Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SEALING RING AND ASSEMBLY OF DUCTS INCLUDING SAID RING
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/129746
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a sealing ring including, axially, a main portion (2) and a secondary portion (3), connected by a weakened intermediate portion (4) which can be broken under an axial force applied between the main portion and the secondary portion, the main portion (2) including an annular sealing sleeve (5) and a projecting outer shoulder (6) arranged at the end of the annular sealing sleeve (5), opposite the breakable portion (4), and the secondary portion (3) including a projecting inner shoulder (10). Said annular sleeve (5) of the main portion (2) of the ring can be inserted between ducts (16, 17) that are inserted into one another, said projecting outer shoulder (6) of the main portion (2) abutting against the end of the outer duct surrounding the inner duct, and said projecting inner shoulder (10) of the secondary portion (3) abutting against the end of the outer tube that is inserted into the outer duct.

Inventors:
IFTISSEN, Gérard (432 Chemin des Vernes, Saint Martin d'Uriage, 38410, FR)
Application Number:
EP2017/051771
Publication Date:
August 03, 2017
Filing Date:
January 27, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
IFTISSEN, Gérard (432 Chemin des Vernes, Saint Martin d'Uriage, 38410, FR)
International Classes:
F16J15/02; F16L21/035; E04D13/04
Foreign References:
FR1448157A1966-01-28
DE29911322U11999-08-26
US20020153725A12002-10-24
DE29906821U11999-09-09
CN104763809A2015-07-08
US5966884A1999-10-19
FR1448157A1966-01-28
Attorney, Agent or Firm:
CASALONGA (Casalonga & Associés, 8 Avenue Percier, Paris, 75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Bague d' étanchéité comprenant, axialement, une partie principale (2) et une partie secondaire (3), reliées par une portion intermédiaire affaiblie (4) sécable sous l ' effet d'un effort axial appliqué entre la partie principale et la partie secondaire,

la partie principale (2) comprenant un manchon annulaire d' étanchéités extérieure et intérieure (5) et un épaulement extérieur en saillie (6) d' appui axial du côté de la portion sécable (4), aménagé à l ' extrémité du manchon annulaire d' étanchéité (5), axialement éloignée de la portion sécable (4), et la partie secondaire (3) comprenant un épaulement intérieur en saillie ( 10) d' appui axial du côté de la partie sécable (4) .

2. Bague selon la revendication 1 , dans laquelle la portion sécable (4) présente au moins une section réduite par rapport au manchon annulaire d' étanchéité (5) et/ou au moins une fente.

3. Bague selon l'une des revendications 1 et 2 , dans laquelle la partie secondaire comprend une portion annulaire secondaire (9) reliée au manchon annulaire d' étanchéité (5) par ladite portion sécable (4) , ledit épaulement intérieur ( 10) étant aménagé à l ' extrémité de la portion annulaire secondaire (9), opposée à ladite portion sécable (4) .

4. Bague selon la revendication 3 , dans laquelle ladite portion annulaire secondaire (9) s ' étend dans le prolongement dudit manchon annulaire d ' étanchéité (5) .

5. Bague selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans laquelle l' épaulement intérieur ( 10) est pourvu d'une rainure annulaire ( 12) ouverte axialement du côté de la partie principale (2) .

6. Bague selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans laquelle ledit manchon annulaire d' étanchéité (5) est pourvu de lèvres annulaires extérieures (7) .

7. Bague selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans laquelle ledit épaulement extérieur (6) est en une matière plus rigide que celle dudit manchon annulaire d' étanchéité (5) .

8. Bague selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans laquelle au moins ledit épaulement intérieur (10) de la partie secondaire est en une matière plus rigide que celle dudit manchon annulaire d'étanchéité (5).

9. Bague selon l'une quelconque des revendications précédentes, destinée à créer une étanchéité entre deux conduits engagés l'un dans l'autre.

10. Assemblage comprenant un conduit intérieur (16, 23) et un conduit extérieur (17, 21) engagés l'un dans l'autre, ces conduits étant munis d'une bague d'étanchéité (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel ledit manchon annulaire d'étanchéité (5) de la partie principale (2) de la bague est inséré entre lesdits conduits, ledit épaulement extérieur en saillie (6) de la partie principale (2) est en butée contre l'extrémité du conduit extérieur entourant le conduit intérieur et ledit épaulement intérieur en saillie (10) de la partie secondaire (3) est en butée contre l'extrémité du tube extérieur engagée dans le conduit extérieur.

