Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SEALED TESTER HOUSING
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2003/034861
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention aims at providing a tester housing whereof the impermeability is obtained by the combination of uniform application force transfer means and flexible absorption means. In the illustrated example, a tester housing (1) comprises a closure lid and a support for receiving the product to be tested, the lid (10) being mounted on the support forming a base (30) through a connecting hinge (11). The invention is characterized in that a sealing surface (20) is urged to be uniformly applied on the periphery (42) of the receptacle (40) of the product to be tested when the lid (10) is in closed position on the base (30). The base is mounted on elastic suspension means which then store the energy generated by the application forces and reversible closure means (15, 38) and maintain the housing (1) in that position. Additionally, when the lid is in open position, automatic return means fold down the lid towards the support after each use.

Inventors:
Mathiez, Jean-louis (36 Avenue de la Gare LIMOURS, F-91470, FR)
Application Number:
PCT/FR2002/002892
Publication Date:
May 01, 2003
Filing Date:
August 16, 2002
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
COTY S.A. (54 rue de Londres Paris, F-75008, FR)
Mathiez, Jean-louis (36 Avenue de la Gare LIMOURS, F-91470, FR)
International Classes:
A45C13/00; A45D40/00; A45D40/22; (IPC1-7): A45D33/04; A45C13/00; A45D40/22
Attorney, Agent or Firm:
Cabinet, Ores (36 rue de St Pétersbourg Paris, F-75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. Boîtier testeur comportant un couvercle de fermeture'et un support de réceptacle de produit à tester, le couvercle (10,50) étant monté sur le support (30) par une charnière de liaison, caractérisé en ce que, en position de fermeture du couvercle, une surface d'étanchéité déformable (20) vient en appui uniforme en périphérie (42) du réceptacle (40), ce dernier étant monté sur des moyens de suspension élastiques (34,62) qui emmagasinent l'énergie engendrée par les forces d'appui (F) et maintenue par des moyens de fermeture réversibles (15,38) du boîtier (1) dans cette position, et en ce que, en position ouverte du couvercle, des moyens de rappel automatique rabattent le couvercle vers le support après chaque utilisation.
2. Boîtier testeur selon la revendication 1, dans lequel la surface d'étanchéité est formée par un joint d'étanchéité (20) logé dans le couvercle.
3. Boîtier testeur selon la revendication 2, dans lequel le joint est logé dans une rainure étanchéité (20) limitée par deux parois concentriques (12).
4. Boîtier testeur selon la revendication 1, dans lequel les moyens de suspension (34) sont réalisés par au moins un ressort hélicoïdal, à lame ou en spirale.
5. Boîtier testeur selon la revendication 1, dans lequel les moyens de suspension sont réalisés par des pattes flexibles faisant partie intégrante du support.
6. Boîtier testeur selon la revendication 1, dans lequel les moyens de suspension sont réalisés par une couche de mousse alvéolaire élastiquement déformable.
7. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les moyens de fermeture réversibles sont formés par des moyens magnétiques (15, 38).
8. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, dans lequel les moyens de fermeture réversibles sont formés par des moyens mécaniques.
9. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le réceptacle de produit est monté dans un logement central (32) du support (30) et repose en suspension sur des pattes élastiques (34).
10. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les moyens de rappel sont formés soit par des moyens élastiques, disposés entre le couvercle et le support, soit par butée contre le support maintenant le couvercle en position non équilibrée lors de l'utilisation du produit pour amorcer une fermeture automatique par gravité après chaque utilisation.
11. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le réceptacle (40) est amovible pour former une recharge du produit identique au conditionnement du produit mis en vente.
12. Boîtier testeur selon la revendication 7, dans lequel les moyens magnétiques comportent au moins une pastille aimantée (15).
13. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le support (30) est moulé en un matériau thermoplastique rigide présentant une mémoire élastique, tel que le polypropylène, le polyoxyméthylène (POM) ou l'acrylobutadiènestyrène (ABS).
14. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le couvercle (10) est moulé en un matériau thermoplastique transparent choisi parmi le polypropylène cristal, le polystyrène, le polyéthylènetéréphtalate et le polyméthylméthacrylate pour permettre une visualisation du produit à tester.
15. Boîtier testeur selon la revendication précédente, dans lequel une opacification en périphérie du couvercle est réalisée par ajout d'un décor.
16. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la charnière est à axe rapporté (31), le couvercle (10) étant articulé par clipsage (11).
17. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le couvercle et le support sont réalisés en une seule pièce thermoplastique, les deux éléments étant reliés par une charnière film.
18. Boîtier testeur selon la revendication précédente, dans lequel la pièce unique est réalisée en polypropylène.
19. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel une avancée de préhension (14) du couvercle collabore avec un creux concave de préhension (36) formé dans l'embase.
20. Boîtier testeur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel des moyens d'attache latéraux (37) sont également prévus.
Description:
BOITIER TESTEUR ETANCHE L'invention se rapporte à un boîtier étanche à fermeture sécurisée, adapté à la présentation et à l'application de produits à tester sur un ; point de vente. L'invention concerne principalement, mais non exclusivement, les produits cosmétiques fluides, poudreux ou pâteux, tels que les crèmes, gels, pommades. Elle peut s'appliquer également aux formules de soins pharmaceutiques, aux produits d'entretien tels que cires et cirages, etc.

