Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SEAT FITTED IN PARTICULAR TO A BICYCLE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/041619
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates mainly to a seat (10), in particular for a bicycle, characterised in that it includes two concave saddle halves (11) each suitable for receiving one buttock of a user, each saddle half (11) being rotatably mounted so as to allow each saddle half (11) to tilt from front to rear during a pedalling movement, each saddle half (11) including a projecting outer edge (111), and in that said seat (10) includes a longitudinal stabilisation system (40) for the cyclist, capable of alternately retaining the movement of the saddle halves (11).

Inventors:
GAULT, Philippe (16 Avenue Dauphine, Orléans, 45100, FR)
Application Number:
EP2017/070622
Publication Date:
March 08, 2018
Filing Date:
August 14, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PHY KY PSY CONCEPT (8 rue André Malraux, Orléans, 45100, FR)
International Classes:
B62J1/00; B62J1/04; B62J1/08
Foreign References:
CN86202623U1987-03-04
DE827008C1952-01-07
DE98535C
CN104908852A2015-09-16
US0604347A1898-05-17
DE8805245U11988-06-09
US5725274A1998-03-10
KR20160056739A2016-05-20
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
MARCONNET, Sébastien (CABINET SÉBASTIEN MARCONNET, 4Ter Route des Gardes Bâtiment A, MEUDON, 92190, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Siège (10), notamment pour une bicyclette, caractérisé en ce qu'il comporte deux demi-selles (1 1 ) concaves adaptées chacune à recevoir une fesse d'un utilisateur,

- chaque demi-selle (1 1 ) étant montée rotative de manière à autoriser un basculement d'avant en arrière de chaque demi-selle (1 1 ) lors d'un mouvement de pédalage,

- chaque demi-selle (1 1 ) comportant un bord externe (1 1 1 ) saillant,

- et en ce que ledit siège (10) comporte un système de stabilisation longitudinale (40) du cycliste apte à assurer une retenue alternée du mouvement des demi-selles (1 1 ).

2. Siège (10) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que chaque demi-selle (1 1 ) est mobile en rotation autour d'un axe de rotation transversal (X4) déporté vers l'arrière des demi-selles (1 1 ), au moins à la moitié des demi-selles (1 1 ), par exemple à la moitié, au trois-quarts, au quatre cinquième, ou au-delà des demi-selles (1 1 ).

3. Siège (10) selon la revendication 2, caractérisé en ce que l'axe de rotation transversal (X4) est implanté à une extrémité d'une barre de support (61 ) inclinée vers l'arrière par rapport à une direction verticale (K1 ). 4. Siège (10) selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce qu'un organe vertical (60), tel qu'une plaque verticale ou un trépied, est solidaire de chaque demi-selle (1 1 ).

5. Siège (10) selon la revendication 4, caractérisé en ce que le système de stabilisation longitudinal (40) comprend un élément (63) ayant une extrémité solidaire de l'organe (60) d'une des demi-selles (1 1 ), cet élément (63) passant par une poulie (64), et présentant son autre extrémité solidaire de l'organe (60) de l'autre demi-selle (1 1 ), de façon à travailler en tension par l'intermédiaire de la poulie (64) pour le rappel d'une demi-selle (1 1 ) par l'autre lors d'un mouvement de pédalage. 6. Siège (10) selon la revendication 5, caractérisé en ce que la poulie

(64) est reprise par un palan (65) apte à régler une position d'inclinaison moyenne des demi-selles (1 1 ).

7. Siège (10) selon la revendication 6, caractérisé en ce qu'au moins un brin final du palan (65) ressort pour être bloqué par un organe de verrouillage, tel qu'un taquet, en sifflet ou à mors ou à roulette. 8. Siège (10) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le système de stabilisation longitudinale (40) comporte:

- une plaque pivotante (41 ) suivant un axe de rotation (X3) sensiblement vertical positionné entre les deux demi-selles (1 1 ), et

- une sangle (42) reliant chaque extrémité de cette plaque pivotante (41 ) à l'arrière d'une demi-selle (1 1 ) correspondante, de telle façon que, lors d'une rotation alternée de la plaque pivotante (41 ), l'abaissement de l'une des demi-selles (1 1 ) entraîne le relevage de l'autre demi-selle (1 1 ).

9. Siège (10) selon la revendication 8, caractérisé en ce que les sangles (42) sont réglables en longueur pour adapter une inclinaison des demi-selles (1 1 ).

