Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
STATION FOR AN OVERHEAD CABLE CAR TRANSPORTER
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/122789
Kind Code:
A1
Abstract:
Disclosed is a station for an overhead cable car transporter, comprising automotive vehicles (1) able to roll on main cables (3) of the transporter, and the station comprising a revolving plate (6) to enable the vehicles (1) to change direction, said revolving plate (6) carrying rails (7) designed to support a vehicle (1) stopped in front of a platform (8) securely connected to the revolving plate (6).

Inventors:
CREISSELS, Denis (1 allée de la piscine, Corenc, 38700, FR)
FALQUE, Alain (13 rue Georges Bermond Gonnet, Briançon, 05100, FR)
Application Number:
FR2018/053525
Publication Date:
June 27, 2019
Filing Date:
December 21, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
CREISSELS TECHNOLOGIES (43 boulevard des Alpes, Meylan, 38240, FR)
CREISSELS, Denis (1 allée de la piscine, Corenc, 38700, FR)
FALQUE, Alain (13 rue Georges Bermond Gonnet, Briançon, 05100, FR)
International Classes:
B61B1/02; B61B7/06
Domestic Patent References:
WO2011161333A12011-12-29
Foreign References:
US20170313327A12017-11-02
DE392401C1924-03-20
GB2442054A2008-03-26
JP4511073B22010-07-28
Attorney, Agent or Firm:
RATEL, Christian (Cabinet HECKE, 28 Cours Jean Jaurès, Grenoble, 38000, FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1. Station d’un transporteur aérien sur câble comportant des véhicules (1 ) automobiles aptes à rouler sur des câbles porteurs (3) du transporteur, caractérisée en ce qu’elle comporte un plateau tournant (6) pour assurer un changement de direction des véhicules (1 ), le plateau tournant (6) portant des rails (7) configurés pour supporter un véhicule (1 ) arrêté devant un quai (8) solidaire du plateau tournant (6). 2. Station selon la revendication 1 , caractérisée en ce que le quai (8) est au même niveau que le plancher (22) du véhicule (1 ) arrêté sur les rails (7), avec une lacune minimum séparant le quai (8) et le plancher (22).

3. Station selon la revendication 1 ou 2, caractérisée en ce que les rails (7) sont situés au même niveau que des extrémités des câbles porteurs (3) en station, et les rails (7) sont situés au-dessous du plancher (22) du véhicule (1 ) arrêté sur les rails (7), ou au-dessus des portes du véhicule (1 ) arrêté sur les rails (7). 4. Station selon l’une des revendications 1 à 3, caractérisée en ce qu’elle comporte une coursive (10) fixe au même niveau que le quai (8) et dont une bordure est un arc de cercle centré sur un axe vertical de rotation (Z) du plateau tournant (6), avec une lacune minimum séparant le quai et la coursive (10). 5. Station, selon l’une des revendications 1 à 4, caractérisée en ce que le quai (8) comporte des portes palières (9) à ouverture/fermeture simultanée avec des portes (12) du véhicule (1 ) arrêté sur les rails (7).

6. Procédé de changement de direction d’un véhicule (1 ) automobile roulant sur des câbles porteurs (3) d’un transporteur aérien, caractérisé en ce qu’il comporte une rotation d’un plateau tournant (6) portant des rails (7) et un quai (8), la rotation étant effectuée lorsque le véhicule (1 ) est arrêté sur les rails (7) devant le quai (8).

Description:
Station d’un transporteur de véhicules aérien sur câble

Domaine technique de l'invention

L’invention est relative à une station d’un transporteur aérien sur câble pour le transport collectif de personnes et ayant des véhicules automobiles roulant en ligne sur des câbles porteurs du transporteur, et plus particulièrement des stations d’embarquement/débarquement des passagers, utilisées notamment en milieu urbain.

État de la technique

Les câbles porteurs sont essentiellement utilisés dans la technologie connue des téléphériques, où des véhicules, qui y sont suspendus, sont tirés par des câbles tracteurs, soit en va-et-vient, soit en noria.

On peut citer la demande internationale WO2011/161333 qui divulgue une installation aérienne de transport de personnes, comprenant deux câbles porteurs et un véhicule roulant sur les câbles.

Les voies de circulation munies de câbles porteurs ont des avantages multiples, surtout en milieu urbain, car elles sont silencieuses et peu encombrantes. Cependant elles présentent un inconvénient majeur : elles ne peuvent être que rectilignes c’est-à-dire qu’elles ne permettent pas aux véhicules de changer de direction en ligne.

