Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
REAR VIEW SYSTEM AND METHOD FOR OPERATING THE SYSTEM
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/116568
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a rear view system (1) of a motor vehicle comprising: - an optical image capturing sensor (3), - a protective support (5) comprising a transparent and flat protective screen (7), the optical sensor (3) being installed on the protective support (5) in such a way as to point through said protective screen (7), and - a scraper blade (9) for cleaning the protective screen (7) disposed on the face of the protective screen (7) opposite that of the optical sensor (3) side, characterised in that it further comprises an electromagnetic actuation device (11) for actuating said scraper blade (9) in translation on the protective screen (7).

Inventors:
ROUSSEAU, Jean-Franois (25 rue Montagnat, Charbonnier Les Mines, Charbonnier Les Mines, 63340, FR)
Application Number:
EP2016/051248
Publication Date:
July 28, 2016
Filing Date:
January 21, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
VALEO SYSTÈMES D'ESSUYAGE (8 rue Louis Lormand, Le Mesnil Saint Denis, 78321, FR)
International Classes:
B60R11/04; B60S1/08; B60S1/56
Domestic Patent References:
2014-07-03
2005-05-06
2005-03-10
Foreign References:
DE102005021672A12006-11-16
JPH0548940A1993-02-26
US20060171704A12006-08-03
JPH10294886A1998-11-04
DE29616586U11997-03-20
EP0276341A11988-08-03
Attorney, Agent or Firm:
CALLU-DANSEUX, Violaine (8 Rue Louis Lormand, Le Mesnil Saint Denis, 78321, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Système de vision arrière (1 ) d'un véhicule automobile comprenant:

- un capteur optique de prise de vue (3),

- un support de protection (5) comportant un écran de protection (7) transparent et plat, le capteur optique (3) étant installé sur le support de protection (5) de façon à viser au travers dudit écran de protection (7), et

- une lame racleuse (9) de nettoyage de l'écran de protection (7) disposée sur la face de l'écran de protection (7) opposée à celle du côté du capteur optique (3),

caractérisé en ce qu'il comprend en outre un dispositif (1 1 ) d'actionnement électromagnétique en translation de ladite lame racleuse (9) sur l'écran de protection (7).

2. Système selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le dispositif (1 1 ) d'actionnement électromagnétique comporte au moins un élément (13) ferromagnétique ou aimanté et au moins un électroaimant (15) dont l'un (13) est porté par la lame racleuse (9) et dont l'autre (15) est porté par le support de protection (5).

Système selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que le dispositif (1 1 ) d'actionnement électromagnétique comporte au moins un ressort de rappel (17) pour solliciter la lame racleuse (9) dans sa position de repos lorsque le dispositif (1 1 ) d'actionnement électromagnétique n'est pas alimenté.

Système selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que le dispositif (11 ) d'actionnement électromagnétique comporte des moyens de guidage (21 A, 21 B) de la lame racleuse (9) selon une direction de raclage (23, 25) parallèle à l'écran de protection (7) et de manière à nettoyer celui-ci.

5. Système selon la revendication 4, caractérisé en ce que les moyens de guidage (21 A, 21 B) de la lame racleuse (9) comprennent un premier rail (21 A) et un second rail (21 B) de guidage parallèles l'un à l'autre et orientés selon la direction de raclage (23, 25) de la lame racleuse (9).

6. Système selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce qu'il comporte en outre un dispositif (27) de projection d'au moins un jet (29) d'un liquide de lavage sur l'écran de protection (7). 7. Système selon la revendication 6, caractérisé en ce qu'il comprend en outre une unité (37) de chauffage du liquide de lavage.

8. Système selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que l'écran de protection (7) présente des fils résistifs de chauffage de l'écran de protection (7).

9. Système selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que la lame racleuse (9) présente des fils résistifs de chauffage.

10. Procédé de fonctionnement d'un système de vision arrière selon l'une quelconque des revendications 2 à 9, caractérisé en ce que l'électroaimant (15) est alimenté selon un profil de courant décroissant prédéfini.

