Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PRESERVATIVE FOR A VACCINE COMPOSITION
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/1997/002044
Kind Code:
A1
Abstract:
The use of 3p-chlorophenoxy-1,2-propane-diol as a preservative in a vaccine composition is disclosed.

Inventors:
Fran�on
Alain, Heimendinger
Pierre
Application Number:
PCT/FR1996/001042
Publication Date:
January 23, 1997
Filing Date:
July 04, 1996
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Pasteur, Merieux Serums Vaccins Fran�on ET.
Alain, Heimendinger
Pierre
International Classes:
A61K39/13; (IPC1-7): A61K39/00
Foreign References:
US5391373A1995-02-21
Other References:
H.Y. WHANG ET AL.: "CHLORPHENESIN:AN ANTIGEN-ASSOCIATED IMMUNOSUPPRESSANT", INFECTION AND IMMUNITY, vol. 2, no. 1, July 1970 (1970-07-01), WASHINGTON US, pages 60 - 64, XP000567816
F. M. BERGER ET AL.: "THE EFFECT OF CHLORPHENESIN ON THE IMMUNE RESPONSE.", JOURNAL OF IMMUNOLOGY, vol. 102, no. 4, 1969, BALTIMORE US, pages 1024 - 1031, XP000567814
Download PDF:
Claims:
Revendications
1. Procédé de conservation d'une composition vaccinale, caractérisé en ce qu'il consiste à introduire dans la composition vaccinale du 3pchθφhenoxypropane 1,2 diol.
2. Procédé selon la revendication 1, caractérisé en ce que la quantité introduite de 3pchlθφhenoxypropanel,2 diol est au moins égale à 2 g/l.
3. Procédé selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la quantité de 3pchloφhenoxypropane 1,2 diol est sensiblement égale à 5 g/l.
4. Procédé selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la composition vaccinale comprend une ou plusieurs valences choisies parmi : l'hépatite A, l'hépatite B, la rage, la polio (type 1, type 2, type 3), la grippe, les infections à Haemophilus influenzae type b, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche.
5. Procédé selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il consiste en outre à ajouter du formol.
6. Utilisation de 3pchlθφhenoxypropanel ,2 diol comme conservateur dans une composition vaccinale.
7. Utilisation de 3pchlθφhenoxypropanel,2 diol comme stabilisant dans une composition vaccinale.
8. Utilisation du 3pchloφhenoxypropanel,2 diol selon une des revendications 6 ou 7, caractérisée en ce qu'il est associé à du formol.
Description:
CONSERVATEUR POUR COMPOSITION VACCINALE

La présente mvention est relative au domaine des vaccins. Plus particulièrement l'invention est relative à la conservation des vaccins.

Les vaccins sont des compositions pharmaceutiques destinées à être administrées à l'homme ou à l'animal, par différentes voies et notamment par injection parentérale. Il est donc nécessaire de les maintenir aussi longtemps que possible, dépouvus d'agents microbiens indésirés. A ce titre, les différentes pharmacopées ont fixé des normes que les producteurs de vaccins doivent respecter. Bien qu'un grand nombre de produits soient connus pour leur activité anti-microbienne, peu d'entre eux, cependant, sont utilisés dans les compositions vaccinales administrées par voie parentérale. En effet, les antigènes utilisés dans les compositions vaccinales sont constitués de matériel biologique fragile. Or, un certain nombre de conservateurs, s'ils possèdent bien les qualités anti-microbiennes requises, ne peuvent cependant pas être utilisés dans des vaccins, car ils présentent l'inconvénient de réduire l'activité de certains antigènes. D'autres, tel le mercurothiolate sodique, présentent l'inconvénient d'être fabriqués selon un procédé de production polluant.

L'invention a donc pour but de proposer un nouveau procédé de conservation d'une composition vaccinale permettant de maintenir l'activité des antigènes présents.

Pour atteindre ce but, l'invention a pour objet un procédé de conservation d'une composition vaccinale caractérisé en ce qu'il consiste à introduire dans la composition vaccinale du 3p-chorphenoxypropane-1.2 diol.

L'invention a également pour objet l'utilisation de 3p-chlorphenoxypropane-l. 2 diol comme conservateur dans une composition vaccinale.

On a en effet trouvé que le 3p-chlorphenoxypropane- 1.2 diol, dont l'utilisation comme conservateur dans des formulations cosmétiques était connu, pouvait également être utilisé comme conservateur dans des compositions vaccinales sans affecter l'activité des antigènes présents.

L'invention a également pour objet l'utilisation de 3p-chlorphenoxypropane-l ,2 diol comme stabilisant dans une composition vacinale.