10. Siège (10) selon l'une quelconque des revendications 1 à 9, caractérisé en ce que chaque demi-selle (1 1 ) comporte au moins un trou traversant (57) pour l'évacuation d'eau en temps de pluie.

1 1 . Siège (10) selon l'une quelconque des revendications 1 à 10, caractérisé en ce qu'il comporte des moyens de réglage (31 , 32, 25) de l'écartement (E) des demi-selles (1 1 ) pour adapter ledit siège à différentes morphologies.

Description:
SIÈGE ADAPTÉ NOTAMMENT À UNE BICYCLETTE

La présente invention porte sur un siège conçu sur la base de critères de physiologie, d'anatomie, et de confort. L'invention trouve une application particulièrement avantageuse, mais non exclusive, avec les bicyclettes. En effet, l'invention pourra également être utilisée avec les vélos d'appartement et autres appareils de musculation sur lesquels la personne se tient assis et doit réaliser un mouvement de pédalage ou un mouvement analogue avec ses jambes.

Le principe de la bicyclette est de pouvoir se déplacer en position assise, en sorte que l'adaptation du siège à la morphologie de l'utilisateur présente une grande importance. Or, les selles actuelles sont basées sur l'utilisation de la zone séparant les fesses qui comprend plusieurs parties susceptibles de souffrir de pressions fortes et prolongées, voire même de finir par présenter des lésions pathologiques. L'invention vise à remédier efficacement à ces inconvénients en proposant un siège, notamment pour une bicyclette, caractérisé en ce qu'il comporte deux demi-selles concaves adaptées chacune à recevoir une fesse d'un utilisateur,

- chaque demi-selle étant montée rotative de manière à autoriser un basculement d'avant en arrière de chaque demi-selle lors d'un mouvement de pédalage,

- chaque demi-selle comportant un bord externe saillant,

- et en ce que le siège comporte un système de stabilisation longitudinale du cycliste apte à assurer une retenue alternée du mouvement des demi-selles. L'invention permet ainsi d'éviter toute contrainte sur la partie médiane du postérieur du cycliste. En outre, la configuration des demi-selles permet d'accompagner, sans le contrarier, le mouvement de chaque fesse et chaque cuisse lors du pédalage.

Selon une réalisation, chaque demi-selle est mobile en rotation autour d'un axe de rotation transversal déporté vers l'arrière des demi-selles, au moins à la moitié des demi-selles, par exemple à la moitié, au trois-quarts, au quatre cinquième, ou au-delà des demi-selles.

Selon une réalisation, l'axe de rotation transversal est implanté à une extrémité d'une barre de support inclinée vers l'arrière par rapport à une direction verticale.

Selon une réalisation, un organe vertical, tel qu'une plaque verticale ou un trépied, est solidaire de chaque demi-selle.

Selon une réalisation, le système de stabilisation longitudinal comprend un élément ayant une extrémité solidaire de l'organe d'une des demi-selles, cet élément passant par une poulie, et présentant son autre extrémité solidaire de l'organe de l'autre demi-selle, de façon à travailler en tension par l'intermédiaire de la poulie pour le rappel d'une demi-selle par l'autre lors d'un mouvement de pédalage.

Selon une réalisation, la poulie est reprise par un palan apte à régler une position d'inclinaison moyenne des demi-selles.

Selon une réalisation, au moins un brin final du palan ressort pour être bloqué par un organe de verrouillage, tel qu'un taquet, en sifflet ou à mors ou à roulette.

Selon une réalisation, le système de stabilisation longitudinale comporte: - une plaque pivotante suivant un axe de rotation sensiblement vertical positionné entre les deux demi-selles, et

- une sangle reliant chaque extrémité de cette plaque pivotante à l'arrière d'une demi-selle correspondante, de telle façon que, lors d'une rotation alternée de la plaque pivotante, l'abaissement de l'une des demi-selles entraîne le relevage de l'autre demi-selle.

Selon une réalisation, les sangles sont réglables en longueur pour adapter une inclinaison des demi-selles.

Selon une réalisation, chaque demi-selle comporte au moins un trou traversant pour l'évacuation d'eau en temps de pluie. Selon une réalisation, le siège comporte des moyens de réglage de l'écartement des demi-selles pour adapter le siège à différentes morphologies.

L'invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui suit et à l'examen des figures qui l'accompagnent. Ces figures ne sont données qu'à titre illustratif mais nullement limitatif de l'invention.

