Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
RADIATOR VALVE ADAPTER
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/182569
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an adapter (100) for a radiator and comprises: - a body (104) having an opening (152), - a slider (102) having an opening (150) and a coaxial nut having a longitudinal axis (10), and mounted to move in translation on the body (104) parallel to the longitudinal axis (10) between a near position in which the slider (102) approaches the valve and a remote position in which the slider (102) moves away from the valve, - two parallel bars arranged on either side of the longitudinal axis (10), - a return element which constrains the slider (102) in the remote position, and - a screw (108) with a central bore and which screws into the nut, said body (104) having, for the end of each bar, a guiding means ensuring a movement of said bar perpendicular to the longitudinal axis (10), said slider (102) having, for each bar, two opposing parallel slots, each in a clamping plane parallel to the longitudinal axis (10), the two slots which are arranged in the same clamping plane are disposed as a V in which the tip is orientated towards the openings (150, 152), and the spaced ends are orientated on the opposite side.

More Like This:
Inventors:
CHOTARD, Maxence (C/O EISOX R&D, 8 rue André le Notre, ANGERS, 49000, FR)
Application Number:
EP2017/059396
Publication Date:
October 26, 2017
Filing Date:
April 20, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
EISOX R&D (8 rue André le Notre, ANGERS, 49000, FR)
International Classes:
F16K35/02; F16K31/00; F16L21/00; F24D19/10
Domestic Patent References:
WO2014017935A12014-01-30
Foreign References:
DE202009016394U12010-03-11
DE29702364U11997-04-03
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
CALVEZ, Olivia (CABINET LE GUEN MAILLET, 5 Place NewquayB.P, 35802 DINARD Cedex, 35802, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1) Adaptateur (100, 1000) pour un radiateur présentant un robinet (50), ledit adaptateur (100, 1000) présentant un axe longitudinal (10) et comportant :

- un corps (104, 1004) présentant une ouverture (152),

- un coulisseau (102, 1002) présentant une ouverture (150) et monté mobile en translation sur le corps (104, 1004) parallèlement à l'axe longitudinal (10) entre une position proche où le coulisseau (102, 1002) se rapproche de l'ouverture (152) du corps (104, 1004) et une position éloignée où le coulisseau (102, 1002) s'éloigne de l'ouverture (152) du corps (104, 1004),

- deux barres (106a-b) parallèles et disposées de part et d'autre de l'axe longitudinal (10),

- un élément de rappel (402) qui contraint le coulisseau (102, 1002) en position éloignée, et

- un écrou (110, 1110) coaxial avec l'axe longitudinal (10) solidaire soit du corps (1004) ou du coulisseau (102), et

- une vis (108) avec un alésage central (114) et qui se visse dans l'écrou (110), l'adaptateur (100, 1000) comportant également, des moyens combinés de déplacement qui sont répartis entre le coulisseau (102, 1002) et le corps (104, 1004), et qui comprennent, pour l'extrémité de chaque barre (106a-b), un premier moyen qui assure un déplacement de l'extrémité perpendiculairement à l'axe longitudinal (10), et, pour chaque barre (106a-b), un deuxième moyen qui assure un déplacement en biais de la barre (106a-b), où les deux biais sont orientés en V avec la pointe orientée vers les ouvertures (150, 152) et les extrémités écartées orientées du côté opposé.

2) Adaptateur (100, 1000) selon la revendication 1, caractérisé en ce que chaque premier moyen est agencé dans le corps (104) et prend la forme d'une rainure (602) dans laquelle l'extrémité de ladite barre (106a-b) glisse, et en ce que chaque deuxième moyen est agencé dans le coulisseau (102) et prend la forme d'une fente (112a-b), où pour chaque barre (106a-b), les deux fentes (112a-b) sont en vis-à-vis et parallèles, chacune dans un plan de serrage parallèle à l'axe longitudinal (10), les deux fentes (112a-b) qui sont disposées dans un même plan de serrage sont disposées en V où la pointe est orientée vers les ouvertures (150, 152), et les extrémités écartées sont orientées du côté opposé. 3) Adaptateur (1000) selon la revendication 1, caractérisé en ce que chaque premier moyen est agencé dans le coulisseau (1002) et prend la forme d'une fente (812a-b) que l'extrémité de la barre (106a-b) traverse et dans laquelle elle glisse, et en ce que chaque deuxième moyen est agencé dans le corps (1004) et prend la forme d'une rainure (813a-b), où pour chaque barre (106a-b), les deux rainures (813a-b) sont en vis-à-vis et parallèles, chacune dans un plan de serrage parallèle à l'axe longitudinal (10), les deux rainures (813a-b) qui sont disposées dans un même plan de serrage sont disposées en V où la pointe est orientée vers les ouvertures (150, 152), et les extrémités écartées sont orientées du côté opposé.

