100) du distributeur, la liaison cinématique (24) comportant un poussoir (82) interposé entre l’ensemble de pompage (14) et la tête de distribution (22), le poussoir (82) étant lié au corps de distributeur (12) par une liaison glissière (58, 98) apte à guider un mouvement de translation sans rotation du poussoir (82) par rapport au corps de distributeur (12), le poussoir (82) étant apte à appuyer sur le gicleur (54A, 54B, 54C) de la première pompe (16A, 16B, 16C) et sur le gicleur (54A, 54B, 54C) de la deuxième pompe (16A, 16B, 16C) lorsque la tête de distribution (22) tourne par rapport au corps de distributeur (12) autour de l’axe de référence (100) du distributeur, le poussoir (82) comportant au moins un premier conduit de distribution (96A, 96B, 96C) pour canaliser un premier fluide s’échappant du gicleur (54A, 54B, 54C) de la première pompe (16A, 16B, 16C) vers l’orifice de distribution (66), et un deuxième conduit de distribution (96A, 96B, 96C) pour canaliser un fluide s’échappant du gicleur (54A, 54B, 54C) de la deuxième pompe (16A, 16B, 16C) vers l’orifice de distribution (66).

2. Distributeur (10) selon la revendication 1, caractérisé en ce que la liaison cinématique (24) comporte une piste de guidage annulaire (80) située à distance constante de l’axe de référence (100) du distributeur et présentant une ou plusieurs ondulations dans une direction axiale parallèle à l’axe de référence (100) du distributeur et un ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement (88) coopérant avec la piste de guidage annulaire (80), la piste de guidage annulaire (80) et l’ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement (88) étant agencés de telle manière qu’une rotation de la tête de distribution (22) autour de l’axe de référence (100) du distributeur entraîne une translation relative entre la piste de guidage annulaire (80) et l’ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement (88) parallèlement à l’axe de référence (100) du distributeur, combiné à une rotation relative entre la piste de guidage annulaire (80) et l’ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement (88) autour de l’axe de référence (100) du distributeur.

3. Distributeur (10) selon la revendication 2, caractérisé en ce que la piste de guidage annulaire (80) est continue et permet d’effectuer un tour complet de la tête de distribution (22) autour de l’axe de référence (100) du distributeur.

4. Distributeur (10) selon l’une quelconque des revendications 2 à 3, caractérisé en ce que la piste de guidage annulaire (80) et l’ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement (88) sont agencés de manière telle que la tête de distribution (22) peut tourner autour de l’axe de référence (100) du distributeur dans un sens direct et dans un sens rétrograde, de préférence sur plus d’un tour.

5. Distributeur (10) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le corps de distributeur (12) comporte : une surface de guidage cylindrique tournée radialement vers l’axe de référence (100) du distributeur et située en regard d’une surface de guidage cylindrique de la tête de distribution (22) pour guider la tête de distribution (22) en rotation autour de l’axe de référence (100) du distributeur par rapport au corps de distributeur (12) ; et/ou une surface de guidage cylindrique tournée radialement à l’opposé de l’axe de référence (100) et située en regard d’une surface de guidage cylindrique de la tête de distribution (22) pour guider la tête de distribution (22) en rotation autour de l’axe de référence (100) du distributeur par rapport au corps du distributeur (12).

6. Distributeur (10) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le corps du distributeur (12) comporte : une surface de guidage annulaire (72), de préférence plane, tournée axialement à l’opposé de l’orifice de distribution (66), en regard d’une surface de guidage complémentaire de la tête de distribution (22) et/ou une surface de guidage annulaire, de préférence plane, tournée axialement à vers l’orifice de distribution, en regard d’une surface de guidage complémentaire de la tête de distribution.

7. Distributeur (10) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le premier conduit et le deuxième conduit comportent une portion de conduit extensible (92, 192) dans une direction parallèle à l’axe de référence (100).

8. Distributeur selon la revendication 7, caractérisé en ce que la portion de conduit extensible (92, 192) du premier conduit et la portion de conduit extensible du deuxième conduit ont une enveloppe extérieure commune.

9. Distributeur selon la revendication 8, caractérisé en ce que l’enveloppe extérieure commune comporte deux tronçons cylindriques (192.1, 192.2) aptes à coulisser l’un dans l’autre parallèlement à l’axe de référence (100) du distributeur et à tourner l’un par rapport à l’autre autour de l’axe de référence (100) du distributeur, l’un des deux tronçons cylindriques (192.1, 192.2) étant fixe par rapport à la tête de distribution (22), l’autre des deux tronçons cylindriques (192.1, 192.2) étant fixe par rapport au poussoir (82).

10. Distributeur selon la revendication 8, caractérisé en ce que l’enveloppe extérieure commune est une paroi déformable (92), par exemple une paroi en accordéon, présentant une première extrémité fixe en translation par rapport à la tête de distribution (22) et une deuxième extrémité fixe en translation par rapport au poussoir (82).

1 1. Distributeur selon l’une quelconque des revendications 8 à 10, caractérisé en ce que l’enveloppe extérieure commune comporte un joint d’étanchéité annulaire (192.3) en appui contre un siège de joint (192.2), et apte à par rapport au siège de joint (192.2) lorsque la tête de distribution (22) tourne par rapport au corps de distributeur autour de l’axe de référence (100).

12. Distributeur (10) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le corps de distributeur (12) comporte une paroi (36) délimitant un réservoir périphérique (42) dans laquelle débouche un corps de pompe (52A, 52B, 52C) d’une des première et deuxième pompes (16A, 16B, 16C), l’autre des première et deuxième pompes (16A, 16B, 16C) comportant un corps de pompe (52A, 52B, 52C) plongeant dans un autre réservoir logé de préférence à l’intérieur du réservoir périphérique.

