Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SMOKEHOUSE FOR DOMESTIC USE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2020/207868
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a smokehouse for domestic use. According to the invention, the smokehouse (2A,2B) comprises a heat source (22), a grating (26) for supporting food items to be smoked and a support plate (34) interposed between the heat source and the grating (26). The invention is remarkable in that the support plate (34) comprises at least one passage (36, 38) for inserting a container (42) comprising a fuel (50). Therefore, advantageously, the container is positioned as close as possible to the heat source and confined in the container. The positioning of the fuel and the removal of the ashes are thus facilitated by the presence of the support plate (34).

Inventors:
KOSKI ANNE (FR)
Application Number:
EP2020/059173
Publication Date:
October 15, 2020
Filing Date:
March 31, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
KOSKI ANNE (FR)
International Classes:
A23B4/044; A23B4/052; A47J37/06; A47J37/07
Domestic Patent References:
WO2003055319A12003-07-10
Foreign References:
US3974760A1976-08-17
US4190677A1980-02-26
US20050089318A12005-04-28
FR2597722A11987-10-30
Attorney, Agent or Firm:
LE CACHEUX, Samuel et al. (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

[Revendication 1 ] Fumoir (2A,2B) à usage domestique comprenant une source de chaleur (22), une grille (26) pour supporter des aliments à fumer et une plaque de support (34) interposée entre la source de chaleur et la grille (26), caractérisé en ce que la plaque de support (34) comporte au moins un passage (36, 38) pour permettre l’enchâssement d’un contenant (42) comprenant un combustible (50).

[Revendication 2] Fumoir (2A,2B) à usage domestique selon la

revendication précédente, caractérisé en ce que la plaque de support (34) est sensiblement parallèle à la grille (26), et en ce qu’au moins un passage (36, 38) est en vis-à-vis de la source de chaleur (22).

[Revendication 3] Fumoir (2A,2B) à usage domestique selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu’il comprend un moyen de contrôle (24) de la température de la source de chaleur (22).

[Revendication 4] Fumoir (2A,2B) à usage domestique selon la

revendication précédente, caractérisé en ce que la source de chaleur comprend au moins une résistance électrique (22).

[Revendication 5] Fumoir (2A,2B) à usage domestique selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la source de chaleur

(22), la grille (26) et la plaque de support (34) sont présentes dans une enceinte (4) close de façon hermétique par un couvercle (12) muni d’une valve de dépressurisation (18).

[Revendication 6] Fumoir (2A,2B) à usage domestique selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu’il comprend une plaque d’isolation thermique (58) interposée entre la plaque de support (34) et la source de chaleur (22), et en ce que la plaque d’isolation thermique (58) comporte au moins un passage (60) permettant le passage d’un flux d’air à travers la plaque d’isolation thermique (58).

[Revendication 7] Fumoir (2A,2B) à usage domestique selon la

revendication précédente, caractérisé en ce qu’au moins un passage (60) de la plaque d’isolation thermique (58) est positionné en vis-à-vis d’un passage (36) de la plaque de support (54). [Revendication 8] Fumoir (2A,2B) à usage domestique selon la revendication 6 ou 7, caractérisé en ce qu’au moins un passage (60) de la plaque d’isolation thermique (58) est positionné en vis-à-vis de la source de chaleur (22).

[Revendication 9] Fumoir (2A,2B) à usage domestique selon l’une des revendications 6 à 8, caractérisé en ce que le ou les passages (58) de la plaque d’isolation thermique (60) sont de dimensions inférieures au plus petit passage (36) de la plaque de support (34).

[Revendication 10] Fumoir (2B) à usage domestique selon l’une des

revendications 6 à 9, caractérisé en ce que la plaque de support (54) comprend des moyens de maintien (62) pour maintenir à distance la plaque de support (54) de la plaque d’isolation thermique (60).

