Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SYSTEM FOR GRINDING HARD SURFACES, NOTABLY GLASS PANES, IN ORDER TO RESTORE SAME, NOTABLY TO REMOVE SCRATCHES
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/191088
Kind Code:
A1
Abstract:
The system makes it possible to grind or polish hard surfaces, preferably glass panes by successive grinding passes, in an easy manner for the operator, notably at the start and end of passes. The grinding device is mounted in a sliding manner on two vertical bars (12) and (13) by a sliding casing (21) on which a motor support member (22) that carries a motor (23) driving a grinding wheel (26) is mounted in a sliding manner. Return springs (27) are interposed between the motor support member (22) and the sliding casing (21), making it possible to space the grinding wheel (26) apart from the surface to be ground, when the operator releases the pressure on the grinding device. Application to all hard surfaces, notably glass panes and large vertical glass surfaces.

Inventors:
COQUELIN, Nicolas (28 Avenue Marceau, COURBEVOIE, 92400, FR)
Application Number:
EP2017/060330
Publication Date:
November 09, 2017
Filing Date:
May 02, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
COQUELIN, Nicolas (28 Avenue Marceau, COURBEVOIE, 92400, FR)
International Classes:
B24B7/24; B23Q1/25; B23Q1/48; B24B7/22; B24B7/26; B24B27/033; B24B41/02; B24B41/053; B25H1/00
Domestic Patent References:
WO1997010925A21997-03-27
Foreign References:
US20090017735A12009-01-15
EP0507758A11992-10-07
CN202155764U2012-03-07
US2828587A1958-04-01
DE10053410C12002-04-04
FR3001169A12014-07-25
US6558232B12003-05-06
EP1827755A22007-09-05
Attorney, Agent or Firm:
BREVALEX (95 rue d'Amsterdam, PARIS CEDEX 8, PARIS CEDEX 8, 75378, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Système destiné à meuler des surfaces dures, de préférence des surfaces en verre, comprenant :

- un dispositif de meulage (2) comprenant lui-même :

. un moteur (23) ;

. un organe de support du moteur (22) ;

. un arbre rotatif (25) couplé au moteur (23) et destiné à porter à son extrémité libre un disque de meulage (26) ;

. des moyens de préhension du dispositif de meulage, solidaires de l'organe de support du moteur et comprenant des poignées (24) ;

- un dispositif de support du dispositif de meulage (2) comprenant :

. un premier organe support (11) s'étendant selon une première direction (X) et pourvu de ventouses supérieures (15S) pour sa fixation amovible sur la surface dure à meuler ;

. un second organe support (12, 13) s'étendant selon une seconde direction (Y) orthogonale à la première direction (X) ;

. un premier organe de liaison (16) entre les premiers et seconds organes de support, ledit premier organe de liaison permettant un déplacement en translation du second organe du support, relativement au premier organe de support, selon la première direction (X) ;

. un second organe de liaison (21) entre le second organe de support (12, 13) et l'organe de support du moteur (22), ledit second organe de liaison permettant un déplacement en translation de l'organe de support du moteur (22), relativement au second organe de support, selon la seconde direction (Y),

caractérisé en ce que l'organe de support du moteur (22) est monté sur ledit second organe de liaison (21), de manière à permettre, selon une troisième direction (Z) orthogonale à chacune des premières et secondes directions (X) et (Y), le déplacement relatif de l'organe de support du moteur (22) entre une position de retrait du dispositif de meulage (2) et une position de meulage, et en ce que le système comporte en outre des moyens élastiques de rappel, interposés entre l'organe de support du moteur (22) et le second organe de liaison (21), lesdits moyens élastiques rappelant ledit dispositif de meulage (2) dans sa position de retrait.

2. Système selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'il comprend un troisième organe support s'étendant dans la première direction (X), parallèlement au premier organe support et pourvu de ventouses (151) pour sa fixation amovible sur sa surface à meuler et placé au-dessus du premier organe support et sur lequel prend appui une partie inférieure du deuxième organe support.

