Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
RETAINING PLATE FOR A REINFORCING STRIP
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2015/015279
Kind Code:
A1
Abstract:
A retaining plate (30) made from a rigid material comprising tips on each of the two faces of same, the tips of each of the faces of a length of between 1 and 3 mm making an angle in the forward direction with the face of between 30° and 60°. The retaining plate is secured by the tips of one of the faces of same at the final end (28) of a first reinforcing strip (26) already positioned on the degraded portion of a pipe, and secured to the initial end (32) of a second reinforcing strip to be wound following the first reinforcing strip by the tips of the other face, said tips being tilted towards the initial end (32) of said second reinforcing strip.

Inventors:
BOULET D'AURIA, Stanislas (Les Hauts de Villefranche, 40 Chemin du Vinaigrier, Villefranche Sur Mer, F-06230, FR)
SLIMANI, Hacen (Le Parnasse, 27 rue Rossini, Nice, F-06000, FR)
DAUMAS, Didier (Les Bastitdes Hautes, 1571 Boulevard Leclerc, Eze, F-06360, FR)
Application Number:
IB2014/001415
Publication Date:
February 05, 2015
Filing Date:
July 30, 2014
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
3X ENGINEERING (9 avenue Albert II Copori, Monaco, 98000, MC)
International Classes:
F16L58/16; F16B15/00
Foreign References:
GB2214427A1989-09-06
EP0542587A11993-05-19
US4679367A1987-07-14
US0036812A1862-10-28
GB2194903A1988-03-23
Other References:
None
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Plaque de retenue en matériau rigide (30) comportant des pointes (22, 24) sur chacune de ses deux faces, les pointes de chacune des faces d'une longueur comprise entre 1 et 3 mm faisant un angle avec la base de la face sur laquelle elles se trouvent compris entre 30° et 60°, ladite plaque étant, d'une part, rendue solidaire par les pointes d'une de ses faces à une première bande de renforcement (26) déjà placée sur la portion dégradée d'une canalisation, lesdites pointes étant inclinées vers l'extrémité finale de ladite première bande de renforcement et, d'autre part, rendue solidaire d'une deuxième bande de renforcement à enrouler à la suite de la première bande de renforcement par les pointes de l'autre face, lesdites pointes étant inclinées vers l'extrémité de départ (32) de ladite deuxième bande de renforcement.

2. Plaque de retenue (30) selon la revendication 1, dans laquelle lesdites pointes (22, 24) font un angle de 45° dans le sens direct avec la face sur laquelle elles se trouvent.

3. Plaque de retenue (30) selon la revendication 1 ou 2, dans laquelle ledit matériau rigide est du métal tel que de 1 ' acier .

4. Plaque de retenue (30) selon la revendication 3, ladite plaque étant une grille métallique et lesdites pointes sont formées en coupant à intervalles réguliers les côtés des mailles de la grille et en les redressant d'un angle déterminé par rapport à la grille compris entre 30° et 60°.

5. Plaque de retenue (30) selon l'une des revendications 1 à 4, composé de métal de manière à ce que ladite plaque soit en contact à ses deux extrémités avec un fil conducteur intégré dans chacune desdites première et deuxième bandes de renforcement de façon à assurer la continuité électrique entre lesdites bandes de renforcement.

6. Procédé d'installation d'une deuxième bande de renforcement à la suite d'une première bande de renforcement enroulée autour d'une partie dégradée d'une canalisation consistant à placer une plaque de retenue (30) selon l'une des revendications 1 à 4 sur l'extrémité finale de ladite première bande de renforcement de manière à rendre ladite plaque solidaire de la première bande de renforcement grâce aux pointes de la plaque se trouvant sur sa face inférieure, puis à placer l'extrémité de départ (32) de la nouvelle bande de renforcement sur ladite plaque de manière à rendre ladite bande solidaire de ladite plaque grâce aux pointes de la plaque se trouvant sur sa face supérieure.

Description:
Plaque de retenue pour bande de renforcement

Domaine technique

La présente invention concerne la réparation des canalisations utilisées pour le transport de fluide tel que du pétrole et concerne en particulier une plaque de retenue pour bande de renforcement utilisée dans la réparation des canalisations de transport de fluides.

