Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
RAPID TRAVERSE TAPPING DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2011/058469
Kind Code:
A1
Abstract:
Tapping device (1) comprising a workpiece support (4) for the workpiece that is to be tapped, running substantially in a horizontal plane in transverse (I-I) and longitudinal (II- II) directions, and comprising a moving head support (5) substantially parallel to the workpiece support (4) for the workpiece that is to be tapped, movable at least in terms of translation in a vertical direction (III-III) with respect to the workpiece support (4) for the workpiece that is to be tapped between a proximal tapping position and a distal clear position. Deformable articulated parallelogram means (7) allow the moving head support (5) to be moved rapidly between its proximal tapping position and its distal clear position.

More Like This:
Inventors:
PECASTAING, Matthieu (207 passage de la Tour, Groisy, F-74570, FR)
Application Number:
IB2010/054806
Publication Date:
May 19, 2011
Filing Date:
October 22, 2010
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PRONIC (170 rue des Techniques, Marignier, F-74970, FR)
PECASTAING, Matthieu (207 passage de la Tour, Groisy, F-74570, FR)
International Classes:
B23G3/00
Foreign References:
EP1819471A2
FR2250599A1
EP0459933A2
SU870052A1
EP1819471A2
Attorney, Agent or Firm:
PONCET, Jean-François (Cabinet Poncet, 7 chemin de TillierB.P 317, Annecy Cedex, F-74008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 - Dispositif de taraudage (1) comprenant :

- au moins une tête de taraudage (2) avec une patronne comprenant un porte- taraud avec des moyens pour recevoir et retenir un taraud (3),

- un support d'article (4) à tarauder, s'étendant sensiblement dans un plan horizontal selon des directions transversale (I-I) et longitudinale (II-II),

- un support mobile de tête (5), sensiblement parallèle au support d'article (4) à tarauder, portant ladite au moins une tête de taraudage (2), déplaçable au moins en translation selon une direction verticale (III-III) par rapport au support d'article (4) à tarauder entre une position proximale de taraudage et une position distale de dégagement,

caractérisé en ce que le support mobile de tête (5) est articulé sur le support d'article (4) à tarauder par des moyens à parallélogramme articulé déformable (7) dont la déformation permet le déplacement du support mobile de tête (5) entre ses positions proximale de taraudage et distale de dégagement.

2 - Dispositif de taraudage (1 ) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que :

- le support mobile de tête (5) est déplaçable en translation selon la direction verticale (III-III) selon un unique mouvement de translation réversible (8),

- lesdits moyens à parallélogramme articulé déformable (7) comprennent au moins une paire de bielles (9a-9b, 9c-9d) s'étendant respectivement entre une extrémité proximale (90a, 90b, 90c, 90d) et une extrémité distale (91a, 91 b, 91c, 91 d) et étant chacune articulée à pivotement sur le support d'article (4) respectivement selon une première (IV-IV) et une seconde (V-V) directions parallèles à la direction longitudinale (II-II),

- lesdits moyens à parallélogramme déformable (7) comprennent une traverse (10), s'étendant selon la direction transversale (I-I) et reliant les extrémités distales (91a, 91 b, 91 c, 91 d) des bielles (9a, 9b, 9c, 9d),

- la traverse (10) est en liaison glissière avec le support mobile de tête (5) selon la direction transversale (I-I).

3 - Dispositif de taraudage (1 ) selon l'une des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que :

- le porte-taraud est entraîné en rotation dans la patronne par le mouvement de translation verticale (12) d'une presse à semelle supérieure mobile (13) déplaçable entre une position haute et une position basse,

- les moyens à parallélogramme articulé déformable (7) sont déformés par le mouvement de translation verticale (12) de la semelle supérieure mobile (13) pour déplacer le support mobile de tête (5) depuis sa position distale de dégagement vers sa position proximale de taraudage.

4 - Dispositif de taraudage (1 ) selon la revendication 3, caractérisé en ce que le support mobile de tête (5) est rappelé depuis sa position proximale de taraudage vers sa position distale de dégagement par des moyens de rappel élastiques (14).

