Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SYSTEM FOR RELEASABLY ATTACHING AN ORNAMENT ON A SURFACE OF A FLEXIBLE LEATHER ARTICLE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/207879
Kind Code:
A2
Abstract:
The invention relates to a system for removably attaching an ornament (200) to the flexible surface of a leather article in an evenly, accurately and rapidly aligned manner. According to the invention, the system comprises: • a male portion (300) composed of a rigid bar (301) that has decorative perforations (302) and an attachment surface (303) supporting: - N attachment buttons (304), N being an integer equal to or greater than 1, each button being provided with a stem (304a) and an expanded free end (304b) that is wider than the stem (304a); and - at least one lug (305) that translationally blocks the ornament; • a female portion which has the same number of button holes (100) as the male portion has buttons; in the operational state, each button hole (100) is designed to be permanently secured to the flexible surface and releasably retain the expanded end of a button; in the operational state, the at least one blocking lug (305) engages an orifice (201) in the ornament.

More Like This:
Inventors:
COURTIAL, Jean-Paul (La Serre de Réal, Saint-Agrève, 07320, FR)
Application Number:
FR2017/000108
Publication Date:
December 07, 2017
Filing Date:
May 29, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
ALTESSE (Valamas, Saint-Martin-de-Valamas, 07310, FR)
International Classes:
A45C3/06; A45C13/08
Attorney, Agent or Firm:
RATABOUL, Xavier (Cabinet Pascale Lambert et Associés, 18 avenue de l'Opéra, Paris, 75001, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Système de fixation réversible (100-300) d'une garniture décorative (200) sur une surface (M1 ) d'un article de maroquinerie (M) en matériau souple tel que du cuir, tissu ou matériau similaire, le système comprenant :

• une partie mâle (300) constituée d'une barrette rigide (301 ) présentant des perçages décoratifs (302) et ayant une face de fixation (303) portant :

o N boutons de fixation (304), N étant un entier supérieur ou égal à 1 , chaque bouton comprenant une tige (304a) et une extrémité libre renflée (304b) plus large que la tige (304a), et

o au moins un ergot (305) de blocage en translation de la garniture décorative ;

• une partie femelle comprenant autant de boutonnières (100) que la partie mâle comprend de bouton, chaque boutonnière (100) étant conçue pour être, en utilisation, fixée de manière permanente sur la surface en matériau souple et pour maintenir de manière réversible l'extrémité renflée d'un bouton ;

le ou chaque ergot de blocage (305) étant destiné à s'engager, en utilisation, dans un orifice (201 ) ménagé dans la garniture décorative.

2. Système de fixation selon la revendication 1 , dans lequel la tige (304a) de chaque bouton présente une longueur (L1 ) telle qu'en position d'utilisation, lorsque l'extrémité libre (304b) du ou de chaque bouton est engagée dans la ou les boutonnières (100), la garniture décorative est comprimée entre la barrette et la surface de l'article de maroquinerie.

3. Système de fixation selon la revendication 1 , comprenant deux boutons de fixation (304) agencés chacun à proximité de deux extrémités opposées de la barrette, et au moins un ergot (305) de blocage en translation agencé entre les deux boutons de fixation.

4. Système de fixation selon la revendication 1 , dans lequel l'extrémité renflée (304b) des boutons de fixation est sphérique et les parties femelles (1 00) sont sertie dans l'article de maroquinerie de telle sorte que les boutons de fixation et les boutonnières forment des bouton-pression.

5. Système de fixation selon la revendication 1 , dans lequel chaque partie femelle (400) est une cage (401 ) fixée en surface de l'article de maroquinerie, chaque cage comprenant une face de fixation (402) munie d'une boutonnière (403) constituée d'un trou (403a) de diamètre supérieur au diamètre de l'extrémité renflée (504b), et d'une encoche oblongue (403b) débouchant dans le trou (403a) et de diamètre supérieur au diamètre de la tige (504a) de chaque bouton (504) et inférieur au diamètre de l'extrémité renflée (504b) de chaque bouton (504).

