Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ROTOR BEARING FOR MOTOR PUMP
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2014/118478
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns an hydraulic motor pump (1) which has a fixed or variable cylinder capacity and comprises a central motor pump rotor (3) accommodating an hydraulic cylinder (14), the rotor (3) being in sealed contact with an input-output distributor (43) connecting the cylinder (14) to a motor pump frame (2) whilst an hydraulic piston (13) moves in the cylinder (14) in order to push, by means of an hydraulic piston guided tappet (18), a tangential arm (22) articulated in the central rotor (3) and a tangential arm anti-friction roller (28), on a peripheral motor pump rotor (29) which is synchronized for rotation with the central motor pump rotor (3).

Inventors:
RABHI, Vianney (14 quai de Serbie, Lyon, F-69006, FR)
Application Number:
FR2014/050183
Publication Date:
August 07, 2014
Filing Date:
January 31, 2014
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
RABHI, Vianney (14 quai de Serbie, Lyon, F-69006, FR)
International Classes:
F04B1/047; B60K17/10; F03C1/047; F03C1/26; F16H39/00; F16H39/04; F16H61/40
Domestic Patent References:
WO2011109843A12011-09-15
Foreign References:
US0499847A1893-06-20
GB608153A1948-09-10
FR2940671A12010-07-02
EP1884688A22008-02-06
US6536212B12003-03-25
US5234321A1993-08-10
FR1259827A2012-10-15
FR2969705A12012-06-29
Attorney, Agent or Firm:
GARIN, Etienne (Roosevelt Consultants, 109 rue SullyBP 6138, Lyon Cedex 06, F-69466, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS , Palier de rotor pour moteur-pompe suivant le présente Invention caractérisé en ee qu'il comprend d'une part, une piste iméneure (7. 35) manie d'au moins une couronne intérieure {ø, 40) et d'autre part une piste extérieure (8, 39) munie d'au moine une couronne extérieure (1 û< 41 }; tandis qu'au moins trois rouleaux de ali r (6. 37) peuvent rallier si ultanément sur la piste Intérieure (7: 38) al sur la piste extérieure (8, 39) et restent à distance constante les uns par rapport aux autres grâce à au moins un pignon de rouleau (87) que comporte eliaque rouleau de palier (6< 37) et qui coopère avec lesdltes couronnes intérieure (9% 40} et extérieure (10; 41 ), Palier de rotor pour moteur-pompe suivant la revendication 1, oaractëneë an ce que la piste intérieure (7. 38) et/ou la piste ex erieure (8. 38) comporte au moins un rail de guidage (35) en creux ou en saillie qui coopère avec au moins une gorge de guidage (80) en creux ou en saillie que corn portera les rouleaux de palier (6, 37).
Description:
PÂLJEft DE OTO POUR l OïeyR-FOÛPS

La résente invention est relative à un iem- om ® hydraulique à cylindrée fixa ou variable,

Das pompes hydrauliques ; moteuapornpea hydraotlques ai moteurs hydrauliques sont mis en œuvra dans de nombreuses applications Industrielles al domestiques et pourraient sons certaines conditions, être ég lement utilisés nomma moyen de transmission de la puissance antre la moteur thermique au électrique doa véhicules automo iles et lea roues desdits véhicules. Diverses applications Industrielles et domestiques pourraient ainsi tirer un bénéfice substantiel d ' un moieuepompe hydraulique offrant un rendemen élevé pour un août modéré C ' est toutefois dans le domaine de la propulsion automobile que les conséquences positives d'o dre environnemental, énergétique et économique d'an tel raeteuepon pe hydraollque seraient les aies évidentes.

La grande majorité des véhicules automob les circulant dans la monde asl propulsée par an moteur thermique é combustion Interne alternatif fcnallonnant prlnclpalemeot avec des carburants dérivés du pétrole. Pou des raisons à la fais envirwa erneutaleS : énergétiques et économiques, réduira la consommation da carburant des automobiles et les émissions de oloxyde de carbone associées figura parmi les phorltés de la plupart des pays du monde. En conséquence, les moteurs automobiles à combustion interne alternatifs font l ' objet da constantes améliorations pour en augmenter le rendement, oadlcullèmmant en utilisation courante.

Les progrès ne s'en limitent cependant pas au moteur thermique lui-même ; la réduction du poids des automobiles, de leur traînée aérodynamique et de la résistance au roulement da leurs pneumatiques contribue également à réduire ia consommation de carburant kilométrique desdites automobiles, eu réduisant le travail que doit fournir leur moteur thernuque pour les propulser. Le recours â des équipements embarqués à haut res dament énergétique participe également à la réduction de la consommation de carburant des véhicules aammoPûeo que lesdlts équipements soient dédiés a la climatisation de l ' haa-incle. à l ' assistance de la direction, à I éclairage, ou encore, a Information el a la communication. En dehors du moteur thermique kmoième. au moins quatr autres sire emoe permettent 'amélio er notablement le rendement éreoçjéligue d'un véhicule automobile

* la réduction des pertes par frottement produites par les organes qui transmettent au roues dédit véhicule le travail mécanique produit pa son moteur thermique ;

* L optimisation permanente du rapport de ia transmission reliant ledit moteur thermique aux roues motrices du véhicule de sorte que ledit moteur travaille toujours au plus proche de son point de fonctionnement offrant le meilleur rendement énergétique ;

* Le stockage temporaire de tout ou partie du travail mécanique que produit le moteur thermique lorsque son rendement est élevé,, ledit travail étant ensuite déstocke aux tins de mouvoir le véhicule automobile dans les plages de puissance où le rendement dud;t moteur est ordinairement faible, de sorte à éviter d'utiliser ledit moteur dans lesdites plages ;

« La récupération de ia plus grande part possible de féoergla cinétique du véhicule automobile lors de son freinage ou de sa décélération, en remplaçant autan que possible l'usage des freins à frottement gel dissipant eo pure perte ladite énergie sous forme de eheleer, par le stockage de ladite énergie sous une forme réutilisable eo phase de ré accélération dudii: véhicule, le dispositif de stockage de ladite énergie devant offrir le meilleur rendement possible tant au stockage ou au déstockage, et devant avoir une puissance de stockage et de déstockage telle gue le maxim um d ' énergie cinétique du véhicule puisse être récupérée, puis restituée.

Ces quatre stratégies se retrouvent de façon isolée ou combinées entre elles dans divers types de transmissions oomblnables avec divers dispositifs d ' hybridation therrnsque-éieclrigue, thermique-pneumatique ou thermlgoem érau lgue, chaque configuration constituant un compromis entre divers avantages et divers Inoonvénleofs sans qu'aucune ne soit on pratique pleinement satisfaisante,

Au moins deux types de transmission sont utilisés dans le cadre de la propulsion automobile : les transmissions â rapports discrets basées sur des trains d'engrenages s et celles à variasse continue principaimnesl basées sur des coum> ; es. des galets ou des moteurs-pompes hydrauliques à cylindrée a cable. Las transmissions à rapports discrets peuvent être à commanda m nuelle eu automatique, tandis que tas transmissions à variation continue sont on général à commande automatique,

Les transmissions classiques à engrenages ossèdent un rendement élevé car lo travail qu'elles transmettent passe par un nombre réduit de couples de pignons taillés en développante de cercle. En outre, lesdltes transmissions sont couplées avec le moteur thermique au moyen d ' un embrayage à disque sec qui ne dissipe de f énergie qu'au moment des changements de rapport, et en faible quantité, Ces transmissions sont en générai actionnées par le conducteur qui en sélectionne les rapports manuellement: selon sa libre appréciation, lesdltes transmissions à engrenages sont connues sous l'appellation de « botte de vitesses manuelle s Elles sont encore majoritaires dans la production automobile mondiale car elles offrent le meilleur rendement mécanique foutes transmissions confondues, et sont pou coûteuses à produire.

Il est possible d'optimiser l'utilisation des rapports de transmission des hottes de vitesses classiques à engrenages sur un critère de rendement maximal ou de puissance n sma!e du moteur thermique Ceci peut être réalisé en confiant le choix du rapport engagé à un logiciel opéré par un micro processeur. En ce cas. un autocrate sa substitue au conducteur dont la pédale d'embrayage et le levier de vitesses sont remplacés par des annonceurs électromécaniques, éleetro- hydrauliques ou éieciropneumatiques agissant directem nt sur ! embrayage et sur les fourchettes de sélection des rapports de la boite do vitesses Ces transmissions dites s hotte de vitesses mécanique robotisée » offrant à la fols un excellent rondement mécanique et une bonne optimisation dos points de fonctionnement du moteur.

Le principal Inconvénient de cette configuration est une relative lenteur dans le changement, des rapports de transmission gui conduit - pour le conducteur du véhicule ·■ à une sensation désagréable de perte de continuité dans la transmission de la puissance. Ce problème est fortement atténué voira pratiquement éliminé cl des actienneurs rapides sont utilisés, qui coopèrent avec des bagues de s nehnonisation également rapides. Le problème de ces dernières suintions es! leur coût qui tes cantonne à des transmissions pour véhicules haut- de-gamme et à hautes performances.

Il est possible de bénéficie sirmdtamdnent du rendement mécanique élevé d une transmission manuelle robotisée et d'un passage rapide des rapports de transmission en ; π>ηηρυοηΐ deux boîtes de vitesses l'une dans l ' autre et dans la mémo carter.. Salon celte configuration, ia première boita éa vitesses comporte les rapports pairs, tandis que la seconde comporte las rapports Impairs,. Ces transmissions dites « boite de vitesses à double embrayage » assurent une excellente connnultc de transmission de la puissance lare des changements de rapports car le rapport qui suit le rapport courant est pré engagé, Ainsr gracier ou rétrograder les rapports de transmission fait alternativement appel à renibrayage qui correspond à la première boîte de vitesses puis a celui correspondent à le deuxième boîte de vitesses, les deux embrayages n ' étant jamais en prisa simultanément Cependant ses transmissions à double embrayage restant, plus lourdes, plus obères e plus encon breid.es que las belles de vitesses manuelles classiques.

Une grande part do marché automobile mondial est équipée de boites de vitesses dites c boîte de vitesses automatiques », Cas boites de vitesses majoritairement commercialisées e Amérique du nord sont en général raccordées au moteur thermique au moyen d un coupleur hydraulique ou d'un convertisseur hydre cinétique auss appelés s convertisseur cla couple m En alternative au convertisseu de couple, lesciltes boîtes peuvent être raccordées au moteur thermique au moyen d : uo embrayage robotisé classique à sec ou à bain d'huile, des boîtes de vitesses automatiques Intégrent une succession de trains épicyoloidaux dont les ooumnnes peuvent être bloquées en rotation par des freins, lesdltes couronnes ainsi bloquées transmettant alors le couple produit, par le moteur thermique aux roues du véhicule. Les boites de vitesses automatiques présentent l'avantage d'une excellente progressivité dans le passage des rapports et d'une bonne continuité de transmission de la puissance. En revanche, leur rendement reste médiocre car elles Impliquent de nombreuses pertes énergétiques que ce soif a cause du convertisseur de couple, de éventuel embrayage de pontage dit « iocleup m des embrayages de sélection des rapports, et des divers pompe(s) et aationneurs qu'elles comportent. Une autre famille de transmissions est dite «boite de vitesses à variation continue » ou « Centlnuously Va noble Transmission s> suivant io ternie anoio-saxon consacré correspondant à l ' acronyme « CVT », Les boîtes de vitesses à variation continue offrent une infinité de rapports entre deux rapporte extrêmes et transmettent en générai ie ravail produit par le moteur thermique aux mues du véhicule via le frottement entre un courroie trapézoïdale et des poulies à flancs coniques, eu via ie frottement entre dos galets de différentes formes tels que trouvés dans la transmission dite « toroéiale » produite par ia société << Torotrakôé s ou la transmission dite e Extrofd€> >> produite par la société « Nissan© s, SI le plus petit rapport de transmission de ladite boîte de vitesses est non nul II est ordinairement nécessaire de lui adjoindre un embrayage ou un convertisseur de couple placé ent e le moteur thermique et ladite bette pou lancer le véhicule, Sauf à coûter très voire trop cher à produire, les botes de vitesses s variation continue ont en générai un rendement éc nique inférieur é celui des boites de vitesses manuelles à engrenages en développante de cercle. En revanche, lesdltes boites offrant une parfaite continuité de transmission et une Infinité de rapports de transmission, elles permettent do faim fonctionner le moteur thermi ue au plus proche de son meilleur rendement on situation ordinaire de conduite du véhicule, ou sur son point de puissance maximale lorsque le conducteur sollicite son véhicule pou en obtenir une accélération ou une vitesse maximales, il existe également des bottes de vitesses à variation continue hydrauliques comprenant au moins une pompe hydraulique émettrioe à cylindrée variable ou a cylindrée fixe et au moins un moteur-pompe hydraulique récepteur à cylindrée variable ou à cylindrée fixe, la pompe émettrioe ou au moins le ou iesdlts moteur- pompes devant être â cylindrée variable.. Les pompes émetthces et/ou moteur-pompes récepteurs utilisés sont on général basées sur des pistons axiaux ou sur un système d'engrenage Intérieur ou extérieur.

Le rapport entre la cylindrée do la pompe émettrioe et celle du moteur- pompe hydraulique récepteur définit ie ra Qù de transmission, corrigé du rendement volurnétrlque de ces deux organes, bas boites de vitesses à variation continue hydrauliques offrent une infinité de rapport de transmission en partant d'un rapport nul si la plus petite cylindrée qu'offre la pompe émettrioe est nulle, En ce cas, aucun embrayage ou convertisseur de couple n'est nécessaire. En outre, il est possible de prévoir plusieurs moteur-pompes hydrauliques récepteurs pour une même pompa hydrauli ue émett ice. Toutefois, les bâtas de vitesses à variation continue hydrauliques Raccommodent mal des régimes de rotatleo élevés et présentent l ' Inconvénient d'un faible rendement rooyem ledit rendement venant fortement en fonction da régime et du couple à tras smeftre. Pour cotte raison, las belles de vlteeees à variation continue hydrauliques sont an général prévues sur des véhicules lents comme les engins de travaux publies et les machines agricoles car elles sont compactes et flexibles, la pompe éroetfrlee et le ou les moteubs) hydrauliquefs) récepteurs pouvant être reliés entre eux par dos conduits rigides ou souples.

Quel qu'en sait le type, les transmissions peuvent éventuellement coopérer avec un ou plusieurs moyens de stockage d'énergie secondaire, c'est à dira d'énergie préalablement convertie an travail mécanique par le moteur thermique du véhicule. Lesdlts moyens de stockage permettent d ' une paû > de faire fonctionner ledit moteur au plus proche de son meilleur ?x-indomeni et d ' autre pad, de récupérer une partie de l'é ergie cinétique du véhicule lors de sa décélération eu de son freinage, ou une partie de l'énergie gravitationnelle qu'a accumulée ledit véhicule lorsqu'il descend une pente. Une fols stockée, ladite énergie secondaire peut être ultérieurement utilisée peur ré accélérer ledit véhicule ou pour en maintenir la vitesse lorsqu'il est eo mouvement quel que sali le profil de la voie sur laquelle il circule, Lesdlts moyens de stockage d'énergie secondaire peuvent être notamment constitues d'un accumulateur étectroohlmlqae ou électrostatique d'électricité cette dernière étant ensuite réutilisable par un moteur électrique.; d'un volant d'inertie stockent de l'éoergle cinétique réeqpërable via une transmission mécanique ou via un générateur d'électricité alimentant un moteur électrique, ou d'un réservoir de fluide ou de gaz sous pression utilisable pour entraîner on moteur hydraulique ou pneumalîqu récepteur.

La capacité énetrvétiqrie, le rendement, la puissance, ut le nombre de cycles do stockage-ééstoekage qu'ils permettoat sur leur durée de vie eoof les principales caractéristiques qui déterminent la pertinence et llntérét des dlhérents moyens de stockage d'énergie secondaire. Eo outre, la pérennité du stockage qu'offrent lesdlts moyens rend ces derniers plus ou moins efficaces é réduira la consommation énergétique des véhicules aolomobiles en fonction de la séquence et du type de parcours qu ' ils effectuée! Le coût per kilowattheure q : énefele stockée et/eu par kilowatt de puissance et la densité énergéllgae massique et voiumlqoe desdits moyens de stockage d'énergie secondaire les rendent également plus ou moins adaptés à ia propulsion automo le laquelle an appelle a une large commercialisation desdlfs moyens de stockage peur réduira slgnliioativernon! sas émissions de dlexyde de carbone au niveau mondial

La forma de stockage d'énergie secondaire la plus cornniundmeni: utilisée est ; elecincite. Ce stockage est mis en oeuvre sur des véhicules dits « hybrides thermtgumélectdque o que ces derniers soient de type série ou parallèle, et qu'ils salant de type rechargeable ou non, L'électncltè présents l ' avantage d'u rend ment relativement élevé de toute sa chaîne do prodaetiom de stockage, ei de restitution, qu'il s'agisse du générateur gui produit ladite è ectrk; ; té à partir du travail mécanique que délivra le moteur thermique ou à partir de la décélération du véhicule, des accumulateurs qui la stockent au du motoar électrique qui la retransforme en travail mécanique, Les accumulateurs éleotrochtrnlques ordinairement utilisés dans ee contexte peuvent aisément stocker ί énergie nécessaire au véhicule pour parcourir plusieurs kilomètres voire plusieurs dizaines de kilomètres.

Utilisée comme moyen de stockage d ' énergie secondaire, réîectbolté pose néanmoins divers problèmes parmi lesquels figure la puissance de charge Imitée des accumulateurs éieetrochlrniques, Ceux-ci ne permettont en effet de stocker qu'une fraction limitée de .l'énergie cinétique du véhicule lors de son éelnafe, particulièrement s ' agissent des traînages à forte décélération. Autre problème : la durée de vie des accumulateurs éteetrochlrnlques est réduite à ou nombre limité de cycles de chargeaJécharge tandis que les freinages opérés durant la vie d'un véhicule automobile sont très nombreux. Ces deux problèmes peuvent être résolus par l'emploi d ' accumulateurs électrostatiques ···· appelés aussi « super capacités » - mais ces derniers sont trop chers pour être utilisés â largo échelle en automobile. Bien que plus abordables, las accumulateurs èlectroohlmîques rren restent pas moins également obéra et font appel à des matériaux rares, tandis que leu fabrication et leur recyclage pose potentiellement divers problèmes envlronnementausc En outra, plus le rendement des composants électriques que comporte le système de propulsion: d'un véhicula automobile hybride thermique-électrique est élevé, plus le prix de revient: en fabrication desdits composante est élevé.

L'utilisation d'un volant d'inertie pour stocker de l ' énergie secondaire est connue sous l'acronyme « SREC », ce qui signifie « Système de Récupération de l'Energie Gaélique », plu connu sous l'appellation anglaise « KE S » pour « inetsc Energy Reoovery System s. Cas dispositifs principalement utilisés eu Formule 1 sont constituée d'an volant d'inertie tournant à vitesse élevée dans un carier porté a très nas e pression, proche du vide d'air. Ledit volant peut être temporairement relié à la transra lésion du véhicula de façon méc ue au moyen d'une transmission à variation continua, ou indirectement par l'Intermédiaire d'un générateur et d'un moteur électrique. Les « SREC s p santent i avan age d'une forte puissance de stockage et de dèsteckage d'énergie, en revanche, Ils sont chers, potentiellement dangereux, génèrent des effets gymscoplqaes indésirables, et ne stockent de l'énergie que peur un temps limité.

Le stockage d énergie secondaire au moyen d'au moins un accumulateur de pression est mis en œuvre par diverses sociétés telles que « Artamls Intelligent Power© a, « INNASO », « Bosch Rexrotnk s< ou ΐο οΙοη© » connu pour son système de démarrage assisté « HLA€> » (Hydraoile Launoh Asslst : :Î ), ces deu dernières sociétés se focalisant particulièrement sur des applications peur pqldsrtoerds au pour engins de travaux publies.. Les véhicules ainsi équipés répondent en général à la dénomination de « hybride hydraulique » t qu'ils soient de type série ou parallèle, A la demande, racoumuiatear de pression mis en oeuvre est mis en relation soif avec un moteur-pompe hydraulique émetteur lorsque le système fonctionne an mode stockage, soit avec au moins un moteur-pompe hydraulique récepteur, en mode déstockage. Le stockage d ' énergie secondaire par accumulateur de pression est dlfflellement applicable à l'automobile du fait des régimes de rotation élevés des moteurs therm ques qu ' on y emploie, lesdlts régimes étant difficilement compatibles avec les metea^pompos hydrauliques à pistons axiaux ou à pistons radiaux selon l ' état de fart:, seuls capables des niveaux de pression et perfonaance énergétiques nécessaires En outre, la pression de fonctionnement desdits moteuepempes reste relativement faible, Inférieure à 500 bar, ce qui nécessite des accumulateurs de pression lourds et encombrants peur stocker l'énergie secondaire nécessaire à lOptimisatlon ènergéllgue du véhicule, de tels accumulateurs étent difficilement logeables dans un véhicule de tourisme.

En théorie pourtant, la réduction de consommation de carburant la plus Importante est trouvée en recourant à i ybndatlon hydraulique du fait de sa puissance, de se longévité et de son rendemoni èievè de sfockage-mèstockage, En pratiqua, lorsqu'ils sont utilisés peur transmettre ou travail mécanique, le rendement des moteur-pompes hydrauliques est faible comparativement à celui des engrenages an développante de cercle. Ains a configuration la plus courante est l'hybride hydraulique parallèle gui comprend eu moine uns pompe hydraulique, un moteur-pompe hydraulique al des moyens de stockage -aésiaokage hydrauliques accolés à une transmission cenventlenaello à engrenages. Ce type de configuration est généralement trouvée su des véhicules poldsdoards opèrent à faibles vitesses et subissant de fréquents arrêt et redémarrages comme las Pennes à ordures et le camions de livraison urbaine. Toutefois, on nota que la société e Peugeot-Citroën » e présanté un prototype de véhicula hyhdde thermique-hydraulique nommé « Hybrki Air » et basé sur le même architecture c'est à dire, avee la montage en parallèle d'une boite cic vitesses autocratique et de pompes hydrauliques de stockageaiéstockage d'énergie aa freinage, Les pressions de stockage restant relativement faibles, les accumulateurs mstent encombrants et occupent une grande part de soubassement du véhicule tout en ne stockent que peu d ' énergie. Maig e cela, le concept « Hyhhd Air v permet à e Peugeot-Citroën » d'annoncer des consommations de carburant en net recul par rapport a ! état de l'art

Dans ces domaines d'application, bien qu'existent notamment des pompes à engrenages Intérieurs ou extérieurs ou des pompes à palettes, ce sont las pompes hydrauliques à pistons aelaux ou radiaux gui offrent le meilleur rendement. En outre, il est possible de faire varier la cylindrée de ces pompes â pistons par exemple au moyen d'un plateau qui peut être glus eu moins incline, eu d'une cage qui peut être plue ou moine excentrée. Peur s'accommoder des conditions continûment variables d'utilisation des véhicules automobiles, lesdltes pompas doivent pouvoir fonctionner à vitesse, pression et cylindrée continûment variables tout en conservant un rendement élevé ce qui, en l'état actuel de Lad et de la technique, n'est pas possible. En citer selon l'état actuel de le technique, les pompes hydrauliques à pistons ont un rendement optimal pour une vitesse, uae pression et une cylindrée donnée. Lorsqu ' on s ' écarie de ces conditions optimales de fonctionnement, le rendement desdites pompes diminue rapidement au point que dans le cadre d une application automobile, le bénéfice de la variation continue du rapport de transmission et. celui de la récupération de i energle cinétique et gravitationnelle du véhicule est faible voire nul et même, possiblement négatif.. te rendement des pompes hydrauliques est netam?ï en1. déterminé par leur étanehéité que étant non-parfaite, Implique l'existence de faites par exemple au niveau des pistons et du d;smbu!eur desdites pompes. Le rendement des pompée hydrauliques est également réduit d ' une pan . par les fmttements survenant dans les zones de contact entre les pièces mobiles et/ou entre les pièces mobiles et les pièces fixes constituant lesdltes pompes et d'autre part, par les pertes de charge Intervenant dans les conduits desdites pompes.

Le recoure aux pompes hydrauliques soutire de divers écuelis et contradictions. En effet, une pression élevée est favorable au rendement des pompes h drauliques car elle en réduit les pertes de chôme pou*' une même définition de conduits. Toutefois, ladite pression élevée mdult le rendement volumétuqae desdites pompes car non seulement les débile de fuite do ces dernlèms s'en trouvent augmentés pour une même étancbéltè, mais lesdlts débits sont plus grands relativement au débit desdites pompes. De mémo,, ê Iso ression, plue on réduit la cylindrée d'une pompe hydraulique pour répondre aux besoins Instantanés d'usage d une transmission, plus ses pertes par frotternent et ses pênes cîétBnchéité deviennent grandes relativement au travail utile transmis par ladite pompe.

Pourtant, réaliser une transmission hydraulique avec stockage d ' énergie sseondalre destinée à rautoPX>blle plaide en taveur de pressions élevées pour favoriser autant que possible le rendement final de ladite transmission d'une pad, et pour minimiser la dimension des organes de stockage d'énergie secondaire é'aut part, tandis qu'il est Impératif dans ce contexte de disposer d'une pompe hydraulique délivrant un rendement élevé à faible cylindrée, les automobiles étant le plus souvent utilisées à faibles vitesses et à faibles puissances.

On note qu'outre la nécessité de disposer de bouts rendements subsistent notamment ries enfeu de c ntrôlablllté de la cylindrée des diverses pompes etfeu o oteuepempes hydrauliques mis an œuvre, des enjeux de continuité de la transmission de puissance qui ne doit pas être affectée par les puiserions propres aux pompes hydrauliques érneitrfees et au(x) moteuepompefs} byérauliqae(s) récepteur! s), et des enjeux acoustiques et d'érosion par cavltatlon, les hautes pressions opérationnelles Induisant ne fod.es sollicitations mécaniques et potentielle ment, de violentes détentes de fluide hydraulique. C ' est pourquoi on remarque que les pompes hydrauliques à pistées ont: fait l'objet Pe aorpbreox développements pour en améliorer las performances fonctionnelles et: énergétiques. Panai las réalisations les pins pertinentes; en neuve selle de ia société « APenns Intelligent Po esté > qui a réalisé une pompe à pistons prêseraant d'e ellents niveaux d étanchélté et de faibles perles par lAmemem grâce a des électrovannes rapides qui règlent: les entrées-sorties de lipide hydraulique et la cylindrée effective de plusieurs cylindres de pompe placés radlalemsent autour d'un excentrique. Ces éleateavannes et les éléments électroniques qui les commandent constituent le concept « Digital Displace menttsA lequel se substitue avantageusement aux distributeurs, mécaniques habituels qui génèrent des faites nonmègllgeaples et des pebes pa frottement importantes. En outra, la pompe hydraulique de « Adorais intelligent Power© » limite considérablement les efforts radiaux auxquels sont soumis sas pistons ce qui en limite les pertes énergétiques associées dans les marnes proportions, lesdlts Disions opérant dans des cylindres articulés dans des chambres spliérlques qui en obturent l ' extrémité.