13. Distributeur (10) de produit fluide selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l’ensemble de pompage comporte au moins une troisième pompe (16A, 16B, 16C), comportant un gicleur tubulaire (54A, 54B, 54C) définissant un troisième axe d’éjection (200A, 200B, 200C) fixe par rapport au corps de distributeur (12) et parallèle au premier axe d’éjection (200A, 200B, 200C), le gicleur (54A, 54B, 54C) de la troisième pompe (16A, 16B, 16C) étant mobile en translation par rapport au corps de distributeur (12) parallèlement au troisième axe d’éjection (200A, 200B, 200C), le poussoir (82) étant apte à appuyer sur le gicleur (54A, 54B, 54C) de la troisième pompe (16A, 16B, 16C) lorsque la tête de distribution (22) tourne par rapport au corps de distributeur (12) autour de l’axe de référence (100) du distributeur, et comportant un troisième conduit de distribution (96A, 96B, 96C) pour canaliser un fluide s’échappant du gicleur (54A, 54B, 54C) de la troisième pompe (16A, 16B, 16C) vers l’orifice de distribution (66).

14. Distributeur (10) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le corps de distributeur (12) comporte une ou plusieurs parois (28, 32, 44, 38) délimitant un réservoir (42) à volume fixe dans lequel débouche au moins un corps de pompe (52B, 52C) d’une pompe (16B, 16C) de l’ensemble de pompage (14), la ou les parois (28, 32, 44, 38) comportant de préférence un ou plusieurs parois extérieures (44, 22) du corps de distributeur (12).

15. Distributeur (10) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le distributeur (10) comporte au moins un réservoir à volume variable (40) comportant au moins une paroi mobile (56) et dans laquelle plonge un corps de pompe (52A) d’une pompe (16A) de l’ensemble de pompage (14).

Description:
DISTRIBUTEUR PORTATIF À PLUSIEURS POMPES ET À TÊTE DE DISTRIBUTION ROTATIVE

DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION

[0001] L' invention se rapporte à un distributeur portatif de plusieurs produits fluides en parallèle pour constituer un mélange, par exemple de plusieurs produits cosmétiques de soin, de maquillage ou de parfumerie, et/ou de plusieurs produits pharmaceutiques. On inclura ici dans l’expression « produits fluides » des produits liquides, ainsi que des crèmes et des produits pâteux et suffisamment malléables pour être distribués à l’aide de pompes.

ÉTAT DE LA TECHNIQUE ANTÉRIEURE

[0002] Dans le document FR2822655 est décrit un distributeur de produit cosmétique comportant : un corps de distributeur, une tête de distribution guidée en rotation par rapport au corps de distribution autour d’un axe de référence du distributeur, la tête de distribution comportant un orifice de distribution, et une pompe de distribution pourvue d’un gicleur tubulaire définissant un axe d’éjection confondu avec l’axe de référence du distributeur, le gicleur étant mobile en translation par rapport au corps de distributeur parallèlement à l’axe d’éjection. La tête de distribution est pourvue de deux ergots qui viennent s’engager dans deux gorges formant des rampes hélicoïdales du corps de distributeur. Pour distribuer le produit, l’utilisateur tourne la tête de distribution qui suit une trajectoire hélicoïdale et vient enfoncer le gicleur pour délivrer une dose de produit.

[0003] Le retour à la position de départ de la tête est obtenu par une rotation de la tête en sens inverse sous la poussée du ressort de la pompe qui repousse le gicleur. Pour permettre ce mouvement, le pas de l’hélice doit être choisi de manière à garantir la réversibilité du mécanisme de transformation du mouvement. 11 s’ensuit qu’un effort axial appliqué sur la tête de distribution parallèlement à l’axe de référence du distributeur provoque le pivotement et l’enfoncement de la tête de distribution. On ne peut donc pas garantir, dans des conditions de rangement non maîtrisées, par exemple dans une trousse de voyage, que le produit ne sera pas éjecté de façon intempestive. [0004] Par ailleurs, la liaison cinématique directe entre la tête de distribution et le corps du distributeur, réalisée par les ergots et les rampes, impose des pièces de forme relativement complexe avec de nombreuses contredépouilles, dont la fabrication par moulage nécessite des moules à tiroirs.

[0005] L' encombrement de cette liaison cinématique impose en outre une certaine hauteur de la tête de distribution, fonction de la course utile du gicleur.

[0006] Sans dispositions spécifiques de protection, le mouvement alternatif de la tête de distribution par rapport au corps du distributeur peut favoriser la pénétration de matières étrangères dans l’interstice variable entre la tête de distribution et le corps du distributeur. Ces matières étrangères peuvent compromettre la propreté, voire le fonctionnement du distributeur.

[0007] Enfin, ce distributeur impose un alignement de l’axe de rotation de la tête de distribution avec le gicleur de la pompe, et n’est adapté ni à un distributeur dont le gicleur serait désaxé, ni à un distributeur devant actionner plusieurs pompes.

[0008] Dans le document EP3241459A1 est décrit et illustré un distributeur d’un ou plusieurs produits fluides ou pâteux comportant un corps de distributeur, une tête de distribution fixe par rapport au corps de distributeur, comportant deux orifices de distribution et un ensemble de pompage comportant une deux pompes, chacune reliée à l’un des orifices de distribution, et chacune pourvue d’un gicleur tubulaire définissant un axe d’éjection passant par l’orifice de distribution associé, les axes d’éjection étant parallèles à un axe de référence du distributeur et distant l’un de l’autre, les gicleurs étant mobiles en translation par rapport au corps de distributeur parallèlement aux axes d’éjection. Une bague intermédiaire rotative est interposée entre la tête et le corps du distributeur. La bague intermédiaire est guidée en rotation et fixe en translation par rapport au corps de distributeur autour de l’axe de référence du distributeur. Une liaison cinématique entre la bague intermédiaire rotative et les deux gicleurs permet de transformer un mouvement de rotation sans translation de la bague rotative par rapport au corps de distributeur autour de l’axe de référence du distributeur en un mouvement de translation sans rotation du gicleur de la première pompe et du gicleur de la deuxième pompe par rapport au corps de distributeur parallèlement à l’axe de référence du distributeur. Cette liaison cinématique comporte un poussoir interposé entre l’ensemble de pompage et la bague intermédiaire rotative, le poussoir étant lié au corps de distributeur par une liaison glissière apte à guider un mouvement de translation sans rotation du poussoir par rapport au corps de distributeur. Le poussoir est apte à appuyer sur les gicleurs des deux pompes lorsque la bague intermédiaire tourne par rapport au corps de distributeur autour de l’axe de référence du distributeur. Le poussoir comporte deux conduits de distribution parallèle, chacun pour canaliser le fluide s’échappant d’un des gicleurs vers l’orifice de distribution associé. La tête de distribution forme une coupelle évasée qui permet à l’utilisateur de mélanger les deux fluides afin d’obtenir le produit final souhaité. L’ergonomie d’utilisation d’un tel distributeur n’est pas totalement satisfaisante, dans la mesure où G utilisateur doit tenir d’une main le corps ou la tête du distributeur et de l’autre accéder à la bague intermédiaire, qui se trouve sous la tête évasée.