1 1 . Procédé de fonctionnement selon la revendication 10, caractérisé en ce que l'alimentation de l'électroaimant (15) est déclenchée sur réception d'un signal d'enclenchement d'une vitesse de marche arrière du véhicule automobile.

12. Procédé selon la revendication 10 ou 1 1 , caractérisé en ce que le courant d'alimentation est coupé lorsque l'électroaimant (15) et l'élément (13) ferromagnétique ou aimanté entrent en contact.

Description:
Système de vision arrière et procédé de fonctionnement du système

La présente invention se rapporte à un système de vision arrière pour un véhicule automobile et à un procédé de fonctionnement du système de vision arrière.

De nos jours, des caméras de vision arrière équipent un grand nombre des véhicules automobiles actuels, et elles font en particulier partie d'un système d'aide au parking qui permet de se garer plus facilement dans un emplacement sans se retourner et de détecter les obstacles situés derrière le véhicule.

On connaît des caméras qui sont installées à l'intérieur de l'habitacle contre la lunette / vitre arrière en visant vers l'arrière depuis la lunette arrière du véhicule. Ces caméras sont bien protégées des influences climatiques extérieures et peuvent par exemple bénéficier des systèmes de dégivrage et de nettoyage de la lunette arrière, par exemple d'un fil chauffant intégré dans la vitre de la lunette arrière.

Cependant, l'angle de vue n'est pas optimal, notamment pour une aide au parking et pour cette raison, on préfère que la caméra soit agencée au niveau du pare-chocs arrière ou au niveau de la plaque d'immatriculation arrière du véhicule.

Dans ce cas, la caméra est donc fortement exposée aux projections de saletés qui peuvent se déposer sur son optique et ainsi réduire son efficacité, voire la rendre inopérante.

En particulier par temps de pluie, on constate des projections de pluie et de saletés qui peuvent grandement affecter l'opérabilité du système de vision.

Pour contrer le dépôt de saletés sur la caméra, il est connu d'agencer un dispositif de nettoyage de l'optique de la caméra, généralement un gicleur de liquide de nettoyage, à proximité de celle-ci, pour supprimer les éléments polluants qui se sont déposés au cours du temps.

Cependant, l'optique de la caméra, qui est un élément relativement fragile, n'est pas protégée de projections pouvant l'endommager. I l est aussi connu de monter la caméra à l'intérieur de l'habillage externe du véhicule, et de la protéger des agressions extérieures par l'intermédiaire d'une vitre de protection fixée à l'habillage.

Ainsi, on connaît du document WO2005039934 au nom de la demanderesse un montage d'une caméra de vision arrière dans un boîtier de protection comportant une fenêtre de vision. Ce montage comporte en outre un dispositif de projection d'un liquide de nettoyage sur la vitre de vision. Ainsi, la caméra est bien protégée tout en permettant d'assurer une vision optimale après un nettoyage.

On connaît du document WO2005/021329 au nom de la Demanderesse un système de vision arrière comportant un volet monté mobile en déplacement entre une position de fermeture et une position d'ouverture dans lesquelles ledit volet est disposé respectivement devant et à l'écart de l'objectif de la caméra, ainsi que des moyens moteurs aptes à entraîner en déplacement le volet entre la position de fermeture et la position d'ouverture. Ainsi, lorsque le véhicule n'est pas en marche arrière enclenchée, le volet est dans sa position de fermeture et protège la caméra des éventuelles salissures.

Selon un mode de réalisation du système de vision arrière du document WO2005/021329, la caméra est montée dans un boîtier qui présente une ouverture obturée par une vitre de protection transparent.

Le volet peut comporter une lame racleuse de sorte qu'à chaque ouverture ou fermeture du volet, l'écran de protection transparent est nettoyé.

Quoiqu'efficace, cette solution est néanmoins coûteuse et encombrante car le mécanisme d'entraînement est complexe. De plus, pour être efficace, la courbure de la vitre de protection doit être parfaitement adaptée à la trajectoire en arc de cercle du volet et donc de la lame racleuse portée par le volet, ce qui implique des tolérances faibles de fabrication conduisant à un coût de fabrication élevé.