4) Adaptateur (100) selon l'une des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que l'écrou (110) est solidaire du coulisseau (102).

5) Adaptateur (1000) selon l'une des revendications 1 ou 3, caractérisé en ce que l'écrou (1110) est solidaire du corps (1002).

6) Adaptateur (100, 1000) selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que le coulisseau (102, 1002) présente deux bavettes (116a-b) souples, symétriques et fixées de part et d'autre de l'ouverture (150).

7) Adaptateur (100, 1000) selon l'une des revendications 1 à 6, caractérisé en ce qu'il comporte une tige complémentaire (120) logée dans l'alésage central (114) et qui est montée mobile en translation dans l'alésage central (114) parallèlement à l'axe longitudinal (10).

Description:
ADAPTATEUR POUR UN ROBINET DE RADIATEUR

La présente invention concerne un adaptateur pour radiateur à eau, en particulier un adaptateur qui se fixe sur le corps du robinet thermostatique dudit radiateur et permet la mise en place d'une tête thermostatique.

Le chauffage d'une pièce d'un bâtiment peut être réalisé à l'aide d'une chaudière qui assure le chauffage de l'eau et d'un radiateur à eau chaude dans lequel circule l'eau chaude fournie par la chaudière.

Un radiateur à eau chaude comporte classiquement un corps creux alimenté par une canalisation d'entrée par laquelle l'eau chaude arrive dans le corps creux et une canalisation de sortie par laquelle l'eau s'évacue du corps creux.

Le radiateur présente également, entre la canalisation d'entrée et le corps creux, un robinet qui présente une écluse et un clapet monté mobile entre une position ouverte qui dégage l'écluse pour laisser l'eau passer et une position fermée qui obture l'écluse pour bloquer le passage de l'eau.

Le clapet est monté sur un ressort de rappel qui le contraint en position ouverte.

Le clapet se prolonge à l'extérieur du robinet par un pointeau.

Pour régler le flux d'eau chaude traversant le corps creux, le radiateur à eau chaude présente un thermostat réglable manuellement qui est fixé sur le robinet et qui présente une molette et un poussoir qui est configuré pour pousser sur le pointeau. Ainsi, en fonction du réglage de la molette, le poussoir va se déplacer parallèlement à l'axe du pointeau, ce qui va permettre un déplacement du pointeau et donc du clapet.

Un problème de ce genre d'installation réside dans le fait qu'il existe de nombreux types de robinets que ce soit en forme ou en diamètre, et il est alors nécessaire de prévoir une tête thermostatique pour chaque type de robinet (ou un jeu de bagues d'adaptation).

Un objet de la présente invention est de proposer un adaptateur pour un radiateur à eau qui puisse se fixer sur tous les types de robinets afin de pouvoir monter une tête thermostatique standard sur l'adaptateur.

A cet effet, est proposé un adaptateur pour un radiateur présentant un robinet, ledit adaptateur présentant un axe longitudinal et comportant :

- un corps présentant une ouverture,

- un coulisseau présentant une ouverture et monté mobile en translation sur le corps parallèlement à l'axe longitudinal entre une position proche où le coulisseau se rapproche de l'ouverture du corps et une position éloignée où le coulisseau s'éloigne de l'ouverture du corps,

- deux barres parallèles et disposées de part et d'autre de l'axe longitudinal,

- un élément de rappel qui contraint le coulisseau en position éloignée, et - un écrou coaxial avec l'axe longitudinal solidaire soit du corps ou du coulisseau, et

- une vis avec un alésage central et qui se visse dans F écrou,

l'adaptateur comportant également des moyens combinés de déplacement qui sont répartis entre le coulisseau et le corps, et qui comprennent, pour l'extrémité de chaque barre, un premier moyen qui assure un déplacement de l'extrémité perpendiculairement à l'axe longitudinal, et, pour chaque barre, un deuxième moyen qui assure un déplacement en biais de la barre, où les deux biais sont orientés en V avec la pointe orientée vers les ouvertures et les extrémités écartées orientées du côté opposé.

