Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
RIVETING METHOD FOR AIRCRAFT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/020959
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a riveting method that comprises riveting a first aircraft part (11) to a second aircraft part (13). The method comprises capturing a plenoptic image (103) of the rivet and at least one of the first part (11) and the second part (13) in the vicinity of the rivet, by a plenoptic imaging device (52) secured to a riveting head (40), after riveting the first part (11) to the second part (13). The method comprises detecting (105) the positioning and the surface condition of the rivet, from the plenoptic image captured by the imaging device (52).

Inventors:
PICARD, Sylvaine (Rond-Point René Ravaud-Réau, Moissy-Cramayel, 77550, FR)
LE GUILLOUX, Yann (Rond-Point René Ravaud-Réau, Moissy-Cramayel, 77550, FR)
Application Number:
FR2018/051935
Publication Date:
January 31, 2019
Filing Date:
July 27, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SAFRAN (2 Boulevard du Général Martial Valin, Paris, 75015, FR)
International Classes:
B21J15/04; B21J15/14; B21J15/28
Domestic Patent References:
WO2013053350A12013-04-18
WO2016174444A12016-11-03
Foreign References:
EP2546022A12013-01-16
DE102014106312A12015-11-12
EP1302258A12003-04-16
EP1302258A12003-04-16
Attorney, Agent or Firm:
GUERRE, Fabien (Brevalex, 95 rue d'Amsterdam, Paris Cedex 8, 75378, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Procédé de rivetage comprenant le rivetage d'une première pièce (11) d'aéronef à une deuxième pièce (13) d'aéronef, au moyen d'un système de rivetage (5) comprenant :

un outillage de rivetage (30) configuré pour assembler la première pièce (11) à la deuxième pièce (13) par rivetage, l'outillage de rivetage (30) comprenant une tête de rivetage (40) destinée à venir en contact de la première pièce (11) et/ou de la deuxième pièce (13), et

un dispositif plénoptique d'acquisition d'images (52), solidaire de la tête de rivetage (40),

le procédé de rivetage comprenant en outre :

une prise d'image plénoptique (103) d'un rivet et des alentours du rivet, par le dispositif d'acquisition d'images (52) après rivetage de la première pièce (11) à la deuxième pièce (13), et

la détection (105) du positionnement et de l'état de surface du rivet, à partir de l'image plénoptique prise par le dispositif d'acquisition d'images (52).

2. Procédé de rivetage selon la revendication précédente, comprenant la reconstruction tridimensionnelle du rivet et des alentours du rivet.

3. Procédé de rivetage selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant la comparaison (107) du positionnement détecté du rivet à une position de référence du rivet et la comparaison de l'état de surface détecté du rivet à un état de surface de référence du rivet.

4. Procédé de rivetage selon la revendication précédente, comprenant la signalisation (113) d'un défaut de positionnement et/ou d'état de surface du rivet, notamment lorsqu'un défaut d'affleurement d'une tête du rivet et/ou une entaille du rivet ont été détectés.

5. Procédé de rivetage selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le rivet est un rivet aveugle et/ou

dans lequel le rivet a une tête destinée à affleurer une surface de la première pièce (11) et/ou à une surface de la deuxième pièce (13) après rivetage, tel qu'un rivet à tête fraisée.

6. Procédé de rivetage pour aéronef, comprenant :

le rivetage d'un premier rivet pour assembler la première pièce (11) à la deuxième pièce (13), par un procédé de rivetage selon l'une quelconque des revendications précédentes,

le rivetage d'un deuxième rivet pour assembler la première pièce (11) à la deuxième pièce (13), par un procédé de rivetage selon l'une quelconque des revendications précédentes.

7. Procédé de rivetage selon la revendication précédente, comprenant la comparaison (109) du positionnement détecté du deuxième rivet au positionnement détecté du premier rivet et/ou la comparaison de l'état de surface détecté du deuxième rivet à l'état de surface détecté du premier rivet.