EXPOSÉ DE L'INVENTION

[0009] L’invention vise à remédier à au moins certains des inconvénients de l’état de la technique et à proposer un distributeur à plusieurs pompes simple à fabriquer et utiliser.

[0010] Pour ce faire est proposé, selon un premier aspect de l’invention, un distributeur d’un ou plusieurs produits fluides ou pâteux comportant : un corps de distributeur ; une tête de distribution guidée en rotation et fixe en translation par rapport au corps de distributeur autour d’un axe de référence du distributeur, et fixe en translation par rapport au corps de distributeur, la tête de distribution comportant au moins un orifice de distribution, de préférence aligné avec l’axe de référence du distributeur. ; un ensemble de pompage comportant au moins une première pompe et au moins une deuxième pompe, la première pompe comportant un gicleur tubulaire définissant un premier axe d’éjection fixe par rapport au corps de distributeur et parallèle à l’axe de référence du distributeur, le gicleur de la première pompe étant mobile en translation par rapport au corps de distributeur parallèlement au premier axe d’éjection, la deuxième pompe comportant un gicleur tubulaire définissant un deuxième axe d’éjection fixe par rapport au corps de distributeur et parallèle au premier axe d’éjection, le gicleur de la deuxième pompe étant mobile en translation par rapport au corps de distributeur parallèlement au deuxième axe d’éjection ; et une liaison cinématique entre la tête de distribution et les gicleurs de la première pompe et de la deuxième pompe, pour transformer un mouvement de rotation sans translation de la tête de distribution par rapport au corps de distributeur autour de l’axe de référence du distributeur en un mouvement de translation sans rotation des gicleurs de la première pompe et de la deuxième pompe par rapport au corps de distributeur parallèlement à l’axe de référence du distributeur, la liaison cinématique comportant un poussoir interposé entre l’ensemble de pompage et la tête de distribution, le poussoir étant lié au corps de distributeur par une liaison glissière apte à guider un mouvement de translation sans rotation du poussoir par rapport au corps de distributeur, le poussoir étant apte à appuyer sur le gicleur de la première pompe et sur le gicleur de la deuxième pompe lorsque la tête de distribution tourne par rapport au corps de distributeur autour de l’axe de référence du distributeur, le poussoir comportant au moins un premier conduit de distribution pour canaliser un premier fluide s’échappant du gicleur de la première pompe vers l’orifice de distribution, et un deuxième conduit de distribution pour canaliser un fluide s’échappant du gicleur de la deuxième pompe vers l’orifice de distribution.

[0011] La tête de distribution constitue à la fois l’organe d’actionnement du distributeur, et l’organe de distribution, intégrant l’orifice de distribution. L’utilisation du distributeur est donc particulièrement ergonomique. L’absence de mouvement de translation de la tête de distribution permet de limiter sa hauteur, et de simplifier les formes de guidage du mouvement de rotation de la tête de distribution par rapport au corps du distributeur. Les formes simplifiées sont ainsi susceptibles d’être obtenues par un procédé de moulage par injection, dans un moule dont les pièces sont mobiles les unes par rapport aux autres en translation uniquement, par un mouvement axial de préférence parallèle à l’axe de référence.

[0012] Le corps du distributeur peut être en verre ou en matériau moulé.

[0013] Suivant un mode de réalisation, la liaison cinématique entre la tête de distribution et le gicleur comporte une piste de guidage annulaire située à distance constante de l’axe de référence du distributeur et présentant une ou plusieurs ondulations dans une direction axiale parallèle à l’axe de référence du distributeur et un ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement coopérant avec la piste de guidage annulaire, la piste de guidage annulaire et l’ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement étant agencés de telle manière qu’une rotation de la tête de distribution autour de l’axe de référence du distributeur entraîne une translation relative entre la piste de guidage annulaire et l’ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement parallèlement à l’axe de référence du distributeur, combiné à une rotation relative entre la piste de guidage annulaire et l’ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement autour de l’axe de référence du distributeur. De préférence, l’ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement est formé par une gorge ouverte dans une direction axiale, la piste de guidage annulaire pénétrant dans la gorge, en contact avec un fond ondulé de la gorge. Le cas échéant, la gorge peut également contribuer au guidage de la tête de distribution en rotation autour de l’axe de référence.

[0014] Suivant un mode de réalisation particulièrement avantageux, la piste de guidage annulaire est continue et permet d’effectuer un tour complet de la tête de distribution autour de l’axe de référence du distributeur. Cette continuité permet à l’utilisateur d’utiliser le distributeur sans se préoccuper d’une quelconque position initiale. De préférence, la position de l’ensemble de pompage et de la liaison cinématique entre la tête de distribution et le gicleur atteinte au bout d’un tour est identique à la position de départ et correspond à un nombre entier de cycles de pompage, nombre qui peut être supérieur ou égal à un. [0015] Suivant un mode de réalisation préféré, la piste de guidage annulaire et l’ensemble d’une ou plusieurs surfaces de coulissement sont agencés de manière telle que la tête de distribution peut tourner autour de l’axe de référence du distributeur dans un sens direct et dans un sens rétrograde, de préférence sur plus d’un tour. La transformation recherchée du mouvement de rotation sans translation de la tête de distribution en un mouvement de translation sans rotation du gicleur est ainsi obtenue dans les deux sens de rotation de la tête de distribution.