Selon une variante, chaque premier moyen est agencé dans le corps et prend la forme d'une rainure dans laquelle l'extrémité de ladite barre glisse, et chaque deuxième moyen est agencé dans le coulisseau et prend la forme d'une fente, où pour chaque barre, les deux fentes sont en vis-à-vis et parallèles, chacune dans un plan de serrage parallèle à l'axe longitudinal, les deux fentes qui sont disposées dans un même plan de serrage sont disposées en V où la pointe est orientée vers les ouvertures, et les extrémités écartées sont orientées du côté opposé.

Selon une autre variante, chaque premier moyen est agencé dans le coulisseau et prend la forme d'une fente que l'extrémité de la barre traverse et dans laquelle elle glisse, et chaque deuxième moyen est agencé dans le corps et prend la forme d'une rainure, où pour chaque barre, les deux rainures sont en vis-à-vis et parallèles, chacune dans un plan de serrage parallèle à l'axe longitudinal, les deux rainures qui sont disposées dans un même plan de serrage sont disposées en V où la pointe est orientée vers les ouvertures, et les extrémités écartées sont orientées du côté opposé.

Selon un mode de réalisation particulier, l'écrou est solidaire du coulisseau. Selon un autre mode de réalisation particulier, l'écrou est solidaire du corps.

Avantageusement, le coulisseau présente deux bavettes souples, symétriques et fixées de part et d'autre de l'ouverture. Avantageusement, l'adaptateur comporte une tige complémentaire logée dans l'alésage central et qui est montée mobile en translation dans l'alésage central parallèlement à l'axe longitudinal.

Les caractéristiques de l'invention mentionnées ci-dessus, ainsi que d'autres, apparaîtront plus clairement à la lecture de la description suivante d'un exemple de réalisation, ladite description étant faite en relation avec les dessins joints, parmi lesquels :

la Fig. 1 montre une vue en perspective d'un adaptateur selon un premier mode de réalisation de l'invention,

la Fig. 2 montre une coupe par un premier plan axial de l'adaptateur de la Fig. 1 monté sur un robinet,

la Fig. 3 montre la vue en coupe de la Fig. 2 sans le robinet,

la Fig. 4 montre une coupe par un deuxième plan axial perpendiculaire au premier plan axial de l'adaptateur de la Fig. 1,

la Fig. 5 montre une vue en perspective du coulisseau de l'adaptateur selon le premier mode de réalisation,

la Fig. 6 montre une vue en perspective du corps de l'adaptateur selon le premier mode de réalisation,

la Fig. 7 montre une vue en coupe par un plan axial du corps de la Fig. 6, la Fig. 8 montre une coupe similaire à celle de la Fig. 2 par un adaptateur selon un deuxième mode de réalisation de l'invention,

la Fig. 9 montre une vue en perspective d'un coulisseau de l'adaptateur selon le deuxième mode de réalisation, et

la Fig. 10 montre une vue en perspective d'un corps de l'adaptateur selon le deuxième mode de réalisation.

La Fig. 1 montre un adaptateur 100 selon un premier mode de réalisation de l'invention et la Fig. 2 montre l'adaptateur 100 en coupe et monté sur un robinet 50 d'un radiateur à eau. La Fig. 3 est identique à la Fig. 2 sans le robinet 50 et la Fig. 4 montre l'adaptateur 100 selon un plan de coupe perpendiculaire au plan de coupe de la Fig. 2. Le robinet 50 présente classiquement un corps 52 et un pointeau 54. Le corps 52 du robinet 50 présente un bourrelet 56 qui peut être un filetage ou une collerette et qui est en saillie sur la surface extérieure du corps 52.