La figure 1 montre une vue en perspective du siège de bicyclette selon la présente invention;

La figure 2 montre une vue de l'arrière du siège de bicyclette selon la présente invention;

Les figures 3a, 3b, et 3c sont des vues de face, de côté, et de dessus des bras coudés de la structure de siège selon la présente invention;

Les figures 4a, 4b, et 4c sont des vues de face, de côté, et de dessus des plaques coudées de la structure de siège selon la présente invention; La figure 5 est une vue de dessus de la plaque pivotante appartenant au système de stabilisation longitudinale selon la présente invention;

La figure 6 est une vue de dessus de la plaque supérieure de rigidification de la structure de siège selon la présente invention;

Les figures 7 à 10 sont des vues illustrant d'autres modes de réalisation du siège de bicyclette selon l'invention.

Les éléments identiques, similaires, ou analogues conservent la même référence d'une figure à l'autre.

Dans la description qui suit, la direction longitudinale correspond à la direction d'allongement longitudinal de la bicyclette, tandis que la direction transversale correspond à une direction perpendiculaire à la direction longitudinale qui est sensiblement parallèle à l'axe des roues. En outre, les termes relatifs du type "horizontal", "vertical", "avant", "arrière", sont entendus par référence à un siège installé sur une bicyclette en position d'utilisation. Ces termes ont le sens commun que leur donnerait un utilisateur assis sur le siège de la bicyclette.

Les figures 1 et 2 montrent un siège 10 notamment pour une bicyclette comportant deux demi-selles 1 1 concaves adaptées chacune à recevoir une fesse d'un cycliste. Les demi-selles 1 1 sont de préférence symétriques par rapport à un plan médian P1 .

Chaque demi-selle 1 1 est montée rotative par rapport à une structure de siège 12 autour d'un axe de rotation X1 , X2 de manière à autoriser un basculement d'avant en arrière de chaque demi-selle 1 1 lors d'un mouvement de pédalage, c'est-à-dire que chaque demi-selle 1 1 pourra tourner autour de l'axe X1 , X2 suivant le sens S1 (cf. figure 1 ) pour s'incliner vers l'avant et suivant un sens S2 opposé au sens de rotation S1 pour s'incliner vers l'arrière de la bicyclette.

De préférence, les axes X1 et X2 sont confondus l'un par rapport à l'autre et situés le plus près possible des articulations des hanches de l'utilisateur.

A cet effet, des liaisons rotatives 15 sont interposées entre la partie verticale 161 de bras coudés 16 externes et un bord externe 1 1 1 d'une demi-selle 1 1 correspondante. Comme cela est visible sur les figures 3a à 3c, la partie verticale 1 61 est munie du côté de son extrémité libre d'une ouverture 17 pour le passage d'un pivot 18 correspondant. La partie verticale 1 61 de chaque bras coudé 1 6 se situe dans le prolongement d'une partie horizontale 162.

Chaque bras coudé 16 est fixé sur une plaque coudée 21 correspondante établissant une liaison avec une tige 24 du siège 1 0 fixée à un cadre de la bicyclette (non représenté). Chaque bras coudé 1 6 pourra par exemple être fixé à une plaque coudée 21 correspondante au moyen de boulons 25 permettant la solidarisation entre les parties horizontales 162 des bras coudés et les parties horizontales 212 des plaques coudées 21 . Comme on peut le voir sur les figures 4a à 4c, chaque partie horizontale 212 des plaques coudées 21 se situe dans le prolongement d'une partie verticale 21 1 correspondante ayant ici une forme sensiblement triangulaire et munie de trous 28 pour le passage d'organes de fixation à la tige 24 du siège 10 ou à un support correspondant.

Il est à noter aussi que les deux bras coudés 1 6 sont identiques et montés en symétrie par rapport au plan P1 . Les deux plaques coudées 21 sont symétriques dans leur coudure pour être montées en symétrie par rapport au plan P1 .

Avantageusement, on prévoit des moyens de réglage de l'écartement des demi-selles 1 1 pour pouvoir adapter le siège 10 à toutes les morphologies. Ces moyens de réglage sont constitués en l'occurrence par une pluralité de séries 31 de trous 32 réalisés dans la partie horizontale des plaques coudées 21 , tel que cela est montré sur la figure 4c. Deux trous 32 d'une même série

31 sont espacés entre eux de façon régulière d'une distance D1 . Deux trous

32 de deux séries 31 adjacentes sont espacés entre eux de façon régulière d'une distance D2.