La présente invention se propose de remédier au moins partiellement aux inconvénients ci-dessus mentionnés en présentant système de vision arrière alternatif et moins encombrant tout en permettant une vision optimisée par la caméra de vision arrière, ainsi qu'un procédé de fonctionnement du système, . A cet effet, l'invention a pour objet un système de vision arrière d'un véhicule automobile comprenant:

- un capteur optique de prise de vue,

- un support de protection comportant un écran de protection transparent et plat, le capteur optique étant installé sur le support de protection de façon à viser au travers dudit écran de protection, et

- une lame racleuse de nettoyage de l'écran de protection disposée sur la face de l'écran de protection opposée à celle du côté du capteur optique,

caractérisé en ce qu'il comprend en outre un dispositif d'actionnement électromagnétique en translation de ladite lame racleuse sur l'écran de protection.

Ainsi, on peut réduire l'encombrement d'un tel système de vision tout en pouvant maintenir une vision parfaite en cas de dépôt de salissures.

Le système de vision arrière selon l'invention peut comporter en outre une ou plusieurs des caractéristiques suivantes prises seules ou en combinaison :

Le dispositif d'actionnement électromagnétique comporte par exemple au moins un élément ferromagnétique ou aimanté et au moins un électroaimant dont l'un est porté par la lame racleuse et dont l'autre est porté par le support de protection.

Selon un aspect, le dispositif d'actionnement électromagnétique comporte au moins un ressort de rappel pour solliciter la lame racleuse dans sa position de repos lorsque le dispositif d'actionnement électromagnétique n'est pas alimenté.

Selon un autre aspect, le dispositif d'actionnement électromagnétique comporte des moyens de guidage de la lame racleuse selon une direction de raclage parallèle à l'écran de protection et de manière à nettoyer celui-ci.

Les moyens de guidage de la lame racleuse peuvent comprendre un premier rail et un second rail de guidage parallèles l'un à l'autre et orientés selon la direction de raclage de la lame racleuse.

Le système comporte en outre par exemple un dispositif de projection d'au moins un jet d'un liquide de lavage sur l'écran de protection. De plus, il peut comprendre une unité de chauffage du liquide de lavage. Selon un aspect, l'écran de protection présente des fils résistifs de chauffage de l'écran de protection.

Selon un autre aspect, la lame racleuse présente des fils résistifs de chauffage.

L'invention concerne également un procédé de fonctionnement d'un système de vision arrière tel que défini ci-dessus, caractérisé en ce que l'électroaimant est alimenté selon un profil de courant décroissant prédéfini.

Selon un aspect, l'alimentation de l'électroaimant est déclenchée sur réception d'un signal d'enclenchement d'une vitesse de marche arrière du véhicule automobile.

Selon un autre aspect, le courant d'alimentation est coupé lorsque l'électroaimant et l'élément ferromagnétique ou aimanté entrent en contact.

D'autres avantages et caractéristiques apparaîtront à la lecture de la description de l'invention, ainsi que des dessins annexés sur lesquels :

- la figure 1 montre une vue en perspective d'un système de vision selon l'invention, en position de repos,

- la figure 2 montre une vue de face du système de la figure 1 après un passage aller de la lame racleuse, et

- la figure 3 montre une vue de face du système de la figure 1 après un passage retour de la lame racleuse.

Sur ces figures, les éléments identiques portent les mêmes numéros de référence.

Les réalisations suivantes sont des exemples. Bien que la description se réfère à un ou plusieurs modes de réalisation, ceci ne signifie pas nécessairement que chaque référence concerne le même mode de réalisation, ou que les caractéristiques s'appliquent seulement à un seul mode de réalisation. De simples caractéristiques de différents modes de réalisation peuvent également être combinées pour fournir d'autres réalisations.

Les figures 1 à 3 montrent un système 1 de vision arrière selon l'invention pour un véhicule automobile. Le système de vision arrière 1 est par exemple destiné à être monté à l'arrière d'un véhicule automobile, par exemple au niveau d'un pare-chocs ou d'une plaque d'immatriculation (non représentés).

