Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SWEEPING BRUSH AND BROOM WITH SWEEPING MEMBERS INPOSED OBLIQUELY TOWARDS THE OUTSIDE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/081383
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a sweeping brush comprising a head (20) bearing elongate sweeping members, each sweeping member having an end connecting to the head (20), from which head the sweeping member projects from a bristled face to a free end of the sweeping member, characterised in that it comprises a first series of sweeping members, termed first sweeping members (22), the connecting ends of which are arranged on the bristled face along at least one curve, termed the first bristled curve, and a second series of sweeping members, termed the oblique sweeping members (23), arranged so that each oblique sweeping member (23) passes between two adjacent first sweeping members (22) on the first bristled curve.

Inventors:
POUSSIN, Mickaël (22 square Guillaume Coustou, Cormeilles-en-Parisis, 95240, FR)
BRUGIERE, Nicolas (70 avenue du Président Roosevelt, Neuilly-Plaisance, 93360, FR)
Application Number:
FR2016/052758
Publication Date:
May 18, 2017
Filing Date:
October 24, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
LBD MAISON (10 Allée des Cascades, Immeuble NiagaraParis Nord 2, Villepinte, 93420, FR)
International Classes:
A46B9/02
Domestic Patent References:
WO2005016067A22005-02-24
Foreign References:
EP1595473A12005-11-16
DE102013000501A12014-07-24
Attorney, Agent or Firm:
CABINET BARRE LAFORGUE & ASSOCIÉS (35 rue Lancefoc, Toulouse, 31000, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1/ - Brosse de balayage comprenant une tête (20) portant des organes de balayage allongés, chaque organe de balayage présentant une extrémité (43) de liaison à la tête (20) à partir de laquelle il s'étend en saillie d'une face, dite face (21) d' empoilage, jusqu'à une extrémité (44) libre de l'organe de balayage, les extrémités (43) de liaison des organes de balayage étant écartées les unes des autres,

caractérisée en ce qu'elle comprend :

- une première série d'organes de balayage, dits premiers organes (22) de balayage, dont les extrémités (43) de liaison sont agencées sur la face (21) d' empoilage selon au moins une courbe, dite première courbe (37) d' empoilage, de la face (21) d' empoilage,

- une deuxième série d'organes de balayage, dits organes (23) obliques de balayage, agencés de sorte que :

o chaque organe (23) oblique de balayage s'étend à partir de ladite face (21) d' empoilage en passant entre deux premiers organes (22) de balayage adjacents sur la première courbe (37) d'empoilage,

o l'extrémité (43) de liaison de chaque organe oblique (23) de balayage est située sur la face (21) d'empoilage d'un premier côté, dit côté intérieur, de la première courbe (37) d'empoilage,

o l'extrémité (44) libre de chaque organe (23) oblique de balayage est située d'un autre côté, dit côté extérieur, de la première courbe (37) d'empoilage,

o ledit côté extérieur est plus à l'extérieur de la tête (20) que ledit côté intérieur.

21 - Brosse selon la revendication 1, caractérisée en ce qu'une première courbe (37) d'empoilage est une courbe fermée périphérique de la tête (20).

3/ - Brosse selon la revendication 2, caractérisée en ce que les extrémités (43) de liaison des organes (23) obliques de balayage sont agencées selon une deuxième courbe (38) fermée d'empoilage inscrite dans la première courbe (37) d'empoilage.

4/ - Brosse selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisée en ce que les premiers organes (22) de balayage présentent tous une même longueur maximum.

5/ - Brosse selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisée en ce que les organes (23) obliques de balayage présentent tous une même longueur maximum.

6/ - Brosse selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisée en ce que chaque organe de balayage est choisi dans le groupe formé des poils, des faisceaux de poils, des lamelles, des groupements de lamelles.

Il - Brosse selon l'une des revendications 1 à 6, caractérisée en ce que la tête (20) comprend :

- une première monture (27) sur laquelle sont assemblés les premiers organes (22) de balayage,

- une deuxième monture (28) sur laquelle sont assemblés les organes (23) obliques de balayage

et en ce que la première monture (27) et la deuxième monture (28) sont assemblées l'une à l'autre rigidement.

8/ - Brosse selon la revendication 7, caractérisée en ce que la deuxième monture (28) présente une face (29) d'empoilage bombée présentant un pourtour (45) incliné vers l'extérieur, et en ce que les extrémités (43) de liaison des organes obliques de balayage sont assemblées le long de ce pourtour incliné (45).