Des ouvertures 35 réalisées dans les bras coudés 1 6 sont destinées à être positionnées en coïncidence avec les trous 32 des plaques coudées 21 pour permettre l'insertion des boulons 25. Les boulons 25 sont mis en place une fois que les bras coudés 1 6 ont été déplacés dans la position souhaitée. Il est ainsi possible d'obtenir un réglage de l'écart transversal entre les deux demi-selles 1 1 ainsi qu'un réglage suivant l'axe longitudinal. En variante, il serait possible d'utiliser des systèmes à glissière munis d'un dispositif de verrouillage pour assurer le réglage transversal et longitudinal des demi-selles 1 1 .

Selon un mode de réalisation particulier, un système de stabilisation longitudinale 40 du cycliste est configuré pour empêcher les deux demi- selles 1 1 de pencher simultanément vers l'avant.

A cet effet, le système de stabilisation longitudinale 40 comporte une plaque pivotante 41 suivant un axe de rotation sensiblement vertical X3 positionné entre les deux demi-selles 1 1 et au moins une sangle 42 reliant chaque extrémité transversale de la plaque pivotante 41 à l'arrière d'une demi-selle 1 1 correspondante, de telle façon que, lors de la rotation alternée de la plaque pivotante 41 , l'abaissement de l'une des demi-selles 1 1 entraîne le relevage de l'autre demi-selle 1 1 . Ainsi, le bassin du cycliste ne glisse pas vers l'avant lors du mouvement de pédalage.

Comme on peut le voir sur la figure 5, la plaque pivotante 41 présente par exemple une forme rectangulaire. La plaque pivotante 41 est destinée à s'étendre horizontalement en dessous des demi-selles 1 1 . La plaque pivotante 41 est munie à ses extrémités d'ouvertures 45 destinées à recevoir une extrémité d'une sangle 42. La liaison entre la plaque pivotante 41 et les sangles 42 pourra par exemple être obtenue en réalisant un nœud à l'extrémité de la sangle 42 après avoir fait passer la sangle 42 à travers une ouverture 45 correspondante. Les ouvertures 45 utilisées pour les sangles 42 pourront être adaptées en fonction du positionnement des demi-selles 1 1 . La plaque pivotante 41 comporte en outre une ouverture centrale 46 pour le passage d'une tige formant l'axe de rotation X3. La plaque pivotante 41 pourra participer à la sustentation des demi-selles 1 1 . Les sangles 42 sont de préférence réglables en longueur pour optimiser l'inclinaison des demi-selles 1 1 .

En variante, d'autres systèmes pourront être envisagés pour aboutir à la retenue alternée du mouvement des demi-selles 1 1 , notamment des systèmes à ressorts et/ou à câble sur poulies, ou encore des systèmes à barre oscillante dans des créneaux positionnés sous les demi-selles 1 1 .

En outre, une plaque de rigidification 49 est fixée sur les bras coudés 1 6 et sur les plaques coudées 21 . Plus précisément, comme on peut le voir sur la figure 6, la plaque de rigidification 49 présente une forme sensiblement rectangulaire. La plaque de rigidification 49 est fixée aux parties horizontales 162, 212 des bras coudés 16 et des plaques coudées 21 . A cet effet, la plaque de rigidification 49 comporte des trous 52 réalisés suivant un agencement correspondant à celui des trous 32 ménagés dans les plaques coudées 21 .

Les organes de fixation 25 permettant de fixer chaque bras coudé 1 6 sur une plaque coudée 21 correspondante pénètrent ainsi successivement dans les ouvertures 35 des bras coudés 1 6, les trous 32 correspondants de la plaque coudée 21 , et les trous 52 correspondants de la plaque de rigidification 49. Lorsque les bras coudés 1 6 et les demi-selles 1 1 associées sont installés sur la structure de siège 12, chaque plaque coudée 21 est ainsi montée serrée entre la plaque de rigidification 49 et un bras coudé 1 6 correspondant. La plaque de rigidification 49 comporte également une ouverture 55 pour le passage de la tige de rotation de la plaque pivotante 41 .

Il est à noter également que chaque demi-selle 1 1 comporte une paroi concave 1 10 ayant une courbure correspondant à celle d'une fesse d'un utilisateur. Chaque demi-selle 1 1 comporte un bord externe 1 1 1 saillant dirigé vers le haut, c'est-à-dire dans la direction opposée par rapport à la plaque pivotante 41 . De tels bords permettent de stabiliser latéralement le postérieur du cycliste. En outre, les bords externes 1 1 1 portent chacun un pivot permettant le basculement des demi-selles 1 1 d'avant en arrière lors du pédalage.