3. Système selon l'une quelconque des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que le second organe de liaison est un carter coulissant (21)

4. Système selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que les moyens élastiques sont constitués par des moyens des ressorts de rappel (27).

5. Système selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que le premier organe de liaison (16) comprend deux paires de roulettes supérieures agencées de part et d'autre le premier moyen support.

6. Système selon la revendication 2, caractérisé en ce qu'il comprend une roulette avant et une roulette arrière montées tournantes sur une partie inférieure du deuxième organe support et destiné rouler contre le troisième organe support.

7. Système selon la revendication 5, caractérisé en ce que le premier organe support est une barre supérieure cylindrique (11) contre laquelle roulent les roulettes supérieures.

8. Système selon la revendication 2, caractérisé en ce que le troisième organe support est un rail inférieur (14).

9. Système selon la revendication 3, caractérisé en ce que le deuxième organe support est constitué de deux barres cylindriques verticales (12) et (13) sur lesquelles coulissent le deuxième organe de liaison constitué du carter coulissant (21) sur lequel l'organe de support du moteur (22) est monté.

Description:
SYSTEME POUR MEULER DES SURFACES DURES,

NOTAMMENT DES VITRES, EN VUE DE LES RESTAURER,

NOTAMMENT D'ENLEVER LES RAYURES

DESCRIPTION

Domaine de l'invention

L'invention concerne la remise à neuf des surfaces dures, notamment des vitres et tous les éléments qui comportent du verre, tels que les portes vitrées, les façades, et, de manière générale, toutes les surfaces en matériaux durs susceptibles d'être rayées, ou dont la surface est endommagée, ou comportant des traces difficiles à enlever.

Art antérieur et problème posé

De nombreux éléments, notamment verticaux, constituant une partie des bâtiments, ou de l'immobilier en général, sont constitués de parois en verre, ou de vitres, qui peuvent être rayées au court du temps. Les utilisateurs éprouvent, dans la plupart des cas, le désir de les restaurer, ces éléments constituants des vitrines, et devant, entre autres, contribuer à l'effet attractif et commercial.

Différents systèmes de ponçage ou de meulage de vitres existent, mais ne donnent pas entière satisfaction, notamment vis-à-vis du maniement de l'appareil qui peut s'avérer relativement lourd pour l'opérateur, ce maniement devant rester très précis pour ne pas entamer la vitre ou le verre, ou de manière générale, la surface à poncer.

Pour remédier à cet inconvénient, il a déjà été créé des systèmes de meulage comportant un support fixé sur la vitre pour pouvoir supporter le poids du dispositif de meulage comportant, entre autre, un moteur électrique, et une meule ; ceci pour faciliter le maniement par l'opérateur et affiner le résultat attendu. A cet effet, on peut citer la demande de brevet européen EP 1 827 755 de la Société VETROX et un système mis en œuvre par le Déposant.

En référence à la figure 1, ce dernier comprend principalement un premier organe de support constitué d'une barre supérieure cylindrique 11 horizontale et supérieure, fixée sur la vitre par deux ventouses 15S, fixées chacune à une extrémité de ce premier organe de support 11, horizontal et supérieur. De préférence et parallèlement, il comprend un troisième organe de support formé par un rail inférieur 14, horizontal et inférieur, fixé lui-même également au moyen de deux ventouses 151, aux deux extrémités de ce rail inférieur 14 qui est horizontal. Ainsi, grâce à un premier organe de liaison 16, un deuxième organe de support vertical formé d'une ou de barres parallèles 12 et 13, peut coulisser transversalement. Ces dernières supportent un dispositif de meulage 2 monté coulissant verticalement sur ces barres parallèles 12 et 13, un moteur 23 étant placé de côté distal par rapport à la vitre, c'est-à-dire aux ventouses 15S et 151. Il entraîne un disque de meulage 26 fixé sur un arbre rotatif 25 qui se trouve en regard de la vitre et qui constitue l'outil opérationnel pour meuler la vitre, ou la surface à meuler. L'extrémité inférieure des deux barres verticales 12 et 13 constituant le deuxième organe de support prend appui sur le rail inférieur 14 constituant le troisième organe de support, ceci au moyen d'une paire de roulettes inférieures.