91 - Brosse selon l'une des revendications 7 ou 8, caractérisée en ce que la deuxième monture (28) comprend également des organes de balayage assemblés sur une surface (46) délimitée par la deuxième courbe (38) fermée d ' empoilage .

10/ - Balai caractérisé en ce qu'il comprend une brosse selon l'une des revendications 1 à 9.

Description:
BROSSE DE BALAYAGE ET BALAI À ORGANES DE BALAYAGE INTERCALÉS OBLIQUES VERS L'EXTÉRIEUR

L'invention concerne une brosse de balayage, et un balai doté d'une telle brosse de balayage.

Les brosses de balayage connues (pour balais, balayettes ou brosses manuelles) comprennent généralement une tête sur laquelle est disposée une pluralité d'organes de balayage permettant de déplacer et d'accompagner les poussières et autres particules jonchant une surface à nettoyer lors du balayage. L'orientation moyenne des organes de balayage est généralement globalement perpendiculaire à une face inférieure d'empoilage de la tête de la brosse. Le mouvement de balayage s'effectue ordinairement à partir d'une position inclinée de la brosse ou du balai jusqu'à une position inclinée de la brosse ou du balai opposée à la position initiale, l'orientation des organes de balayage étant perpendiculaire à la surface à nettoyer à un instant du mouvement. Or, l'orientation variable des organes de balayage implique une efficacité du balayage variable du balayage au cours du mouvement. En effet, l'efficacité du balayage est faible lorsque les organes de balayage sont inclinés par rapport à la surface à nettoyer puis augmente au cours du mouvement jusqu'à ce que les organes de balayage soient perpendiculaires à cette surface. Ainsi l'utilisateur est amené à effectuer des mouvements de balayage rapides et répétés de faible amplitude. Un tel balayage est relativement fatiguant et augmente la durée du balayage.

L'invention vise donc à pallier ces inconvénients et à proposer un nouveau type de brosse de balayage présentant une structure permettant d'améliorer l'efficacité du nettoyage d'une surface à nettoyer, facilitant le travail de balayage et permettant d'en réduire la durée.

L'invention vise aussi à proposer une telle brosse de balayage dont l'esthétique est améliorée.

L'invention vise aussi à proposer une telle brosse de balayage dont la fabrication est simple, rapide, et peu coûteuse.

Pour ce faire, l'invention concerne une brosse de balayage comprenant une tête portant des organes de balayage allongés, chaque organe de balayage présentant une extrémité de liaison à la tête à partir de laquelle il s'étend en saillie d'une face, dite face d'empoilage, jusqu'à une extrémité libre de l'organe de balayage, les extrémités de liaison des organes de balayage étant écartées les unes des autres,

caractérisée en ce qu'elle comprend :

- une première série d'organes de balayage, dits premiers organes de balayage, dont les extrémités de liaison sont agencées sur la face d'empoilage selon au moins une courbe, dite première courbe d'empoilage, de la face d'empoilage,

- une deuxième série d'organes de balayage, dits organes obliques de balayage, agencés de sorte que :

o chaque organe oblique de balayage s'étend à partir de ladite face d'empoilage en passant entre deux premiers organes de balayage adjacents sur la première courbe d'empoilage,

o l'extrémité de liaison de chaque organe oblique de balayage est située sur la face d'empoilage d'un premier côté, dit côté intérieur, de la première courbe d'empoilage,

o l'extrémité libre de chaque organe oblique de balayage est située d'un autre côté, dit côté extérieur, de la première courbe d'empoilage,

o ledit côté extérieur est plus à l'extérieur de la tête que ledit côté intérieur.

Ainsi, chaque organe oblique de balayage est intercalé entre deux premiers organes de balayage adjacents, plus incliné vers l'extérieur que ces derniers, et les premiers organes de balayage et les organes obliques de balayage s'entrecroisent. Les inventeurs ont déterminé que le simple fait d'entrecroiser ces différents organes de balayage permet non seulement d'augmenter la surface efficace de balayage de la brosse, mais également d'améliorer l'accompagnement des particules jonchant une surface sale dans toute la plage d'inclinaison angulaire de la brosse de balayage par rapport à la surface à nettoyer, et ainsi de faciliter et d'accélérer le nettoyage. En effet, lorsque le balai est incliné par rapport à la surface à nettoyer, les organes obliques de balayage plus inclinés vers l'extérieur de la tête de la brosse sont au contact de la surface à nettoyer avec une orientation optimale par rapport à cette dernière. Ainsi, une brosse de balayage selon l'invention permet d'obtenir une orientation des organes de balayage par rapport à la surface à nettoyer optimale tout au long du mouvement de balayage. Une personne balayant une surface sale pourra ainsi diminuer le nombre de mouvements de balayage en augmentant l'amplitude du mouvement de balayage et donc en réduisant la durée de balayage de la surface sale. De plus, l'entrecroisement des organes de balayage apporte à la brosse une esthétique particulière, distinctive et particulièrement avantageuse.

