Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ROTATING MACHINE PROVIDED WITH A ROTATING COLUMN FOR POWER AND FLUID SUPPLY
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2006/010807
Kind Code:
A1
Abstract:
The inventive carousel-type rotating machine comprises a rotating frame bearing several work stations, a power and fluid supply rotating column (9) which is coaxial to the axis of the rotating frame and incorporates a rotatable electric collector (10) connected to a fixed power source for supplying power to the work stations and a rotatable fluid connection (14) connected to a fixed fluid source for supplying fluid to said work stations, wherein said rotatable fluid connection (14) is disposed on the top of the rotating column (9) above the rotatable electric collector (10), thereby having the reduced diameter of the part (39) thereof rotatable at reduced linear speeds between the fixed and rotatable parts thereof.

Inventors:
Danel, Laurent c/o Sidel (Avenue de la Patrouille de France, Octeville-sur-mer, F-76930, FR)
Robert, Gilles c/o Sidel (Avenue de la Patrouille de France, Octeville-sur-mer, F-76930, FR)
Savary, Cyril c/o Sidel (Avenue de la Patrouille de France, Octeville-sur-mer, F-76930, FR)
Mie, Patrick c/o Sidel (Avenue de la Patrouille de France, Octeville-sur-mer, F-76930, FR)
Application Number:
PCT/FR2005/001554
Publication Date:
February 02, 2006
Filing Date:
June 21, 2005
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Sidel, Participations (Avenue de la Patrouille de France, Octeville-sur-Mer, F-76930, FR)
Danel, Laurent c/o Sidel (Avenue de la Patrouille de France, Octeville-sur-mer, F-76930, FR)
Robert, Gilles c/o Sidel (Avenue de la Patrouille de France, Octeville-sur-mer, F-76930, FR)
Savary, Cyril c/o Sidel (Avenue de la Patrouille de France, Octeville-sur-mer, F-76930, FR)
Mie, Patrick c/o Sidel (Avenue de la Patrouille de France, Octeville-sur-mer, F-76930, FR)
International Classes:
B29C49/36; B29C49/42; F16L39/06; (IPC1-7): B29C49/36; B29C49/42
Foreign References:
US4861542A1989-08-29
US3936521A1976-02-03
FR87759E1966-10-07
US4861542A1989-08-29
US4816542A1989-03-28
Attorney, Agent or Firm:
Gorree, Jean-michel (Cabinet Plasseraud, 52 rue de la Victoire, Paris Cedex 09, F-75440, FR)
Download PDF:
Description:
MACHINE TOURNANTE A COLONNE TOURNANTE D'ALIMENTATION ELECTRIQUE ET FLUIDIQUE

La présente invention concerne des perfection- nements apportés aux machines tournantes du type carrousel comportant : - un châssis tournant rotatif autour d'un axe de rotation, - plusieurs postes de travail supportés par le châssis tournant, - une colonne tournante d'alimentation électrique et fluidique coaxiale à l'axe de rotation du châssis tournant, - au moins un collecteur électrique tournant, prévu sur ladite colonne et connecté à une source fixe d'alimentation électrique, pour l'alimentation électrique desdits postes de travail, et - au moins un raccord fluidique tournant, prévu sur ladite colonne et connecté à une source fixe de fluide. On soulignera ici que l'invention vise plus particulièrement les machines tournantes de fabrication de récipients en matériau thermoplastique, notamment en PET, par soufflage ou étirage-soufflage d'une ébauche (préforme ou récipient intermédiaire) dans des moules supportés sur un bâti tournant, mais que l'invention peut trouver application dans des machines tournantes d'autres types telles que les remplisseuses. A la figure 1 des dessins annexés est illustrée en vue de côté une colonne tournante d'alimentation électrique et fluidique installée actuellement dans certaines machines de fabrication de récipients par soufflage ou étirage-soufflage produites par la Demanderesse (les parties principales d'une telle machine étant simplement esquissées de façon très schématisée à la figure 1) . La machine tournante du type carrousel comprend un bâti fixe 1 supportant un châssis tournant 2 qui est rotatif (sous l'entraînement de moyens non représentés) autour d'un axe 3 de rotation. Le châssis tournant 2 supporte plusieurs postes de travail 4 régulièrement répartis périphériquement. S'agissant plus spécifiquement, dans l'exemple considéré, d'une machine d'étirage- soufflage pour la fabrication de récipients, notamment de bouteilles, en matériau thermoplastique tel que le PET, chaque poste de travail 4 comprend notamment un moule 5, des