Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SYSTEM FOR CONTROLLING THE OPENING OF AN OPENABLE BODY SECTION OF A MOTOR VEHICLE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/015065
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a system for controlling the opening (4) of a motor vehicle door (2). The system (4) comprises: a housing (8); a handle (6) pivoting relative to the housing (8); an electric motor (18) for retracting and extending the handle of the openable body section; and a computer (22) which controls the power supply of the motor (18), and which switches from a standby mode to an active mode when the handle (6) is moved. The electric motor (18) generates a wake-up voltage during the movement of the handle (6) relative to the housing (8). The computer (22) is configured to switch from standby mode to active mode when it receives the wake-up voltage generated by the motor (18). Waking only takes place when the wake-up voltage reaches a threshold S of 5 mV.

Inventors:
MALVY, Thomas (5 rue des Carrières, ATHESANS ETROITEFONTAINE, 70110, FR)
GRENOUILLAT, Régis (Kohlbeckstrasse 35, DACHAU, 85221, DE)
Application Number:
EP2017/064106
Publication Date:
January 25, 2018
Filing Date:
June 09, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PSA AUTOMOBILES S.A. (2-10 boulevard de l'Europe, Poissy, 78140, FR)
U-SHIN DEUTSCHLAND ZUGANGSSYSTEME GMBH (Waldstrasse 2, Erdweg, 85253, DE)
International Classes:
E05B81/76; E05B81/06; E05B85/10; G07C9/00
Attorney, Agent or Firm:
FOSSE, Danièle (PSA Automobiles S.A, Propriété Industrielle18 rue des Fauvelles, LA GARENNE COLOMBES, 92250, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Système de commande d'ouverture (4) d'ouvrant (2) de véhicule, notamment de porte de véhicule, le système (4) comprenant :

- un boîtier (8),

- une poignée (6) mobile par rapport au boîtier (8),

- un moteur électrique (18),

- un calculateur (22) configuré pour passer d'un mode en veille à un mode actif ;

caractérisé en ce que

le moteur électrique (18) est adapté pour générer une tension de réveil TR lors du déplacement de la poignée (6) par rapport au boîtier (8);

le calculateur (22) étant configuré pour passer du mode veille au mode actif lorsqu'il reçoit la tension de réveil TR générée par le moteur (18).

Système (4) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le calculateur (22) est configuré pour se réveiller lorsque la tension de réveil TR générée par le moteur (18) dépasse un seuil S.

Système (4) selon la revendication 2, caractérisé en ce que le seuil S est inférieur ou égal à 20 mV, ou à 5 mV.

Système (4) selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce qu'il comprend un redresseur de tension (26) produite par le moteur (18).

Système (4) selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que le calculateur (22) comprend un filtre électrique (30) adapté pour filtrer la tension de réveil TR provenant du moteur (18), et/ou un amplificateur de tension (28) adapté pour amplifier la tension de réveil TR provenant du moteur (18).

Système (4) selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que le calculateur (22) est configuré pour piloter l'alimentation électrique du moteur (18) pour qu'il fournisse un travail mécanique.

Système (4) selon l'une des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que le moteur (18) est adapté pour déplacer la poignée (6), notamment entre une position rétractée et une position déployée par rapport au boîtier (8). 8- Système (4) selon l'une des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que le moteur (18) est adapté pour générer une tension de réveil lorsque la poignée (6) est poussée vers le boîtier (8) et/ou éloignée du boîtier (8).

9- Système (4) selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que le moteur (18) comprend une bobine électromagnétique et un aimant permanent mobiles l'un par rapport à l'autre.

10- Véhicule, notamment automobile, comprenant un ouvrant (2) avec une poignée (6) et un système de commande d'ouverture (4) d'ouvrant (2), caractérisé en ce que le système (4) est conforme à l'une des revendications 1 à 9, le véhicule comprenant un calculateur maître (24) communiquant avec le calculateur (22) du système de commande d'ouverture (4) d'ouvrant (2) lorsqu'il est actif.