L'invention s'applique à une brosse de balayage dont chaque première courbe d'empoilage présente une forme quelconque, et à une brosse de balayage pouvant présenter plusieurs premières courbes d'empoilage, par exemple juxtaposées les unes aux autres s'étendant globalement dans la longueur de la brosse de balayage dont la tête est allongée. Une brosse de balayage selon l'invention peut comporter une seule série d'organes obliques de balayage intercalés entre les premiers organes de balayage agencés selon une même première courbe d'empoilage, ou au contraire plusieurs séries d'organes obliques de balayage intercalés entre les premiers organes de balayage agencés selon plusieurs premières courbes d'empoilage.

Cela étant, avantageusement et selon l'invention, une première courbe d'empoilage est une courbe fermée. Plus particulièrement, une première courbe d'empoilage est une courbe périphérique de la tête de la brosse.

Dans certains modes de réalisation préférentiels, avantageusement et selon l'invention, la brosse comporte une unique série d'organes obliques de balayage intercalés entre les premiers organes de balayage agencés selon une première courbe d'empoilage fermée périphérique de la tête. Dans ces modes de réalisation, avantageusement et selon l'invention, les extrémités de liaison des organes obliques de balayage sont agencées selon une deuxième courbe fermée d'empoilage inscrite dans ladite première courbe d'empoilage. Une telle disposition des organes de balayage permet d'optimiser la surface de balayage. Néanmoins, rien n'empêche en variante de prévoir une première courbe d'empoilage non fermée et une deuxième courbe d'empoilage non fermée juxtaposée à la première courbe d'empoilage, les différents organes de balayage s 'entrecroisant.

L'invention s'applique à toutes sortes d'organes de balayage. Dans certains modes de réalisation, avantageusement et selon l'invention, chaque organe de balayage est choisi dans le groupe formé des poils, des faisceaux (touffes) de poils, des lamelles, des groupements de lamelles. Lorsqu'un organe de balayage est constitué d'une pluralité d'éléments juxtaposés (poils ou lamelles) ces différents éléments juxtaposés sont fixés à la face d'empoilage par une même extrémité de liaison, et forment ainsi un seul et même organe de balayage. Par exemple, un organe de balayage peut être un seul poil ou un groupement de poils naturels (filaments, fibres végétales) ou bien synthétiques (élastomères, mousses, fils métalliques,...), chaque poil pouvant être fleuré, ondulé ou droit. Lorsqu'un organe de balayage est composé d'une pluralité d'éléments juxtaposés, la longueur de ces différents éléments juxtaposés à partir de l'extrémité de liaison peut être la même ou non, selon la forme que l'on veut donner à l'extrémité libre de balayage de l'organe de balayage.

Les premiers organes de balayage peuvent présenter une longueur maximum à partir de leur extrémité de liaison qui peut être différente d'un premier organe de balayage à l'autre le long de la première courbe d'empoilage, par exemple de façon à former des ondulations. Cela étant, dans certains modes de réalisation, avantageusement et selon l'invention, les premiers organes de balayage présentent tous une même longueur maximum.

De même, les organes obliques de balayage peuvent présenter une longueur maximum à partir de leur extrémité de liaison qui peut être différente d'un organe oblique de balayage à l'autre le long de la deuxième courbe d'empoilage, par exemple de façon à former des ondulations. Cela étant, dans certains modes de réalisation, avantageusement et selon l'invention, les organes obliques de balayage présentent une même longueur maximum. Plus particulièrement, dans certains modes de réalisation avantageux, le rapport entre la longueur maximum des premiers organes de balayage et la longueur maximum des organes obliques de balayage est comprise entre 0,7 et 1,2, par exemple de l'ordre de 1, plus particulièrement 1,1.