[Revendication 11 ] Recharge (40A, 40B) en combustible pour un fumoir (2A,2B) à usage domestique, caractérisé en ce qu’il comprend un contenant (42A, 42B) ininflammable comprenant une ou plusieurs essences végétales (50A, 50B), et en ce que le contenant (42A, 42B) est configuré pour s’enchâsser dans un passage (36, 38) de la plaque de support (34) d’un fumoir (2A,2B) selon l’une des revendications précédentes.

[Revendication 12] Recharge (40A, 40B) en combustible selon la

revendication précédente, caractérisé en ce que les dimensions du contenant (42A, 42B) varient en fonction de la nature et de la quantité d’essences végétales (50A, 50B) présentes dans le contenant (42A, 42B), de sorte que le fond (44A, 44B) du contenant (42A, 42B) soit plus ou moins proche de la source de chaleur (22) lorsque le contenant (42A, 42B) est enchâssé dans un passage (36, 38) de la plaque de support (34) d’un fumoir (2A,2B) selon l’une des revendications 1 à 10.

[Revendication 13] Recharge (40A, 40B) en combustible selon la

revendication 11 ou 12, caractérisé en ce que le contenant (42A, 42B) comprend au moins l’une des essences végétales suivantes : aulne, hêtre, chêne ou acacia.

[Revendication 14] Recharge (40A, 40B) en combustible selon l’une des revendications 11 à 13, caractérisé en ce que le contenant (42A, 42B) est obturé par un opercule amovible (52). [Revendication 15] Kit pour le fumage d’aliments comprenant un fumoir (2A,2B) selon l’une des revendications 1 à 10 et au moins une recharge (40A, 40B) en combustible selon l’une des revendications 11 à 13.

Description:
FUMOIR A USAGE DOMESTIQUE

Domaine technique auquel se rapporte l'invention

[0001 ] La présente invention concerne un fumoir à usage domestique.

Arrière-plan technologique

[0002] Le fumage est une technique ancestrale pour la conservation des aliments, consistant à exposer les aliments à de la fumée issue de la combustion d’une ou plusieurs essences végétales. La fumée produite par la combustion d’essences végétales contient des substances fongistatiques qui inhibent la croissance des moisissures et des levures à la surface des aliments, ce qui permet d’augmenter la période de conservation des aliments. Le fumage permet également une aromatisation, une coloration et un durcissement de la texture des aliments. Cette technique de cuisson est de plus en plus appréciée par le grand public.

[0003] Toutefois, les fumoirs sont des enceintes volumineuses, nécessitant l’utilisation d’une quantité importante de combustible pour obtenir une densité de fumée convenable autour des aliments. La mise en place du combustible ainsi que son allumage requièrent un certain temps de préparation. Les cendres issues de la combustion doivent également être retirées régulièrement du fond du fumoir. Ces opérations fastidieuses peuvent décourager certaines ou certains.

[0004] Par conséquent, il existe un besoin pour un fumoir simple et rapide d’utilisation, afin de permettre à un plus grand nombre d’adopter le fumage comme nouvelle technique de cuisson des aliments.

Objet de l’invention

[0005] Afin de remédier à l’inconvénient précité de l’état de la technique, la présente invention propose un fumoir domestique comprenant une source de chaleur, une grille pour supporter des aliments à fumer et une plaque de support interposée entre la source de chaleur et la grille. L’invention est remarquable en ce que la plaque de support comporte au moins un passage pour permettre l’enchâssement d’un contenant comprenant un combustible.