Les changements de direction ne sont donc possibles qu’à partir d’ouvrage d’angle. En général, il s’agit d’une station d’angle avec embarquement/ débarquement des passagers. Dans les installations de transport, notamment en transport urbain, le débit et la durée du parcours (ainsi que le confort de l’usager) comptent énormément et il est donc nécessaire que les arrêts en station soient les plus courts possibles.

Objet de l'invention

L’objet de l’invention consiste à pallier ces inconvénients, et plus particulièrement à fournir des moyens permettant d’accélérer le débit de véhicules roulant sur des câbles porteurs d’un transporteur aérien, tout en permettant un embarquement/débarquement des passagers, et plus particulièrement des personnes à mobilité réduite, en toute sécurité avec un maximum de confort.

Selon un aspect de l’invention, il est proposé une station d’un transporteur aérien sur câble comportant des véhicules automobiles aptes à rouler sur des câbles porteurs du transporteur.

La station comporte un plateau tournant pour assurer un changement de direction des véhicules, le plateau tournant portant des rails configurés pour supporter un véhicule arrêté devant un quai solidaire du plateau tournant.

Une telle station permet d’assurer simultanément un changement de direction du véhicule et l’embarquement / débarquement des passagers, y compris pour des personnes à mobilité réduite, en sécurité et confort. La station permet ainsi d’augmenter le débit des véhicules.

Pour ce faire, les dispositions générales adaptées procèdent d’un quai situé en regard du véhicule, tournant lentement, ou étant à l’arrêt, en face d’une coursive de la station.

Quai et coursive sont très avantageusement au même niveau que le plancher d’une cabine d’un véhicule, les lacunes séparant le quai et le plancher et le quai et la coursive sont minimums. Une lacune minimum est une distance séparant le quai et le plancher ou le quai et la coursive, permettant une circulation des passagers entre le quai et le plancher et entre le quai et la coursive.

Lorsque le plateau est animé en rotation, le quai et le véhicule tournent ensemble par rapport à la coursive fixe, très lentement, ce qui permet un embarquement / débarquement des passagers entre le véhicule et la coursive. En outre, lors de la rotation du plateau, il n’y a aucun mouvement relatif entre le véhicule et le quai, ce qui facilite rembarquement/débarquement des passagers à mobilité réduite.

Selon un autre aspect de l’invention, il est proposé un procédé de changement de direction d’un véhicule automobile roulant sur des câbles porteurs d’un transporteur aérien.

Le procédé comporte une rotation d’un plateau tournant portant des rails et un quai, la rotation étant effectuée lorsque le véhicule est arrêté sur les rails devant le quai.

Description sommaire des dessins

D'autres avantages et caractéristiques ressortiront plus clairement de la description qui va suivre de modes particuliers de réalisation et de mise en œuvre de l'invention donnés à titre d'exemples non limitatifs et représentés aux dessins annexés, dans lesquels :

- les figures 1 et 2, illustrent schématiquement respectivement deux vues de côté et de dessus d’un mode de réalisation d’une station d’une installation aérienne selon l’invention ;

- la figure 9, illustre schématiquement une vue de côté d’un autre mode de réalisation d’une station ;

- la figure 3, illustre schématiquement une vue de dessus d’un autre mode de réalisation d’une station dans laquelle le plateau tournant occupe une position initiale ; - la figure 4, illustre schématiquement une vue de dessus de la station illustrée à la figure 3 dans laquelle un véhicule est arrêté sur le plateau tournant ;

- la figure 5, illustre de façon schématique une vue de face d’un autre mode de réalisation d’une station ;

- la figure 10, illustre de façon schématique une vue de face d’un autre mode de réalisation d’une station ;

- la figure 6, illustre schématiquement une vue de dessus de la station illustrée à la figure 3 dans laquelle le plateau tournant a effectué une rotation ;

- la figure 7, illustre schématiquement une vue de dessus de la station illustrée à la figure 3 dans laquelle le plateau tournant occupe une position de départ ; et

- la figure 8, illustre de façon schématique une vue de dessus d’un autre mode de réalisation d’une station.

Description détaillée

Sur les figures 1 à 8 ; 9 et 10, on a représenté une station 5 d’une installation aérienne comportant des véhicules 1. Les véhicules 1 sont automobiles et équipés de roulements 25 configurés pour rouler sur des câbles porteurs 3 de l’installation. La station 5 comporte un plateau tournant 6, supportant des rails de roulement 7 destinés à recevoir un véhicule 1 , et un quai 8 solidaire du plateau tournant 6. La station 5 comporte une coursive 10 et le plateau 6 est mobile en rotation par rapport à la coursive 10. La station 5 comporte en outre un moteur 26 configuré pour animer en rotation le plateau 6, comme illustré aux figures 5 et 10.