En outre, la forme de l'extrémité libre des premiers organes de balayage et des organes obliques de balayage peut être quelconque, variable d'un premier organe de balayage à l'autre et/ou d'un organe oblique de balayage à l'autre, ou identique pour tous les premiers organes de balayage et/ou pour tous les organes obliques de balayage.

La tête d'une brosse de balayage selon l'invention peut être réalisée dans de nombreuses variantes différentes, en particulier en une seule ou plusieurs pièce(s) issue(s) de moulage ou par impression 3D.

Dans certains modes de réalisation avantageux et selon l'invention, la tête comprend :

- une première monture sur laquelle sont assemblés les premiers organes de balayage,

- une deuxième monture sur laquelle sont assemblés les organes obliques de balayage,

la première monture et la deuxième monture étant assemblées l'une à l'autre rigidement.

Ainsi, la brosse est particulièrement simple, rapide et peu coûteuse à fabriquer. En effet, il est alors facile d'intercaler les différents organes de balayage par simple encastrement de la deuxième monture dans la première monture avec ou sans l'aide de gabarit d'assemblage, tout en minimisant la distance entre les organes de balayage adjacents de chaque monture lors de l'assemblage des organes de balayage. En outre, le fait d'assembler les organes de balayages sur des montures séparées permet de modifier simplement des paramètres de fabrication tels que la hauteur de coupe des organes de balayages et leur densité déterminée par la quantité de poils ou de lamelles par organe de balayage et de leur épaisseur.

Dans certains modes de réalisation avantageusement, la première monture est formée d'une pièce présentant un logement d'encastrement de la deuxième monture à l'intérieur de la première courbe d'empoilage fermée périphérique de la première monture. L'assemblage des deux montures peut donc être effectué simplement en encastrant la deuxième monture dans le logement d'encastrement à l'intérieur d'un espace délimité par les premiers organes de balayage s 'étendant à partir de la première courbe d'empoilage fermée périphérique de la première monture. De préférence, la forme et les dimensions de la deuxième monture correspondent exactement à celles du logement d'encastrement présenté par la première monture.

En outre, l'assemblage rigide de la première monture et de la deuxième monture peut au moins pour partie résulter des formes et dimensions conjuguées du logement d'encastrement et de la deuxième monture, qui peuvent en particulier être adaptées pour former un assemblage par serrage et/ou engagement à force avec contrainte élastique résiduelle de serrage. En variante ou en combinaison, l'assemblage rigide de la première monture et la deuxième monture est au moins pour partie avantageusement réalisé par des organes d'assemblage rapide sans outil, de préférence à verrouillage élastique, réversible ou irréversible, par exemple avec au moins un crochet, bossage, nervure de l'une des montures s'insérant dans un évidement conjugué de verrouillage de l'autre monture.

Dans certains modes de réalisation, avantageusement et selon l'invention, la deuxième monture présente une face d'empoilage bombée présentant un pourtour incliné, et les extrémités de liaison des organes obliques de balayage sont assemblées le long de ce pourtour incliné. De préférence, les organes obliques de balayage sont assemblés au pourtour incliné de telle sorte que chaque organe oblique de balayage s'étend selon une direction moyenne de l'organe oblique de balayage, dite direction oblique, orientée au moins sensiblement selon une normale au pourtour incliné. Plus particulièrement, les extrémités de liaison des organes obliques de balayage sont fixées dans des trous borgnes de la face d'empoilage présentant une direction principale déterminant la direction moyenne des organes obliques de balayage, et cette direction principale est orientée au moins sensiblement selon une normale au pourtour incliné. Ainsi, l'inclinaison des organes obliques de balayage est déterminée par l'inclinaison du pourtour incliné et par la direction principale des trous recevant leur extrémité de liaison. Par ailleurs, rien n'empêche dans certains modes de réalisation de prévoir que d'autres organes de balayage soient assemblés à la deuxième monture sur une portion de surface interne de la face d'empoilage délimitée par la deuxième courbe d'empoilage. Ces organes de balayage peuvent être similaires audits premiers organes de balayage ou audits organes obliques de balayage, ou bien différents.

De préférence, la tête de la brosse comprend un manchon (fixe ou articulé) adapté pour pouvoir être assemblé à un manche à balai. Ainsi, une brosse selon l'invention peut être facilement assemblée à un manche à balai et/ou remplacer une brosse amovible de balai.

L'invention s'étend également à un balai ou à une balayette comprenant une brosse selon l'invention.

