Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SYSTEM AND METHOD FOR CONTROLLING AN INTERNAL COMBUSTION ENGINE FOR A MOTOR VEHICLE IN TRANSIT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2012/085443
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a system for controlling a diesel internal combustion engine provided with a circuit for partially recirculating the exhaust gases, including a means (3) for estimating set values of intake-air parameters, characterised in that it includes: a means for estimating the richness of the exhaust gas, a means (6) for determining a set value of the intake richness according to set values of the intake-air parameters, and a means (7) for correcting at least one of the set values of the intake-air parameters according to the estimation of the richness of the exhaust gas and the richness set value.

Inventors:
FONTVIEILLE, Laurent (63 allée de la Pièce du Lavoir, Gif-sur-Yvette, F-91190, FR)
PETILLON, Yohann (20 rue Victor Hugo, Montigny le Bretonneux, F-78180, FR)
MOULIN, Philippe (30 rue du Faubourg Montmartre, Paris, F-75009, FR)
GRONDIN, Olivier (5 rue de la Cour du Moulin, Bougival, Bougival, F-78380, FR)
Application Number:
FR2011/053079
Publication Date:
June 28, 2012
Filing Date:
December 20, 2011
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
RENAULT S.A.S. (13-15 quai Le Gallo, Boulogne-Billancourt, F-92100, FR)
FONTVIEILLE, Laurent (63 allée de la Pièce du Lavoir, Gif-sur-Yvette, F-91190, FR)
PETILLON, Yohann (20 rue Victor Hugo, Montigny le Bretonneux, F-78180, FR)
MOULIN, Philippe (30 rue du Faubourg Montmartre, Paris, F-75009, FR)
GRONDIN, Olivier (5 rue de la Cour du Moulin, Bougival, Bougival, F-78380, FR)
International Classes:
F02D41/00; F02D35/00; F02D41/14
Foreign References:
US20060248878A12006-11-09
FR2866392A12005-08-19
FR2919024A12009-01-23
Attorney, Agent or Firm:
RENAULT S.A.S. (1 avenue du Golf, Guyancourt Cedex, F-78288, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Système de commande d'un moteur à combustion interne du type diesel équipé d'un circuit de reeireulatlon partielle des gaz d'échappement, comprenant un moyen d'estimation (3) de consignes de paramètres d'air admis, caractérisé par le fait qu'il comprend :

un moyen d'estimation de la richesse d'échappement,

un moyen de détermination (6) d'une consigne de la richesse d'admission en fonction de consignes de paramètres d'air admis, et un moyen de correction (7) de l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis en fonction de restimation de la richesse d'échappement et de la consigne de la richesse d'admission.

2. Système de commande selon la. revendication 1, dans lequel le moyen de détermination d'une consigne de la richesse d'admission comprend une cartographie du rendement voîumique et des moyens de mémorisation contenant la valeur de la richesse à la stoechioniétrie, la constante des gaz et ia cylindrée du moteur à combustion interne.

3. Système de commande selon Tune quelconque des revendications précédentes, comprenant un moyen de mesure de la température du collecteur d'admission, un moyen de mesure de la vitesse de rotation du moteur, et un moyen d'estimation de la richesse à l'échappement, dans lequel le moyen de correction (7) de l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis est apte à déterminer une consigne corrigée de l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis en fonction de restimation de richesse d'échappement, de ia consigne de la richesse d'admission, de la température du collecteur d'admission, de la vitesse de rotation du moteur, et de la richesse à l'échappement.

4. Système de commande selon i'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel fe moyen d'estimation de la richesse à l'échappement est un capteur de mesure.