6. Élément décoratif pour un article de maroquinerie comprenant une surface en matériau souple tel que du cuir, tissu ou matériau similaire, caractérisé en ce qu'il comprend une garniture décorative (200) et un système de fixation réversible (1 00-300) de la garniture décorative sur la surface en matériau souple selon la revendication 1 .

7. Article de maroquinerie (M) comprenant une surface (Ml ) en matériau souple tel que du cuir, tissu ou matériau similaire, caractérisé en ce qu'il comprend une garniture décorative (200) et un système de fixation réversible (1 00-300) de la garniture décorative sur la surface en matériau souple selon la revendication 1 .

8. Article de maroquinerie selon la revendication 7, comprenant en outre, un jeu de garnitures décoratives interchangeables et/ou un jeu de barrettes portant des perçages décoratifs différents.

9. Kit de décoration d'un article de maroquinerie comprenant une surface en matériau souple tel que du cuir, tissu ou matériau similaire, caractérisé en ce qu'il comprend un jeu de garnitures décoratives interchangeables et/ou un jeu de barrettes pour un système de fixation selon la revendication 1 , et portant chacune des perçages décoratifs différents, dans lequel :

• Les garnitures décoratives comprennent autant d'orifices (201 , 201 ') que la partie mâle du système de fixation comprend d'ergots de blocage en translation, les orifices étant agencés de manière à recevoir, en utilisation, le ou les ergots de blocage ;et/ou

· les barettes portent chacune des perçages décoratifs différents (302) et ayant une face de fixation (303) portant :

o N boutons de fixation (304), N étant un entier supérieur ou égal à 1 , chaque bouton comprenant une tige (304a) et une extrémité libre renflée (304b) plus large que la tige (304a), et

o au moins un ergot (305) de blocage en translation de la garniture décorative.

10. Garniture décorative (200, 200') destinée à coopérer avec un système de fixation selon la revendication 1 , caractérisée en ce qu'elle comprend autant d'orifices (201 , 201 ') que la partie mâle du système de fixation comprend d'ergots de blocage en translation, les orifices étant agencés de manière à recevoir, en utilisation, le ou les ergots de blocage.

1 1 . Garniture décorative selon la revendication 10, dans laquelle chaque orifice traverse la garniture de part en part.

1 2. Garniture décorative selon la revendication 1 0, dans laquelle chaque orifice est aveugle et ne traverse la garniture que sur une partie de son épaisseur.

Description:
SYSTÈME DE FIXATION RÉVERSIBLE D'UNE GARNITURE DÉCORATIVE SUR UNE SURFACE D'UN ARTICLE DE

MAROQUINERIE EN MATÉRIAU SOUPLE. L'invention concerne un système de fixation réversible d'une garniture décorative sur une surface d'un article de maroquinerie en matériau souple tel que du cuir, tissu ou matériau similaire.

Les procédés modernes de découpe de feuilles de métaux permettent de réaliser à partir de métaux comme de l'acier, du laiton, du cuivre, de l'aluminium, de l'argent ou de l'or, des découpes variées et fines comprenant en particulier des perçages de différentes formes, pour réaliser des bijoux.

Il est connu de fixer de manière permanente sur la face intérieure de la tôle découpée une garniture légèrement souple apparaissant au travers des ouvertures de cette tôle, présentant un aspect ainsi que des couleurs différents afin de réaliser un effet esthétique décoratif.

De préférence, on utilise pour la garniture intérieure des matériaux souple, comme des tissus naturels ou synthétiques, ou du cuir. La tôle rigide donne alors la forme générale du bijou, ainsi qu'un aspect extérieur résistant à l'usure, qui peut être brillant, satiné ou mat, et la garniture intérieure forme un matériau plus souple et plus chaleureux, dont la nature, l'aspect et la couleur tranche sur le métal et apparaît à travers les perçages décoratifs.