Etat de la technique

La réparation d'une canalisation de transport de fluide telle qu'un pipeline pour acheminer du pétrole, lorsqu'elle présente une dégradation, comporte toujours l'installation d'une bande de renforcement autour de la partie de la canalisation qui est dégradée. Cette bande de renforcement est généralement en matériau souple présentant de très bonnes propriétés mécaniques de traction telle qu'une grande résistance à la rupture. Un tel matériau est de préférence du Kevlar (marque déposée) de la famille des aramides ou de la fibre de verre.

La figure 1 montre une canalisation 10 comportant une portion dégradée 14 à sa périphérie. Pour la réparation, on commence par colmater la partie dégradée au moyen d'une résine polymère. Puis, on installe un manchon 16 qui recouvre la partie dégradée. Un tel manchon est constitué d'une bande de renforcement entourant la canalisation et recouverte d'une résine à réticulation au fur et à mesure qu'on enroule la bande de renforcement.

A noter qu'un manchon peut également être installé sur la partie d'une canalisation comportant un amincissement résultant d'une dégradation à l'intérieur de la canalisation .

La figure 2 montre comment est installée la bande de renforcement. Le début de la bande 20 est d'abord fixée sur la canalisation par tout moyen approprié. Puis la bande de renforcement est enroulée sous traction autour de la canalisation en recouvrant à chaque enroulement une partie de l'enroulement précédent, en général la moitié de la largeur de la bande de renforcement.

Mais, du fait qu'une bande de renforcement a forcément une longueur limitée, cette longueur peut être insuffisante pour effectuer l'enroulement de la partie dégradée de la canalisation, et il est souvent nécessaire d'enrouler au moins une autre bande de renforcement à la suite de la première bande de renforcement. La bande de renforcement étant enroulée sous tension, il est malheureusement difficile de la maintenir en place et l'empêcher de glisser au moins lors du premier enroulement.

Exposé de l'invention

C'est pourquoi le but de l'invention est de fournir un moyen empêchant une nouvelle bande de renforcement de glisser lors de son enroulement sous tension.

Un autre but de l'invention est de fournir un moyen permettant de rendre solidaire une nouvelle bande de renforcement lors de son enroulement à la suite d'une autre bande de renforcement déjà enroulée autour d'une canalisation .

L'objet principal de l'invention est donc une plaque de retenue en matériau rigide comportant des pointes sur chacune de ses deux faces, les pointes de chacune des faces d'une longueur comprise entre 1 et 3 mm faisant un angle avec la base de là face sur laquelle elles se trouvent compris entre 30° et 60°, la plaque étant, d'une part, rendue solidaire par les pointes d'une de ses faces à une première bande de renforcement déjà placée sur la portion dégradée d'une canalisation, lesdites pointes étant inclinées vers l'extrémité finale de la première bande de renforcement et, d'autre part, rendue solidaire d'une deuxième bande de renforcement à enrouler à la suite de la première bande de renforcement par les pointes de l'autre face, lesdites pointes étant inclinées vers l'extrémité de départ de la deuxième bande de renforcement.

Un autre objet de l'invention est un procédé d'installation d'une nouvelle bande de renforcement à la suite d'une première bande de renforcement enroulée autour d'une partie dégradée d'une canalisation consistant à placer une plaque de retenue selon l'invention sur l'extrémité finale de ladite première bande de renforcement de manière à rendre la plaque solidaire de la première bande de renforcement grâce aux pointes de la plaque se trouvant sur sa face inférieure, puis à placer l'extrémité de début de la nouvelle bande de renforcement sur la plaque de manière à rendre la nouvelle bande solidaire de la plaque grâce aux pointes de la plaque se trouvant sur sa face supérieure.

Description brève des figures

Les buts, objets et caractéristiques de l'invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description qui suit faite en référence aux dessins dans lesquels :

la figure 1 représente une partie extérieure dégradée d'une canalisation sur laquelle on a effectué une réparation par installation d'un manchon ;

la figure 2 représente une partie intérieure dégradée d'une canalisation sur laquelle on a effectué une réparation par installation d'un manchon ;

la figure 3 représente une vue en coupe d'une plaque de retenue selon l'invention ; et

la figure 4 représente la mise en place d'une nouvelle bande de renforcement au moyen d' une plaque de retenue selon 1 ' invention .