11. Assemblage selon la revendication 10, dans lequel la portion affaiblie est sécable sous l'effet d'un effort axial supérieur à celui permettant l'engagement dudit manchon annulaire entre lesdits conduits.

12. Assemblage selon l'une des revendications 10 et 11, dans lequel l'extrémité du conduit intérieur est engagée dans la rainure (12) de l'épaulement intérieur (10) de la partie secondaire (2).

13. Procédé d'assemblage d'un conduit intérieur, d'un conduit extérieur et d'une bague d'étanchéité selon l'une quelconque des revendications 1 à 9, comprenant :

monter la partie principale (2) de la bague d'étanchéité (1) autour du conduit intérieur, l'épaulement intérieur en saillie (10) de la partie secondaire (3) venant en butée contre l'extrémité de ce conduit intérieur,

engager, dans le conduit extérieur, la partie secondaire (2) et le manchon annulaire (5) de la partie principale (2) de la bague d'étanchéité (1), en même temps que le conduit intérieur, jusqu'à ce que l'épaulement extérieur en saillie (6) de la partie principale (2) vienne en butée contre l'extrémité du tube extérieur.

14. Procédé selon la revendication 13, comprenant : poursuivre le mouvement de façon à provoquer la rupture de ladite portion sécable (4)·

Description:
Bague d'étanchéité et assemblage de conduits

incluant cette bague

La présente invention concerne le domaine des dispositifs servant à l'évacuation de l'eau de pluie, en particulier des toits des bâtiments et des terrasses.

Généralement, les dalles plates de toits et de terrasses présentent des trous qui sont équipés de portions de conduits qui les traversent et qui présentent une extrémité supérieure reliée à l'étanchéité supérieure des dalles. L'extrémité inférieure de ces portions de conduits est engagée dans l'extrémité supérieure de conduits verticaux d'évacuation reliés à des réseaux d'évacuation.

Le brevet US-5966884 décrit un dispositif d'étanchéité qui comprend un anneau souple d'étanchéité installé entre un épaulement de l'extrémité inférieure d'une portion de conduit et une bague rigide reliée à cet épaulement par des vis. Après mise en place dans un conduit vertical, les vis sont manœuvrées pour rapprocher la bague rigide de l'épaulement et ainsi déformer l'anneau d'étanchéité vers l'extérieur et le contraindre en appui contre la face intérieure du conduit vertical d'évacuation. Ce dispositif d'étanchéité nécessite une réalisation particulière de l'extrémité inférieure de la portion de conduit et nécessite un outil de grande longueur, difficile à accoupler aux têtes des vis et à manœuvrer sur les lieux d'installation.

Le brevet FR 1448 157 décrit un dispositif d'étanchéité qui comprend un anneau pris entre un conduit extérieur et un conduit intérieur et présentant un épaulement intérieur en appui sur l'extrémité du conduit intérieur et qui comprend une lèvre annulaire reliée à l'anneau par des branches élastiques et venant en appui sur l'extrémité du conduit extérieur. La déformation élastique de la partie élastique, qui détermine la force d'appui de la lèvre annulaire sur l'extrémité du conduit intérieur, est limitée par le fait que l'épaulement intérieur de l'anneau vient en appui contre un épaulement intérieur du conduit extérieur. La présente a pour obj et de créer une étanchéité entre deux conduits, de façon plus simple et adaptable.

Selon un mode de réalisation, il est proposé une bague d' étanchéité qui comprend, axialement, une partie principale et une partie secondaire, reliées par une portion intermédiaire affaiblie sécable sous l ' effet d'un effort axial appliqué entre la partie principale et la partie secondaire.

La partie principale comprend un manchon annulaire d' étanchéités extérieure et intérieure et un épaulement extérieur en saillie d' appui axial du côté de la portion sécable, aménagé à l ' extrémité du manchon annulaire d' étanchéité, axialement éloigné de la portion sécable.

En outre, la partie secondaire comprend un épaulement intérieur en saillie d' appui axial du côté de la partie sécable.

Ladite portion sécable peut présenter au moins une section réduite par rapport au manchon annulaire d' étanchéité et/ou au moins une fente.

Ladite partie secondaire peut comprendre une portion annulaire secondaire reliée au manchon annulaire d' étanchéité par ladite portion sécable, ledit épaulement intérieur étant aménagé à l ' extrémité de portion annulaire secondaire, opposée à ladite portion sécable.

Ladite portion annulaire secondaire peut s ' étendre dans le prolongement dudit manchon annulaire d' étanchéité.