L'invention concerne également une brosse de balayage et un balai caractérisés en combinaison par tout ou partie des caractéristiques mentionnées ci-dessus ou ci-après.

D'autres buts, caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description suivante donnée à titre non limitatif et qui se réfère aux figures annexées dans lesquelles :

- la figure 1 est une vue schématique en perspective d'une brosse de balayage selon un premier mode de réalisation de l'invention,

- la figure 2 est un schéma de la disposition géométrique des organes de balayage selon un mode de réalisation de l'invention,

- la figure 3 est une vue schématique en perspective et en éclaté d'une brosse de balayage selon le premier mode de réalisation de l'invention,

- la figure 4 est une vue schématique en coupe longitudinale d'une brosse de balayage selon le premier mode de réalisation de l'invention,

- la figure 5 est une vue schématique de la face d'empoilage de la brosse de balayage selon un mode de réalisation de l'invention, les organes de balayage n'étant pas représentés,

- la figure 6 est une vue schématique en coupe transversale d'une brosse de balayage selon le premier mode de réalisation de l'invention, - la figure 7 est une vue schématique en perspective d'une brosse de balayage selon un deuxième mode de réalisation de l'invention.

Une brosse de balayage selon un premier mode de réalisation de l'invention est représentée sur les figures 1 à 5. La brosse de balayage comprend une tête 20 portant une pluralité d'organes de balayage.

La tête 20 comprend une première monture 27 globalement rectangulaire s 'étendant longitudinalement selon un axe, dit axe longitudinal jusqu'à deux extrémités longitudinales. La première monture 27 présente une face 33 inférieure orientée vers le sol lors du balayage, présentant un renfoncement 49 délimité par un rebord 50 périphérique formé par un épaulement périphérique de la première monture. La première monture 27 peut être issue de moulage, constituée d'un matériau synthétique polymérique, de bois, ou autre. Une première série d'organes de balayage, dits premiers organes de balayage, est assemblée sur une face 41 inférieure d'empoilage du rebord périphérique de la première monture 27 selon une courbe fermée d'empoilage, dite première courbe 37 d'empoilage.

La tête 20 de la brosse de balayage comprend également une deuxième monture 28. La deuxième monture 28 peut être issue de moulage, constituée d'un matériau synthétique polymérique, de bois, ou autre. Cette deuxième monture 28 présente des formes et dimensions conjuguées de celles du renfoncement de la face 33 inférieure de la première monture 27, de sorte que ce renfoncement constitue un logement d'encastrement de la deuxième monture 28. La deuxième monture 28 présente en particulier une face supérieure au moins sensiblement plane, dite face 34 supérieure, venant contre le fond 33 du renfoncement de la première monture 27 lorsque la deuxième monture 28 est encastrée dans le renfoncement de la première monture 27.

La deuxième monture 28 comprend également une face 29 inférieure d'empoilage bombée opposée à la face 34 supérieure plane et orientée vers la surface à nettoyer lors du balayage. L'épaisseur de la deuxième monture 28 est supérieure à la hauteur du rebord périphérique, de sorte que la face 29 inférieure bombée est en saillie par rapport au rebord périphérique de la première monture 27. Une deuxième série d'organes de balayage, dits organes 23 obliques de balayage, est assemblée sur la deuxième monture 28.

Afin de verrouiller la deuxième monture 28 encastrée dans la première monture 27 :

- la première monture 27 comprend une fenêtre 47 au niveau de chaque extrémité longitudinale de la première monture 27, chaque fenêtre 47 comprenant un épaulement 31 de verrouillage orienté vers le centre de la première monture 27, - la face 34 supérieure plane de la deuxième monture 28 porte des crochets 32 élastiques de verrouillage s'étendant en saillie de chaque extrémité longitudinale de la face 34 supérieure plane, chaque crochet 32 pouvant être inséré dans une fenêtre 47 de la première monture 27 et coopérant avec l'épaulement 31 de verrouillage de cette dernière pour verrouiller en place la deuxième monture 28 dans le renfoncement de la première monture 27.

Les crochets 32 de verrouillage sont ainsi adaptés pour être insérés en force et pliés élastiquement en flexion dans les fenêtres 47 de la première monture 27 lors de l'encastrement. Après encastrement de la deuxième monture dans la première monture, chaque crochet 32 est alors en butée contre l'épaulement 31 de maintien de la fenêtre 47 en regard de cet organe 32 d'assemblage. Ainsi, les deux montures sont assemblées et fixées rigidement entre elles.