Toutefois, la pompa de s Ârtemls Intelligent Po enS » offre an ronchonnement d'autant plu puisé que la cylindrée de ladite pompe est faible, la réduction de ladite cylindrée s'opérant par troncature de la course utile des pistons. Ceci est d'autant plus sensible pue - pou de raisons de coût et d ' anaarnbroment - ladite pompe ne peut comporter qu'un nombre de cylindres limité notamment dans le cadre d'une transmission é usage automobile.. Quelle pue soif l'hypothèse retenue, la pampa hydraulique de « Ademls Intelligent Power© » reste relativement chère à fabriquer et la Habilité et la consommation électrique de ses élactrovannes d ' eotrée-soriie sollicitées à chaque tour restent des points critiquas,

Slmllalrament, la société « I S© s a développé son concept « Floatlng Ca » dont il résulte une pompe a pistons s cylindrée variable à haut rendement de crête et générant de faibles pulsations. Cette pompe est notamment, prévue pou propulse un véhicule automobile suivant le concept d'hybridation hydraulique dit « Hydrld a revendiqué par ladite société. Bien qu'efficace dans oedèmes conditions d'utilisation, la pompe c Floatlng Cup » présenta de nombreux passages de fuite et son rendement volumètrlque s'en trouve fortement diminué, particulièrement é cylindrées partielles. Ceci est contradictoire avec la câbler des charges d'une pompe hydraulique destinée a propulser un véhicule automobile. Malgré les enjeux qui viennent eTêtre exposés e! les défis afférents à ces enjeux : l y aurait un avantage décisif à disposer d'un moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suffisamment peu cher à fabriquer et à haut rencfert en énergétique pour lentes applications industrielles, domestiques ou automobiles. Un tel moteur-pompe permettra!!: notamment de réaliser des boites de vitesses hydrauliques à variation continue avec réoupérafion d'énergie au freineqe, suffisamment efficaces, compactes et bon marché pour être applicables é faatomohiie. Outre être utilisées pour franemettre le tmvai! produit par des moteurs é combustion Interne alternatifs, rie telles tranemiseloiis rendraient possible remploi de moteurs ihemilques nom-alternatifs comme les lurbomoteors ; ces derniers nécessitant une grande flexibilité de réglage du rapport: de transmission instantané, une assistance motrice au lancement du véhicule pour compenser le temp de réponse desdits turbomoteurs, et la récupération de l ' énergie cinétique rotative des turbines constitutives desdits iuraornoteare lors de leur ralentissement ou de leur arrêt en rotation..

C'est pour résoudre différents problèmes liés aux pompée et moteurs hydrauliques en génère! et aux bottes de vitesses manuelles eu robouséem aux bottes de vitesses automatiques, ou aux boites a vitesses a variation conbaae s que ces bobos soient couplées ou non à un dispositif de stockage d'énergie secondblre électrique, inertie! ou é accumulation de pression, que le mot&u^p$¾?B e hydraulique a cylindrée fixe ou variable selon l'invention propose selon le mode d:e réalisation retenu :

* Une compatibilité avec les très hautes pressions de fonctionnement possiblement fusqrtà deus mille bar et plus, et avec les fluides hydrauliques à faible viscosité ;:

# Une rf ite réversibilité permettant d'utiliser ledit moteur- om e hydraulique indifféremment comm pompe hydraulique et comme moteur hydraulique, avec un rendement similaire en mode ¾ pompe » et en mode moteur >> :

« Une configuration mécanique à haut rendement avec notamment des pistous hydrauliques qui ne sont soumi a aucun effort radial, et: avec une reprise de la majorité des efforts par des liaisons â roulement ; * Un dfstrlbyieur d'enlnèe-sortie présentant des fuites hydrauliques et des pebes par frottement faibles :

* Uee bonne contrôlabllité, en continu, de la cylindrée oudlt rnotoanpompe bydrauliquo depuis une cylindrée nulle Jusqu'à une cylindrée maximale ;

* Une relative facilité à prévoir an nombre élevé de pistons anqulairement répartis de sono à limiter les variations de pression et de débit en entrée ou en sortie dudrl moteur-pompe hydraulique ;

* Une bonne compatibilité avec les régimes de rotation mla vement élevés des moteurs thermiques automobiles ;

* Un pnx de revient modéré.

Dans le cadre spécifique de la transmission automobile, le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe eu variable selon l ' invention prévoi :

* Un rendement de transmission hydraulique élevé, proche de celui des botes de vitesses manuelles à engrenages an développante de cercle, et ceci, sur une plage de régime et de charge étendue et compatible avec tous les usages d'un véhicule automobile :

* Un décollage des véhicules depuis Ivvrèi sens embrayage ni convertisseur de couple ces deux dispositifs étant dissipateurs d'énergie, avec la possibilité d'u rapport de transmission nul suivi d'une infinité de rapports de transmission depuis oe rapport nul jusqu'à un rapport de transmission maximal ;

* Un système de stockage d'énergie secondaire compact, puissant, robuste, à haut rendement, offrent un nombre de cycles de stockage-dèstocleage compatible avec i'entlèreté de la durée de vie d ' un véhicule automobile, et capable de conserver la grande majorne de ladite énergie secondaire sur de longues périodes de temps lorsque ledit véhicule est: â l ' arrêt.

Résultant de ces premières caractéristiques, le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable selon l ' Invention permet notamment ; * De faim tra aill r tes moteur thermiques et notamment ceux utINsés pour propulser les automobiles au plus proche de leur meilleur rendement, en adaptant en permanence la rapport de transmission entre lesdlts météore et les roues desdites automobiles ;

* De stocker tout ou partie du travail mécanique produit par les moteurs thermiques qui sent utilisés peur propulser les automobiles lorsque leadtts moteurs offrent un rendement élevé, peur ensuite restituer ledit travail dans des conditions de conduite desdites automobiles où II est préférable d'éviter d'utiliser lesdlts moteurs du fait de leur trop feinte rendement, ledit stockage et ladite restitution s'opéranf à rendement élevé ;

* De récupérer une part Importante de l'énergie cinétique des véhicules automobiles lors de leur freinage ou de leur décélération, et/ou de l'énergie grav i tationnelle desdits véhicules lers de leur descente de pentes, puis de restituer ladite énergie sous forme de travail mécanique lors de la ré- accélération desdits véhicules, pour assurer la propulsion dasdits véhicules.

Outre ces avantages, le moteur-pompe hydraulique a cylindrée fixe ou variable selon l'Invention prévoit,, selon divers modes de réalisation :

- De pouvoir charger artificiellement les moteurs thermiques alternatifs an démarrage à froid, c'es é dire de demander auxdlts moteurs plus de puissance que nécessaire è la propulsion du véhicule, cette puissance excédentaire Induisant d'une pad, une production de chaleur accrue à f échappement desdits moteurs laquelle accélère la montée en température de leur dispositif de post-traitement des polluants, et étant convertie d'autre pad, en chaleur é llntèneur desdits moteurs pour accélérer la montée en température de ces derniers ;

~ D'assurer la fonction stop and stad » qui prévolt d ' arrêter les moteurs thermiques des véhicules automobiles lorsque ces derniers sent è l'arrêt, tout en offrant un redémarrage particulièrement rapide et puissant desdits moteurs propice â une bonne longévité de leurs paliers hydrodynamiques, ladite fonction « stop and stad » n'induisant pas « selon i'inveréioe « de baisse de tension significative dans l'alimentation électrique desdits véhicules : D assurer propulsion clos véhicules automobiles su ries distances de quelques maires ou d zaines e maires sans utiliser leur moteur fhernéqae lors ue se dernier a été arrêté pa la fonction « stop and stad a, code particularité réduisant le nombre de redémarrages dudli moteur ;

D ' assister les moteurs thermiques lors du décollage des véhicules automobiles depuis l'arrêt do sorte à palier au possible manque rie couple desdits moteurs dû à leur cyllodrée faible et/ou au temps do réponse élevé de leur suralimentation :

De faciliter la réduction de la cylindrée des moteurs thermiques des v hicules automobiles - stratégie destinée à réduire la consommation de carburant dosdlls véhicules connue rte l'homme de l'an: sous le terme anglo-saxon de a downslzlng s - renomment en simplifiant l ' adaptation d'une suralimentation sur lesdlts moteurs,, que ladite surallmeafatlon sot constituée ou non d ' un ou de plusieurs turbooompressoups) o i/o ri compresseurfs} méoanlqae(s) :

D'assister les moteurs thermiques lors rte fortes demande en puissance des véhicules, de sorte à améliorer les performances desdits véhicules ;

D'entraîner an rotation un eu plusieurs auxiliaires installés à bord rtes véhicules automobiles tels que compresseur de climatisation s aiternafeeo compresseur mécanique da suralimentation, pompe ou tout, autre organe consommateu de travail mécanique et ceci moteu them lqae en marche ou a l'arrêt ;

Da filtrer les variations de couple en sortie de vilebrequin dos moteurs a combustion interna alternatifs afin de réduire les nuisances acoustiques et vibratoires générées par lesdltes variations ;

D'assister la mise oo rotation rte l'arbre reliant la turbine au compresseur du turbocompresseur des moteurs à combustion Interne alternatifs rte sorte à accélérer la montée an régime dues! turbocompresseur afin d ' en réduire le temps de réponse : - De i mater les conséquences du temps de réponso de la suralimentation par turbocompresseur des moteurs è combustion interne alternatifs, an assistant cas derniers pour propulser les véhicules lorsque ladite suralimentation ne permet pas auxdlis moteurs de délivrer la couple souhaité en un temps suffisamment court, et en autorisant lesdlts moteurs à monter rapidement on régime peur délivrer la puissance demandée et lancer la turbine û ïlt turbocompresseur.

Ainsi la moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe eu varlabte salon ilnventlan permet :

* Do réduire fortement la consommation de carburant et les émissions polluantes des véhicules automablles particulièrement lorsqu'ils sont utilisés ou usage urbain, notamment :

- En exploitant leur moteur thermique ea plus proche de sou meilleur monument énergétique ou de sa puissance maximale quelles que salent les conditions de conduite ;

- En accélérant la réchauffement an démarrage â froid de leur moteur thermique et celui de leur catalyseur deux voies au Irais voles de sorte d'une part, a rèbulm les pertes par frottement Internes ciycjit: moteur par réduction rapide de la viscosité de son huile de lubrification et d¾utre pan, à réduire le temps d ' amorçage Mît catalyseur :

- En autorisant, le cas échéant, la régénération de leur filtra à particules en fautes circonstances et/au an améliorant le fonctionnement de leur système de réduction cata!yf!que sélective à furèe des oxydes d'azote, ces dispositifs étant le plus souvent prévus pour dépolloer les gaz u échappement des véhicules à moteur Diesel ;

« D'augmenter les performances an accélération des véhicules automobiles sans an changer ni le moteur thermique ni les caractéristiques de masse ou de résistance à l ' avancement, en permettant audit, moteur - lors de ladite accélération - de fonctionner continûment à puissance maximaie d'une pad, et de ne pas subir les discontinuités de transmission propres aux boitas do vitesses à engrenages manuelles ou automatiques d ' autre part ; * De rendre moins indispensable ^ réduction du poids des véhicules automobiles pour en augmenter les performances m/ou en rédmre la consommation de carburant l'effet dud t poids sur lesdltes pedomianees et sur ladite consommation étant amoindri par la récupération cf énergie cinétique et gravitationnelle et la possibilité de faire fonctionner le moteurs thermiques à foptirmim de leur rende-meni ou do leur puissance, ceci permettant « à mémo performances dynamiques et énergétiques - d'augmenter le niveau d'équipement de confort et de sécurité et/ou do réduire la pbx de revient des véhicules automobiles ;

* D'augmenter le confort des passagers des véhicules automobiles en accélérant le réchauffage ce l ' habitacle desdits véhicules tout en rendant possible la suppression des dispositifs de chauffage .auxiliaires d'habitacle tels que parfois prévus sur les véhicules Diesel ;

* De fortement diminuer la sollicitation des freins conventionnels à friction des véhicules automobiles, ce qui en réduit l'usure et en espace les opérations de malntonanco, avec pour corollaire la réduction dos coûts de maintenance et de la pollution partlcuialre qu'engendrent lesdils freins ;

* De supprimer la puissance électrique additionnelle nécessaire à la fonction c stop & start s ordinairement confiée à un demaoeur électrique ;

* De remplacer la pont différentiel des véhicules automobiles par dos mo ens autorisant un contrôle dynamique du couple applique â chacune des mues motrices desdits véhicules, le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable selon rinvontlon et en outre, salon divers modes de réalisation :

·· D'offrir aux conducteurs de tout véhicule automobile le choix entre différents modes de pilotage de la transmission dudlt véhicule, notamment pour reproduire le conditions de conduite propres aux boites de vitesses â simple embrayage manuelles ou robotisées, automatiques à double embrayage, automatiques à convertisseur de couple, ou automatique à variation continue, lesdils oenduoteurs disposant d ' une infinité de comportements et d'étagernents des rapports de ransmi si n, préprogmmmés eu programmables et eornblrrables via routes interfaces homme-machine connues de l'homme de l'art, et ledit moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable selon l'Invention étant pllotable par tout moyen ■■■ · levier, palette, bouton ou pédale ~ fixe ou enfichable. Interchangeable ou escamota nie ;

- De conférer a tout véhicule automobile un fre n moteur accru et rèpiable à la convenance de leur conducteur de sorte à améliorer le confort de conduite duc!!! conducteur al à économiser les freins dadlt véhicule tout en réduisant les risques de surchauffa desdits freins, de sorte à améliorer la sécurité oudsi conducteur et de ses passagers ;

- De donner un caractère plus dynamique aux moteurs thermiques en las assistant lors de leurs montées en régime et en les fmlnant lors de leurs descentes en régimes.

En outra, le moteuopompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable selon l'Invention autorise remploi d'une ou plusieurs turbines pour propuiser les véhicules automobiles en alternative au moteur à combustion Interne alternatif, particulièrement selon la configuration décrite dans la demande de brevet français ΚΓ FR 12 §9827 en date do 15 octobre 2012 al appartenant au demandeur.. Celte association de moyens est attendue pour réduire de façon drastique la consommation de caréumnf des véhicules automobiles et les émissions de dlox de de carbone qui en découlen bas par rapport aux meilleures références dans ce domaine. Cette association est également attendue pour réduire les émissions polluantes, acoustiques et vibratoires desdits véhicules dans des conditions économiques particulièrement favorables..

Il est entendu qu ' ou e son application aux systèmes de transmission automobiles, la moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable selon I Invention peut être appliqué a de nombreux domaines Industriels et/eu domestiques.

Les autres caractéristiques de la présente Invention ont été décrites dans la description et dans les revendications secondaires dèperrdardes directement, ou indirectement de la revend icaf Ion principale. Le rnoteur-pompe hydraulique a cylindrée ixe eu variable suivant la présente invention comprend :

• Au moins un rotor centrai de moteur-pompe qui comporte une rise de force de rotor central et qui est logé sur eu dans un bâti de mofeuepompe, ledit rotor pouvant tourner dans au moins un palier de rotor contrai que comprend ledit bâts fout on restant en contact le plus étasiche possible avec au moins un distnbuleur d ' eupee-sonie maintenu approximativement fixe par rapport audit bâti, ledit distributeur pouvant relier eu moins un cylindre hydraulique emènagè radlalement ou taegentleliement dans ledit roto avec au moins un conduit Interne d f entrée~sobie et au moins un conduit externe d : entrée-sodle via respectivement un cana; Interne d'entrée-soble de rotor centrai et en enflée d'eefrêe-sedle de roior central aménagés dans le rotor central de rnoteue pompe, l'une des extrémité desdlis conduits étant arrimée directement ou Indirectement et de façon éfancha dans le bâti do moteur-pompe tandis gue l'autre extrémité desdits conduits est arrimée de façon étaneee dans le distributeur d entrée- son -a :

* Au moins un piston hydraulique pouvant se mouvoi en translation dans le cylindre hydraulique et pouvant: pousser un poussoir guidé de piston hydraulique ou pouvant être poussé par ce dernier, ledit poussoir étant: guidé on translation par un guide de poussoir aménagé radlalement: eu tangentleliement dans le rotor central de moleoepompe ;

• Au moles un bras tange lei dont Tune de extrémités est articulée dans le rater centrai: de meieuepompe tendis que l'autre extrémité comporte une face d'appui de bras tangentle! sur poussoir qui peut exercer un effort sur une ligne d'action de poussoir sur bras taegentlel que comporte ie poussoir guidé de piston hydraulique, la direction dudlt effort étant approximativement taegentletie à l'axe de rotation duo;' bras ;

* Au ovales un rotor périphérique de maieuepompe constitué d'au moles un carter cyllodngue de rotor périphérique dent l'oeo dos extrémités au me ma est terminée par un fiasque de rotor périphérique, ledit rotor périphérique pouvant tourner dans au moins on palier de roto périphérique porte par ne stator de roter périphérique qui est directement eu indirectement solidaire du bâti de moteur om e, te roto centrai de moteur pompe étant an tout ou partie logé à nntoriem duo il rotor périphérique;

« Au moins des moyens enilirpteon que comporta te bras fangentiel sur sa face située à l ' opposé de a face d'appui de bras iangeniiei sur poussoir lesdlts moyens prenant appui sur te surface interne du carter cylindrique de rotor pénehenque.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présenta Invention comprend un rotor périphérique de moteur pampa qui est. fumé à tourne à le même vitesse que le rotor central de moteunpompe par une couronne de synchronisation angulaire de rotor périphérique end ue solidaire en rotation d'une couronne de synchronisation angulaire do roto central que comporte le rotor central de moteur pompe par su moins un pignon de synchronisation angulaire tournant autour d ' au moins an axe de pignon da synchronisation angulaire que comprend le bâti de moteur pompe.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou varia nie suivant la présente Inventio comprend des moyens antlfrlotlon qui sont constitués d'au moins un rouleau antifriction de bras fangentiel qui peut rouler d'une pari sur une plaie (le roulement de bras iangenti ' e! que comporte te bras tangentlol sur sa faoe située à s ' oppose de la faoe d'appui de bras tanoentlel sur poussoir et d'autre part, sur une piste de roulement de rotor périphérique que cou ; porte la audace Interne du carier cylindrique de rotor périphérique, ledit rouleau étant limité dans son déplacement simultanément par rapport a la pista de roulement de bras tangentlel et par rapport à te piste de roulement de rotor périphérique par au moins une crémaillère de rouleau de bra fangentiel que comporte la piste de roulement de bras fangentiel et par au moine une couronne de rouleau de rotor périphérique que comporte la ptete ne roulement de rotor périphérique, ladite crémaillère et ladite couronne coopérant simultanément avec au moins un pignon de rouleau que comporte ledit rouleau.

Le rnoteun-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend des moyens antlfrictlon gui sent constituée d'au moine un patin de friction de bras fangenéel que comporte le bras tangentlol sur sa faoe située è l ' oppose de te face d'appui de bras fangentiel sur poussoir, ledit patin pouvant entrer <¾p contact avec une is e de friction de roter périphérique nue comporte la audace Interne du carter cylindrique rte rotor périphérique.

Le meteunpompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant le présenta Invention comprend un piston hydraulique qui comprend une rotule d'appui de poussoir sur piston hydraulique sur sa face circulaire qui est la pins éloignée du rotor aére ai de moteur-pompe, ladite rotule étant constituée c une forme tropeosphénque en creux ou en relief qui coopère avec une rotule d'appui ce pistée hydraulique sur poussoir que comprend le poussoir guidé de piston hydraulique ladite rotule étant également constituée d ' une forme troncospbérlque en creux ou en relief, tandis que les deux formes troncosphéhques sont compiementaees et constituent une liaison rotule entre ledit piston et ledit poussoln

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou vanable suivant la présente Invention comprend un poussoir guidé de piston hydraulique qui comprend une jambe de force placée dans le prolongement du piston hydraulique, el: une traverse de force montée solidairement de ladite jambe et perpendleulairoroent à cette dernière, ladite traverse pédant le ligne d'action de pousselr sur bras taogenfiel tandis que chacune de ses deux extrémités peut coulisser dans le grade de poussoir.

Le meteuepompe hydraulique a cylindrée fixe eu a iable suivant la présente invention comprend un roter central de moteur-pompe qui comporte un logement cylindrique d ' axe dans le quel est logé un axe de bras tanpenfiel tandis que le bras tangentlol est traversé par ledit axe afin de s'articuler dans le rotor central de moteur-pompe,

Le moteur-pompe hydraulique a cylindrée fixe eu variable suivant la présente Invention comprend un roto centrai de moteur-pompe qui comporte un ressort de rappel de bras tangenflei qui prend appui d'une part, su ledit rotor et d ' autre pan. sur le bras taogentlel.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée tlxe ou variable suivant la présente invention comprend une piste de roulement de rotor périphérique qui comporte au moins un rail de guidage en creux eu en saillie qui coopère avec au moine une gorge do guidage en oraux ou en saillie que comporte le rouleau antlfuellon de bras tangentîal

Le moteur-pompe hydraulique â cylindrée fixe ou variable suçant la résente Invention comprend un palier de rotor centrai qui .c m rend d'une pan, une piste ; nièneure de palier da rotor centrai munie d'au moins une couronne intérieure de palier de rotor central ladite piste étant solidaire du rote central de moteur-pompe et d'autre part une piste extérieure de palier de rotor central munie d ' au moins une couronne extérieure de palier de rotor central ladite piste ètam solidaire du bâti de moteur-pompe, tandis qu ' au moins trois rouleaux de palier de rotor central peuvent rouler simultanément sur la pista Intérieure de palier de roter centrai et sur la piste extê laura de palier de rotor central et restent â distance oonsiante las uns par rapport aux autres grâce à au moins un pignon de rouleau que comporte chaque rouleau de palier de reter centrai et qui coopère avec lesdltes couronnes Inténeure et extérieure.

Le moteuepompe hydraulique à cylindrée fixe eu variable suivant la présente Invent on comprend une piste intèrleum de palier ce rote central etévu une piste extérieure de palier de rotor central qui comporte au moins un rail de guidage en creux ou en saillie qui coopère avec au moins une gorge de guidage en creux eu en saillie que comportent les rouleaux de palie de rotor central.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée tisce ou variable suivant la présente Invention comprend un palier de rotor périphérique qui comprend d ype part, une piste snieneure de palie de rotor périphérique munie d ' eu moins une eou nne intérieure de palier de rater périphérique ladite piste étant solidaire du roter périphérique de moteur-pompe et d : aufre part une piste extérieure de palier de roto périphérique munie d'au moins une couronne extérieure de palier de rotor péï p érique ladite piste étant solidaire du stator de rotor périphérique, tandis qu'au moins trois rouleaux de palier de rotor périphérique peuvent roule simultanément sur la pista Intérieure de palier de rotor périphérique et sur la piste extérieure de palier de rater périphérique et restant â distance constante les uns par rapport, aux autres grâce à au moins un pignon de rouleau que oompede chaque rouleau de palier de rotor périphérique et qui coopéra avec lesdltes couronnes Inténeure et exté ieure. Le moteur-pompe hydraulique â cylindrée fixe ou variable suivant ie présente invention comprend une piste intérieure de palier de rotor périphérique et/ou une piste extérieure de palier do rotor périphérique ui comporte au moins un rali de guidage en creux ou eu saillie qui coopère avec eu moins une gorge de guidage en oraux ou en saillie que comportent les rouleaux de palier de rotor périphérique.

Le moteur-pompe h drapllque a cylindrée fixe ou variable suivant le présente invention comprend un distributeur d entrée -corne qui est empêché de tourner avec le rotor central de momuepompe et est maintenu en rotation par rapport au bâti de moteur-pompe par eu moins un ergot ou felellette directement eu indirectement fixé au bâti de moteur-pompe.

Le moteur-pompe hydraulique â cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un distributeur e : eni/ee- corde qui est un stator cylindrique logé avec uo faible jeu dans un cylindre de stator aménagé au centre du roter centra! de moteur-pompe et coaxlaleeient à ce dernier; ledit stator renfeenaoi une ehamhre de conduit interne qui communique d'une part, avec le conduit Interne e entrée -sodie et d'autre pa t, avec un collecteur angulaire entrée-sortie de conduit Interne que comporte ledit stator en sa périphérie via on cane; Interne d'entrée- sortie de distributeur; taudis que ledit stator renferme également une chambre de conduit externe qui communique d ' une part, avec le conduit externe d'entrée- sortie et d ' autre pari avec un collecteur oogulaina entrée- corde de conduit externe que comporte également: ledit stator en sa périphérie via un autre oenal Interoe d ! entrée-soriie da dist lbuteuc

Le n oteor-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant le présente invention comprend un stator cylindrique qui comporte, à coté du collecteur angulaire entrée-sortie rie conduit interne, eu mo ns une gorge d'égulllbrage d'effort radial de conduit externe qui communique avec la chambre de conduit externe via un canal interoe d'eqmi; orage de dlsthduteur tandis que ledit stator compo ie également au moins une nome d'équilibrage d'efiob radial de conduit interne qui communique avec la chambre ce conduit Interne via un autre canal Interne n equHibraqe de distributeur, ladite gorge étant située à côté du collecteur angulaire ermée-ceme de conduit externe. le moteur-pompe hydrauli ue à cylindrée fi e ou v la le suivant la présente in ention comprend on stator cylindrique qui comporte une gorge d ' èt uchéllè axiale à proximité de l ' une au moins do ses extrémités axiales.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant ia présente invention comprend un distributeur d'entrée-sortle qui est un stator axial constitué d ' un flasque de distribution et d'un flasque d'équilibrage placés axlalement de pad et d autre du rotor central de moteur-pompe an regard respectivement d'une faoe de distribution et d'une face d'équilibrage aménagées sur ledit rotor iesélts flasques étant mécaniquement miles entre eux par un moyeu central de stator axial qui traverse axlalement ledit rotor centrai vie un cylindre de stator aménagé au centre ci unit rotor central et coaxlaloment à ce dernier, ledit stator renfermant une chambre de conduit Interne qui communique d'une non. avec le conduit interne d'entrée-soble et d'autre pert, avec un collecteur angulaire erérée sorile de conduit interne aménagé axlalement sur la face Interne du flasque de distribution vie un canal Interne d ' entrée- sorbe do dlstnbutou , tandis que ledit stator renferme également une chambre de conduit externe qui communique d ' une pad, avec le conduit externe cîentrée-soble et d'autre paré avec un collecteur angulaire entrée - sorée de conduit externe également aménagé axlalement sur la face Interne du fiasque de distribution via un autre canal interne d'entrée-sodle de distributeur.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente invention comprend une chambre de conduit intorae qui communique avec une gorge d'équilibrage d ' effort axial de conduit interne aménagée axlalement sur la face Interne du flasque d ' équilibrage via un canal interna d ' équilibrage de distributeur, tandis que ia chambre de conduit externe communique avec une gorge d'équilibrage d'effort axial de conduit externe également aménagée axlalemeot sur la face Interne du flasque d'équilibrage via un autre canal Interne d'équilibrage de distributeur, le moleur-pompo hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un flasque de distribution et/eu un flasque d'équilibrage qui comporte une gorge d'étanchélté radiale à l ' une au moins de ses extrémités radiales.