5 - Dispositif de taraudage (1 ) selon la revendication 3, caractérisé en ce que les moyens à parallélogramme articulé déformable (7) sont en outre déformés par le mouvement de translation verticale de la semelle supérieure mobile (13) pour déplacer le support mobile de tête (5) depuis sa position proximale de taraudage vers sa position distale de dégagement.

6 - Dispositif de taraudage (1 ) selon l'une quelconque des revendications 2 à 5, caractérisé en ce que :

- au moins une bielle (9a, 9b, 9c, 9d) est déplaçable en pivotement autour de la première (IV-IV) ou de la seconde (V-V) direction par l'intermédiaire d'une came

(15),

- la came (15) comprend un profil transversal et/ou longitudinal conformé pour venir déplacer ladite bielle (9a, 9b, 9c, 9d) dans un premier sens et, le cas échéant, dans un second sens dans un plan défini par les directions transversale (I-I) et verticale (III-III).

7 - Dispositif de taraudage (1 ) selon la revendications 6, caractérisé en ce que ladite bielle (9a, 9b, 9c, 9d) comprend une extrémité de manœuvre (18) comprenant un galet (19) monté rotatif selon une troisième direction (VI- VI) et disposé pour venir rouler sur le profil transversal et/ou longitudinal pour être déplacé dans le premier sens et, le cas échéant, dans le second sens dans le plan défini par les directions transversale (I-I) et verticale (III-III).

8 - Dispositif de taraudage (1 ) selon la revendication 6, caractérisé en ce que :

- la bielle (9a, 9b, 9c, 9d) comprend une pièce de man uvre (20) comportant une première (21 ) et une seconde (22) surfaces de guidage obliques entre elles et sécantes, décalées l'une par rapport à l'autre selon la direction longitudinale (Π-Π),

- la came (15) comprend une première (210) et une seconde (220) surfaces de contact rectilignes s'étendant selon la direction verticale (III-III), décalées l'une par rapport à l'autre selon la direction longitudinale (II-II) et reliées entre elles par une zone intermédiaire de liaison (23) se développant selon la direction longitudinale (II-II), - la pièce de manœuvre (20) et la came (15) sont agencées de telle sorte que la première surface de guidage (21) ne peut venir en contact avec la came (15) que selon la première surface de contact (210) tandis que la seconde surface de guidage (22) ne peut venir en contact avec la came (15) que selon la seconde surface de contact (220).

9 - Dispositif de taraudage (1 ) selon l'une quelconque des revendications 2 à 8, caractérisé en ce que :

- lesdits moyens à parallélogramme articulé déformable (7) comprennent deux paires de bielles (9a-9b, 9c-9d) décalées l'une par rapport à l'autre selon la direction longitudinale (II-II),

- lesdits moyens à parallélogramme déformable (7) comprennent deux traverses (10, 100), s'étendant selon la direction transversale (I-I) et reliant les extrémités distales (91 a, 91 b, 91 c, 91 d) des bielles deux à deux.

10 - Dispositif de taraudage (1) selon la revendication 9, caractérisé en ce que :

- chaque paire de bielles (9a-9b, 9c-9d) comprend une bielle (9b, 9d) munie d'une extrémité de manœuvre (18),

- la semelle supérieure mobile (13) est solidaire de deux cames (15) à profil transversal et/ou longitudinal conformé pour venir déplacer de façon simultanée lesdites extrémités de manœuvre (18) dans un premier sens et, le cas échéant, dans un second sens dans un plan défini par les directions transversale (I-I) et verticale (III-III).

1 1 - Dispositif de taraudage (1) selon la revendication 9, caractérisé en ce que :

- une unique bielle (9a, 9b, 9c, 9d) est munie d'une extrémité de manœuvre (18), apte à être déplacée par une unique came ( 5),

- les deux paires de bielles (9a-9b, 9c-9d) sont reliées l'une à l'autre pour être simultanément mises en mouvement.

Description:
DISPOSITIF DE TARAUDAGE A APPROCHE RAPIDE

DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION

La présente invention concerne un dispositif de taraudage pour la réalisation d'au moins un taraudage dans un article à tarauder.