5. Système de commande selon Tune quelconque des revendications précédentes, dans lequel la consigne corrigée de débit d'air admis correspond à la consigne de débit d'air admis si le moteur à combustion interne présente un fonctionnement stabilisé,

6, Système de commande selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le circuit de recircuiation partielle des gaz d'échappement est piqué :

- entre le moteur et le turbocompresseur, ou

- entre d'une part le turbocompresseur et l'admission d'air frais et d'autre part le turbocompresseur et l'échappement, ou

- une combinaison de ces deux circuits,

7, Système de commande selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le moyen d' estimation des consignes de paramètres d'air admis est une cartographie,

8. Système de commande selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les paramètres d'air admis comprennent la pression d'air admis et le débit d'air admis,

9, Procédé de commande d'un moteur à combustion interne équipant un véhicule automobile, muni d'un circuit de recircuiation partielle des gaz d'échappement, le procédé de commande comprenant une estimation de consignes de paramètres d'air admis, caractérisé par le fait qu'il comprend les étapes suivantes :

on estime la richesse d'échappement,

on détermine une consigne de la richesse d'admission en fonction des consignes de paramètres d'air admis, et

on corrige l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis en fonction de l'estimation de la richesse d'échappement et de la consigne de la richesse d'admission.

10. Procédé selon la revendication 9, dans lequel on corrige l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis en fonction de la vitesse de rotation du moteur, de la température d'admission et de la richesse d'échappement»

11. Procédé selon l'une quelconque des revendications 9 ou 30, dans lequel la correction de l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis laisse inchangée ladite consigne de paramètre d'air admis lorsque le moteur à combustion interne est en fonctionnement stabilisé,

12. Procédé selon l'une quelconque des revendications 9 à 11, dans lequel les paramètres d'air admis comprennent la pression d'air admis et le débit d'air admis.

Description:
Système et procédé de commande d'un moteur à combustion interne pour véhicule automobile en fonctionnement transitoire

L'invention concerne le domaine du contrôle des moteurs à combustion interne avec recirciilaiion partielle des gaz d'échappement à contrôle séquentiel, et plus particulièrement le contrôle de tels moteurs lors d'un régime transitoire,

Les moteurs à combustion interne sont commandés par des systèmes de commande mis au point en usine. Les systèmes sont mis au point en balayant plusieurs valeurs discrètes de grandeurs de contrôle. Les mises au point sont ainsi réalisées en régime stabilisé, c'est-à-dire dans une phase de fonctionnement dans laquelle les paramètres de commande ne varient pas.

Cependant, lors du déplacement du véhicule, le moteur à combustion interne passe par une succession de phases de fonctionnement stabilisé séparées par des phases de fonctionnement transitoire.

Lors des phases de fonctionnement transitoire d'un moteur à combustion interne, le moteur à combustion interne ne fonctionne pas dans des conditions similaires à celles de la calibraiiors. Si Le système n'a pas le temps de s'adapter aux nouvelles conditions de fonctionnement, les différents procédés de régulation ne sont pas efficaces. Cela est particulièrement le cas lors des changements de rapport de boite de vitesses ou lors de décélérations suivies d'une réaccélération.

Pour pouvoir réguler le fonctionnement du moteur à combustion interne lors de ces phases, il est nécessaire d'accélérer le temps de réponse du système.

Selon un mode de réalisation de l'invention, on propose un système de commande d'un moteur à combustion interne du type diesel équipé d'un circuit de «circulation partielle des gaz d'échappement, comprenant un moyen d'estimation de consignes de paramètres d'air admis. Le système de commande comprend un moyen d'estimation de la richesse d'échappement, un moyen de détermination d'une consigne de la richesse d ' admission en fonction de consignes de paramètres d'air admis, et un moyen de correction de l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis en fonction de l'estimation de la richesse d'échappement et de la consigne de la richesse d'admission.

Le système de commande présente l'avantage de s'intégrer facilement dans la structure de régulation de l'air admis d'un véhicule, d'utiliser les capteurs généralement présents sur un véhicule et de pouvoir s'adapter à tous les types de circuits de recirculation partielle des gaz d'échappement. Le système de commande présente également l'avantage de réguler les phases de fonctionnement transitoire d'un moteur à combustion interne afin d'accélérer le temps de réponse du système ce qui a pour effet de réduire les émissions d'espèces polluantes.