Le motoun-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant le présente invention comprend un moyeu central de stator axial qui comporte une gorge d ' étaneiiéitè axiale à ; une au moins fia ses extrémités axiales ou en un peint quelc n ue de sa longueur.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend tout ou partie du collecteu angulaire entrée-sortie de conduit Interne, du collecteur angulaire entrée-sortie de conduit externe, de ta gorge d'équilibrage d'effort radial de conduit externe : de la gorge d'équilibrage d'effort radial de conduit interne, du la gorge d'ètanchélté axiale, de la gorge d'équilibrage d ' e fort axial de conduit Interne, de la gorge d'équilibrage d'eéun axial de corKiu¾ externe eu de la gorge d'étancbélté radiale, gui est mun d'un sugrceo de gorge de distributeur.

Le moteur-pompe hydraulique a cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un segment de gorge de distributeur qui présente au moins un flanc de segment qui établit latéralement une étanohéité avec le stator cyllndbgue ou le stator axial et au moins une ligne de codant de segment qui d ' une part, on en contact avec le rotor central de moteuopompe pour former une éianebéité et qui d'autre part, est soumise é un effort gui tend â la plaquer sur ledit, rotor du fait de la poussée exercée pa une nulle de moteur-pompe sous pression que contient le stator cylindrique eu le stator axial sur le segment de gorge de distributeur, ledit effort étant limité du fait d'une faible surface projetée soumise a la pression de ladite bulle qu'offre ledit segmerit qui résulte d'un u auiemem de reprise d ' effort de segment que comporte ledit segment gui coopère avec un autre épauiemeot aménagé dans le stator cylindrique ou dans le stator axial.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un segment de gorge de distributeur gui est maintenu en contact avec le roto central de moteur-pompe par un ressort de fond de gorge de segment.

Le moteu - pompe hydraulique a cylindrée fixe eu variable suivant la présente invention ccrr;pmnd un segment de gorge de distributeur gui est constitué de deux demi-segments qui présentent chacun au moins un Cane de segment maintenu en contact: avec le stator cylindrique ou avec le stator axial par un ressort éoarteur de segment. Le moteur-pompe drau i ue à cylindrée fixe ou variable suivant la présente iiiveiitloo oompr od un conduit interne d%ntréemodie qui est arrimé dans le disixlduîour d'en rée-soriia et/ou dans e bâti de moteuropompe par l'un ou ï'autm dos extrémités dudil conduit au moyen d ' au moins une rotule obturatrice fixe de conduit et/eu d : au moins une rotule obturatrice glissante de conduit, ladite rotule présanlaot une portée de rotule obturatrice oui peut reposer su un siège de rotule obturatrice.

Le moteonpornpe hydraulique à cylindrée fixa ou variable suivant la présente invention comprend une rotule obturatrice fixe de conduit qui est maintenue an contact avec son siège de rotule obturatrice par un ressort de rotule obturatrice qui prend appui d ' une pan sur le distributeur d'entrée-sertle eu sur le bâti de moteur- pompe ou sur une rotule obturatrice glissante de eondult, et ci ' autre part, directement ou non sur ladite rotule obturatrice fixe.

Le moteunpompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant: la présente Invention comprend une rotule obturatrice glissante de conduit qui est constituée d'au moins uoe demlootuie obturatrice glissante traversée axlalement par ie conduit ;n†e?n« d'entmeesorile ladite demlootule pouvani translater axlalement et de façon ètancho par rapport eodlt conduit Interna, tandis qoe ladite oembrctule est maintenue au contact de seo siège de rotule obturatrice par un rassort de rotule obturatrice qui prend p ui d ' une part, sur le distributeur d'entrêe-eorîte au sur le bâti de moteur- ompe ou sur une autre demi-rotule obturatrice glissante et r.t autre part, directement eu non sur ladite dembrotule obturatrice glissante..

Le momuepompe hydraulique à cylindrée tlxe ou variable suivant la présenta !r eot!on comprend un oondult externe d'entrèeesortie qui est arrimé dans le distributeur d ' enoée-sonie ef/oo dans la bâti de moteuepompe par l ' une ou l'autre des extrémités dudit conduit au moyen d'au moins une rotule obturatr ce fixe de conduit, ladite rotule présentant une portée de rotule obiurafnca qu peut reposer sur un siège de rotule obturatrice.

Le rnoteuepompe hydraulique à cylindrée fixe oo variable suivant la présente Invention comprend une chambre de conduit Interne qui est fermée par un bouchon de conduit Interne, Le moteun-pompe h drauli ue à cylindrée fixa ou variable suivant la présenta invention om rend une chambre de conduit externe qui est fermée pa un bouchon de conduit externe lequel es traversé par la conduit externe d'entrée- r ie.

Le mote f-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un conduit interne d'enirée-sortle qui est logé en tout au partie à l'intérieur du conduit externe d'entrée-sortie.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou vanable suivant la présente Invention comprend un bâti de moteur-pompe qui comprend an satellite de raccordement dans lequel sont arrimés le conduit Interne d enime- sortie et/ou le conduit externe d%nirée>aodie.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe eu variable suivant la présente invention comprend un stator de rotor périphérique qui s'articule su l ' axe de pignon de synchronisation angulaire autour duquel il peut tourner sous raetlcn d'un servomoteur de variation de cylindrée.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un servomoteur de vacation de cylindrée qui est un moteur électrique rotatif de servomoteur qui peut faire tourner - dans an sen ou dans un autre et par l ' intermédiare d'un réducteur de servomoteur ~ un plqnon d Atta ue de couronne de variation de cylindrée, ledit pignon pouvant tourner dans un palier aménagé dans le bâti de moteur-pompe et pouvant entraîner en rotation une couronne de variation de cylindrée solidaire du stator do rotor périphérique, le cercle primitif de ladite couronne étant centré sur Taxe de pignon de synchronisation angulaire:.

Le rnoteuopompe hydraulique à cylindrée fixe eu variable suivant la présente invention comprend des moyens de re-pbasage qui sont intercalés entre la couronne rie synchronisation angulaire de rotor périphérique et la couronne de synchronisation angulaire de rotor central,

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présenta invention comprend des moyens de re-phasage qui sont constitués d'au moins un engrenage Intermédiaire de m-phasaqe comportant au moins une mue dentée ne e- asaoc tourn nt autour d' u moins un axe de re- hasaoje s lida re du stator au rotor pécohénque : ledit engrenage étant Intercalé entre la couronne rte s nc ro is ton anguiairo de roter périphérique et le pignon de synebronlsetlon angulaire.

Le moteur-pompe hyciraunoue à cylindrée fixe eu variable suivant la présenta Invention comprend un conduit interne d¾nirèe--sori:!e et un conduit externe d entrée-sortie qui sont respectivement reliés avec rentrée no la sortie d'au moins un deuxième moteur-pompo hydraulique à cylindrée fixe ou variable, ie moteue pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable et le deuxième motaur-^ompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable constituant eemmunénient un dispositif de transmission hydraulique.

Le men u -pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend une prise de force de rotor centrai du moteur-pompe à cylindrée fixe ou variable qui est mécaniqu&msnt reliée à au moins un moteur de propulsion que comporte un véhicule automobile tandis que le deuxième moteaopompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable est mécaniquement relié a au moins une roue ou chenille motrice que comporte ledit véhicule, ou inversement

Le moteunpompe hydraulique à cylindrée fixe ou vanable suivant la présente invention comprend un conduit Interne d'entrée-sortie nul peut être mis en relation avec au moins un accumulateur haute-pression par au moins une vanne d ' accumclaleur haute-pression de conduit interne.

Le moteur- por ; e hydraulique a cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un conduit externe d%ntrée~son:le qui peut être mis en relation avec au moins un accumulateur haute- pression pa au moine une vanne d'accumulateur hauleuqreeelon de conduit externe.

Le moieun-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un conduit Interne d'entme-sortie qui peut être mis en relation avec au moins un accumulateur basse-pression par au moins une vanne d'accumulateur basse- pression de conduit lnl.erne.. Le rimteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe eu variable sulvaut la présente Invention compreurJ un conduit externe d'enirée-sortle qui peut être mis an relation avec au moine un accumulateur basse-prvisslon par au moins une vanne d'accumulateur basse-pression de conduit externe.

Le moteunpon pe liyciraulluee à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un accumulateur haute-pression et/ou un acooreulateur nasse-pression qui comprend au moins un piston séparateur d'accumulateur pouvant se déplacer de façon étancbe dans un cylindre borgne d'accumulateur, ledit piston délimitant avec ledit cylindre un com artiment à eae contenant un gaa sous pression et un compartiment à bulle contenant une bulle de moteur-pompm ce dernier compartiment pouvant êtue mis en relation avec le conduit Interne d'entrée-sortie et/ou le conduit externe d'entrée-sortie.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente invention comprend un compartiment a bulle qui conforte un clapet de fermeture d ' accumulateur que le piston séparateur d'accumulateur peut plaque su un siège de clapet d'accumulateur en poussant sur un ress rt de clapet à forte raideur Interposé entre ledit piston et ledit clapet de sorte à isoler de façon étancbe ledit compartiment du conduit interne d 'entrée-sortie et/ou du conduit externe d'entrée- sortie, ledit clapet coopérant - à l ' opposé du ressort de clapet à forte raideur - avec un ressert de clapet à faible raideur qui tend à éloigner ledit clapet à éit siège.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente invention comprend un piston séparateur d'accumulateu qui peut pousser sur le ressort de clapet à forte raideu par l'Intermédlalns d ' un poussoir do ressort à forte raideur qui est guidé en translation longitudinale par un guide de clapet et poussoir solidaire de ί accumulateur haute-pression et/ou de l'accumulateur basse- pression, ledit guide do clapet guidant également le clapet de fermeture d'accumulateur et comportant une butée d ' arrêt de poussoir gui détermine le déplacement maximal du poussoir de ressort à forte raideur en direction du piston séparateur d'accumulateur,

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente invention comprend un guide de clapet et poussoir qui comporte an moins un orifice radiai de guide de clapet qui relie le compartiment à nulle avec le siège de clapet d'accumulateur de sorte à permettre à l'huila de u^ofeur-pompe de circuler entre le eonduî! Interne d'entréeesortle et/ou le conduit externe d^drèe-mortle et ledit compartiment: à huile.

Le rooLeuopompe hydraulique à cylindrée tme ou variable suivant la présente invention comprend un accumulateur haute-pression ot/cn un accumulateu foassemf ssIon qui est relié au conduit interne d'entrée-sortie et/eu au conduit: externe d'entrèe-sorile par nntermèdialre d'une vanne de verrouiage d'accumulateur qui peut isoler de façon étanohe ledit accumulateur dudit conduit Interne et/ou dudlt conduit externe.

Le moteur-pompe hydraulique a cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un accumulateur basse-pression qui est alimenté avec une hufe ée moteur-pompe par au moins une pompe oasse-presslon entraînée par un moteur de pompe basse-pression, le conduit d ' admission de ladite pompe étant relié à un réservoir d'huile de moteur-pompe tandis que son conduit de refoulement est relié avec ledit accumulateur.

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe eu variable suivant la présente Invention comprend un conduit Interne d'entréamorlie qui peut être mis en relation par une vanne d'écrmngeuedlsslpateur de conduit interne avec au moins un conduit Interne dmchangeorotlsslpateur que comporte un échanpeuodisslpateyr à partes de c rge, ledit conduit comprenant au moins une surface externe d'échange thermique do dissipateur qui est en contact avec on gaz de refroidissement ou un liquide refroidissement.

Le moteuopompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente invention comprend on conduit externe cf entrée-sortie qui peut être mis en relation par une vanne d^chanqeuodlsslpateur de conduit externe avec au moins un conduit Interne d'éormngeuedlsslpateur que comporte un échangeur-dlsslpateur à pertes de charge, ledit conduit comprenant au moins une surface externe d'échange thermique de dissipateur qui aal eo contact avec un gaz de refroidissement ou un liquide refroidissement

Le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant la présente Invention comprend un conduit Interne d'entréemortle qui peut être mis eo relation avec un moteur hydraulique d'accessoire par une vanne de moteur d ' accessoire de conduit Interne. te moteur-pompe- hydraulique à cylindrée fixe ou varia e suivant ;a présente Invention comprend un conduit externe o^trée-sorlle qui peut être mis en relation avec un moteur hydraulique d'accessoire par une vanne do moteur cîaooessolre de conduit externe

Le moteur- oempo hydraulique à cylindrée fixe ce variable suivant la présente Invention comprend un moteur hydraulique d'accessoire qui est constitue d ' au moins une turbine hydraulique montée sur un arbre de turbine hydraulique qui comporte au moins une aube de turbine hydraulique sur laquelle au moins un Injecteur de turbine hydraulique peu! projeter également et/ou radlalement un jet d'une bulle do moteuopornpe, le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou vahable suivant la présente Invention comprend un calculateur de gestion de moteur-pompe qui commande le servomoteur de variation ne cylindrée pour piloter la cylindrée du moteuopompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable y-compris celui constitutif du dispositif de transmission hydraulique que ce dernier soit intégré au véhicule automobile ou non, ledit calculateur pouvant èpsiement commander le vanne d'accumulateur hauteq:>resslon do conduit Intarnm et/ou la vanne d'accumulateur haute-pression de conduit: externe, et/ou la vanne d'accumulateur basse-pression de conduit interne, et/ou la vanne d'accumulateu basse-pression de conduit externe.: et/ou la vanne de ven lllage d'accumulateur el ou la moteur de pompe basse-pression et/ou la vanne d'èchangeuedlsslpateur de conduit Interne et/ou la vanne d'échangeur-dlsslpateut de conduit externe et/ou la vanne de moteur d socessolne do conduit interne et/ou la vanne de moteur d ' aocessolm de conduit externe.

Le moteuopompe hydraulique à cylindrée fixe ou vahable suivant la présente Invention comprend un calculateur de gestion de moteur-pompe qui est relié par des moyens de transmission de llnformatlon nia 1res, lumineux ou électromagnétiques à au moins un levier de passage do vitesses el ou au moins une palotto de passage de vitesses ei/ou au moins un bouton do passage de vitesses et/ou une pédale d'embrayage el ou une pédale de frein et/eu une pédale d'aocèlératour que ce m porte un poste de conduite que comprend le véhicule autoo ebile. Le moteur-pompe hydraulique à cyl ndrée fixe ou variai* suivant la ésente snvenf-on oamiprend un calculateur de gestion da moteur-pompe qui est relie par es moyens do transmission de l ' information ftlalres, lumineux ou électromagnétiques à au moins un bouton ou molette de ponftguralisn de transmission ai/ou un écran de configuration de transmission et/ou un microphone de configuration do transmission et/ou un haut- ne rieur do eor flgaratlen de transmission que comporte un poste de conduite que com rend la véhicule automobile. la description qui va suivre en regard des dessins annexés et donnas à titra d'exemples non limitatifs permettra de mieux comprendre l'Invention, las caractéristiques qu ' elle présente, et les avantages u'elle est susceptible de procum ;

Figures 1 et 2 sont: des vues tridimensionnelles u moteun po pe hydraulique à cylindrée fixa ou variable suivant rinventlem respectivement an vue de fane avant et de face arriére.

Figure 3 est une vue éclatée du moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe eu variable suivant I Invention,

Figure 4 est une vue en acorobé du moteur- pompe hydraulique é cylindrée fixe ou variable suivant llnventlorr

Figures 6 et sont des vues en coupa tridimensionnelle respectivement à oyllndréa nulle et é cylindrée maximale du moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant llnvenriom sans le bail de moteur-pompe de oe dernier.

Figure / est une vue éclatée du mtor central de moteur-pompe du moteop-porape hydraulique à cylindrée fixe eu variable suivant l'Invention, et des principaux composants avec lesquels II coopéra.

Figure S est une vue éclatée du rotor périphérique de moteur-pompe du moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant l'i vent on, et des principaux composants avec lesquels II coopère. Figure 9 es! une vue éclatée du palier de roto périphérique de moteur-pompe du moteuepompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant "invention.

Figura 10 est une vue èoiatée du distributeur d arèe-sortle du rïK>teuf-pompe bydrauiique a cylindrée fï au variable suivant l'invention, ledit distributanr étant constitué d'an stator cylindrique.

Figure 1 est une vue en écorché du distributeur ' d'emrèe-aohle du moteur-pompe hydraulique a cylindrée fke ou variable suivant Fnvenbon. ledit distributeur étant constitué d ' an stator cylindrique

Figuras 12 et 13 sont des vues respectivement en coupe schématique et tridimensionnelle du segment de no; go de distributeur du moteur-pompe hydraulique é cylindrée fixe ou variable suivant l'invention,

Fsgures 14 à 17 r iontrent schématiquemeni la surface développée du stator oylindrique du reoteunpompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant l'Invention, iesdltea figures étant organisées an séquence da code à illusteer la déplacement et las différentes positions qui en découlent des orifices c entrée -sortie de rotor central par rapport au collecteur angulaire entrée-sortie de conduit Interne el au collecteur angu sro entrée-sortie de conduit externe que comporta lad Ile audace..

Figures 18 et 19 sont des vues éclatées respectivement en vue latérale drxàte et latérale gauche du rotor contrai de moteur-pompe et. de sa prise de force de rotor central du moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixa ou variable suivan l ' Invention, et du distributeur d'entrée-soflia dndlt mofeuepompo, ledit distributeur étant constitué d'un stator axial.

Figures 20 et .21 sont des vues schématiques illustrant le fonctionnement de l'engrenage intermédiaire de re-phasage Intercalé entre la couronne de synchronisation angulaire de rotor périphérique el la pignon de synchconlsatfon angulaire, figura 22 est une coupe schématique du moteur-pompe hydraulique à cyllnome fixe ou variable suivan invenfion dont les bras lengentlels sont pourvus d ' un in de friction de bras tangentiel qui coopère avec une pista de friction de rotor périphérique.

Figaro 23 illustre ia schéma de principe du moteanpompe hydmurnue à cylindrée fixa eu variable suivant l'Invention réalisant » avec un deuxième moteaopornpe hydraulique a cylindrée fixe ou variable · un dlspasltlf de transmission hydmullque permet anf d'une ar à un moteur de propulsion do propulser an véhicule automobile et d autre part, de stockées èstocker une part de l'énergie cinètlgue et/ou gravitationnelle cludif vé icule dans un accumulateur hauie-presslom

Figure 24 est une coupe schématique do l'accumulateur baute-preaslon et ou basse-pression que comporte le dispositif de transmission hydraulique que prévoit le moteur-pompe hydrauli ue à cylindrée fixe eu variable suivant l'invention.

Figures 25. 26 at 2? sont des coupes schématiques qui illustrent le fonctionnement: du clapet de fermeture d'accumulateur de l'accumulateur haumqarassloa et/ou bassedarosslon que comporte le dispositif de transmission hydraulique ta! que prévu par le moteur-pompe h draulique à cylindrée fixe ou variable suivant f invention.

Figure 28 est une vue schématique d : un véhicula automobile équipé d'une part, d ' un moteur à combustion Interne alternatif monté lormltudlnalemeot al d'autre part, d'un dispositif de transmission hydraulique que constitue - avec un deuxième moteur-pompe hydraulique â cylindrée fixe ou variable - le moteur-pompe hydraulique a cylindrée fixe ou vanable suivant l'Invention, ledit deuxième moteur-pompe entraînant les mues motrices ardéres dedlt véhicule via an arbre de transmission et un pont différentiel

Figure 29 est une vue schématique d ' un véhicula automobile équipé d'une part, d'un moteur é combustion Interne alternatif monté transversalement et d ' aube part, d'an dispositif de transmission hydraulique que constitue - avec deux deuxièmes moteur-pompes hydrauliques a cylindrée fixe ou variable - le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixa ou variable suivant l ' Invention, lasdlfs deuxièmes moteur- pompes entraînant, chacun une mue motrice arrière du t véhicule. Figure 30 est une vue schématique d : un véhicule automobile équipé d'une part, d ' un moteur à combustion interne alternatif monté transversalement, et 3 aube part, d'un dispositif de transmission hydraulique que constitue - avec deux deuxièmes moteur-pompes hydrauliques à cylindrée tlxe ou v ri ble - le moteaepompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable suivant riovention, iesdlts deuxièmes moleuo-pompes entraînant chacun une roue motrice avant dudlt véhicule.

Figura 31 est une vue schématique d ' un véhicule automobile équipé d'une part, d'un turbomoteur basse-pression à combustion interne selon la configuration décrite dans la demande do brevet français hf FR. 12 SS827 appartenant an demandeur, et d'autre part, d'un dispositif de transmission hydraulique que constitue - avec un deuxième moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe ou variable - le moteuepompe hydraulique â cylindrée fixe ou variable suivant l'Invention, ledit deuxième moteuepompe entraînant les roues motrices avant dudlt véhicule via un réducteur, un pont différentiel, et des arbres de t ansmissio :.

Figure 32 est une vue schématique d'un poste de conduite que comporte yq véhicule automobile propulsé par le dispositif de transmission hydraulique tel que prévu par le moteur-pompe hydraulique è cylindrée fixe ou variable suivant Îlnventlom

Figura 33 est une vue en coupe schématique d ' un moteur hydraulique d'accessoire que oop porte le dispositif de transmission hydraulique tel que prévu par le moteuepompe hydraulique à cylindrée tlxe ou variable suivant l'invention, ledit moteur hydraulique d'accessoire étant constitué d'une turhlno hydraulique.

On a montré en figures 1 è 33 te moteur-pomipe hydraulique 1 à cylindrée fixe ou variable : divers détails de ses composants, ses variantes, et ses accessoires,

Le moteuepompe hydraulique 1 suivant l ' invention comprend au moins un rotor central de moteuepompe 3 dont on volt le détail en figure 7, qui comporte une prise de force de rotor central 4 et qui est logé sur ou dans un bâti de moteur pompe 2, ledit rotor 3 pouvant tourner dans au moins un palier de rotor central 5 que comprend ledit bâti 2 tout en restant en contact le plus élancée possible avec au moins un distributeur d'entrée-sortie 4-3 -naine/nu anproxmxYCivemeni fixe par rapport audit bât 2 f ledit: distributeur 43 pouvant relier au moins un cylindre hydraulique 14 aménagé radlaioemnt eu tangeniiellement dans ledit rotor 3 avec au moins un conduit Intome d'entrée-sortie 5? et ao moins un conduit externe d'entrée-sortle 68 via respectivement on ca e; Interne d'entrée sortie de ro or central 15 et on orifice d ' entnâe-sor|;s de rotor central 13 aménagés dans le rotor centrai de moteur-pompe 3 f l'une des extrémités desdits conduits 57, SS étant animée directement ou Indirectement et de façon éfancne dans le bail de moteur pompa 2 tandis que l ' autre extrémité desd ts conduits 57 : 58 est arrimée de façon étanche dans le distributeur d ' entrée sortie 43.

Selon le moteur-pompe hydraulique 1 suivant inventlom le palier de rotor central S peut être constitué d ! on palier hydrodynamique ou hydrostatique.: d ' un roulement à é es eu à rouleaux quoi qu'en soit le type, d'un palier à gaz ce magnétique ou de fout autre palier connu de l'homme de l ' en. On note que le bâti de moteur pompe 2 peut faire office de carter de moieuo-pornpe ois coopérer avec un carter de moieur-pornpe rapporté sur ou autour dudït bâti 2 qui protège les principaux composante ou motem- pompe hydraulique 1 do l envxon wmmo extérieur, tout en protégeant ledit environnement des projections notamment d one huile de meteor- pompe 1 14 que contient ledit meteuopompe 1 , En outre, ledit carter de moteur pompe peut en tou ou partie former un résenmlr d'huile de moteur pompe 121 dans lequel est stockée une partie au moins d'une nulle ce moteur pompe 1 14 dent le moteie-pompe hydraulique 1 a hescln pour fonctionner, fendlc que les différents organes mécaniques dudsl moteur pompe 1 peuvent être notamment lubrifiés par barbotage dans ladite nulle 1 14

On note que selon on modo particulier de réalisation ou moteur-pompe hydraulique 1 suivant t ' inventtorc le conduit Interne d ' entrée-sortie 57 et/ou le conduit externe d'entrée-sortls SS peut comporter un clapet entleetcur ne laissant aller l'huile rie moteur-momee 1 14 qui circule dans lecdlts conduits 5?. : 58 que dans un seul sens : tandis que ces derniers peuvent - en plus ou a la place dedlf clapet - comporter une vanne d'obturation. En outre : le conduit Interne d'entrée- sortie 57 et/eu le conduit externe d 'entrée-sortie 53 peut comporter un amortisseur de puises constitué par exemple d'un accumulateur hydraulique de faible capacité. La pesé de force de rotor central 4 peut quant à elle faire corps avec le rotor central de moteur-pompe 3 ou être fixée sur ce dernier, et être constituée d'un mpodo ou mo oode. d'un axe cannelé mâle ou femelle : d'un joint de canton, d'un feint homoclnétlqae, d'une bride métallique ou non, et do manière générale, de tout dispositif d'accouplement permeîfam de tmnsmet re un mou ement de rotation d'une pièce à une autre.