En effet, de façon surprenante, on a trouvé que le 3 p-chlorphenoxypropane-1,2 diol avait en outre tendance à favoriser la stabilité de certaines compositions vaccinales.

La présente invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui va suivre et des exemples illustrant de façon non limitative un certain nombre de modes de réalisation.

Le composé 3p-chlorphenoxypropane-l,2 diol, encore appelé [3-(4-chlorophenoxy)- 1,2-propanediol], ou éther de p-chlorophenyl glycérol peut être obtenu auprès de la Société MERCK CLEVENOT qui le commercialise sous la dénomination Chlorphenesine avec la référence 200 002. Sa formule chimique est la suivante :

C H O H

C H, O -ce

La quantité de 3p-chlorphenoxypropane-l,2 diol qu'il convient d'ajouter à la composition vaccinale est selon l'invention d'au moins 2 g/l. de préférence au moins 3 g/l. au moins 4 g/l. et de préférence sensiblement égale à 5 g/l.

Selon un mode particulier de réalisation, les compositions vaccinales de l'invention comprennent également du formol qui peut être un résidu du procédé d'obtention de l'un au moins des antigènes de la composition, ou qui peut être rajouté spécifiquement pour ses propriétés antimicrobiennes propres. Les quantités de formol présentes dans la composition sont par exemple de l'ordre de 25 m g/l. Dans ce cas, il est possible de réduire la quantité de 3p-chlorphenoxypropane-1.2 diol utilisé.

II est également possible d'ajouter aux compositions vaccinales contenant du 3p-chlorphenoxypropane-l,2 diol, du chlorure de sodium, à 4%o par exemple.

Les compositions vaccinales peuvent comprendre toutes sortes d'antigènes, qu'ils soient seuls ou en combinaison. Il peut notamment s'agir d'antigènes viraux. On peut citer, sans que la liste soit exhaustive, les antigènes de l'hépatite B, de l'hépatite A, de la rage, de la polio (type 1 , type 2, type 3), de la diphtérie, du tétanos, de la

j -

coqueluche, de la grippe, des infections à Haemophilus influenzae type b, de la typhoïde, de la rougeole, de la rubéole, des oreillons, de la varicelle, du zona, de la fièvre jaune, de la Dengue, de l'encéphalite japonaise, de la maladie de Lyme, ou encore des infections à pneumocoques.

Le conservateur utilisé selon l'invention présente l'avantage d'être complètement inerte ; il ne s'adsorbe ni sur les plastiques, ni sur le verre et n'entraîne aucune variation de pH de la composition vaccinale, ce qui est un avantage car une baisse de pH, par exemple, peut entraîner une réduction de l'activité de certains antigènes.

La manière dont le 3p-chlorphenoxypropane-l,2 diol est introduit dans la composition vaccinale, ainsi que le moment de son incoφoration, ne sont pas déterminants au regard de l'invention. Il est possible de partir d'une solution alcoolique relativement concentrée en 3p-chlorphenoxypropane-l,2 diol que l'on dilue dans la composition vaccinale jusqu'à obtention de la concentration finale désirée.

Selon un mode particulier de l'invention, le 3p-chlθφhenoxypropane-l,2 diol est présent dans un solvant de reconstitution sous forme liquide d'une composition vaccinale qui se présente au moins partiellement sous forme lyophilisée.

Ainsi, dans le cas de vaccins multi-doses par exemple, la composition vaccinale reconstituée peut être conservée dans de bonnes conditions jusqu'à son utilisation complète.

Le solvant peut être un liquide dont la seule fonction est la reprise du lyophilisât ou être lui-même une composition vaccinale liquide qui est. en outre, avant son administration, utilisée pour dissoudre au moins une valence vaccinale supplémentaire présente sous forme lyophilisée.

L'activité anti-microbienne du conservateur selon l'invention est testée en solution aqueuse, afin de déterminer les concentrations minimales inhibitrices, bactéricides et fongicides selon la méthode décrite au chapitre "Evaluation de l'Activité Antimicrobienne des antibiotiques in vitro" de l'ouvrage "Bactériologie Médicale", Léon Le MINOR, Michel VERON. FLAMMARION. On obtient pour chaque germe les résultats suivants en pourcentage (m/v) :

On teste l'activité antimicrobienne d'une solution aqueuse contenant 0,5 % de 3p- chlθφhenoxypropane-1,2 diol, 0.4 % de NaCI et du tampon phosphate 20 mmolaire. selon les normes de la Pharmacopée Européenne (EP VIII.14.-1 ).