Description:
SYSTEME DE COMMANDE D'OUVERTURE D'OUVRANT

DE VEHICULE AUTOMOBILE

L'invention se rapporte au domaine des commandes extérieures d'ouverture d'ouvrant. Plus précisément, l'invention concerne le réveil d'un système de commande initialement en veille. L'invention a trait à un système de commande d'ouverture d'ouvrant. L'invention propose en outre un procédé de réveil d'un système de commande d'ouverture d'ouvrant. L'invention a également trait à un véhicule automobile.

Une commande d'ouverture d'ouvrant d'un véhicule automobile présente généralement un moteur électrique permettant d'actionner un ouvrant du véhicule entre une position ouverte et une position fermée. Le moteur déplace l'ouvrant dans un sens ou dans l'autre en réponse à la manipulation de sa poignée de commande d'ouverture extérieure.

Le document JP 2005-155126 A divulgue un véhicule automobile muni d'une porte coulissante motorisée. Lorsque la poignée de la porte est manipulée, le moteur se met en marche de sorte à ouvrir ou à fermer l'ouvrant selon le cas. Afin d'économiser l'énergie, l'alimentation en énergie coupée temporairement. Dès que la poignée de la porte est actionnée, elle enclenche un commutateur qui permet l'alimentation du moteur en vue d'entraîner la porte. Le moteur limite le couple de fermeture qu'il exerce sur l'ouvrant lorsque la présence d'un intrus au contact de l'ouvrant a été détectée. En complément, les cas de détections incorrectes sont reconnus. A cet effet, le moteur est associé à un pilote de moteur de porte, à un circuit électrique de détection de courant, et à un ordinateur avec un programme informatique. Cette solution permet d'optimiser la sécurité en évitant de pincer un individu. Toutefois son coût reste élevé, et son fonctionnement nécessite de laisser le commutateur sous tension.

L'invention a pour objectif de résoudre au moins un des problèmes posés par l'art antérieur. Plus précisément, l'invention a pour objectif de réduire le coût d'un système de commande d'ouverture d'ouvrant. L'invention a également pour objectif de simplifier un tel système tout en optimisant sa fiabilité et sa sensibilité. L'invention a pour objet un système de commande d'ouverture d'ouvrant de véhicule, notamment de porte de véhicule, le système comprenant : un boîtier, une poignée mobile par rapport au boîtier, un moteur électrique, un calculateur configuré pour passer d'un mode en veille à un mode actif ; remarquable en ce que le moteur électrique est adapté pour générer une tension de réveil TR lors du déplacement de la poignée par rapport au boîtier ; le calculateur étant configuré pour passer du mode veille au mode actif lorsqu'il reçoit la tension de réveil TR générée par le moteur.

Selon des modes particuliers de réalisation, le système peut comprendre une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prises isolément ou selon toutes les combinaisons techniques possibles :

- Le calculateur est configuré pour se réveiller lorsque la tension de réveil TR générée par le moteur dépasse un seuil S.

- Le seuil S est inférieur ou égal à 20 mV, ou à 5 mV.

- Le système comprend un redresseur de tension produite par le moteur.

- Le calculateur comprend un filtre électrique adapté pour filtrer la tension de réveil TR provenant du moteur, et/ou un amplificateur de tension adapté pour amplifier la tension de réveil TR provenant du moteur.

- Le calculateur est configuré pour piloter l'alimentation électrique du moteur pour qu'il fournisse un travail mécanique.

- Le moteur est adapté pour déplacer la poignée, notamment entre une position rétractée et une position déployée par rapport au boîtier.

- Le moteur est adapté pour générer une tension de réveil lorsque la poignée est poussée vers le boîtier et/ou éloignée du boîtier.

- Le moteur comprend une bobine électromagnétique et un aimant permanent mobiles l'un par rapport à l'autre.

- Le seuil S et/ou la tension de réveil est/sont inférieur(s) ou égal/égaux à 500 mV, 100 mV, ou à 20 mV.

- Le seuil S et/ou la tension de réveil est/sont supérieur(s) ou égal/égaux à 5 mV, ou à 10 mV, ou 50 mV.