Le moyen de détermination d'une consigne de la richesse d'admission peut comprendre une cartographie du rendement volumique et des moyens de mémorisation contenant la valeur de la richesse à la stoechiométrie, la constante des gaz et la cylindrée du moteur à combustion interne.

Le système de commande peut comprendre un moyen de mesure de la température du collecteur d'admission, un moyen de mesure de la vitesse de rotation du moteur, et un moyen d'estimation de la richesse à l'échappement. Le moyen de correction de Lune au moins des consignes de paramètres d'air admis peut être apte à déterminer une consigne corrigée de l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis en fonction de l'estimation de richesse d'échappement, de la consigne de la richesse d'admission, de la température du collecteur d'admission, de la vitesse de rotation du moteur, et de la richesse à Péchappement,

Le moyen d'estimation de la richesse à l'échappement peut être un capteur de mesure. La consigne corrigée de débit d'air admis peut correspondre à la consigne de débit d'air admis si le moteur à combustion interne présente un fonctionnement stabilisé.

Le circuit de recirculation partielle des gaz d'échappement peut être piqué :

-- entre le moteur et le turbocompresseur, ou

- entre d ' une part le turbocompresseur et l'admission d ' air frais et d'autre part le turbocompresseur et l'échappement, ou

- une combinaison de ces deux circuits.

Le moyen d'estimation des consignes de paramètres d'air admis peut être une cartographie.

Les paramètres d'air admis peuvent comprendre la pression d'air admis et le débit d'air admis.

Selon un autre mode de réalisation, on propose un procédé de commande d'un moteur à combustion interne équipant un véhicule automobile, muni d'un circuit de recirculation partielle des gaz d'échappement, le procédé de commande comprenant une estimation de consignes de paramètres d'air admis. Le procédé de commande comprend en outre les étapes suivantes :

on estime îa richesse d'échappement,

on détermine une consigne de la richesse d ' admission en fonction des consignes de paramètres d'air admis, et

on corrige l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis en fonction de l'estimation de la richesse d'échappement et de la consigne de la richesse d'admission.

On peut corriger l'une au moins des consignes de paramètres d'air admis en fonction de la vitesse de rotation du moteur, de la température d'admission et de la richesse d'échappement.

La correction de l'une au moins des consignes cle paramètres d'air admis peut laisser inchangée ladite consigne de paramètre d'air admis lorsque le moteur à combustion interne est en fonctionnement stabilisé.

Les paramètres d ' air admis peuvent comprendre la pression d'air admis et le débit d'air admis. D'autres buts, caractéristiques et avantages apparaîtront à la lecture de la description suivante donnée uniquement en tant qu'exemple non limitatif et faite en référence au dessin annexé sur lequel la figure unique illustre les principaux éléments d'un système de commande selon l ' invention.

Un moteur à combustion interne de type diesel est généralement pourvu d'un turbocompresseur dont le compresseur est situé entre l ' admission d'air frais et le collecteur d'admission du moteur, La turbine du turbocompresseur est située entre le collecteur d'échappement du moteur et la conduite d'échappement. Afin de contrôler la composition des gaz aspirés dans les cylindres, certains moteurs à combustion interne sont munis d'un circuit de recirculation partielle des gaz d'échappement. Un circuit de recirculation partielle des gaz. d'échappement permet de réinjecter dans les cylindres une partie des gaz d'échappement afin de modifier la stoechiométrie du mélange de gaz admis. Un circuit de recirculation partielle des gaz d'échappement (acronyme anglais : EGR pour « exhaust gaz recirculation » en langue anglaise) peut être situé dans la partie basse pression du moteur, c'est-à-dire en amont du compresseur, ou dans la partie haute pression, en aval du compresseur.

Un circuit EGR à basse pression est piqué entre d ' une part le compresseur du turbocompresseur et l'admission d'air frais et d'autre part la turbine du turbocompresseur et l'échappement.

Un circuit EGR à haute pression est piqué entre d'une part le compresseur du turbocompresseur et le collecteur d'admission et d'autre part la turbine du turbocompresseur et le collecteur d'échappement.