Ce système de vision arrière 1 comprend un capteur optique 3 de prise de vue, comme par exemple une caméra vidéo, et un support de protection 5 comportant un écran de protection 7 transparent et plat, tel qu'une vitre en verre ou en polycarbonate.

Le capteur optique 3 comporte par exemple une optique convexe 8 (bombée) tel qu'une optique œil de poisson (« fish-eye » en anglais).

Le support de protection 5 peut être réalisé sous forme d'un bâti comme montré sur les figures ou encore sous la forme d'un boîtier fermé dont au moins une partie d'un côté est formé par l'écran de protection 7.

Le capteur optique 3 de prise de vue est installé sur le support de protection 5 de façon à viser au travers ledit écran de protection 7.

Le système de vision arrière 1 comprend de plus une lame racleuse 9 de nettoyage de l'écran de protection 7 disposée sur la face de l'écran de protection opposée à celle du côté du capteur optique 3.

La lame racleuse 9 est par exemple du type connu sous la désignation en anglais « squeegee blade », et comprend par exemple une pièce longitudinale 9A en élastomère ou caoutchouc tenue par une armature profilé 9B longitudinale en U.

Pour déplacer la lame racleuse 9 en translation selon une direction parallèle à l'écran de protection 7, le système de vision arrière comprend en outre un dispositif 1 1 d'actionnement électromagnétique en translation de ladite lame racleuse 9 sur l'écran de protection 7.

Ce dispositif 1 1 d'actionnement électromagnétique comporte par exemple au moins un élément 13 ferromagnétique ou aimanté et au moins un électroaimant 15 dont l'un (dans le présent cas l'élément 13 ferromagnétique ou aimanté) est porté par la lame racleuse 9 et dont l'autre (dans le présent cas l'électroaimant 15) est porté par le support de protection 5.

Dans le présent exemple, l'élément 13 ferromagnétique ou aimanté est réalisé sous forme d'un seul bloc, disposé au niveau d'une extrémité inférieure (vu sur les figures) de la lame racleuse 9. D'autres localisations sont envisageables comme par exemple une position centrale sur la lame racleuse 9 de l'élément 13 ferromagnétique ou aimanté ou encore on peut envisager de disposer deux éléments 13 ferromagnétiques ou aimantés aux extrémités de la lame racleuse 9 en vis-à-vis de deux électroaimants 15 correspondants.

Selon encore un autre mode de réalisation, l'élément 13 ferromagnétique ou aimanté s'étend sur toute la longueur de la lame racleuse 9 et l'électroaimant 15 s'étend également sur cette même longueur.

Ainsi, pour toutes ces variantes, à partir de la position de repos illustrée sur la figure 1 , en alimentant l'électroaimant 15, un champ magnétique attractif va attirer l'élément 13 ferromagnétique ou aimanté pour une passe « aller » de la lame racleuse 9 ce qui permet un premier passage de nettoyage jusqu'à ce que l'élément 13 ferromagnétique ou aimanté entre en contact avec l'électroaimant 15 (voir figure 2).

Pour assurer le mouvement retour, le dispositif 1 1 d'actionnement électromagnétique comporte par exemple au moins un ressort de rappel 17, par exemple un ressort hélicoïdal, en prise de force avec ladite lame racleuse 9 pour solliciter celle-ci dans sa position de repos montrée sur les figures 1 et 3 lorsque le dispositif 1 1 d'actionnement électromagnétique, en particulier l'électroaimant 15, est à l'état non alimenté. Dans le présent exemple, un brin d'extrémité 19 du ressort 17 est attaché à l'élément 13 ferromagnétique ou aimanté tandis l'autre brin d'extrémité (non visible sur les figures) est attaché à un élément de structure fixe, par exemple du véhicule.

Selon une variante où l'élément 13 est un aimant dont un pôle, par exemple le pôle nord, est du côté de l'électroaimant 15 et dont l'autre pôle, par exemple le pôle sud est sur le côté opposé, on peut s'affranchir du ressort de rappel 17 et commander le retour de la lame racleuse 9 en inversant la direction du champ magnétique de manière à ce que l'électroaimant 15 exerce un force magnétique répulsive pour repousser la lame racleuse 9 dans sa position de repos.