L'adaptateur 100 présente un axe longitudinal 10 qui coïncide, après la mise en place de l'adaptateur 100, avec l'axe du pointeau 54 et il comporte : - un corps 104 présentant une ouverture 152,

- un coulisseau 102 présentant une ouverture 150 et un écrou 1 10 coaxiaux avec l'axe longitudinal 10, et monté mobile en translation sur le corps 104 parallèlement à l'axe longitudinal 10 entre une position proche (ici vers le bas) où le coulisseau 102 se rapproche du robinet 50 et une position éloignée (ici vers le haut) où le coulisseau 102 s'éloigne du robinet 50,

- deux barres 106a-b parallèles,

- un élément de rappel (402, Fig. 4) qui contraint le coulisseau 102 en position éloignée, et

- une vis 108 avec un alésage central 114 et qui se visse dans l'écrou 110.

Les ouvertures 150 et 152 permettent l'introduction du robinet 50. L'écrou 110 est disposé à l'opposé par rapport à l'ouverture 152.

Comme le montrent les Figs. 1 à 4, la position proche correspond à une position où le coulisseau 102 se rapproche de l'ouverture 152 du corps 104 et la position éloignée correspond à une position où le coulisseau 102 s'éloigne de l'ouverture 152 du corps 104.

Les barres 106a-b sont disposées de part et d'autre de l'axe longitudinal 10 et de manière à venir de part et d'autre du robinet 50 et sous le bourrelet 56 comme cela est expliqué ci-dessous. Le plan passant par les axes des deux barres 106a-b est un plan perpendiculaire à l'axe longitudinal 10.

Le coulisseau 102 est ici monté à l'intérieur du corps 104 qui prend ici la forme d'une coque.

La Fig. 5 montre le coulisseau 102. Les Figs. 6 et 7 montrent le corps 104.

L'extrémité de chaque barre 106a-b est montée dans le corps 104 de manière à être mobile en translation par rapport audit corps 104 selon une direction de translation 60 inscrite dans un plan de translation perpendiculaire à l'axe longitudinal 10. La translation de chaque barre 106a-b permet, selon le sens, d'écarter ou de resserrer les barres 106a-b. A cette fin le corps 104 présente, pour l'extrémité de chaque barre 106a-b, un moyen de guidage assurant un déplacement de ladite barre 106a-b perpendiculairement à l'axe longitudinal 10. Ici, chaque moyen de guidage prend la forme d'une rainure (602, Fig. 6) parallèle au plan de translation et dans laquelle l'extrémité de ladite barre 106a-b glisse.

Chaque barre 106a-b traverse également deux fentes 112a-b du coulisseau 102 qui sont en vis-à-vis. Les deux fentes 112a-b associées à la même barre 106a-b sont parallèles et chacune est inscrite dans un plan de serrage parallèle à l'axe longitudinal 10 et les deux plans de serrage sont disposés de part et d'autre de l'axe longitudinal 10. Deux des fentes 112a-b associées à des barres 106a-b différentes sont disposées dans un des plans de serrage et les deux autres fentes 112a-b sont disposées dans l'autre plan de serrage. Les deux fentes 112a-b qui sont disposées dans un même plan de serrage sont disposées en V où la pointe est orientée vers les ouvertures 150 et 152 (ici vers le bas), c'est-à-dire vers le robinet 50 avant son introduction, et les extrémités écartées sont orientées du côté opposé (ici vers le haut). La disposition en V permet de créer un phénomène de coin qui sert le robinet 50.

La mise en place de l'adaptateur 100 consiste à introduire le pointeau 54 et le corps 52 du robinet 50 par les ouvertures 150 et 152. Une pression sur la vis 108 tend à déplacer le coulisseau 102 vers le robinet 50 et les barres 106a-b s'écartent sous l'effet combiné des rainures 602 qui restent globalement immobiles et des fentes 112a-b qui s'enfoncent, ce qui tend à écarter les barres 106a-b du fait que les extrémités des fentes 112a-b s'enfoncent. Le corps 104 tend à s'enfoncer en même temps.

Lorsque les barres 106a-b sont passées au-delà du bourrelet 56, le relâchement de la vis 108 permet le serrage des barres 106a-b à l'arrière du bourrelet 56 sous l'effet combiné de l'élément de rappel 402 qui tend à repousser le coulisseau 102, et des barres 106a-b qui se resserrent sous l'effet combiné des rainures 602 qui restent globalement immobiles et des fentes 112a-b qui se relèvent.