[0016] Suivant un mode de réalisation, le corps de distributeur comporte : une surface de guidage cylindrique tournée radialement vers l’axe de référence du distributeur et située en regard d’une surface de guidage cylindrique de la tête de distribution pour guider la tête de distribution en rotation autour de l’axe de référence du distributeur par rapport au corps de distributeur ; et/ou une surface de guidage cylindrique tournée radialement à l’opposé de l’axe de référence et située en regard d’une surface de guidage cylindrique de la tête de distribution pour guider la tête de distribution en rotation autour de l’axe de référence du distributeur par rapport au corps du distributeur.

[0017] Ces surfaces de guidage contribuent au guidage en rotation de la tête de distribution par rapport au corps du distributeur.

[0018] Suivant un mode de réalisation, le corps du distributeur comporte : une surface de guidage annulaire, de préférence plane, tournée axialement à l’opposé de l’orifice de distribution, en regard d’une surface de guidage complémentaire de la tête de distribution et/ou une surface de guidage annulaire, de préférence plane, tournée axialement à vers l’orifice de distribution, en regard d’une surface de guidage complémentaire de la tête de distribution. [0019] Ces surfaces de guidage annulaires contribuent au guidage axial de la tête de distribution par rapport au corps du distributeur.

[0020] Suivant le type de produit distribué, l’orifice de distribution peut déboucher sur une surface plane, concave ou convexe de la tête de distribution. Une surface concave formant une cuvette sera préférée notamment si le produit distribué est relativement fluide, ou si l’on souhaite que l’utilisateur puisse mélanger le ou les produits distribués avant leur application.

[0021] Le poussoir est un organe distinct de la tête de distribution et du corps du distributeur. Le poussoir est de préférence constitué par au moins deux pièces solidaires l’une de l’autre, de préférence obtenues chacune par moulage, de préférence aptes à être obtenues chacune par un moulage dans un moule dont les pièces sont mobiles les unes par rapport aux autres en translation parallèlement à l’axe de référence. La cinématique recherchée est ainsi obtenue avec des géométries simples, donc des outillages simples. [0022] Dans l’hypothèse où le premier axe d’éjection est confondu avec l’axe de référence et avec l’axe de l’orifice de distribution, le premier conduit de distribution a une orientation essentiellement axiale. Dans l’hypothèse où le premier axe d’éjection est distant de l’axe de référence et de l’axe de l’orifice de distribution, le premier conduit de distribution comporte un tronçon d’orientation radiale par rapport à l’axe de référence du distributeur et au premier axe d’éjection.

[0023] Le cas échéant, on prévoit une portion de conduit extensible dans une direction parallèle à l’axe de référence, pour canaliser le premier fluide et le deuxième fluide entre le premier conduit de distribution, le deuxième conduit de distribution et l’orifice de distribution. La portion de conduit extensible permet de gérer les variations de distance entre les conduits de distribution et l’orifice de distribution, lorsque la tête de distribution tourne autour de l’axe de référence.

[0024] De préférence, la portion de conduit extensible du premier conduit et la portion de conduit extensible du deuxième conduit ont une enveloppe extérieure commune. Suivant une première variante de réalisation, l’enveloppe extérieure commune comporte deux tronçons cylindriques aptes à coulisser l’un dans l’autre parallèlement à l’axe de référence du distributeur et à tourner l’un par rapport à l’autre autour de l’axe de référence du distributeur, l’un des deux tronçons cylindriques étant fixe par rapport à la tête de distribution, l’autre des deux tronçons cylindriques étant fixe par rapport au poussoir. Selon une deuxième variante de réalisation, l’enveloppe extérieure commune est une paroi déformable, par exemple une paroi en accordéon, présentant une première extrémité fixe en translation par rapport à la tête de distribution et une deuxième extrémité fixe en translation par rapport au poussoir. L’enveloppe extérieure commune comporte de préférence un joint d’étanchéité annulaire en appui contre un siège de joint, et apte à par rapport au siège de joint lorsque la tête de distribution tourne par rapport au corps de distributeur autour de l’axe de référence.

[0025] Les gicleurs des deux pompes ont de préférence une course utile identique. On peut toutefois envisager que l’une des deux pompes ait une course utile plus courte que l’autre, auquel cas on peut prévoir une course morte du poussoir avant que le poussoir vienne en appui sur le gicleur de la pompe dont la course utile est la plus courte.

[0026] Les deux pompes peuvent le cas échéant plonger dans un même réservoir contenant un produit fluide ou pâteux, pour délivrer un volume important de produit, pour une course faible du poussoir.

[0027] Alternativement, les deux pompes peuvent plonger dans des réservoirs distincts, pour délivrer des produits distincts, qui sont mélangés au moment de la distribution, au niveau de l’orifice de distribution ou légèrement en amont. Suivant un mode de réalisation, le corps de distributeur comporte une paroi délimitant un réservoir périphérique dans laquelle débouche un corps de pompe d’une des première et deuxième pompes, l’autre des première et deuxième pompes comportant un corps de pompe plongeant dans un autre réservoir logé de préférence à l’intérieur du réservoir périphérique. La paroi du réservoir du corps du distributeur peut être opaque ou transparente. De même, le réservoir intérieur peut être opaque ou transparent. La transparence des parois permet notamment de visualiser les niveaux des fluides contenus dans les réservoirs. [0028] Suivant un mode de réalisation, l’un des axes d’éjection est confondu avec l’axe de référence du distributeur, l’autre étant décalé, ce qui nécessite toutefois des précautions dans le guidage du poussoir qui est susceptible d’être sollicité par des efforts dont la résultante n’est pas dans l’axe de référence, générant un couple parasite.

[0029] Suivant un autre mode de réalisation, les deux axes d’éjection sont décalés par rapport à l’axe de référence. Les trois axes peuvent être coplanaires pour optimiser la direction de l’effort résultant sur le poussoir, ou non.