On peut réaliser notamment des bracelets, des manchettes, des ceintures, des broches, des pendentifs d'oreilles ou des sautoirs ainsi que des bagues et des colliers, comprenant une feuille de métal découpée formant une structure rigide présentant un galbe particulier suivant sa fonction. On réalise par exemple des bracelets formés dans une bande de tôle enroulée, présentant une ouverture permettant de passer de manière ajustée le poignet.

Un premier objectif de la présente invention, est de pouvoir proposer ce type d'élément décoratif pour des articles de maroquinerie. Dans ce cas, l'élément décoratif n'est pas porté directement sur la peau de l'utilisateur, mais doit être fixé sur une surface souple, telle que du tissu, du cuir ou matériaux similaires.

Par ailleurs, un problème qui se pose avec ce type de bijou, est qu'avec une garniture intérieure fixée de manière permanente sur la tôle par différents moyens pour assurer un bon maintien ainsi qu'un placage sous la tôle, on ne peut alors pas procéder de manière simple et rapide au changement de cette garniture.

Ainsi, un détachement de la garniture nécessite généralement l'utilisation d'outillage spécialisé, pour retirer notamment des vis de serrage ou des rivets, et peut endommager des éléments. L'opération de démontage et de remontage peut être lente et délicate pour conserver un aspect et une finition impeccable afin de justifier de la fonction décorative.

On ne peut alors pas réaliser rapidement des variantes du même élément décoratif, en changeant la garniture ou la tôle décorative, alors qu'on cherche de plus en plus à personnaliserjes accessoires de mode pour les adapter par exemple aux habits portés, aux types d'activités prévues, ou à un besoin de renouvellement fréquent pour ne pas répéter une même décoration. La présente invention a notamment pour objectif d'éviter ces inconvénients de la technique antérieure et de permettre une fixation réversible d'une garniture de décoration sur une surface souple d'un article de maroquinerie.

· On entend par fixation réversible, une fixation pouvant être faite et défaite sans outil. Au contraire, on entend par fixation permanente, une fixation nécessitant un outil pour être faite ou défaite (sertissage, vissage, collage, etc.).

Par ailleurs, le système de fixation doit permettre un alignement régulier, précis et immédiat de l'élément de décoration sur l'article de maroquinerie. En d'autres termes, l'utilisateur ne doit pas avoir à se préoccuper de l'alignement lors de la fixation de l'élément décoratif pour que celui-ci soit dans la position prescrite par le fabricant de l'article de maroquinerie.

À cette fin, l'invention a pour objet un système de fixation réversible d'une garniture décorative sur une surface d'un article de maroquinerie en matériau souple tel que du cuir, tissu ou matériau similaire, le système comprenant :

• une partie mâle constituée d'une barrette rigide présentant des perçages décoratifs et ayant une face de fixation portant :

o N boutons de fixation, N étant un entier supérieur ou égal à 1 , chaque bouton comprenant une tige et une extrémité libre renflée plus large que la tige, et

o au moins un ergot de blocage en translation de la garniture décorative ;

• une partie femelle comprenant autant de boutonnières que la partie mâle comprend de bouton, chaque boutonnière étant conçue pour être, en utilisation, fixée de manière permanente sur la surface en matériau souple et pour maintenir de manière réversible l'extrémité renflée d'un bouton ;

le ou chaque ergot de blocage étant destiné à s'engager, en utilisation, dans un orifice ménagé dans la garniture décorative.

Selon l'invention, on dissocie la fixation réversible de la barrette sur l'article de maroquinerie et le blocage en translation de la garniture décorative entre la barrette et l'article de maroquinerie. Ceci permet une fixation réversible très précise en position de la barrette sur l'article de maroquinerie, tout en facilitant le changement de la garniture qui est simplement agencée entre la barrette et l'article de maroquinerie.