En outre, comme montré en figures 4 à 7, le moteunponipe hydraulique 1 uiv nt l'invention comprend au moins un piston hydraulique 13 pouvant sa mouvoir on translation dans ie cylindre hydraulique 14 et pouvant pousser un poussoir guidé de piston h y draulique 18 eu pouvant être poussé par ca dernier, ledit poussoir 18 étant guidé on translation par un guida de poussoir 19 amén gé radîalemen ou tangenflelienient dans 1e rotor centrai de moteur pompe 5· ledit piston h draulique 13 faisant circuler · lors do son mouvement de va-et-vient - une huile de moteur pompe 114 antre le conduit interne d'enfrée-sortle 6? et le conduit externe d ' enpée-soriie 58. et pouvant notamment eompodor en sa pèn hë un ou plusieurs segment(s) d'étanohèlté quel qu'an soé le type connu do ihomrae de farL et/ou des motifs réalisant une porta de charge.

Le eiote un pompe hydraulique 1 suivant l'Invention comprend aussi an moins un bras tangentlel 22 padicuileremenî visible on figures 4 a 7 dont l ' une des extrémités est articulée dans le rotor couva ; de mofeuepompo 3 tandis que l'autre extrémité comporte une face d'appui da bras tangentlel sur poussoi 23 qui peut exercer un effort su nue ligne d'action de poussoir sur bras tangentlel 21 que comporte le poussoir guidé de piston hydraulique 18, la direction dpdit effort étant approximativement tangentlelle à l'axe de rotation dudlt bras 22 : le profil de la face d¾ piii de bras tangenflei su poussoir 23 et celui de la ligne d'action de poussoir sur bras tangentlel 21 étant calculés pour que d une part, la pression de lions à laquelle sont soumises ces deux surfaces en contact 3, 21 suit la plus faible possible et pou que d'autre part, le mouvement relatif de ladite face 23 par rapport à ladite ligne 21 soit le plus faible possible de sorte à réduire les pertes par frof emsent générées au niveau du contact entre ladite face 23 et ladite ligna 21.

Le moteuopo pe hydraulique 1 suivant linventlon comprend également au moles un o>tor périphérique de moteur-pompe 29 tel que montré en figure 6\ constitué d'au moins un carter cylindrique de rotor périphérique 32 dont l ' une des extrémités au moins est terminée par un fia que de roter périphérique 35, ledit ester périphérique 29 tournant dans au moles un palier do rotor périphérique 36 porté par un stator de rotor périphérique Pu qui est directement ou indirectement sol i d ire du bâti de meteur pompe 2, te rotor centrai de moteur pompe 3 étant en tout ou partie logé à l'intérieur dudlf rotor périphérique 29,

Selon un mode particulier de réalisation du rrmteurqsompe .hydraulique 1 suivant rsnvencon. le flasque de rotor périphérique 35 peut soif être réalisé dans le même lopin de matière que le carter cylindrique de rotor périphérique 32. mit être fixe sur ce dernier par vissage : soudage, sertissage ou par tout autre procédé de fixation mécanique connu de l ' homme de l ad, te moteur-pompe ydraulique 1 suivant l'invention ccrnpmod également des moyens antifrlcfion 193 que comporte le bras iengenUe! 22 sur sa face située à l ' oppose de la face d ' appui de bras tangentlei sur poussoir 23 lesdits moyens 186 prenant appui sur te surface interne du carte cylindrique ce roter périphérique 32.

On remarque en figures 3, 4„ ?, S et 22 que le moteur-pompe hydraulique 1 suivant l'Invention comprend un rotor périphérique de moteur-pompe 29 qui peut être forcé à tourner à la même vitesse que le rotor centrai de moteur-pompe 3 par une couronne de synchronisation angulaire de rotor périphérique 42 rendue solidaire en rotation d'une couronne de synchronisation angulaire de rotor centrai 11 que comporte le rotor central de moteur pompe 3 par au moins un pignon de synchmolsatico angulaire 12 tournant autour d : a.u moins un exe de pignon de synchronisation angulaire 61 que comprend le bâti de meteuepompe 2

Selon un mode particulier de réalisation du moteur-pompe hydraulique 1 suivant l'invention, le dispositif d'engrénement que forment ensemble la couronne de synchronisation angulaire de rotor périphérique 42, te couronne de synchronisation angulaire de rotor central 11 et le pignon de synchronisation angulaire 12 peut être remplacé par au moins une chaîne, une courroie, un arbre ou part tout autre moyen de transmission connu de l'homme de l'art

Comme le montrent les figures 3 à 7. le moteur pompe hydraulique 1 suivant l'Invention, les moyens antifriction (193) sont constitués d : au moins un rouleau anhfrlctlen de bras tangentlei 28 gui peut rouler d ' une part, sur une piste de roulement de bras tangentlei 26 que comporte le bras tangentlei 22 sur sa face située à l'opposé de la face d'appui de bras tangentlei sur poussoir 23 et d'autre pari, sur une piste de roulement: de rotor périphérique 33 que comporte la surface interne Pu carter cylindrique de rotor périphérique 32, ledit rouleau 23 étant limité dans son déplacement simultanément par rapport à l iste de roulement de bras tangentiei ,26 et par rapport à la piste de roulement de rotor périphérique 33 pa au moins une crémaillère de rouleau de mas tengentiei 2? que comporte la piste de roulement de bras tangentlel 26 et par au moins une couronne de rouleau de rotor pénphénqua 34 pue comporte la piste de rouleme t de roter périphérique 33, ladite crémaillère 27 et ladite couronne 34 coopérant simultanément avec ae moins un pigeon de rouleau 8? que comporte ledit rouleau 28,

Selon yn mode particulier de réalisation du mofeuepornpe hydraulique 1 suivant: l'Invention, la crémaillère de rouleau de bras tangentlel 27 et la couronne de rouleau de rotor périphérique 84 peuvent être dissociées des pistes de roulement 26. 33 avec lesquelles elles coopèrent af n d en permettre la fabrication et/ou le montage de façon lndèpendarrle. ; tandis que la couronne de rouleau de rotor périphérique 34 peut être par exemple discontinua de code que seuls les secteurs angulaires de ladite couronne 34 qui coopèrent effectivement avec le rouleau antlfrlctlon de bras tangentlel 28 soient munis de dentures.

On note en outre que la piste de roulement de bras tangentlel 26 peut comportes au moins un rail de guidage en c ée : ou en saillie qui coopère avec au moins une gorge de guidage 86 en creux ou en saillie nue comporte le rouleau anttfnotlon de bras fangen iel 28. ledit rail et ladite gorge 86 garantissant le maintien en position axiale bodlf rouleau antlfrlctlon 28 par rapport au momnepo pe hydraulique 1 selon flnvenflon,

On note aussi que ptéférentlellement, le diamètre de roulement du rouleau antlfrlctlon de bras tangentlel 28 est sensiblement égal à celui (la comte primitif du pignon de rouleau 87, le diamètre Intérieur de la piste de roulement de rotor périphérique 33 est sensiblement égal à celui du cercle primitif de la couronne de rouleau de rotor périphérique 34, tandis que la ligne primitive de la crémaillère de rouleau de bras tangentlel 27 coïncide avec la surface fonctionnelle de la plate de roulement de bras tangentlel 26.

Selon un mode particulie de réalisation du moteunpompe hydraulique 1 suivant rinvenflon, le pignon de rouleau 8? peut être soit réalisé dans le mémo lopin de matière que le rouleau antlfrlctlon de bras tangeoile! 28 lui-même, soif rapporté sut ce dernier par frottage, sertissage, soudage ou par tout moyen connu de l ' homme de l'art permettant de fixer ledit pignon 87 sur ledit rouleau 28 On note que ce m de de réaûsai;on du rouleau antlirlcbon de bras feingentiel 28 peu! egaiornem s ' appliquer à un rouleau de palie de rotor centra! 6 et/ou é un rouleau de palier de rotor périphérique 37 que peut également comporter e moteyopornpe bydrayllque 1

La figure 22 Illustre une variante du moleuepompa hydraulique "I à cylindrée fixe ou variable dont las moyens ant frctlon (186) sont constitués de patios de friction de bras tangentlel 194,

Selon cette variante particulière du moPuirmompc hydraulique 1 suivant f!oveof!orq ledit moteur-pompe 1 comprend an moins on patin de friction de bras tangentlel 194 que comporte le bras tangentlel 22 su sa faon située à i oppose de la tece d'appui de bras tangentlel sur poussoir 23 qui peut entrer en contact avec une pieté de friction de rotor périphérique 195 ue comporte la surface Interne du carter cylindrique de rotor pérlpbérlque 32,

Selon on mode particulier de réalisation du moteur-pompe hydraulique 1 solvant f nvention, le patin de friction de bras tangentlel 124 et/ou le piste de friction de rotor périphérique 195 peuvent, être nltrurés. cémentés et/on revêtus de DIX e Dlamond-llke-Garhon » ou de fois! autre revêternent dur et/ou à bas coefficient de frottement, On note aussi que le patin de friction de bras tangentlel 184 peut être une pièce Indépendante rapportée sur le bras tangentlel 22 par vissage, soudage, sertissage ou par tout autre procédé de fixation mécanique connu de Tbomme de Tari

Comme l'illustre a figure ? ; le moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée fixe ou variable suivant l'Invention peut prévoir un piston hydraulique 13 qui comprend une rotule d'appui de poussoir su piston hydraulique 1 ? sur se face circulaire qui est la plus éloignée du mtor central de moteur pompe S, ladite rotule 17 étant constituée d'une terme troncosphérlque en creux ou en relief qui coopéra avec une rotule d'appui de piston hydraulique sur poussoir 20 que comprend le poussoir guidé de piston hydraulique 18 ladite rotoie 20 étant également constituée d'une forme troncosphériqae en creux ou en relief tandis qoe les deux fermes troncosphéhqaes sont complémentaires et constituent une liaison rotule entre ledit plslen 13 et ledit poussoir 18. En outre, le poussoir guidé de piston hydraulique 18 peut comprendre une jambe de force 82 pue Γοπ voit clairement en figure 7 et qui est placée dans le prolongement du piston hydraulique 13, et une traverse de force 83 montée solidairement de ladite jambe 82 et perpendiculairement à celte dernlèm, ladite traverse 83 portant la ligne d'action de poussoir sur bras tangentlel 21 tandis que c cu e de ses deux extrémités peut coulisser dans le guide de poussoir 18. On note pue selon un moue particulier de réalisation du n oteuopompe hydraulique 1 suivant Flnveniion, la traverse de force 83 peut être précontrainte afin que lorsque la face rfa pu ; de bras tangentlel sur poussoir 23 exerce son effort maximal mr la ligne d ' action de poussoir su bras tangentlel 21 le pression de contact entre ladite face 23 et ladite ligne 21 voit la plus unifonaémont ré ne pie possible. On remarque on outre que ladite face 23 et/eu ladite ligne 21 peuvent être nltrurées, cémentées et/eu revêtues de DLC « Dlamond-Illre-Carhen s eu de tout autre revêtement dur et/ou à bas coefficient de frottement ..

En figure ip on a Illustré que le roior central de moteur-pompe S comporte un logement cylindrique d ' axe 84 dans le quel est logé un axe de bras langentlel 24 rendis que le bras tangentlel 22 est traversé pa ledit ave 24 afin de s'articuler dans le rotor central de moteur-pompe 3, On note d ' ailleurs pue le logement cylindrique d ' axe 84 peut être soit directement aménagé dans la matière du rater central de moteur pompe 3, soit aménagé dans une pièce fixée sur ledit rotor 3 par vissage, soudage eu par tout autre moyen de fixation connu de Fart arrlèrleur..

Aussi, le rater central de mofeueponipe 3 peut comporter un ressert de rappel de bras tangentlel 25 qui prend appui d'une part, sur ledit rotor 3 et d ' autre part, aur le bras tangontlol 22 ledit ressert 25 tendant - par l ' effort gull produit ■■ à éloigner ledit bras 22 audit rater 3 et pouvant opérer en nom pression, en traction eu en torsion et être de type hélicoïdal, à lame ou de tout autre type connu de l'homme de l ' art (figure 7)..

Comme le montre la figure S, la piste de roulement de rotor périphérique 33 peut comporter au moins un rail de guidage 85 en creux ou en saillie qui coopère avec au moine une gorge de guidage 88 en creux ou en saillie que comporte le rouleau antlfrlcflen de bras langenflei 28 ledit rail 85 et ladite gorge 83 garantissant le maintien en position axiale dudiî rouleau anftfhetlon 2:3 par rapport au moteur- pompe hydraulique 1 selon ί Invention, Suivant un mode particulier de réalisation illustré en figures 1 è 4 et en ligure ? du moteunpornpe hydraulique 1 à cylindrée fixe eu ari ble, le palier de rotor central a peut comprendre d ' une part, une piste Intérieure de palier de rotor central ? mynlo d'au moins une couronne intérieure do palier de rotor central 9 ladite piste 7 étant solidaire du rotor central de moteur-pomp 3 et d¾dre pan. une piste extérieur© de palier de rotor non irai 8 munie d'au moins une couronne extérieure de palier de rotor central 10 ladite piste 8 étant solidaire du bâti de moteur pompe 2 ; tandis qu'au moins trois rouleaux de palier de rotor central 6 peuvent rouler simultanément sur la piste Intérieure de palier de rotor centrai 7 et sur la piste extérieure de palier de rotor centrai 8 et restent a distance constante les uns par rapport aux autres grâce à au moins un pignon de rouleau 8? que comporte chaque rouleau de palier de rotor centrai 6 et qui coopère avec lesdltes couronnes inférieure 9 et extérieure 10.

Selon un mode particulier de réalisation du moieur-pornoe hydraulique 1 suivent l'Invention, la couronne Intérieure de palier de roto central 0 et la ooumone extérieure do palier de rotor central 10 peuvent être dissociées des pistes Intérieure ? et extérieure 8 de palier de rotor centrai avec lesquelles elles coopèrent afin d en permettre la fabrication ei/ou le montage de façon Indépendante. On noie que préférentsellemenl le diamètre de roulement des rouleaux de palier de rotor «entrai 6 est sensiblement égal à celui du cercle primitif du pignon rte rouleau 87 que comporte chaque dit rouleau de pe!!er de rotor central 6. que le diamètre extérieur de la piste Inférieure de palier de rotor central 7 est sensiblement égal a celui du cercle primitif de la couronne Intérieure de palier do rotor central 9 S tandis que le diamètre intérieur de la piste extérieure de palier de rotor centrai 8 est sensiblement égal à celui do cercle primitif de la couronne extérieure de palier de rotor centrai 10.

En outre.: la piste Intérieure de palier de relor central 7 et/ou la piste extérieure de palier de rotor central 8 peut comporter au moins un rail de guidage 80 en creux ou en saillie qui coopère avec au moins une gorge de guidage 86 eu creux eu eu saillie que comportent les rouleaux de palier de rotor central 8 ledit rail 85 et ladite gorge 88 étant de forme complémentaire et garantissent le maintien en position axiale desdlls rouleaux de palier 0 par rappod au moteunpornps hudraullque 1 selon rinv ntloR tandis que : selon un mode particulier de réalisation dudt moteoe pompe 1 , le rail de guidage 80 età; n la gorge de guidage 8o peuvent être dissociés des pistes intérieure 7 et extérieure 8 de palier de rotor centrai avec les uelles elles coopèrent afin d ' en permettre la fabrication et/eu le q^onlage de façon Indépendante,

Comme illustré en figure 9, le pa er de rotor périphérique 36 peut comprendre d'une pad, une pista letérleare de palier de rotor périphérique 38 marrie e au moins une couronne intérieure de puiser de rotor périphérique 40 ladite piste 3a étant solidaire du rotor périphérique da moteur-pompe 23 et dacére part, une piste extérieure de paner de rotor périphérique 39 munie d'au moins une ceurenae extérieure de palier de rotor périphérique 41 ladite piste 39 étant solidaire du stator de rotor périphérique 35. tandis qu ' au rnalus traie rouleaux de palier de rotor périphérique 37 peuvent rouler simultanément sur la piste Intérieure de palier de rotor périphérique 33 et sur la piste extérieure de palier da rotor périphérique 3e et restant â distance constante les uns par rapport aux autres grâce à an mains un pignon de rouleau 87 que comporte cha ue rouleau de palier de rotor périphérique 37 et gui coopère avec lesdlies couronnes ntérieure 40 et extérieure 41.

Selon un mode particulier de réalisation du moteunpompe hydraulique 1 suivant l'Invention Illustré en figure 9, la couronne Intérieure de palier de rotor pèrlpharlgue 40 et la couronne extérieure de palier de rator périphérique 41 peuvent être dissociées des pistes intérieure 30 et extérieure 33 de palier de rotor périphérique avec lesquelles elles coopérant afin d'en permettre la fabrication et/ou le montage de façon Indépendante, On note que prétérenfieliemeat, le diamètre de roulement des rouleaux de palier de rotor périphérique 3? est senslhlement égal a celui du cercle primitif du pignon de rouleau 8? que comporte chaque dit rouleaux de palier de rotor périphérique 37, que le diamètre extérieur de la piste Intérieure de palier de roter périphérique 38 est sensiblement égal à celui du ce aie primitif de la couronne intérieure de palier de rotor périphérique 4P, tendis eue le diamètre intérieur de la piste extérieure de palier de rotor périphérique 3 est sensiblement égal à celui du cercle primitif de la couronne extérieure de palier de rotor périphérique 41.

On remarque que la piste Intérieure de palier de rotor périphérique 38 et/ou la piste extérieure de palier de rotor périphérique 33 peut comporter au moins un rail de guidage 85 en creux eu en saillie pus coopère avec au moins une gorge de guidage 86 en creux ou en saillie que comportent les rouleaux de palier de rotor périphérique 37 ledit rail 85 et ladite gorge 33 étant de ferme complémentaire et garantissant te maintien an position axi te desd s s yteaux do palier 37 par rapport au moteur- pompe hydraulique 1 salon l'invention, tandis que, selon un mode particulier de réalisation dudll moteur-pompe 1 , te rail do guidage 85 et/ou la gorge de guidage 86 peuvent être dissociés ctas pistes intérieure 33 at extérieure 39 de palier do rotor périphérique avec lesquelles elles coopérant afin d'en permettre la fabrication el/oo le montage de façon :ndepondorOo.

Le rnoteuo-poaipe hydraulique 1 à cylindrée fixa ou variable suivant llnvontioa paat corn prendre un distributeur dtentrée-sortle 3 gui ast empêché da tourner vee le rotor coni ai de motaur pompe 3 at qui ast fnasnionu en rotation par rapport au bâti do motaur pompe 2 pa au moins un argot au biellette dlreoiemant ou indirect ment fixé au bâti de moteuepompe 2 la fixation dudii argot et/ou de ladite biellette udt bétl 2 pouvant prévoir plusieurs degrés de liberté pour s'accommoder du fonctionnement do moteur-pompe hydraulique 1 suivant l'invention, tandi que ledit ergot et/ou biellette peut être remplacé par tout autre moyen mécanique permetmnl d'arrêter an rotation le distributeur d entme-aorite 43 suivant taxe de rotation du rotor central da moteur-pompe 3,

On nota pue salon un mode particulier de réalisation du meieaopornpe bydraullque 1 suivant Πη vent ion. la bfe iette peut être reliée au stator do rater périphérique 65 de sorte que lorsque ce dernier tourne sous Faction d'un servomoteur de variation da cylindrée P¾ ladite biellette fasse simultanément tourner la distributeur d¾ntrée-sodie 43 par rapport au bail de mot«ur~pompe 2. dans la même sens, et: selon une amplitude angulaire similaire.

Comme le montrée! lea figures 10 et 11 le cltstabuien d'entrée-sortie 43 ast un stator cylindrique 91 logé avec un faible jeu dans un cylindre rte stator 32 aménage au contre du rotor central de moteur pompa 3 et coaxlalemeni à ce dernier, ledit slalar 91 renfermant une chambre de conduit Interne 65 qui commu ique d'une part, avec la conduit Inferrse dtenimea¾ortle 37 et d'autre part, avec un collecteur angulaire entrée-sortie de conduit Interne 4 que comporte ledit stator 81 en sa périphérie via un canal Interna d'entrée-sodle de distributeur 53, tandis pue ledit stator 91 renferme également une chambre de conduit externe SB gui communiqua d'une part, avec le conduit externe d'entrèe-sortle S8 et d'autre part, avec un collecteur angulaire entrée sertie de oendull. externe 89 que comporte également ledit stator 91 en sa périphérie via un autre canal Interne d'entrée sortie de distributeur 53 les collecte me angulaires 44 et 89 étant par exem le constitués de gorges radiâtes qui son! aménagées sur une po ion angulaire sensiblement inférieure à cent quatre-vingt degrés at qui sont angulalremenf décalées l ' une par rapport a iautre d'environ cent: uatre-vingt: degrés, et face auxquelles l'orifice d'enfrée-sortte de rotor son irai 16 vient penod ; quement positionner tors de la rotation du rotor oentral do moteur-pompe 3 de soda a permettre â une huile de moteur- ompe 1 14 de circuler entre tesdltas chambres de conduit 55 56 et le cylindre hydraulique 4.

On remarque que le stator cylindrique 91 comporte, à côle du collecteur entrée- ort -e de conduit Interne 44, au moins une gorge d'équilibrage d'offert radial de conduit: externe 90 gui communique avec la chambre do conduit externe 56 via uo canal Interne d'équilibrage do dlstnboieur 64 tandis que ledit stator 91 comporte également au moins une gorge d'équilibrage d effort radial de c nduit Interne 45 qui communigua avec le chambre de conduit interne 55 via un autre canal Interne d équilibrage de distributeur 54, ladite gorge 46 étant située à coté du collecteur angulaire entrée-sortie de conduit externe 86 et le surface de la gorge d'équilibrage d'effort ' radial de conduit externe 90 étant calculée pour gue l'effort radial que produit sur le stator 91 la pression régnant dans te collacteur angulaire eniréeesortte de conduit externe 86 sali sensiblement: égal à fehbrl: radial antagoniste gue produit su le stator 51 la pression régnant dans ladite gorge d'équili rage eu

Cette stratégie peut s'appliquer à l ' Identique s'agissent de la gorge c¾qql|lbrago d'effort radial de conduit Interne 45 qui peut compenser reffort radial produit sur te stator 61 par le coi lecteur angulaire entrée-sortie de conduit Interne 44.

Comme montré en figure 10, le stato cylindrique 91 peut comporter une gorge d'èlanchélté axiale 63 à proximité de l'une au moins de ses extrémités axiales.

On remargue que selon un mode de réalisation pabicnller du moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée fixe ou variable suivant l'invention lustré en figures 18 et 19, te distributeur d entrée -sorbe 43 peut être un stator axial 99 constitué d'un flasque de distribution 9? et d'un tlasque d'équilibrage 98 placés axlalement de part et d'autre du rotor central do moteur-pompe 3 en regard respectivement d'une tace de distribution 103 et: d'une face d'équilibrage 164 aménagées sur ledit roter 3 lesdlts flasques 9?, 98 étant mécaniquement reliés entre eus par un moyeu central de stator axial 69 gel Ira verse axlalement ledit rotor central 3 via un cyl i ndre de stator 92 aménagé ers centre dédit rotor central 3 et: coax;aiement à ce dereleg ledit stator 98 renfermant ona chambre de conduit interne 55 qui communique d ' une pad : avec le conduit interne d'entrée-sortie 5? et d'autre part, avec un collecteur angulaire entrée-mortle de oondult interne 44 aménage oralement sur la face interne du flasque de distribution 97 via en canal interne d f enfrée-sorde de disinnureur Sd tandis nue ledit stato 96 renfemie également une chambre de conduit externe 56 qui communiqué d une part avec le conduit externe d'entrée-sortie 58 et d ' à ut m a t, avec un collecteur angulaire entrée- sortie de conduit externe du également aménagé axlalement sur i lace Interne du fiasque de distribution 8? v-a un autre aanai Interne déaiéée-sodle de distributeur 53, les collecter: rs angulaires 44 et dé étant par exemple constitués de gorges axiales aménagées sur ladite face Interne sur une pardon angulaire sensiblement inférieure à cent quatre-- vingt degrés et anueio ; re eni décalées l'une par rapport à l ' autre d ' environ cent guade -vingt degrés, et gui se retrouvant: régulièremen positionnés face à Î oniioe d'entrée-sodie de rotor centrai 16 kirs de la mtation du rotor centrai de moteur-pompe 3 de sorte à permettre à une bulle de moteur- pompe 114 de circuler entre les chambre a de conduit 55, 56 et le cylindre hydraulique 14.

Les figures 18 et 19 montrent que la chambre de conduit Interne 55 communique avec une gorge d'équilibrage d'effort axial de conduit Interne 190 aménagée axlalement sur la face interne de fiasque d'équilibrage 98 via un canal interne d¾ ulilorage rte distributeur 54, tandis que la chambre de conduit externe 56 communique avec une gorge d'équilibrage cfeffod axial de conduit externe lui également aménagée axlalement: sur la face Interne du flasque d'équilibrage W via un autre canal Interne d'équilibrage de distributeur 54 la surface de la gorge d'équilibrage d ' effort axial de conduit externe 101 étant calculée pour que l ' effort axial que produit sur le stator axial 96 la pression régnant dans ie collecteur angulaire entrée-sorlte de conduit externe 89 soit senslbiement égal à retfort axial antagoniste gue produit sur ledit stator 96 la pression régnant dans ladite gorge d'équilibrage 101. Cette stratégie peut s ppliquer à l ' Idenlfgue s ' agissent de la gorge d'équilibrage d'effort axial de conduit Interne 100 de sorte que cette dernière produise sur le stator 95 on effort de même intensité eue celui produit par le collecteur armuiaire entrée-sortie de conduit interne 44 sur ledit stator 96. En outre, comme le montrent tes figures 18 et 19, e flasque de distraction 9? et/ou le ftesque d'équilibrage 98 com orte une gorge dtetanehéîté radiale 102 à Îune au moins de sas extrémités radiâtes.

On note que ie moyeu centrai de stator axial 99 peut comporter une gorge d'ètanehéitè axiale 93 à i une au moins de ses extrémités axiales ou en un point quelconque de ce longueur.