Dans les modes de réalisation représentés, les deux montures sont maintenues ensemble par verrouillage élastique résultant de l'assemblage. En variante ou en combinaison, rien n'empêche d'assembler rigidement les deux montures l'une à l'autre par d'autres modes d'assemblage, par exemple par collage et/ou soudure. L'assemblage rigide peut-être réversible pour permettre un démontage ultérieur, ou au contraire irréversible, les deux montures ne pouvant pas être démontées sans cassure.

La face 21 d'empoilage de la tête 20 de la brosse est formée par le rebord périphérique de la première monture 27 et par la face 29 inférieure d'empoilage bombée de la deuxième monture 28.

Chaque premier organe 22 de balayage de la première série d'organe de balayage s'étend à partir d'une extrémité 43 de liaison audit rebord périphérique jusqu'à une extrémité 44 libre du premier organe 22 de balayage. Chaque premier organe 22 de balayage s'étend selon une direction moyenne, dite première direction 24. Lorsque le premier organe de balayage est formé d'un unique poil ou d'une unique lamelle, cette première direction est la direction longitudinale du poil ou de la lamelle. Lorsque le premier organe de balayage est formé d'une touffe de poils ou d'un groupement de lamelles, la première direction est la direction moyenne de la touffe de poils ou du groupement de lamelles.

Cette première direction forme un premier angle a par rapport à une génératrice 25 d'une surface 35 théorique cylindrique (au sens mathématique du terme selon lequel une surface cylindrique de l'espace est une surface engendrée par le déplacement d'une droite génératrice sur une courbe de base quelconque) dont la première courbe 37 d'empoilage est une courbe de base, la première direction étant inclinée vers l'extérieur d'un espace 40 fermé délimité par la surface 35 cylindrique théorique. L'angle a est supérieur ou égal à zéro.

La deuxième série d'organes de balayage, dits organes 23 obliques de balayage, est assemblée à la deuxième monture 28 de sorte que, après assemblage de la deuxième monture 28 avec la première monture 27 :

- l'extrémité 43 de liaison de chaque organe 23 oblique de balayage est située sur la face 29 inférieure bombée et donc à l'intérieur dudit espace 40 fermé et sur une normale 39 à la première courbe 37 d'empoilage,

- chaque organe 23 oblique de balayage s'étend à partir de ladite face 29 inférieure bombée selon une direction moyenne de l'organe 23 oblique de balayage, dite direction oblique 26, formant, par rapport à la génératrice 25, un deuxième angle β d'inclinaison vers l'extérieur de la surface 35 cylindrique théorique, ce deuxième angle β étant supérieur audit premier angle a d'inclinaison,

- l'extrémité 44 libre de chaque organe 23 oblique de balayage est située plus à l'extérieur de ladite surface 35 cylindrique théorique que les extrémités 44 libres desdits deux premiers organes 22 de balayage adjacents,

- chaque organe 23 oblique de balayage passe entre deux premiers organes 22 de balayage adjacents situés sur la première courbe 37 d'empoilage. La deuxième série d'organe est ainsi assemblée sur la face 29 inférieure bombée de la deuxième monture 28 selon une courbe fermée d'empoilage, dite deuxième courbe 38 d'empoilage.

Dans certains modes de réalisation avantageux, chaque angle a est compris entre 0° et 20° plus particulièrement entre 0° et 15°, plus particulièrement entre 0° et 10°, plus particulièrement entre 0° et 5°, plus particulièrement de l'ordre de 0°. En outre, avantageusement et selon l'invention, chaque angle β est compris entre 20°et 120°, plus particulièrement entre 20° et 90°, plus particulièrement entre 20° et 45°, plus particulièrement de l'ordre de 30°.

L'angle a peut varier d'un premier organe de balayage à l'autre. De préférence, dans certains modes de réalisation avantageux, l'angle a est le même pour tous les premiers organes de balayage.

De même, l'angle β peut varier d'un organe oblique de balayage à l'autre. De préférence, dans certains modes de réalisation avantageux, l'angle β est le même pour tous les organes obliques de balayage.

Les organes de balayage peuvent être quelconques, et notamment être choisis dans le groupe constitué des poils naturels (filaments, fibres végétales), synthétiques (élastomères, mousse, fils métalliques), des poils fleurés, des poils ondulés et des poils droits.