Selon des modes de réalisation particuliers :

• la tige de chaque bouton peut présenter une longueur telle qu'en position d'utilisation, lorsque l'extrémité libre du ou de chaque bouton est engagée dans la ou les boutonnières, la garniture décorative est comprimée entre la barrette et la surface de l'article de maroquinerie ;

• le système de fixation peut comprendre deux boutons de fixation agencés chacun à proximité de deux extrémités opposées de la barrette, et au moins un ergot de blocage en translation agencé entre les deux boutons de fixation ;

• l'extrémité renflée des boutons de fixation peut être sphérique et les parties femelles peuvent être sertie dans l'article de maroquinerie de telle sorte que les boutons de fixation et les boutonnières forment des bouton-pression ; et/ou

• chaque partie femelle peut être une cage fixée en surface de l'article de maroquinerie, chaque cage comprenant une face de fixation munie d'une boutonnière constituée d'un trou de diamètre au moins égal au diamètre de l'extrémité renflée et d'une encoche oblongue débouchant dans le trou et de diamètre supérieur au diamètre de la tige de chaque bouton et inférieur au diamètre de l'extrémité renflée de chaque bouton.

L'invention a également pour objet un élément décoratif pour un article de maroquinerie comprenant une surface en matériau souple tel que du cuir, tissu ou matériau similaire, l'élément décoratif comprenant une garniture décorative et un système de fixation réversible précédent.

L'invention a également pour objet un article de maroquinerie comprenant une surface en matériau souple tel que du cuir, tissu ou matériau similaire, une garniture décorative et un système de fixation réversible précédent.

Avantageusement, l'article de maroquinerie peut comprendre, en outre, un jeu de garnitures décoratives interchangeables et/ou un jeu de barrettes portant des perçages décoratifs différents.

L'invention a également pour objet un kit de décoration d'un article de maroquinerie comprenant un jeu de garnitures décoratives interchangeables et/ou un jeu de barrettes pour un système de fixation réversible précédent et portant chacune des perçages décoratifs différents. L'invention a également pour objet une garniture décorative destinée à coopérer avec un système de fixation réversible précédent, et comprenant autant d'orifices que la partie mâle du système de fixation comprend d'ergots de blocage en translation, les orifices étant agencés de manière à recevoir, en utilisation, le ou les ergots de blocage.

Chaque orifice peut soit traverser la garniture de part en part, soit être aveugle et ne traverser la garniture que sur une partie de son épaisseur.

D'autres caractéristiques de l'invention seront énoncées dans la description détaillée ci-après, faite en référence aux dessins annexés, qui représentent, respectivement :

- la figure 1 , une vue schématique en perspective d'un article de maroquinerie munie d'un premier mode de réalisation d'une partie femelle du système de fixation selon l'invention ;

- la figure 2, une vue schématique en perspective d'une garniture décorative et d'un premier mode de réalisation de la partie mâle du système de fixation selon l'invention avant montage ;

- la figure 3, une vue schématique en perspective de la garniture et de la partie mâle illustrées en figure 2 assemblées, avant fixation à la partie femelle de l'article de maroquinerie de la figure 1 ;

- la figure 4, une vue schématique en coupe d'un premier mode de réalisation d'ergots de blocage d'un système de fixation selon l'invention ; - la figure 5, une vue schématique en coupe d'un deuxième mode de réalisation d'ergots de blocage d'un système de fixation selon l'invention ;

- la figure 6, une vue schématique en perspective d'un deuxième mode de réalisation d'une partie femelle du système de fixation selon l'invention ; et

- la figure 7, une vue schématique en perspective d'une garniture décorative et d'un deuxième mode de réalisation de la partie mâle du système de fixation selon l'invention avant montage puis fixation à la partie femelle de l'article de maroquinerie de la figure 6.

L'élément décoratif selon l'invention est destiné à être, fixé sur un article de maroquinerie M de manière à pouvoir changer facilement de garniture décorative, sans outil, et de manière précise.