8. Procédé de rivetage selon la revendication précédente, comprenant l'établissement (111) de statistiques de mise en place des rivets.

9. Système de rivetage (5) pour aéronef, comprenant un outillage de rivetage (30) configuré pour assembler une première pièce (11) d'aéronef à une deuxième pièce (13) d'aéronef par rivetage, l'outillage de rivetage (30) comprenant une tête de rivetage (40) destinée à venir en contact de la première pièce (11) et/ou de la deuxième pièce (13),

caractérisé en ce que le système de rivetage (5) comprend un dispositif plénoptique d'acquisition d'images (52), configuré pour prendre une image plénoptique du rivet et des alentours du rivet après rivetage de la première pièce (11) à la deuxième pièce (13) par le rivet, le dispositif d'acquisition d'images (52) étant solidaire de la tête de rivetage (40).

10. Système de rivetage (5) selon la revendication précédente, dans lequel la tête de rivetage (40) comprend :

un barillet rotatif (42) qui comporte des logements répartis circonférentiellement autour d'un axe longitudinal de la tête de rivetage (40), et

des outils de rivetage (62, 64, 66, 68) qui sont différents les uns des autres et qui réalisent différentes opérations impliquées dans le rivetage,

les outils de rivetage (62, 64, 66, 68) étant destinés à être logés dans les logements (43) du barillet, le dispositif d'acquisition d'images (52) étant logé dans un des logements (43) du barillet.

11. Système de rivetage (5) selon la revendication précédente, dans lequel les outils de rivetage comprennent un outil de perçage (62, 64) d'un orifice traversant la première pièce (11) et la deuxième pièce (13), un outil d'insertion (66) d'une tige de rivet et/ou d'un corps de rivet, et/ou une riveteuse (68).

Description:
PROCEDE DE RIVETAGE POUR AERONEF

DESCRIPTION

DOMAINE TECHNIQUE

L'invention se rapporte à un système de rivetage pour la fabrication d'un aéronef. Plus précisément, l'invention concerne le contrôle d'opérations de rivetage.

ÉTAT DE LA TECHNIQUE ANTÉRIEURE

Des rivets sont largement utilisés dans l'industrie aéronautique, pour assembler de manière non démontable des pièces d'aéronef par sertissage. Ces rivets pour aéronef sont soumis à des sollicitations mécaniques et thermiques importantes. Par ailleurs, ils sont généralement choisis de manière à perturber au minimum l'écoulement d'air autour des pièces d'aéronef.

Les opérations de rivetage sont largement automatisées. Elles sont réalisées à l'aide d'une tête de rivetage qui porte plusieurs outils impliqués dans les opérations de rivetage.

Certaines opérations de rivetage peuvent être contrôlées en temps réel automatiquement, notamment à l'aide d'une courbe d'efforts exercés sur un rivet en fonction du déplacement d'une tête de rivetage. Un tel procédé de contrôle est par exemple divulgué dans la demande EP 1 302 258.

Cependant, les opérations de contrôle du rivetage sont généralement effectuées par des opérateurs spécialisés, une fois que tous les rivets d'une pièce ont été assemblés.

Il existe un besoin de vérifier l'assemblage correct de rivets pour aéronef, de manière fiable, dans un temps limité, le plus rapidement possible après le rivetage et sans gêner le rivetage. EXPOSÉ DE L'INVENTION

L'invention vise à résoudre au moins partiellement les problèmes rencontrés dans les solutions de l'art antérieur. A cet égard, l'invention a pour objet un procédé de rivetage comprenant le rivetage d'une première pièce d'aéronef à une deuxième pièce d'aéronef, au moyen d'un système de rivetage comprenant un outillage de rivetage et un dispositif plénoptique d'acquisition d'images.