Description détaillée de l'invention

Les figures 1 et 2 qui concernent une canalisation ayant une portion dégradée pour laquelle la réparation consiste à installer un manchon ont déjà été décrites dans l'état de la technique. La figure 3 représente une plaque de retenue selon l'invention vue en coupe. La plaque proprement dite 30 est composée d'un matériau rigide qui peut être toute matière appropriée telle que du plastique très dur ou de préférence du métal tel que l'acier, l'aluminium, etc. La plaque est généralement de forme rectangulaire dont la largeur est inférieure ou égale à la largeur de la bande de renforcement .

La plaque de retenue 30 comporte des pointes 22 sur une face et des pointes 24 sur l'autre face. Ces pointes d'une longueur comprise entre 1 et 3 mm sont inclinées par rapport à la face de la plaque. Cette inclinaison correspond à un angle aigu dans le sens direct par rapport à la face sur laquelle elles se trouvent compris entre 30° et 60°, de préférence égal à 45°. A noter que, dans ce dernier cas, les pointes des deux faces de la plaque sont parallèles.

Un mode de réalisation de la plaque consiste à utiliser une grille métallique. Les pointes sont formées en coupant à intervalles réguliers les côtés des mailles de la grille et en les redressant d'un angle déterminé par rapport à la grille compris entre 30° et 60° dans le sens direct par rapport à la face.

La figure 4 montre comment est utilisée la plaque de retenue 30 munie de ses pointes 22 et 24 représentées sur la figure 3. La première bande de renforcement 26 est enroulée autour de la partie dégradée de la canalisation 10 comme expliqué en référence à la figure 3 jusqu'à sa portion finale 28. Une plaque de retenue 30 selon l'invention est alors placée sur l'extrémité de cette portion finale de manière à être rendue solidaire de la bande de renforcement grâce aux pointes de la plaque se trouvant sur sa face inférieure qui s'enfoncent dans la bande de renforcement. A noter que la plaque est placée sur la bande de renforcement de manière à ce que les pointes de la face inférieure soient inclinées vers l'extrémité finale de la bande 26 déjà enroulée de sorte que, lorsqu'une traction sera exercée sur la plaque de retenue vers l'extrémité de la bande, la plaque soit retenue solidement en place.

Puis, l'extrémité de départ 32 de la nouvelle bande de renforcement est placée sur la plaque de retenue de manière à être rendue solidaire de la plaque de retenue grâce aux pointes de cette dernière qui s'enfoncent dans cette dernière. A noter que les pointes de la face supérieure de la plaque sont inclinées vers l'extrémité de départ 32 de la nouvelle bande de sorte qu'une traction exercée sur la nouvelle bande de renforcement lors de son enroulement retienne solidement la bande alors que, si les pointes étaient dans l'autre sens, la bande se séparerait de la plaque sous l'effet de la traction.

Ainsi, du fait que les pointes de la face supérieure de la plaque forment un angle aigu compris entre 30° et 60° avec la bande de renforcement, c'est à dire qu'elles sont sensiblement dans le même sens que les pointes de la face inférieure, la nouvelle bande dé renforcement est retenue solidement à la plaque et celle-ci à la première bande de renforcement et est donc rendue solidaire de la première bande de renforcement. Il est donc aisé de procéder à l'enroulement sous traction de la nouvelle bande de renforcement sans le risque que celle-ci glisse sous l'effet de la traction.

Dans un mode de réalisation préférentiel décrit dans la demande de brevet de Monaco n°2593, chaque bande de renforcement comprend au moins un fil conducteur intégré dans le sens longitudinal, les propriétés électriques du fil (ou des fils) étant utilisées pour les opérations comprenant la réticulation de la résine, la détection de . la portion de la canalisation comportant le manchon ou la détection des portions réparées de la canalisation ayant subi une augmentation de diamètre due à un amincissement de la paroi. Le fil conducteur intégré est de préférence un fil métallique intégré. Comme mentionné précédemment, la plaque de retenue est de préférence en métal. En utilisant ce mode de réalisation , préférentiel, les deux bords métalliques de la plaque sont donc en contact avec l'extrémité du (ou des fils) intégré dans chacune des bandes de renforcement reliées par la plaque de retenue. Ainsi, la plaque de retenue assure la continuité physique de l'ensemble des bandes de renforcement, mais également leur continuité électrique.