moyens 6 de gestion du fluide de présoufflage sous relativement moyenne pression (typiquement de l'ordre de 13xlO5 Pa) et du fluide de soufflage sous relativement haute pression (typiquement de l'ordre de 4OxIO5 Pa) et une tige 7 d'étirage mécanique du récipient en cours de soufflage, la tige 7 étant mue axialement par des moyens 8 d'actionnement pneumatique (du type vérin) sous relativement basse pression (typiquement 7xlO5 Pa) . La machine comporte également une colonne tournante 9 d'alimentation électrique et fluidique qui s'étend coaxialement à l'axe 3 de rotation du châssis tournant et qui est propre à assurer l'alimentation électrique et la fourniture des divers fluides nécessaires au fonctionnement des postes de travail 4 à partir de sources respectives fixes. A cet effet, la colonne tournante 9 comprend un collecteur électrique tournant 10, situé en tête de la colonne tournante 9, qui est alimenté par un câble électrique 11 fixe. De façon classique, le collecteur électrique tournant comporte des pistes, fixes ou tournantes, sur lesquelles sont en appui élastique des doigts respectivement tournants ou fixes, l'ensemble étant abrité sous un carter 12, seul visible sur la figure 1, qui est fixe et retenu par une structure anti-couple 13 (schématisée sous forme d'une potence) solidaire du bâti fixe 1. Disposé axialement sous le collecteur électrique tournant 10 se trouve un raccord fluidique tournant 14, dont seul le carter 15, fixe et retenu par la structure anti-couple 13, est visible sur la figure 1. Le raccord fluidique tournant 14 est connecté à une source de fluide pneumatique sous relativement haute pression (en général de l'air typiquement sous 4OxIO5 Pa) par un conduit 16 et à une source de fluide pneumatique sous relativement basse pression (en pratique air à pression industrielle de 7xlO5 Pa) par un conduit 17, les deux conduits 16, 17 étant fixes et supportés par exemple par la structure anti-couple 13. La base 18 de la colonne tournante 9 d'alimentation, par laquelle elle repose sur le bâti fixe 1, est elle aussi fixe. La partie tournante ou rotor de la colonne tournante 9 est, sur la figure 1, désignée dans son ensemble par la référence 19. Les alimentations des postes de travail se font de la façon suivante. Les câbles électriques de sortie du collecteur électrique tournant 10, qui sont désignés par la référence 20, sont solidaires du rotor 19 de la colonne tournante 9 et, pour être dégagés de la structure anti-couple 13, traversent le raccord fluidique tournant 14 en étant fonctionnellement associés au rotor 19, puis, au débouché du raccord fluidique tournant 14, ils sont connectés à une armoire 21 de distribution électrique supportée par le châssis tournant affectée à l'alimentation électrique des composants électriques des postes de travail (électrovannes notamment) . L'acheminement de fluide pneumatique en sortie du raccord fluidique tournant 14 se fait, à travers le rotor 19 agencé sous forme creuse (un exemple de constitution du raccord fluidique tournant 14 sera exposé plus loin en regard des figures 2A, 2B) , en direction d'un distributeur 22 fluidique tournant situé sous le raccord fluidique tournant 14. Le distributeur 22 comporte un premier étage de raccords 23 répartis périphériquement pour la distribution du fluide pneumatique sous basse pression et raccordés en 24 aux moyens 8 d'actionnement de la tige 7 d'étirage. Le distributeur 22 comporte également un deuxième étage de raccords 25 répartis périphériquement pour la distribution du fluide pneumatique sous haute pression (soufflage) et raccordés en 26 aux moyens 6 de gestion du fluide de présoufflage/soufflage , précités. Enfin, le distributeur 22 comporte également un troisième étage de raccords 27 répartis périphériquement pour la distribution du fluide pneumatique sous moyenne pression (présoufflage) et raccordés en 28 aux moyens 6 de gestion du fluide de présoufflage/soufflage précités ; le fluide sous moyenne pression (typiquement 13xlO5 Pa) est habituellement obtenu en prélevant du fluide sous haute pression en 29 sur l'étage correspondant du distributeur, qui est détendu dans un dispositif détendeur 30 pour l'amener à la pression requise et qui est enfin stocké dans un réservoir tampon 31 (par exemple intégré dans une structure.66 du rotor 19 comme illustré à la figure 1) qui est connecté au troisième