[0030] Suivant un mode de réalisation particulièrement avantageux, l’ensemble de pompage comporte au moins une troisième pompe, comportant un gicleur tubulaire définissant un troisième axe d’éjection fixe par rapport au corps de distributeur et parallèle au premier axe d’éjection, le gicleur de la troisième pompe étant mobile en translation par rapport au corps de distributeur parallèlement au troisième axe d’éjection, le poussoir étant apte à appuyer sur le gicleur de la troisième pompe lorsque la tête de distribution tourne par rapport au corps de distributeur autour de l’axe de référence du distributeur, et comportant un troisième conduit de distribution pour canaliser un fluide s’échappant du gicleur de la troisième pompe vers l’orifice de distribution. Les trois axes d’éjection peuvent être coplanaires, ou former un triangle isocèle, voire équilatéral, pour minimiser l’encombrement. L’un des trois axes d’éjection peut le cas échéant être confondu avec l’axe de référence. Les trois pompes peuvent plonger dans trois enceintes séparées pour pomper trois fluides distincts correspondant le cas échéant à trois produits distincts à mélanger. Alternativement, deux des trois pompes peuvent plonger dans une enceinte commune, ce qui permet, pour une course donnée du poussoir, d’obtenir des proportions très différentes pour le fluide délivré par une seule pompe et pour le fluide délivré par deux pompes en parallèle.

[0031] De préférence, le corps de distributeur comporte une ou plusieurs parois délimitant un réservoir à volume fixe dans lequel débouche au moins un corps de pompe d’une pompe de l’ensemble de pompage, la ou les parois comportant de préférence un ou plusieurs parois extérieures du corps de distributeur. [0032] De préférence, le distributeur comporte au moins un réservoir à volume variable comportant au moins une paroi mobile et dans laquelle plonge un corps de pompe d’une pompe de l’ensemble de pompage. Suivant un mode de réalisation, le réservoir à volume variable est formé par un fut cylindrique fermé par un piston. Alternativement, le réservoir à volume variable est formé par une poche déformable.

[0033] Dans l’hypothèse où le distributeur comporte plusieurs réservoirs, tous peuvent être à volume fixe ou à volume variable, ou certains peuvent être à volume fixe et d’autre à volume variable.

[0034] Suivant un deuxième aspect de l’invention, celle-ci a trait à un distributeur d’un ou plusieurs produits fluides ou pâteux comportant : un corps de distributeur ; une tête de distribution guidée en rotation par rapport au corps de distributeur autour d’un axe de référence du distributeur, avec ou sans translation, la tête de distribution comportant au moins un orifice de distribution ; un ensemble de pompage comportant au moins une première pompe comportant un gicleur tubulaire définissant un premier axe d’éjection fixe par rapport au corps de distributeur, parallèle à l’axe de référence du distributeur et distant de l’axe de référence du distributeur, le gicleur de la première pompe étant mobile en translation par rapport au corps de distributeur parallèlement au premier axe d’éjection ; une liaison cinématique entre la tête de distribution et le gicleur, pour transformer un mouvement tournant de la tête de distribution par rapport au corps du distributeur autour de l’axe de référence du distributeur en un mouvement de translation sans rotation du gicleur par rapport au corps du distributeur parallèlement à l’axe de référence du distributeur. [0035] 11 est ainsi possible de décaler l’axe du gicleur par rapport à l’axe de référence.

[0036] De préférence, l’orifice de distribution est aligné avec l’axe de référence.

[0037] Suivant un mode de réalisation particulièrement avantageux, le distributeur comporte en outre un poussoir en appui sur le gicleur de la première pompe, et comportant un premier conduit de distribution pour canaliser le premier fluide s’échappant du gicleur de la première pompe vers l’orifice de distribution. Le premier conduit de distribution a de préférence une orientation radiale par rapport à l’axe de référence du distributeur et au premier axe d’éjection.

[0038] Le cas échéant le distributeur selon ce deuxième aspect de l’invention peut présenter tout ou partie des caractéristiques du distributeur selon le premier aspect de l’invention, avec les mêmes avantages.

[0039] Suivant un troisième aspect de l’invention, celle-ci a trait à un distributeur d’un ou plusieurs produits fluides ou pâteux comportant : un corps de distributeur ; une tête de distribution guidée en rotation par rapport au corps de distributeur autour d’un axe de référence du distributeur, avec ou sans translation, la tête de distribution comportant au moins un orifice de distribution ; un ensemble de pompage comportant au moins une première pompe comportant un gicleur tubulaire définissant un premier axe d’éjection fixe par rapport au corps de distributeur, parallèle à l’axe de référence du distributeur, le gicleur de la première pompe étant mobile en translation par rapport au corps de distributeur parallèlement au premier axe d’éjection ; un poussoir en appui sur le gicleur de la première pompe, et comportant un premier conduit de distribution pour canaliser le premier fluide s’échappant du gicleur de la première pompe vers l’orifice de distribution, une liaison glissière entre le corps de distributeur et le poussoir pour guider un mouvement de translation sans rotation du poussoir par rapport au corps du distributeur ; une liaison cinématique entre la tête de distribution et le poussoir, pour transformer un mouvement tournant de la tête de distribution par rapport au corps du distributeur autour de l’axe de référence du distributeur, avec ou sans translation, en un mouvement de translation sans rotation du gicleur par rapport au corps du distributeur parallèlement à l’axe de référence du distributeur.

[0040] Le poussoir permet une maîtrise du mouvement de translation du ou des gicleurs, et permet d’éviter que soient transmis au gicleur des efforts parasites perpendiculaires à l’axe de référence.

[0041] Le cas échéant le distributeur selon ce troisième aspect de l’invention peut présenter tout ou partie des caractéristiques des distributeurs selon le premier aspect de l’invention ou le deuxième aspect de l’invention, avec les mêmes avantages.

BRÈVE DESCRIPTION DES FIGURES

[0042] D’autres caractéristiques et avantages de l’invention ressortiront à la lecture de la description qui suit, en référence aux figures annexées, qui illustrent : la figure 1, une vue éclatée suivant un premier angle de vue d’un distributeur selon un mode de réalisation de l’invention ; la figure 2, une vue éclatée suivant un autre angle de vue du distributeur de la figure 1 ; la figure 3, une vue en coupe, suivant un plan de coupe 111-111 illustré sur la figure 5, du distributeur de la figure 1 ; la figure 4, une vue en coupe, suivant un plan de coupe 1V-1V illustré sur la figure 5, du distributeur de la figure 1 ; la figure 5, une vue en coupe, suivant un plan de coupe V-V illustré sur la figure 3, du distributeur de la figure 1 ; la figure 6, une vue éclatée d’un sous-ensemble du distributeur de la figure 1 ; la figure 7, une vue éclatée du sous-ensemble de la figure 6, suivant un autre angle de vue ; la figure 8, une vue en coupe d’un détail d’une variante de réalisation d’une portion de conduit extensible du distributeur de la figure 1.