- Le moteur est couplé à la poignée.

- Le moteur est un alternateur.

- Le moteur est branché au calculateur. - La poignée est une poignée pivotante.

- Le moteur électrique est configuré pour fonctionner en tant que générateur de tension qui génère la tension de réveil lors du déplacement de la poignée par rapport au boîtier et/ou par rapport à l'ouvrant.

- L'alternateur comprend un stator et un rotor, la bobine étant liée au stator et chaque aimant étant lié au rotor ; ou la bobine étant liée au rotor et chaque aimant étant lié au stator.

- Le moteur comprend un réducteur mécanique, notamment avec des engrenages.

- Le système est configuré de sorte que la tension générée par le moteur soit généralement proportionnelle à la vitesse de déplacement de la poignée.

L'invention a également pour objet un procédé de réveil et/ou d'activation d'un système de commande d'ouverture d'ouvrant, l'ouvrant comprenant un moteur électrique et une poignée mobile entre au moins une première position et une deuxième position, le procédé comprenant les étapes suivantes : (a) système en mode veille ; (b) déplacement de la poignée ; (c) système en mode actif ; remarquable en ce que le moteur électrique est couplé à la poignée de sorte à pouvoir fonctionner en tant que générateur de tension de manière à générer une tension de réveil lorsque la poignée est déplacée lors de l'étape (b) déplacement, et le système étant configuré pour basculer de l'étape (a) système en mode veille à l'étape (c) système en mode actif lorsqu'il détecte une tension de réveil générée par le moteur. L'invention a également pour objet un véhicule, notamment automobile, comprenant un ouvrant avec une poignée et un système de commande d'ouverture d'ouvrant, remarquable en ce que le système est conforme à l'invention, le véhicule comprenant un calculateur maître communiquant avec le calculateur du système de commande d'ouverture d'ouvrant lorsqu'il est actif. Selon un mode particulier, le véhicule comprend une alimentation électrique apte à alimenter le moteur, l'alimentation étant coupée du calculateur et/ou du moteur lorsque le système est en mode veille. Selon un mode particulier, le véhicule comprend un calculateur maître communiquant avec le calculateur pilote lorsque ce dernier est en mode actif.

De manière générale, les modes particuliers de chaque objet de l'invention sont également applicables aux autres objets de l'invention. Dans la mesure du possible, chaque objet de l'invention est combinable aux autres objets.

L'invention permet de simplifier le système puisqu'elle emploie le moteur déjà présent dans l'ouvrant. Elle utilise ses capacités à générer un courant ou une tension en réponse à un déplacement provoqué par un utilisateur. Puisque l'invention se dispense d'interrupteur, elle offre une économie à la fois sur cet élément, sur les branchements, et sur l'éventuel contrôle.

L'invention offre une grande souplesse de détection car dès le début de l'actionnement de la poignée, une tension est produite. Par conséquent, le changement de mode peut s'opérer avec une amplitude de mouvement réduite, et très tôt dans le mouvement de la poignée. Par ailleurs, un signal de réveil est produit dans un des sens de déplacement, et optionnellement dans les deux sens de déplacement. Par exemple, une tension positive peut être générée lorsque la poignée est poussée. Optionnellement, une tension négative pourra être générée lorsque la poignée est tirée.

L'invention favorise un fonctionnement électriquement passif. Le mouvement des aimants produit une tension suffisante au réveil du calculateur pilote, indépendamment d'une éventuelle alimentation continue pour surveiller l'état du système. Le système devient plus simple et plus sobre en énergie.

D'autres caractéristiques et avantages de la présente invention seront mieux compris à l'aide de la description donnée à titre d'exemple et en référence aux dessins parmi lesquels :

La figure 1 présente le système de commande d'ouverture d'ouvrant selon l'invention, sa poignée occupe une première position rétractée et le système reste en veille.

La figure 2 illustre le système de commande d'ouverture d'ouvrant en mode actif suite au déplacement de la poignée dans une deuxième position rétractée. La figure 3 montre le système de commande d'ouverture d'ouvrant en mode actif suite au basculement de la poignée dans une première position déployée.