L'outillage de rivetage est configuré pour assembler la première pièce à la deuxième pièce par rivetage, l'outillage de rivetage comprenant une tête de rivetage destinée à venir en contact de la première pièce et/ou de la deuxième pièce. Le dispositif plénoptique d'acquisition d'images est solidaire de la tête de rivetage.

Selon l'invention, le procédé de rivetage comprend une prise d'image plénoptique du rivet et des alentours du rivet, par le dispositif d'acquisition d'images après rivetage de la première pièce à la deuxième pièce. Le procédé comprend la détection du positionnement et de l'état de surface du rivet, à partir de l'image plénoptique prise par le dispositif d'acquisition d'images.

Grâce au procédé de rivetage selon l'invention, le contrôle de l'état du rivet et du positionnement du rivet est effectué dès que le rivetage a eu lieu. Le dispositif plénoptique d'acquisition d'images utilisé présente un faible encombrement et il ne perturbe pas le rivetage. Les déplacements du dispositif d'acquisition d'images et de la tête de rivetage associés sont limités. Le recours à une image plénoptique du rivet et de ses alentours rend ainsi le contrôle précis, fiable, rapide et mis en œuvre sur le même équipement.

Une image plénoptique est une image bidimensionnelle échantillonnant à la fois l'intensité des rayons lumineux provenant d'une scène et la direction des dits rayons. Bien entendu, une prise d'image plénoptique peut s'entendre comme la prise d'une pluralité d'images.

L'invention peut comporter de manière facultative une ou plusieurs des caractéristiques suivantes combinées entre elles ou non.

Avantageusement, le procédé de rivetage comprend la reconstruction tridimensionnelle du rivet et des alentours du rivet, à partir de l'image prise par le dispositif d'acquisition d'images. Avantageusement, le procédé de rivetage comprend la comparaison du positionnement détecté du rivet à une position de référence du rivet, et la comparaison de l'état de surface détecté du rivet à un état de surface de référence du rivet.

Selon une particularité de réalisation, le procédé de rivetage comprend la signalisation d'un défaut de positionnement et/ou d'état de surface du rivet, notamment lorsqu'un défaut d'affleurement d'une tête du rivet et/ou une entaille du rivet ont été détectés.

Selon une forme de réalisation avantageuse, le rivet est un rivet aveugle. Selon une autre forme de réalisation avantageuse, le rivet a une tête destinée à affleurer à une surface de la première pièce et/ou à une surface de la deuxième pièce, une fois qu'il est assemblé.

De préférence, le rivet est un rivet à tête fraisée.

Selon une autre particularité de réalisation, le procédé de rivetage comprend le rivetage d'un premier rivet, pour assembler la première pièce à la deuxième pièce par un procédé de rivetage tel que défini ci-dessus. Le procédé comprend en outre le rivetage d'un deuxième rivet, pour assembler la première pièce à la deuxième pièce par un procédé de rivetage tel que défini ci-dessus.

Avantageusement, le procédé de rivetage comprend la comparaison du positionnement détecté du deuxième rivet au positionnement détecté du premier rivet.

Selon une forme de réalisation avantageuse, le procédé de rivetage comprend la comparaison de l'état de surface détecté du deuxième rivet à l'état de surface détecté du premier rivet.

Avantageusement, le procédé de rivetage comprend l'établissement de statistiques de mise en place des rivets.

L'invention porte également sur un système de rivetage pour aéronef, comprenant un outillage de rivetage configuré pour assembler une première pièce d'aéronef à une deuxième pièce d'aéronef par rivetage. L'outillage de rivetage comprenant une tête de rivetage destinée à venir en contact de la première pièce et/ou de la deuxième pièce. Selon l'invention, le système de rivetage comprend un dispositif plénoptique d'acquisition d'images, configuré pour prendre une image plénoptique du rivet et des alentours du rivet après rivetage de la première pièce à la deuxième pièce. Le dispositif d'acquisition d'images est solidaire de la tête de rivetage.