Les dispositifs de taraudage généralement connus comprennent :

- au moins une tête de taraudage avec une patronne comprenant un porte-taraud avec des moyens pour recevoir et retenir un taraud,

- un support d'article à tarauder, s'étendant sensiblement dans un plan horizontal selon des directions transversale et longitudinale.

L'avance et le recul du taraud sont provoqués par la mise en rotation du porte-taraud selon une direction sensiblement verticale dans la patronne qui est fixe.

Le porte-taraud et la patronne sont connectés par l'intermédiaire d'une liaison hélicoïdale filetée. Il en résulte que l'entraînement en rotation du porte- taraud dans un premier sens provoque un mouvement de translation du porte- taraud et de son taraud à l'écart de la patronne pour réaliser le taraudage par vissage du taraud dans l'article, tandis que l'entraînement en rotation du porte- taraud dans un second sens, opposé au premier sens, provoque un mouvement de translation du porte-taraud et de son taraud vers la patronne pour retirer le taraud du trou taraudé par dévissage du taraud hors du trou taraudé.

Lorsque le taraudage de l'article n'est qu'une étape parmi plusieurs autres étapes de mise en forme successives sur une chaîne de production, il est nécessaire de retirer entre chaque étape tous les outils assurant la mise en forme de l'article, afin de placer ces outils à une distance d'écartement suffisamment grande pour éviter tout risque de collision de l'article avec les outils de travail lors de son déplacement. Il est alors souhaitable d'écarter les outils de façon rapide afin de perdre un minimum de temps pour déplacer l'article d'étape en étape.

Dans le cas où les étapes de mise en forme comptent une étape de taraudage, la vitesse de retrait du taraud est liée à la vitesse d'entraînement en rotation du taraud, qui est peu élevée et ne peut pas être augmentée.

Pour résoudre ce problème, on connaît un dispositif de taraudage muni d'un dispositif d'approche rapide comprenant un support mobile de tête sensiblement parallèle au support d'article à tarauder, portant ladite au moins une tête de taraudage, et déplaçable au moins en translation selon une direction verticale par rapport au support d'article entre une position proximale de taraudage et une position distale de dégagement. Le support mobile de tête est supporté par quatre colonnes à vérins hydrauliques ou pneumatiques qui sont reliées au support d'article. L'inconvénient d'un tel dispositif de taraudage est qu'il nécessite l'installation de composants relativement encombrants dans un endroit où l'espace est compté. En outre, les quatre colonnes limitent l'accessibilité au dispositif de taraudage selon toutes les faces du dispositif de taraudage, ce qui rend difficile toute intervention de maintenance ou de réglage par un technicien. De plus, les colonnes requièrent une alimentation indépendante en énergie et une programmation délicate de leur commande pour déplacer le support mobile de tête vers et à l'écart du support d'article. Enfin, l'utilisation de quatre colonnes à vérins hydrauliques ou pneumatiques et de leurs moyens de commande rend le dispositif d'approche rapide très complexe et onéreux.

Le document EP 1 819 471 décrit un dispositif de taraudage à taraud entraîné en rotation par un servo-moteur, montés sur une plaque mobile par rapport à une structure de base. Des moyens élastiques disposés entre la plaque mobile et la structure de base permettent d'atténuer les chocs de mise sous charge transmis au servo-moteur. Ce document ne décrit pas de dispositif d'approche rapide et de dégagement rapide de taraud.

EXPOSE DE L'INVENTION

La présente invention vise à remédier aux inconvénients précités de l'art antérieur, et vise plus particulièrement à concevoir un dispositif de taraudage permettant une approche rapide et un dégagement rapide de taraud, simple et facile à installer, facile à régler en commande, et peu encombrant.

Selon un autre aspect, la présente invention vise à concevoir un dispositif de taraudage à approche et dégagement rapides de taraud qui soit peu onéreux, tant dans sa fabrication que lors de son utilisation.