La fixation définitive de l'adaptateur 100 sur le robinet 50 est alors assurée par le vissage de la vis 108 qui s'enfonce et vient appuyer contre le corps 52 du robinet 50 tout en assurant l'accès au pointeau 54 par l'alésage central 114.

II est alors possible de fixer une tête thermostatique sur la vis 108, il suffit pour cela que la tête thermostatique présente un trou taraudé compatible avec la vis 108.

Un tel adaptateur 100 permet donc de s'affranchir des caractéristiques du robinet 50 pour fixer la tête thermostatique.

La tête thermostatique présente une tige qui pénètre la partie haute de l'alésage central 114. Pour venir appuyer contre le pointeau 54, l'adaptateur 100 comporte une tige complémentaire 120 logée dans l'alésage central 114 et qui est montée mobile en translation dans l'alésage central 114 parallèlement à l'axe longitudinal 10. La tige complémentaire 120 vient ainsi appuyer contre le pointeau 54 sous l'action de la tige de la tête thermostatique. La forme du corps 104 et la forme du coulisseau 102 sont adaptées de manière à épouser la forme des canalisations sur lesquelles le robinet 50 est fixé. A cette fin, le corps 104 et le coulisseau 102 présentent du côté de leurs ouvertures 150, 152 globalement une forme de fer à cheval.

L'élément de rappel 402 est ici un ressort de compression qui est logé dans un logement 604 du corps 104 entre un fond 406 solidaire du corps 104 et une butée 408 du coulisseau 102, mais il pourrait prendre une autre forme comme par exemple un élément élastique qui contraint le coulisseau 102 en position éloignée.

Pour éviter la séparation du corps 104 et du coulisseau 102 sous l'action de l'élément de rappel 402, l'adaptateur 100 présente des moyens de verrouillage. Les moyens de verrouillage prennent ici la forme de quatre languettes 410 du coulisseau 102, les languettes 410 venant buter sous les bords de la rainure 602 du corps 104 sous l'action de l'élément de rappel 402.

Le coulisseau 102 présente deux bavettes 116a-b symétriques, qui sont fixées de part et d'autre de l'ouverture 150. Les bavettes 116a-b sont souples et permettent de centrer l'adaptateur 100 par rapport au robinet 50 lors de sa mise en place. Chaque bavette 116a-b prend la forme d'une plaque fixée au coulisseau 102 dans un plan perpendiculaire à l'axe longitudinal 10.

Les Fig. 8 à 10 montrent un deuxième mode de réalisation de l'invention dans lequel les positions des fentes et des rainures sont inversées entre le corps et le coulisseau et où l'écrou a été transféré du coulisseau sur le corps. La Fig. 9 montre le coulisseau 1002 et la Fig. 10 montre le corps 1004.

La fonction de translation perpendiculairement à l'axe longitudinal est donc maintenant assurée par le corps 1002. Le corps 1002 présente ainsi, pour l'extrémité de chaque barre 106a-b, un moyen de guidage assurant un déplacement en translation de la barre 106a-b perpendiculairement à l'axe longitudinal 10 selon la direction de translation 60. Chaque moyen de guidage prend la forme d'une fente 812a-b que l'extrémité de la barre 106a-b traverse et dans laquelle elle glisse.

La fonction de serrage, assurée précédemment par les fentes 112a-b du coulisseau 102, est maintenant assurée par des rainures 813a-b du corps 1004. La position et la forme des rainures 813a-b sont similaires à celles des fentes 112a-b précédemment décrites. C'est-à-dire que les deux rainures 813a-b associées à la même barre 106a-b sont parallèles et chacune est inscrite dans un plan de serrage parallèle à l'axe longitudinal 10 et les deux plans de serrage sont disposés de part et d'autre de l'axe longitudinal 10. Deux des rainures 813a-b associées à des barres 106a-b différentes sont disposées dans un des plans de serrage et les deux autres rainures 813a-b sont disposées dans l'autre plan de serrage. Les deux rainures 813a-b qui sont disposées dans un même plan de serrage sont disposées en V où la pointe est orientée vers les ouvertures 150 et 152 (ici vers le bas), c'est-à-dire vers le robinet 50 avant son introduction, et les extrémités écartées sont orientées du côté opposé (ici vers le haut). La disposition en V permet de créer un phénomène de coin qui serre le robinet 50.