Le quai 8 solidaire du plateau tournant 6 est donc mobile, mais le quai 8 n’a pas un mouvement relatif avec un véhicule 1 arrêté, étant le long du véhicule 1 , en face des portes 12 du véhicule 1 lorsqu’elles sont ouvertes.

Ce quai 8 se présente comme rectiligne du côté intérieur en regard d’un axe vertical de rotation Z du plateau tournant 6, et comporte un bord extérieur en arc de cercle du côté extérieur, l’arc de cercle ayant comme centre l’axe vertical de rotation Z du plateau tournant 6.

La coursive 10, est fixe, et épouse l’arc de cercle décrit par le quai 8 lorsque le véhicule 1 est en station 5 pendant l’embarquement/débarquement des passagers 2. La coursive 10 n’a pas de vitesse relative avec le quai 8 quand le quai 8 est revenu à une position d’attente du véhicule suivant, illustrée à la figure 3.

On peut alors décrire comment se passe l’embarquement/débarquement des passagers 2, en sécurité, confort et efficacité.

Le prochain véhicule devant arriver est en ligne 20, les rails 7 et le quai 8 solidaire, sont en place, dans la position d’attente, immobiles et prêts à accueillir ledit véhicule

Des portes palières 9 montées sur le quai 8 sont fermées les passagers 2 désirant embarquer peuvent accéder au quai 8, depuis la coursive 10, sans vitesse différentielle, entre eux, convenant notamment aux personnes à mobilité réduite.

Le véhicule 1 rentre en station 5, passe des câbles porteurs 3 aux rails 7 et s’arrête à son emplacement prévu, les portes 12 de la cabine du véhicule 1 et les portes palières 9 face à face, s’ouvrent en même temps.

Le débarquement/embarquement commence alors, en même temps que la rotation du véhicule 1 et du quai 8, comme illustré sur la figure 4. Les passagers 2 en cabine peuvent débarquer sur le quai 8, mobile par rapport à la coursive 10, pour accéder à la coursive 10 vers la sortie, par des escaliers ou ascenseurs.

Le quai 8 défile devant la coursive 10 avec une différence de vitesse circonférentielle très faible. On a représenté sur la figure 6, le plateau tournant 6 en mouvement dont la vitesse de rotation très lente permet aux passagers 2 de la cabine de continuer de débarquer et ceux en attente d’embarquer jusqu’à l’arrêt du plateau tournant 6 en position de départ dans laquelle le véhicule 1 étant prêt à partir sur la ligne suivante 21.

Après rotation du plateau 6, le plateau 6 occupe la position de départ, illustrée à la figure 7, dans laquelle les portes de la cabine 12 et palières 9 se ferment simultanément et rembarquement est terminé (si celui-ci ne l’est pas le véhicule 1 reste en attente). Dans la position de départ, le véhicule 1 est dans l’axe de la ligne suivante 21 , prêt à partir, portes palières 9 fermées.

Le quai 8 arrêté, les derniers passagers débarqués, et notamment les personnes à mobilité réduite accèdent à la coursive 10.

Le véhicule 1 , portes (cabine 12 et palières 9) fermées, peut démarrer, et passer des rails 7 du plateau tournant 6 aux câbles porteurs 3 de la ligne suivante 21.

Une fois le véhicule 1 sur les câbles porteurs 3, le plateau tournant 6 : rails 7 et quai 8, retourne à vitesse circonférentielle lente en position d’attente pour l’arrivée du prochain véhicule. Des barrières 11 peuvent être placées sur un pourtour de la coursive 10 conduisent à ce que durant toute la manœuvre de rotation du plateau 6, la coursive 10 donne toujours accès au quai 8, en mouvement ou immobile.

De manière générale, une première ligne 20 de l’installation, dite ligne d’entrée 20, s’étend le long d’un axe d’entrée X et une deuxième ligne 21 de l’installation, dite ligne de sortie, s’étend le long d’un axe de sortie Y incliné selon un angle de déviation W par rapport à l’axe d’entrée X.

Comme illustré sur les figures 1 , 2, et 9, la station 5 est située à l’intersection des deux lignes 20, 21. Ces dispositions peuvent s’appliquer :

indifféremment que l’angle de déviation W soit rentrant ou saillant (jusqu’à une certaine valeur minimum) qui nécessite une adaptation particulière ;

principalement pour des embarquements/débarquements depuis des cabines ayant des portes latérales 12 d’un seul côté.