Les premiers organes de balayage et les organes obliques de balayage peuvent être de nature et/ou d'épaisseur et/ou de longueur et/ou différentes.

Le rebord périphérique et la face 29 inférieure bombée comprennent une pluralité de trous 42 borgnes, de préférence à section droite transversale circulaire, dans lesquels sont fixés les organes de balayage. Les trous 42 borgnes placés sur une même courbe d'empoilage 37, 38 sont espacés, par exemple, d'une distance de l'ordre de 24mm entre eux, plus particulièrement de l'ordre de 17mm. Néanmoins, rien n'empêche d'avoir des trous 42 borgnes espacés entre eux, sur une même courbe d'empoilage 37, 38, d'une distance variable. Les trous 42 borgnes de la deuxième monture 28 sont décalés par rapport aux trous 42 borgnes de la première monture 27 afin qu'un organe oblique 23 de balayage soit interposé entre deux premiers organes de balayage. Les trous 42 borgnes de la deuxième monture 28 sont placés sur un pourtour 45 incliné délimitant la face 29 inférieure bombée. Les trous 42 borgnes présentent une direction principale au moins sensiblement égale à la direction moyenne des organes obliques de balayage et déterminant l'angle β. Avantageusement, le pourtour 45 incliné est aussi incliné de telle sorte que la direction principale des trous 42 borgnes soit au moins sensiblement normal au pourtour 45 incliné.

Chaque organe de balayage comprend par exemple une pluralité de poils repliés sur eux, le repliement formant une extrémité 43 de liaison de l'organe de balayage. Avantageusement, l'extrémité 43 de liaison de chaque organe de balayage est fixée dans un trou borgne par une agrafe enfoncée dans le trou 42 borgne et maintenant l'extrémité 43 de liaison de l'organe de balayage au fond du trou 42 borgne au niveau de son repliement.

La face 29 inférieure bombée étant en saillie, les organes obliques de balayage ne sont pas en contact avec la première monture 27.

La direction d'une projection d'un organe oblique 23 de balayage sur un plan, comprenant la première direction 24 d'un premier organe 22 de balayage et étant parallèle à la direction oblique 26 d'un organe oblique 23 de balayage, croise la première direction 24 du premier organe 22 de balayage au niveau d'un point, dit point 48 de croisement. La position de ce point de croisement dépend de l'angle des organes obliques de balayage et de la distance entre la première courbe 37 d'empoilage et la deuxième courbe 38 d'empoilage.

Le fait d'interposer un organe oblique 23 de balayage entre deux premiers organes de balayage permet de combler les vides et d'augmenter la surface de balayage en largeur sur l'ensemble de la tête de la brosse. De plus, lorsqu'un balai comprenant une telle brosse est incliné, la direction oblique 26 est sensiblement perpendiculaire au sol augmentant ainsi la surface efficace de balayage permettant d'obtenir une efficacité de balayage optimale dans toutes les situations, par exemple lors du balayage d'une surface située sous du mobilier.

Ainsi, avantageusement, dans le premier mode de réalisation représenté à la figure 1, les organes de balayage assemblés au pourtour 45 incliné sont tous des organes obliques de balayage. Néanmoins, rien n'empêche qu'une partie des organes de balayage assemblés au pourtour 45 incliné de la deuxième monture 28 soient des organes obliques de balayage et qu'une autre partie soient des premiers organes de balayage tel que représenté à la figure 7.

La face 29 inférieure bombée de la deuxième monture 28 comprend également des trous 42 borgnes représentés, sur une surface 46 délimitée par le pourtour 45 incliné, avec lesquels sont assemblés des premiers organes de balayage.

En outre, la brosse comprend également un manchon 30 d'assemblage à un manche de balai. Le manchon 30 peut être articulé au centre de la première monture 27 selon un axe de rotation orthogonale à la direction longitudinale de la tête.

L'invention peut faire l'objet de nombreuses variantes de réalisation par rapport aux modes de réalisation décrits ci-dessus et représentés sur les figures. En particulier, la brosse peut comprendre des organes obliques de balayage sur la première courbe d'empoilage.

Une brosse selon l'invention peut être utilisée pour former un balai (comprenant un manche assemblé à une brosse selon l'invention) une balayette ou autre. La disposition, la forme, la nature, le nombre des différents organes de balayage d'une brosse selon l'invention peuvent faire l'objet de très nombreuses variantes autres que celles représentées et décrites ci-dessus.