Or, le second organe de support vertical est monté pivotant autour du premier organe de support supérieur et horizontal, de manière à pouvoir écarter le disque de meulage 26 de la surface, lorsque l'usinage doit être arrêté. L'opérateur doit alors tirer sur le dispositif de meulage 2, au moyen des deux poignées 24, qui lui servent à appliquer le disque de meulage 26 contre la vitre à meuler. Il s'ensuit un risque d'arrachage des ventouses supérieures 15S, en cas de traction trop importante de l'opérateur sur ces poignées 24. En d'autres termes, le positionnement en distance de cet ensemble de ce dispositif de meulage 2 par rapport à la vitre ne dépend entièrement que de l'habileté de l'opérateur et de sa force. De plus, cette opération d'arrêt du meulage, par exemple à la fin d'un mouvement horizontal ou vertical, est fréquente. Le but de l'invention est donc de faciliter la tâche de l'opérateur, notamment dans les mouvements d'application et de retrait du disque de meulage 26, vis-à-vis de la vitre. Objet de l'invention

A cet effet, l'objet principal de l'invention est un des systèmes pour meuler des surfaces dures, de préférence des surfaces en verre, le système comprenant :

- un dispositif de meulage comprenant :

. un moteur ;

. un organe de support du moteur;

. un arbre rotatif de sortie couplé au moteur et destiné à porter à son extrémité libre un disque de meulage ;

. des moyens de préhension du dispositif de meulage, solidaires de l'organe de support du moteur et comprenant des poignées;

- un dispositif de support du dispositif de meulage, le dispositif de support comprenant :

. un premier organe de support s'étendant selon une première direction X et pourvu de ventouses pour sa fixation amovible sur la surface dure à meuler ;

. un second organe de support s'étendant selon une seconde direction Y orthogonale à la première direction X ;

. un premier organe de liaison entre les premiers et seconds organes de support, ledit premier organe de liaison permettant en déplacement en translation du second organe de support, relativement au premier organe de support, selon la première direction X ;

. un second organe de liaison entre le second organe de support et l'organe de support du moteur, ledit second organe de liaison permettant un déplacement en translation de l'organe de support du moteur, relativement au second organe de support, selon la seconde direction Y.

Selon l'invention, l'organe de support du moteur est monté sur le second organe de liaison, de manière à permettre son déplacement relatif, selon une troisième direction Z orthogonale à chacune des premières et secondes directions X et Y, entre une position de retrait et une position de meulage du dispositif de meulage . Selon l'invention, le système comporte également des moyens élastiques de rappel interposés entre l'organe de support du moteur et le second organe de liaison, ces moyens élastiques rappelant l'organe de support du moteur dans sa position de retrait dans une position relâchée du dispositif de meulage. De ce fait, lorsqu'aucune pression n'est exercée contre le dispositif de meulage, en direction de la surface à meuler, ou lorsque cette pression est relâchée, le disque de meulage est écarté de la surface à meuler.

De préférence, on utilise un troisième organe support s'étendant selon la première direction X et placé parallèlement au premier organe support, ce troisième organe support étant pourvu de ventouses pour sa fixation amovible sur la surface dure à meuler et placées en dessous du premier organe support et sur lequel prend appui une partie inférieure du deuxième organe support.

Avantageusement, le second organe de liaison est constitué d'un carter coulissant.

Dans la réalisation principale, les moyens élastiques sont constitués par des ressorts de rappel.

Il est avantageux d'utiliser deux paires de roulettes supérieures dans le premier organe de liaison, ces deux paires de roulettes étant agencées de part et d'autre du premier moyen de support, en vue de permettre le mouvement longitudinal selon la première direction X du deuxième organe support par rapport au premier organe de support.