La figure 1 illustre, à titre d'exemple, une pochette en cuir M, comprenant deux boutonnières 100 de bouton pression serties dans la surface souple Ml du rabat.

Chaque boutonnière 100 est ainsi conçue pour être, en utilisation, fixée de manière permanente sur la surface en matériau souple et pour maintenir de manière réversible le reste du système de fixation et la garniture décorative illustrés aux figures 2 et 3.

La figure 2 illustre une garniture 200 et un premier mode de réalisation 300 de la partie mâle du système de fixation selon l'invention

Selon l'invention, la partie mâle 300 est constituée d'une barrette rigide 301 présentant des perçages décoratifs 302 et ayant une face de fixation 303. Cette dernière porte autant de boutons de fixation que la partie femelle comprend de boutonnières. Dans l'exemple illustré, la face de fixation 303 porte deux boutons 304 comprenant chacun une tige 304a et d'une extrémité libre renflée 304b plus large que la tige 304a. Dans ce mode de réalisation, l'extrémité libre renflée 304b est sphérique et constitue la partie maie d'un bouton pression.

Également selon l'invention, la face de fixation 303 porte, en outre, au moins un ergot 305 de blocage en translation de la garniture décorative 200. Dans l'exemple illustré, les deux boutons de fixation 304 sont agencés chacun à proximité de deux extrémités opposées de la barrette 301 , et les ergots 305 de blocage en translation sont agencés entre les deux boutons de fixation 304.

Avantageusement, les ergots de blocage sont agencés symétriquement de manière à permettre un positionnement de la garniture sur ses deux faces, augmentant ainsi les possibilités esthétiques si les deux faces présentent des aspects différents.

La garniture décorative 200 comprend autant d'orifices 201 que la partie mâle 300 du système de fixation comprend d'ergots 305 de blocage en translation, les orifices étant agencés de manière à recevoir, en utilisation, le ou les ergots de blocage 305.

Comme illustré en figure 3, le ou chaque ergot de blocage est destiné à s'engager, en utilisation, dans un orifice 201 ménagé dans la garniture décorative 200.

Lors de l'assemblage, l'utilisateur recouvre les perçages décoratifs 302 avec la garniture 200 et la bloque en translation en insérant les ergots de blocage 305 dans les orifices 201 . Avantageusement, la garniture présente des dimensions suffisantes pour pouvoir affleurer les tiges 304a des bouton 304.

Selon un mode de réalisation avantageux de l'invention, la tige 304a de chaque bouton 304 présente une longueur L1 (voir figure 4) telle qu'en position d'utilisation, lorsque l'extrémité renflée libre 304b du ou de chaque bouton 304 est engagée dans la ou les boutonnières 1 00, la garniture décorative est comprimée entre la barrette 301 et la surface Ml de l'article de maroquinerie M.

Selon deux variantes illustrées en figures 4 et 5, les orifices 201 peuvent être soit traversant, soit aveugles.

La garniture 200 de la variante illustrée en figure 4 comprend des orifices 201 traversant la garniture de part en part.

Avantageusement, la barrette 301 de la variante illustrée en figure 4 comprend des ergots 305 de blocage en translation qui présentent une longueur telle qu'ils dépassent légèrement l'épaisseur de la garniture 200. Ainsi, en position d'utilisation, lorsque les boutons 304 sont engagés dans les boutonnières 1 00 et retenus par le moyen de blocage réversible 101 de la boutonnière (ici un ressort), les ergots 305 exercent une compression locale e1 contre la surface souple M1 de l'article M. Cela assure à la fois un blocage en translation optimum de la garniture 200, tout en facilitant le retrait de la barrette par effet ressort.