étage de raccords 27 précité. Enfin, sous le réservoir tampon 31, le rotor comporte un distributeur 32 de liquides qui est agencé pour la distribution en 33 et 34, à chaque poste de travail, de l'eau et de l'huile nécessaires notamment pour la régulation de température des moules 5. Un flasque d'assemblage 63 est prévu à la base du distributeur 22 pour sa solidarisation amovible à la partie sous-jacente 66 du rotor 19. Aux figures 2A et 2B des dessins annexés, le raccord fluidique tournant 14 est montré en coupes diamétrales respectivement selon deux plans perpendi- culaires. La partie extérieure fixe ou carter 15 est munie d'un premier alésage radial 35 pour l'admission du fluide sous haute pression (arrivant du conduit 16) qui débouche dans une première chambre 36 annulaire de distribution et d'une ouverture 37 radiale constituée par un second alésage, situé plus bas que le précédent, pour l'admission du fluide sous basse pression (arrivant du conduit 17) qui débouche dans une seconde chambre 38 annulaire de distribution. A l'intérieur du carter 15 la partie tournante 39 du raccord fluidique tournant 14 (qui constitue un des éléments du rotor 19 de la colonne tournante 9) comporte un premier alésage radial 40 en regard de la première chambre 36 annulaire de distribution du carter 15 et un alésage axial 41 sOuvrant dans ce premier alésage radial 40 et s'étendant vers le bas en direction du distributeur 22 fluidique tournant sous-jacent (visible sur la figure 1) . La partie tournante 39 comporte un second alésage radial 42 en regard de la seconde chambre 38 annulaire de distribution, ledit second alésage radial 42 débouchant dans l'alésage axial 41. Enfin, un tube central 43 est monté dans l'alésage axial 41 coaxialement à celui-ci ; le tube central 43 possède un diamètre extérieur plus petit que celui de l'alésage axial 41 de manière qu'un passage 44 annulaire soit défini entre le tube central 43 et l'alésage axial 41 ; de plus l'extrémité supérieure du tube central 43 est solidarisée de façon étanche à l'alésage axial 41 dans la partie de celui-ci située entre les deux alésages radiaux 40 et 42. Grâce à cet agencement, le tube central 43 véhicule axialement le fluide pneumatique sous haute pression délivré par le conduit 16 via la première chambre 36 annulaire de distribution et le premier alésage radial 40, tandis que le passage 44 annulaire véhicule périphériquement le fluide pneumatique sous basse pression délivré par le conduit 17 via la seconde chambre 38 et le second alésage radial 42. Comme cela apparaît sur la figure 2B faite dans un plan de coupe perpendiculaire, la partie tournante 39 du raccord fluidique tournant 14 est également pourvu d'un alésage 45 parallèle à son axe et à l'alésage axial 41, mais décalés radialement vers la périphérie de, la partie tournante 39 de manière que, s'étendant sur approximati- vement toute la hauteur de la partie tournante 39, il passe à l'extérieur de l'alésage axial 41. L'alésage 45 excentré est destiné au passage du ou des câbles électriques 20 qui s'étendent de la sortie du collecteur électrique tournant 10 jusqu'à l'armoire 21 de distribution électrique, comme indiqué plus haut. Dans certains cas, au lieu d'être pourvue d'un seul alésage 45 excentré pour le passage des câbles, la structure est pourvue de plusieurs alésages dans lesquels les câbles sont répartis. Une colonne tournante 9 d'alimentation électrique et fluidique agencée comme il vient d'être décrit équipe actuellement un grand nombre de machines fabriquées par la Demanderesse et donne toute satisfaction sur le plan fonctionnel. Toutefois, cette colonne connue présente divers inconvénients inhérents à sa structure, et plus spécifiquement aux positions relatives du collecteur électrique tournant 10 et du raccord fluidique tournant 14. Compte tenu de la position du raccord fluidique tournant 14 situé en dessous du collecteur électrique tournant 10, toute intervention d'entretien sur le raccord fluidique tournant 14 nécessite le démontage du collecteur électrique tournant 10 avec toutes les implications que cela entraîne (isolement électrique de la machine, déconnexion des câbles, séparation de la structure anti- couple, contrôle des connexions correctes lors du remontage, etc) . Or, il s'est avéré dans la pratique courante que les interventions sur le collecteur électrique tournant 10 