En particulier, le dispositif plénoptique d'acquisition d'images est configuré pour prendre des images avec des zones de mise au point variables au moins selon la direction de l'axe longitudinal de la tête de rivetage, lorsque la tête de rivetage est immobile relativement à la première pièce et à la deuxième pièce.

Avantageusement, la tête de rivetage comprend un barillet rotatif et des outils de rivetage. Le barillet rotatif comporte des logements répartis circonférentiellement autour d'un axe longitudinal de la tête de rivetage. Les outils de rivetage réalisent différentes opérations impliquées dans le rivetage. Les outils de rivetage sont destinés à être logés dans les logements du barillet. Le dispositif d'acquisition d'images est logé dans un des logements du barillet.

Les outils de rivetage sont notamment différents les uns des autres.

Selon une particularité de réalisation, les outils de rivetage comprennent un outil de perçage d'un orifice traversant la première pièce et la deuxième pièce, un outil d'insertion d'une tige de rivet et/ou d'un corps de rivet, et/ou une riveteuse.

BRÈVE DESCRIPTION DES DESSINS La présente invention sera mieux comprise à la lecture de la description d'exemples de réa lisation, donnés à titre purement indicatif et nullement limitatif, en faisant référence aux dessins annexés sur lesquels :

la figure 1 est une représentation schématique partielle d'une turbomachine pour aéronef ;

- les figures 2a, 2b et 2c illustrent une opération de rivetage pour aéronef à l'aide d'un système de rivetage selon un premier mode de réalisation préféré ;

les figures 3a, 3b illustrent deux types de défauts d'assemblage susceptibles d'être détectés par le système de rivetage ; la figure 4 est une représentation schématique partielle du système de rivetage avec sa tête de rivetage en vue en coupe transversale ;

la figure 5 est une représentation schématique partielle du système de rivetage avec sa tête de rivetage en coupe longitudinale, détaillant en particulier le positionnement du capteur plénoptique et schématisant le trajet de rayons lumineux.

la figure 6 illustre un procédé de rivetage à l'aide du système de rivetage selon le premier mode de réalisation.

EXPOSÉ DÉTAILLÉ DE MODES DE RÉALISATION PARTICULIERS La figure 1 représente une turbomachine 1 à double flux et double corps.

La turbomachine 1 est un turboréacteur qui a une forme de révolution autour d'un l'axe longitudinal AX.

La turbomachine 1 comprend, de l'amont vers l'aval sur le chemin d'un flux primaire A, une manche d'entrée d'air 2, une soufflante 3, un compresseur basse pression 4, un compresseur haute pression 6, une chambre de combustion 7, une turbine haute pression 8 et une turbine basse pression 10.

Les directions amont et aval sont utilisés dans ce document en référence à l'écoulement global des gaz dans le turboréacteur, une telle direction est sensiblement parallèle à la direction de l'axe longitudinal AX.

Le compresseur basse pression 4, le compresseur haute pression 6, la turbine haute pression 8 et la turbine basse pression 10 délimitent une veine secondaire d'écoulement d'un flux secondaire B qui les contourne.

Le compresseur haute pression 6 et la turbine haute pression 8 sont reliées mécaniquement par un arbre d'entraînement 5 du compresseur haute pression 6, de sorte à former un corps haute pression de la turbomachine 1. De manière similaire, le compresseur basse pression 4 et la turbine basse pression 10 sont reliées mécaniquement par un arbre de turbomachine 1, de façon à former un corps basse pression de la turbomachine 1. Le compresseur haute basse pression 4, le compresseur haute pression 6, la chambre de combustion 7, la turbine haute pression 8 et la turbine basse pression 10 sont entourés par un carter 9 qui s'étend depuis la manche d'entrée 2 jusqu'à la turbine basse pression 10.