Ces boîtiers sont destinés à tre ouvert fréquemment par de multiples utilisateurs, tout en restant protégés contre l'évaporation, la souillure ou la contamination bactérienne.

Les testeurs ont globalement pour mission de permettre au client potentiel d'essayer, de comparer et de choisir un produit parmi différents produits proposés, par exemple en évaluant les teintes, textures ou consistances des formules, ainsi que l'effet produit sur la peau (fraîcheur, relaxation, parfum, etc.). II a ainsi été démontré qu'une grande majorité des achats de produits cosmétiques de maquillage sont décidés sur le point de vente. D'où l'importance de la présentation du produit.

Les testeurs de l'état de la technique sont constitués soit par la mise en libre disposition d'un conditionnement de mise en vente,-le conditionnement pouvant tre en pot, flacon, tube, bâton, etc., soit selon un mode de présentation spécifique de l'article mis en vente.

II peut s'agir, dans ce dernier cas, de distributeurs monodoses, d'emballages de plus grande contenance ou de présentations en boîtiers simplifiés, en particulier pour les produits coûteux et complexes.

De tels conditionnements spécifiques peuvent nécessiter I'adaptation de la formule ou de la distribution, par exemple par pompage, et provoquer l'apparition de distorsions dans la formule ou de modifications physiques du produit (différence de viscosité, etc. ), nuisibles à sa qualité.

De plus, un inconvénient majeur de tous ces testeurs provient du fait que, au mieux après quelques utilisations si ce n'est dès la première utilisation, les boîtiers sont mal refermés ou laissés ouverts dans le cas d'un conditionnement pris parmi ceux mis en vente ou, lorsqu'il s'agit de boîtiers spécifiques, présentent un défaut d'étanchéité. En effet, aucun moyen de fermeture étanche n'est compatible avec un accès aisé et rapide au produit.

Lorsqu'ils existent, ces moyens, restent de conception rudimentaire :

manipulés un nombre important de fois sans grande précaution, ils se détériorent rapidement et n'assurent plus leur fonction d'étanchéité.

Dans tous les cas, une étanchéité défectueuse conduit, outre les risques de contamination, à un produit devenu « sec » par évaporation des formules volatiles. Ce défaut est particulièrement nuisible à l'image du produit car ses qualités sont détériorées. Le produit « sec » devient un frein à la vente, ce qui produit bien entendu l'effet inverse de celui escompté par le distributeur et le fabricant.

Pour remédier à ce défaut, il est procédé au remplacement fréquent des testeurs identiques à ceux mis en vente. Ce remplacement augmente sensiblement les coûts supportés par le fabricant. De plus, ce mode de présentation conduit à une augmentation des vols de produits ou au passage aux caisses des testeurs.

Dans le cas des boîtiers spécifiques, les coûts de production en faibles quantités et de conditionnement sur une ligne différente de celle des produits mis en vente entraîne des coûts importants. De plus, une présentation différente peut prter à confusion sur le produit et une mauvaise évaluation de la formule lorsqu'un mode d'application différent est mis en oeuvre.