étaient relativement rares, tandis que le raccord fluidique tournant nécessitait des interventions régulières. Une raison importante des interventions d'entre- tien est due à la nécessité de remplacer régulièrement les joints d'étanchéité 46 entre partie fixe et partie tournante qui ont une durée de vie relativement brève. La présence du ou des alésages 45 excentrés conduit à concevoir la partie tournante 39 du raccord fluidique tournant avec un diamètre relativement important (typiquement entre 110 et 150 mm sur les machines de la Demanderesse). Il s'ensuit que la vitesse linéaire relative entre partie fixe et partie tournante est élevée. Il en résulte que les joints subissent de ce fait une usure mécanique accélérée. De plus, cette vitesse relative élevée provoque un échauffement relativement important des joints (qui peuvent par exemple être portés à une température de l'ordre de 1000C). Cet échauffement est communiqué aux pièces métalliques et notamment au rotor qui, pour les raison exposées plus haut, est massif et donc difficile à refroidir. Cette ambiance thermique défavorable affecte notablement la durée de vie des joints. Au surplus, les joints d'étanchéité 46 sont logés dans des gorges usinées dans la paroi du carter 15 (montage en gorges fermées). Les joints d'étanchéité 46, étant constitués en un matériau relativement rigide, doivent, pour leur mise en place, être déformés en cœur pour pouvoir être introduits dans le carter jusqu'à hauteur de leurs gorges respectives dans lesquelles ils sont ensuite expansés. Toutefois, le matériau constitutif des joints n'est pas élastique et, une fois introduits dans leurs gorges, les joints reprennent difficilement leur forme annulaire et il est alors nécessaire de procéder à une intervention manuelle pour les conformer correctement. Il existe donc, de la part des utilisateurs, une I demande pressante pour que des améliorations soient apportées à cette partie de la machine de manière à en simplifier la maintenance et à allonger les intervalles entre interventions, afin que les machines deviennent plus performantes et plus productives. L'invention a donc pour but de proposer une colonne tournante d'alimentation à structure- perfectionnée qui réponde mieux aux diverses exigences de la pratique. A ces fins, l'invention propose une machine telle qu'exposée au préambule qui se caractérise en ce que le raccord fluidique tournant est situé en tête de la colonne, au-dessus du collecteur électrique tournant. Grâce à cet agencement, le processus d'entretien du raccord fluidique tournant se trouve considérablement simplifié, puisqu'on dispose alors d'un accès direct audit raccord fluidique tournant sans qu'il soit nécessaire de démonter au préalable le collecteur électrique tournant. La durée d'une intervention d'entretien devient ainsi considérablement moins longue et moins complexe. En outre, le ou les câbles de sortie du collecteur électrique tournant, sortant par le dessous de celui-ci, ne sont plus gênés par la structure anti-couple qui est solidarisée au carter du collecteur électrique tournant : ces câbles peuvent alors être directement raccordés à 1'armoire électrique sans avoir à traverser le raccord fluidique tournant. Ainsi le raccord fluidique tournant est réalisable avec un diamètre réduit de sa partie tournante : des essais ont été menés avec succès avec un rotor du raccord fluidique tournant possédant un diamètre inférieur à 50 mm, soit un diamètre réduit dans un rapport de l'ordre de 3 par rapport à ceux utilisés antérieure¬ ment. Ce diamètre faible conduit à des vitesses linéaires réduites entre parties fixes et parties tournantes qui réduisent considérablement l'usure mécanique des joints. D'autre part, cette vitesse linéaire réduite provoque un moindre échauffement des joints, tandis que la moindre masse du rotor permet son refroidissement plus rapide : au bout du compte, il en résulte des conditions thermiques améliorées qui influent favorablement sur la durée de vie des joints. Au bout du compte, l'intervalle entre interven¬ tions successives d'entretien peut être considérablement accru, voire multiplié de plusieurs fois. Typiquement, les dispositions selon l'invention permettent d'envisager une durée de vie des joints de l'ordre de 15 000 heures (soit environ deux années de fonctionnement de la machine) . Dans un mode préféré de