[0043] Pour plus de clarté, les éléments identiques ou similaires sont repérés par des signes de référence identiques sur l’ensemble des figures.

DESCRIPTION DÉTAILLÉE DE MODES DE RÉALISATION

[0044] En référence aux figures 1 et 2, un distributeur portatif 10 selon un mode de réalisation de l’invention comporte un corps de distributeur 12, un ensemble de pompage 14 comportant trois pompes parallèles 16A, 16B, 16C, une tête de distribution 22 recouvrant l’ensemble de pompage 14, mobile en rotation par rapport au corps de distributeur 12 autour d’un axe de révolution 100 qui est également un axe de référence du distributeur 10, une liaison cinématique 24 entre la tête de distribution 22 et l’ensemble de pompage 14, et un couvercle extérieur 26 optionnel.

[0045] Pour la suite de la description, on considérera arbitrairement que le couvercle 26 est situé « au-dessus » du corps 12 de distributeur, et que l’axe de référence 100 du distributeur est orienté verticalement. On utilisera ainsi le terme « supérieur » pour désigner ce qui est tourné vers « le haut » ou ce qui est « au-dessus », et le terme « inférieur » pour désigner ce qui est tourné vers « le bas » ou ce qui est « en dessous ».

[0046] Comme illustré en particulier sur les figures 3 et 4, le corps 12 du distributeur 10, de forme extérieure cylindrique à base ovale ou elliptique centrée sur l’axe de référence 100 du distributeur, comporte une embase 28, une frette 30 rapportée sur l’embase, un fut 32 logé dans une enceinte formée par une paroi extérieure cylindrique 36 de l’embase, et un plateau de support 38 pincé entre la frette 30 et l’embase 28. Le plateau 38 est en appui contre un rebord annulaire supérieur de l’embase 28 avec interposition d’un joint d’étanchéité, et contre un rebord annulaire supérieur du fut 32 avec interposition d’un autre joint d’étanchéité, de manière à délimiter deux réservoirs 40, 42 disjoints non communicants, l’un 40 à l’intérieur du fut 32, l’autre 42 dans la partie de l’enceinte non occupée par le fut 32. L’embase 28 comporte un fond 44 présentant une ouverture cylindrique centrale 46, dans laquelle est encastrée l’extrémité axiale du fut 32 opposée au plateau 38, cette extrémité axiale étant percée d’une ou plusieurs ouvertures 48 (figure 4).

[0047] Le plateau 38 est pourvu de trois puits de logement 50A, 50B, 50C, chacun pour loger une des pompes 16A, 16B, 16C de l’ensemble de pompage 14. Chaque pompe 16A, 16B, 16C, comporte un corps de pompe 52A, 52B, 52C encliqueté dans le puits associé 50A, 50B, 50C, un mécanisme intérieur de type connu, et un gicleur tubulaire 54A, 54B, 54C mobile en translation par rapport au corps de pompe 52A, 52B, 52C entre une position de repos et une position enfoncée, pour à la fois actionner le mécanisme de la pompe associée 16A, 16B, 16C et délivrer par son orifice de sortie une dose du produit fluide pompé. L’axe de translation de chaque gicleur 200A, 200C, 200C, dit dans la suite axe d’éjection, est parallèle à l’axe de référence 100 du distributeur 10. Deux des trois pompes 16B, 16C débouchent dans le réservoir 42 situé à l’extérieur du fut, la troisième 16A, centrale, débouchant dans le fut 32. De manière optionnelle, des joints peuvent être disposés dans chaque puits 50A, 50B, 50C pour assurer ou renforcer l’étanchéité autour du corps de pompe 52A, 52B, 52C associé. Ainsi le réservoir 42 situé à l’extérieur du fut 32 a-t-il un volume constant et complètement étanche par rapport à l’extérieur, la seule communication avec l’extérieur étant réalisée par l’intermédiaire des pompes 16B, 16C, qui sont du type pompe à reprise d’air. Le fut 32 est quant à lui équipé d’un piston coulissant 56, séparant de façon étanche le réservoir 40, dont le volume est variable, d’un volume relié à l’extérieur par les ouvertures 48. La pompe 16A plongeant dans le fut 32 est une pompe sans reprise d’air. Dans ce mode de réalisation, les axes d’éjection 200A, 200B, 200C sont situés dans un plan commun qui contient l’axe de référence 100 du distributeur 10.

[0048] Le plateau 38 est également pourvu de deux tubes de guidage 58 et de quatre butées axiales 60, qui font saillie vers la tête de distribution 22 et sont pourvues chacune d’une paire d’ergots d’indexation 62.

[0049] La tête de distribution 22 présente un fond 64 percé d’un orifice de distribution 66 centré sur l’axe de référence 100, et une paroi extérieure cylindrique 68 pourvue à son extrémité libre d’une collerette de guidage 70, qui vient s’insérer dans un espace annulaire réservé, délimité axialement par les butées axiales 60 du plateau 38 et par un épaulement annulaire 72 plan formé à l’extrémité libre de la frette 30, et radialement par une portée cylindrique de guidage formée par la paroi intérieure de la frette 30, de manière à réaliser le guidage en rotation sans translation de la tête de distribution 22 par rapport au corps 12 du distributeur 10 autour de l’axe de référence 100. La collerette 70 présente quatre échancrures, servant chacune de logement pour une languette d’indexation 76.

[0050] Le fond 64 de la tête de distribution 22 présente une face extérieure, tournée à l’opposé du plateau 38, conformée en cuvette centrée sur l’orifice de distribution 66, et une face intérieure, pourvue d’une jupe intérieure cylindrique 78 en saillie vers le plateau 38 (figure 6). Cette jupe 78 présente un rebord d’extrémité, situé à distance constante de l’axe de référence du distributeur, qui forme une piste de guidage annulaire 80 et présente une ou plusieurs ondulations, en l’occurrence au nombre de quatre, dans une direction axiale parallèle à l’axe de référence 100 du distributeur 10.