L'invention vise à remédier aux inconvénients de l'état de la technique évoqués ci-dessus, en proposant un boîtier étanche, à ouverture facile et à fermeture automatique, sans entraîner de surcoûts excessifs.

Pour ce faire, l'étanchéité du boîtier de l'invention est réalisée par une combinaison de moyens de transfert des forces d'application et de moyens souples d'absorption. Avantageusement, ce boîtier peut présenter la formule selon le produit tel que conditionné pour sa mise en vente.

Plus précisément, l'invention a pour objet un boîtier testeur comportant un couvercle de fermeture et un support de réceptacle du produit à tester, le couvercle étant monté sur le support par une charnière de liaison, et dans lequel, en position de fermeture du couvercle, une surface d'étanchéité déformable vient en appui uniforme en périphérie du réceptacle du produit à tester, le réceptacle étant monté sur des moyens de suspension élastiques qui emmagasinent l'énergie engendrée par les forces d'appui et maintenue par des moyens de fermeture réversibles du boîtier dans cette position. Lorsque le couvercle est en position ouverte de présentation du produit, des moyens de rappel automatique rabattent le couvercle vers le

support après chaque utilisation. Ainsi, une fermeture sûre et automatique se déclenche aussitôt après l'utilisation, sans manipulation.

Selon des modes de réalisation particuliers du boîtier : - la surface d'étanchéité est formée de préférence par un joint d'étanchéité enchâssé dans une rainure du couvercle, avantageusement limitée par deux parois concentriques ; alternativement une couche de matériau souple ou un bourrelet peut former une surface d'étanchéité déformable ; - les moyens de suspension sont réalisés par au moins un ressort hélicoïdal, à lame ou en spirale, en métal ou en plastique ; ou bien encore par une couche de matériau présentant une déformabilité supérieure à celle du joint d'étanchéité, par exemple une mousse alvéolaire élastiquement déformable, à cellules ouvertes ou fermées, telle qu'une mousse de polyuréthane ; -les moyens de fermeture réversibles sont formés par des moyens magnétiques, en particulier par au moins une pastille aimantée en coopération avec au moins un patin métallique, par tout système mécanique de fermeture, par exemple un système à lèvre et rebord, à glissière ou encore par des moyens de clipsage ; - les moyens de rappel sont formés soit par des moyens élastiques de rappel, en particulier à lame ou à ressort, disposés entre le couvercle et le support, soit en butée, qui peut tre formée par appui du couvercle contre le support, un tel appui maintenant le couvercle en position non équilibrée lors de l'utilisation du produit en position de présentation, pour amorcer une fermeture automatique par gravité après chaque utilisation ; - le réceptacle est amovible pour former une recharge du produit et, de préférence, est un conditionnement de produit pour sa mise en vente, permettant ainsi de remplacer le produit à tester à moindre frais ; - le support est moulé en un matériau thermoplastique rigide présentant une mémoire élastique, tel que le polypropylène, le polyoxyméthylène (POM) ou l'acrylo-butadiène-styrène (ABS) ; - le couvercle est moulé en un matériau thermoplastique transparent, tel que du polypropylène cristal, du polystyrène (PS), du polyéthylène-téréphtalate (PET) ou polyméthylméthacrylate (PMMA) pour permettre une visualisation du produit à tester ;

- une opacification en périphérie du couvercle est alors réalisée par bi-injection, surmoulage ou par pièce rapportée (clipsage, cottage ou soudure), permettant d'ajouter un décor, un laquage ou un matériau teinté pour des raisons d'ordre esthétique ; - la charnière est par exemple à axe rapporté (par goupillage plastique ou métallique) ou monobloc avec le support et articulation du couvercle par clipsage ; et - le couvercle et le support sont réalisés en une seule pièce thermoplastique, de préférence en polypropylène, les deux éléments étant reliés par une charnière film.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description qui suit, relatives à un exemple de réalisation, en référence aux figures annexées qui représentent respectivement : - la figure 1, une vue éclatée des trois éléments de base d'un exemple de boîtier testeur conforme à l'invention ; - la figure 2, une vue perspective du boîtier selon la figure 1 après montage et introduction du réceptacle contenant le produit à tester ; - les figures 3 et 3a, des vues latérales de boîtier dont le couvercle présente une ouverture maximale respectivement inférieure et supérieure à 90° par rapport au support ; - la figure 4, une vue perspective de ce mme boîtier après fermeture ; - la figure 5, une vue éclatée d'un autre exemple de boîtier selon l'invention ; et -les figures 6a et 6b, des vues en perspective du boîtier selon la figure 5, avec couvercle respectivement ouvert ou fermé.