réalisation, la machine comporte au moins un distributeur fluidique tournant, prévu sur ladite colonne et connecté audit raccord fluidique tournant, pour la distribution sélective de fluide auxdits postes de travail ; dans ce cas, le distributeur fluidique tournant est situé sur la colonne en dessous du collecteur électrique tournant, et le collecteur électrique tournant est agencé annulairement et définit un passage central axial pour le fluide circulant du raccord fluidique tournant vers le distributeur fluidique. Dans ce cas, il est avantageux de prévoir que le raccord fluidique tournant comporte un carter fixe fermé par un couvercle fixe, lequel couvercle est situé en tête de la colonne et comporte une ouverture axiale d'alimentation en fluide et coiffe l'extrémité d'un tube central axial d'un rotor, lequel tube central est en liaison fluidique avec ladite ouverture et s'étend jusqu'au distributeur de fluide. Bien que les dispositions de l'invention puissent s'appliquer au transfert de n'importe quel type de fluide, liquide ou gazeux, une application préférée de l'invention concerne une machine à fonctionnement électrique et pneumatique et, dans ce contexte, le fluide est un gaz (notamment de l'air) sous relativement haute pression. Dans une variante d'une telle machine- dans laquelle le raccord fluidique tournant est agencé pour délivrer en outre un gaz sous relativement faible pression, on prévoit que le susdit carter fixe comporte une ouverture radiale d'alimentation en gaz sous relativement faible pression et que le rotor comporte, autour du tube central, un passage annulaire muni de l'l'

lumières traversantes mettant en relation ladite ouverture radiale et ledit passage annulaire. Dans un mode de réalisation particulièrement intéressant rendu possible par la structure précitée, le susdit couvercle définit un logement axial recevant des moyens d'étanchéité interposés entre l'extrémité du tube central et le carter fixe et est démontable pour donner accès auxdits moyens d'étanchéité. De ce fait, l'accès aux moyens d'étanchéité est rendu particulièrement aisé et leur remplacement peut être mené très rapidement. En outre, il devient possible de constituer ces moyens d'étanchéité de la manière la mieux appropriée et la plus efficace ; notamment, on peut prévoir que les moyens d'étanchéité pour le fluide sous relativement haute pression comprennent un seul joint ou un joint double comportant deux joints superposés écartés par une entretoise, de manière à obtenir une étanchéité fiable en présence du fluide sous relativement haute pression. On notera que agencement proposé procure un accès facile et rapide aux moyens d'étanchéité (montage à gorge ouverte) et le ou les joints peuvent être mis en place axialement sans qu'il soit besoin de les déformer. On notera également que la structure du raccord fluidique tournant agencé conformément à invention offre la faculté de réaliser les moyens d'étanchéité sous forme d'un joint à garniture sèche. Comme cela ressort des explications qui précèdent, les dispositions de l'invention qui viennent d'être exposées peuvent trouver une application particulièrement intéressante, bien que non exclusive, dans une machine tournante agencée pour le moulage de récipients en matériau thermoplastique, notamment en PET, par soufflage ou étirage-soufflage d'ébauches dans des moules répartis l'

périphériguement qui sont raccordés à ladite colonne d'alimentation tournante pour leur alimentation électrique et leur alimentation pneumatique en fluide de soufflage sous relativement moyenne pression pour le présoufflage, en fluide sous relativement haute pression pour le soufflage et en fluide sous relativement basse pression pour la commande de déplacement d'une tige d'étirage. En outre, on peut envisager de pourvoir la structure fluidique de passages pour un retour de fluide de soufflage vers un circuit de récupération d'air, notamment à destination du circuit pneumatique sous moyenne pression utilisé en particulier pour le présoufflage. Pour fixer les idées, on peut indiquer que dans l'application typique aux machines de soufflage, le changement des moyens d'étanchéité du circuit d'air de soufflage sous relativement haute pression peut, dans une machine agencée selon invention, être mené à bien en une demi-heure environ, contre environ quatre heures dans les machines actuelles. On