[0051] Entre le fond 64 de la tête de distribution 22 et le plateau 38 du corps 12 du distributeur 10 est disposé un poussoir 82 qui constitue, avec la piste de guidage annulaire 80, la liaison cinématique permettant de transformer le mouvement de rotation de la tête de distribution 22 en un mouvement de translation des gicleurs 54A, 54B, 54C. [0052] Le poussoir 82 est constitué de deux pièces 82.1, 82.2 en forme de disques, fixées l’une à l’autre par collage ou tout autre moyen approprié. Le poussoir 82 est positionné à l’intérieur de la paroi extérieure 68 de la tête de distribution 22, et présente un rebord extérieur circulaire en contact glissant avec la face interne de la paroi extérieure 68.

[0053] Comme illustré plus particulièrement sur la figure 6, le poussoir 82 comporte, sur sa face supérieure tournée vers le fond 64 de la tête de distribution 22, deux parois cylindriques coaxiales 84 entre lesquelles est constituée une gorge 86 dont le fond 88 présente des ondulations qui, dans une position angulaire de référence de la tête de distribution 22 par rapport au poussoir 82, sont complémentaires des ondulations de la piste de guidage annulaire 80. La gorge 86 est constituée de manière à permettre à la jupe intérieure 78 de la tête de distribution 22 de s’insérer entre les deux parois coaxiales 84, avec un faible espacement ou en contact glissant.

[0054] Sur la face supérieure du poussoir est constitué un orifice de sortie 90, positionné en regard de l’orifice de distribution 66 de la tête de distribution 22, les deux orifices 66, 90 étant alignés sur l’axe de référence 100 du distributeur 10. Un manchon à soufflet 92 forme un conduit de longueur variable entre les deux orifices 66, 90. Le manchon à soufflet 92 peut le cas échéant former une valve.

[0055] Comme illustré sur la figure 7, le poussoir 82 comporte, sur sa face inférieure tournée vers le plateau 38, deux tubes de guidage 98 qui viennent s’insérer dans les tubes de guidage 58 du plateau 38 pour constituer une liaison télescopique de guidage en translation du poussoir 82 par rapport au plateau 38 parallèlement à l’axe de référence 100 du distributeur 10.

[0056] Sur la face inférieure du poussoir 82 sont formés des manchons tubulaires 94A, 94B, 94C dans lesquels viennent s’insérer, de préférence avec un ajustement serré, les gicleurs 54A, 54B, 54C. Des conduits de distribution 96A, 96B, 96C sont ménagés dans le poussoir pour relier les gicleurs 54A, 54B, 56C à l’orifice de sortie 90, en l’occurrence un conduit purement axial 96A pour la pompe 16A alignée sur l’axe de référence 100 du distributeur 10, et des conduits 96B, 96C s’étendant radialement pour les deux autres pompes 16B, 16C. [0057] Le distributeur 10 fonctionne de la manière suivante :

[0058] Dans une position angulaire de référence de la tête de distribution 22 par rapport au corps 12 du distributeur 10, le contact entre la piste de guidage 80 et le fond 88 de la gorge 86 est surfacique et la distance entre la face supérieure du poussoir 82 et le plateau 38 est maximale. Les gicleurs 54A, 54B, 54C des pompes sont à leur point mort haut et les ressorts (non représentés) intégrés à chacune des pompes 16A, 16B, 16C repoussent les gicleurs 54A, 54B, 54C et, par leur intermédiaire, le poussoir 82, parallèlement à l’axe de référence 100, de sorte que la collerette 70 de la tête de distribution 22 est en appui axialement contre l’épaulement 72 formé par la frette 30 du corps 12 du distributeur 10. Cette position est donc une position d’équilibre. Les languettes d’indexation 76 sont chacune retenues par une des paires d’ergots 62, de sorte que cette position est une position indexée.

[0059] Pour obtenir la distribution d’une dose de produit, l’utilisateur tourne la tête de distribution 22 par rapport au corps 12 du distributeur 10 autour de l’axe de référence 100, depuis la position indexée de départ jusqu’à la position indexée suivante définie par les languettes d’indexation 76 et les paires d’ergots d’indexation 62, sur un quart de tour. L’encliquetage élastique des languettes d’indexation 76 entre les ergots 62 à l’arrivée dans la nouvelle position indexée peut être perçu par l’utilisateur au toucher ou à l’oreille.

[0060] La rotation de la tête de distribution 22 par rapport au poussoir 82 impose un mouvement de glissement relatif entre la piste de guidage 80 et le fond 88 de la gorge de guidage 86. Sur approximativement la première moitié de la course angulaire, donc sur un huitième de tour, le mouvement relatif de la piste de guidage 80 et du fond 88 de la gorge de guidage 86 engendre, par un effet de came, un mouvement axial du poussoir 82 vers le plateau 38, repoussant les gicleurs 54A, 54B, 54C contre l’effort des ressorts intégrés aux mécanismes des pompes 16A, 16B, 16C. L’amplitude de ce mouvement est telle que les gicleurs 54A, 54B, 54C couvrent au moins une partie e de leur course utile de translation suffisante pour déclencher un cycle de pompage. Le fluide du réservoir central 40, délivré par la pompe centrale 16A, et le fluide du réservoir périphérique 42, délivré par les pompes 16B, 16C, se mélangent au niveau de l’orifice de sortie 90 et sont acheminés jusqu’à l’orifice de distribution 66 où l’utilisateur peut les utiliser. Les proportions des deux fluides dépendent des volumétries respectives des pompes 16A, 16B, 16C. Sur la partie résiduelle de la rotation jusqu’à la position finale indexée, les ressorts des mécanismes de pompe repoussent les gicleurs 54A, 54B, 54C qui entraînent la remontée du poussoir 38 jusqu’à la position haute.