Les figures 2a à 2c représentent les étapes de mise en place d'un rivet aveugle 20 pour assembler par sertissage une première pièce 11 d'aéronef à une deuxième pièce 13 d'aéronef. La première pièce 11 et la deuxième pièce 13 sont par exemple des segments du carter 9 ou bien d'autres segments de nacelle pour aéronef.

Le rivet aveugle 20 est également connu sous la dénomination de rivet « POP ». Il comprend une tige 22 et un corps 24 qui forme une bague annulaire autour de la tige 22. La tige 22 comprend une tête 23 à une de ses extrémités, qui est destinée à faire partie de la rivure 28 une fois que le rivet 20 a été installé. L'extrémité supérieure du corps 24 forme une tête 26 du rivet, une fois que le rivet 20 a été installé.

A une première étape représentée à la figure 2a, le rivet 20 est inséré dans un orifice 15 qui traverse la première pièce 11 et la deuxième pièce 13. Cet orifice 15 comprend une partie fraisée au niveau de la première pièce 11, qui est destinée à retenir la tête fraisée 26.

A une étape intermédiaire représentée à la figure 2b, la tige 22 du rivet est tirée vers le haut selon une direction d'assemblage X-X par une riveteuse 68, à l'opposé de la première pièce 11 et de la deuxième pièce 13. La riveteuse 68 est typiquement une pince à river comprenant une mâchoire 69 pour enserrer la tige 22.

A une étape finale représentée à la figure 2c, la tige 22 s'est scindée en une portion supérieure de la tige 22b et une portion inférieure 22a. La portion supérieure

22b est enlevée par la pince à river 68 selon la flèche C. La portion inférieure 22a est restée pour assembler la première pièce 11 à la deuxième pièce 13. L'extrémité supérieure du corps forme la tête fraisée 26 qui affleure à la surface supérieure de la première pièce 11.

L'affleurement de la tête 26 permet de limiter les perturbations aérodynamiques crées par le rivet 20 à la surface de la première pièce 11. La tête 23 de la tige et l'extrémité inférieure du corps 24 se sont aplaties contre la deuxième pièce 13, pour former la rivure 28. La première pièce 11 est alors rivetée à la deuxième pièce 13.

La figure 3a représente un premier défaut d'affleurement possible pour le rivet 20. Dans ce cas, il existe un jeu ji entre la surface supérieure de la tête de rivet 20 et la surface supérieure de la première pièce 11, ce qui peut conduire à des perturbations aérodynamiques de l'écoulement à proximité de la première pièce 11.

La figure 3b représente un deuxième défaut d'affleurement possible pour le rivet 20. Dans ce cas, il existe un jeu j 2 entre la surface latérale de la tête de rivet 20 et la surface supérieure de la première pièce 11, ce qui peut conduire à des perturbations aérodynamiques de l'écoulement à proximité de la première pièce 11 et éventuellement à une moins bonne tenue mécanique du rivet 20.

Le système de rivetage 5 comprend un outillage de rivetage 30 et un système de contrôle 50 qui est utilisé pour détecter les défauts d'assemblage éventuels du rivet 20 tels que ceux représentés aux figures 3a et 3b.

En référence aux figures 4 et 5, l'outillage de rivetage 30 comprend une tête de rivetage 40, des moyens de déplacement de la tête de rivetage 32 et un système de commande 36. L'outillage de rivetage 30 est configuré pour assembler la première pièce 11 d'aéronef à la deuxième pièce 13 d'aéronef par des rivets aveugles 20, de manière automatisée.

La tête de rivetage 40 comprend un barillet 42 rotatif. Elle porte des outils de rivetage 62, 64, 66, 68 et un dispositif d'acquisition d'images 52 qui fait partie du système de contrôle 50 de rivetage. La tête de rivetage 40 est destinée à venir en contact de la première pièce 11 et/ou de la deuxième pièce 13 pour les assembler par rivetage.