soulignera également que la mise en 'œuvre des dispositions conformes à l'invention, avec inversion de position du raccord fluidique tournant et du collecteur électrique tournant, ne conduit pas à une remise en cause de la géométrie du flasque de montage du bloc supérieur de la colonne (formé par l'ensemble collecteur électrique tournant-raccord fluidique tournant) sur le distributeur fluidique. Le nouvel ensemble agencé selon l'invention peut donc être mis en place sur une machine préexistante en lieu et place de l'ensemble antérieur. L'invention sera mieux comprise à la lecture de la description détaillée qui suit de certains modes de réalisation préférés donnés uniquement à titre d'exemples l'l'

non limitatifs. Dans cette description, on se réfère aux dessins annexés sur lesquels : - la figure 1 est une vue schématique très simplifiée d'une machine tournante visée par l'invention avec une colonne tournante d'alimentation électrique et fluidique de l'état de la technique montrée de façon relativement détaillée ; - les figures 2A et 2B sont deux vues de côté, en coupes diamétrales dans deux plans perpendi¬ culaires, du raccord fluidique tournant de état de la technique mis en œuvre dans la machine de la figure 1 ; - la figure 3 est une vue schématique montrant de façon simplifiée la partie haute, agencée conformément à invention, de la colonne tournante de la machine de la figure 1 ; - la figure 4 est une vue en coupe diamétrale d'un raccord fluidique tournant agencé conformément à l'invention pour l'équipement de la machine de la figure 3 ; et - la figure 5 est une demi-vue partielle en coupe montrant une variante de réalisation d'une partie du raccord fluidique tournant de la figure 4. La figure 3 montre la partie haute de la colonne tournante 9 agencée conformément à l'invention, les mêmes organes ou parties qu'aux figures 1, 2A et 2B étant désignés par les mêmes références numériques. Conformément à l'invention, les situations respectives du collecteur électrique tournant 10 et du raccord fluidique tournant 14 sont inversées, le raccord fluidique tournant 14 étant disposé en haut, en tête de la colonne tournante 9, tandis que le collecteur électrique tournant 10 est disposé en dessous. En particulier il est avantageux que le collecteur électrique tournant 10 soit disposé entre le raccord fluidique tournant et le distributeur 22 fluidique tournant, comme montré à la figure 3. Dans ces conditions, le collecteur électrique tournant 10 doit être agencé sous forme annulaire, de manière que sa partie centrale reste disponible pour l'acheminement des fluides (conduit tubulaire central 47 prolongeant le tube central 43, passage annulaire 48 prolongeant le passage 44) depuis le raccord fluidique tournant 14 jusqu'au distributeur 22 fluidique tournant. Pour le reste, on notera que le câble électrique 11 fixe d'alimentation est raccordé au carter 12 (ici de façon radiale) , tandis que le câble électrique 20 tournant de sortie du collecteur électrique tournant 10 sort radialement de la partie tournante 49 du collecteur électrique tournant 10 qui est solidarisée au distributeur 22 fluidique tournant. Le raccord fluidique tournant 14 esti conformé comme montré de façon plus détaillée à la figure 4 sur laquelle sont reprises les mêmes références numériques pour désigner des organes identiques à ceux des figures 2A et 2B. La partie tournante 39, n'ayant plus à être agencée pour le passage du ou des câbles de sortie du collecteur électrique tournant 10, peut être réalisée sous la forme générale d'un élément tubulaire de faible diamètre recevant centralement le tube central 43 avec formation du passage 44 annulaire. L'extrémité supérieure 50 de la partie tournante 39 est conformée sous forme d'un manchon ayant un diamètre réduit (sensiblement identique à celui du tube central 43) . La partie supérieure du carter 15 est munie d'une ouverture 51 axiale qui débouche à proximité immédiate de l'orifice de l'extrémité supérieure 50, en forme de manchon, de la partie tournante 39, et à laquelle est raccordé le conduit 16 d'alimentation en fluide, typiquement en gaz (air) sous haute pression dans l'exemple illustré d'une machine de moulage par soufflage ou étirage-soufflage. De façon pratique, la partie supérieure du carter 15 est agencée sous forme d'un couvercle 52 qui est propre à coiffer l'extrémité