Ledit épaulement intérieur peut être pourvu d'une rainure annulaire ouverte axialement du côté de la partie principale.

Ledit manchon annulaire d' étanchéité peut être pourvu de lèvres annulaires extérieures.

Ledit épaulement extérieur peut être en une matière plus rigide que celle dudit manchon annulaire d' étanchéité .

Au moins ledit épaulement intérieur de la partie secondaire peut être en une matière plus rigide que celle dudit manchon annulaire d' étanchéité.

Ladite bague d' étanchéité peut être destinée à créer une étanchéité entre deux conduits engagés l 'un dans l ' autre. Il est également proposé un assemblage qui comprend un conduit intérieur et un conduit extérieur engagés l 'un dans l ' autre, ces conduits étant munis d'une bague d' étanchéité.

Ladite bague d' étanchéité est montée de sorte que ledit manchon annulaire d ' étanchéité de la partie principale de la bague soit inséré entre lesdits conduits, ledit épaulement extérieur en saillie de la partie principale soit en butée contre l ' extrémité du conduit extérieur entourant le conduit intérieur et ledit épaulement intérieur en saillie de la partie secondaire soit en butée contre l ' extrémité du tube extérieur engagée dans le conduit extérieur.

La portion affaiblie peut être sécable sous l ' effet d'un effort axial supérieur à celui permettant l ' engagement dudit manchon annulaire entre lesdits conduits.

L ' extrémité du conduit intérieur peut être engagée dans la rainure de l ' épaulement intérieur de la partie secondaire.

Il est également proposé un procédé d' assemblage d'un conduit intérieur, d'un conduit extérieur et d 'une bague d' étanchéité .

Ce procédé comprend : monter ladite partie principale de la bague d' étanchéité autour du conduit intérieur, l ' épaulement intérieur en saillie de la partie secondaire venant en butée contre l ' extrémité de ce conduit intérieur, et engager, dans le conduit extérieur, la partie secondaire et le manchon annulaire de la partie principale de la bague d' étanchéité, en même temps que le conduit intérieur, jusqu' à ce que l ' épaulement extérieur en saillie de la partie principale vienne en butée contre l ' extrémité du tube extérieur.

Le procédé peut comprendre : poursuivre le mouvement de façon à provoquer la rupture de ladite portion sécable.

Une bague d' étanchéité et un assemblage de conduits incluant cette bague vont maintenant être décrits à titre d' exemples non limitatifs, illustrés par le dessin dans lequel :

La figure 1 représente une coupe longitudinale d'une bague d' étanchéité ;

La figure 2 représente une vue de côté de la bague d' étanchéité de la figure 1 ; La figure 3 représente une coupe longitudinale d'un conduit intérieur muni de la bague d' étanchéité de la figure 1 ;

La figure 4 représente une coupe longitudinale d 'un assemblage d'un conduit intérieur et d'un conduit extérieur, munis de la bague d' étanchéité de la figure 1 , dans une position de montage ;

La figure 5 représente une coupe longitudinale de l ' assemblage de la figure 4, dans une autre position de montage ; et

Les figures 6, 7 et 8 représentent des vues correspondant aux figures 3 , 4 et 5 d'une application de la bague de la figure 1 dans un assemblage particulier.

Sur les figures 1 et 2 est illustrée une bague d' étanchéité 1 qui comprend, axialement, une partie principale 2 et une partie secondaire 3 , reliées par une portion affaiblie sécable 4.

La partie principale 2 comprend un manchon annulaire cylindrique 5 d' étanchéités extérieure et intérieure et un épaulement extérieur 6 prévu à l ' extrémité de manchon cylindrique 5 , cet épaulement étant axialement éloigné de la portion intermédiaire affaiblie sécable 4 et radialement en saillie vers l ' extérieur par rapport à la portion cylindrique 5 , de sorte que le manchon cylindrique 5 s ' étende au moins en partie entre l ' épaulement extérieur 6 et la portion affaiblie sécable 4 et que l ' épaulement 5 forme un appui axial orienté du côté de la portion affaiblie 4.

Le manchon cylindrique 5 est pourvu d'une pluralité de lèvres annulaires extérieures d' étanchéité 7 en saillie, espacées axialement, l ' épaulement extérieur 6 étant, radialement, en saillie par rapport à ces lèvres en saillie.

Le manchon cylindrique 5 présente, à l' intérieur, une pluralité de rainures intérieures 8 , espacées axialement.