Comme illustré sur la figure 3, l’embarquement/débarquement s’effectue du côté opposé de l’angle de déviation W saillant. Comme illustré sur la figure 8, l’embarquement/débarquement s’effectue du côté du secteur défini par l’angle de déviation W saillant.

L’axe vertical de rotation Z du plateau tournant 6 est avantageusement placé au croisement des axes d’entrée X et de sortie Y des lignes 20, 21 de câbles porteurs 3.

Cette disposition n’est pas obligatoire mais elle est la plus fonctionnelle, la plus compacte, la plus économique, et aussi celle qui est la plus courte en temps de passage du véhicule 1. La configuration de la station 5, notamment en transport urbain peut nécessiter une autre position de l’axe de rotation Z sur lequel restent centrés le bord extérieur du quai 8, et un bord extérieur de la coursive 10.

Sur les figures 5 et 10, on a représenté l’iso-nivelage entre la coursive 10, le quai 8 et un plancher 22 du véhicule 1.

Sur la figure 1 le véhicule de transport 1 de passagers 2 roule sur des câbles porteurs 3 supportés en ligne 20, 21 par des pylônes 4. Le véhicule 1 s’arrête dans la station 5, dite station intermédiaire d’angle, pour un embarquement et/ou débarquement des passagers 2. Les rails 7 peuvent être placés directement sur le plateau 6 (fig.5) ou sur une structure haute 23 (fig.10) selon que la cabine du véhicule 1 se présente respectivement dans les positions « posée » ou « pendue ». Les rails 7 sont préférentiellement horizontaux. Plus particulièrement, les rails 7 sont situés au même niveau que les extrémités des câbles porteurs 3 des lignes d’arrivée 20 et de départ 21. Les rails 7 sont en outre positionnés dans le prolongement des câbles porteurs 3 de la ligne d’arrivée 20, lorsque le plateau 6 est dans sa position d’attente, et positionnés dans le prolongement des câbles porteurs 3 de la ligne de départ 21 , lorsque le plateau 6 est dans sa position de départ. Selon un mode de réalisation illustré sur la figure 5, les rails 7 sont situés au-dessous du niveau du plancher 22. Selon un autre mode de réalisation illustré sur la figure 10, les rails 7 sont situés au-dessus des portes 12 du véhicule 1. Dans ce cas, la cabine du véhicule 1 est en position basse par rapport aux câbles porteurs 3. Ainsi, la station 5 est adaptée pour des hauteurs différentes des extrémités des câbles porteurs 3 des lignes 20, 21. L’accès au quai 8 mobile se fait par la coursive circulaire fixe 10. Les barrières 11 sécurisent la circulation sur la coursive fixe 10 quelle que soit la position du quai mobile 8. Des portes palières 9 ferment l’accès au véhicule 1 en son absence.

La station 5 peut être entièrement automatisée et fonctionne de la manière suivante : le véhicule 1 arrive en station 5 en passant des câbles porteurs 3 de la ligne d’arrivée 20 aux rails 7 solidaires du plateau tournant 6. Dès l’arrêt du véhicule 1 les portes palières 9 s’ouvrent simultanément aux portes 12 du véhicule 1. Les passagers 2 du véhicule 1 peuvent commencer à débarquer sur le quai 8 et en particulier les personnes à mobilité réduite. Puis, le plateau tournant 6 se met en mouvement lent, le débarquement se poursuit et simultanément l’embarquement peut s’initier et continuer jusqu’à l’arrêt du plateau tournant 6 dans la position de départ vers la ligne suivante de sortie 21. A l’issue du temps programmé de l’arrêt du véhicule 1 en station 5 les portes palières 9 et les portes 12 du véhicule 1 se ferment simultanément avant le départ. Après que le véhicule 1 passe des rails 7 aux câbles porteur 3 de la ligne de sortie 21 , le plateau tournant 6 se met en mouvement inverse pour reprendre la position d’attente du véhicule suivant venant de la ligne d’arrivée 20. Grâce à l’invention qui vient d’être décrite, les passagers peuvent passer du véhicule au quai alors que le véhicule et le quai sont immobiles l’un par rapport à l’autre, puis des passagers peuvent attendre sur le quai pendant la rotation du plateau et lorsque le plateau est immobile dans sa position d’attente, ces passagers peuvent passer du quai à la coursive alors que le quai et la coursive sont immobiles l’un par rapport à l’autre. Ainsi, l’invention facilite grandement l’embarquement/débarquement des personnes à mobilité réduite qui peuvent passer du véhicule à la coursive, via le quai, sans mouvement relatif entre le véhicule et le quai et entre le quai et la coursive.