Pour des facilités de mise en œuvre, les points d'appui 806, 808 de l'élément de rappel 402 ont été inversés entre le corps 1004 et le coulisseau 1002.

Le fonctionnement de l'adaptateur 100 est identique, sauf en ce que lors de la mise en place sur un robinet 50, les barres 106a-b se resserrent sous l'effet combiné des rainures 813a-b qui restent globalement immobiles et des fentes 812a-b qui se relèvent.

Ainsi, d'une manière générale, l'adaptateur 100, 1000 comprend des moyens combinés de déplacement qui sont répartis entre le coulisseau 102, 1002 et le corps 104, 1004, et qui comprennent, pour l'extrémité de chaque barre 106a-b, un premier moyen qui assure un déplacement de l'extrémité perpendiculairement à l'axe longitudinal 10 selon la direction de translation 60, et, pour chaque barre 106a-b, un deuxième moyen qui assure un déplacement en biais de la barre 106a-b, où les deux biais sont orientés en V avec la pointe orientée vers les ouvertures 150, 152 et les extrémités écartées orientées du côté opposé, c'est-à-dire vers la vis 108.

Dans le premier mode de réalisation des Figs. 1 à 7, chaque premier moyen est agencé dans le corps 104 et prend la forme d'une rainure 602 dans laquelle l'extrémité de ladite barre 106a-b glisse, et chaque deuxième moyen est agencé dans le coulisseau 102 et prend la forme d'une fente 112a-b.

Dans le deuxième mode de réalisation des Figs. 8 à 10, chaque premier moyen est agencé dans le coulisseau 1002 et prend la forme d'une fente 812a-b que l'extrémité de la barre 106a-b traverse et dans laquelle elle glisse, et chaque deuxième moyen est agencé dans le corps 1004 et prend la forme d'une rainure 813a-b.

En outre, comme précisé ci-dessus, l'écrou a été transféré du coulisseau sur le corps. A cette fin, le coulisseau 1002 a été raccourci pour s'arrêter sous la vis 108 et le corps 1004 a été resserré pour venir coopérer avec le filetage de la vis 108 à travers l'écrou 1110. La mise en place de l'adaptateur 1000 est similaire à celle de l'adaptateur 100 précédemment décrit sauf en ce que le serrage de la vis 108 déplace le corps 1004 et donc les rainures 813a-b pour déplacer les barres 106a-b le long des fentes 112a-b pour les serrer ou les desserrer.

Les barres 106a-b présentent ici des sections rectangulaires, mais elles pourraient présenter des sections circulaires.

D'une manière générale, l'adaptateur 100, 1000 comprend

- un corps 104, 1004 présentant une ouverture 152,

- un coulisseau 102, 1002 présentant une ouverture 150 coaxiale avec l'axe longitudinal 10 et monté mobile en translation sur le corps 104, 1004 parallèlement à l'axe longitudinal 10 entre une position proche où le coulisseau 102, 1002 se rapproche de l'ouverture 152 du corps 104, 1004 et une position éloignée où le coulisseau 102, 1002 s'éloigne de l'ouverture 152 du corps 104, 1004,

- deux barres 106a-b parallèles et disposées de part et d'autre de l'axe longitudinal 10,

- un élément de rappel 402 qui contraint le coulisseau 102, 1002 en position éloignée, et

- une vis 108 avec un alésage central 114.

L'adaptateur 100, 1000 comprend donc en outre des moyens combinés de déplacement décrits ci-dessus, un écrou 110, 1110 coaxial avec l'axe longitudinal 10 et qui est prévu pour coopérer avec la vis 108 et qui est solidaire soit du corps 1004, soit du coulisseau 102.

Bien sûr quels que soient les modes de réalisation, le coulisseau 102, 1002 peut présenter avantageusement les deux bavettes 116a-b souples décrites ci-dessus, et l'adaptateur 100, 1000 présente la tige complémentaire 120 décrite ci-dessus.