Sur les figures, des signes de référence identiques se rapportent à des éléments identiques ou correspondant.

Comme illustré par la vue éclatée de la figure 1, un exemple de boîtier testeur 1 pour fond de teint, de forme globalement parallélépipédique, comporte principalement : - un couvercle 10, en polypropylène cristal poli et muni de deux clips de charnière 11, d'un logement formé de deux parois concentriques 12 ovales, d'un logement 13 en forme de disque pour une pastille aimantée, et d'une avancée de préhension 14 ;

- un joint d'étanchéité 20, de forme ovale, apte à s'insérer entre les deux parois 12 avec une épaisseur de 2 mm, et constitué en silicone injectée sous forme liquide ; et - un support formé d'un monobloc par une embase 30, en ABS (copolymère d'acrylo-butadiène-styrène), comportant deux axes de charnière 31, un logement central 32 dont le fond ajouré 33 comprend essentiellement quatre pattes élastiques 34 recourbées en extrémité et formées d'un seul tenant à partir d'un axe, un logement 35 de patin métallique, et un creux concave de préhension 36. Des moyens d'attache latéraux par glissière 37 sont également prévus.

Le couvercle, l'embase et le joint sont réalisés par moulage, de préférence par injection. En variante, le joint peut tre découpé sur matrice ou par jet d'eau. Une fois monté avec ses accessoires et le produit à tester, le boîtier 1 se présente sous la forme illustrée en figure 2. Le couvercle 10 est monté sur l'embase 30 par montage des clips 11 sur les axes venus de moulage.

Une pastille aimantée 15 est insérée dans le logement 13, en regard du patin métallique 38 inséré dans le logement 33 de l'embase 30. La pastille cylindrique a un diamètre de 14 mm et une épaisseur de 5 mm, alors que le patin est un disque de fer de mme diamètre et d'épaisseur environ égale à 1,5 mm. La pastille et le patin sont emboîtés dans leurs logements respectifs.

Le joint 20 est monté dans son logement 12. II est de préférence aux normes de qualité supérieure, de type contact de peau ou alimentaire.

Enfin, le réceptacle de produit en forme de godet 40, dans lequel le fond de teint 41 a été déposé, est monté dans le logement central 32, en suspension sur les pattes élastiques 34. Le godet 40 possède un rebord périphérique 42 dont la forme ovale repose sur la face inférieure 20i du joint d'étanchéité 20. Le godet est constitué du mme matériau que l'embase.

En position d'ouverture maximale, comme illustrée sur la vue latérale de la figure 3, le couvercle 10 reste incliné d'un angle A environ égal à 80° par rapport au plan de l'embase 30 du fait de l'appui du couvercle contre l'embase.

Ainsi, lorsque ce boîtier est disposé sur un présentoir P en plan horizontal, le couvercle ne peut rester en équilibre dans sa position d'ouverture

maximale de par la position en porte-à-faux du centre de gravité G : après utilisation, le couvercle 10 retombe donc par gravité sur l'embase, freinée dans sa chute par la résistance de la charnière et par l'amortissement des pattes de suspension comme expliqué ci-dessus.

Selon la variante illustrée en figure 3a, il est prévu un appui de couvercle 10 réalisant une ouverture maximale A supérieure à 90 degrés. L'appui est réglé pour que l'embase 30 repose sur un présentoir P en plan incliné vers l'utilisateur, une telle inclinaison du présentoir améliorant les conditions de visualisation du produit à tester. Le réglage de l'appui est effectué tout en imposant au centre de gravité G une position de non équilibre, hors du plan vertical V.