[0006] Le passage présent dans la plaque de support du fumoir permet à un utilisateur de placer rapidement et précisément un contenant comprenant du combustible dans le fumoir. Pour cela, le passage traverse de part en part la plaque de support de sorte que lorsque le contenant est enchâssé dans le passage, son fond émerge de la plaque de support du côté de la source de chaleur. Le contenant est ainsi maintenu fermement par la plaque de support et son fond est positionné au plus proche de la source de chaleur afin de permettre une combustion optimale du combustible. Selon un autre avantage, le passage permet également de retirer simplement et aisément le contenant après fumage, afin d’évacuer rapidement les cendres du combustible qui sont confinées dans le contenant. La présence de la plaque de support entre la source de chaleur et la grille permet aussi de protéger la source de chaleur d’éventuels résidus tombant de la grille. De ce fait, la propreté et les qualités de la source de chaleur sont préservées lors du fumage. La présente invention propose donc un fumoir domestique plus simple et plus rapide d’utilisation, pour permettre à un plus grand nombre d’adopter le fumage comme nouvelle technique de cuisson des aliments.

[0007] Selon une variante de réalisation de l’invention, la plaque de support est sensiblement parallèle à la grille, et au moins un passage est en vis-à-vis de la source de chaleur. Ce mode de réalisation permet un positionnement optimal dans le fumoir d’un contenant comprenant du combustible, de sorte que le fond du contenant soit en regard de la source de chaleur.

[0008] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, le fumoir comprend un moyen de contrôle de la température de la source de chaleur. Selon un mode de réalisation préféré, la source de chaleur comprend au moins une résistance électrique. En fonctionnement, la température de chaque résistance électrique peut être contrôlée par l’intermédiaire d’un rhéostat par exemple.

[0009] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, la source de chaleur, la grille et la plaque de support sont présentes dans une enceinte close de façon hermétique, par un couvercle muni d’une valve de dépressurisation. Bien entendu, le couvercle est amovible de manière à permettre l’insertion et le retrait d’aliments dans le fumoir. De façon avantageuse, le couvercle comprend une valve de dépressurisation afin de limiter la hausse de pression atmosphérique à l’intérieur du récipient. Ce mode de réalisation permet de contrôler la pression dans l’enceinte pour éviter qu’elle devienne trop importante et ouvre le couvercle pendant le fumage. La valve permet également une évacuation contrôlée de la fumée après le fumage permettant l’utilisation du fumoir dans des espaces clos.

[0010] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, le fumoir comprend une lèchefrite interposée entre la grille et la plaque de support.

[001 1 ] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, le fumoir comprend une plaque d’isolation thermique interposée entre la plaque de support et la source de chaleur. La plaque d’isolation thermique comporte au moins un passage permettant la circulation d’un flux d’air à travers ladite plaque. De préférence, la plaque d’isolation thermique est amovible de manière à faciliter l’accès à la source de chaleur pour permettre son entretien. Selon un autre mode de réalisation, au moins un passage de la plaque d’isolation thermique est positionné en vis-à-vis d’un passage de la plaque de support. Ce mode de réalisation permet avantageusement d’orienter la chaleur produite par la source de chaleur, au plus proche du ou des passages traversant la plaque de support. On peut ainsi utiliser des sources de chaleur de moindre puissance pour chauffer de la même manière une recharge décrite ci-dessous, obturant un passage de la plaque de support. De préférence, au moins un passage de la plaque d’isolation thermique est positionné en vis-à-vis de la source de chaleur. En positionnant les passages de la plaque d’isolation en vis-à-vis des passages de la plaque de support, on préserve un aliment disposé sur la grille du fumoir d’une température de chauffe excessive, tout en favorisant une température élevée au niveau du ou des passages de la plaque de support. Selon une autre alternative, le ou les passages de la plaque d’isolation thermique sont de dimensions inférieures aux dimensions du plus petit passage de la plaque de support. Ce mode de réalisation permet avantageusement de limiter la taille des saletés susceptibles de passager à travers la plaque d’isolation thermique, afin d’éviter une accumulation de déchets provenant de la grille au niveau de la source de chaleur.