La figure 4 est un diagramme du procédé de réveil et/ou d'activation du système de commande d'ouverture d'ouvrant selon l'invention. La figure 1 représente en coupe une portion d'ouvrant 2 d'un véhicule. Dans le cas présent, il s'agit d'une porte d'un véhuicule automobile. L'invention pourrait également s'appliquer à un volet de coffre du véhicule.

L'ouvrant 2 présente un système commande d'ouverture 4 avec une poignée 6, par exemple extérieure. La poignée 6 est montée mobile par rapport à un boîtier 8, également appelé étrier, qui est disposé dans l'épaisseur de l'ouvrant 2. La poignée 6 est ici représente dans une position au repos, où elle affleure un panneau de carrosserie 10 propre à l'ouvrant 2. Elle est dans une première position rétractée. La surface extérieure 12 de l'ouvrant 2 peut affleurer la surface extérieure 14 de la poignée. Une telle configuration est couramment désignée par le terme anglo-saxon « flush ».

La poignée 6 est montée pivotante par rapport au boîtier 8, et donc par rapport à l'ouvrant 2. En variante, elle pourrait être mobile en translation, ou suivre toute autre cinématique approprié. La poignée 6 est articulée à l'aide d'un axe de pivotement 1 6 autour duquel elle tourne. Elle pourra être sortie, et donc déployée de l'ouvrant 2 en faisant saillie par rapport à sa surface extérieure 12, ou rentrée dans une deuxième position rétractée. Cette cinématique sera détaillée plus en détail au cours des prochaines figures.

Le système commande d'ouverture 4 comporte un moteur électrique 18. Le moteur 18 est une machine électrique tournante. Ce moteur 18 permet de déplacer la poignée 6, par exemple depuis la première position rétractée à une première position déployée. Le moteur peut également déplacer la poignée 6 dans le mouvement inverse pour ramener la poignée 6 dans la première position rétractée, ou position de repos. Le moteur 18 peut comprend un bras pivotant 20, ou une bielle, poussant la poignée 6. Le système 4 peut optionnellement comprendre des moyens de rappel (non représentés), par exemple un ressort, ramenant la poignée 6 au contact du bras 20. Un réducteur (non représenté) permet de réduire la vitesse de rotation du rotor du moteur 18 par rapport à celle du bras 20.

Le système 4 présente en outre un calculateur 22 pilotant la puissance électrique reçue par le moteur 18. Le calculateur pilote 22 peut comprendre un ou plusieurs circuits électriques. Il est relié au calculateur maître 24 du véhicule, également appelé calculateur principal. Le calculateur pilote 22 est branché à l'alimentation du véhicule et gère l'énergie électrique qui est convertie en énergie mécanique par le moteur 18 afin de déplacer la poignée 6 entre la première position rétractée et la première position déployée. Le calculateur pilote 22 peut être placé dans l'ouvrant 2, par exemple dans le boîtier 8.

Le moteur 18 peut également effectuer la conversion d'énergie inverse. Il peut convertir une énergie mécanique reçue en énergie électrique générée. Il fonctionne alors en générateur de tension. Par exemple lorsque la poignée 6 est actionnée par un utilisateur, le moteur 18 produit une tension électrique. À cet effet, le moteur présente un induit et un inducteur. Tous deux peuvent être des jeux de bobines ; par exemple un des jeux est alimenté en produisant un champ magnétique variable, l'autre reçoit le champ magnétique variable et le converti en tension. Ou encore, le rotor du moteur 18 peut présenter plusieurs aimants permanents qui créent un courant dans les bobines de l'induit, soit une tension. Lorsqu'une tension est produite, elle est envoyée au calculateur pilote 22.