Pour atteindre ces buts ainsi que d'autres, l'invention propose un dispositif de taraudage comprenant :

- au moins une tête de taraudage avec une patronne comprenant un porte-taraud avec des moyens pour recevoir et retenir un taraud,

- un support d'article à tarauder, s'étendant sensiblement dans un plan horizontal selon des directions transversale et longitudinale,

- un support mobile de tête, sensiblement parallèle au support d'article à tarauder, portant ladite au moins une tête de taraudage, déplaçable au moins en translation selon une direction verticale par rapport au support d'article à tarauder entre une position proximale de taraudage et une position distale de dégagement ;

selon l'invention, le support mobile de tête est articulé sur le support d'article à tarauder par des moyens à parallélogramme articulé déformable dont la déformation permet le déplacement du support mobile de tête entre ses positions proximale de taraudage et distale de dégagement.

Les moyens à parallélogramme articulé déformable peuvent être commandés en déformation en agissant sur ceux-ci à partir d'un seul côté du dispositif de taraudage. On laisse ainsi les trois autres côtés du dispositif de taraudage libres d'accès pour permettre l'intervention d'un technicien dans le cadre d'une maintenance ou de réglages. En outre, les moyens à parallélogramme articulé déformable permettent de garantir de façon fiable que le support mobile de tête reste en permanence parallèle au support d'article à tarauder, ce qui garantit une orientation parfaite de la tête de taraudage par rapport à l'article à tarauder.

De préférence, on peut prévoir que :

- le support mobile de tête est déplaçable en translation selon la direction verticale selon un unique mouvement de translation réversible,

- lesdits moyens à parallélogramme articulé déformable comprennent au moins une paire de bielles s'étendant respectivement entre une extrémité proximale et une extrémité distale et étant chacune articulée à pivotement sur le support d'article respectivement selon une première et une seconde directions parallèles à la direction longitudinale,

- lesdits moyens à parallélogramme déformable comprennent une traverse, s'étendant selon la direction transversale et reliant les extrémités distales des bielles,

- la traverse est en liaison glissière avec le support mobile de tête selon la direction transversale.

La déformation des moyens à parallélogramme articulé déformable provoque ainsi un pur mouvement de translation du support mobile de tête par rapport au support d'article, ce qui assure un centrage fiable et sûr de la tête de taraudage par rapport à l'article à tarauder.

Avantageusement, on peut prévoir que :

- le porte-taraud est entraîné en rotation dans la patronne par le mouvement de translation verticale d'une presse à semelle supérieure mobile déplaçable entre une position haute et une position basse,

- les moyens à parallélogramme articulé déformable sont déformés par le mouvement de translation verticale de la semelle supérieure mobile pour déplacer le support mobile de tête depuis sa position distale de dégagement vers sa position proximale de taraudage.

On exploite ainsi, pour la déformation des moyens à parallélogramme articulé déformable, le mouvement de déplacement de la semelle supérieure mobile de la presse. Il n'y a donc pas besoin d'amener une énergie distincte pour déformer les moyens à parallélogramme articulé déformable, ce qui permet d'apporter de façon simple et pratique une fonction d'approche rapide à un dispositif de taraudage existant.

Selon un premier mode de réalisation de l'invention, on peut prévoir que le support mobile de tête est rappelé depuis sa position proximale de taraudage vers sa position distale de dégagement par des moyens de rappel élastiques.

Dans ce mode de réalisation, la semelle supérieure mobile de la presse n'a qu'un simple effet pour déformer les moyens à parallélogramme articulé déformable, ceux-ci étant déformés à l'inverse par les moyens de rappel élastiques.

Dans un second mode de réalisation de l'invention, on peut prévoir que les moyens à parallélogramme articulé déformable sont en outre déformés par le mouvement de translation verticale de la semelle supérieure mobile pour déplacer le support mobile de tête depuis sa position proximale de taraudage vers sa position distale de dégagement.

Dans un tel mode de réalisation, la semelle supérieure mobile de la presse a un double effet pour la déformation des moyens à parallélogramme articulé déformable. On évite ainsi d'avoir à vaincre la force des moyens de rappel élastiques lors du déplacement du support mobile de tête depuis sa position distale de dégagement vers sa position proximale de taraudage, comme c'est le cas dans le premier mode de réalisation selon l'invention.

