Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PORTABLE FLAT OBJECT USED TO REPAIR FLIP-FLOP SANDALS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/203434
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a portable object (8) for repairing flip-flop sandals, the strap of which passes through the sole due to wear and tear. Flat and easily transportable in a wallet or purse, the object is made up of a card-shaped substrate (9) that limits the risk of loss or damage and inside which one or more repair parts (11) are located, which parts are produced by cutting and are in the form of split rings. During the use of said portable object, the part (11) is designed to detach from the card and slide around the sandal strap at the anchor thereof, above the sole. The part (11) makes it possible to increase the surface area of the anchor so that said anchor no longer passes through the hole of the damaged sole of the sandal.

Inventors:
MONNARD, Matthieu (Route des Châtaigniers 10, 1868 Collombey, 1868, CH)
Application Number:
IB2016/053601
Publication Date:
December 22, 2016
Filing Date:
June 17, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MONNARD, Matthieu (Route des Châtaigniers 10, 1868 Collombey, 1868, CH)
International Classes:
F16B43/00; A43B3/10; A43B3/12
Foreign References:
US20110314694A12011-12-29
US4997328A1991-03-05
AU2013100142A42013-03-07
US20120278998A12012-11-08
AU2013100142A42013-03-07
US20080086825A12008-04-17
Download PDF:
Claims:
Revendications

1 . Objet (8) servant à la réparation de sandales de type tong (1 ), caractérisé par le fait qu'il est plat et réalisé à partir d'une feuille d'un unique matériau (de préférence une matière plastique), constitué d'un support (9) dont la forme facilite son transport dans un porte-monnaie (de préférence le format carte de crédit) et à l'intérieur duquel se trouve au moins une pièce (1 1 ) en forme de rondelle fendue réalisée en découpant sa forme dans le support et conçue spécialement pour se détacher du support par rupture de liaisons entre eux (14) (de préférence 2 liaisons de 1 ,5 mm de large disposées l'une en face de l'autre) et se disposer autour de la sangle (5) d'une sandale au niveau de son ancre (7), au-dessous de la semelle (13), élargissant ainsi la superficie de l'ancre pour que celle-ci ne traverse plus le trou (6) de la semelle abîmée de ladite sandale.

2. Objet (8) servant à la réparation de sandales de type tong selon la revendication 1 , caractérisée par le fait que la pièce en forme de rondelle fendue (1 1 ) a un diamètre intérieur (15) (de préférence 7mm) assez grand pour que la pièce (1 1 ) passe autour d'une sangle (5) de sandale, au-dessous de la semelle (13), sans pour autant passer au travers de son ancre (7), un diamètre extérieur (16) (de préférence 25mm) assez grand pour qu'elle ne puisse pas passer à travers le trou (6) de la semelle, une fente (17) reliant le diamètre intérieur (15) au diamètre extérieur (16) permettant à la pièce d'être disposée autour de la sangle de la sandale (13), et une souplesse (obtenue grâce à l'alliance de l'épaisseur, de la forme et des propriétés mécaniques de la matière utilisée) suffisamment flexible pour que la rondelle fendue (1 1 ) se déforme pour être disposée autour de la sangle de la sandale (13) puis prenne une forme de cône (18) pour limiter la gêne ressentie par la personne lorsqu'elle marche avec une sandale réparée (13), et soit suffisamment rigide pour assurer sa fonction de soutien.

3. Objet (8) servant à la réparation de sandales selon la revendication 1 , caractérisé en ce qu'il peut être réalisé à partir d'une carte en PVC au format ID-1 85,60 χ 53,98mm de 0,76mm d'épaisseur.

4. Objet servant à la réparation de sandales selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le support en forme de carte (9) peut se présenter sous d'autres formes que la forme rectangulaire (19) et la pièce en forme de rondelle fendue (1 1 ) peut se présenter sous d'autres formes que la forme circulaire (20).

Pièce (1 1 ) en forme de rondelle fendue servant à réparer une sandale de type tong (1 ), caractérisée par le fait qu'elle est plate et réalisée à partir d'une feuille d'un unique matériau (de préférence une matière plastique).