Selon une autre variante non représentée, on dispose un électroaimant 15 de chaque côté du trajet parcouru par la lame racleuse 9 et on alimente alternativement l'un ou l'autre des deux électroaimants pour déplacer la lame racleuse 9 vers l'un ou l'autre des deux électroaimants 15. Dans cette version, il n'y a pas non plus besoin d'un ressort de rappel.

La lame racleuse 9 est guidée au cours de son trajet par des moyens de guidage 21 A, 21 B selon une direction parallèle à l'écran de protection 7 et de manière à nettoyer celui-ci.

Les moyens de guidage de la lame racleuse 9 comprennent par exemple un premier rail 21 A et un second rail 21 B de guidage, parallèles l'un à l'autre et orientés selon la direction de raclage (indiqué par les flèches 23 et 25 respectivement sur les figures 2 et 3).

De façon optionnelle et comme représenté sur la figure 1 , le nettoyage peut être amélioré en ajoutant au système de vision arrière 1 un dispositif de projection 27 d'au moins un, dans le présent cas cinq jets 29 d'un liquide de lavage sur l'écran de protection 7.

Dans le présent cas, le dispositif de projection 27 comprend par exemple une rampe 31 avec cinq orifices faisant office de buse de projection. La rampe 31 est reliée via un tuyau d'alimentation 35 à une pompe de refoulement non représentée.

Pour éviter des problèmes de givrage par temps froid, le système peut comprendre une unité 37 de chauffage du liquide de lavage.

En variante ou en supplément, un ou plusieurs fils résistifs de chauffage peuvent être intégrés à l'écran de protection 7. Ainsi, lorsque les fils résistifs sont alimentés en courant, ceux-ci dégagent de la chaleur ce qui dégivre l'écran de protection 7. Les fils résistifs sont dans ce cas-là très fins de sorte qu'ils n'apparaissent pas à l'image du capteur optique 3, c'est-à-dire la caméra.

Selon encore une autre variante, la lame racleuse 9 présente des fils résistifs de chauffage intégrés dans la partie 9A élastomère ou caoutchouc ou un composant céramique PTC chauffant fixé sur l'armature 9B.

Le système de vision selon l'invention fonctionne de la manière suivante :

Lorsque le conducteur du véhicule automobile enclenche par exemple la vitesse de marche arrière, le système de vision arrière 1 reçoit un signal de commande ce qui a pour effet d'enclencher d'abord la projection d'un liquide de lavage sur l'écran de protection 7 (figure 1 ), puis d'alimenter l'électroaimant 15. Ce dernier va donc attirer l'élément 13 ferromagnétique ou aimanté (voir figure 2). La lame racleuse 9 va donc nettoyer l'écran de protection 7 lors d'un passage « aller ».

L'électroaimant 15 peut être alimenté selon un profil de courant décroissant prédéfini, c'est-à-dire que le courant d'alimentation et donc le champ magnétique attractif diminue lorsque l'élément 13 s'approche de l'électroaimant 15 de sorte à obtenir une vitesse de raclage à peu près constante. Cette façon d'alimenter est surtout avantageuse lorsqu'il n'y a pas de ressort de rappel ou un ressort ayant une force de rappel faible devant la force magnétique déployé par l'électroaimant 15.

Puis, le courant d'alimentation est coupé lorsque l'électroaimant 15 et l'élément 13 ferromagnétique ou aimanté entrent en contact.

Dans ce cas, le ressort de rappel 17 va solliciter la lame racleuse 9 dans sa position de repos. L'écran de protection 7 est propre et permet que le capteur optique de prise de vue 3 puisse délivrer une image propre et nette de la scène à observer derrière le véhicule.

On comprend donc que le capteur optique 3 de prise de vue est bien protégé des salissures par le dispositif 1 1 d'actionnement électromagnétique en translation, et que le système de vision arrière présente un encombrement réduit. De plus, l'ensemble présente moins de pièces que les assemblages et systèmes de l'état de la technique, ce qui permet de réduire davantage le coût et les risques de défaillance.