Dans ce cas, le premier organe support est constitué avantageusement d'une barre cylindrique contre laquelle roulent les roulettes supérieure et inférieure.

De même, il est avantageux d'utiliser une roulette avant une roulette arrière, montées tournantes sur une partie inférieure du deuxième organe support et destinées à rouler contre le troisième organe support.

Dans ce cas, le troisième organe support est de préférence un rail inférieur.

De préférence, le deuxième organe support est constitué de deux barres cylindriques verticales sur lesquelles coulisse le deuxième organe de liaison constitué du carter coulissant sur lequel l'organe de support du moteur est monté. Liste des figures

L'invention et ses différentes caractéristiques techniques seront mieux comprises à la lecture de la description suivante, accompagnée de trois figures représentant respectivement :

- figure 1, une vue générale du système destiné à meuler les surfaces dures selon l'invention et selon l'art antérieur ;

- figure 2, en vue frontale, le dispositif de meulage du système selon l'invention ; et

- figure 3, en coupe, ce même dispositif de meulage selon l'invention. Description détaillée d'une réalisation de l'invention En référence aux figures 2 et 3, le dispositif de meulage 2 comprend donc un deuxième organe de liaison sous la forme d'un carter coulissant 21, qui coulisse le long de deux barres verticales 12 et 13 de la figure 1 et qui constituent le deuxième organe de support. On pourrait très bien envisager une seule barre verticale. Sur ce carter coulissant 21, est monté également par coulissement, selon une troisième direction Z orthogonale aux deux premières directions X et Y, l'organe de support moteur 22, qui supporte un moteur 23 actionnant un arbre rotatif 25 destiné à meuler la surface à meuler ou polir. Dans cette réalisation, le carter coulissant 21 possède deux alésages 30 lui permettant de coulisser le long des deux barres verticales 12 et 13. L'arbre rotatif 25 et le disque de meulage 26 sont donc placés à l'opposé du moteur 23. On remarquera, notamment sur la figure 3, que l'axe moteur est donc l'axe de l'arbre rotatif 25 est légèrement incliné par rapport à l'organe de support du moteur 22 et à la troisième direction Z. Ceci permet aux disques de meulage 26 d'attaquer la surface à polir par un seul côté. Cette inclinaison de l'axe moteur est d'environ 2°.

Le débattement entre l'organe de support du moteur 22 et le carter coulissant 21 est faible, c'est-à-dire que l'ordre de quelques centimètres. Deux ressorts de rappel 27, constituants des moyens élastiques, sont placés entre une surface d'appui 28 de l'organe de support du moteur 22 et une surface d'appui 29 du carter coulissant 21. De la sorte, quand l'opérateur appuie sur les deux poignées 24 solidaires de l'organe de support du moteur 22, il abaisse celui-ci du côté de la surface à meuler, de façon à ce que le disque de meulage 26 ponce cette surface. L'opérateur peut alors procéder à des mouvements verticaux, grâce au deuxième organe support constitué par les deux barres verticales 12 et 13, qui permettent des mouvements verticaux du carter coulissant 21 et à des mouvements horizontaux du premier organe de liaison 16 par rapport à la barre supérieure 11. Le premier organe de liaison 16, comprend de préférence deux paires de roulettes qui entourent la barre supérieure 11, permettant ainsi les mouvements horizontaux. Elles permettent également aux barres verticales 12 et 13 de pivoter autour de la barre supérieure 11 pour le montage du système. Lorsque l'opérateur a terminé une passe, il arrête sa pression sur les poignées 24. Les ressorts de rappel 27 font alors leur office en éloignant l'organe de support du moteur 22 du carter coulissant 21, éloignant de quelques centimètres le disque de meulage 26 de la surface à meuler. Une fois que l'opérateur a replacé l'ensemble pour une passe suivante, il reprend sa pression sur les poignées 24 pour que le disque de meulage 26 reprenne contact avec la surface à meuler, afin d'effectuer une nouvelle passe de meulage.

Document cité dans la demande

Brevet européen EP 1 827 755