Pièce (1 1 ) en forme de rondelle fendue selon la revendication 5, caractérisée par le fait qu'elle a un diamètre intérieur (15) (de préférence 7mm) assez grand pour que la pièce (1 1 ) passe autour d'une sangle (5) de sandale, au-dessous de la semelle (13), sans pour autant passer au travers de son ancre (7), qu'elle a un diamètre extérieur (16) (de préférence 25mm) assez grand pour qu'elle ne puisse pas passer à travers le trou (6) de la semelle, que sa fente (17) reliant le diamètre intérieur au diamètre extérieur permet à la pièce d'être disposée autour de la sangle de la sandale et qu'elle a une souplesse (obtenue grâce à l'alliance de l'épaisseur, de la forme et des propriétés mécaniques de la matière utilisée) suffisamment flexible pour que la rondelle fendue (1 1 ) se déforme pour être disposée autour de la sangle de la sandale (13) puis prenne une forme de cône (18) pour limiter la gêne ressentie par la personne lorsqu'elle marche avec une sandale réparée (13) et soit suffisamment rigide pour assurer sa fonction de soutien.

Pièce (1 1 ) en forme de rondelle fendue selon la revendication 5, caractérisée dans le fait qu'elle peut se présenter sous d'autres formes que la forme circulaire (20).

Fabrication d'un objet (8) servant à la réparation de sandales de type tong (1 ), caractérisée par le fait que le support (9) est obtenu à partir d'une carte en matière plastique au format standard de carte de crédit, à partir duquel est définit par découpe au moins une pièce (1 1 ) détachable (12), en forme de rondelle fendue, spécialement conçue pour se disposer autour de la sangle (5) d'une sandale au niveau de son ancre (7), au-dessous de la semelle (13), élargissant ainsi la superficie de l'ancre pour que celle-ci ne traverse plus le trou (6) de la semelle abîmée de ladite sandale.

Description:
Objet plat à garder sur soi servant à la réparation des sandales de type tong Domaine technique

La présente invention concerne un objet servant à la réparation des sandales de type tong (1 ). Ce type de sandale est caractérisé par une semelle (2) sur laquelle est fixée une bride en « Y >> (3) dont la sangle frontale sépare le gros orteil du reste des orteils du pied. Il est connu que les sandales de type tong, tant génériques que de marques connues {Havaianas, Ipanema, Cariris, etc.) ont le défaut d'usure (4) d'avoir leurs sangles (5) qui se désolidarisent de la semelle lorsque celle-ci se déforme au niveau du trou (6) où passe la sangle et où l'ancre (7) est retenue.

Comme ce problème survient lors d'une marche, la personne se retrouve alors à pieds nus pour la terminer. La présente invention a pour but de proposer une pièce de réparation pratique à garder sur soi pour se dépanner immédiatement au moment où ce problème survient. L'objet (8) est constitué d'un support en forme de carte (9) (dont le format facilite son transport dans un porte-monnaie) à l'intérieur duquel se trouvent une (10) ou plusieurs (8) pièces en forme de rondelle fendue (1 1 ), détachables du support en forme de carte (12) et servant à réparer une sandale (13).

Etat de la technique

Comme moyen de réparation existant, le document US20120278998A1 propose une pièce en mousse de plastique comportant une surface autocollante dont le principe est de coller ladite pièce sur la semelle pour la renforcer et diminuer la grandeur du trou par lequel l'ancre de la sangle passe lors du défaut. Cette solution s'éloigne de la solution proposée et comporte certains inconvénients :

- L'objet n'est pas spécifiquement conçu pour être toujours gardé sur soi.

- Par sa forme « boutonnière >> la mise en œuvre est différente et demande une certaine dextérité du fait que la pièce de réparation comporte une surface autocollante.

- L'objet n'est pas réutilisable.

- Pour ne pas être dégradé, l'objet doit être gardé dans une housse de protection.

Comme autres moyens de réparation, les documents AU2013100142A4 et US2008086825A1 proposent des pièces ayant comme inconvénients de ne pas être plates et non-spécifiquement conçues pour être toujours gardées sur soi, paramètre clef pour offrir une solution immédiate à une défaillance inattendue de la sandale.

Exposé de l'invention

L'invention porte sur un objet plat (8) constitué d'une carte (9) à l'intérieur de laquelle se trouvent dessinées par découpage une ou plusieurs pièces de réparation en forme de rondelle fendue (1 1 ). L'objet se caractérise techniquement dans le fait que :

- La carte (9) a un format lui permettant de se loger facilement dans un porte- monnaie pour en faciliter le transport et la garder toujours sur soi (de préférence le format carte de crédit ID-1 85,60 χ 53,98mm de 0,76mm d'épaisseur).

- La carte (9) sert de support à la pièce en forme de rondelle fendue (1 1 ) pour limiter la perte de celle-ci.

- La carte (9) sert de support à la pièce en forme de rondelle fendue (1 1 ) pour limiter la dégradation de celle-ci lorsque l'objet est constamment gardé sur soi.