Le barillet 42 comporte des logements 43 qui sont répartis circonférentiellement autour de l'axe longitudinal X-X de la tête de rivetage 40. L'axe longitudinal X-X de la tête de rivetage 40 correspond à la direction d'assemblage du rivet 20 lorsque le rivet 20 est en train d'être assemblé. Le barillet 42 est rotatif autour de l'axe longitudinal X-X de la tête de rivetage. Les logements 43 servent à loger les différents outils de rivetage 62, 64, 66, 68 qui sont impliqués dans les différentes opérations nécessaires au rivetage. Au moins un des logements 43 sert à loger le dispositif d'acquisition d'images 52.

Les outils de rivetage 62, 64, 66, 68 comprennent un premier outil de perçage 62, un deuxième outil de perçage 64, un outil d'insertion 66 de rivet et la riveteuse 68 qui a été décrite ci-dessus en référence aux figures 2a à 2c. Le premier outil de perçage 62 sert à percer l'orifice traversant 15 qui traverse la première pièce 11 et la deuxième pièce 13. Le deuxième outil de perçage 64 sert à réaliser un alésage dans la première pièce pour loger la tête fraisée 26 dans la partie supérieure de l'orifice traversant 15. L'outil d'insertion 66 sert à insérer le corps 24 du rivet et la tige 22 de rivet selon la direction d'assemblage X-X.

La direction d'assemblage X-X, une première direction latérale Y-Y et une deuxième direction latérale Z-Z forment un repère orthonormé centré sur la tête de rivet 20. Il est par exemple représenté aux figures 2a à 2c et aux figures 3a à 3b.

A la figure 4, un premier des logements 43 loge le premier outil de perçage 62. Un deuxième logement 43 loge le deuxième outil de perçage 64. Un troisième logement 43 loge l'outil d'insertion 66. Un quatrième logement 43 loge la riveteuse 68. Un cinquième logement loge le dispositif d'acquisition d'images 52.

Les moyens de déplacement 32 de la tête de rivetage comprennent un moteur et un bras au bout duquel est situé la tête de rivetage 40. Le moteur est apte à faire tourner le barillet 42 autour de l'axe longitudinal X-X de la tête de rivetage 40, pour amener à tour de rôle chacun des outils de rivetage 62, 64, 66, 68 et le dispositif d'acquisition d'images 52 en vis-à-vis de l'endroit où le rivet 20 est destiné à être installé. Le bras est destiné à déplacer la tête de rivetage 40 en translation, notamment selon direction d'assemblage X-X, la première direction latérale Y-Y et la deuxième direction latérale Z-Z.

Le système de commande 36 sert à commander aux moyens de déplacement 32 le déplacement du barillet 42. Il sert également à commander le fonctionnement de chacun des outils de rivetage 62, 64, 66, 68 indépendamment les uns des autres, ainsi que le fonctionnement du dispositif d'acquisition d'images 52. En référence conjointe aux figures 4 et 5, le système de contrôle 50 comprend le dispositif d'acquisition d'images 52 et une unité de contrôle 58.

Le dispositif d'acquisition d'images 52 est un dispositif plénoptique d'acquisition d'image. Il comprend un capteur plénoptique 54. Il comporte aussi une source lumineuse 56. Le dispositif d'acquisition d'images 52 est logé dans le logement 43. Il est solidaire de la tête de rivetage 40.

Le capteur plénoptique 54 comprend un système optique 55 et une unité de traitement 57. Il est configuré pour prendre une ou plusieurs images du rivet 20 une fois qu'il a été assemblé. Le capteur plénoptique 54 est un dispositif d'acquisition d'images numériques qui capte l'intensité lumineuse du rivet 20, et qui échantillonne les directions d'arrivée des rayons lumineux en provenance du rivet 20. Par une approche de triangulation des rayons provenant d'un même point sur le rivet, il est possible de reconstruire la position de ce point. Si cette opération est réalisée pour tous les points vus par capteur plénoptique 54, une reconstruction tridimensionnelle du rivet et de sa surface avoisinante est obtenue.