Le système de commande d'ouverture 4 peut comprendre un redresseur de tension 26, éventuellement intégré dans le calculateur pilote 22 ou dans le moteur 18. Ce redresseur de tension 26 permet de transformer des pics de tension issus du moteur 18. Il peut produire une tension continue ou un signal en créneaux. Le calculateur pilote 22 peut également comprendre un amplificateur de tension 28. Il permet d'amplifier les tensions issues du moteur 18, et optionnellement du redresseur de tension 26. Cela permet de s'adapter à la chute de tension liée à la résistance électrique du circuit électrique du calculateur pilote 22. Ce dernier peut également comprendre un filtre électrique 30 permettant de reconnaître les cas où la tension produite par le moteur 18 dépasse un seuil S. Cette vérification peut s'effectuer directement aux bornes du moteur 18, ou éventuellement au niveau de la tension amplifiée l'amplificateur de tension 28.

Afin d'économiser de l'énergie électrique, le calculateur pilote 22 peut être en mode veille et ne plus être alimenté par le véhicule. Son réveil, signifiant un basculement en mode actif, peut être déclenché par le moteur 18 lorsqu'il produit une tension supérieure au seuil S, également appelée tension de réveil TR.

Suivant une alternative de l'invention, le moteur comprend un doigt sortant et rentrant linéairement dans le corps du moteur. Cela signifie que le moteur n'est pas nécessairement un actionneur tournant. Le moteur peut être un aimant translatant dans ou au voisinage d'une bobine. Il peut également comprendre un condensateur à électrodes mobiles.

La figure 2 représente la portion d'ouvrant 2 de la figure 1 , le calculateur pilote 22 étant toutefois en mode actif.

La poignée 6 a été déplacée dans la deuxième position rétractée depuis la première position rétractée. Elle a été enfoncée dans le boîtier 8. Par ce mouvement, le moteur 18 a produit une tension de réveil TR supérieure ou égale au seuil S. Le seuil S peut être supérieur ou égal à 10mV. Le seuil S peut être de l'ordre de 50mV. Le seuil S peut être choisi pour ignorer le bruit. L'amplificateur de tension 28 peut multiplier la tension provenant du moteur 18 par vingt ou par cent. Dès lors, la tension qu'analyse le filtre électrique 30 peut être supérieure ou égale à 0,5 V.

En synthèse, puisque la tension de réveil TR issue du moteur 18 a atteint ou dépassé le seuil S, le calculateur pilote 22 devient actif.

La figure 3 montre la portion d'ouvrant 2 de la figure 1 , le calculateur pilote 22 étant toutefois en mode actif.

Le phénomène est similaire à celui décrit en figure 2, toutefois la poignée 6 a été déplacée dans l'autre sens depuis la première position rétractée de la figure 1 . La poignée 6 a été tirée dans la première position déployée, elle sort du boîtier 8. Elle fait saillie par rapport au panneau 10, et notamment par rapport à sa surface extérieure 12. La poignée 6 peut encore être tirée dans une deuxième position déployée (représentée en traits pointillés). Cette deuxième position permet de dévérouiller l'ouvrant 2 par exemple. La figure 4 esquisse un diagramme de réveil d'un système de commande d'ouverture d'ouvrant. Le système et l'ouvrant sont éventuellement conformes à ceux décrits en relation avec les figures 1 à 3. Le procédé peut être un procédé d'activation.

Le procédé de réveil peut comprendre les étapes suivantes, éventuellement enchaînées dans l'ordre suivant :

(a) système, et notamment calculateur pilote en mode veille 100 ;

(b) déplacement de la poignée 102, et rotation du moteur qui implique la génération d'une tension de réveil que reçoit le système, ladite tension de réveil étant supérieure ou égal au seuil S ; (c) système, et notamment calculateur pilote en mode actif 104 ;

(d) communication 106 entre le calculateur pilote et le calculateur maître ; cette étape étant optionnelle.

Suite au réveil du système lors de l'étape (c) mode actif 104, également appelé étape (c) activation, le calculateur pilote et le calculateur maître démarrent un protocole de communication. Le calculateur pilote peut envoyer un message de changement de mode via un réseau électrique du véhicule. Ensuite, le calculateur maître peut vérifier la présence du propriétaire du véhicule en envoyant un message radio à l'intention d'une clé réceptrice ou d'une carte électronique. En l'absence d'une réponse appropriée dans un délai donné, le calculateur pilote retourne en mode veille.