[0012] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, la plaque de support comprend des moyens de maintien pour maintenir à distance la plaque de support de la plaque d’isolation thermique. Éventuellement, les moyens peuvent être configurés de manière à permettre au fond d’un contenant enchâssé dans un passage de la plaque de support, d’être en contact avec une partie de la plaque d’isolation thermique. Selon un mode de réalisation préféré, le fond d’un contenant obture au moins un passage de la plaque d’isolation thermique. De préférence, la plaque de support recouvre au moins partiellement ou totalement la plaque d’isolation thermique de manière à prévenir d’un échauffement excessif d’aliments présents sur la grille. En d’autres termes, les moyens de maintien permettent de définir un volume entre la plaque de support et la plaque d’isolation thermique, permettant de limiter réchauffement d’aliments présent sur la grille. Ce mode de réalisation permet de limiter un phénomène de cuisson des aliments lors de leur fumage. Selon un mode de réalisation alternatif, les moyens de maintien peuvent être agencés de manière à encercler le ou les passages de la plaque de support, afin de localiser la chaleur passant à travers le ou les passages au niveau du contenant maintenu par la plaque de support. Ce mode de réalisation permet un échauffement plus efficace du contenant tout en limitant la cuisson d’aliments présents sur la grille. De préférence, les moyens de maintien sont configurés pour maintenir une distance entre la plaque de support et la plaque d’isolation thermique, comprise entre 2 mm et 10 mm, de préférence entre 3 mm et 5 mm. Les moyens de maintien sont de préférence réversibles, ils peuvent par exemple comprendre une ou plusieurs protubérances présentes au niveau de la plaque de support et/ou de la plaque d’isolation thermique destinées à prendre appui sur la plaque d’isolation thermique et/ou la plaque de support. Les moyens de maintien peuvent comprendre un joint de forme torique interposé entre lesdites plaques.

[0013] L’invention porte également sur une recharge en combustible pour un fumoir à usage domestique décrit ci-dessus. La recharge comprend un contenant ininflammable comprenant une ou plusieurs essences végétales, le contenant est configuré pour s’enchâsser dans un passage de la plaque de support d’un fumoir décrit ci-dessus. Les dimensions du contenant peuvent varier en fonction de la nature et de la quantité d’essences végétales présentes dans le contenant, de sorte que le fond du contenant soit plus ou moins proche de la source de chaleur lorsque le contenant est enchâssé dans un passage de la plaque de support d’un fumoir décrit ci-dessus. De préférence, le contenant a une forme évasée et/ou comprend des appendices ou des rebords au niveau de ses faces latérales, pour faciliter son maintien dans un passage de la plaque de support.

[0014] De préférence, le contenant de la recharge comprend au moins l’une des essences végétales suivantes : aulne, chêne, hêtre ou acacia, agrémentés éventuellement d’arbres fruitiers comme pommier, poirier ou sarment de vigne.

[0015] Selon une variante de réalisation, la recharge comprend un opercule amovible obturant le contenant.

[0016] L’invention porte également sur un kit pour le fumage d’aliments, comprenant un fumoir et au moins une recharge en combustible telle que décrite ci-dessus.

Description des figures

[0017] La description qui va suivre en regard des dessins annexés suivants, donnés à titre d’exemples non limitatifs permettra de mieux comprendre en quoi consiste l’invention et comment elle peut être réalisée :

[0018] [Fig. 1 ] représente une vue schématique d’une coupe longitudinale d’un fumoir selon l’invention ;

[0019] [Fig. 2] représente une vue de dessus d’une plaque de support présente dans le fumoir illustré par la figure 1 ;

[0020] [Fig. 3] représente une vue schématique d’une coupe longitudinale d’une recharge en combustible pour un fumoir illustré par la figure 1 ;

[0021 ] [Fig. 4] représente une vue schématique d’une coupe longitudinale d’un fumoir illustré par la figure 1 comprenant une recharge en combustible illustrée par la figure 3 ;

[0022] [Fig. 5] représente une vue schématique d’une coupe transversale d’une variante de réalisation d’un fumoir selon l’invention.