Comme l ' illustre ia figure l u. tout ou partie du collecteur angulaire entrée-sodte de conduit interne 44, eu collecteur angulaire entréa-sodle ce conduit externe 89, ce la gorge d'é uilibrage d'effort radial de conduit externe 90. de la gorge d ' équilibrage d'effort radial de conduit Interna 49. de la gorge d'ètanehéitè axiale 93, de la gorge d'équilibrage d'effort axial de conduit Interne icu ; de la gouge d'équilibrage d'effort axial de conduit externe 101 ou de te gorge d'étancéèlté rac-ete 102, peut être muni d ' un segment de gorge de e-stnbuteer 46 qui empêche une huile de moteeepcmpe 114 mise sous pression de fuir en trop grande uan è entre le stator cylindrique 91 et te cylindre de stator 92 ou encore, autre te flasque de distribution 97 et te face de distribution 103 et/ou entre le flasque d'équilibrage 98 et te face d ' équilibrage 104, ledit segment 46 pouvant être rte tout type connu de l'homme de rare quelle qu'en soif la matière, te géométrie eu le traitement de te surface qui peut être par exemple nifrurée, cémentée et/ou revêtue ce QIC « Diamondcike-Carbon s ou de tout autre revêtement dur et/ou à bas coefficient de battement

Comme montré ereflgures 12 et 13, le moteur-pompe hydraulique i à cylindrée fixe ou variable prévoit que le segment de gorge ce distributeur 48 peut présenter au moins un flanc de segment 94 gui établit latéralement une étaecbéité avec le stator cylindrique 91 ou le stator axial 96, et su moins une ligne de contact de segment 49 qui d'une part, ordre en contact avec le rotor centrai de moteur-pompe 3 peur ferme une étanchèité et qui d'autre part, est soumise à en effort qui tend à la plaquer sur ledit rotor 3 du fait de la poussée exercée par une bulle de moteur- pompe 14 cous pression que cordent le stator cylindrique 91 ou te stator axial 98 sur te segment de gorge de distributeur 46, ledit effort étant limité du fait d'une faible surface pngetèe 101 soumise à te pression de ladite bulle 114 qu'offre ledit segment 46 qui résulte d'un èpameeia t de repu se d'effort de segment 60 que comporte ledit segment 46 qui coopère avec cri autre égaolemeof 162 aménagé dans te stator cylindrique 91 ou dans la stator axial 96 lesdits èpautemenis 59, 62 permettant à la fois de conférer audit segmom 46 une largeur et une rigidité suff i santes au niveau de la ligne de contact de segment 4P. de limiter ladite surface projetée 16t . et de limiter la pression de Hertz qu'exerce ladite ligne de contact 49 sur le rotor centrai de moteur pompe 3,

O note que cie ; un mode particulier de réalisation du moteu pompe hydraulique 1 selon l ' Invention, le segment de gorge de distributeur 46 peut être constitué de deux demi-segments 95. le premier demi-segment 95 empêchant l ' huile de moteur-pompe 1 14 de sortir du collecteur angulaire 44 : 89 ou de la gorge d ' équilibrage 96, tandis le deuxième empêche ladite nulle 14 =1 y entrer. On note que fé nu même m de reprise d'effort de segment 50 peu! corn perler m; moins un emhrèvement de décompression de segment 52 te ne; que les deux derré-segmeot.s 96 peuvent être soit Indépendants l ' un de l'autre, soit réalisés dans le même lopin de matière. Dans ce dernier cas, il peut être prévu ··· comme le montrant clairement les figures 12 e 13 - un ou plusieurs ohflce(s) de décompression rte segment 51 a énagé(s) radlalemerrl en ire les deux demé seg monts 95.

On remerque que le segment de gome de distributeur 45 peut être malefenu en contact avec le rotor centra! de oio eor-pompe 3 par un ressort en fond de gorge de segment 4? qm peut être constitué d'une lamelle métallique ondulée, d'un ressort héllcoéJal, d'une forme guelcongue donnée au profil du pied de segment gui opère comme un ressort comme Illustré en figures 12 et 13, ou de tout autm moyen connu de l'homme de Tart et qui permet rte réaliser un ressort fournissant une poussée la plus ynlfnrrne posslhle sur ledit segment 46 pour le maintenir en contact avec le méor centrai de r éeuepompe 3. ia surface ce dernier pouvant être par exemple oltrurèe, cémentée et/ou revêtue rte DIX « Dlareond-llke- Carbon .» eu de tout autre revêtement dur et/ou é bas coolie: lent rie frottement, s'agsssant au moins de la partie oudé rotor centrai 3 gui exposée au contact rtudlt segment 49,

On remarque également eue le segment de gorge de distributeur 45 peut être constitué de deux demi-segments 95 gui présentent chacun au moins un flanc de segment 94 maintenu en contact avec fa stator cylindrique 91 ou avec le stator axial 96 par an ressort: ècaéeur de segment 48 qui peut être constitué d'au moins une lamelle mêtaillgue ondulée, d'au moins un ressort hélicoïdal:, d ' au moins une forme guelcongue donnée au profil de section dudlf segment 46 ladite ferme opérant comme un ressort comme illustré en figures 12 et 1 . eu ie tout autre moyen connu de fnomrna de fart et. u; permet de réaliser un ressort: fournissant une poussée 1a plue uniforme passible sur lesdlis flânes de segment 94 pour les maintenir en aentaet avec ledit stator cylindrique m ou ledit stator axial 96,

Selon un mode particulier de réalisation de oxéeueporape hydraulique 1 à cylindrée fixe eu variable suivant l'Invention Illustré en figure 10 et 1 1 S le eondolt Interne r enfrêe-sortle 5? est. srri né dans le distributeur d'entrée sertie 43 et/ou dans le bâti de moteur pompe 2 par l'une eu l'autre des extrémités dudlt conduit S? au moyen d'au moins une rotule obturatrice fixe de conduit S9 et/oo d'au moins une rotule obturatrice glissante de conduit 60, ladite rotule 59, 60 évo ent une portée de rotule obturatrice 105 qui peut reposer sur un siège de rotule obturatrice 64 afin de réaliser · avec le distributeur d'entrée sertie 43 et/ou le bâti de moteur ompe 2 ~ d'une part, une êtaoehéliè et d'autre part, une liaison rotule, ladite perlée 105 et/ou ledit siège 64 ayant une foreie troncosphériqae.

On note que, selon un mode particulier de réalisation du moteur-pompe hydraulique 1 suivant l'invention, la portée de relu le obteratrice 105 et ie iège de r et oie obturatrice 64 peuvent être n|trurès : cémentés et/eu revêtus de DLC « Dlamonddike-Carboo » ou de tout autre revêtement dur epou è bas coefficient de frottement ,

On note aussi pue la rotule obturatrlee fi e de conduit 50 peut être maintenue eu contact avec son siège de rotule obturatrlee 64 par un rassort de rotule obturatrice qui prend appui d ' une part, sur le distributeur cieotrée sortie 43 eu su la bâti de moteur pompe 2 ou sur une rotule obturatrice glissante de conduit 60, et d'autre part, dlmetemeu ou non sur ladite rotule obtaratuee fixe 59 ledit ressort: pouvant être un r ssert hélicoïdal, une rondelle élastique ondulée ou « Belle-ville », ou tout autre ressort: quel qu'en soit ie typa, la géométrie ou la matière.

Comme l'Illustrant las épures 10 et 1 , la rotule obturatrlee glissante de conduit 60 peut être constituée d'au moins une dené-rotule obturatrice glissante 107 traversée axlalement par le conduit interne d'entrée-sortie 57 ladite demi-rotule 10? pouvant translater axlalement et de façon étancbe par rapport audit conduit interne 5?, tandis que ladée deml-mtule 107 est maintenue au contact de san siège de rotule obturatrice 04 par un ressort de rotule obturatrice 100 qui pmné appui d'une part, sur le distributeur d'entrée sortie 43 ou sur le bâti de reeteo pompe 2 ou sur une autre dernérotule obturatrice glissante 107 et c autre a t, directemen ou non sur ladite demi rotule obturatrice glissante 1 ? ledit rassort 100 pouvant notamment être un ressort hèllooïdab une rondelle élastique ondulée ou « Beilevllie », ou tout antre ressort quel qu'en sait le type, la géométrie ou le matière..

Solei un moue particulier de rèalisalinn du moteur-pompe hydraulique 1 suivant l ' invention, la surface cylindrique Interne de la demi-rotule obturatrice glissante 107 ou la sudace eytlednqqe externe du conduit Interne d'entrée seule 57 paut comporter une gorge dans laquelle est logé un joint ne rotule obturatrice glissante 61 qui empêche toute fuite d'une huile de moteu pompe 1 14 entre ladite demn rotule 107 et ledit conduit 57.

On note que le conduit externe d s entrée~sed¾e 58 peut être arrimé dans le distributeur d'entrée sodie 43 et/ou dans le bâti de moteur pompe 2 par l ' une ou feutre des extrémités ù ûii conduit 50 au moyen d'au moins une tule obturatrice fixe de conduit 50, ladite rotule 50, 60 présentant une portée de rotule obturatrice 100 qui peu! reposer sur un siège de rotule obturatrice 54 afin de réaliser ·· avec le distributeur d'entrée-sodle 43 ei ou le bâti de routeur pompe 2 ~ c une part, une êtaecbèitê et d ' autre part, une liaison rotule, ladite portée 105 et/ou ledit siège 04 ayant une ferme iropcosphérlqae.

On note que, selon un mode particulier de réalisation du •Tsdeur-ooe ' ipe hydraulique 1 suivant (Invention, la portée de rotule obturatrice 105 et: le siège de rotule oOturatnce 04 peuvent être eltrueks cémentés et/ou revêtue de OLG s Dlamoeddlke-Carbon v ou de tout autre revêtement dur et/ou à Pas coefficient de frottement

Les fleuras 10 et 1 1 montrent que la chambre de conduit Interne 5 peut être fermée par un bouchon de conduit Interne 60 lequel peut - selon le mode de réalisation choisi du moteur pompe hydraulique 1 suivant (invention ~ être traversé ou non par le conduit interne d ' emme-sedia 57. et comporter un siège de rotule obturatrice 64 qui coopère avec une rotule obturatrice fixe de conduit 59 ou une rotule obturatrice glissante de conduit 60 que comporta ledit conduit Interne 57.

En outre, la cbamhre de conduit externe 56 peut être fermée pa un bouchon de conduit externe 0? lequel est traversé par le conduit externe d ' entréeesorfie 56, ledit bouchon 6? pouvant - selon le mode de réalisation choisi du moteur pompe hydraulique 1 suivant flr entlon · comporter un siège de rotule obturatrice 64 qui coopère avec une rotule obturatrice fixa de conduit Se eu une rotule obturatrice glissante de conduit ne que comporte ledu conduit externe 58.

S

On remsu ue que le conduit Interne d'entrée-sortie 87 peut être logé en tout ou partie a l 'Intérieur du conduit externe d'entrée-sortie 8, la section utile de ce dernier au travers de laquelle circule une huile de moteuepornpe 1 14 que pompe le moteur-- pompe hydraulique 1 suivant nnveat!on étant ainsi diminuée rte la 10 section totale du conduit interne d entrée- sortie 57.

Les figures 10 et 1 1 , mais aussi les heures 25 a 51 montrent pua le bâti ge rnoteuepompe 2 peut comprendre oo satellite de raccordement 62 dans lequel sont animés le conduit Interne d'enfiée-sortie 5? et/ou le conduit externe d'en rée- 15 sortie 58.

Selon un mode particulier de réalisation du meteuepompe hydraulique 1 suivant l'invention montré on figures 1 à 5 ; en figure 8 et en figu 22, le stator de rotor périphérique 65 s articule sur Taxe de pignon da synchronisation angulaire 81 0 autou duquel 11 peut tourner sous l ' action d'un servoa oteur de variation de cylindrée 68, ledit servomoteur 88 pouvant a sl faire pivoter ledit: stator 68 de quelques degrés autour dadlt axe de pignon 1 de sorte é plus ou moins excentrer ledit stator 65 par rapport au rotor centrai de moteur-pompe ¾ 6n eue le piston hydraulique 13 effectue clans le cylindre hydraulique 14 un morsvement de 5 translation de plu ou moins grande amplitude depuis une amplitude nulle correspondante a une cylindrée nulle du raoleuepempe hydraulique 1 suivant l'Invention montrée en figure a, jusqu'à une amplitude maximale correspondante a une cylindrée maximale audit moteur-pompe 1 montrée en Heure 8.

On noie que le servomoteur de variation de cylindrée 88 peut être un vérin hydraulique à simple eu à double effet, un vérin électrique à vis, ou tout auto? actlonneur connu de Thomme de Tari, penaetianf de faire pivoter le stator de rotor périphérique 65 autour de l'axe de pignon de synchronisation angulaire 81 .

¾§ Comme illustré en figures 1 a 6, in servomoteur de variation de cylindrée 68 peut être un moteur électrique rotatif de servomoteur 30 qui périt faire tourner - dans un sens eu dans un autre et par rlntemisdialre d'un réducteur de servomoteur 31 - un pignon o attaque clo couronne de variation de cylindrée 108, redit pignon 108 pouvant tourner dans un palier aménagé dans le bâti de moteuepompe 2 ot pouvant entraîner en rotation une couronne de variation de cylindrée 109 selldaiey du stator de rotor périphérique 65. ie cercle primitif de ladite couronne 109 étant centré sur l'axe de pignon de synchronisation angulaire 8 ,

On note que le moteur électrique rotatif de servomoteur 30 pou! être à courant alternatif ou continu, de type pes-é-pes eu non, synchrone ou asynchrone â aimants permanents eu à balais et de manière générale, de tout type connu de l'homme de l ' art et être piloté par un dispositif électronique de gestion qui opère on logiciel de commande. Selon en mode particulier de réalisation do meteempempe hydraulique 1 suivant l'invention, le réducteur do servomoteur 31 peut être constitué d'une cascade de pignons, et/ou d'eu moine un train éplcycloîdal et/ou d au moins une vis sans fin et être relié au moteur électrique rotatif de servomoteu 30 d'une pari: et/ou au pignon d ' attaque de ooanmne de vaéatlen de cylindrée 108 d'autre pari par un arbre de transmission muni ou non d'un joint de cardan ou d'un joint ho noelnétlqae qui coopère ou non avec une chaîne, une courroie ou tout autre moyen de transmission mécanique connu de l'homme de t'aé.

Comme le montrent les figures 20 et 2 ; . le moteur-pompe hydraulique à cylindrée fixe oo vaéabie suivant rinvenéon peut oompoéer des moyens de oonèasage 107 qui sont Intercalés entre la couronne de synohmnisatlen angulaire de rater périphérique 42 et la couronne de synchronisation angulaire, de rotor central 11.

Lesdits moyens 197 peuvent être actionnés par le servomoteur de variation de cylindrée 68 quand ce dernier fait tourner le stato de rotor périphérique 05 auteur de Taxe de pignon de synchronisation angulaire 01. On note que iesdrls moyens 19 peuvent être mécaniques et/ou hydrauliques ef/eo électriques et être basés sur un principe analogue à celai des dephaseurs d ' arens à cames trouvés sur les moteurs à combustion Interne alternatifs eu é celui de tout riépnaceur connu de rhomme de had quel qu'en sait le type, Les moyens de re-phasage 197 pem ettent notamment au rouleau actif notion de nras tangentlel 28 de rester positionné par rapport à la piste de roulement de bras ta gent^ 2:0 de sorte à pouvoir coopérer avec cette dernière quelle que soit la cylindrée m osée par te servomoteur de variation do cylindrée 63 au moieuepompe hydraulique 1 selon l nventlom

Comme montré en figures 20 et 21 , ies moyens de re-phasage 197 sont constitués d'au moins un engrenage Intern dlaire de nmphasage 198 comportant au moins une mue dentée de reqdmsage 199 tournant autour dteu moins un axe do re-phasage 200 solidaire du stator e rotor périphérique dm ledit engrenage 198 étant intercalé on? ta courarnse de synohr ntsadon angulaire de rotor périphérique 42 et le pignon de synchronisation ngul ire 1 ,

On remarque que selon cette configuration particulière du moteurepompe hydraulique 1 selon l'invention, lorsque le servomoteur de variation do cylindrée 08 nsalntlerst Immobile le stator de rotor périphérique 65 par rapport au bâti do moteur-pompe 2, la vitesse de rotation et te sens de rotation de la couronne de synchronisation angulaire de rotor périphérique 2 sont Identiques à ceux de la eoumnne de synchronisation angulaire do rotor central 1 1. Pou garantir se résultat, tes moyens de transmission reliant le pignon de synchronisation arsjolaire 12 à la ronronne de synchronisation angulaire de rotor central 11 peuvent être prévus Identiques â ceux reliant ledit pignon 12 à la couronne do synchronisation angulaire de rotor périphérique 42 ou pou le moms. produire les mêmes effets pue ces derniers.

Selon on mode particulier de réalisation du moteur-pompe hydrauli ue 1 suivant l'invention montré en figure 23 et on tigures 23 à 31 le conduit Interne o : entudo sortie S? et le conduit externe d'entrée-sortle 58 peuvent être directement ou Indirectement respectivement relies avec entrée ou la sortie d'au moins un deuxième moteur pompe hydraulique 12$ à cylindrée fixe ou variable, le moteur- pompe hydraulique 1 à cylindrée fixe ou variable et le deuxième moteur pompe hydraulique 12$ è cylindrée fixe ou variable constituant oo munemers uni dispositif de transmission hydraulique 63 qui peut être à variation continus ou non, ledit deuxième moteur pompe 125 pouvant ~ selon un mode particulier de réalisation - être identique au moteur pompe hydraulique 1 à cylindrée fixe ou variable solvant l'inventio * ou être à engrenage extérieur, à engrenage Intérieur, à palettes, à pistons axiaux ou radiaux, à cylindrée variable ou non et de façon générale, de fout type connu de i an antérieur. On note que le di osi if do transmission hydraulique 83 pou! être soit utilisé son;, so être monté en séné ou on parallèle de tout autre di posâ do transmission connu do i nomme do i : ad>

Selon on mode particulier do réalisation du moteunpompe hynraulinue 1 suivant l'invention montré en figure 23 et an figures 28 â 3 la prise de tome de rotor son! rai 4 du moteuopornpe 1 a cylindrée fixe ou variable est mécaniquement reliée à au moins un moteur de propulsion 123 que comporte un véhicule automobile 1 10 tendis que le deuxième moteur pompe hydraulique 125 à cylindrée fixe ou variable osl mécaniquement relié à au moins une roue ou chenille motrice 124 que comporte ledit véhicule 110, ou Inversement le moteur rte propulsion 123 pouvant être thermique ou électrique et être piloté par un calculateur de gestion du moteur do propulsion 170 larves que le véhicule automobile 1 10 peut être une voiture particulière, un véhicule utilitaire, un poids- louai un engin de chantier, on Iraoleur agricole, ou tout autre vèl lcule automoteur, y compris un avion ou un navire, la roue ou chenille motrice 1 4 étant en ce cas remplacée par une hélice opérant respectivement dans l'air ou dans Teau.

On note que si le deuxième moteur pompe hydraulique 125 à cylindrée fixe ou variable est Identique au moteur pompe hydraulique 1 â cylindrée fixa ou variable suivant l'Invention, la prise de force de rotor central 4 du moteurqmmpe hydraulique 1 est reliée par des moyens mécaniques ao moterir de propulsion 123 tandis que la prise de force de rotor couvai 4 nu deuxième moteur pompe hydraulique 125 est reliée par des moyens mécaniques a ia roue ou chenille motrice 1 4,

Quelle que soit la configuration retenue pour réaliser le motoor-pompe hydraulique 1 suivant l ' invention : lesdlts moyens mécaniques peuvent être consumes d'un arbre de transmission, d'un pont dldénsrdlel, d'un train éployoloïéal, d ' un joint de cardan ou d on joint homocinètlque, d ' une courroie, d ' une chaîne, d ' une cascade de pignons, d'un engrenage quel qu'en soit le type, ou de tout moyen de transmission mécanique connu de l ' homme de l ' art. On remarque que, selon un mode particulier de réalisation du moteuo porope hydraulique 1 suivant ; nvention, le dispositif de transmission hydraulique 63 peut avantageusement remplacer le pont différentiel ordinairement utilisé sur les véhicules automobiles par exemple en prévoyant un moteuo-pompe hydraulique 1 à cylindrée tixe ou vahable relié an moteur de propulsion 123 du vémoulo automobile 110 qui coopère avec deux deuxièmes moteur pompe hydrauliques 125 à cylindrée fixe ou variable chacun reiie â une mue ou chenille motrice 124 d uc même essieu duc ri véhicule 110,

Selon c de configuration particuliè e rcor rée o s f gures 29 et 30, la répartition du couple moteur eu résistant outre lesdltes roues ou chenlliss motrices 124 se tait soit naturellement, le débit d'une huile de moteur- om e 114 circulant entra les différents moteur pompes i ? 126 se répartissent entre iasdits deux d xièmes moteur pompe hydrauliques 120 à cyilndrée fixe eu variable en fonction duoit couple moteur eu résistant imprimé à chaque dit deuxièmes motearmornpe 120 par la roue ou chenille motrice 124 cuits ont à chaîne d'entraîner en rotation, soit dynamiquement en réglant la cylindrée de chaque dit deuxième moteur pompe 125 en fonction du rayon de braquage e éventuellement de la vitesse du véhicule automobile 110 détectés respectivement par un capteur d ' angle de braquage et un taohymetre que comporta iedlt véhicule 110 auxquels peut éventuellement erre associé au moins un aocèiémmèire. On noie que si la répartition du couple moteur ou réssstant entre lesdites roues ou chenilles motrices 124 s'opère dynamiquement, le véhicule automobile 110 offre une meilleure tenue de route. On remarque que cet exemple non limitatif de réalisation du moteur-pompe hydraulique 1 suivant l nventlon est trensposepie à des véhicules automobiles à 2 roues motrices, 4 roues motrice eu à plusieurs roues motrloea sans limite de nombre. On note que le moteur de propulsion 123 du véhicule automobile 110 peut notamment être à combustion Interne alternatif é allumage commanda ou Diesel ou être constitué d'une ou plusieurs turbines axiales et/ou radiales, notamment selon une configuration semblable a celle eue décrit la demande de brevet français 0Γ FR 12/5902/ appartenant au demandeur et illustrée en figure 31.

Selon un mode particulier de réalisation du n oteumpompe hydraulique 1 suivant {Invention montré en figure 23, le conduit interne a enbécmodie 57 peut être mis en relation avec au moins un accumulateur haute-presslen 71 dent la coupe schématique est montrée en figures 24 à 27 : par au mains une vanne o accumulateur haute-pression de conduit Interne 12 En outre, le conduit externe d ' encée-sodie 50 peut être mis en relation avec au moins un accumulateur hautea resslon 71 par au moins une vanne d'aecun siateur hauteq>resslan de conduit externe 123, Le conduit interne d'enfréeep>dle 5? peut- également tre mie en relation avec au moine un accumulateur basse-pression 118 dont la coupa schématique est: montrée en figures ,24 à 27, par au moisis une vanne d'accumulateur Passe- pression de conclus! interne 29,

Comme la montre la figure 23, le conduit externe d'entrée-sodle 58 peut être ces en relation avec au moins un accumulateur basse-pression l ie par au mo ns une vanne d'accumulateur basseqpresslon de conduit externe 130, les vannes d'accumulateur 112 : 128, 129, 130 pouvant être à bille, à tiroir, â boisseau, à soupape, â pointeau, â elapet, à tube slmllalremeni à la demande de brevet appartenant au close suceur publiée cous le m FR 2 969 7015, PU â tout moyen d'obturation rrms-c»uvse par tout aellonneur électrique, électromagnétique, pneumatique, mécanique ou hydraulique, tandis que Îaccurnelafeur haute-pression 71 et/ou l'accumulateur basseapression 18 peut être par exemple â membrane ou à piston et eemprlmer un gac, un fluide ou au moins un ressob.

Comme f Illustre la figure 24, l'accumulateur haute pression 71 el/oo l'accumulateur basse pmsslon lie peut comporter un capteur de pmsslon d secumuiateur 69 qui renseigne un calculateur de gestion de rnoleuepon pe 70 sur la pression régnant dans le ou lesdlts acoumulateur(s) 71 , 118. En outre, tout ou partie de le surface Interne et/ou externe du ou cesdlts accumulateur(s) 71 , 116 peut être recouverte d'un n atènau calorifuge comme par exemple de la laine de roebe, une structure alvéolaire ou tout agen em nt connu de l'homme de l'art gui permet de conserver ia chaleur. Selon une variante de réalisation du moteur pompe hydraulique 1 suivant l'Invention montrée on figure 23, le conduit Interne d'entrée sortie 37 et/ou ie conduit externe d'entrèe-moble 98 peuvent être mis an relation avec l'accumulateur basse pression 1 18 via un elapet anti-retour d'accumulateur basse-pression 143 qui permet à une nulle de mo eur-pompe 114 do circules- depuis l d accumulateur 116 vers ledit coudai! Interne 37 et/ou ledit conduit externe 68, mais non l'Inverse. En outre, le figure 23 montre également que le conduit Interne d'entrée sodle 57 et/eu ie conduit externe d'entrée-sortie 66 peut être relié â un réservoir d'huile de moteur pompe 121 par un clapet Hauteur de pression 144, ce dernier protégeant les prlnolpaux organes constituant ledit moteur pompe hydraulique 1 de toute surpression gui soit de nature à les endommager. Comme l'illustrent tes figures 25 à 27, f accumulateur haute-pression 71 et/nu l'accumulateur basse- ression 1 18 peut comprendre au moins un piston séparateur d'accumulateur 72 pouvant se déplacer de façon ëi anche dans un cylindre borgne d'accumulateur 1 13, ledit piston 72 délimitant: avec ledit cy!indm 5 113 un compartiment a ga I IP contenant un gaz sens pression 1 15 ai un compartiment à nulle 117 contenant une nulle de moteur-pompe 114 ce dernier r.onpmrter-ent 1 17 pouvant être mis an retalion avec le conduit Interne d'entrée- sortie 57 et/ou le conduit externe d ' entrée -some 58 lors éu fonctionnement du dispositif de transmission hydraulique 63, fanais que la gaz sous pression 118 10 peut être de l'azote ou tout autre gaz dont les caractéristiques sont compatibles avec les variations de ression recherchées, dans la plage de température recherchée.

On note ue - comme montré en figuras 25 à 27 te piston sépara tern ¬ i s d'accumulateur 72 peut comporter ce moins un joint de plstoo d'accumulateur 122 et/ou un segment en sa périphérie pour réaliser avec le cylindre borgne <f ccumulateur 1 3 la meilleure ètanchélté possible, ledit Joint 122 pouvant être torique, é ièvre s composée ou ce quelque matière ou géométrie que ce so t, tandis que s'il s'agit d ' un segment, celui-ci peut être également de tout type connu de 0 l'homme de fart, sans limitation. On note également que le cylindre borgne d'accumulateur 1 13 peut comporter à chacune rie ses extrémités une coupole hémisphérique et/ou être essentiellement constitué et/ou revêtu dtecler et/ou d'aluminium et/ou de matériau composite pouvant notamment Intégrer de la fibre de carbone à haute résistance mécanique.