De préférence, le bord interne 1 12 présente une faible hauteur, par exemple de l'ordre d'un centimètre maximum.

En outre, un bord avant 1 13 destiné à s'appuyer sur la cuisse permet d'éviter un angle antérieur trop aigu qui peut devenir gênant lors du mouvement de pédalage. Ce bord avant 1 13 est transversalement concave et peut ne faire que deux à quatre centimètres. Un angle de 120 degrés plus ou moins 30 degrés avec le fond de la demi-selle 1 1 est adapté.

Les demi-selles 1 1 sont réalisées pour la meilleure répartition de la pression, et une bonne circulation sanguine. Leur forme, leur rembourrage, et leur revêtement pourront être adaptés pour un confort optimal.

Comme cela est illustré par la figure 1 , chaque demi-selle 1 1 pourra le cas échéant comporter au moins un trou 57 traversant au milieu pour l'évacuation de l'eau en temps de pluie.

Il existe d'autres possibilités de montage ou de configuration des bras coudés 1 6 des demi-selles 1 1 et de liaison avec le cadre du vélo. Ainsi, les axe de rotation X1 , X2 des demi-selles 1 1 pourront être situés sous les demi- selles 1 1 et non sur les côtés externes, ce qui est moins physiologique mais néanmoins fonctionnel. Cela pourra simplifier le montage par un support médian des demi-selles 1 1

Une solution avec doubles articulations et des doubles bras par côté est aussi possible pour un effet similaire.

Dans le mode de réalisation des figures 7 à 9, chaque demi-selle 1 1 est mobile en rotation autour d'un axe de rotation transversal X4 déporté vers l'arrière des demi-selles 1 1 , au moins à la moitié des demi-selles 1 1 , par exemple à la moitié, au trois-quarts, au quatre cinquième, ou au-delà des demi-selles 1 1 , c'est-à-dire que l'axe X4 peut être situé au-delà du bord arrière des demi-selles 1 1 , comme cela est représenté sur la figure 7. L'axe de rotation transversal X4 est implanté sur une barre de support inclinée 61 vers l'arrière par rapport à une direction verticale K1 .

En outre, un organe vertical 60, par exemple une plaque verticale dans l'exemple de réalisation, est solidaire de chaque demi-selle 1 1 . En variante, l'organe vertical 60 pourra prendre la forme d'un trépied. Chaque plaque verticale 60 comprend un moyen de fixation 62 d'un cordon 63 qui travaille en tension par l'intermédiaire d'une poulie 64 pour le rappel d'une demi-selle 1 1 par l'autre. A cette fin, le cordon 63 présente une extrémité solidaire de la plaque 60 d'une des demi-selles 1 1 via son moyen de fixation 62, en l'occurrence un trou retenant un nœud du cordon 63, et passe par la poulie 64, et présente son autre extrémité solidaire de la plaque 60 de l'autre demi- selle 1 1 via son organe de fixation 62.

Cette poulie 64 peut être reprise par un palan 65 qui règle la position d'inclinaison moyenne des demi-selles 1 1 . Ce palan 65 est apte à laisser les demi-selles 1 1 à la verticale en cas de pluie si la bicyclette n'est pas utilisée. Le brin final du palan 65, qui peut être à plusieurs brins (2, 3, 4 ou plus), peut ressortir à la partie avant de la barre de support 61 et être bloqué par un organe de verrouillage, tel qu'un taquet, en sifflet ou à mors ou à roulette.

Ce brin final peut être prolongé par un élastique pour le maintenir stable et accessible. Les demi-selles 1 1 conservent avantageusement les bords, notamment externes, relevés pour assurer une stabilité suffisante du vélocyclopédiste. En variante, le siège 10 peut comporter un système à balancier 66, tel que cela est représenté sur la figure 10.

Dans tous les cas, le siège 10 pourra comporter un système de réglage de l'écart E des demi-selles 1 1 pour adapter le siège 10 à différentes morphologies.

Bien entendu, la description qui précède a été donnée à titre d'exemple uniquement et ne limite pas le domaine de l'invention dont on ne sortirait pas en remplaçant les différents éléments par tous autres équivalents.

En outre, les différentes caractéristiques, variantes, et/ou formes de réalisation de la présente invention peuvent être associées les unes avec les autres selon diverses combinaisons, dans la mesure où elles ne sont pas incompatibles ou exclusives les unes des autres.