Description détaillée d’exemples de réalisation

[0023] Pour rappel, l’invention propose un fumoir simple et rapide d’utilisation, afin de permettre à un plus grand nombre d’adopter le fumage comme nouvelle technique de cuisson des aliments.

[0024] La figure 1 illustre un exemple de réalisation non limitatif d’un fumoir 2 selon l’invention. Le fumoir comprend une enceinte 4 délimitant un volume 6, dont les dimensions sont comprises entre 10 et 20 litres, de préférence entre 12 et 14 litres. Les parois 8 de l’enceinte sont creuses afin de limiter réchauffement de la surface extérieure du fumoir lors de son utilisation. Les parois de l’enceinte 4 sont de préférence réalisées à partir d’un matériau métallique de type acier inoxydable, éventuellement recouverte par une couche d’émail ou couche similaire pour obtenir à la fois un aspect esthétique et faciliter l’entretien du fumoir. Les bords supérieurs 10 des parois délimitent une ouverture par laquelle les aliments sont introduits dans le fumoir. Un couvercle 12 muni d’un moyen de préhension 14 permet à un utilisateur d’obturer l’enceinte lors du fumage. Un joint 16 est présent entre le couvercle 12 et les bords supérieurs 10 de l’enceinte afin d’obturer hermétiquement le fumoir 2. Le couvercle comprend une valve de dépressurisation 18 pour limiter la pression atmosphérique maximale dans l’enceinte. De préférence, la valve de dépressurisation est configurée pour limiter la pression à l’intérieur de l’enceinte entre 1 ,013 et 1 ,053 bars. Bien entendu, le fumoir comprend également des moyens de maintien non représentés sur les figures, permettant de maintenir fermement le couvercle sur le fumoir pour permettre une élévation de la pression atmosphérique dans l’enceinte.

[0025] Le fumoir 2 comprend une source de chaleur présente au niveau d’un fond 20 de l’enceinte 4. Selon le présent exemple, la source de chaleur est composée d’une résistance électrique 22 parallèle ou sensiblement parallèle au fond de l’enceinte. La résistance électrique 22 est écartée du fond 20 de l’enceinte, afin d’éviter tout contact avec un liquide pouvant s’accumuler sur le fond 20. Selon le présent exemple, la résistance électrique 22 est écartée du fond 20 d’une distance comprise entre 15 mm et 25 mm, de préférence entre 20 mm et 22 mm. La résistance électrique 22 est alimentée par un module d’alimentation 24 comportant un organe de contrôle non représenté, permettant à un utilisateur de sélectionner la puissance dégagée par la résistance électrique. Selon le présent exemple, l’organe de contrôle permet à un utilisateur de sélectionner une puissance de chauffage comprise entre 0 W et 500 W, de préférence entre 100 W et 300 W.

[0026] Le fumoir comporte une grille 26 afin de positionner des aliments à fumer au- dessus et à distance de la résistance électrique 22. La grille prend appui sur un premier rebord 28 de l’enceinte de sorte à être parallèle ou sensiblement parallèle à son fond 20. Selon le présent exemple, la grille est écartée du fond de l’enceinte d’une distance comprise entre 80 mm et 110 mm, de préférence entre 85 mm et 100 mm. La grille peut être de forme rectangulaire, ovale ou autre. La plus grande dimension de la grille est comprise entre 340 mm et 380 mm, de préférence entre 350 mm et 360 mm. Le premier rebord 28 sert également d’appui pour le positionnement d’une lèchefrite 30 sous la grille 26. L’enceinte comporte également un deuxième rebord 32 situé entre le premier rebord 28 et son fond 20. Ce deuxième rebord 32 permet le positionnement d’une plaque de support 34 entre la résistance électrique 22 et la lèchefrite 30. La plaque de support 34 est parallèle ou sensiblement parallèle au fond de l’enceinte, et écartée de la résistance électrique 22 d’une distance comprise entre 28 mm et 45 mm, de préférence entre 30 et 36 mm.