[0061] La description ainsi faite d’un cycle de pompage sur un quart de tour est de préférence indépendante de la direction de la rotation de la tête de distribution 22, qui peut être indifféremment directe ou rétrograde. Pour s’assurer que les efforts requis pour activer les pompes par rotation directe ou rétrograde soient identiques, on prévoit des symétries appropriées de la piste de guidage 80 d’une part et du fond 88 de la gorge de guidage 86 d’autre part. Par ailleurs, rien n’empêche l’utilisateur de tourner la tête de distribution 22 toujours dans le même sens, donc sur plus d’un tour, chaque quart de tour correspondant à un cycle de pompage.

[0062] Naturellement, de nombreuses modifications sont possibles.

[0063] Le nombre de pompes et de réservoirs peut varier. 11 peut y avoir deux pompes, plongeant dans un même réservoir ou dans deux réservoirs distincts, et qui peuvent avoir un positionnement symétrique l’une de l’autre de part et d’autre de l’axe de référence, ou dont l’une est alignée sur l’axe de référence et l’autre décalée. On peut également envisager des modes de réalisation à trois pompes disposées aux sommets d’un triangle équilatéral centré sur l’axe de référence, ou aux sommets d’un triangle isocèle dont un sommet est aligné avec l’axe de référence, en alternatives au mode de réalisation à trois pompes coplanaires illustré sur les figures. Prévoir plus d’une pompe pour un réservoir donné permet d’une part d’augmenter la dose délivrée pour une course donnée de translation du poussoir 82, et d’autre part d’équilibrer les efforts sur le poussoir 82.

[0064] Les courses utiles des pompes peuvent être identiques, ou différentes. Dans cette hypothèse, on peut par exemple prévoir que le poussoir soit solidaire du gicleur ayant la plus grande course utile, et que les gicleurs des autres pompes soient montés glissants dans les manchons tubulaires 94A, 94B, 94C du poussoir. [0065] La fixation de la ou des pompes 16A, 16B, 16C au corps 12 du distributeur 10 peut être effectuée par tout moyen approprié.

[0066] La forme générale du corps 12 du distributeur peut varier. La tête de distribution 22 est quant à elle de préférence cylindrique, mais d’autres choix peuvent être faits, notamment d’une tête de distribution ayant une symétrie de révolution d’ordre N autour de l’axe de référence 100, N un nombre entier par exemple égal au nombre de cycles de pompage obtenu sur un tour de la tête de distribution 22.

[0067] Les pompes 16A, 16B, 16C peuvent le cas échéant être toutes sans reprise d’air. On peut à cet effet prévoir que le réservoir 42 ait un piston similaire au piston 56, ou que chacune des deux pompes 16B, 16C plonge dans une poche flexible de volume variable. Le fond 44 de l’embase doit alors être pourvu d’ouvertures pour la mise à la pression atmosphérique de la paroi extérieure de la ou des poches ou du piston.

[0068] Sur la figure 8 est illustrée de manière schématique une variante de réalisation de la portion de conduit extensible 192 formant la liaison entre la sortie 90 des conduits de distribution 96A, 96B, 96C et l’orifice de distribution 66. La tête de distribution 22 comporte une jupe cylindrique 192.1 centrée sur l’axe de référence 100, qui fait saillie vers le poussoir 82. Ce dernier comporte un fut cylindrique 192.2 qui fait saillie vers la tête de distribution 22, à l’intérieur de la jupe cylindrique 192.1. Un joint d’étanchéité 192.3, ici illustré de manière schématique comme joint torique, est fixé à l’un des deux éléments cylindriques 192.1, 192.2, ici à la jupe cylindrique

192.1, et vient en appui glissant contre l’autre élément cylindrique, ici le fut cylindrique

192.2 Une chambre intermédiaire 192.4 à volume variable est ainsi délimitée à l’intérieur des deux éléments cylindriques 192.1, 192.2, entre les sorties 90 des conduits de distribution 96A, 96B, 96C et l’orifice de distribution 66, fermé par une membrane formant clapet anti-retour 192.5. La rotation de la tête de distribution 22 engendre un mouvement relatif hélicoïdal des deux éléments cylindriques 192.1,

192.2, combinant rotation et translation. Le joint d’étanchéité 192.3, en glissant sur le fut cylindrique 192.2, assure l’étanchéité recherchée. Dans la première partie du cycle de distribution, le poussoir 82 s’éloigne de la tête de distribution 22 et le volume de la chambre intermédiaire 192.3 augmente. Dans cette phase, les produits sont éjectés des pompes 16A, 16B, 16C et acheminés par les conduits de distribution 96A, 96B, 96C dans la chambre intermédiaire 192.4, qu’ils remplissent. Puis, dans la deuxième partie du cycle de distribution, le poussoir 82 se rapproche de la tête de distribution 22 et le volume de la chambre intermédiaire diminue. Dans cette phase, le mélange de produits présents dans la chambre intermédiaire 192.4 est progressivement éjecté par l’orifice de distribution 22. Pour un fonctionnement optimal, on cherche à ce que le volume de la chambre intermédiaire 192.4 dans la position basse du poussoir 82 soit supérieur ou égal à la somme des volumes délivrés par les trois pompes 16A, 16B, 16C, de sorte que les produits ne s’échappent pas par l’orifice de distribution 66 durant la première phase du cycle de distribution. On cherche en outre à ce que le volume résiduel de la chambre intermédiaire 192.4 soit le plus faible possible dans la position haute du poussoir 82, de manière à assurer l’éjection complète des produits accumulés dans la chambre intermédiaire 192.4 à la fin du cycle de distribution. Pour répondre au mieux à ces exigences, on adapte les diamètres des éléments cylindriques 192.1, 192.2, et le positionnement de l’orifice de sortie 90 dans la chambre 192.4.

[0069] 11 est explicitement prévu que l'on puisse combiner entre eux les différents modes de réalisation illustrés ou décrits, pour en proposer d'autres.

[0070] 11 est souligné que toutes les caractéristiques, telles qu’elles se dégagent pour un homme du métier à partir de la présente description, des dessins et des revendications attachées, même si concrètement elles n’ont été décrites qu’en relation avec d’autres caractéristiques déterminées, tant individuellement que dans des combinaisons quelconques, peuvent être combinées à d’autres caractéristiques ou groupes de caractéristiques divulguées ici, pour autant que cela n’a pas été expressément exclu ou que des circonstances techniques rendent de telles combinaisons impossibles ou dénuées de sens.