Le système optique 55 comprend une pluralité de micro-objectifs formant une matrice.

L'unité de traitement 57 est configurée pour traiter le signal qu'elle reçoit du système optique 55, pour former l'image du rivet 20.

La source lumineuse 56 est destinée à éclairer le rivet 20, de manière à ce que le capteur plénoptique 54 puisse prendre en image le rivet 20. Elle est préférentiellement située dans le logement 43 du capteur plénoptique 54 ou à proximité de la zone à imager.

L'unité de contrôle 58 est une unité informatique. Elle est reliée à l'unité de traitement 57. Elle comporte notamment une mémoire et un microprocesseur.

L'unité de contrôle 58 est configurée pour détecter le positionnement et l'état de surface du rivet 20 à partir des images prises par le dispositif d'acquisition d'images 52. Pour cela elle réalise la reconstruction tridimensionnelle du rivet 20 et elle utilise également au moins une image bidimensionnelle du rivet 20 et de sa surface avoisinante. L'unité de contrôle 58 est alors configurée pour comparer le positionnement du rivet 20 détecté à une position de référence. Elle est aussi configurée pour comparer l'état de surface du rivet 20 détecté à un état de surface de référence pour le rivet 20.

Elle est configurée pour en déduire un défaut de mise en place du rivet 20 tel qu'un défaut d'affleurement d'une tête du rivet 26 et/ou une entaille du rivet ou un défaut dit cosmétique comme une tâche ou une rayure qui se verrait dans l'image bidimensionnelle. Les défauts d'affleurement détectés sont notamment ceux représentés aux figures 3a et 3b. Si elle ne détecte aucun défaut de mise en place du rivet 20, l'unité de contrôle 58 valide la mise en place du rivet 20.

L'unité de contrôle 58 est également configurée pour comparer le positionnement et l'état de surface du rivet 20 par rapport au positionnement et à l'état de surface d'autres rivets. Elle permet ainsi d'établir des statistiques de mise en place des rivets 20.

Elle est configurée pour être reliée à un avertisseur sonore, tactile et/ou visuel pour avertir un opérateur en cas d'une erreur d'assemblage du rivet 20 et/ou d'un nombre d'erreurs d'assemblage de rivets 20 anormalement élevé.

Le procédé de rivetage d'un premier rivet 20 est décrit en référence à la figure 6. Le procédé de rivetage 100 commence par la mise en place du premier rivet 20 par l'outillage de rivetage 30, à l'étape 101.

Puis, le dispositif d'acquisition d'images 52 prend des images du rivet 20 et de la première pièce 11 et/ou de de la deuxième pièce 13 alentours du rivet 20 à l'étape 103, une fois que le rivet 20 a été mis en place et qu'il assemble la première pièce 11 à la deuxième pièce 13.

L'unité de traitement 57 et unité de contrôle 58 détectent alors le positionnement du rivet 20, à l'étape 105. Elles détectent également l'état de surface du rivet 20, à l'étape 105.

L'unité de contrôle 58 compare le positionnement du rivet 20 détecté à un positionnement de référence du rivet 20 par rapport à la première pièce 11 et par rapport à la deuxième pièce 13, à l'étape 107. L'unité de contrôle 58 compare l'état de surface du rivet 20 à l'état de surface de référence pour le rivet 20. L'unité de contrôle 58 peut alors valider la mise en place du rivet 20 si elle n'a détecté aucun défaut lié à la mise en place du rivet 20 tel qu'un défaut d'affleurement ou une entaille du rivet 20.

En variante, l'unité de contrôle 58 peut détecter un défaut lié à la mise en place du rivet 20. Dans ce cas, l'outillage de rivetage 30 et/ou un opérateur peuvent retirer le rivet 20 défectueux pour en installer un nouveau.