Les résultats obtenus pour chaque germe testé sont indiqués dans le tableau ci- dessous. Ces résultats sont exprimés en termes de réduction logarithmique décimale moyenne du nombre de microorganismes par rapport à un témoin peptone à l'instant T.

Augmentation infime, non significative par rapport au témoin peptone à l'instant T.

Ces résultats mettent en évidence une activité antimicrobienne d'une solution contenant 0,5 % de 3 p-chlθφhenoxypropane-1.2 diol lui permettant de répondre au critère A de la Pharmacopée Européenne.

Exemple 1

On fabrique une composition vaccinale comprenant une dose vaccinante de chacune des souches suivantes du virus de la grippe : A/Shangdong, A/Texas, B/Panama. Les éléments de la composition vaccinale sont les mêmes que ceux utilisés dans le vaccin VAXIGRIP™ commercialisé par PASTEUR MERIEUX Sérums et Vaccins, à l'exception du mercurothiolate sodique qui est remplacé par le conservateur selon l'invention. La composition ainsi obtenue comporte également 25 μg/ml de formol qui est un résidu du procédé de fabrication des antigènes du virus de la grippe. On teste la stabilité de la composition vaccinale obtenue comparativement avec un conservateur selon l'invention et sans conservateur.

La stabilité de la composition vaccinale est appréciée en dosant la perte d'activité au cours du temps d'une composition maintenue à 37°C ou à 5°C. Le dosage de l'activité est effectué par immuno-diffusion radiale. Les résultats obtenus, résumés dans le tableau ci-après, sont exprimés en pourcentage d'activité par rapport au temps 0.

Les résultats obtenus montrent que le conservateur utilisé selon l'invention favorise en plus la stabilité de certains des antigènes présents dans la composition vaccinale par rapport à une composition vaccinale dépourvu de conservateur.

Exemple 2

On réalise des compositions vaccinales comprenant 1 dose vaccinante de chacune des 3 souches du virus de la poliomyélite (type 1 , 2 et 3). de même que dans le vaccin polio inactivé commercialisé par la Société PASTEUR MERIEUX Sérums et

Vaccins ; le conservateur habituel 2 phenoxyéthanol est toutefois remplacé par du 3p- chloφhenoxypropane-1,2 diol à différentes concentrations. Les compositions vaccinales ainsi obtenues contenant également 25 μg/ml de formol qui constitue un résidu de fabrication, sont testées au moyen d'un test ELISA aux Antigènes D, pour vérifier le maintien de leur activité au cours du temps.

Les résultats obtenus pour chaque type sont indiqués dans le tableau ci-dessous ; ils sont exprimés de la même façon qu'à l'exemple 1 en pourcentage d'activité.

Etant donné la précision des titrages, les résultats obtenus permettent de considérer que l'ajout du conservateur selon l'invention ne modifie pas globalement la stabilité de la composition vaccinale.

Exemple 3

On prépare une composition vaccinale comportant l'antigène de surface de l'hépatite B, obtenu par recombinaison génétique et exprimé dans des cellules eucaryotes (levures ou cellules de mammifères) dont la composition est semblable à celle du vaccin Recombivax™ commercialisé par la Société MERCK, à l'exception du mercurothiolate sodique qui est remplacé par du 3p-chloφhenoxypropane-l ,2 diol associé ou non à du formol. On teste l'activité de la composition vaccinale obtenue, grâce à un dosage des antigènes Hbs au moyen d'un kit commercialisé par la Société ABBOTT.

Les résultats obtenus sont indiqués ci-après en pourcentage d'activité.

Les résultats obtenus montrent que le conservateur selon l'invention ne modifie pas substantiellement l'activité de la composition vaccinale obtenue.

Exemple 4

On prépare une composition vaccinale comprenant 1 dose vaccinante de vaccin rabique contenant du virus obtenu sur culture cellulaire, inactivé et purifié, présenté sous forme d'un lyophilisât destiné à être repris extemporanément par un solvant.

Le solvant constitué selon l'art antérieur par une solution aqueuse de NaCI à 0,4 % comporte, selon l'invention, du 3p-chlθφhenoxypropane-l,2 diol à une concentration de 0,4 %. On teste, de façon comparative, la stabilité de la composition vaccinale obtenue par reprise du lyophilisât avec un solvant contenant un conservateur selon l'invention, avec un solvant selon l'art antérieur (c'est-à-dire comportant uniquement du NaCI) et avec de l'eau, après stockage dans différentes conditions.

Les dosages sont effectués par immuno-diffusion radiale (SRD) ; les résultats indiqués dans le tableau ci-après sont exprimés en différence de titre SRD par rapport à un échantillon stocké à - 20°C et dont le lyophilisât est repris extemporanément.