En position fermée, comme illustrée par la figure 4, le joint 20 vient en appui sur tout le pourtour du rebord périphérique 42 du godet 40. Les forces d'appui F correspondant au poids du couvercle sont réparties uniformément sur tout ce pourtour, et transmise aux pattes élastiques 34. Les pattes emmagasinent l'énergie développée par déformation élastique jusqu'à atteindre une position d'équilibre.

La pastille 15 vient finalement en contact sur le patin 38, du fait de la force magnétique exercée par la pastille sur ce patin. Cette force magnétique vient ainsi verrouiller de manière automatique et réversible le couvercle 10 sur l'embase 30. Les dimensions du boîtier fermé, de forme parallélépipédique, sont d'environ 25 mm d'épaisseur, 70 mm de largeur et 100 mm de longueur.

La force élastique exercée par les pattes 34 vient également contrebalancer cette force magnétique qui s'ajoute aux forces d'appui.

L'énergie finalement emmagasinée par les pattes élastiques correspond aux forces d'appui. L'étanchéité entre le couvercle et le rebord est optimisée et uniforme car l'ensemble joint-rebord est maintenu en contact intime par les pattes élastiques.

Lorsqu'un nouvel utilisateur souhaite ouvrir le couvercle, il le soulève à partir de l'avancée de préhension 14, dont l'accessibilité est facilitée par le creux concave 36 de l'embase 30. La force de libération est sensiblement égale à la force magnétique diminuée de la force élastique exercée par les pattes.

La figure 5 illustre en vue éclatée un autre exemple de réalisation de boîtier permettant notamment de voir le produit à travers un couvercle ajouré 50. II s'agit d'un couvercle métallique qui présente une large ouverture 51 ainsi que des

encoches 52 de liaison avec l'embase, et une butée 53 de blocage du couvercle en ouverture maximale. Une fentre 54 en matériau plastique transparent est montée contre le couvercle, cette fentre accueillant le joint 20 comme dans l'exemple précédent.

Le godet 40, réceptacle du produit à tester, est disposé dans un logement 60 pratiqué dans l'embase 61 et repose sur un coussin annulaire 62 en mousse de polyuréthane. Des charnières 63 sont formées sur l'embase pour coopérer avec les encoches 52 du couvercle, et des pastilles aimantées 15 sont fixées sur l'embase pour maintenir le couvercle 50 en position fermée.

Sur la figure 6a, la vue en perspective en position de couvercle ouvert, montre plus particulièrement, le montage de la fentre 54 sur le couvercle ajouré 50 et du joint 20 sur la fentre 54, l'articulation du couvercle 50 sur les charnières 63 de l'embase 61, ainsi que le coussin annulaire déformable 62 et les pastilles aimantées 15. En position fermée (figure 6b), la butée 53 et la fentre de visualisation 54 sont mis en valeur.

L'invention n'est pas limitée aux exemples de réalisation décrits et représentés. II est possible par exemple de prévoir des moyens d'attache latéraux mécaniques ou magnétiques pour former une batterie de 6 ou 10 boîtiers testeurs dans lesquels un mme produit est décliné en couleur ou en composition. En outre, les moyens de fermeture peuvent tre de moyens mécaniques, par exemple un ensemble verrou et targette.

Par ailleurs, le joint d'étanchéité peut tre en élastomère, caoutchouc naturel ou synthétique, en téflon ou en silicone ou équivalent, présentant une faible dureté, par exemple de l'ordre de 10 à 30 Shore A.

De plus, le joint, le réceptacle et les logements correspondants peuvent avoir une forme autre que rectangulaire, par exemple ovale, oblongue ou toute forme géométrique à périmètre fermé. Le boîtier peut tre également de forme autre que parallélépipédique, par exemple de forme hexagonale pour permettre une présentation compacte de différents produits. En variante, l'embase peut tre commune à différents réceptacles en liaison avec des couvercles individualisés, de manière à conserver un maximum d'étanchéité pour chaque produit. Par ailleurs, le boîtier peut tre dédié à d'autres fins, par exemple pour la distribution d'échantillons.




 
Previous Patent: TREKKING STICK COMPRISING A SHOCK ABSORBER

Next Patent: CARRIER