Avantageusement, on peut prévoir que :

- lesdits moyens à parallélogramme articulé déformable comprennent deux paires de bielles décalées l'une par rapport à l'autre selon la direction longitudinale,

- lesdits moyens à parallélogramme déformable comprennent deux traverses, s'étendant selon la direction transversale et reliant les extrémités distales des bielles deux à deux.

On dispose ainsi de doubles moyens à parallélogramme articulé déformable, ce qui permet une meilleure rigidité et un meilleur parallélisme, notamment dans le cas d'un dispositif de taraudage comprenant un support mobile de tête de grandes dimensions.

DESCRIPTION SOMMAIRE DES DESSINS

D'autres objets, caractéristiques et avantages de la présente invention ressortiront de la description suivante de modes de réalisation particuliers, faite en relation avec les figures jointes, parmi lesquelles : - les figures 1 à 5 sont des vues de côté d'un premier mode de réalisation d'un dispositif de taraudage selon l'invention ;

- la figure 6 est une vue en perspective du dispositif de taraudage des figures 1 à 5 ;

- les figures 7 à 1 1 sont des vues de côté d'un second mode de réalisation d'un dispositif de taraudage selon l'invention ;

- la figure 12 est une vue en perspective du dispositif de taraudage des figures 7 à 1 1 ;

- les figures 13 à 15 sont des vues de détail de certaines pièces du second mode de réalisation de dispositif de taraudage selon l'invention.

DESCRIPTION DES MODES DE REALISATION PREFERES

Deux modes de réalisation de dispositif de taraudage selon l'invention sont représentés sur les figures 1 à 12.

Sur ces figures 1 à 12 est représenté un dispositif de taraudage 1 comprenant :

- une pluralité de têtes de taraudage 2 avec une patronne comprenant un porte- taraud (non visibles) avec des moyens pour recevoir et retenir des tarauds 3,

- un support d'article 4 apte à porter un article à tarauder 6, s'étendant sensiblement dans un plan horizontal selon des directions transversale I-I et longitudinale II-II,

- un support mobile de tête 5, sensiblement parallèle au support d'article 4, portant les têtes de taraudage 2, déplaçable au moins en translation selon une direction verticale III-III par rapport au support d'article 4 entre une position proximale de taraudage (figures 3 à 5 et 9 à 1 1 ) et une position distale de dégagement (figures 1 , 2, 7 et 8),

L'article à tarauder 6 se présente ici sous forme d'une bande en défilement selon la direction longitudinale II-II entre plusieurs étapes de mise en forme.

Dans chacun des modes de réalisation selon l'invention le support mobile de tête 5 est articulé sur le support d'article 4 par des moyens à parallélogramme articulé déformable 7 dont la déformation permet le déplacement du support mobile de tête 5 entre ses positions proximale de taraudage (figures 3 à 5, et 9 à 1 1) et distale de dégagement (figures 1 , 2, 7 et 8).

Plus particulièrement, le support mobile de tête 5 est déplaçable en translation selon la direction verticale III-III selon un unique mouvement de translation réversible illustré par la double flèche 8. Les moyens à parallélogramme articulé déformable 7 comprennent au moins une paire de bielles 9a et 9b s'étendant respectivement entre une extrémité proximale 90a et 90b et une extrémité distale 91 a et 91 b. Chacune des bielles 9a et 9b est articulée à pivotement sur le support d'article 4 respectivement selon une première direction IV-IV et une seconde direction V-V parallèles à la direction longitudinale II-II.

Les moyens à parallélogramme déformable 7 comprennent une traverse

10, s'étendant selon la direction transversale I-I et reliant les extrémités distales 91 a et 91 b des bielles 9a et 9b. La traverse 10 est en liaison glissière avec le support mobile de tête 5 selon la direction transversale I-I pour être déplacée selon un mouvement réversible de translation illustré par la double flèche 11.

Dans chacun des modes de réalisation selon l'invention, les porte- tarauds sont entraînés en rotation dans les patronnes par le mouvement de translation verticale bidirectionnel (représenté par la flèche 12) d'une presse à semelle supérieure mobile 13 (représentée en pointillés), déplaçable entre une position haute (figures 1 et 7) et une position basse (figures 5 et 1 1).