Les figures 25 â 27 montrent gue le compartiment à bulle 1 17 peut comporter un clapet de fe rneiure d'accumulateur 73 que le piston séparateur d'accumulateur 72 peut plaquer sur un siège de clapet d'accumulateur 74 en poussant sur un ressort de clapet à forte raideur 76 Interposé entre ledit piston 72 et ledit clapet 73. de 0 sorte à isoler de façon éf anche ledit compadiment 11 du conduit Interne éteniree sertie 57 et/ou du conduit externe d'enfrée-sortle 58, ledit clapet 73 coopérant - à l ' opposé du ressod de clapet à forte reldeur 75 avec un ressert de clapet s fatale raideur 76 qui tend à éloigner ledit clapet 73 duoit siège 74, ieaé clapet 73 pouvant corn porter les èpauiernents nécessaires pour qu lesdlts ressorts 75, 7b restent 5 centrés sur ledit clapet 73. On vol! on figu es 25 et 26 que le pistée séparateur d'accumulateur 72 peut pousser sur le ressod de clapet à iode raideur 76 par noterrnédia!r¾ d'un poussoir do ressort à forte raideur 77 qui est guidé en translation longitudinale pa en guide de ciapeî: et poussoir 78 solidaire de 1 accumulateur haute-pression 71 et ou de raocuinulatear basse-pression 1 18, ledit guide do cl pet 78 guidant également le clapet de fermeture d'accumulateur 73 et comportant une butée $ arrêt de poussoir 79 gui détermine le déplacement roexloia! au poussoir de ressod: à forte raideur 77 en dlreotion du piston sèpareteu d'aconmoiafeur 72. SI la guida de oiepof et poussoir 78 est une pièce Indépendante Il pouf être rendu solidaire de l ' accumulateur hauteupresaloo 71 et/ou de accumulateur basse-pression 1 8 par soudage, vissage, sertissage ou par tout moyeu do fixation connu de l'homme de ! an. Quelle qu'on soit la configuration, le guide de clapet et poussoir 78 peut comporter des moyens de raccordement a tout conduit hydraulique, quel que sait le type de ce dernier,

Selon cette configuration particulière, le guide de clapet et poussée 78 peut comporter au moins un orifice radial de guide do clapet 80 gui relie le oomparflmeot â huile 1 17 a vu le siège do clapet d'accum ulateur 74 de sorte a parmoftre à l'huile de moteur-pompe 1 1 de circule? entre la conduit Interne d'eotrae-sortie 57 et/ou le conduit externe d'enttée-sortie 58 et ledit compartiment à nulle 1 1 7, Selon un mode particules de réalisation du moteur-pompe hydraulique 1 suivant nnveefiore le guide de clapet et poussoir 78 peut être constitué d'en tube ajouré qui présente plusieurs orifices radiaux de guide de clapet 80, ou d ' une structura aorleose dont résultée! des erldees radiaux de guide de clapet 80 de large section.

La figure 22 montre que raccornulareur haute-pression 71 et/ou l'acouo ulateai ' bcsce-pi ' essler; 1 18 peut être relié au conduit interne d : enhee sortie 57 et/ou au conduit externe d'eetrée sortie 58 pa l'intermédiaire d'une vanne de verrouillage d'accumulateur 45 oui peut Isoler de façon ètanebe ledit accumulatOLir 71 , 118 ùïiùii conduit interne 5 et/ou cfucllt conduit extorna 58, ladite vanne de verrouillage 145 étant suffisamment éf anche lorsqu ' elle est fermée pou qu ' une huile de moteur- nompe 114 que confient ledit accumulateur baute-pmsslon ' 71 et/eu ledit accumulateur basse pression 118 ne puisse pas sortir eues! accumulateur 71 , 118 môme si le moteur pompe hydraulique 1 suivant l'Invention reste Inutilisé durant de longues périodes de temps, Selon un exemple de réalisation non limitatif de la vanne de verrouillage d'accumulateur 145, ceileea peut être constituée d'une te ' û\& reposant sur un siège Pont elm peut être éloignée par un ioucbeau mû par un moteur électrique, pneumatique ou bydrauiique.

On note sur te figure 22 que l'accumulateur basse-pression 1 18 est alimenté avec une huile de moteur pompe i l 4 par au moine une pompe basse-pression 1 19 entraînée par un moteur ie pompe basse-pression 120, le conduit d' dmission de ladite pompe I I P étant relié e un réservoir d'boile de moteur-pompe 121 tandis que son conduit de refoulement est relié avec ledit eooumulateur 118, ladite pompe 1 19 pouvant tre a eegronege extérieur, à engrenage intérieur, à palettes, â pistons axiaux ou radiaux, a cylindrée variable ou non et: de façon générale, de tout type connu de l'homme de l ' art, tendis que le moteur de pompe Passe- pression 120 peut être électrique, thermique ou hydraulique et être relia e le pompe oasseq resslon 1 19 par tout moyen es transmission également conçu de l'homme de Tari comme un arbre, un Joint de cardan ou un joint bomeolnétique, une courroie, une chaîne ou un engrenaqe quel qu'en suit le type et que ledit moyeu coopère ou non avec un réducteur eu un varlateur.

On note que selon un mode particulier de récusation du moteur pompe hydraulique 1 suivant l'invention représenté en figure 23. l'accumulateur basse pression 1 1 1 peut être muni d'un capteur de pression o ' a coum Valeu 69 qui retourne la pression régnant dans ledit: accumulateur 118 à au calculateur de gestion de moteur pompe 70 de sorte que ce dernier pilote la pompe basse pression 1 19 pour qu'elle maintienne la pression régnant dans ledit accumulateur 118 en permanence au dessus d'une certaine valeur. En outre, comme Illustré en figure 23, le conduit de refoulement de la pompe basse-e>ression 120 peut comporter un clapet antl retour de pompe basseqa ' ession 141 qui permet à réelle de moteur pompe 114 d'aller de ladite pompe 120 à l'accumulateur basse pression 110 mais non r Inverse, tandis que le conduit d'admission de ladite pompe 1 19 peut corn porter un filtre d'admission de pompe basse pression 142, Selon on modo particulier de réalisation do moteur pompe byéraullqoe 1 suivant l'invention, le réservoir d'bulle de moteuepompe 121 peur être aménagé dans le bâti de meteuopompe 2,

Selon on mode particulier de réalisation du moteur pompe hydraulique 1 suivant l ' invention représenté en figure 23, le conduit Interne d'entrée-sodle 37 peut être mis en relation par une vanne d'èobangeur dissipateur de conduit Interne 131 avec au moins un conduit Interne d ocbangeumilsslpatsur 135 que corn porte on échanoeur dissipateur à pertes de charge 128 f ledit conduit 135 ¾mpf¾na t au moins une surface externe d'échange thermique ie dissipateur 136 qui est en contact avec un gaz de rétablissement ou un liquide refroidissement ladite surface externe 136 pouvant être constituée de la panel extérieure du conduit Interne 135 possiblement munie d'ailettes, de motifs ou de protubérances de refroidissement. Selon la présente invention, te conduit Interne d'èobangeur dissipateur 135 coopère avec, ou comporte : au moins un él:r K|lemenf: 166 et/ou un perceurs tortueux ou iabyrlnthlque et/ou un clapet llrnlfeur de pression qui réalise une perfe de charge faisant chuter la pression d'une huile de moteur- pompe 114 circulant dans ledit conduit interne 136, ladite perte de càerge étant prévue pou rèohauffer frmlle de moteur pompe 114 qui est simultanément refroidie par son contact avec ledit connus! Interne 136 qui, du fait de la surface externe d'échange thermique de dissipateur 136 s transfère le chaleur de ladite huile 114 au gaz de refroidissemen ou au liquide refroidissement.

Selon un mode particulier de réalisation du moteur pompe hydraulique 1 suivant l'Invention, échangeur dissipateur à portos de charge 126 peut servir â freiner le moteur de propulsion 123 du véhicule automobile 110 en démarrage a froid pour accélérer la montée en température dudt moteu 123 lorsque ce dernier est un moteur à combustion Interne alternatif, la surface externe d'échange fhernilque de dissipateur 136 étant en ce cas mise an contac avec le liquide de refroidissement et/ou l'huile de lubrification Oudit moteur 123. En outre, réohang dissipateur a pertes de charge 126 peut être utilisé pour freiner le véhicule automobile 110 lorsque celui-ci descend une pente, ledit échangeur dissipateur constr&snf alors un ralentisseur hydraulique, L échange ur dissipateur à parles de charge 126 peut aussi être utilisé en phase de freinage du véhicule automobile 110 pour en soulager les freins à disque 172 ou é tambour de sorte à limiter la montée en température et l ' usure ne su us freins. Dans ca dernier cas : la surface externe d'échange thermique de dissipateur 36 peut être mise en contact avec un air atmosphérique ambiant pour refroidir Thalle de moteur pompe 114 circulant dans le conduit Interne d echangeur dissipateur 135 la refroidissement produit par ledit air se substituant ou eajoutant à celui produit par le liquide de refroidissement et/ou Oholie de lubrification du mùl r t¼ propulsion 123, On note que rentrée eu la sortie de réchangeur dissipateur a pertes de charge 25 peut comporter au moins un clapet anti-retour de dissipateur 166 qui force r huile de rnofaun-pompe 114 provenant - selon le cas » du conduit Interne d'entrae-sorlle 5? ou du conduit externe (fermée sortie 56. à ne circuler que dans un seul sens. Selon un modo padlcuiler de reaissemon du nioteer pompe hydraulique 1 suivant invention représenté on figure 23, te condar externe b entrée- so me 53 pou! être m s n relation par une vanne d'èchangeur dissipateur de conduit externe 132 aveu au mo ne un conduit nterne d'échangeur-dissipafeur 135 que comporta un éch ngeai- dissipateur à pertes de charge 126, ledit conduit 136 comprenant au moins une surface externe d'échange thermique de dissipateu 136 qui est en contact avec un cm: de refroidissement uu un Nqucm refroidissement, ia configuration, le fonctionnement et les résultats attondus de l'èchangeur dissipateur a peb:es de charge 126 étant identiques à ceux prévus lorsque le conduit interne Centrée-sortie 57 est mis an relation avec ledit èchangeur dissipateur 126, tandis que lesdites vannas d'échangaur dissipateur 131, 132 peuvent être à bille, à tiroir, à boisseau, à soupape, à pointeau, à clapet, à tube simiiairoment à la demande de brevet appartenant au demandeur publiée sous le m PR. 2 969 705 : ou à tout moyen d'obturation manœuvré par tout, achonnear électrique, électromagnétique, pneumatique, mécanique ou hydraulique,

On note en figure 23 que le conduit Interne d'entréemodie 57 peut être mis en relance avec un moteur hydraulique d'accessoire 127 par une vanne de moteur d ' accessoire ce conduit Interne 33,

A titre de vananm non représentée, le conduit externe d'enirèe-sorlle 53 peut être mis en relation avec un moteur hydraulique d accessoire 12? par une vanne de moteur d : aocessoire de conduit externe, cetla dermere et la vanne de moteur d'accesso re de conduit Interne 133 pouvant être à bille, â tiroir, â boisseau, à soupape, à pointeau, â clapet, à tuba slmilairenvant à la demande de brevet appartenant au demandeur publiée sous le m f R. 2 969 ?06, ou à tout moyen d'obturation manoeuvré par tout acflonnear électrique, électromagnétique, pneumatique, mécanique ou hydraulique, tandis que ledit moteur hydraulique 12? peut erre à engrenage Intérieur, à engrenage extérieur, à palettes, à pistons axiaux ou radiaux, à cylindrée variable ou non et ne façon générale de tout type connu de f homme de fart, et peut entraîner un alternateur électrique 163, un dispositif d ' assistance de direction, un compresseur de climatisation 164, uo arbre de turbocompresseu notamment peur réduire le temps de réponse de ce dernier, eu tout autre accessoire 165 équipant un véhicule automobile 110 ou taisant partie d'un système Com renant ou non un dlsposltl? de transmission hydraulique 63, On note u rentré ou la sortie du moteur hydraulique d'accessoire 12? peut comporter un clapet asti -retour de moteur rs draullque d'accessoire 1 qui permet à l'huile de moteur-pompe 114 provenant du conduit interne d'ecPèe-sor ie S? ou du conduit externe d'emrêe-sortie 58 selon le cas, de circuler dans le sens requis pour entraîner ledit moteur 12? mais pas dans le sens Inverse, Ou remarque que, selon un mode particulier de réalisation du moteur-pompe hydraulique 1 suivant l'Invention : le moteur hydraulique d ' accessoire 1 7 peut être mécaniquement relié â tout accessoire 165 pa l'intermédiaire d une mue libre connue de l'homme de i m! de sorte que ledit accessoire 166 peut aussi être entraîné en rotation par un autre système d'ei traînement comme une courroie ou une chaîne sans que ledit autre système ne puisse entraîner e rotation le moteur hydraulique d'accessoire 1 ? si ce dernier n ' est pas anmenté en huile de moteur- pompe 114. Ce mode particulier do réalisation peut aussi prévoir que ledit autre système d entraînement est également relié audit accessoire 65 par une mue libre de sorte que le moteur hydraulique d'accessoire 127 ne puisse pas entraîner en rotation ledit système si ce dernier n ' est pas ui-même mis en rotation par une autre source motrice.

En tout état de cause, les rouesdlbres que comportent en ce cas le moteur hydraulique d'accessoire 12? el ledit autre système d'entraînement ne s ' opposent pas â ce que ces deux derniers coopèrent simultanément à entraîner en rotahon ledit accessoire 166..

Comme montré en Heure 33, le moteur hydraulique d'accessoire 12? peut être constitué d'au moins une turbine hydraulique 3? montée sur un adiré de tndsr-e hydraulique 138 qui comporte au moins une aube de turbine hydraulique 139 sur laquelle au moins un injecteur de turbine hydraulique 140 peut projeter ax!aiernent et/ou radialement un jet d'une huile de moteur-pompe 114 de sorte a oo que ladite aube 130 entraîne en rotation ledit arbre de lurblne 138 ce dernier étant mécaniquement relié, directement eu Indirectement, à un ou plusieurs accessoire! s) 185 par une transmission fixe ou variable et/ou par un réducteur..

Suivant l'invention, ces deux derniers composants peuvent être à engrenages, à chaîne, a courroie, à galets ou de tout autre type connu de l'homme de l ad et le ou lesdlts accessolreis) peuvent équiper un véhicule automobile 110 ou faire partie d'un système comprenant ou non un dispositif de transmission hydraulique On remarque sur tes figuras 28 à 31 que te moteueponipe hydraulique 1 suivant llnvant-en peut comporter un calculateur de gestion de moteur pompe 70 qui commande le servomoteur de vcnaimn de cylindrée 68 pour piloter ia cylindrée du moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée fixe ao variable y compris cela; constitutif du dispositif de transmission hydraulique 63 que ce dernier soit intégré au véhicule automobile 1 0 ou nom ledit calculateur 70 pouvant également commander la vanne d'accumulateur haute-pression de conduit Interne 1 12, et/ou la vaune d'accumulateur haute pression de conduit externe 12S, et/eu la vanne d'accumulateur Passe pression de conduit Interne 20. et/ou la vanne d'accumulateur basse pression cle conduit ex! orne 130. et/ou la vanne de verrouillage d'accumulateu 145 et/ou le moteur de pompe basse-pression 120 et/ou ia vanne d'èehaogeur dissipateur de conduit Interne 131 et/eu la vanne dteohangeuodisslpateur de conduit externe 132 et/ou la vanne de moteu d'accessoire de conduit Interne 133 et/ou le. vanne de moteur d ' accessoire de conduit externe,

Selon un exemple norollrnitatif de réalisation du rooteur-pempe hydraulique 1 uivant l ' invention, le calculateur de gestion de moteur-pompe 70 opère un logiciel informatique spécifique et est connecté a tout ou partie de capteuds) et ectlonneur(s} que comporte le véhicule automobile 110 et son moteur de propuision 123. de sorte que le dispositif de fransaésslon nydiauliqce 63 qui équipe ledit véhicule 110 est au service des objectifs énergétiques, de sécurité, de performance et de confort fixés peur le véhicule 1 10.

Selon un autre exemple nondirnitatlf de réalisation do motoucpomae hydraulique 1 suivant llnvenflen lliusfrè en figure 32 s le calculateur de gestion de momor pompe 70 peut dire relié par des moyens de transmission de information flfaÏres, lumineux ou électromagnétiques a au moins un levier de passage de vitesses ç et/eu au moins une palette de passage de vitesses 147 et/ou au moins un bouton de passage de vitesses 148 et/ou une pédale d ' embrayage 140 et/eu une pédale de frmn 150 et/ou une pédale d'accélérateur 151 que comporte un poste de conduite 152 que comprend le véhicule automobile 110 :: les différeras composants que sont ledit levie 146. ladite palette 147, ledit bouton 14-8, la pédale d embrayage 149 et la pédale de frein 150 pouvant - selon un mode particulier de réalisation du moteur-pompe hydraulique 1 suivant la présente Invention - être amovibles, substituantes ou escamotables pou laisser au conducteur du véhicule autom bile 110 la possibilité do configurer comme il ie souhaite le ledit véhicule 110 en fonction de l'usage qui! compta faire du dispositif de transmission hydraulique 63, En ce cas, des capteurs renseignent la calculateur de gestion do moteur pompe 70 sur la présence, f absence ou hétat des composants amovibles, substituâmes ou escamotables 146. 147, 148, 149, 150 de sorte que ledit calculateur 70 puisse autoriser ou interdire certains modes de fonctionnement du dispositif de transmission hydraulique 63

Par exemple, peur que ledit calculateur 70 puisse utiliser te dispos!!:!! de transmission hyoïaullgue 63 pour repmdulre le comportement d'une bofle de vitesses à commande manuelle,. Il lui est nécessaire eue le conducteur do véhicule automobile 1 0 ait préalablement Installé un levier de passage de vitesses 140 dont le cfébatternent est contraint salon une grille en « H s, ait installé ou déplié la pédale d ' embrayage 149 et ait remplacé la pédale de frein 1S0 large utilisée pour émuler une transmission automatique par une autre pédale de frein 150 plus étroite.

On remarque que diverses fonctions supplémentaires peuvent être prévues peur piloter le dispositif de transmission hydraulique 03 comme un levier de parking proportionnel dont nacilnalson en avant ou en arriére Imprime au véhicule automobile 110 une basse vitesse d ' avances ient ou de recul, pmpoitlonneiiemeut à ladite Inclinaison. La même stratégie peut être mise en place au moyen d'une molette, lincilnaison dudi levier étant en ce cas remplacée par la rotation dans un sens ou dans entre de ladite molette. Ainsi, ledit levier on ladite molette pilotant le dispositif de transmission hydrauilgue 03 lors des manoeuvres de parking peut avantageusement éliminer le patinage des embrayages ou des convertisseurs de couple hydre cinétiques et l'emballement associé du moteur de propulsion 123 gue provoquent les boites de vitesses selon fart anténeur,

Selon un autre exemple noml!rn!tatrf de réalisation du moteur-pompe hydrauilgue 1 suivant f invention représenté en figure 32. le calculateur de gestion de moteur pompe 70 peut aussi être relié par des moyens de transmission de l'information filalrss, lumineux ou électromagnétiques non représentés à au moins un bouton ou molette de configuration de transmission 153 et/ou un écran de configuration de transmission 134 et/ou un microphone de configuration de transmission 133 et/ou un haut-parleur de configuration de transmission 156 que comporte un poste de conduite 132 montré en figure 32 que comprend le véhicule automobile 110, ledit boulon ou molette 153, l cl !: écran 154, ledit micro hone 165 ai: ledit haut- parleur 156 constituant une Intebace homme-machine outre le conducteur du véhicule automobile 110 et le calculateur de gestion de moteur pompe 70 ladite Interface permettant notamment audit conducteu de configurer le dispositif de transmission hydraulique 63 du véhicule automobile 10,

Selon un mode particulier de réalisation {lu moteur pompe hydraulique 1 suivant l ' invention, écran de configuration de transmission 154 est tactile aveu une Interface logicielle qu; permet au conducteur du véhicule automobile 110 de choisir - lorsque le dispositif de transmission hydraulique 63 est utilisé pour reproduire le comportement d ' une boîte de vitesses automatique à convertisseur de couple ou d'une botte de vitesses â variation continue - entre un mode « économique », un mode s confort > ou un mode « sport ». Dans le cas ou saule une boite de vitesses automatique à convertisseur de couple est émulée par le dispositif de transmission hydraulique 63. le nombre et féîaoement des rapports de transmission de ladite boîte sont programmables par ledit conducteur via ledit écran 154.

Ladite Interface homme-mac ine peut également permettre audit, conducteur de choisir entre différents e Paiements, de rapports de transmission lorsque le dispositif de transmission hydraulique 66 reproduit le fonctionnement d ' une boîte de vitesses a commande manuelle. En outre., à titre d'exemple non Hrnifalib l ' Intensité du frein moteur que reproduit réchangeur dissipateur à pertes de charge 126 que peut comporter le dispositif de transmission hydraulique 63, la progressivité de Tembrayage que reproduit ledit dispositif 63 lorsque ce dernier émule le fonctionnement d : una boîte de vitesses a commande manuelle, eu la progressivité du convertisseur de couple lorsque ledit dispositif 03 reproduit le comportement d'une boite de vitesses automatique à convertisseur de couple, peuvent être configurés par e conducteur du véhicule automobile 110. On note que, selon un mode particulier de réalisation du dispositif de transmission hydraulique 63, le frein moteur peut possiblement être programmé par le conducteur d ' y véhicule automobile 110 pour s ' adapter automatiquement à la ldeur des descentes rencontrées lors de fout parcours. En ce cas, le calculateur de gestion de moteur pompe 70 est par exemple couplé à un lue II no mé tré et/ou un accélémméire.

FONCTIONMEMEHT DEJJ iMXiQN Pour Illustrer te fonctionnement du moteur-pompe hydraulique 1 è cylindrée fixe ou ari bl selon ι snvendon. on a c oisi Ici ci appli u ledit moteur-pompe 1 au dispositif de tran mission hydraulique 63 relent le moteur de propulsion 123 du véhicule automobile 110 aux roues motrices 124 dudlt véhicule 110 Cet exemple de réalisation du mote -pompe hydraulique 1 est non-limitatif et ne remet pas eu cause la diversité et l ' Intérêt de ses autres applications dans de nom ux domaines industriel et/ou domestiques.. Selon ledit exemple, le deuxième moteur pompe hydraulique 125 à cylindrée variable qui est relié aux roues motrices 124 est Identique au moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée variable qui est relié au moteur de propulsion 123. Dans ce contexte, le fonctionnement du moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée fixe ou variable est le suivant :

Le moteur de propulsion 123 qui est - selon cet exemple - thermique à combustion interne alternats et à allumage commandé, entraîne en rotation le rotor central de moteur-pompe 3 au moyen de la pose de tome de rotor central 4 à laquelle est relia son vilebrequin 168. Ce faisant, ledit moteur 123 entraîne en rotation le rotor pèr;pher;que de moieuepompe 29 dent la couronne de synchronisation angulaire de rotor périphérique 42 est rendue solidaire en rotation de le couronne de synchronisation angulaire de rotor central 11 par le pignon de synchronisation angulaire 12.

Comme on le volt en figure 6. le rotor périphérique de moteur-pompe 29 peut être maintenu exeeotrè par rapporl: au rotor central de moteur-pompe 3 par son servomoteur de variation de cylindrée 68, En oe cas, on comprend que le piston hydraulique 13 effectue dans le cylindre hydraulique 14 un mouvement de translation de va-et-vient Le distributeur d : entrèe-sortie 43 étant onenté dans ;e bâti de moteur -pompe 2 comme illustré en figure 11 on comprend qu'en relation avec la figure o\ lorsque le piston hydraulique 13 s s é!o!gne du rote central de moteur-pompe 3 : . le cylindre hydraulique 14 est mis en relation par ledit distributeur 43 avec le conduit interne d'enîme-sortle 57, tandis que quand ledit piston 13 se rapproche dudlt rotor centra! 3, !ad!f cylindre 14 est mis en relation par ledit distributeur 43 avec le conduit externe d -mtréemorile 58. Ainsi, le piston hydraulique 13 et son cylindre hydraulique 1 constituent communément une pompe gui aspire f halle de moteur-pompe 114 dans le conduit Interne d'entrèe- sortle 5? puis la refoule dans le conduit externe d'entrée-sortie 58. Selon en mode particulier de réalisation montré en figures 3 à ?. . 18 et 19, la aitor central de moteeeponme 3 peat a araagoe&m-no comporter traie rangées de pistons Hydrauliques 13 comportant chacune quatre matoac hydrauliques 13 unlfonoèmeot réparfis sur la périphérie auds? rotor contrai 3 a! angalalfemeot décalés de quatre-vingt-dix degrés.. La deuxième rangée de pistons n d?aa!!qaes 13 est angulalrement décalée de trente degrés par rappod à la première fandle que dans la même direction la troisième rangée est angalalrernent décalée de trente degrés par rappod à la deuxième Ainsi, les douze pistooa hydrauliques 13 que comporta le rotor central de moteur-pompe 3 sont radlalement et uniformément répartie auteur dudif rotor 3 suivant un angle de distribution de trente degrés. Cette configuration à douze pistons hydrauliques 13 garantit un fonctionnement pou puisé du moteur-pompe hydraulique 1-,

On mmarqim que la configuration mécanique particulière du moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée fixe ou variable selon Hnventlon limite au maximum les pertes par fropement et les fuites d'huile de moteur-pompe 1 14 que peut engendrer durant son fonctionnement ledit moteur-pompe De cas deux premières caractéristiques - qui comptant parmi les principaux avantages du motearqaornpe drauli ue 1 selon T ' Invention - résulte notamment la possibilité pour ledit moteur-pompe 1 do fonctionner sous de très fortes presalons de crête : par exemple do Tordre de deux mille bar.