- La pièce (1 1 ) est retenue à la carte (9) par plusieurs liaisons (14) crées lors du découpage de la forme de la rondelle fendue. Ces liaisons doivent être suffisamment solides pour retenir la pièce à la carte et suffisamment fragiles pour pouvoir se rompre (par pression ou par pivot) lorsqu'il faut détacher la pièce du support pour l'utiliser (de préférence 2 liaisons de 1 ,5 mm de large disposées l'une en face de l'autre).

- La pièce (1 1 ) est conçue pour se détacher de la carte et se glisser autour de la sangle (5) d'une sandale au niveau de son ancre (7), au-dessous de la semelle. Cela permet d'élargir la superficie de l'ancre pour que celle-ci ne traverse plus la semelle de la sandale (13).

- La découpe du diamètre intérieur (15) de la rondelle doit être assez grande (de préférence 7mm) pour que la pièce (1 1 ) passe autour d'une sangle de sandale (5) sans pour autant passer au travers de son ancre (7).

- La découpe du diamètre extérieur (16) de la rondelle doit être assez grande (de préférence 25mm) pour garantir que la pièce (1 1 ) ne puisse pas passer à travers le trou (6) de la semelle de la sandale.

- La fente (17) rejoint le diamètre intérieur (15) au diamètre extérieur (16) de la rondelle. Son utilité est de pouvoir disposer la pièce (1 1 ) autour de la sangle de la sandale (5). Cependant, sa largeur, inférieure au diamètre de la sangle, doit empêcher que la pièce (1 1 ) ne se détache de la sangle lorsque la pièce est en place (de préférence une fente de 1 ,5 mm dans le sens du rayon de la rondelle). - La souplesse, obtenue par l'alliance de la forme, de l'épaisseur (de préférence 0,76mm) et des propriétés mécaniques du matériau choisi (de préférence une matière plastique) permet à la pièce (1 1 ) de se déformer pour pouvoir se loger autour de la sangle de la sandale (5) et de rester en place autour de cette sangle afin d'assurer le maintien de l'ancre à la semelle (13). Grâce à cette souplesse, la pièce (1 1 ) se déformer légèrement en forme de cône (18), ce qui a pour effet de limiter la gêne ressentie par la personne lorsqu'elle marche avec une sandale réparée.

L'objet est particulièrement destiné à la réparation de sandales de type tong dont la sangle traverse la semelle.

L'objet est plat, facilitant son transport dans un porte-monnaie sans risque de dégradation et offrant la possibilité d'être toujours gardé sur soi.

Lors de son transport dans un porte-monnaie ou une poche, le risque de perte de la pièce en forme de rondelle fendue (à cause de sa petite taille) est éliminé par le fait qu'elle est solidaire de la carte.

La mise en œuvre de la pièce de réparation en forme de rondelle fendue sur la sandale est aisée grâce à sa forme et ses propriétés mécaniques.

De par sa taille et sa forme, l'objet peut facilement être imprimé et servir de support publicitaire.

L'objet peut prendre des formes fantaisistes en changeant les traits de découpe (19,20). Le coût de production est limité du fait que l'objet peut être réalisé à partir d'une feuille en PVC au format carte de crédit.

L'objet peut être réalisé de plusieurs manières (fraisage, poinçonnage, injection de matière).

L'objet peut être réalisé à partir de différents matériaux (matières plastiques, aluminium... ). Liste des dessins

Fig.1 : Sandales de type tong

Fig.2 : Problème

Fig.3 : Objet servant à la réparation de sandales de type tong avec une pièce en forme de rondelle fendue

Fig.4 : Objet servant à la réparation de sandales de type tong avec plusieurs pièces en forme de rondelle fendue

Fig.5 : Pièce en forme de rondelle fendue détachée du support

Fig.6 : Sandale réparée

Fig.7 : Détails de la pièce en forme de rondelle fendue

Fig.8 : Déformation de la pièce en forme de rondelle fendue

Fig.9 : Différents formats de support

Fig.10 : Différentes formes de pièces détachables

Réalisation de l'invention

Une manière avantageuse de réaliser l'objet de réparation est d'obtenir le support (9) à partir d'une carte en PVC de 0,76mm au format standard de carte de crédit ID-1 85,60 x 53,98mm, puis définir la rondelle fendue (1 1 ) d'un diamètre intérieur (15) de 7mm et extérieur (16) de 25mm par fraisage d'un gorge (21 ) de 1 ,5mm, laissant 2 liaisons (14) de 1 ,5mm de large disposées l'une en face de l'autre reliant la rondelle à la carte qui lui sert de support.

Il est aussi possible de créer l'objet par poinçonnage ou injection de plastique dans un moule.