Dans chacun des modes de réalisation selon l'invention, les moyens à parallélogramme articulé déformable 7 sont déformés par le mouvement de translation verticale de la semelle supérieure mobile 13 pour déplacer le support mobile de tête 5 depuis sa position distale de dégagement (figures , 2, 7 et 8) vers sa position proximale de taraudage (figures 3 à 5 et 9 à 1 1 ).

Dans le premier mode de réalisation selon l'invention, illustré sur les figures 1 à 6, le support mobile de tête 5 est rappelé depuis sa position proximale de taraudage vers sa position distale de dégagement par des moyens de rappel élastiques 14. En l'espèce, les moyens de rappel élastiques 14 comportent une pluralité de ressorts hélicoïdaux intercalés entre le support mobile de tête 5 et le support d'article 4 (figures 1 et 2).

Dans ce premier mode de réalisation selon l'invention, les moyens à parallélogramme articulé déformable 7 ne sont déformés par le mouvement de translation verticale de la semelle supérieure mobile 13 que pour déplacer le support mobile de tête 5 depuis sa position distale de dégagement vers sa position proximale de taraudage. La semelle supérieure mobile 13 a ainsi un simple effet.

En alternative, comme prévu dans le second mode de réalisation de l'invention illustrée sur les figures 7 à 12, les moyens à parallélogramme articulé déformable 7 peuvent en outre être déformés par le mouvement de translation vertical de la semelle supérieure mobile 13 pour déplacer le support mobile de tête 5 depuis sa position proximale de taraudage vers sa position distale de dégagement. La semelle supérieure mobile 13 a ainsi un double effet. Dans chacun des modes de réalisation selon l'invention illustrés sur les figures 1 à 12, la bielle 9b est déplaçable en pivotement autour de la seconde direction V-V par l'intermédiaire d'une came 15 solidaire de la semelle supérieure mobile 13. La came 15 du premier mode de réalisation comprend un profil transversal conformé pour venir déplacer la bielle 9b dans un premier sens illustré par la flèche 16 tandis la came 15 du second mode de réalisation comprend un profil transversal et longitudinal (figures 13 et 14) conformé pour venir déplacer ladite bielle 9b dans un premier sens et dans un second sens, comme illustré par la double flèche 17.

Pour limiter les frottements et l'usure entre la came 15 et la bielle 9b du premier mode de réalisation, la bielle 9b comprend une extrémité de manoeuvre 18 munie d'un galet 19 monté rotatif selon une troisième direction VI- VI parallèle à la direction longitudinale II-II.

Dans le cas du second mode de réalisation selon l'invention, la bielle 9b est solidaire d'une pièce de manœuvre 20 (plus particulièrement visible sur la figure 15) comportant une première 21 et une seconde 22 surfaces de guidage obliques entre elles et sécantes, décalées l'une par rapport à l'autre selon la direction longitudinale II-II.

De son côté, la came 15 comprend une première 210 et une seconde 220 surfaces de contact rectilignes s'étendant selon la direction verticale III-III, décalées l'une par rapport à l'autre selon la direction longitudinale II-II et reliées entre elles par une zone intermédiaire de liaison 23 se développant selon la direction longitudinale II-II (figures 13 et 14).

Une fois la pièce de manœuvre 20 et la came 15 agencées de la façon illustrée sur les figures 7 à 12, la première surface de guidage 21 ne peut venir en contact avec la came 15 que selon la première surface de contact 210, tandis que la seconde surface de guidage 22 ne peut venir en contact avec la came 15 que selon la seconde surface de contact 220.