La garniture 200' de la variante illustrée en figure 5 comprend des orifices 201 ' aveugles, c'est-à-dire ne traversant pas la garniture de part en part mais seulement une partie de son épaisseur. Ce mode de réalisation permet le blocage en translation de la garniture tout en évitant le frottement des ergots 305' contre la surface de l'article de maroquinerie M.

De manière similaire à la variante de la figure 4, la longueur de l'ergot 305' peut être choisie légèrement supérieure à la profondeur de l'orifice 201 ' lorsque la garniture décorative 200 est souple (par exemple en cuir). Ainsi, en position d'utilisation, lorsque les boutons 304 sont engagé dans les boutonnières 100 et retenus par le moyen de blocage réversible 101 de la boutonnière, les ergots 305' exercent une compression locale contre le fond de l'orifice 201 ' et, parce que la garniture et la surface de l'article de maroquinerie sont souples, contre la surface souple Ml de l'article M. Cela assure à la fois un blocage en translation optimum de la garniture 200, tout en facilitant le retrait de la barrette par effet ressort.

Les boutons 304 ne plaquent pas la garniture décorative

200 sur la face de fixation de la barrette car les boutons ne sont pas en contact avec la garniture décorative. Seuls les ergots de blocage 305 coopèrent avec la garniture décorative, soit en compression, soit en butée, afin de bloquer le mouvement en translation de la garniture décorative.

La position de fixation de la barrette 301 est donc précise car elle est déterminée par la coopération des boutons et des boutonnières. Le blocage de la garniture peut être un peu moins précis car les perçages décoratifs ne dépassent pas de la garniture 200. Il suffit donc de bloquer celle-ci en translation pour éviter que ses bords n'apparaissent au travers des perçages 302 de la barrette 301 . Ce simple maintien permet un remplacement aisé par l'utilisateur qui n'a qu'à séparer la barrette 301 des boutonnières 100 par simple traction, à retirer la garniture 200 des ergots 305 et à la remplacer ou la retourner avant de tout repositionner. Ce retrait peut avantageusement être facilité par l'effet ressort créé par les zones de compression des ergots de blocage.

Un second mode de réalisation de l'invention est illustré aux figures 6 et 7.

Dans ce deuxième mode de réalisation, chaque partie femelle 400 est une cage 401 fixée en surface de l'article de maroquinerie par collage, vissage ou sertissage.

Chaque cage 401 comprend une face de fixation 402 munie d'une boutonnière 403 constituée d'un trou 403a de diamètre supérieur au diamètre de l'extrémité renflée 504b du bouton 504 de la partie mâle (voir figure 7) et d'une encoche oblongue 403b débouchant dans le trou 403a et de diamètre supérieur au diamètre de la tige 504a de chaque bouton 504 et inférieur au diamètre de l'extrémité renflée 504b de chaque bouton 504.

Dans ce mode de réalisation, l'utilisateur engage la partie renflée de chaque bouton dans le trou 403a, puis exerce un mouvement de translation pour faire coulisser la tige dans l'encoche.

Avantageusement la partie renflée est sensiblement cylindrique et peut présenter une forme biseautée pour favoriser le plaquage de la barrette contre l'article de maroquinerie lorsque les tiges des boutons sont engagées dans les encoches oblongues des boutonnières. Alternativement ou en combinaison, le maintien en position peut être assuré par deux aimants 404 agencés de part et d'autre de la boutonnière.

L'invention se rapporte également à un article de maroquinerie comprenant une surface en matériau souple tel que du cuir, tissu ou matériau similaire, une garniture décorative et un système de fixation réversible de la garniture décorative tel que décrit précédemment. Avantageusement, l'article de maroquinerie est fourni avec un jeu de garnitures décoratives interchangeables et/ou un jeu de barrettes portant des perçages décoratifs différents.

L'invention porte également sur un kit de décoration d'un article de maroquinerie comprenant un système de fixation tel que décrit précédemment et un jeu de garnitures décoratives interchangeables et/ou un jeu de barrettes portant des perçages décoratifs différents.