Enfin, certains moteurs à combustion interne sont munis d'un circuit EGR. à basse pression et d'un circuit EGR à haute pression.

Sur la figure unique, on peut voir un système de commande selon l'invention. Le système de commande 1 est connecté en entrée à des capteurs 2. Le système de commande 1 comprend un moyen d'estimation 3. Le moyen d ' estimation 3 reçoit en entrée une valeur de la pression atmosphérique par la connexion 8, une valeur du débit de carburant par la connexion 9, une valeur de la température ambiante par la connexion 10 et une valeur de la vitesse de rotation du moteur à combustion interne par la connexion 11.

Le moyen d'estimation 3 émet en sortie une consigne de débit d'air admis par la connexion 16 et une consigne de pression d'admission par la connexion 15. Le moyen d'estimation 3 comprend une cartographie 5 du débit d'air admis et une cartographie 4 de la pression d'admission.

La consigne de pression d'admission permet de réguler la vitesse de rotation du compresseur séparant la partie basse pression et la partie haute pression du moteur.

Un moyen de détermination 6 reçoit en entrée la consigne de débit d'air admis par la connexion 16 et la consigne de pression d'admission par la connexion 15 et émet en sortie une consigne de composition dans le collecteur d'admission par la connexion 18, La consigne de composition dans le collecteur d'admission est également appelée consigne de composition d'admission.

La consigne de composition d'admission F isp est déterminée par application de l'équation suivante :

avec PCO = valeur de richesse stoechiom étriqué, 14.5 pour le gasoil

L'équation de la composition d'admission F isp présente la particularité de ne pas faire intervenir la consigne de richesse à l'échappement.

On rappelle que le débit d'air aspiré par les cylindres m UfB est calculé grâce à l'équation classique de remplissage. avec η vol - le rendement volumétrique

N e , = la vitesse de rotation du moteur

Vd = la cylindrée

p i- sp ~ la consigne de pression d'admission

R = ; la constante des gaz parfaits

T11 = la température en aval du RAS

Dans le cas d'un moteur à combustion interne muni d'une recirculation partielle des gaz d'échappement à basse pression, on peut admettre que ia température d'admission. Tj est égale à la température en aval du RAS Tu,

Le moyen de correction 7 reçoit en entrée la consigne de composition d'admission par la connexion 18, ia consigne de pression d'admission par une dérivation Î7 de ia connexion 15. la vitesse de rotation du moteur par la dérivation 12 de la connexion 11, la température d'admission par la connexion 13 et ia richesse à l'échappement par ia connexion 14. Le moyen de correction.7 émet en sortie une consigne corrigée de débit d'air initial par ia connexion 20.

Le moyen de correction 7 permet de déterminer des consignes permettant d'accélérer la réponse de la régulation de circuit EGR en forçant les commandes des actionneurs lors d'un fonctionnement transitoire.

L'état du collecteur d'admission est décrit par le système suivant de deux équations différentielles du premier ordre.

Lorsque Γοη développe et que F on inverse ce système d'équations, on obtient une solution de la forme suivante..

et avec F 2 = la mesure de richesse à l'échappement.

Les trois premiers termes contiennent les dérivées de la consigne de pression ou de la consigne de composition dans le collecteur d'admission. En régime stabilisé, ces termes sont nuls. La valeur stationnaire de la consigne corrigée est alors donnée par le quatrième terme.

La température dans le collecteur d'admission, la vitesse de rotation du moteur et la richesse sont les principales mesures intervenant dans la détermination de la consigne corrigée. La mesure de richesse peut être remplacée par une estimation.

Le système de commande 1 émet en sortie la consigne de pression d'admission et une consigne corrigée de débit d'air admis.

Le système de commande permet ainsi de corriger les consignes de commande d'un moteur à combustion interne de façon à outrepasser les consignes de commandes en fonctionnement stabilisé et. à améliorer 1e fonctionnement lors du fonctionnement transitoire. Les émissions d'espèces polluantes et de fumées sont donc réduites en fonctionnement stabilisé et en fonctionnement transitoire.