On voit plus particulièrement sur les figures 6 et 12 que, dans chacun des modes de réalisation selon l'invention, les moyens à parallélogramme articulé déformable 7 comprennent deux paires de bielles 9a-9b et 9c-9d décalées l'une par rapport à l'autre selon la direction longitudinale II-II. Les bielles 9a, 9b, 9c et 9d sont articulées sur le support d'article 4 à pivotement selon leur extrémité proximale 90a, 90b, 90c et 90d (qui ne sont pas toutes visibles sur les figures). Les moyens à parallélogramme articulé déformable 7 comprennent également deux traverses 10 et 100 s'étendant selon la direction transversale I-I et reliant les extrémités distales 91 a et 91 b d'une part, et 91 c et 91 d d'autre part. Dans les deux modes de réalisation selon l'invention illustrés sur les figures 1 à 12, chaque paire de bielle 9a-9b et 9c-9d comprend une bielle 9b ou 9d munie d'une extrémité de manœuvre 18. La semelle supérieure mobile 13 est solidaire de deux cames 15 à profil transversal et/ou longitudinal conformé pour venir déplacer de façon simultanée lesdites extrémités de manœuvre 18 dans un premier sens (cas du mode de réalisation illustré sur les figures 1 à 6) et dans un second sens (cas du mode de réalisation illustré sur les figures 7 à 12) dans un plan défini par les directions transversale I-I et verticale III-III.

Dans une alternative non représentée sur les figures, on peut prévoir qu'une unique bielle 9a, 9b, 9c ou 9d est munie d'une extrémité de manœuvre 18, apte à être déplacée par une unique came 15, et que les deux paires de bielles 9a- 9b et 9c-9d sont reliées l'une à l'autre pour être simultanément mises en mouvement.

Le fonctionnement des dispositifs de taraudage 1 selon l'invention est expliqué plus en détail ci-après.

Sur la figure 1 , la semelle supérieure mobile 13 est située en position haute et le support mobile de tête 5 est en position distale de dégagement. L'article à tarauder 6, sous forme de bande par exemple, vient d'être déplacé selon la direction longitudinale II-II et positionné en vis-à-vis des tarauds 3.

La presse est alors actionnée et la semelle supérieure mobile 13 commence à se déplacer depuis sa position haute vers sa position basse selon un mouvement illustré par la flèche 12a jusqu'à parvenir dans la position illustrée sur la figure 2. La came 15 vient alors au contact du galet rotatif 19. Le support mobile de tête 5 n'a pas encore débuté son mouvement de translation vers sa position proximale de taraudage. Les tarauds 3 ont en revanche déjà entamé un mouvement de descente selon la direction verticale III-III, provoqué par le mouvement de translation verticale de la semelle supérieure mobile 13.

La semelle supérieure mobile 13 poursuit alors son mouvement de translation selon le mouvement illustré par la flèche 12a jusqu'à parvenir dans la position de la figure 3. Le galet 19 roule sur la came 15 en déplacement et l'extrémité distale 91 b de la bielle 9b est entraînée en rotation selon le mouvement illustré par la flèche 16. La traverse 10 est déplacée selon un mouvement illustré par la flèche 1 1a. Les moyens à parallélogramme articulé déformable 7 sont alors déformés jusqu'à être « aplatis ». Les tarauds 3 poursuivent quant à eux leur mouvement de descente vers l'article à tarauder 6 du fait du mouvement de la semelle supérieure mobile 13. Les tarauds 3 affleurent alors la surface supérieure 6a de l'article à tarauder 6 : l'approche rapide des tarauds 3 vers la pièce à tarauder 6 est terminée.

La semelle supérieure mobile 13 poursuit alors son mouvement de descente selon la direction verticale III-III comme illustré sur la figure 4. Les tarauds 3 réalisent des taraudages dans l'article à tarauder 6 par vissage dans l'article à tarauder 6 jusqu'à ce que la semelle supérieure mobile 13 parvienne à la position illustrée sur la figure 5 de fin de taraudage.

La semelle supérieure mobile 13 est alors déplacée selon un mouvement vertical illustré par la flèche 12b, ce qui a pour effet d'entraîner en rotation les tarauds 3 dans un sens opposé pour retirer les tarauds des trous taraudés par dévissage des tarauds hors des trous taraudés, et ce jusqu'à parvenir dans la position illustrée sur la figure 3 dans laquelle les tarauds 3 sont tout juste hors des trous taraudés. Le mouvement de déplacement rapide des tarauds 3 à l'écart de la pièce à tarauder 6 peut alors avoir lieu.