L ' épaulement extérieur 6 peut s ' étendre sur toute la circonférence du manchon cylindrique 5 ou peut être formé par des portions circonférentielles espacées. La partie secondaire 3 comprend une portion cylindrique 9 qui s ' étend axialement dans le prolongement de la portion cylindrique 5 et un épaulement intérieur 10 prévu à l ' extrémité de cette portion annulaire 9, cet épaulement étant axialement éloigné de la portion affaiblie sécable 4 et étant radialement en saillie vers l' intérieur par rapport à la portion cylindrique 9, de sorte que l ' épaulement intérieur 1 0 forme un appui axial orienté du côté de la portion affaiblie 4.

La partie secondaire 3 comprend en outre une portion annulaire intérieure 1 1 qui s ' étend axialement depuis l ' épaulement intérieur 9 vers la partie principale 2, de telle sorte qu' entre la portion cylindrique 9 et la portion annulaire intérieure 1 1 est aménagée une rainure annulaire 12 orientée axialement vers la partie principale 2.

La portion annulaire intérieure 1 1 peut s ' étendre sur toute la circonférence de l ' épaulement intérieur 1 0 ou peut être formée par des portions circonférentielles espacées . Dans ce dernier cas, l ' épaulement annulaire intérieur 10 peut être formé par des portions circonférentielles espacées pourvues des portions circonférentielles espacées formant l ' épaulement intérieur 1 0. Egalement, la portion cylindrique 9 peut être formée par des portions circonférentielles espacées pourvues des portions circonférentielles espacées formant l ' épaulement intérieur 10.

La portion affaiblie sécable 4, de liaison entre la partie principale 2 et la partie secondaire 3 , est sécable sous l ' effet d'un effort axial déterminé appliqué entre la partie principale 2 et la partie secondaire 3.

Par exemp le, pour cela, la portion affaiblie sécable 4 peut être de section réduite par rapport à la section du manchon cylindrique 5 de la partie principale 2 et de la portion cylindrique 9 de la partie secondaire 3. En complément ou en variante de réalisation, la portion affaiblie sécable 4 peut présenter une rainure annulaire extérieure 1 3 et/ou une rainure annulaire intérieure 14. La portion affaiblie sécable 4 peut présenter des fentes ou perforations radiales (non représentées) qui la traversent. La rainure annulaire 12 peut présenter, dans l 'un et/ou l ' autre de ses flancs, des lèvres annulaires 15 en saillie.

Comme illustré sur la figure 3 , la bague d' étanchéité 1 peut être montée comme suit sur une portion d' extrémité d'un conduit intérieur 16 par un opérateur.

Pour cela, l ' extrémité du conduit intérieur 16 est introduite axialement dans le manchon cylindrique 5 de la partie principale 2 puis dans la portion cylindrique 9 de la partie secondaire 3 , en traversant la portion affaiblie sécable 4, et est engagée à l' intérieur de la rainure annulaire 12 jusqu' à venir en appui contre l ' épaulement intérieur 10.

Le diamètre intérieur du manchon cylindrique 5 de la partie principale 2 et de la portion cylindrique 9 de la partie secondaire 3 est adapté pour que ce montage se produise par glissement. La section de la rainure annulaire 12 est adaptée à la section du conduit intérieur 1 6 pour produire un pincement de son extrémité.

Comme illustré sur la figure 4, le conduit intérieur 16 muni de la bague d' étanchéité 1 peut être accouplé comme suit à un conduit extérieur 17 par un opérateur pour former un assemblage 1 8.

Pour cela, l ' extrémité du conduit extérieur 17 est passée autour de la portion cylindrique 9 de la partie secondaire 3 puis est engagée par glissement autour de lèvres annulaires extérieures 7 du manchon cylindrique 5 de la partie principale d' étanchéité 2, jusqu' à ce que l ' extrémité du conduit extérieur 1 7 vienne en appui axial contre l ' épaulement extérieur 6 de la partie principale 2.

Le manchon cylindrique 5 de la partie principale d' étanchéité 2 et la portion affaiblie sécable 4 sont adaptés et dimensionnés de façon que ce montage puisse se produire par glissement sans rupture de la portion affaiblie sécable 4 et pour que le manchon cylindrique 5 de la partie principale d' étanchéité 2, interposé entre le conduit intérieur 1 6 et le conduit extérieur 17, établisse une étanchéité souhaitée entre ces conduits 16 et 17.

Un opérateur peut exercer un effort axial accru entre les conduits 16 et 17, dans le sens de la poursuite de l ' engagement du conduit intérieur 16 dans le conduit extérieur 17, cet effort étant supérieur à celui ayant permis le montage décrit plus haut.