Comme an peut le déduire de la figure 6\ lorsque le piston hydraulique 13 est soumis à la pression de l'huile de moteur-pompe 114 contenue dans le cylindre hydraulique 14 : Il exerce un effort sur la jambe de forée 82 qui est guidée dans le guida de poussoir 19 et dont la traversa de force 83 porte la ligna d ' action de poussoir sur bras tangentiel 21 , n conséquence, ladite ligne d'action 21 exerce un effort d'iotonsitè similaire sur la face d'appui de bras tengenflei sur poussoir 23, ledit effort étant répercuté par le bras tangentiel 22 au rouleau antlfdoflon de bras tangeotiel 28 via la piste de roulement de bras tangontiel 20 que comporte ledit bras £2. Enfin, ledit rouleau 28 répercute ledit effort sur la piste de roulement de rotor périphérique 33 de sorte que la pompe hydraulique que constituant communément le piston hydraulique 13 et le cylindre hydraulique 14 est actionnée par effort que produit ledit piston 13 sur le rotor périphérique de moteur-pompe 29 gai réagit avec un effort d'intensité comparable que proclmi simultanément ledit cylindre 14 et: Thalle de moteur-pompe 1 14 qu contient, sur la roto central de moteur-pompe 3. Comme oo te voit sur los figures 3 à ?. la configuration mécanique particulière du moteur-pompe hydraulique 1 selon Γ-nventlon protège te piston hydraulique 13 do fout offod radiai auquel sont généralement soumis les pistous des pompes hydrauliques à pistons soioa l ad: anténeur. Avantageusement le moteur-pompe hydraulique 1 selon l'invention prévoit que ledit effort radial est repris pour une petite padle au niveau du contact entre la traverse de furoe 33 et te guida de poussoi 19 et peur la majeure partie par le bras tangenilel 22 au niveau de son axe de bras iaogeniiel 24 ot dans le sens longitudinal dodlt bras 22. Par ailleurs, eatra nemeat simultané eu rotation et à la même vitesse du rotor central do moteur-pompe 3 et du rotor périphérique de moteur-pompe 29 tel que prévu par te moteur-pompe hydraulique 1 selon l'Invention limite efficacement tes variations de distance survenant entre le point de contact du rouleau anilfneiloo do bras tangentlel 23 su la piste de roulement de rotor périphérique 33 que comporte la surface Interne du rotor périphérique de moteur- pompe .29 d'une part, et le peint de contact audit rouleau anfifootlon 28 sur la piste de roulement de huas tangentlel 28 que comporte la bras tangentlel 22 d'autre part En outre, lesdites variations de distance restantes se traduisent par un contact non pas glissant mais roulant, le rouleau antifriction de bras tangentlel 28 roulant d'une pan. sur la piste de roulement de bras tanpentle! 26 al d'autre port, sur la piste de roulement de rotor périphérique 33.

On voit également sur la fleure 8 que le rouleau andfnetlon de bras tangenilel 28 est limité dan son déplacement dtene part par rapport à la plate de roulement de bras tangentlel 26 et d amrc part par rappod: à la piste de roulement de rotor périphérique 33 par la crémaillère de rouleau de bras tangentlel 2? et par la couronne de rouleau do rotor pérlpbériquo 34 que comportent respectivement lesdites pistes 2 , 33 ; le pignon de rouleau 87 que comprend ledit rouleau 28 coopérant simultanément avec ladite crémaillère 2? ot ladite couronne 34 de soda que ledit routeau 28 conserve une position de fonction percent au plus proche possible de celle mettant de limiter au maximum les pertes par frottement du moteur-pompe hydraulique 1 selon l'invention.

On remarque sur les figuras 5 et 8 que le rouleau antlfrietion de bras tangentlel 28 est toupurs maintenu simultanément plaqué sur la piste de roulement de bras tangenilel 26 et sur la piste de roulement de rotor périphérique 33 par la rossod de rappel de bras tangentlel 25 de sorte que ledit rouleau 28 ne peut se oèsengrener ni de te crémaillère de rouleau de bras tangentlel 27 : ni de te cou onne de rouleau do rotor périphérique 34, même en f absence de toute pression régnant dans te c l nd hydrau que 14. On remarque qutefin que le rouleau artlfrictlon do bras tangentlel 28 reste toujours correctement positionné par rapport a te crémaillère de rouleau de bras iangentlet 2? lorsque ie servomoteur de variation de cylindrée 68 excontre te rotor périphérique de aiotaur-pempe 29 par rapport au rater central de miofeuepornpe 3 : des moyens de ré-plissage 197 peuvent être Internâtes entre te coirroone do synchronisation angulaire de roter périphérique 48 et la couronne de synchronisation angulaee de rotor centrai 1 1.

Comme le roonirent les figures 20 et 21 , iesdlts moyens 197 peuvent être constitués d ' un engrenage Intermédiaire de re-pbasage 19d.

On déduit aisément desdites figures que - le rotor centrai da moteur-pompe 3 no tournant pas - lorsque te stator de rotor périphérique 65 est. mis en rotation par rappod au bât! de moteur-pompe 2 par te pignon d'attaque de couronne de vanatlen de cylindrée 108, les roues dentées de re-phasage 199 de différents diamètres que comporte l'engrenage Intermédiaire de re-phasage 198 tournent dans te même sens que te stator de rotor périphérique 65 mais a une vitesse supérieure audit stator 65. Il résulte de ceci que te carter cylindrique de rotor périphérique 32 tourne en sens inverse au sans de rotation du stator de rotor périphérique 0.5 car la petite roue dentée de re-phasage 199 s ' engrène avee te pignon de synchronisation angulaire 12 tandis que la grande mue dentée de nephasege 199 s'engrena avec te couronne de synchronisation angulaire de rotor périphérique 42, les deux dites mues 99 étant solidaires en relation f ne de fautif et étant portées par un même axe de nephasage 200 solidaire do stator de e>to périphérique 65.

On note que selon cet exemple de réalisation des moyens de ne-phasege 197 selon l ' invention, le rappod de la transmission en rotation établi entre le stator de rotor pènphénqne 66 et le carte/ cylindrique de rotor périphérique 32 est prévu pou que le rouleau antifrletlon de bras tangentlel 28 reste toujours dans une position sur la piste do rouleme t de aras tangentlel 28 telle, que la fonction dtentlfnetion des moyens antlfrlction 196 dont II est l ' une des composantes est convenablement assurée.. Con n e on peut ie déduire des figures 10 et 1 g le distributeur d ' entree-sortie 43 coninbue logement au ban fonctionnement du moteur-pompe hydraulique 1 selon l'Invention on ce que ce deneer voi se frottements et ses fuites d'huile do moteur-pompe 11 radicalement limités par ledit distributeur 3. Selon l ' exemple pris ici peu Illustrer le fonctionnement du moteuopompe hydraulique 1 selon l oveniîoe. ledit distributeur 43 est - conformément à celui illustré en Heures 10 et 1 1 ·· constitué d ' un stator cylindrique 91 muni d ' un collecteur angulaire entrée- sedla de conduit Interne 44 aménagé sur un peu moins de cent quatre-vingt degrés et placé axlalement entre deux gorges d'équilibrage d'effort radial de conduit externe 90, En outre, ledit stator cylindrique 91 est également muni d ' un collecteur angulaire entrée-sortie de conduit externe 89 aménagé de façon diamétralement opposée au collecteur angulaire entrée-sortie de conduit Interne 44 - également sur un peu moins de cent quatre-vingt degrés - et placé ax!a!emen! entre deux gorges d'équilibrage d'effort radial de conduit Interne 45.

On remarque que la surface externe du stator cylindrique 91 qui est soumise à la pression de l'huile de rnoteuepompe 1 14 que contient le collecteur angulaire entrée-sortie de conduit Interne 44 est égale à ia surface totale soumise è ladite pression des deux gorges d'équilibrage d effort radial de conduit Interne 45, de sorte que ladite pression ne génère aucun effort radia! sur le stator cylindrique 01. Ce principe s ' applique de façon similaire au collecteur angulaire entrée-sortie de conduit externe 89, On note que les douze orltlcee d'entrée- sortie de rotor contrai 18 sont chacun reliés a l'un des douze cylindres hydrauliques 14 que corn non e le rotor centrai de moteuopompe 3, sont: angulalrernent distribués tous les trente degrés dans le cylindre de stator 92 dudft rotor centra! 3 à nntérieur duquel Us débouchent, et sent axlalement alignés de sode à touiours rester en regard soit du collecteur angulaire entréeesortie de conduit interne 44 soif du collecteur angulaire entrée- sortie de conduit externe 89 lorsque le rotor central de nioteue-porope 3 est on rotation, à l'exception rie leur bref passage face é une zone de pression intermédiaire 158 que comporte le stator cylindrique 91 . Selon cet exemple de réalisation du moteuopornpo hydraulique 1 seloo l ' invention, le stator cylindrique 91 réalise avec le cylindre de stator 92 une élanehéité grâce à la précision d'usinage ûuûït stator 91 et dudlf cylindre 92, mais aussi, grâce aux segm ts de gorge rie dlsfnbuleur 46 gue comportée! lesdits collecteurs 44, 89 et iesdites gorges d¾gu¾!ibrage 00 , 40 el. gue comportent égal ment les deux gorgée d'étanchèité axiale 93 qui sont respectivement aménagées sur le stator cylindrique 91 à proximité de chacune de ses eximrnlfés axiales.

Les figures 14 é 1? montrent de façon schématique la surface développée du stator cylindrique 01 d'un mo euepompe hydraulique 1 selon llnvention à gmnxe cvîlndms hydrauliques 14 angulairement décalés de vlogOguatre degrés. On remarque que les segments de gorge de distributeur 46 définissent trois zones de pression en surface dudsf stator 91. La premi re est une zone haute-pression 150 constituée du collecteur angulaire entrée-sortie de conduit interne 44 et des gorges d'équilibrage d'effed radial de conduit interne 45, tandis que la deuxième est une zone basse pressern 160 constituée du collecteur angulaire enLèe-sonte de conduit externe 89 et des gorges d'équilibrage cTeffor! radial de conduit externe S0. ou inversement, selon que le roter centra! de moteur-pompe 3 est mena t eu mené, et selon le sens de l'excenfration du roter périphérique de moteur-pompe 29 par rapport audit rotor centra! 3, La troisième zone est la zone de pression Intermédiaire 153, Los figures 14 à 1? étant organisées en séquence, elles montrent que les secteurs angulaires sur lesquels sont respectivement aménagés le collecteur an ul re entrée-sortie de conduit Interne 44 et !o collecteur g l ire entrée-soble de conduit externe 89 sent calculas pour pr e deux orifices d ' ondée- sortie de rotor central 16 ne puissent jamais être l'un à cheval entre la zone haute- pression 159 et la zone de pression intermédiaire 158 tandis gue l'autre est â cheval entre la zone basse-pressson 160 et la zone de pression intermédiaire 58, Cependant, ladite séquence montre aussi que deux orifices d ' entrée -sodm de rotor central 16 peuvent se trouver simultanément â cheval entre la zone haute-pression 159 et la zone de pression Intermédiaire 158, ou entre la zone basse-pression 160 et la zone de pression intermédiaire 168, Celte configuration autorise le non fonctionnement du mefeoopempe hydraulique 1 selon l'invention tout en-en limitant les fuites d'huile de moteur-pompe 114 au niveau du distributeu d'entrée -some 48 car ladite bulle 114 comprise dans la zone haute- pression 159 est toujours séparée de la zone basse-pression 160 et de l ' extérieur du stator cylindrique 91 par au moins un segmen de gorge de distributeur 46. Selon l'exemple pris loi pou illustrer le fonctionnement do rnoteur-pompe hydraulique 1 selon iloventiom le segment de gorge de distributeur 46 est avantageusement constitué - comme montré en figures 12 et 13 - de deux demhsegmenis 95 réalisés dans un même lopin de matière- Ces demosego ents 95 présentant chacun d ' une paré un liane de segme t maintenu sa contact axial et/ou tangeotlel avec le stator c lindrique 91 par un ressort écarteur de segment 43 et d'aube part, une ligna de contact de segment 49 col est: radlafsmenf en contact avec la rotor central de moteur-pompe 3 pour former une éfancliéité. Selon cette configureiiom ladite ligna 49 est plaquée sur ledit rotor 3 â la fais par la poussée exercée par ! : hu!!e de rooteunpompe 1 14 sous pression que contient le stator cylindrique 91 et par un ressort do fond do gorge de segment 4 / On volt sur la figure 12 que les demi-segments 95. du fait de leur épaulameoi de reprise d'effort de segment 50 gui coopère avec l'épaulement 62 aménagé dans le stator cylindrique 91 , sont prévus pour que la ligne de contact de segme t 49 qu lis préservent soit axialeroent quasiment alignée avec la zone do contact entre- le flanc de segment 94 et le stator cylindrique 91. de code que la p ssioo de ί halle de moteunpornpe 114 ne dispose que d ' une faible surface pmïefèe 161 pour exerce sa poussée sur lesoiis dernnsegments 93.

La configuration particulière qu vient d ' être décrite et Illustrée en figures 12 et 13 des segments de gorge de distributeur 46 selon l ' Invention garantit une donna étanchéllè entre le stator cylindrique 91 el le cylindre de stator 92 : sans générer de pertes par frottement et déisare excessives, même lorsque la rnoteunpompe hydraulique 1 selon f!nvenf!on fonctionne sous des pressions élevées et/ou avec une huile de moteur-pompe 1 14 à faible viscosité. Ladite configuration participe ainsi efficacement à conférer audit moteur- ompe 1 un rendement et une duradlllté élevés quels que soient la cylindrée:, la pression ou le régime de rotation gui caraeténsent son fonctionnement..

Les figures 3 et 4 montrent une réalisation du motounpornpe hydraulique 1 où ce dernier est équipé rte deux paliers de rotor central 5 et de deux paliers de rotor périphérique 36. Outre le diamètre important desdits paliers 9, 3o, ceux-ci sont potentiellement soumis a de iodes charges car les pistons hydrauliques 13 peuvent exercer un effort radial de forte Intensité sur le rater périphérique de rnotarm pompe 29, ledit effort niant simultanément exercé - pa réaction - sur le rotor central de moteur-pompe 3. On en déduit que les paliers hydrodynamiques et les roulements â billes ou à rouleau conventionnels peuven! dlrticllement être retenus pour réaliser !esd!ts paliers 5\ 36. sauf à soulever de séneux problèmes de rendement et/ou de tenue mécanique. C'est pourquoi les paliers do rotor ce ral a et las paliers de rotor pérlpbérlquo 36 sont conçus - salon Fexemple de réalisation non limitatif exposé en figures 3 et 4 - pour générer des pertes par frottement limitées et peur supporter durablement soit rte fortes charges a grandes vitesses périphériques, soit de fortes charges a vitesses périphériques tellement faibles qu'un palier à coussinets selon Paît antérieur ne pourrait pas maintenir le régime de lubrification hydrodynamique indispensable à sou I nctlonnement. La description qui suit présente plus en détail le fonctionnement do l ' un des deux paliers de rotor périphérique 33. homologue de ce dernier ou les paliers de roter central 5 fonctionnant de manière Identique.

Comme lllustm particulièrement la figure 9. le palier de rotor périphérique 36 est constitué de plusieurs rouleaux de palier de roter périphérique 3? qui roulent simultanément sur la piste Intérieure de palier de rotor périphérique 38 et sur le piste extérieure de palier de rotor périphérique 39. Approximativement la moitié de ces dits rouleaux 3? se répartissent de manière non-équitable la charge radiale à laquelle est soumis le palier de roter périphérique 36. On remarque que ces dits rouleaux 37 restent constamment à égale distance les uns des autres grâce aux pignons de rouleau 67 qu'ils comportent à chacune de leurs extrémités, lesdlis pignons 87 coopérant d'une pari, avec les couronnes intérieures de palier de rotor périphérique 40 et cTsufcns part, avec les couronnes extérieures de palier de rotor périphérique 4L On remarque sur la figure P que le m intien en position axiale du rotor périphérique de moteur-pompe 23 et des rouleaux de alier de rotor périphérique 37 par rapport au Pâli de moteur pompe 2 est assuré pa le rail de guidage Sa que comportent la piste Intérieure de palier de rotor périphérique 33 e la piste extérieure de palier de rotor périphérique 39 ledit rail 8b coopèrent avec la porge de guidage 86 que comportent les rouleaux de palier de rotor périphérique 37.

Les rouleaux de palier de rotor périphérique 37 étant de fort diamètre, la pression de Hertz, qu ' ils exercent sur la piste intérieure de palier de rotor périphérique 38 et su la piste extérieure de palier de rotor périphérique 39 peut rester dans les limites de tenue mécanique des matériaux usuellement: utilisés par l'homme de l a h peur réaliser les paliers à roulement, tandis que leu vitesse de mtatlon maximale reste accepta Pie malgré le fort diamètre do palier de rotor périphérique 36 et la vitesse de rotation potentiellement élevée du rotor périphérique de moteuopompe 23. En outre* en plus de garantir que les rouleaux de palier de rotor périphérique 3/ restent constamment à égale distance les uns des autres, le système d'engrenage que constituent les pignons de rouleau 37, les couronnes Intérieures de ayer de rotor périphérique 40 et les couronnas exteneures de palier de rotor périphérique 1 , im osa aurais rouleaux: 37 une trajectoire perpendiculaire à l'axe de rotation du roter périphérique do moteur-pompe 29. Cas deux fonctions ordinairement confiées dans les aliers a roulements selon fa ri anté teur à des oages à billes ou à rouleaux sont: ainsi avantageusement assurées par ledit: système d engrenage, lesdifes cages étant à la fois moins précisas et moins durables eue ledit système car elles entrent régulièrement en calllsian avec les billes eu les rouleaux qu ' elles enserrent et génèrent des pertes par ftottemerrt au r eau de leur gantant avec lesdltes billes ou lesdits rouleaux.

Le moteur de propulsion 123 entraînant an relation le rotor centrai de moteun-pompe 3 au moyen de le prise de force de rotor central 4. en remarque tout l'intérêt des rotules obturatrices axes de conduit 59 pa lesquelles est relié la conduit externe ri e-Tixee -sortie 58 avec le distributeur cèentréensortle 43 d'une part at avec le bâti de moteuepompe 2 d ' aune part, En effet, nomme ou le voit sur les fleures 10 et 1 1 , lesdltes rotules obturatrices 59 comportent une perlée de rotule obturatrice 105 de ferme troncospnèrlqoa qui repose sur un siège de rotule obturatrice 64 et gui réalisa d ' une part une étanci érfé et d'autre part, une Nassau rotule. Cette dernière autorise le distributeur ri'entréeesorife 43 à suive* les éventuels désalignements ou désasages auxquels peut être soumis le rotor central de moteur- pompe 3 par rapport au bâti de moteur-pompe 2 ce qui penne! permettent notamment de conserver un Jeu de fonctionnement faible antre ta statar cylindrique 91 et le cylindre de stator 92. : ledit Jeu faible étant nécessaire pour garantir une bonne éfaoehélfè entre ledit stator 91 et ledit cylindre 92. En effet ce jeu pouvant être de guelqees microns seulement, il ne pourrai! pas être obtenu par la seule précision d ' usinage de l'ensemble des pièces qui constituant le moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée fixe ou variable selon l'invention.

En outre, lesdltes rotules obturatrices 59 reprennent I eften de fraction auquel est longiludinalemenf soumis le conduit externe rfeatrée-sedle 58 al nu- résulte de la pression de l'huile de moteur- pompe 1 14 que contient ledit conduit SB, tout en acceptent les légères variations de diamètre û ûii conduit 58 résultant de ladite pression, tas figures 10 et 1 1 mentent un conduit interne d'enfrée-sortle 57 qui comporte deux dembrotales obturatrices glissantes 19? à chacune de ses extrémités. En alternative, ledit conduit Interne 5? peut aussi comporter une rotule obturatrice fixa de conduit 53 coopérant avec une dembrofule obturatrice glosante 10? coté bâti de rrmteaeporope 2. et deux demi-rotule obturafbce glissante 10? coté distributeur cfentrée-sortie 43. Cette variante do réalisation permet audit conduit Interne 5? d être axlalement arrimé audit: bâti Quelle pue soit la configuration choisie, une S bonne êtanebéité est assurée entre le conduit Interne dterdrèe-soriie 57 et le conduit externe d¾ntrée-sodie 58 par la ou les rotule(s obturatrlce(s) fixe(s) de conduit 89 et/ou les deml-roteles obturatrices glissantes 07 à la fols au niveau do bâti de moteur-pompe 2 et an niveau du distributeur d ! ent?¾e~sodle 43, quelle que soit la différence de pression positive ou négative entre ledit cocons! Interne 5? et0 ledit conduit externe 58 : et quels que soient les micro déplacements survenant entre ledit bâti 2 et ledit distributeur 43.

La prise de force de rotor central 4 tournant cous l ' action du moteur de propulsion 123 : Il est possible d'excentre plus ou moins le rotor périphérique de moteur-5 pompe 29 par rapport au rotor centrai de nvateunoompe 3, Pou; ce; a. le calculateur de gestion de moteur-pompe 70 nue comporte le dispositif de transmission hydraulique 53 du véhicule automobile 1 10 peut mettre sous tension le moteur électrique rotatif de servomoteur 30 montré on figures 1 à 6, pour que ce dernier fasse tourner dans un sens ou dans l ' autre la couronne de variation de9 cylindrée 109 solidaire do stator de roter périphérique 65 ao moyen du pignon d ' ariacee de couronne de variation do cylindrée 108. On rernamue que plus fexoentratlor? du rotor périphérique de moteur-pompe 29 est Importante.; plus la cylindrée do moteur-pompe hydraollque 1 est importante. SI ladite excentrafion est nulle, la cylindrée dod-t rnoteuopompe 1 est nulle (fleure 5} SI lo sen de laditeb excentratlon est inversé, le débit dl uile de rooteunpompe 114 passant dans le conduit interne d'entrée-sodle 57 et le conduit externe dtentréo-sorfie 58 change de sens.. Ces différentes possibilités couvrent l'ensemble des besoins de contrôle al de réglage du dispositif de transmission hydraulique (63), 0 La figure 23 présente lo schéma de principe du dispositif de transmission hydraulique 63 selon une configuration padlcuilère et ηοη-!imitat!ve, tandis que les figures 28 à 31 en montrent divers exemples dlmplantation dans le véhicule aotomobiie 110 parmi de nombreuses autres possibles, 5 Sur le schéma de pnnclpe de la figure 23, on voi ou outre le moteoopompe hydraulique 1 a cylindrée vocable otee au moteur do pmpu ; :eon 123 et le deuxième moteur-pompe hydraulique 125 a cylindrée variable relié aox roues motrices 124, te d s osi if de transmission hydmuri ye 63 comporte un accumulateur baato-press;on ?1 et an accumulateur basse-pression 1 18 pouvant aismenler an hotte de meteumpompe 1 14 iesrists moteur-pompes 1 { 125 à cylindrée variable ou être alimentés par ces derniers en huile de moteur-pompe 1 4 via te vanne d'accumulateur haute-pression de conduit interne 1 12 on ta vanne d¾ccumutateur haute-pression de conduit externe 126 s'agissent de l ' accumulateur haute-pression 71 et via la vanna d'accumulateur basse-pression de conduit interne 129 ou la vanne d'accumulateur basce aresslon de conduit externe 130 s agissant de l'accumulateur basse-pnssslon 118,

Toujours sur le schéma de principe da la figure 23, on remarque la vanne de verrouillage d'accumulateur 145 gui peut Isoler de façon ètanche l ' accumulateur haute pressmn 71 al le dispositif de transmission hydraulique 63 reste Inutilisé durant de longues périodes de temps. En tout état de caisse, ladite vanne de vemouiage 145 reste ouverte en permanence quand le dispositif de transmission hydraulique 63 est utilise. On déduit duoif schéma que si de l'huile de moteur-pompe 14 fuit desdits moteuopompes 7 125 durant leur fonctionnement » par exemple au niveau de leur distributeur d'entrée-sortie 43 ou de leurs pistons hydrauliques 13 - ladite hmie 114 est récupérée par le réservoir d'huile cl a moteur- pompe 121 dans lequel elle s'écoula. Ces fuites d ' huile de moteur-pompe 114 Impliquent un réapprovisionnement par l'accumulateur basse-pression 1 18 desdits motear-pornpes 1 , 125 en dite huile 114 en quantité équivalente via les deux clapets anti-retour d'accumulateur basse-pression 143, la sortie du premier débouchant pans le condu t Interne d'entrée-sorise 57 desdits moteur-pompes 1 f 125 tandis que la son le du second débouche dans le conduit externe d'emreo- sortie 58 que comportent lesdifs moteur-pompes 1 , 125. La moteuepompe hydraulique 1 selon l'invention prévoit, selon le schéma de la figure 27 que l'huile de moteur-pompe 114 ayant fuit est périodiquement rélmrod te en quantité équivalente dans l'accumulateur basse-pression 118 par la pompe basse-pression 15 à la demande du calculateur de gestion de moteur- pompe 70 non représenté sur ledit, schéma, ledit calculateur 70 pouvant · à cette fin™ mettre le moteur de pompe hasseaqresslon 120 sous tension,

On remarque que, suivant le mode particulier de réalisai -on du moteur-pompe hydraulique 1 selon l'Invention tel que représenté sur le schéma de principe de la figure 23. le dispositif rte transmission hydraulique 63 comporte un échangeupdlsslpateur à pertes de charge 126 qui peut être mis en relation avec le moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée vada te relié au moteur de propulsion 123 ou avec le deuxième moteur-pompe hydraulique 125 relié au roues motrices 1.24 vie la vanne d'échangeur-disslpateur de conduit Interne 131 eu la vanne b : èchangeundiss;paleur de connu;! externe 132.

On voit également que des accessoires 163 - ici représentés par un compresseur de climatisation 164 et un aiternaiour électrique 163 · peuvent, être entraînés en rotation par leur moteur hydraulique d'accessoire 127 lorsque oe dernier est mis en mfafion avec le conduit Interne d'entrée-sodle 57 pa la vanne de moteur d ' accessoire de conduit Interne 133 correspondante.