Les résultats obtenus montrent la compatibilité du conservateur selon l'invention avec le vaccin rabique et confirment la possibilité d'utiliser le 3p-chlθφhenoxypropane- 1,2 diol comme conservateur non pas directement dans la composition vaccinale liquide, mais également dans le solvant de reprise du vaccin lyophilisé.

Exemple 5

On prépare une composition vaccinale comprenant par dose de 0,5 ml une dose vaccinante de vaccin rabique inactivé, présenté sous forme d'un lyophilisât destiné à être repris par un solvant.

Le solvant est constitué par une solution aqueuse 20 mmolaire en phosphates et comprenant du NaCI à 0,4 % et du 3p-chloφhenoxypropane- 1 ,2 diol à 0,5 %. Le pH du solvant est 7,2.

On vérifie le maintien de l'immunogénicité de la composition vaccinale même si elle n'est pas utilisée immédiatement après la reprise du lyophilisât, lors d'un test NIH qui consiste notamment à immuniser des souris avec la composition vaccinale à tester et à les challenger ensuite avec du virus de la rage. Un tel test est décrit notamment dans la Pharmacopée Européenne 2ème édition 1983, Monographie N° 216.

Les résultats obtenus, exprimés en Ul/ml sont considérés staisfaisants s'ils sont supérieurs à 2,5 Ul/ml.

L'immunisation des souris est réalisée avec des compositions vaccinales dont la reprise du lyophilisât a été effectuée extemporanément (T=0) ou ayant été maintenues 7 jours à 5°C après la reprise du lyophilisât ou encore 48 heures à 25°C. Les résultats obtenus sont les suivants :

Immunisation à T=0 3.65 Ul/ml

Immunisation après maintien 7 jours à 5°C 3, 16 Ul/ml du lyophilisât repris par le solvant

Immunisation après maintien 48 h à 25°C 4,10 Ul/ml du lyophilisât repris par le solvant

Un test identique a été réalisé avec une composition vaccinale dépourvue de 3p- chloφhenoxypropane-1,2 diol ; les résultats obtenus sont équivalents.

Les résultats obtenus montrent le maintien de l'immunogénicité de la composition vaccinale ; il n'y a donc pas d'effet immunosuppresseur exprimé du 3p- chloφhenoxypropane- 1 ,2 diol, ni de dégradation de l'antigène viral en présence du conservateur selon l'invention.

Exemple 6

On fabrique une composition vaccinale hexavalente comprenant

- 1 dose vaccinante d'antigène Hbs (Hépatite B) adsorbé sur hydroxyde d'aluminium

- 1 dose vaccinante de vaccin polio (types 1, 2 et 3)

- 1 dose vaccinante de vaccin diphtérique

- 1 dose vaccinante de vaccin tétanique

- 1 dose vaccinante de vaccin coqueluche acellulaire

- 1 dose vaccinante de PRP-T (Antigène de Haemophilus influenzae type b)

On ajoute à cette composition vaccinale du 3p-chlθφhenoxypropane-l,2 diol à différentes concentrations : 0,125 % ; 0.25 % et 0.5 %. On teste la compatibilité du conservateur utilisé pour chaque concentration vis-à-vis de chacune des valences vaccinales de la composition. Les tests relatifs au maintien de l'activité des valences hépatite B et polio sont effectués selon les méthodes décrites aux exemples 2 et 3.

Les résultats obtenus sont les suivants :

L'activité des valences diphtérie, tétanos, coqueluche et PRP-T, a été testée in-vivo avec une composition vaccinale contenant 0,5 % de 3p-chlθφhenoxypropane-l,2 diol, ayant été maintenue 6 semaines à 5°C avant d'être testée. L'immunisation des animaux a conduit au verdict : "conforme" pour chacune des valences testées.

Ces résultats démontrent une bonne compatibilité du conservateur selon l'invention vis-à-vis de chacun des antigènes testés, même lorsqu'ils sont associés dans une composition vaccinale plurivalente, ainsi que le maintien de leur immunogénicité.

Exemple 7

Afin de vérifier la non-dégradation du conservateur selon l'invention, on réalise des compositions vaccinales identiques à celles de l'exemple 2. On dose par HPLC la quantité de 3p-chlθφhenoxypropane-l,2 diol présente dans chaque composition après stockage dans différentes conditions de durée et de température. Les résultats obtenus sont les suivants :

Les résultats obtenus montrent qu'il n'y a pas de dégradation sensible au cours du temps du conservateur utilisé selon la présente invention. Cette non-dégradation a pour conséquence l'avantage que le conservateur selon l'invention n'entraîne pas de variation de pH qui pourrait se traduire par une diminution de l'activité de certains antigènes.