Cet effort axial accru engendre un effort axial de so llicitation entre la partie principale 2 de la bague 1 d' étanchéité, dont l ' épaulement extérieur 6 est tenu en appui contre l ' extrémité du conduit extérieur 17, et la partie secondaire 3 de la bague d' étanchéité 1 , dont l ' épaulement intérieur 10 est tenu en appui contre l ' extrémité du conduit intérieur 16.

Comme illustré sur la figure 4, cet effort axial de so llicitation engendre la rupture de la portion affaiblie sécable 4, de telle sorte que les conduits 16 et 17 peuvent être amenés dans une position souhaitée de réglage axial l 'un par rapport à l ' autre de façon télescopique.

Se faisant, la partie principale 2 de la bague d' étanchéité 1 reste à sa position par rapport au conduit extérieur 17 et le conduit intérieur 16 glisse dans la portion cylindrique 5 et emmène avec lui la partie secondaire 3 de la bague d' étanchéité 1 , séparée de la partie principale 2 et en appui par son épaulement intérieur 10 contre l ' extrémité du conduit intérieur 16. La partie secondaire 3 de la bague d' étanchéité 1 reste so lidaire du conduit intérieur 16 grâce à l ' effet de pincement de ce dernier dans la rainure annulaire 12.

La bague d ' étanchéité 1 peut être fabriquée en une ou plusieurs matières synthétiques par moulage.

L ' épaulement extérieur 6 et la partie secondaire 4 peuvent être en une ou des matières synthétiques plus rigides que la matière constituant la portion cylindrique 5. Ainsi, les efforts nécessaires au montage décrit ci-dessus peuvent être supportés, tout en assurant l ' étanchéité souhaitée.

Un exemple d' application de la bague d' étanchéité 1 est illustré sur les figures 6, 7 et 8.

Une dalle horizontale 19 d'un bâtiment ou d'une terrasse, présente un passage traversant 20, au-dessous duquel est prévu un conduit vertical 21 d' évacuation par exemple des eaux pluviales. C e conduit 21 est équivalent au conduit extérieur 1 7 précité . Un dispositif de liaison 22 comprend un conduit 23 muni, à une extrémité, d'une membrane radiale 24. Ce conduit 23 est équivalent au conduit intérieur 16 précité .

Comme représenté sur la figure 6, un opérateur monte sur l ' extrémité du conduit 23 , opposée à la membrane 24, une bague d' étanchéité 1 , conformément à ce qui a été décrit précédemment en référence à figure 3.

Comme représenté sur la figure 7 , l' opérateur engage le conduit 23 au travers du passage traversant 20 de la dalle 19 et engage la bague d' étanchéité 1 portée par ce conduit 23 dans le conduit vertical 21 , conformément à ce qui a été décrit précédemment en référence à figure 4.

Puis, comme représenté sur la figure 8 , l ' opérateur poursuit le mouvement du conduit 23 , conformément à ce qui a été décrit précédemment en référence à la figure 5 , en provoquant la rupture de la portion sécable 4 de la bague d' étanchéité 1 , jusqu' à ce que la membrane 24 vienne en appui sur la dalle 19. Après quoi, l ' opérateur réalise une liaison étanche entre la membrane 24 et une étanchéité de surface de la dalle 24.

Ainsi, la bague d' étanchéité 1 établit une étanchéité entre les conduits 22 et 23 , simultanément à l ' opération d' accouplement de ces derniers et sans intervention complémentaire, en s ' affranchissant des positions axiales relatives finales de réglage des conduits 22 et 23.

La bague d ' étanchéité 1 peut être obtenue par moulage.

La bague d' étanchéité 1 peut également être obtenue par extrusion au travers d'une filière d'un profilé dont la section correspond à sa section axiale, découpage d'une portion de ce pro filé, puis enroulage et soudage des extrémités de cette portion.

L ' épaulement extérieur 6 peut être en une matière plus rigide que celle du manchon annulaire 5.

L ' épaulement intérieur 10 de la partie secondaire 3 ou cette partie secondaire en entier peuvent être en une matière plus rigide que celle du manchon annulaire 5. La portion affaiblie 4 peut être moins rigide que le manchon annulaire 5 et/ou que la partie secondaire 3.

La bague d' étanchéité 1 peut être en une ou des matières différentes caoutchouteuses ou en un ou des élastomères spéciaux tels que des EPDM .