Pour ce faire, la semelle supérieure mobile 13 poursuit son mouvement ascensionnel selon la direction verticale III-III. Du fait de son profil longitudinal, la came 15 libère l'extrémité de man uvre 18 de la bielle 9b, ce qui autorise les moyens de rappel élastiques 14 à repousser le support mobile de tête 5 à l'écart du support d'article 4 jusqu'à parvenir dans la position de la figure 2, la traverse 10 étant alors déplacée selon le mouvement illustré par la flèche 1 1 b. Le mouvement de dégagement rapide des tarauds 3 est alors terminé et la semelle supérieure 13 peut poursuivre son mouvement ascensionnel selon la direction verticale III-III jusque dans la position illustrée sur la figure 1.

Le fonctionnement du dispositif de taraudage 1 selon le second mode de réalisation illustré sur les figures 7 à 12 est similaire à celui du dispositif de taraudage 1 selon le premier mode de réalisation.

La différence de fonctionnement réside dans le fait que la came 15 provoque à la fois le mouvement de déplacement du support mobile de tête 5 vers et à l'écart du support d'article 4. Ceci est rendu possible par la configuration et l'agencement de la came 15 et de la pièce de manœuvre 20 illustrées sur les figures 13 à 15.

En position distale de dégagement, la came 15 et la pièce de manœuvre 20 sont en contact mutuel selon la première surface de guidage 21 et la première surface de contact 210, et ce jusqu'à ce que la semelle supérieure mobile 13 se déplace verticalement selon le mouvement illustré par la flèche 12a dans la position illustrée sur la figure 8. Jusque là, le support mobile de tête est resté immobile en position distale de dégagement. Parvenu dans la position illustrée sur la figure 8, lorsque la semelle supérieure mobile 13 poursuit son mouvement de descente selon la direction verticale III-III, la zone intermédiaire de liaison 23 de came 15 fait pivoter la pièce de manœuvre 20 selon un mouvement de rotation dans un sens illustré par la flèche 17a. Au cours de ce mouvement de rotation, la traverse 10 se déplace selon le mouvement illustré par la flèche 11a et les moyens à parallélogramme articulé déformable 7 sont déformés jusqu'à être « aplatis ». Le support mobile de tête 5 est alors en position proximale de taraudage (figure 9). La came 15 et la pièce de manœuvre 20 sont alors en contact mutuel selon la seconde surface de guidage 22 et la seconde surface de contact rectiligne 220, ce qui a pour effet de maintenir le support mobile de tête 5 en position proximale de taraudage jusqu'à ce que la semelle supérieure mobile 13 parvienne dans sa position la plus basse illustrée sur la figure 1 1 dans laquelle les tarauds 3 ont fini de tarauder la pièce à tarauder 6.

La semelle supérieure mobile 13 est alors déplacée selon un mouvement ascensionnel illustré par la flèche 12b jusque dans la position illustrée sur la figure 9 dans laquelle les tarauds 3 sont tout juste hors des trous taraudés réalisés dans la pièce à tarauder 6.

Le déplacement ultérieur de la semelle supérieure mobile 13 selon un mouvement ascensionnel selon la direction verticale III-III entraîne la came 15 verticalement et provoque, par la zone intermédiaire de liaison 23, le basculement inverse de la pièce de manœuvre 20 illustré par la flèche 17b, ce qui a pour effet de déplacer la traverse 10 selon le mouvement illustré par la flèche 11 b et amener le support mobile de tête 5 en position distale de dégagement.

Lors de ce déplacement depuis la position proximale de taraudage vers la position distale de dégagement, il n'est pas nécessaire d'utiliser des moyens de rappel élastiques 14 comme dans le premier mode de réalisation selon l'invention. On pourra cependant utiliser des ressorts hélicoïdaux d'équilibrage 24 (visibles sur les figures 7 et 8). Les ressorts hélicoïdaux 24 permettent de parfaire le parallélisme entre le support d'article 4 et le support mobile de tête 5 en compensant les jeux mécaniques présents dans le dispositif. Les ressorts hélicoïdaux 24 n'ont pas besoin d'exercer une force aussi élevée que les premiers moyens de rappel élastiques 14.

La présente invention n'est pas limitée aux modes de réalisation qui ont été explicitement décrits, mais elle en inclut les diverses variantes et généralisations contenues dans le domaine des revendications ci-après.