[0027] Comme illustré par la figure 2, au moins deux passages 36 et 38 traversent de part en part la plaque de support 34. Les passages peuvent être de formes diverses, identiques ou non. L’invention ne se limite pas à un nombre de passages ni à une forme particulière de passage. Selon le présent exemple, les passages 36 et 38 sont de forme rectangulaire et leur plus grande dimension est comprise entre 100 mm et 70 mm, de préférence entre 80 mm et 90 mm. Les passages sont agencés de sorte à être en vis-à-vis de la résistance électrique 22.

[0028] Comme mentionné ci-dessus, chaque passage de la plaque de support 34 est configuré pour permettre l’enchâssement d’une recharge 40 en combustible dans l’enceinte 4 du fumoir 2. Un exemple non limitatif de recharge 40A est illustré par la figure 3. Selon cet exemple, la recharge 40A comprend un contenant 42A ininflammable. De préférence, le contenant est réalisé à partir d’un matériau métallique, par exemple à partir d’aluminium. Le contenant 42A comprend un fond 44A et une paroi latérale 46A de manière à délimiter un volume 48A compris entre 0,7 dL et 1 ,5dL, de préférence entre 1 dL et 1 ,2 dL. Le contenant comprend au moins l’une des essences végétales 50A suivantes pour fumer un aliment : aulne, hêtre, chêne ou acacia. Afin de préserver les propriétés des essences, la recharge comporte un opercule amovible 52A obturant de façon hermétique le contenant 42A. L’opercule amovible 52A comporte un moyen de préhension 54A afin de faciliter son retrait, avant que la recharge soit placée dans le fumoir 2. [0029]Comme illustré par la figure 3, le contour de la paroi latérale 46A de la recharge 40A est de forme complémentaire à un passage 36 de la plaque de support, de sorte à permettre l’enchâssement de la recharge 40A dans ladite plaque de support comme illustré par la figure 4. La paroi latérale 46A de la recharge 40A est légèrement évasée pour que son fond 44A dépasse de la plaque de support 34 et être en vis-à-vis de la résistance électrique 22. Plus précisément, l’angle formé entre le fond 44A et la paroi latérale 46A, est choisi pour que le fond 44A soit présent à une distance précise de la résistance électrique 22. La valeur de cet angle varie en fonction de la composition du combustible présent dans la recharge 40A ainsi que de son poids, de sorte que le fond 44A de la recharge soit plus ou moins éloigné de la résistance électrique 22. L’écart entre le fond d’une recharge et la résistance électrique 22 est compris entre 0,7 cm et 3 cm, de préférence entre 1 cm et 2 cm. De façon avantageuse, en contrôlant précisément cette distance en fonction de la nature et de la quantité de combustible contenu dans la recharge, on optimise le procédé de fumage. Par exemple, comme illustré par la figure 4, la recharge 40A comprend 1 dL d’aulne comme combustible et son fond 44A est positionné à 15 mm de la résistance électrique. La recharge 40B comprend 1 dl de chêne comme combustible et sa paroi latérale 46B est plus évasée afin que son fond 44B soit positionné à 10 mm de la résistance électrique. Autrement dit, la plaque de support 34 offre la possibilité de positionner dans le fumoir 2 des recharges contenant des combustibles en proportions et/ou compositions différentes, à des distances différentes de la résistance électrique 22. De ce fait, l’invention permet à partir d’une même source de chaleur d’effectuer la combustion d’essences végétales dans des plages de températures optimales pour le fumage. L’invention permet ainsi un fumage mieux maîtrisé des aliments.

[0030] Il est à noter que les recharges 40A et 40B peuvent alternativement comprendre d’autres moyens de maintien dans un passage de la plaque de support, par exemple comprendre des ergots sur la face externe de leur paroi latérale, de sorte à prendre appui sur les contours d’un passage. D’autres alternatives pour maintenir une recherche à travers un passage d’une plaque de support sont bien évidemment envisageables.