On peut « sur la base du schéma de principe de la figure 23 - décrire de façon non-limitative les principaux modes de onctionnement du dispositif de transmission hydraulique 63 lorsqu ' il est utilisé pour propulser un véhicule automobile 110. te véhicule automobile 110 étant à ïanêi el son moteur de propulsion 123 teurriarvl. au ralenti la cylindrée du moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée va iable relie au moteur de propulsion 123 est nulle (figure 5) taudis que par exemple, la cylindrée du deuxième moteur-pompe hydraulique 125 relié aux roues motrices 124 est maximale (figure 6),

SI le conducteur du véhicule automobile (110) enfonce partiellement la pédale d'accélérateur (151 ) s le calculateur de gestion du moteur do propulsion (170) que l'on a montre en figures 28 à 31 augmente la charge et/ou le régime du moteur de propulsion 123 tandis que simultanément le calculateur de gestion de moteur- pompe 0 pilote le servomoteur de variation de cylindrée 63 du moteur-pompe h drsu gue 1 relié au moteur de propulsion 123 de soda é donn r une cylindrée audit moteur-pompe 1 s puis a accroître progressivement ladite cylindrée. Entraîné en rotation par le moteur de propulsion 123, le moteur-pompe hydraulique 1 opère en mode « pompe » et aspire de l'huile de moteur pompa 1 4 à basse-pression dans le conduit externe d'entrée-sodle 56 pour la refouler ensuite sous haute--pnassion bous le conduit Interne d : entrée soble S? tandis que le deuxième moteur-pompe hydraulique 1.25 opère en mode « moteur s peur entraîner en rotation les roues motrices 124 en admettant, ladite bulle 114 sous haute-pression depuis le conduit Interne d'enfrèe-sortle 57 pour la refouler sous Passe- pression dans le conduit externe d'enîrèe-sortle 58, Ceci a pour effet de transmettre le ra ail mécanique produit par le moteur de propulsion 123 aux roues motrices 1 4, la véhicule automobile 110 se mettant progressivement on mouvemen tandis qu'à chaque Instant, la rapport antre la cylindrée du moteur-pompe hydraulique 1 relié au moteur rte propulsion 123 d ' une part, et la cylindrée du deuxième moteue pompe hydraulique 25 d ' aube pan, défera ; me le rapport de transmission entre ledit moteur 123 el las roues motrices 124, corrigé par exemple du rapport: de transmission d ' un pont différentiel 171 Infère aie entre ledit deuxième moteur» pompe 125 et lesdltes mues 124 comme le montre la figura 20. Le conducteur du véhicule automobile 110 effectuant un parcours ont; are, le calculateur do gestion de moteur-pompe 70 pilote simultanément la cyimdme du moteur-pompe hydraulique 1 relié au moteur de propulsion 123 et celle du deuxième rnoleun-pempe hydraulique 125 de sorte que d'une part, le rondement énergétique dudif moteur 123 soit toujours le plus élevé possible ~ en forçant ledit moteur 123 à fonctionner au plus proche des points de régime at de charge ou sa consommation spécifique effective est la plus faible et que d'autre pad, la rendement énergétique du dispositif de transmission hydraulique 63 soit également le plus élevé possible notamment en retenant le meilleur compromis entre pression et débit da fonctionnement desdlis moteur- pompes 1 , 125, de sorte à réduire au maximum les pertes énergétiques létales gui sont engendrées par les fuites et/ou les frottements et/ou ses perte de charge gua génèrent immanquablement iesdits moteuo-pompes 1 , 125,

On comprend que dans ce contexte, le calculateur de gestion du moteur de propulsion 170 et le calculateu de gestion de moteur-pompe 70 montrés en figures 2» é 31 coopèrent pour que le rendement combiné ou moteur de propulsion 123 et du dispositif de transmission hydraulique 63 soit le plus élevé possible, et que la consommation de carburant du véhicule automobile 1 10 soif la plus basse possible â même service rendu. On note que la marche arrière du véhicule automobile 10 peut être obtenue » par exemple - en inversant le sens de rexcentrafion du rotor périphérique de moteur-pompe 29 du deuxième moteur- pompe hydraulique 25, par rapport a son rotor centrai de moteur- pompe 3,

Si le conducteur enfonce au maximum la pédala d ' accélérateur l oi de son vèhsouie automobile 110, le calculateur de gestion du moteur de propulsion 170 monte Immédiatement la charge du moteur de propulsion 123 à son maximum, tandis que le calculateur de gestion de moteuopompe 70 détermine pou le dis ositif de transmission hydr utique 63 un rapport de transmission entre ledit moteur 123 ni les roues motrices 124 tel, pue ledit moteu 123 se trouve place à son régime de puissance maximale, Immédiatement ensuite voire simultanément le calculateur de gestion de moteur- ompe 76 provoque l'accélération du véhicule automobile 1 0 par réduction progressive du rapport de transmission du dispositif de transmission hydraulique 63 tout en exploiteur, toute la puissance du moteur de propulsion 123, Ceci est obtenu en pilotant in cylindrée du moteur-pompe hydraulique 1 et/ou celle du deuxième moteur- ompe hydraulique 125. Du fait de le puissance maximale per ano e délivrée pa ie moteur de propulsion 123 durant cette accélération, et du fait de i absence de discontinuité dans la traction du véhicule automobile 110 : f accélération effective orné! véhicule 110 est plus vive que si ce dernier était équipé d ' une boîte de vitesses à rapports discrets, qu'il s'agisse d'une boîte de vitesses manuelle ou robotisée, à simple ou â double embrayage, ou d'une hotte de vitesses automatique à bains èplcyoloïdau accouplée au moteur de propulsion 123 par un embrayage à oisquefs) ou par un convertisseur hydre cmetlque : .

Lorsque le oonduofeur veut ralentir la vitesse de son véhicule automobile 110 S II en relâche la pédale d'accélérateur 151 montrée en figure 32 Le dispositif de transmission hydraulique 63 peut alors récupérer une? part de l ' énergie cinétique dudl véhicule 110, Pou cela, ie calculateur de gestion du moteur de propulsion 170 met par exemple Immédiatement le moteur de propulsion 123 au retenu, tandis que le calculateur de gestion de moteur-pompe 70 pilote le servomoteur de variation de cylindrée 68 du moteur-pompe hydraulique 1 relié audit moteur 123 pour que la cylindrée dudlt moteunnompe 1 soit nulle, comme montré en figure 5. Parallèlement ie calculateur de gestion de moteur-pompe 70 ouvre simultanément la vanne d'accumulateu basse-pression de conduit interne 129 et la vanne d'accumulateur haute-pression de conduit externe 123 de sorte que le deuxième moteur- pompe hydraulique 125 opère en mode « pompe » étant entonné pour cela par les roues motrices 124. et aspire de l ' huile de moteu pompe 114 à basse-pression dans ie conduit Interne d'enirèe-so tle 5? purs refouie ladite huile 114 sous haute -pn-ïssion dans le conduit externe d'entrée-soéle 53. Ce faisant, ledit deuxième moleuepompe 125 transfère de f huile de moteur pompe 114 depuis l'accumulateur basse- pression 116 vers l'accumulateur haute-pression 71. En conséquence, la pression de l'huile de moteur pompe 114 contenue dans f accumulateur basse-pression 115 baisse tandis que la pression de l'huile de moteur pompe 114 contenue dans aeoumaiatear haute-pression 71 monte du fait de la raideur res ective desdits aeoumalateurs 1 18, 71 qui résulte de ta raideur de l ' azote que contient leur compartiment à gaz 1 16.. Selon cet exemple de réalisation, la pression dans raccamutateer basseueression 1 18 varie par exemple entre trois bar lorsque ie pié on séparateur d¾ooumulareur 72 audit accumulateur 1 16 est au point mort bas, et six bars lorsque ledit ston 72 est au point rnort haut, tandis que s aglssanf de l'accumulateur haute-pression 71c cas valeurs de pression peuvent être ~ à titre d'exemple non limitatif - respeetlvement de mille et deux nulle Pau On remarque que durant le décèlera non du véhicule automobile 1 0 : le calculateur de gestion de moteur-poo pe 70 adapte en permanence la cylindrée du deuxième moteur-pompe hydraulique 125 de sodé d'une part â régler l ' Intensité de ladite décélération et de sorte d'autre pan. à tenir compte de la raideur de raccamutateur passemression 1 18 et de celle de l ' accumulateur haute-pression 71 . Ainsi durant une décélération de constante Intensité, le pression de i hure de moteur pompe 1 14 en sortie du deuxième moteur-pompe hydraulique 125 tend é augmente avec la distance parcourue par le vph-cule automobile 1 10, taudis que ia pression de l'huile de moteur pompe 1 1 en entrée dune deuxiè e moteur pompe 125 tend à baisser.

On remarque qu ' outre relâcher ia pédale d'accélérateur l u i de son véhicule automobile 1 10 pour ralentir ce dernier, le conducteur dudlt véhicule 1 10 peut également appuyer sur la pédale oie tenu 1 50 dudlt véhicule 1 l u montrée en figure 32 pour que la décélération de ce dernier sort: plus vive. En ce cas, le dispositif de transmission hydraulique 63 peut se substituer en tout ou partie aux freins è disque 72 dudlt véhicule 1 10 que l'on a montrés en figures 28 é 31 , pour qu ' une partie au moins de l'énergie cinétique dudlt vèhleule 1 l u ne soit pas dissipée sous forme de chaleur par tesaits freins 172, mais stockée dans l'acouniulateu ha me pression 71 sous forme ·· par exemple ·· d écote comprimé. Dans ce contexte, au moins un capteur non mprOsente peut renseigner le calculateur de gestion de moteur-pompe 70 sur ta position de la pédale de tresn 160 et/ou sur l'effort que le conducteur exerce sur ladite pédale 160, de sorte que si la puissance du deuxième moteuepompe hydraulique 126 et ia capacité de stockage en huile de moteur pompe 1 4 de l'accumulateur haute-emsslon 7 le permettent, le véhicule automobile 1 10 est. prioritairement freiné par ledit deuxième moteuepompe 125 avant que lesdits freins 1 72 n1niorv;uncenl en complément ou en substitution du ?re;naqe opéré par ledit deuxième moteur-pompe 125 En tout état de cause, cette configuration requiert une pédale de frein 160 dite « intelligente » ope rare selon un principe similaire à celui du concept dit de * pédale de fraie découplée » développa carijolniernent par les sociétés « Renault s et « Basch » our le véhicule êlecthgoe « Zoé 33 » produit par a Renault ».

On note que le freinage du véhicule automobile 110 n'est pas la seule source do travail mécanique qui purmat do stocker de l eaerpie dans l ' accumulâtes? fmds » propslon 71. En effet le travail mécanique produit par le moteur de propulsion 123 peut être stocké de manière similaire. Par exemple, le véhicule automobile 1 10 roulant une partie du aérai d'huile de moteur-pompe 14 sortant du moteuppopipe hydraulique 1 relié audli moteur 123 peut eatralaer les roues motrices 124 uéii véhicula 1 10 taudis qu ' une autre partie peut tre stockée dans raooumypPeur naule-presssori i Pour cela, le calculateur de gestion de moteur-pompe 70 ouvra simultanément la vanne d'accumulateur bassa-preeelca de conduit externe 130 et la vanne d'accumulateur haateepressloa de conduit interne 1 12, et pilota à la foie la cylindrée du moteur-pompe hydraulique 1 relié audit molaur 123 et celle du deuxième acteur-pompe hydraulique 125 de sorte a pouvoi propulser le véhicule aatemoblie 1 10 comme i souhaite le conducteur audit é i cule 1 10 d'une part ai: à remplir ί accumulateur haute-pression 71 en tenant compte de la raideur de imote que confient la compartiment à gaz 1 16 de ce dernier d'autre part.

Cette stratégie permet - dans certains cas - de aire fonctionner le moteur de propulsion 123 sous charge plus élevée que celle nécessaire pour ro ul er le véhicule automobile 1 10 de sorte que ledit moteur 123 développe un meilleur rendemen L excédent de travail produit par iedli: moteur 23 est ainsi stocké dans l'accumulateur hanteapresslon 71 qui pourra uitéheureroept alimenter le deuxième moieuopompe hydraulique 12$ en huila moteur-pompe 114 peur propulser ledit véhicule 1 10 sans au ϋ ne se-; nécessaire de recourir au moteur de propulsion 123. En autre. Il est possible de charger le moteur de propulsion 123 par inieerm ence pour mouvoir le véhicula automobile 1 10 en alternant des phases brèves de fonctionnement audit moteur 123 à renriamenl maximum et charge relativement élevée durant lesquelles ledit moteur 123 assure à la fols la propulsion audit véhicule 1 10 et le remplissage de l'accumulateur haute- pression 71. avec des phases de raient! dudit meleur 123 durant lesquelles seul ledit accumulateur 71 fournit l'énergie nécessaire à la propulsion dudit véhicule 1 10 via le deuxième moteur-pompe hydraulique 125. Suivant cette dernière stratégie, le véhicula automobile 1 10 peut être équipé d'un émette acoustique 73 tel pue représenté en figuras 28 à 30 qui repoxlait - par un mélange adapté des ondes acoustiques qui sa propagent dans ll abltade du véhicule automobile 110 - ie bruit du moteur de propulsion 123 fonctionnant en continu et cer i. afin d'offrir aux passagers dudlr véhicule 110 ie meilleur canton passible, On note que la remplissage de léceumolaieur haoie-presslon 71 en huile nioteuepampe 114 par le moteur de propulsion 123 peut également s'opérer lo s ue le véhicule automobile 10 est à l'arrêt.

Une fo ; s ie véhicule automobile 110 rendu à vitesse réduite ou mis à Terrât f éner ie cinétique du véhicule automobile 110 et/ou le travail mécanique prédis! par ie moteur de propulsion 123 stockée sous forme d'azote sens pression dans l'accumulateu haute-pression 71 est réutilisable pour servir diverses stratégies. Par exemple * il est possible de mouvoir le véhicule automc!a!n 110 sur quelques mètres eu dizaines de mètres sans recourir au moteur de propulsion 123 si celui-ci est à ferrai. Pour cela, le calculateu de gestion de moteyepempe 70 ou re simultanémen la vanne d'accumulateur basseneresslon de conduit externe 130 et la vanne h accumuiaieur haute-pression de conduit Interne 112 et règle la cylindrée du deuxième moteur-pompe hydraulique 125 pour répondre au besoin en déplacement du véhicule automobile 110, tout en donnant à ia cylindrée du moteur-pompe hydraulique 1 relié audit moteur 123 une valeur nulle (figure ah h est aussi possible de démarrer le moteur de propulsion 123 sens recourir à un démarreu électrique. Pour cela, le calculateur de gestion de moteur-pompe 20 ouvre simultanément la vanne d'accumulateur basse-pression d conduit Interne 129 et la vanne d'accupialateur haute-pression de condurt externe 1 8 et règle la cylindrée du moteur-pompe hydraulique 1 relié audit moteur 123 au juste nécessaire pour démarrer ledit moteur 123 s tout en donnant à la cyllodrèe du deuxième moteur-pompe hydraulique 25 une valeur nulle (figure S),

En outre, pour propulser le véhicule automobile 110, l ' énergie stockée dans l ' aecamuiateur hayieevessmo 71 peul venir en renfort de celle produite sous ferme mécanique par le moteur de propulsion 123. Cette stratégie peut sa Justifier en cas de très torle accélération du véhicule automobile 110 où 11 est avantageux d'ajoute ia puissance dudit accumulateur haute-pression 71 à celle dadlt moteur 123, Peur cela, le calculateur de gestion du moteur de propulsion 170 ayant monté ta charge du moteur de propulsion 123 à son maximum et ledit moteur 123 se trouvant placé â son régime de pylssaoee maximale.: le calculateur de gestion de moteur-pompe 70 ouvre simultanément la vanne d'accumulateur basse-pression de conduit externe 130 et la vanne d'accumulateur haute-pression de conduit rnierne 112 de sorte que l ' accumulateur haute-pression 71 deimre un dette d ' unie de moteur-pompe 114 qui s'ajoute à celu produit par te moteur-pompe hydraulique 1 reste audit moteur 123, La somma des deux dédits est ainsi transformée en travail ntecanlque par te deuxième mofeyrq>ompe hydraulique 125 dent la cylindrée est ajustée on conséquence par le calculateur de gestion de moteur-pompe 70, ledit travail étant rans is aux rouas motrices 1 4 du véhicule automobile 1 0.

L ' écnangeundlsslpa eur à panes de charge 126 représenté sur la schéma de principe de la égare 23 participe aussi é l ' optimisation du bilan énergétique da véhicula automobile 110, en plus de potentiellement concourir à en réduire te coût et la maintenance des freins é disque 72 al à en améliorer le confort de conduite du conducteur, Ledit éehangaur-d îsslpsteur 126 peut par exemple être utilisé pour accélérer la montée en tenipérmire du moteur de propulsion 123. Pour cela, te véhicule automobiie 110 mulant ou non, le calculateur de gestion du moteur de propulsion 170 augmente la charge et/ou le régime dudli moteur 123 tandis que simultanément, le calculateur de gestion de moteur-pompe 70 ouvre la vanne dtechangeyr-disslpateur de conduit Interne 131) ce qui e peur effet de forcer de f halle de mofe y opempe 114) expulsée dans le coudait interne dterdrée-sortle 57 par le moteuopompe hydraulique 1 relié au moteur de propulsion 123 é passer dans les conduite internes d : écdaageur-<fiss;pateur 135 et dans les étraogtements 160, ces derniers coopérant é constituer taie perte de charge. La charge additionnelle Imposée par le calculateur de qestten du moteu de propulsion 176 au moteur de propulsion 23 est ainsi mmvemo en un débit additionnel d ' huile de mofeunpompe 14 sous pression qui est converti en chaleur à l'intérieur dodit éehangeur-dissipa eur 126 sous reflet de la perte de charge que constituent les conduits Internes d'échanaeurtelsslpafeur 135 et les étrangiernents 106 et ceci avant de retourner - via le clapet anti-retour rte dissipateur 159 - à l'admission- du moteur-pompe hyénsullgua 1 relié au moteur de propulsion 123, pour y être ré aspirée. L'huile de moteur-pompe 114 s alant échauffée en passant dans les conduits Internes d ecliangeur-disslpateur 135 et les étranglements 106, ladite halle 114 céda ensuite une pari de sa chaleur à une eau que cenilenl un circuit de refmidlssomenf que comporte le moteur de propulsion 123 v ; a la surface externe d'échange thermique de dissipateur 136. Ladite eau se réchauffe rapidement tandis qae l ' huile de lubrification du moteur de propulsion 123 se fluidifie également rapidement, ce qui limite s perlas par frottement et les pertes the miques générées par ledit moteur 123, Par ailleurs, ia charge dudlt moteur 123 étant élevée, la température de ses gaz d ^ èohappement est également élevée, es qui permet: une montée an température? rapide de son catalyseur 3-voies de sorte à peteniiellameut réduire la guanllié de polluants émis par ledit moteur 1 3, En autre, le compartiment des passagers au véhicule automobile 1 0 que propulse ledit moteur 123 est chauffé rapidement au période hivernale, ce qui faverise le mmio a desdits passagers. Pou ralenti voire arrêter le véhicule automob le 1 10, l ' èohangeur-dtsslpaiear â pertes de charge 120 peut avantageusement se substituer au frein moteur que peut produire le moteur da propulsion 1.23 quand II est entraîné par les mues motrices 124 et/ou aux freins à disque 172 : particulièrement lorsque l'accumulateur haute-pression 71 ne peut plus admettre d'huile de nioteim cornue 114 sous pression ca II est plein.

A ce titra, lorsque le conducteur relâche la pédale cîaccêléraleur ui eu appuie sur la pédale de frein 150, le calculateur de gestion du moteur de propulsion 170 mat par ' exemple le moteur de propulsion 123 au ralenti, tandis que le calculateur de gestion de mofeoepompe 70 place la cylindrée du moteuepompe hyd uilque 1 relié audit moteur 123 à valeur nulle (figura S), Parallèlement, le calculateur de gestion de moteuepompe 70 ouvre la vanne d'êohangeuruilssipaieur ce conduit externe 132 de sorte que le deuxième moteur-pompe hydraulique 1 5 opère en mode e pompe » étant entraîné pou cela par les roues motrices 124, et aspire de l ' hurle de moteur pompe 114 à basse-pr¾ssien dans le conduit interne d ' animé- sortie 57 puis refoule ladite hurle 114 sous haute -pression é rentrée de Îéchangear-dlssipaleur à partes de charge 126. Ladite huile 1 14 passa au travers puis ressort dudlt èchangeueéisslpateur 126 après s ' y être échauffée puis refroidie, nuls retourne dans le conduit interne d'entréemorfle 57 via le clapet ente retour de dissipateur 165 cooesponcanl pour y être aspirée à nouveau par le deuxième moteur-pompe hydraulique 125.

La stratégie qui vient d ' être décrite permet i uiiisser l ' énergie cinétique et/ou gravitationnelle du véhicule automobile 1 10 pour en mchauffer efficacement le moteur et/ou l'habitacle des passagers. Ladite stratégie permet en autre de limiter l ' usure et réchauffement des freins à moque 172 par exemple lare de longues descentes, si de prévoir éventuellement des freins à disque 172 de moindres dimensions.

La figure 31 illustre iune des a lic ti s les plus remarquables du dispositif de transmission hydraulique 63 oui consiste en son couplage avec un torbornofeu Passe-pression a combustion Interne 174 selon la configuration décrite dons la demande de brevet français MTR 12 59627 appartenant au demandées ledit turbornoteur 1 74 constituant alors le moteur de propulsion 123 en lieu et place du moteu thermique à combustion Interne alternatif et à allumage commande pris pmcèdemmenl: pour Illustrer le ionetlonnernent ou moteur-pompe h draulique 1 à cylindrée fixe ou vanoPie suivant l ' Invention.

Suivant cotte application, l ' arbre de sortie de puissance de réducteur multldurdloes 175 du groupe muladurbines 176 que comporta le turbornoteur basse -pression a combustion Interne 1 74 est mile à la prise de force de rotor central 4 pour pouvoi entraîner en rotation le rotor contrai de moteur-pompe 3 du mofeanpompe hydraulique 1 à cylindrée variable que comprend le dispositif de transmission hydraulique 83- On retrouve sur la figure 31 les principaux composants du turbornoteur basse-pression à combustion interne 1 4 décrits et/ou revendiqués dans la demande de brevet français 3FR 12 5982? que sont une bouche d'admission d'air de turbornoteur 177 et son filtre à air d'admission de turbornoteur 173, un turbocompresseur basse-pmsslon 179, un rofroldisseur Interrnèdlalre de turbocompresseur 130. un turbocompresseur haute-pression 131 un éohanqeur aldmélange é contre -courant de régénération 132- une chambre de combustion continue 183- un catalyseur de postmalte ent des polluants 184. en conduit d'admission gas-vapeur de turbine motrice de détente 135, des turbinas motrices de détorde 136 faisant partie du groupe multsturbines 176 et dont l'arbre de turbine motrice de détente 167 entraîne une couronne rte réducteur mulfs turbines 183 via un pignon d rélaque de turbine 130. un collecteur d'échappement de turbines de détente 190, un conduit d'échappement gaz-vapeur de turbine motrice de détente 193 une ligne d¾shepnemom 192, et une sodle de ligne d'échappement 192,

Dans ce contexte- la dispositif de transm ission hydraulique 33 permet de rond m le turbornoteur basse-pression à combustion Interne 174) compatible avec la conduite ou véhicule automobile 10. En effet, ledit dispositif 63 permet de stocker dans l ' accumulateur haute-pression 71 une grande partie de l'énergie cinétique des turbines motrices do détente 166 lors des variations de vitesse da cas dernières ; ai de s'accommoder da temps de réponse desdltex turbines 186 en utilisant ou non fenerq-e stockée dans ledit accumulateur 71 pour lenoar le icule automobile 110 sans conséquences pour le embua de conduite audit vervcalo I IP, En outre les parbcuiamés propres à la demande ce brevet français N FR 12 68827 at à collas du rnoteunpompe hydraulique 1 à cylindrée f¾e ou variable suivant naveniien permettent de s ' accommoder de la place de régime de rotation relativement faible sur laquelle les turbines motrices do détecta 186 délivrant leur mouleur rendement En effet, cafta particularité est gérée d ' une part, ar ta groupe muttbturblnes 176 qui prévoit un rapport de démultiplication entra cbaoue turbine moines de détente 186 et l'arbre de sertie de puissance de rédacteur nujitRurblnes 175 adapté a chaque dite turbine 166 ledit rapport étant fixé par la couronna de réducteur muitidurbînes 186 et le pignon d'attaque de turbine 89 asseoie à chaque dite turbine 186, et d'outre part, par le dispositif de transmission hydraulique 63 qui peut transmettre à tout: moment la puissance produite pa la eu las iurblnefs) motrlce(s) de détente 166 aux raoes matrices 124 quel que sali la régime de ces dernières par rapport à celui de la ou desdites tarhine(s) 186. Les caractéristiques du turbomoteur basse-pression a combustion interne 174 selon la demande de brevet français N FR 12 59827 commuées avec cokes da dispositif de transmission hydraulique 6b tel que prévu par le moteur-pompe hydraulique 1 à cylindrée fixe ou variable suivant l ' Invention pernasitem ainsi de réaliser dos véhicules automobiles 110 a très basse consommation de carburant

Les figures 25 à 27 illustrant la fonctionnement de l ' accumulateur haute-pression 71 et/ou de i'accumiuiateur basse-pression 113 dont le compartiment à bulle 117 est agencé de sorte â pouvoir stocker en toute sécurité de fbn!!e de moteunpompe 1 4 sous nés forte pression, par exemple deux mille bar. On remarque que lesdlts accumulateurs 71 ; 113 ne pouvant jamais se vider totalement de leur bulle ce qui n'est pas nouveau en sol, Toutefois, le moteumpompe hydraulique 1 â cylindrée fixe eu variable suivant l'Invention prévoit: que lorsque le piston séparateur d'accumulateur 72 ·· du fait du vidage de l'accumulateur hauteqpresslon 71 et/oo de l'accumulateur basse-pression 113 de son bulle de moteur-pompe 114 - est entré en contact avec le poussoir de rassort â forte raideu 77 comme montré an figure 26 puis a continué sa course en direction du clapet de fermeture d'accumulateur 73, ledit piston 72 a ensuite plaqué ledit clapet 73 sur le siège de clapet d sooiinnjiateuf 74 par l¾qermér!lalre du ressert de clapet à forte raidoia- 76 interposé entre ledit poussoir 77 et ledit clapet 73, Cet agencement particulier a pour effet de fermer le comuammeni à nulle 117 lorsque ce dernier est en grande nad ; o vidé de l'huile de moteur-pompe 114 qui! cenfienl tout en conservant une différence de pression faible entes ledit corn pa mem é huile 1 et le compammenl â gaz 16 de sorte que le plsècn sépamteur d'accumulateur 72 ne subit jamais de forte pression différentielle. Cette particularité permet de réaliser ledit piston 72 en matériau léger avec un joint de piston d'accumulateur 122 simple, sans encourir ni risque de destruction dudlt piston 72 ni risque d1mportanl.es fuites d bulle de moteuepompe 1 14 entre le comparliment à nulle 17 et le compartiment à gaz 11 .

Les possibilités du moteur-pompe hydraulique 1 â cylindrée fixe ou variable suivant l'Invention ne s'en limitent pas aux applications qui viennent d'être décrites et II doit d'ailleurs être entendu que la description qui précède n u été donnée qu ' a titre d ' exemple et qu ' elle ne limite nullement le domaine de ladite Invention dent on ne sortirait pas en remplaçant les détails d ' exécution décrits par tout autre équivalent.