supérieure 50 en forme de manchon de la partie tournante 39 et qui est fixé de façon amovible (par exemple par boulonnage 53) au carter 15. Le couvercle 52 peut être intérieurement conformé pour définir un logement 54 axial de réception de moyens d'étanchéité 55 assurant l'étanchéité vis-à-vis du fluide sous pression relativement élevée entre l'extrémité supérieure 50 en forme de manchon de la partie tournante 39 et le couvercle 52. Il est possible de constituer les moyens d'étanchéité 55 de façon particulièrement efficace, avec deux joints 56 séparés par une entretoise 57 intermédiaire, l'ensemble étant bloqué dans le logement 54 à l'aide d'une bague de blocage 58. Compte tenu de la configuration donnée au couvercle 52, l'accès aux moyens d'étanchéité 55 est facile une fois le couvercle démonté et le remplacement des joints 56 se fait sans qu'il soit besoin de les déformer (montage en gorge ouverte) . L'agencement qui vient d'être décrit se prête également à la mise en œuvre de moyens d'étanchéité à garniture sèche comme illustré à la figure 5, laquelle correspond pour le reste à la demi-vue de droite de la partie supérieure de la figure 4. Les deux joints 56 de la figure 4 sont ici remplacés par un système d'étanchéité à durée de vie plus longue comprenant une garniture 59 annulaire, par exemple une glace tournante, portée par la face externe de l'extrémité supérieure 50, en forme de manchon, et en saillie sur celle-ci, et une seconde garniture 60, complémentaire de la première, par exemple un joint ou une glace fixe, laquelle est supportée au- dessus de la garniture 59, par la face interne du logement 54 du couvercle 52, des moyens 61, tels qu'un ressort repoussant la seconde garniture 60 au contact de la garniture 59 annulaire. A l'étanchéité radiale procurée par les joints 56 est substituée une étanchéitë axiale entre la seconde garniture 60 et la garniture 59 annulaire. On soulignera que le rotor de la colonne tournante 9, qui a été désigné plus haut par la référence 19, est en fait constitué par l'assemblage rigide, bout à bout, des parties tournantes de chacun des dispositifs constitutifs de la colonne tournante 9. Ainsi, comme on le voit à la figure 3, la partie tournante 39 du raccord > fluidique tournant 14 est solidaire (par exemple par boulonnage comme représenté) de la partie tournante 49 du collecteur électrique tournant 10, laquelle est elle-même solidarisée (par exemple par boulonnage comme représenté) au distributeur 22 fluidique tournant. Dans le contexte des dispositions conformes à l'invention exposées ci-dessus, il est possible de donner au flasque d'assemblage 62 de la partie tournante 49 du collecteur électrique tournant 10 une configuration (forme, dimensions, positions des perçages pour les boulons de montage) analogue à la configuration que présente actuellement le flasque d'assemblage 63 prévu sur le rotor du raccord fluidique tournant 14 (voir figure 1) . Ainsi, il devient possible l'

que 1 'ensemble 64 formé selon invention par le raccord fluidique tournant 14, par le collecteur électrique tournant 10 que le raccord fluidique tournant 14 surmonte et par le distributeur 22 soit substitué à l'ensemble 65 formé, dans les machines antérieures, par le collecteur électrique tournant 10, par le raccord fluidique tournant 14 que le collecteur électrique tournant 10 surmonte et par le distributeur 22 : un ensemble 64 conforme à l'invention peut alors être monté sur une machine déjà en service en lieu et place de l'ensemble 65 existant. Comme cela ressort des explications qui précèdent, les dispositions de l'invention qui viennent d'être exposées peuvent trouver une application particulièrement intéressante, bien que non exclusive, dans une machine tournante telle qu'illustrée à la figure 1 agencée pour le moulage de récipients en matériau thermoplastique, notamment en PET, par soufflage ou étirage-soufflage d'ébauches dans des moules 5 répartis périphériquement qui sont raccordés à ladite colonne tournante 9 d'alimentation pour leur alimentation électrique et leur alimentation pneumatique en fluide de soufflage sous moyenne pression pour le présoufflage, en fluide sous haute pression pour le soufflage et en fluide sous basse pression pour la commande de déplacement d'une tige 7 d'étirage.




 
Previous Patent: CONTROL VALVE FOR A FLUID FLOW CIRCUIT

Next Patent: LIFE RAFT