[0031 ] Les passages 36 et 38 de la plaque de support 34 permettent également un positionnement précis des combustibles dans le fumoir, selon une direction parallèle à la grille 26. De ce fait, l’invention permet de fumer en même temps des aliments différents, avec un combustible propre à chaque aliment. On peut de la sorte optimiser le temps de fumage de plusieurs aliments, tout en permettant simultanément un fumage différent pour chaque aliment. Selon le présent exemple illustré par la figure 4, la recharge 40A comprend comme combustible 50A 1 dl de hêtre pour fumer des truites 56A par exemple, et la recharge 40B comprend comme combustible 50B 1 dl d’aulne pour fumer de la volaille 56B par exemple.

[0032] Selon un autre avantage, la plaque de support 34 permet également un retrait aisé et rapide des recharges, lorsque leur combustible est épuisé. L’invention permet donc un entretien plus simple et plus rapide du fumoir, en permettant de conserver les cendres du combustible dans sa recharge.

[0033] Selon un mode de réalisation alternatif illustré par les figures 1 et 4, le fumoir peut comprendre une plaque d’isolation thermique 58 positionnée entre la plaque de support 34 et la résistance électrique 22. Il est à noter que les références numériques désignent sur les figures ci-jointes, les éléments communs aux différentes variantes de réalisation. La plaque d’isolation thermique 58 prend appui contre les parois 8 de l’enceinte 4 de manière à être parallèle ou sensiblement parallèle à la plaque de support 34. La plaque d’isolation thermique 58 comporte plusieurs passages 60, de manière à permettre la circulation d’un flux d’air à travers ladite plaque. Les passages 60 sont de dimensions inférieures aux dimensions des passages 36 et 38, afin de limiter l’accumulation de déchets au niveau de la résistance 22. De façon avantageuse, les passages 60 sont positionnés entre la résistance électrique 22 et les passages 36 et 38, de sorte à canaliser la chaleur produite par la résistance 22 au niveau des recharges 50 qui obturent les passages 36. Cela permet d’échauffer les contenants des recharges à une température souhaitée, à l’aide d’une résistance électrique de moindre puissance. Selon un autre avantage, on préserve également d’un échauffement excessif un aliment 56 positionné sur la grille 26. Selon le présent exemple, la plaque d’isolation thermique est agencée de manière à ne pas être en contact avec la ou les recharges positionnées dans la plaque de support et est composée d’acier inoxydable. [0034] Selon une variante de réalisation d’un fumoir 2B selon l’invention, illustrée par la figure 5, un fumoir 2B peut comprendre une plaque de support 34 en appui sur la plaque d’isolation thermique 58. Plus précisément, la plaque de support comporte des protubérances 62 prenant en appui sur la plaque d’isolation thermique. Les protubérances 62 sont configurées pour maintenir une distance entre la plaque de support et la plaque d’isolation thermique, comprise entre 2 mm et 10 mm, de préférence entre 3 mm et 5 mm. Selon le présent exemple, les protubérances 62 sont configurées pour permettre au fond 44A d’un contenant 40A d’être en contact avec la plaque d’isolation thermique 58 de manière à obturer au moins un passage 60 de la plaque d’isolation thermique. De préférence, la plaque de support 34 recouvre la plaque d’isolation thermique de manière à prévenir d’un échauffement excessif d’aliments présents sur la grille. Il est à noter que selon le présent exemple, le fumoir comporte également une sonde thermique 64 positionnée au niveau du couvercle 12, de manière à permettre à un utilisateur du fumoir de contrôler la température à l’intérieur de l’enceinte 4 lors du fumage.

[0035] Les avantages de l’invention décrits ci-dessus permettront à un plus grand nombre d’adopter le fumage comme nouvelle technique de cuisson des aliments, en proposant un fumoir simple et rapide d’utilisation tout en permettant un fumage précis et varié.