A l'étape 109, l'unité de contrôle 58 compare la mise en place du premier rivet 20, c'est-à-dire le positionnement et l'état de surface du premier rivet 20, avec le positionnement et l'état de surface d'autres rivets. Elle établit notamment des statistiques sur la mise en place des rivets, à l'étape 111.

En cas de défaut de mise en place du premier rivet 20 détecté par l'unité de contrôle 58, un opérateur est susceptible d'être averti par le système de contrôle 50, à l'étape 113. En particulier, un opérateur est averti en cas de défauts récurrents de mise en place de rivets 20, pour limiter d'éventuelles erreurs ultérieures.

Les étapes 103, 105, 107, 111 et 113 forment conjointement un procédé d'inspection du rivetage qui est mis en œuvre une fois que le rivet a été mis en place à l'étape 101.

Une fois que le premier rivet 20 a été mis en place et que l'inspection du premier rivet 20 a eu lieu, le procédé de rivetage 100 est réitéré avec un deuxième rivet 20 qui est différent du premier rivet. Le procédé est réitéré jusqu'à ce que la première pièce 11 soit assemblée par sertissage par rivets à la deuxième pièce 13.

Le dispositif d'acquisition d'images 52 est configuré pour prendre des images du rivet 20 une fois qu'il a été assemblé à la première pièce 11 et à la deuxième pièce 13, pour contrôler rapidement son état et son positionnement, sans gêner le rivetage.

En particulier, la prise d'images plénoptiques du rivet 20 et de ses alentours, c'est-à-dire d'images avec des zones de mise au point variables selon la direction d'assemblage X-X, selon la première direction latérale Y-Y et selon la deuxième direction latérale Z-Z par le dispositif d'acquisition d'images 52, facilite l'analyse ultérieure de ces images par l'unité de contrôle 58 pour conclure sur l'état et la position du rivet 20 une fois qu'il est mis en place. Le dispositif plénoptique d'acquisition d'images 52 présente un encombrement limité, ce qui permet de le loger dans le barillet 42 et de ne pas gêner les opérations de rivetage.

Bien entendu, diverses modifications peuvent être apportées par l'homme du métier à l'invention qui vient d'être décrite sans sortir du cadre de l'exposé de l'invention.

En particulier, certaines étapes du procédé de rivetage 100 peuvent avoir lieu simultanément. Par exemple, l'étape 105 de détection du positionnement et de l'état de surface du rivet peut se faire simultanément à l'étape 107 de comparaison du positionnement et de l'état de surface du rivet 20. En variante ou en plus, l'étape 105 de détection du positionnement et de l'état de surface du rivet peut être effectuée par l'unité de traitement 57 simultanément à l'étape 103 de prise d'images.

La détection du positionnement et la détection de l'état du rivet 20 peuvent être effectuées visuellement par un opérateur sur la base des images prises par le dispositif plénoptique d'acquisition d'images 52, au moins en ce qui concerne certains rivets 20.

En variante, la source lumineuse 56 est intégrée au capteur plénoptique

54.

En variante ou en plus, l'unité de contrôle 58 est logée dans le logement 43 du capteur plénoptique 54.

En variante, les moyens de déplacement 32 sont configurés pour avancer et/ou reculer le dispositif plénoptique d'acquisition d'images 52 relativement à son logement 43.

En variante, l'outil d'insertion de rivet 66 est remplacé par un outil d'insertion de la tige et par un outil d'insertion du corps.

La riveteuse 68 peut former un unique outil de rivetage avec l'outil d'insertion de rivet 66. La forme de la riveteuse 68 est susceptible de varier, en particulier si le rivet 20 est un rivet à bouterolles. Le rivet 20 peut être remplacé par un rivet plein. Par ailleurs, la tête 26 du rivet peut être bombée, en particulier si le rivet 20 ne risque pas d'engendrer de perturbation aérodynamiques pour l'aéronef.

La première pièce 11 et la deuxième pièce 13 peuvent être formés par différents segments de carter de la turbomachine 1.